AccueilAccueil  TumblrTumblr  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Communauté
Φ Soutenez After Dawn !
Φ Nous sommes passés en 2481
Φ Rejoignez les Clans !
Φ Privilégiez les rôles importants
Animations
Φ Les RP libres
Φ Début de l'intrigue !
Φ Profitez de la section RP de groupe
pour proposer vos idées RP

Flash info
MàJ Mise à jour #6 en place, un coup de neuf o/
PROMO Médaillons Soutenez AD sur Bazzart et PRD ! (doubles post interdits)
Intrigue Ne pas lancer de RP dépassant le 14/03/2481





Attendus
Merci de privilégier Helion Steros
évitezles Natifs
Personnages
40 joueurs ◈ 61 personnages
30 Hommes ◈ 31 Femmes
Helion 18 hab.
Reiver 15 hab.
Steros 15 hab.
Extérieur 12 hab.
Intrigue en cours
Φ Tout savoir sur le Chapitre I
Φ S'inscrire aux RP de groupe
Φ Merci de tenir compte du climat
Φ Début de la vague de froid : 17/01/2481
Φ Ne pas RP après le 14/03/2481
En RP

Partagez | 
 

 (05/02/2481) Préparation d'un périple incertain (pv Zorhan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Messages : 87
Médaillons : 398
Avatar : Chris Hemsworth
Pseudo : Jekka
Présence : 6/7
Multi-comptes : Julyah Haroys


Personnage
Occupation : Constructeur
Âge : 35 ans
Localisation : Steros
Steros • Civil



 Sujet: (05/02/2481) Préparation d'un périple incertain (pv Zorhan)   Ven 16 Mar 2018 - 15:52

05 février 2481

Alors que les premiers rayons de soleil perçaient péniblement les lourds nuages qui obstruaient le ciel depuis de longues semaines, Eagon se rinçait le corps d’une eau glaciale. Cette vie rudimentaire et ce froid persistant lui avait donné un côté encore plus nordique qu’il en avait l’air. Par sa stature imposante et sa barbe blonde, il aurait pu ressembler à ce qu’on aurait évoqué à l’époque, un viking. Il jeta un regard amusé et satisfait aux structures de la serre poulailler qu’il avait proposé quelques jours plus tôt à Hécate comme solution aux problèmes de potager. Mais leur manque de ressources était le point noir de Steros. Tout le monde s’inquiétait sur la qualité de vie qui s’en découlait. Allaient-ils réussir à vivre ainsi ?

Doucement, Steros se reconstruisait. Les familles étaient relogées dans des habitations plus solides, ou des tentes chauffées le temps de retrouver un logement plus confortable. Les hommes d’Eagon mettaient la main à la pâte et malgré le froid mordant, ils étaient plus motivés que jamais. Eagon était fier du progrès de ses élèves, notamment de Saoryne qui s’ouvrait un peu plus à chaque fois qu’il la voyait. Peut-être était-ce une illusion d’optique, mais il avait l’impression que leur dernière discussion avait porté ses fruits. Au moins, elle n’avait plus ses idées morbides sur la vie.

Après rinçage tonique et fortifiant, Eagon rentra dans sa tente de fortune. Il aurait pu s’accommoder d’un espace de vie plus confortable étant le maitre d’œuvre de la ville. Mais il estimait les familles avec enfants prioritaires, ainsi que le Guide et les bâtiments nécessaires au bon fonctionnement de Steros.  Il avait passé deux semaines dans le désert, mourant presque de déshydratation et de faim, alors vivre sous une tente ne lui faisait pas peur. C’était même un luxe. Bref, tout ça pour dire que la vie rustique, ça ne lui déplaisait pas. « Gros ours » que lui aurait dit Slown.

Après s’être réchauffé, revu quelques plans de bâtiments en consolidation et mangé une bouillie que lui avait préparé Hécate – ne sachant pas se faire à manger tout seul, Eagon enfila une bonne veste, sa cape de fourrure et une bonne paire de gants. L’hiver était là, bien encré dans les terres stériles et gelées de Steros. A peine sorti de sa tente, il sentit l’air glacial envahir ses poumons. Il passa chez Slown comme à l’accoutumé pour écouter les mêmes litanies habituelles, échanger quelques paroles réconfortantes, boire une eau chaude et s’en aller pour une inspection des travaux.

Les enfants babillards jouaient d’une façon complètement innocente au centre de Steros, jetant des boules de neige les uns sur les autres. C’était agréable de voir à quel point ils pouvaient s’adapter au changement, trouvant n’importe quel moyen pour s’amuser. Qu’il aurait aimé un retour en arrière de quelques années. Finalement, Eagon passa son chemin, puis arriva devant l’habitation de Zorhan. C’était une habitation sobre, en bois, mais assez solide pour avoir résisté au tremblement de terre. Une base qui tenait le coup, l’un des premiers bâtiments qu’Eagon avait construit de ses propres mains. Satisfait de son travail, il n’avait jamais regretté de l’avoir cédé à son meilleur ami. L’homme qui l’avait intégré dans cette partie de paradis. Il frappa à la porte, trois coups, puis un coup plus sec.

Sans attendre la moindre invitation de la part de Zorhan, Eagon pénétra dans l’humble demeure. C’était un endroit sombre, mais chaleureux. Une cheminée dégageait une lumière réconfortante, au dessus de laquelle pendaient plusieurs bouquets de plantes séchées. Zorhan se tenait au centre de la pièce, délaissant Hécate qui s’apprêtait à partir. Alors qu’elle passait devant lui, Eagon baissa légèrement la tête, tout en lui tendant un large sourire.

« Je vous laisse entre hommes. Vous avez certainement beaucoup de choses à vous dire … »

Puis elle s’éclipsa sans rajouter le moindre mot. Eagon contempla sa silhouette se dissiper dans la lumière blanche du dehors, puis referma la porte derrière lui. Il s’approcha de Zorhan et lui accorda une accolade franche, virile et surtout amicale. Ca faisait un moment qu’ils ne s’étaient pas retrouvés en tête à tête. Pas depuis l’enterrement.

« Zorhan … bon Dieu, ça me fait plaisir de te voir enfin seul. Comment te portes-tu mon ami ? »

C’était étrange. Ils se voyaient presque tous les jours, mais depuis les évènements tragiques, Eagon et Zorhan n’avaient pas eu le temps de s’adresser la parole. Pas une seule fois. Alors qu’ils avaient beaucoup de choses à se dire. Notamment sur l’expédition de Leary et Eagon et des éclaireurs. A ce dernier sujet, Eagon n’avait pas eu le temps de suivre l’affaire.

_________________
let a sky comes falling down
We be all night, and everything all right. No complaints from my body, so fluorescent under these lights. Boy, I'm drinking, park it in my lot, 7-11. I'm rubbing on it, rub-rubbing, if you scared, call that reverend. Boy, I'm drinking, get my brain right Armand de brignac, gangster wife. -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t863-eagon-niehaus-futur-is-for-us
avatar

Messages : 216
Médaillons : 632
Crédits : Vanka / Beylin
Avatar : Richard Armitage
Pseudo : Vanka
Présence : Làààààààà

Multi-comptes : Eiven, Vaughn, Wolfrem, Ayeen


Personnage
Occupation : Intendant de Steros, a toujours son accréditation M1 d'Helion
Âge : 42 ans
Localisation : Steros
Steros • Régisseur



 Sujet: Re: (05/02/2481) Préparation d'un périple incertain (pv Zorhan)   Mar 27 Mar 2018 - 19:24



Préparation d'un périple incertain
Cloistered in their cage, animals can only eat each other. Without resources or inheritance, they tear the skins and kill each other. Open... yes. But in better days. In more beautiful days, softer. There is no question of opening but of surviving. As if the weather was backtracking... Except that they were no longer ten : they were legion. Hundreds of hungry, assorted, mouths. He will not have the choice this time. He will not be able to back down or stay behind. He will have to go out.

Bien des questions nous préoccupaient. Toutes n'avaient pas leurs solutions... Alors je cherchais, encore et encore, comment faire survivre ces centaines de personnes. Des familles, enfants, femmes, anciens... Tous allaient avoir besoin de couvertures pour se maintenir au chaud, de bois pour leurs feux, de nourritures et d'eau potable. Le campement avait été saccagé par les prouesses de la natures. Dévastatrice et dominatrice. Elle nous avait empoisonné comme nous l'avions sans doute empoisonnée par le passé. J'en avais presque versé des larmes face à tout ce carnage... Hécate aurait été heureuse de m'entendre lui avouer cette faiblesse, cette lueur de compassion et d'émotion. Mais je ne pouvais pas me permettre de flancher, de perdre le contrôle. Il fallait que je sois l'intendant, celui que l'on avait toujours pris comme repère. Celui sur qui on comptait pour avoir ces fichues solutions. Un élan de rage me fit faire valser ce qui se trouvait sur mon bureau. Ce dernier n'avait jamais été autant éprouvé depuis ce fameux jour où Hécate et moi avions décidé, tour à tour, de ne plus se voiler la face. Cela me donnait l'impression d'avoir ouverte la porte à des démons que j'étais parvenu à maintenir sous silence depuis bien trop longtemps...

Quelques coups portés à la porte. Une voix teintée de colère répondit à l'invité d'entrer. Je ne pestais pas contre lui... le visage du représentant de Neldrik entra et me tanna une nouvelle fois avec ses besoins de savoir : une date, un échéancier pour savoir quand nous devrons mettre en place les solutions drastiques que nous avions été capables de trouver. « Je n'en sais rien ! Tu te doute bien qu'au vu de la situation je viendrai te voir en personne quand j'aurais déterminé ça, en attendant il faut que tu me fiches la paix ! » Houspillai-je en assumant ce qui allait en découler. Des mots plus hauts que les autres, dépassant la pensée que ce soit de son côté comme du mien. Un soupir exaspéré nota mon incapacité à répondre et réfléchir clairement. Alors je pris mes affaires, les vêtements chauds qui me permettaient de quitter les lieux sans geler sur place, puis laissa le représentant au milieu du bureau sans dire un mot de plus.

Oh comme elle pesterait, elle aussi, cette naïade qui faisait chavirer mon cœur, à me voir m'enfermer chez moi pour expier cette colère plutôt que de venir vers elle trouver le réconfort et le soutien qu'elle était en mesure de me procurer. C'était idiot, cette persévérance que j'avais à vouloir paraître plus résistant que je ne l'étais... plus à même d'encaisser sans laisser les événements m'impacter. Un masque que pourtant, Hécate avait déjà fait tomber et qui n'avait fait que renforcer les sentiments qu'elle ressentait pour moi. Cependant, certaines habitudes étaient plus difficiles à tordre que d'autres... Avec nonchalance, j'avais bazardé les quelques papiers usés et griffonnés sur la table. Souhaitant continuer à réfléchir sur ce problème majeur une fois que je serai calmé. Un calme qui frappa à ma porte d'une manière que je commençais à connaître. Sans qu'elle n'ait besoin d'autorisation, elle entra. Sa seule vue suffisait à me faire oublier le reste. D'un pas pressé, je vins à sa hauteur, prenant son doux visage entre mes mains et l'embrassant avec une passion qu'enchaînait toutefois ma colère. Un état de rage passager qui s'estompait déjà rien qu'à sa présence.

Bien une heure s'écoula où une bataille implicite se livrait entre Hécate et ma fermeture. Un feu crépitait dans l'âtre de la cheminée alors que j'essayais de la rassurer, de mettre ces tensions sur le compte de la situation alarmante dans laquelle était plongée Steros. C'était loin d'être un mensonge et à mesure que les minutes s'écoulaient, mon calme revint sans trop de mal. Comme si un ballet interminable se livrait. Au moins il m'aura été accordé de passer un peu de temps avec elle... qui de toute façon était également très occupée. Me voir traverser la cour l'avait assez alertée pour qu'elle s'autorise une pause. Nous autorise une pause. La porte s'ouvrit sans attendre, le visage d'Eagon me rassura. J'accordai un sourire à Hécate qui s'envola hors de la maison tout en restant immobile face à Eagon. Ce dernier vint à moi dans une accolade fraternel que je lui rendis. La fatigue se lisait autant sur mes traits que sur les siens. « Les moments de répit sont de plus en plus rares... et je ne sais pas si c'est prêt à se terminer... » Dis-je d'un ton morne et pessimiste. Un soupir et j'invitai Eagon à s'installer autour de la table, allant lui chercher un gobelet en bois où je versai un peu de tisane qu'avait préparé Hécate. « Tout devient bien trop compliqué Eagon... une course contre le temps dont on ignore les règles. Ça ne me dit rien qui vaille... Combien de semaines, de mois, d'années allons-nous devoir faire face à ce froid mordant ? J'ai peur que les solutions pour survivre soient des plus déplaisantes pour beaucoup des résidents... » Dis-je en venant lui apporter le breuvage et en m'asseyant à côté de lui. Aller voir Reiver, Helion, piller à notre tour alors que l'on défendait notre campement de ce genre de pratiques... tout allait être combat de valeurs, de principes et d'intégrité. Ça sentait mauvais pour tout le monde...

inspired by bat'phanie propulsed by vanka

_________________
HIDDEN SCARS AREN'T
invisible
try to do your best even if faith left you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t627-steros-zorhan-eight http://www.afterdawn-rp.com/t621-zorhan-eight-leave-your-burden-behind
avatar

Messages : 87
Médaillons : 398
Avatar : Chris Hemsworth
Pseudo : Jekka
Présence : 6/7
Multi-comptes : Julyah Haroys


Personnage
Occupation : Constructeur
Âge : 35 ans
Localisation : Steros
Steros • Civil



 Sujet: Re: (05/02/2481) Préparation d'un périple incertain (pv Zorhan)   Ven 11 Mai 2018 - 23:03

Zorhan avait l’air fatigué. Pas étonnant, il était l’intendant, celui qui devait s’occuper de cette communauté. Bien entendu, il ne portait pas toute la responsabilité de ce qui se passait sur ses larges épaules. Heureusement. Le Guide était là pour calmer la population et prendre les décisions finales. Mais Eagon savait pertinemment que son ami était chargé de lourdes responsabilités et qu’à la longue, ça pouvait devenir usant. Surtout avec tout ce qui venait de se passer. La situation à Steros était alarmante. Eagon qui était parti avec Leary quelques jours plus tôt en zone extérieure pour chercher du bois, avait constaté les dommages qu’avait causé le grand froid. Steros était devenue une cité fragilisée, comme tout l’environnement qui l’entourait. Ils devaient se battre contre la faim, le froid et la menace extérieure. Car bien entendu, Eagon s’était gardé de dire au Guide qu’il avait abattu froidement deux hommes qui avaient tenté de le tuer ainsi que Saoryne.

Il s’installa à la table, posant sa lourde veste d’hiver sur l’un des tabourets. Zorhan lui posa un gobelet en bois dans lequel fumait une tisane probablement préparée par Hécate. Sans piper mots, Eagon hocha lentement la tête comme pour approuver les propos de son ami. Oui, les choses n’allaient pas forcément être plaisantes. Mais pour le bien de Steros il fallait agir. Agir vite. Car le froid qui s’était installé devenait de plus en plus mordant. Les constructions de la ville ralentissaient. Eagon le voyait bien, ses hommes étaient fatigués et avec les mains gelées il était plus difficile de taper correctement un clou.

Se chauffer devenait difficile et les restrictions en nourriture ne permettrait pas à tout le monde de tenir. Eagon voyait déjà des tensions au sein de son équipe et cette situation le préoccupait.

« Il faut ce qu’il faut Zorhan. Les habitants de Steros comprendront les mesures qui sont à prendre. On s’est battu pour que cette ville tienne debout. On s’est donné corps et âme. Alors ce n’est pas une vague de froid qui va nous mener à la ruine. Ne désespère pas trop. »

Il se montrait optimiste pour remonter le moral de son ami, mais au fond Eagon redoutait la décision à prendre. S’en aller vers Hélion et piller le dôme ce n’était pas franchement la meilleure des stratégies. Mais il s’agissait là d’une nécessité. S’en devenait vital. Car malgré toutes les suggestions d’Eagon pour trouver une solution au problème de nourriture, rien ne permettrait à Steros de tenir le coup plusieurs mois. Ils dépendaient du temps et rien ne disait que la lumière du soleil reviendrait de sitôt. Les pluies acides et le froid avaient rendu le sol stérile, gelé, impraticable et impossible à toute forme de culture. Les serres pourraient faire l’affaire, mais il faudrait du temps aux plantes de prendre forme et de donner des fruits.

Le bâtisseur passa une main dans ses cheveux blonds, puis un rictus désagréable s’afficha dans sa barbe épaisse. Son épaule le lancinait encore. La griffure que lui avait infligé le gros félin lors de son escapade avec Leary n’arrivait pas à cicatriser correctement malgré les soins complémentaires apportés par Slown. Constatant la réaction de Zorhan, Eagon leva la main en l’air comme pour le rassurer qu’il n’y avait rien de grave.

« T’inquiète pas pour moi, ce n’est qu’une petite égratignure qui a du mal à guérir. Mais rien d’alarmant … »

Il but une gorgée de sa boisson chaude, puis reposa le bol sur la table.

« Qu’ont dit les éclaireurs ? Ce froid s’étend jusqu’au dôme ? Tu as déjà une idée de qui nous accompagnerait lors de l’expédition ? »

Oui car Eagon se voyait mal laisser Zorhan partir seul en expédition. Enfin pas sans lui. Il ne pourrait jamais se le pardonner si son ami périssait  lors d’une possible attaque des hommes d’Hélion. Non, cette fois-ci, Eagon ne jouerait plus la carte du lâche. Il viendrait, quoiqu’on en dise. Et puis, même s’il n’était pas un protecteur, il était un ancien soldat qui savait se battre.

@Zorhan Eight

_________________
let a sky comes falling down
We be all night, and everything all right. No complaints from my body, so fluorescent under these lights. Boy, I'm drinking, park it in my lot, 7-11. I'm rubbing on it, rub-rubbing, if you scared, call that reverend. Boy, I'm drinking, get my brain right Armand de brignac, gangster wife. -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t863-eagon-niehaus-futur-is-for-us
avatar

Messages : 216
Médaillons : 632
Crédits : Vanka / Beylin
Avatar : Richard Armitage
Pseudo : Vanka
Présence : Làààààààà

Multi-comptes : Eiven, Vaughn, Wolfrem, Ayeen


Personnage
Occupation : Intendant de Steros, a toujours son accréditation M1 d'Helion
Âge : 42 ans
Localisation : Steros
Steros • Régisseur



 Sujet: Re: (05/02/2481) Préparation d'un périple incertain (pv Zorhan)   Sam 12 Mai 2018 - 21:17



Préparation d'un périple incertain
Cloistered in their cage, animals can only eat each other. Without resources or inheritance, they tear the skins and kill each other. Open... yes. But in better days. In more beautiful days, softer. There is no question of opening but of surviving. As if the weather was backtracking... Except that they were no longer ten : they were legion. Hundreds of hungry, assorted, mouths. He will not have the choice this time. He will not be able to back down or stay behind. He will have to go out.

L'équilibre était fragile, plus qu'il ne l'a jamais été. À situation désespérée solution désespérante. Ça me déplaisait et rien ne pourrait m'aider à m'opposer aux décisions qui se faisaient. J'étais à court d'idées, d'alternatives. Et ça n'avait rien à voir avec un manque d'inspiration ou d'ingéniosité... Nous étions face à un mur. Ça n'échappait pas à la population. Les paroles d'Eagon tendent à me rassurer à l'idée que les survivants comprendront nos décisions... Mais Helion ne s'est-il pas lui-même perdu en suivant des leaders prenant des décisions drastiques dont ils persuadaient les réfugiés de l'inéluctabilité ? Je ne considérais pas Aliam assez fou pour mener Steros droit dans une impasse, mais je craignais que la communauté soit assez folle pour le pousser vers ces extrêmes. Soutenir un pillage... Ils en seraient bien capables. Après tout, Aliam était le sauveur de toutes les âmes qui vivaient à Steros. Celui sans qui la survie ne serait qu'une bataille de chaque instant. Son image suffisait à convaincre les foules que tous les extrêmes étaient bons pour la préservation de Steros. Et face à ça, je n'avais aucune autre direction à proposer... Inévitable gouffre vers lequel nous allions nous précipiter si aucune action n'était menée... Mon agacement face à cette situation était limpide.

Échappant un soupir à la remarque d'Eagon face à son épaule qui paraissait lui faire du mal, je passai une main sur mon visage. Comme si ça allait m'aider à relativiser... « Le dôme, la forêt, je ne sais pas ce que ça donne au-delà des montagnes mais j'ai l'impression que peu importe la direction, tout ce qu'on trouvera ressemblera aux alentours de Steros... » M'appuyant sur la table, je laissai mon regard se perdre un instant, réfléchissant aux premières mesures qui avaient été décidées pour l'expédition vers Helion. « Aucune idée précise. Des protecteurs seront appelés ainsi que des civils. Mais ça restera sur la base du volontariat. » Si Steros abrite bien des âmes téméraires, je ne sais pas si j'ai vraiment envie de voir des personnes que j'apprécie se perdre dans cette expédition... Cependant, à fonctionner au volontariat, on doit s'attendre au fait que les volontaires s'investiront dans cette cause comme si c'était notre seul et dernier recours. Je ne voulais pas admettre que c'était la seule solution... ça me forcerait à admettre que les pillards de l'extérieur ont tout autant de légitimité à être que nous. Or, ce n'était pas comme ça que l'humanité pourrait tenir. Si on se permettait de voler Helion, pourquoi Helion devrait s'empêcher de nous voler ? Pourquoi Steros se contenterait-il d'Helion et n'irait pas voler plus faible que soi ? Un jugement que je n'arrivais pas à accepter. « Aliam est persuadé qu'à l'intérieur, on aura des contacts. Je n'ai même pas envie de savoir comment ni pourquoi il aurait à sa botte des personnes capables de trahir Helion directement sur site... » échappai-je dans une expiration dépassée en m'enfonçant sur le dossier de ma chaise. J'ignorais ce qu'Eagon savait sur Aliam, sur sa façon de faire et d'être, mais je n'estimais pas que ça avait de l'importance. Bientôt, plus aucun de nos petits secrets ou travers n'auraient d'importance.

inspired by bat'phanie propulsed by vanka

_________________
HIDDEN SCARS AREN'T
invisible
try to do your best even if faith left you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t627-steros-zorhan-eight http://www.afterdawn-rp.com/t621-zorhan-eight-leave-your-burden-behind
avatar

Messages : 87
Médaillons : 398
Avatar : Chris Hemsworth
Pseudo : Jekka
Présence : 6/7
Multi-comptes : Julyah Haroys


Personnage
Occupation : Constructeur
Âge : 35 ans
Localisation : Steros
Steros • Civil



 Sujet: Re: (05/02/2481) Préparation d'un périple incertain (pv Zorhan)   Lun 14 Mai 2018 - 20:33

Il voyait bien que Zorhan n’était pas dans son assiette. Rongé par l’inquiétude de quitter le camp pour Hélion peut-être ? Combien d’années n’avait-il pas pointé le bout de son nez en dehors des rempares de Steros ? Eagon appréhendait à sa manière cette expédition. Mais en réfléchissant bien, il s’agissait là de leur seule et dernière solution. Il avait tourné la situation dans tous les sens, cherchant des solutions moins « radicales ». Mais le froid persistait et la population faiblissait. Ils avaient beau se montrer durs et coriaces, ils n’étaient pas des dieux. Loin de là. Steros se mourrait sans approvisionnement et le seul endroit qui leur permettrait de tenir le coup ces prochains mois restait Hélion.

Bien qu’ils n’avaient aucune idée de ce qu’ils allaient trouver là-bas, les habitants de Steros espéraient y trouver de quoi subsister. Survivre. Ce n’était qu’une question de temps et de chance. Eagon s’était engouffré jusqu’aux marécages en compagnie de Leary pour constater que plus rien de vivant ne rodait aux alentours. Le bois humide ne permettrait pas de se chauffer suffisamment, tandis que la faune disparue et la flore complètement gelée et ravagée par les pluies acides, peignaient là un tableau bien pessimiste.

Eagon n’était pas là pour remonter le moral de son ami. Il était bien mauvais à ce jeu là, même s’il s’était découvert quelques qualités d’orateur en compagnie de Saoryne. Il ne pouvait pas trouver les mots qui réconforteraient Zorhan, tout simplement car Eagon appréhendait l’arrivée à Hélion. Est-ce que le dôme avait-il tenu toutes ces années ? Qui allait-il rencontrer là bas ? Ses parents étaient-ils encore vivants ? Rhaelyn était-elle toujours là bas ? Avait-elle changé ? Rien qu’à ces pensées, une boule se formait au fond de son ventre. Les vestiges de ce passé bien lointain étaient troubles et nébuleux. Pourtant il ressentait encore, comme si c’était hier, ce moment tragique. Son expulsion. Il le revivait parfois lors de ses nuits agitées. Jamais il n’avait pu encaisser le coup.

Hélion n’était pas fait pour tous … alors y revenir, même pour piller le dôme, n’était pas forcément évident. Ses phalanges blanchirent sous la compression de ses doigts contre les paumes de ses mains. Eagon ferma les yeux un instant pour se ressaisir.

« J’irai. Je me porterai volontaire. On a besoin d’hommes costauds et qui ont déjà affronté l’extérieur. Je connais Hélion, j’ai était formé pour être ingénieur là bas. Je connais sa structure … »

Il déglutissait le thé qui, étrangement, avait un goût bien amer. Ses souvenirs étaient trop confus, mais Eagon espérait que cette expédition permettrait de mettre fin à ses tourments et ses cauchemars incessants. Peut-être qu’en allant sur le terrain, il finirait par guérir et accepter son passé. Au fond, il souhaitait surtout voir qu’il n’était plus rattaché à quoique ce soit en dehors de Steros.

« Tu crains ne pas y arriver ? »

Silence. Eagon appuya son regard sur celui de Zohran. Puis il laissa échapper un soupire las avant de reprendre.

« Je veux dire … ça fait un moment qu’on ne t’a pas vu à l’extérieur. C’est un long voyage qui nous attend, donc tu penses être en mesure de braver tout ceci ? »

Il s’inquiétait pour son ami. Non pas qu’il le pensait incapable d’affronter le froid ou les dangers du monde extérieur, mais Eagon était particulièrement bien placé pour savoir que parfois, la peur intérieure pouvait nous bloquer ou nous faire agir de manière absurde.

@Zorhan Eight

_________________
let a sky comes falling down
We be all night, and everything all right. No complaints from my body, so fluorescent under these lights. Boy, I'm drinking, park it in my lot, 7-11. I'm rubbing on it, rub-rubbing, if you scared, call that reverend. Boy, I'm drinking, get my brain right Armand de brignac, gangster wife. -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t863-eagon-niehaus-futur-is-for-us
avatar

Messages : 216
Médaillons : 632
Crédits : Vanka / Beylin
Avatar : Richard Armitage
Pseudo : Vanka
Présence : Làààààààà

Multi-comptes : Eiven, Vaughn, Wolfrem, Ayeen


Personnage
Occupation : Intendant de Steros, a toujours son accréditation M1 d'Helion
Âge : 42 ans
Localisation : Steros
Steros • Régisseur



 Sujet: Re: (05/02/2481) Préparation d'un périple incertain (pv Zorhan)   Mar 22 Mai 2018 - 14:29



Préparation d'un périple incertain
Cloistered in their cage, animals can only eat each other. Without resources or inheritance, they tear the skins and kill each other. Open... yes. But in better days. In more beautiful days, softer. There is no question of opening but of surviving. As if the weather was backtracking... Except that they were no longer ten : they were legion. Hundreds of hungry, assorted, mouths. He will not have the choice this time. He will not be able to back down or stay behind. He will have to go out.

Mes yeux fustigèrent Eagon lorsque ce dernier déclara avec assurance qu'il ferait partie des volontaires. un soupir et je passai une main sur mon visage avant de me redresser. Combien de personnes à qui je tenais allaient être volontaires ? Je redoutais l'extérieur à cause de ce qu'il m'avait pris. Si je paraissais solide et fort, je n'en restais pas moins un homme doté de cœur et de sentiments. Mes efforts pour ne pas les laisser altérer mon jugement et mes décisions ne suffisaient à flouer que les foules. Ma conscience prenait systématiquement le pas lorsqu'il s'agissait de personnes qui m'étaient proches. L'impartialité n'était pas innée, loin de là. Et s'il m'était capable de ne pas chercher à dissuader Eagon de s'engager dans ce périple, lui qui parvenait à affronter l'extérieur et à s'en défendre sans pour autant être éclaireur - je lui soupçonnais des aptitudes proches de ceux-ci - il n'en serait sûrement pas de même si d'autres venaient à répondre à l'appel. Thaya, Hécate... La survie avant tout, c'est le credo, non ? Je ne voulais pas que ça le soit si ça devait coûter la vie à ceux qui me sont chers.

Si j'avais peur de ne pas y arriver ? Un regard interrogateur sur mon ami accorda quelques brèves secondes de réflexion. « Moi ? Questionnai-je en arquant un sourcil. Je dois veiller sur le camp. Je serais plus utile à Steros. Helion est trop loin derrière-moi et je n'ai pas l'intention d'y remettre les pieds », assurai-je en détournant mes yeux des siens. Quoi que je pouvais en dire, des souvenirs persistant restaient encore intacts. Comme ce sentiment d'avoir été abusé par ce dôme qui pourtant m'avait offert une chance de faire quelque chose d'utile de ma vie. Le système donnant-donnant n'est cependant pas dans les valeurs du mastodonte. N'ayant rien ni personne à y retrouver, désapprouvant cette expédition, je ne pouvais pas décemment délaisser mes fonctions pour ce périple.

Tournant le dos à Eagon, je m'affairai nerveusement à ranger quelques affaires pour ne pas affronter sa potentielle déception de ne pas me voir braver mes peurs pour ce voyage. Pour tout avouer, j'aurais préféré rester en dehors de l'organisation de cette expédition. Ne pas savoir ce qu'ils feraient, qui y serait. Ça aurait été plus simple. Je me serais tout autant inquiété et aurais été préoccupé du sort de chaque personne manquant à l'appel, mais ça m'aurait accordé un léger répit. Mes pensées stoppèrent mes gestes alors que les visages défaits de mes camarades tombés au combat me revenaient avec cette clarté qui me décontenançait. Comme si le drame s'était produit hier, à peine... Serrant les dents et les poings, je revins vers Eagon. « Je ne veux pas que le passé se répète. Encore moins aujourd'hui qu'hier et les jours d'avant... J'ai trop à perdre et porte encore le fardeau de ceux que je n'ai pas su protéger. » Fronçant les sourcils, je baissai les yeux en venant m'appuyer sur la table où était installé Eagon. « Et depuis que je suis avec Hécate je... j'ai l'impression d'avoir une chance de pouvoir profiter de ce que la vie peut nous apporter de bon. Pour tout t'avouer, j'espère pouvoir construire quelque chose avec elle. Au-delà de partager nos vies, il m'arrive de penser à fonder une famille... » lui confiai-je à voix basse comme si c'était là une aspiration à laquelle il était indécent de s'adonner. « C'est sans doute égoïste, mais à ce titre il est encore plus impensable pour moi d'aller risquer ma vie à l'extérieur des remparts qui nous protègent. » Si c'était loin d'être des propos qui me ressemblaient, ils étaient compréhensibles. Depuis le début de cette aventure, de Steros, je m'étais dévoué corps et âme à la communauté. En tant que protecteur, qu'intendant, ma vie ne se résumait qu'à Steros. Il m'aura fallu passer mes quarante ans et la persuasion d'Hécate pour concevoir mon droit à avoir une vie privée, des aspirations et ambitions qui ne sont pas uniquement dirigées vers Steros et sa communauté.

inspired by bat'phanie propulsed by vanka

_________________
HIDDEN SCARS AREN'T
invisible
try to do your best even if faith left you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t627-steros-zorhan-eight http://www.afterdawn-rp.com/t621-zorhan-eight-leave-your-burden-behind
Contenu sponsorisé



 Sujet: Re: (05/02/2481) Préparation d'un périple incertain (pv Zorhan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
(05/02/2481) Préparation d'un périple incertain (pv Zorhan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Dawn :: L'Extérieur :: Bastion Steros :: Campement :: Habitats privés-
 
Sauter vers: