AccueilAccueil  TumblrTumblr  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Communauté
Φ Soutenez After Dawn !
Φ Nous sommes passés en 2481
Φ Rejoignez les Clans !
Φ Privilégiez les rôles importants
Animations
Φ Les RP libres
Φ Début de l'intrigue !
Φ Profitez de la section RP de groupe
pour proposer vos idées RP

Flash info
MàJ Mise à jour #6 en place, un coup de neuf o/
PROMO Médaillons Soutenez AD sur Bazzart et PRD ! (doubles post interdits)
Intrigue Ne pas lancer de RP dépassant le 14/03/2481





Attendus
Merci de privilégier Helion Steros
évitezles Natifs
Personnages
41 joueurs ◈ 62 personnages
30 Hommes ◈ 32 Femmes
Helion 18 hab.
Reiver 15 hab.
Steros 15 hab.
Extérieur 12 hab.
Intrigue en cours
Φ Tout savoir sur le Chapitre I
Φ S'inscrire aux RP de groupe
Φ Merci de tenir compte du climat
Φ Début de la vague de froid : 17/01/2481
Φ Ne pas RP après le 14/03/2481
En RP

Partagez | 
 

 La caverne d'Ali Baba ❈ ft. Eagon Niehaus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Baelyn ♥
Messages : 263
Médaillons : 1291
Crédits : Noemlk
Avatar : Lindsey Morgan
Pseudo : Noemlk
Présence : 7/7

Multi-comptes : Eykho ✶ Rhaelyn


Personnage
Occupation : Réparatrice, R2
Âge : 32 ans
Localisation : Helion
Helion • Civil



 Sujet: La caverne d'Ali Baba ❈ ft. Eagon Niehaus   Mar 20 Mar 2018 - 12:45




La caverne d'Ali Baba
« La crainte qu'on a de perdre un trésor est proportionnée au prix qu'on y attache. »
Un peu après neuf heures, une fois la nuit tombée, Rhaelyn décida de quitter son bloc, où elle venait d'échanger un maigre repas avec ses parents, dans l'optique de rejoindre le sous-sol du dôme. Même si l'endroit était loin d'être paisible et sécurisé, Rhaelyn aimait s'y rendre dans la plus grande des discrétions. À l'époque, elle n'avait pas encore atteint sa taille définitive d'un mètre soixante-cinq, ce qui lui permettait de se faufiler sans même qu'on l'aperçoit. Furtive, elle traversa les entrailles du dôme jusqu'à parvenir dans le lieu, qui était probablement son endroit préféré : la fosse. Elle prit l'un des longs escaliers qui servaient à se rendre au plus profond des artères de Helion. Elle fut rassurée en constatant que nulle autre personne n'était présente en ce lieu. Pour être sûre de ça, elle s'était cachée quelques instants, comme à son habitude, derrière une vieille carcasse métallique dont elle ignorait la provenance. Elle était suffisamment importante pour disparaître derrière cette dernière.

Si beaucoup ignoraient l'existence même de cet endroit, pour Rhaelyn, il était semblable à refuge. Ce lieu lui permettait d'oublier sa vie dans le dôme, qui n'était pas rose. En effet, souvent, Rhaelyn se faisait violenter autant verbalement que physiquement. Ainsi, c'était pour l'adolescente un vrai havre de paix, un moyen de s'évader quelque temps de l'enfer. Cet endroit lui permettait par la même occasion de dénicher de nombreux outils qui lui permettaient de bricoler un tas de choses. Rhaelyn n'avait pas encore découvert sa passion pour la mécanique, mais cela était comme un avant-goût de ce qui fonderait sa vie dans les années à venir. En tout cas, elle était déjà très manuelle, assez pour sortir les objets de leur contexte rien qu'en bidouillant un peu ces derniers. Bref, en clair, c'était sa caverne d'Ali Baba où elle menait sans cesse de réelle chasse au trésor.

Tandis que l'heure tournait, Rhaelyn, elle, avait perdu toute notion du temps. Le couvre-feu approchait à grands pas et elle ne semblait guère au courant de ça. L'heure n'était pas indiquée dans cette partie du dôme, pour la simple et bonne raison qu'elle était déserte et que les rares personnes y pénétrant, hormis Rhaelyn, n'avaient guère de couvre-feu à respecter. Et pour cause, ils étaient, pour un grand nombre d'entre eux, des clandestins. Heureusement, ou peut-être pas, la petite brune attendit quelqu'un descendre des escaliers interminables, ce qui la fit sortir de sa bulle. Elle regarda furtivement sa montre et remarqua l'heure qu'elle indiquait. Son souffle se coupa, elle n'avait que quelques minutes pour rejoindre son bloc. Elle imaginait déjà la tête furieuse que devait faire sa mère en l'attendant, figée derrière la porte de la chambre qu'ils partageaient en famille. Un mélange de sentiment s'empara du corps de l'adolescente : inquiétude, peur, panique... Assez pour que le résultat ces derniers l'empêchent de réfléchir. Inconsciemment, elle joua la carte de la sécurité en se nichant dans sa cachette préférée, comme lorsqu'elle était arrivée. Elle ne savait pas qui était cet individu venant d'entrer dans le coeur du dôme, mais cela ne lui présageait rien de bon. Anxieuse et le souffle court, elle s'accroupit afin d'être sûre que rien ne dépasse de la vieille carcasse derrière laquelle elle s'était réfugiée. Plus sereine, elle décida d'observer à travers un petit orifice de la taule l'étrange être qui pouvait être intéressé, aussi bien qu'elle, par cet endroit. La pupille face à l'ouverture, elle découvrit la silhouette d'un homme grand, les cheveux en bataille. Il n'était pas vieux, la vingtaine sûrement et encore, il faisait peut-être plus vieux qu'il n'y paraissait. Rhaelyn fronça les sourcils comme si cet acte pouvait l'aider à mieux percevoir qui était cet étranger. Curieusement, elle ressentit comme une impression de déjà-vu qui la troubla. Elle avait l'impression de le connaître, elle pensa à Eagon dont la silhouette correspondait comme deux gouttes d'eau à celle que la brune avait sous les yeux.
Soudainement, Rhaelyn qui vacillait, finit par perdre équilibre. En se rattrapant, elle secoua un bon nombre d'objets métalliques dont le bruit résonna interminablement dans l'immense fosse. À présent, il lui était impossible de fuir, ni même de se cacher à nouveau. La peur augmenta en elle, à tel point qu'une sueur froide traversa son petit être. Son coeur battait d'une force croissante à chaque mètre que l'individu effectuait. Elle était recroquevillée, comme elle avait l'habitude de le faire lorsque les enfants du niveau supérieur la maltraitaient, nichant sa tête entre ses genoux, trop peureuse pour affronter le regard brillant de son prochain agresseur.


@Eagon Niehaus & Rhaelyn Whigart

(c) DΛNDELION

_________________
You touched me in the heart,
like a knife can hurt.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t1070-helion-rhaelyn-wighart-the-marks-humans-leave-are-too-often-scars http://www.afterdawn-rp.com/t1064-rhaelyn-wighart-termine?highlight=Rhaelyn https://www.youtube.com/watch?v=6LMmVZp_B8I&list=RDBRfTpiFHd
avatar

Messages : 87
Médaillons : 399
Avatar : Chris Hemsworth
Pseudo : Jekka
Présence : 6/7
Multi-comptes : Julyah Haroys


Personnage
Occupation : Constructeur
Âge : 35 ans
Localisation : Steros
Steros • Civil



 Sujet: Re: La caverne d'Ali Baba ❈ ft. Eagon Niehaus   Mar 20 Mar 2018 - 23:14

La caverne d'Ali Baba
Son père lui sortait les mêmes litanies habituelles, tandis qu’il regardait ailleurs.

« Eagon … Eagon ! Tu m’écoutes ? » s’exclama son père tout en claquant ses doigts devant la tête de son fils.
« Heu … oui, oui. L’avenir de la famille est encré en moi. J’ai compris Papa … mais tu ne crois pas qu’on pourrait sortir des sentiers battus et aider le bas peuple qui crève de faim ? J’ai entendu dire qu’un groupe de personnes à … »
« ASSEZ ! Eagon. »

Il porta un regard sévère et froid à l’égard de son fils. Eagon était grand. Il dépassait pratiquement d’une tête son père. Sa stature imposante montrait clairement qu’il avait hérité des bons gènes de la famille. Eagon n’était plus un enfant désormais, mais malgré tout, son père le voyait encore comme son petit fiston désinvolte.

« Je ne veux plus jamais t’entendre parlé de ces gens là. Tu es du niveau 2, tu fréquentes des gens du niveau 2. Tu dois te focaliser sur ton avenir fils. Ingénieur du dôme, voilà ton objectif. Le reste n’a rien à faire dans ta vie. »

Mouais. Eagon en avait plus qu’assez d’entendre toujours les mêmes discours. Ses parents ne comprenaient rien. Ils portaient des œillères car il était plus facile de vivre ainsi. Plus facile pour des personnes aisées de vivre sur le malheur des autres en s’imaginant un monde parfait. Mais Eagon n’était pas comme ça. Il avait 18 ans et n’allait plus courber l’échine dès que son père s’interposerait. Il haussa mollement les épaules, puis quitta l’appartement en claquant la porte. Merde alors … qu’ils font chier ! Dire qu’ils étaient sa famille. Il s’installa sur les premières marches du perron, puis se mordit la lèvre inférieur, maugréant tout un tas d’obscénités contre ses parents. Puis, soudain, quelque chose retint son attention. Une ombre furtive qu’il s’éclipsait telle une souris vers les larges couloirs menant aux montes charges. Cette forme singulière n’était autre que Rhaelyn. Un sourire entailla son visage encore juvénile et Eagon se leva d’un bond. Tel un mercenaire des temps moderne, il courut à toute vitesse pour rattraper l’adolescente. Que faisait-elle ? Il se planqua derrière un mur alors qu’elle empruntait un monte charge pour rejoindre les niveaux inférieurs. Bien entendu, aucun garde aux alentours et dans la plus grande discrétion. Sauf qu’elle n’avait pas vu qu’un jeune blondinet la suivait dans l’ombre. Eagon connaissait assez bien Rhaelyn pour savoir où elle ne regardait pas.

Au fond ça l’amusait de la surprendre dans son escapade interdite. Qu’allait-elle faire au niveau -1 ? Eagon avait eu cette vieille habitude depuis 2 ans de rejoindre un groupe d’activistes pour essayer de changer les choses à Hélion. Il ne s’était jamais fait prendre la main dans le sac et avait apprivoisé des techniques de ninja pour passer inaperçu. Ca devenait un jeu d’enfant quand on connaissait le tour de garde des miliciens. Mais le stress était toujours au beau fixe. Se faire attraper pouvait engendrer de terribles conséquences. Chose qu’Eagon n’osait pas imaginer. De toute manière, là n’était pas la question. Il appuya sur le gros bouton rouge pour rejoindre les niveaux inférieurs.

Plus il descendait, plus l’air se chargeait en particules. La luminosité faiblissait clairement, jusqu’à tomber dans une obscurité totale. Le monte charge s’arrêta dans un crissement métallique, vibrant de toutes parts. Eagon sortit la tête et inspecta les alentours. Il venait régulièrement ici, mais savait que cet endroit était un nids à problèmes. Alors il restait toujours sur ses aguets, observateur au moindre mouvement suspect.

Un air de moisissure embauma ses poumons, si bien qu’il attrapa le foulard autour de son cou pour le porter au niveau du nez. Les néons crépitaient rendant le long couloir qui s’offrait à lui encore plus glauque qu’il ne l’aurait été dans la pénombre. Le sol était humide, les murs poisseux et couverts de graffitis. Eagon n’avait jamais porté dans son cœur le niveau -1. Mais c’était le seul endroit où les clandestins et les activistes pouvaient circuler librement, sans craindre les coups des miliciens.

Il avait perdu la trace de Rhaelyn et pesta contre lui même. Cet endroit était un véritable labyrinthe. Comment pourrait-il la retrouver dans un pareil lieu ? Il plissa des yeux essayant de deviner le chemin qu’elle aurait pu emprunter. Puis il s’imagina à sa place. Que pouvait-elle bien faire ici ? Rhaelyn n’était du genre bavarde, alors fréquenter le marché noir n’était probablement pas son truc. Mais elle adorer fouiner, bricoler, dénicher des objets insolites. Le seul endroit qui venait à l’esprit du blondinet fut la fosse … l’endroit le plus glauque de tout Hélion probablement. Il grinça des dents à l’idée de mettre les pieds là bas, puis finalement se lança dans une course rapide pour rattraper le retard de ses tergiversations.

Haletant, il arriva au bon moment. Un bruit métallique résonnait dans l’énorme endroit, s’échappant des entrailles d’un monticule de carcasses rouillées. Il faisait sombre, froid et humide. Seul un rayon lunaire éclairait l’espace plongé dans les ténèbres. Non, vraiment, Eagon n’aimait pas cet endroit. Perché sur les marches de l’escalier qui descendait vers les détritus, Eagon tendit le cou pour apercevoir Rhaelyn. Mais rien.

« Bon sang … »

Il dévala les marches glissantes de l’escalier en perdant l’équilibre au dernier moment. Mais heureusement, le jeune homme eut le réflexe de s’agripper à une sorte de poteau métallique et poisseux avant de reprendre sa course. Un homme à la stature imposante, jeune, qui pouvait ressembler à Eagon se dirigeait d’une manière menaçante vers Rhaelyn. Ah enfin ! Il la voyait. Apeurée, recroquevillée sur elle même, dans l’attente de se faire violenter. Non. Non Eagon ne le permettrait pas.

« Hé toi ! » lança-t-il à l’adresse de l’agresseur sur un ton de défi.

Le jeune homme se retourna. Illuminé par le rayon de lumière, les traits creusés de son visage se dessinaient. Il avait les yeux enfoncés dans ses orbites, un nez pointu, des dents pourries et son visage était couvert de tâches de rousseurs. Il retroussa ses manches dévoilant des avants bras puissants, avant de grogner comme une bête enragée.

« N’embête pas cette fille, elle ne t’a rien fait. Si tu veux t’en prendre à quelqu’un, affronte quelqu’un de ton gabarit. »

Le jeune homme pencha la tête d’un côté, comme s’il ne comprenait pas les mots d’Eagon. Puis il fonça sur lui, hurlant de véhémence, les poings bandés en avant. Eagon n’aimait pas se battre, mais savait s’y prendre. Il avait le corps d’un combattant et l’agilité d’un véritable gymnaste. Il esquiva le coup que lui porta l’homme, puis se positionna derrière lui pour asséner un coup de pied dans son arrière train. L’agresseur se retourna vélocement, persifflant entre ses dents et fonça une seconde fois, tête baissée, sur Eagon. Il ne réfléchissait pas et attaquait. Eagon lui envoya un coup de poing dans les côtes, dans la mâchoire, puis pour finir, au niveau de la trachée. Le souffle coupé, l’agresseur tomba sur ses deux genoux, cherchant vainement une bouffée d’air.

« Va-t-en ! File ! Que je ne te revois plus ici ! » lança Eagon en lui indiquant les escaliers qui se trouvaient à plusieurs mètres au dessus du monticule.

Le jeune homme cracha une glaire verdâtre au sol, maugréa des paroles incompréhensibles avant de disparaître tel un mécréant dans les abysses de la fosse. Eagon épousseta ses mains, puis se retourna vers Rhaelyn qui n’avait pas bougé d’un pouce. Il la dévisagea d’un air grave pendant quelques secondes, puis se rapprocha d’elle, la serra dans ses bras.

« Bon sang Rhae … qu’est-ce que t’es venue faire dans un endroit pareil ? Tu te rends compte des risques que tu prends ? »

Il avait l’impression d’entendre son père ce qui le fit bêtement sourire. Il s’écarta doucement et dégagea une mèche rebelle des yeux de l’adolescente. En réalité, il était soulagé qu’elle n’ait rien. Contrairement à lui où ses phalanges lui faisait horriblement mal.


@Rhaelyn Wighart

_________________
let a sky comes falling down
We be all night, and everything all right. No complaints from my body, so fluorescent under these lights. Boy, I'm drinking, park it in my lot, 7-11. I'm rubbing on it, rub-rubbing, if you scared, call that reverend. Boy, I'm drinking, get my brain right Armand de brignac, gangster wife. -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t863-eagon-niehaus-futur-is-for-us
avatar
Baelyn ♥
Messages : 263
Médaillons : 1291
Crédits : Noemlk
Avatar : Lindsey Morgan
Pseudo : Noemlk
Présence : 7/7

Multi-comptes : Eykho ✶ Rhaelyn


Personnage
Occupation : Réparatrice, R2
Âge : 32 ans
Localisation : Helion
Helion • Civil



 Sujet: Re: La caverne d'Ali Baba ❈ ft. Eagon Niehaus   Mer 21 Mar 2018 - 13:19




La caverne d'Ali Baba
« La crainte qu'on a de perdre un trésor est proportionnée au prix qu'on y attache. »


Heureusement que Rhaelyn n’avait pas sauté dans les bras de cette personne qui lui paru être le jumeau d’Eagon. A quelques pas près, elle aurait remarqué qu’il n’avait rien de semblable à celui avec qui elle partageait une relation passionnelle, hormis sa taille et peut-être les années qu’il avait derrière lui. L’adolescente aurait été atteinte de frénésie en découvrant le visage lugubre qu’incarnait son agresseur. Tandis qu’elle nicha son visage dans le seul endroit plus sombre que cet endroit humide, elle entendit une voix interpeller celui qui n’était plus qu’à quelques mètres d’elle. Si le premier reflexe aurait été de relever la tête pour savoir qui pouvait bien la défendre en ce lieu, Rhaelyn n’en ressentit guère le besoin. C’était évident, elle s’était bel et bien trompée. Elle reconnut la voix unique et singulière d’Eagon. Un sentiment de sécurité planait dans le fond de sa tête mais l’inquiétude était trop forte pour pallier ce dernier. Elle garda le visage enfouit et cette posture de fœtus dans le ventre de sa mère. Elle se balançait sur elle-même, comme une mère le faisait pour apaiser un enfant, comme si ce geste pouvait lui faire surmonter cet instant bien trop effarouchant pour une fille de seize-ans.


A cet instant elle s’en voulait. Elle se remémora le jour où son père l’avait surprise ici. Il avait évoqué un nombre incalculable de jurons avant de toucher de ses pieds la fin fond du dôme. Il avait empoignée Rhaelyn par le col de son t-shirt sale, dont le tissu s’était imprégné de l’effluve nauséabonde présent en ce lieu. Il l’obligea à monter les escaliers, et ce, même si ses orteils avaient quitté le sol depuis qu’il l’avait empoignée si fermement que son souffle se trouva presque coupé.  

« Rhaelyn ! En plus d’être muette, serais-tu sourde ?! Je t’ai déjà dis de ne pas venir ici, c’est interdit. Si ton grand père te voyait, il serait très déçu de toi. Sais-tu ce qu’il peut arriver ici ? Ces choses sont si épouvantables que tu es encore trop petite pour les entendre ou même les comprendre. » […] «  Bon sang ! C’est quoi le problème avec toi ? Qu’est ce qu’on a fait pour mériter une fille pareil ? Nous qui avons toujours servit ce dôme. Tu n’es pas digne de cette famille, saches-le. Tu devrais être fier d’avoir un toit et de quoi te nourrir. Tu es une honte, tu es infâme. ».

Ces mots, elle s’en souvenait comme si c’était hier. Ils étaient si draconiens que même une petite fille de neuf ans ne pouvait les faire disparaître de son esprit. Soudainement, Rhaelyn avait envie de pleurer mais elle ne se l’autorisa guère. Elle ne pouvait s’en vouloir qu’à elle-même et pleurer n’allait en rien arranger les choses. Elle se contenta d’une gorge nouée et d’un souffle saccadé, pouvant à tout moment succomber à cette anxiété grandissante en elle. Heureusement, Eagon était là. D’ailleurs, Rhaelyn ressentit un pincement au cœur en entendant ce dernier la défendre, ses mots étaient touchants car ils se voulaient protecteur et sécurisant, mais l’adolescente voyait les choses dans leurs négativités puisqu’elle avait peur. Peur qu’il en vienne aux mains, car connaissant Eagon, il en était capable. Le cri strident de l’agresseur coupa le souffle de Rhaelyn, qui cette fois, quitta sa position initiale pour s’assurer que l’homme auquel elle était attachée n’avait rien. Pour autant, elle était incapable de se lever bien trop pétrifiée par la peur et trop vacillante pour tenir en équilibre.


S’en suivi un combat des plus chevaleresques. La brune observa la scène impuissante et déconcertée d’en arriver là. Elle ressentait une écœurante culpabilité qui la dégoûtait d’elle-même. A cet instant, elle pensait avec une totale certitude que les mots de son père avaient été justes. Même si le jeune Eagon avait tenté de faire preuve de calme, l’agresseur semblait ne pas être sur la même longueur d’ondes ce qui entraîna des actes plus féroces. D’où Rhealyn se trouvait et avec l’obscurité profonde présente dans ce lieu, elle ne parvenait pas à voir la scène avec précision, mais le bruit des coups lui suffisait à comprendre ce qu’il se tramait. Puis vint les mots qui rassurèrent enfin Rhaelyn. Le lugubre inconnu expectora le sang qui coulait déjà de sa bouche avant de colporter ce qui ressemblait à des jurons mais qui pour les deux jeunes étaient incompréhensibles, puis il disparut dans l’obscurité aussi vite qu’il y était entré.


Trop faible, trop honteuse, Rhaelyn resserra des genoux contre sa poitrine fuyant Eagon du regard. Les yeux luisants et la gorge noué, les larmes abandonnèrent leur foyer pour dévaler son visage qui était devenu aussi humide que le lieu dans lequel ils se trouvaient tout d’eux. Se lamenter n’était probablement la chose la plus exemplaire à faire, mais l’anxiété qui s’était renfermée en elle devait s’échapper et elle ne trouva guère d’autres façons de la dissoudre. Alors qu’elle tentait d’éluder son sauveteur, ce dernier vint se blottir contre elle. A cet instant, Rhaelyn ressentait bien trop de culpabilité pour se sentir méritante face à ce geste. Malgré ça, elle ne put s’empêcher de s’agripper à lui, aussi fort que son corps lui permis. Les mots qu’il lui adressa avaient un goût amer de reproche pour l’adolescente. Si elle n’aurait jamais accepté de tels dires de la part de son père, avec Eagon c’était différent. Dans un sanglot, la brune tenta de construire une réponse :


«  Dé..désolé » Balbutia-t-elle. « Je suis … tellement dé… désolée. » Elle marqua une pause le temps d’essuyer du bout de sa manche l’humidité qui perlait sur ses joues. « Je sais… Mais… Je me sens bien ici. »


Cela pouvait choquer grand nombre de personne. Qui pouvait aimer trainer les pieds dans les flaques puantes, respirer l’air impur et nauséabond qu’émanait la fosse ? Sans oublier qu’il n’était pas certain d’être seul et encore moins que les rares passagers ne soient guère très chaleureux, comme ce soir là. La brune soupira longuement avec grande difficulté, toujours gênée par les pleurs qui semblaient interminables. Alors qu’elle s’apprêtait à parler, elle regarda sa montre, ils ne leur restaient plus que cinq minutes pour rejoindre la strate supérieure. Sans savoir comment elle y était parvenu, elle se hissa sur ses jambes fébriles jetant un œil en l’air, les yeux ronds.


«  C’est impossible… On y arrivera jamais… »
Soupira-t-elle de façon presque inaudible.


Elle baissa la tête, complètement abattue par l’inquiétante réalité. S’en était fini pour elle, son père lui ferait la peau, c’était sûr. Sans compter que les micilles ce ferait un plaisir à faire entendre les sanctions que son manque de maturité lui coûte. En plus, elle avait embarquée malgré elle son compagnon de toujours. Les larmes revinrent se nicher aux bords de ses yeux marron. Elle espérait qu’Eagon puisse la sauver encore une fois mais pour une fois, elle sentait qu’il ne pourrait rien pour elle.



@Eagon Niehaus & Rhaelyn Whigart

(c) DΛNDELION

_________________
You touched me in the heart,
like a knife can hurt.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t1070-helion-rhaelyn-wighart-the-marks-humans-leave-are-too-often-scars http://www.afterdawn-rp.com/t1064-rhaelyn-wighart-termine?highlight=Rhaelyn https://www.youtube.com/watch?v=6LMmVZp_B8I&list=RDBRfTpiFHd
avatar

Messages : 87
Médaillons : 399
Avatar : Chris Hemsworth
Pseudo : Jekka
Présence : 6/7
Multi-comptes : Julyah Haroys


Personnage
Occupation : Constructeur
Âge : 35 ans
Localisation : Steros
Steros • Civil



 Sujet: Re: La caverne d'Ali Baba ❈ ft. Eagon Niehaus   Jeu 22 Mar 2018 - 0:05

La caverne d'Ali Baba
Là, elle se tenait là, entre ses bras. Une étreinte humide, mais pourtant agréable. Eagon ne comprenait pas vraiment pourquoi Rhaelyn pleurait. Peut-être était-ce la peur ou le soulagement ? La pression qui lâchait soudainement. Il ne cherchait pas à comprendre … c’était une fille et les filles étaient généralement compliquées. Il passa une main dans ses cheveux, lui caressant docilement la tête pour la réconforter. Eagon n’était pas doué avec les mots, mais savait que les gens ou un simple regard pouvait être tout aussi fort. La pénombre les enveloppait de ses bras fantômes. Il sentait que quelque chose tracassait l’adolescente. Quelque chose en elle vibrait, mais d’une façon dangereuse, terrifiante. Rhaelyn s’écarta, le regard braqué vers les escaliers. Il était trop tard pour remonter aux niveaux supérieurs. Eagon n’avait jamais passé une nuit entière dans les profondeurs du dôme.

Son père allait probablement s’inquiéter et envoyer une patrouille de milicien fouiller tout le niveau 2. Il n’était pas censé savoir que son fils vagabondait à travers les étages et pire que ça, qu’il s’adonnait à des activités complètement illégales. Mais ça, personne ne le savait hormis Nenia et Seth. Il posa une main qui se voulait rassurante sur l’épaule de Rhaelyn, compressant légèrement ses doigts sur le tissu de son t-shirt sale. Oui, ils n’arriveraient pas à monter. Allaient-ils passer la nuit dans la fosse ? Cette idée lui glaçait le sang et pourtant c’était un futur plus que probable. Il aurait fallut une force surhumaine pour courir et grimper de quatre en quatre les marches d’un escalier étroit et chaotique, pour rejoindre le monte charge. Et encore, il aurait fallut parcourir un dédale de couloirs, ne pas se perdre et ni faire de mauvaise rencontre.

Qu’importe. Eagon avait déjà vécu pire. Du moins, il le croyait. Ce n’était pas si terrible de passer une nuit dans la fosse après tout. Il suffisait de voir le bon côté des choses. Ils étaient entourés de ferraille et d’objets insolites. S’ils étaient attaqués, ils pourraient rapidement trouver de quoi se défendre ou se cacher. La lueur blafarde qui illuminait toute la fosse ne semblait pas disparaître dans la pénombre. Peut-être venait-elle d’un spot caché dans les hauteurs, ou bien s’agissait-il d’un faisceau de lumière provenant des étages supérieurs ? Eagon n’en savait rien. Le niveau -1 restait un mystère pour lui. Un endroit qui n’était pas destiné à abriter une population et qui pourtant au fil du temps, avait réussi à se construire toute une ville souterraine. Lugubre, étrange, terrifiante, mais réelle.

Eagon se retourna vers Rhaelyn et posta ses deux mains sur ses bras. Son visage braqué dans le sien, il essayait au mieux de capter toute son attention.

« Rhae, regarde moi bien … on va s’en sortir. Il ne s’agit que d’une nuit à passer ici. Et si tu as peur de la réaction de ton père … bah tu pourras lui dire que c’est de ma faute. J’en ai rien à faire des réprimandes. »

Il lui adressa un sourire bienveillant, puis d’un geste tendre, l’adolescent caressa le visage de la jeune fille du revers de sa main. Au fond ça ne lui déplaisait pas de passer la nuit ici, seul avec Rhaelyn. Pour la toute première fois, ils allaient pouvoir passer une nuit ensemble … Certes, ce n’était l’endroit le plus romantique, mais au moins ils étaient tranquilles. Pas de parents pour juger leur relation, ni même d’adolescents pédants ricanant ou venant chercher des noises. Eagon attrapa la main de Rhaelyn, puis l’entraina vers un monticule solide d’objets en tout genre. Ils grimpèrent dessus pour avoir une vue d’ensemble. La fosse était immense, bien trop grande pour en apercevoir le bout. Des galeries de couloirs entre des montagnes d’objets et d’ossements en ferraille se dessinaient tout autour d’eux. C’était une véritable caverne d’Ali Baba pour une jeune femme comme Rhaelyn. Il comprenait à présent ce qu’elle était venu faire ici, et instinctivement, il resserra ses doigts dans la main de Rhae, comme pour lui montrer son soutien et sa compréhension.

« Waow … c’est impressionnant. » dit-il doucement.

Puis ils s’installèrent sur une vieille carcasse de ce qui ressemblait au plus proche à un véhicule. La lueur blafard éclairait leurs visages et les environs. D’ici, il leur était facile de voir si des silhouettes se mouvaient dans les détritus. Ainsi, ils pouvaient réagir rapidement en cas d’une nouvelle attaque. C’était en quelque sorte leur tour de guet.

Eagon enroula un bras autour des épaules de Rhaelyn, puis tendit le deuxième en avant, pointant l’étendue qui s’offrait face à eux.

« Tout ça … tu crois que ça vient d’où ? Le dôme est vaste, mais toutes ces pièces ne viennent pas forcément que d’ici. J’veux dire … y’a bien des choses super anciennes non ? Qui datent probablement de l’avant … comment dire. Avant que la Terre ne change de face. Avant la construction du dôme. Tu vois s’que j’veux dire ? »



@Rhaelyn Wighart

_________________
let a sky comes falling down
We be all night, and everything all right. No complaints from my body, so fluorescent under these lights. Boy, I'm drinking, park it in my lot, 7-11. I'm rubbing on it, rub-rubbing, if you scared, call that reverend. Boy, I'm drinking, get my brain right Armand de brignac, gangster wife. -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t863-eagon-niehaus-futur-is-for-us
avatar
Baelyn ♥
Messages : 263
Médaillons : 1291
Crédits : Noemlk
Avatar : Lindsey Morgan
Pseudo : Noemlk
Présence : 7/7

Multi-comptes : Eykho ✶ Rhaelyn


Personnage
Occupation : Réparatrice, R2
Âge : 32 ans
Localisation : Helion
Helion • Civil



 Sujet: Re: La caverne d'Ali Baba ❈ ft. Eagon Niehaus   Jeu 22 Mar 2018 - 18:39




La caverne d'Ali Baba
« La crainte qu'on a de perdre un trésor est proportionnée au prix qu'on y attache. »


Si le père d'Eagon était du genre à envoyer toute une patrouille, celui de Rhaelyn ne ferait rien. Rien d'autre qu'attendre sa venue pour la punir comme il se devait. Vu la faute qu'elle avait commise ce soir, une bonne paire de gifles ne serait pas suffisante pour lui. Rhaelyn appréhendait beaucoup cela, surtout en constatant le peu de temps qu'il leur restait. C'était sa faute et pourtant elle parvenait à refaire son monde dans un coin de sa tête. Accuser tout le monde sans preuve, sans raisons. L'adolescente était, certes, dans sa crise comme tous les ados, mais ce qui était différent, c'est qu'elle l'avait toujours été et elle le resterait à jamais. Son caractère est plutôt complexe, bien plus que les autres filles de son âge. Son histoire en était pour beaucoup, mais là n'était pas la question, le temps était écoulé et elle n'avait pas la capacité de le remonter.


Le contact de sa main sur son épaule permit à Rhaelyn de capter la réalité qu'elle avait fuit avec ses pensées visiblement trop présentes dans son esprit. L'obscurité était telle que Rhaelyn avait l'impression qu'elle était en train de se faire écraser par cette pénombre si pesante pour une fille de seize ans. Pourtant, ce n'était pas la première fois qu'elle se trouvait dans ce lieu, mais l'apparition de l'agresseur l'avait rendue plus réaliste face au danger qui y trônait. Heureusement, la présence de son preux chevalier la rassurait, mais cela ne lui donnait pas la réponse à la question qui trottait dans son esprit : « Comment les événements allaient se dérouler ? ».


Apparemment, il avait lu dans ses pensées puisqu'il répondit exactement ce qu'elle voulait entendre. Ou du moins, ce qu'elle cherchait à savoir. Effectivement, la seule solution qui s'offrait à eux était de passer la nuit ici. Malgré le geste rassurant qu'Eagon portait à son égard, elle ne parvenait pas à s'imaginer passer la nuit ici. Si lui était plutôt calme et positif, elle était de nature péjorative. Il était tout de même parvenu à capter son attention, ce qui était chose complexe avec Rhaelyn. Immiscé dans sa bulle, elle l'écouta et hocha la tête pour montrer son approbation malgré que ses yeux ronds laissassent échapper la peur qui la tétanisait. En contre partie, elle secoua la tête négativement lorsqu'il évoqua le second sujet : son père.


« Non... Non ne dis rien. Je t'en supplie. Il me punira, comme toujours. Si je sors vivante de ce dôme à six heures, je ne pourrais que survivre à sa punition. Je ne changerai pas d'avis. »


Annonça-t-elle avec la plus grande des certitudes. Il était hors de question qu'il le fustige à sa place. S'ils étaient là, c'était entièrement sa faute et elle méritait d'être châtiée pour son manque de maturité. Quoi qu'il en soit, le mal était fait. Dans son geste tendre, la brune avait retiré la main de son protagoniste bien trop vexée qu'il ne comprenne pas qu'elle veuille être punie. Il était vrai que c'était difficile à imaginer, mais elle s'en voulait déjà bien trop, tellement, qu'elle avait fini par fuir son regard en abaissant sa tête en direction de ses pieds. Elle avait tout de même réalisé qu'elle ne pouvait rester sur ce geste distant et sûrement contrariant, alors elle vint saisir la main d'Eagon pour l'accoler à la sienne. Apparemment, il avait eu la même idée puisqu'il semblait, lui aussi, vouloir agripper sa main. Et pour cause, il souhaitait l'attirer vers une butte d'où il pouvait contempler une vue panoramique de la fosse. Tout s'y trouvait, c'était un vrai trésor pour une fille comme Rhaelyn, à l'affût de tout ce qui pouvait se transformer et être bidouillé. D'ailleurs, les yeux de cette dernière offraient un million d'étoiles à l'obscurité profonde. Elle ressentait autant de chaleur dans son coeur face à ce spectacle, que la première fois où elle avait rencontré Eagon. Ce dernier lui prouva sa compréhension dans l'étreinte qu'il venait de resserrer dans sa paume. En ressentant ceci, Rhaelyn dirigea son attention vers lui, exprimant de ses yeux tout l'amour qu'elle lui portait.


Un silence s'installa après l'exaltation du jeune brun face à ce spectacle. Rhealyn, elle, n'avait pas de mot pour décrire ce lieu qui était tel une caverne d'Ali Baba. Elle s'installa sur la vieille carcasse que l'homme avait remarquée. Étrangement, cela était plutôt confortable et plaisait beaucoup à Rhaelyn. Cette dernière se laissa distraire par la clarté qui s'était dessinée sur différentes régions du visage d'Eagon, tel un mirage. Il était séduisant et surtout, il lui inspirait une confiance indéfectible, chose qu'elle n'avait jamais ressenti auparavant. Ce sentiment se renforça lorsqu'il vint entourer sa personne de son bras, comme si elle venait d'attraper un bouclier qui avait le pouvoir de tout anéantir rien qu'en le brandissant. Un sourire vint prouver son apaisement tandis qu'elle buvait les paroles de son interlocuteur. À l'entente de sa question, son regard quitta ses yeux scintillants pour observer l'amas de ferrailles. Après avoir fait le tour de la fosse, la brune captura à nouveau son attention.


« J'ai parcouru au moins une centaine de fois cet endroit. Il y a de quoi se perdre, je t'assure. Tout se ressemble, sans que ce soit le cas. Ce que j'veux dire, c'est que je n'ai jamais réussi à établir des repères, ça se brasse sans cesse. Alors... J'imagine que oui... Il doit y avoir de ces choses dont nous ne connaissons même pas l'existence aujourd'hui. Tiens. Regarde ça... » Dans un geste de menton, elle désigna la carcasse de la voiture dans laquelle ils se trouvaient. « Je n'ai jamais eu l'occasion de m'en servir et à vrai dire, je ne comprends pas trop à quoi ça sert. Je ne sais même pas comment ça s'appelle. »


Effectivement, à Helion, les voitures n'étaient pas vraiment utiles et donc Rhaelyn n'avait jamais appris à s'en inquiéter. En revanche, son intelligence lui avait permis d'imaginer ce à quoi cette carcasse servait. La discussion avait le pouvoir d'apaiser la jeune femme qui marqua cela par une caresse tendre sur le dos de sa main. Dans ce mouvement, elle fut prise d'un sentiment très fort à l'égard d'Eagon, qu'elle regardait avec complaisance.


« Eagon ? » Murmura-t-elle pour attirer son attention. « Je voulais te remercier, sans toi, je n'ose même pas imaginer ce qu'il me serait arrivé. »


Elle passait son regard d'un oeil à l'autre de son interlocuteur, comme pour donner autant d'amour à l'un comme à l'autre. Espérant que sa sincérité soit suffisamment visible.


@Eagon Niehaus & Rhaelyn Whigart

(c) DΛNDELION

_________________
You touched me in the heart,
like a knife can hurt.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t1070-helion-rhaelyn-wighart-the-marks-humans-leave-are-too-often-scars http://www.afterdawn-rp.com/t1064-rhaelyn-wighart-termine?highlight=Rhaelyn https://www.youtube.com/watch?v=6LMmVZp_B8I&list=RDBRfTpiFHd
avatar

Messages : 87
Médaillons : 399
Avatar : Chris Hemsworth
Pseudo : Jekka
Présence : 6/7
Multi-comptes : Julyah Haroys


Personnage
Occupation : Constructeur
Âge : 35 ans
Localisation : Steros
Steros • Civil



 Sujet: Re: La caverne d'Ali Baba ❈ ft. Eagon Niehaus   Sam 5 Mai 2018 - 9:27

La caverne d'Ali Baba
Toutes ces choses qui les entouraient. C’était vraiment étonnant que le dôme puisse se débarrasser d’autant de ferraille. Peut-être qu’au final, tout ceci était réutilisé. Mais dans quel but ? Eagon n’en savait rien. Il haussa de ses larges épaules, puis considéra un instant le tableau de bord de la voiture dans laquelle il se trouvait. Un volant, des aiguilles, des pédales … oui, effectivement cet engin était vraiment étrange. C’était amusant d’imaginer que ces choses furent utiles à l’époque de leurs ancêtres. D’imaginer leur vie. Pourquoi tout avait basculé pour que l’humanité soit restreinte à une poignée de gens vivant cloitrés dans un dôme.

Au départ, Eagon ne comprenait l’envie de Rhaelyn. Ce besoin de venir ici et de plonger les mains de ce tas de déchets. Puis, en constatant tout ce qui l’entourait, il arrivait à mieux la cerner. Elle aimait bidouiller, réparer, découvrir des trésors cachés. Et ce n’était pas un mal, au contraire. Plutôt une qualité qu’il fallait encourager et exploiter. Le dôme en avait besoin. Eagon passa ses bras autour de la taille de Rhaelyn. Elle le considérait amoureusement, s’excusant pour avoir été imprudente. Lui n’avait fait que son rôle. Son rôle de protecteur. Même si il n’osait pas lui avouer avoir eu peur. Ca gâcherait tout.

Alors, comme pour répondre à son excuse, le jeune garçon posa ses lèvres charnues sur celles de l’adolescente. Ils étaient peut-être installés dans une fosse, au beau milieu d’un monticule de déchets, plongés dans l’obscurité, mais au moins ils étaient tranquilles. Personne pour les juger, pour discuter leur relation ou encore pour les réprimander de cette perte de temps « inutile ». Car oui, ces deux jeunes adolescents avaient des projets de vie tracés par leurs parents. Ils n’avaient rien à faire dans les soubassements du dôme. Eagon devait étudier pour devenir l’un des meilleurs ingénieurs d’Hélion et Rhaelyn avait quant à elle également un avenir tout écrit.

Pourtant, ils se fichaient bien, à l’instant présent, de tout ce qu’on pourrait leur reprocher. Ils savaient que les réprimandes tomberaient une fois de retour dans les niveaux supérieurs. Passer une nuit dans la fosse n’était pas sans risques, surtout pour deux jeunes venant d’un milieu où la protection était le maitre mot. Il passa une main calleuse dans ses cheveux fins, puis la toisa d’un regard amoureux. Vivre sans elle, il ne le pourrait pas. Ce moment était gravé dans son cœur et il n’avait qu’une seule envie. Tout quitter pour vivre avec elle une idylle irréalisable.

« Je vais peut-être paraître stupide en disant cela, mais … je n’ai pas très envie de retourner là haut. Pourquoi on ne pourrait pas s’installer ici et vivre tous les deux, jusqu’à la fin de notre vie ? Y’a tout ce qu’on veut ! Tu pourrais passer ton temps à bricoler de nouveaux objets et je pourrais nous construire un cocon bien douillet. En fouillant bien, je suis sûr qu’on peut trouver plus que de la ferraille rouillée et des outils informatiques datant de l’époque de nos ancêtres ! »

Bien sûr, Eagon idéalisait complètement. Il savait au fond de lui que cette envie était irréalisable. La milice finirait par les retrouver et les remonter de force dans leur niveau. Ils avaient une puce plantée dans la peau … Et puis l’air ici n’était vraiment pas viable sur le long terme. Il suffisait de constater les dégâts causés sur les habitants du niveau -1 … Mais même si son discours était complètement dénué de sens, il n’en restait pas moins sincère. Eagon aimait Rhaelyn et il venait tout simplement de le lui avouer. Qu’il serait prêt à tout sacrifier pour elle, pour qu’ils puissent rester à deux, éternellement.

« Je ne sais pas toi, mais ce qu’on projette de faire de moi là haut ne me convient pas. Je n’ai pas envie de passer ma vie dans un labo, à réfléchir sur des plans, des innovations et des extensions du dôme. Parfois, j’ai l’impression que mes parents m’ont conçu exactement pour ça. Que depuis ma naissance, tout a été mis en place pour que je prenne cette direction. Mais toi … toi tu ne fais pas partie de leur plan, et ça les dérange. J’étais pas censé tomber amoureux d’une fille qui aime trainer dans la fosse … mais je les emmerde. »

Il plaqua ses mains sur les épaules de Rhae, puis plongea son regard bleu intense dans ses yeux. Il était franc et sincère avec elle. Il voulait qu’elle sache clairement ce qu’il avait sur le cœur.

« Je t’aime et c’est tout ce qui compte pour moi. Même si pour ça je devrais quitter le dôme … mais ça je sais que ça n’arrivera jamais. Ils ont trop besoin de moi. Mais si ils viennent à s’en prendre à toi pour nous séparer, alors je ferai tout pour qu’il ne t’arrive rien. »

Un large sourire entailla son visage juvénile. Eagon était prêt à tout pour rester le plus longtemps aux côtés de Rhaelyn. Son visage, sa peau, son odeur, il avait besoin d’elle. Elle était son air, sa raison de vivre. Car oui, qu’est-ce qui pouvait bien le maintenir vivant dans cette bulle en verre ?



@Rhaelyn Wighart

_________________
let a sky comes falling down
We be all night, and everything all right. No complaints from my body, so fluorescent under these lights. Boy, I'm drinking, park it in my lot, 7-11. I'm rubbing on it, rub-rubbing, if you scared, call that reverend. Boy, I'm drinking, get my brain right Armand de brignac, gangster wife. -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t863-eagon-niehaus-futur-is-for-us
avatar
Baelyn ♥
Messages : 263
Médaillons : 1291
Crédits : Noemlk
Avatar : Lindsey Morgan
Pseudo : Noemlk
Présence : 7/7

Multi-comptes : Eykho ✶ Rhaelyn


Personnage
Occupation : Réparatrice, R2
Âge : 32 ans
Localisation : Helion
Helion • Civil



 Sujet: Re: La caverne d'Ali Baba ❈ ft. Eagon Niehaus   Sam 5 Mai 2018 - 22:49




La caverne d'Ali Baba
« La crainte qu'on a de perdre un trésor est proportionnée au prix qu'on y attache. »



Si l’instant était plutôt solennel, Rhaelyn ne pouvait s’empêcher de rester figée face à la curiosité qui rongeait son être. Ainsi, elle commença à toucher à tout ce qui était en sa possession dans cette voiture. Ainsi, elle découvrit les pédales, sur lesquels on pouvait appuyer. Elle se demandait bien à quoi cela pouvait servir, mais cela l’amusait. En se redressant, elle remarqua la petite poignée présente sur le devant de la voiture, ce qu’on appelait à l’époque « une boîte à gants ». En appuyant sur cette dernière, elle ouvrit donc ce qui cachait de nombreux objets, aussi stupéfiants les un que les autres.

Si un jour on venait à lui interdire de venir ici, son monde s’effondrait. Alors, elle se sentirait vide. En faisant ce pourquoi elle était douée, elle avait l’impression de se rendre utile et elle espérait secrètement, qu’un jour, elle puisse rendre service à nombre d’habitant de ce dôme. Etait-ce peut-être la dernière fois qu’elle pourrait venir ici, à cause de son père, ou encore des miliciens ? Elle n’en savait rien. Cette idée lui déchirait suffisamment le cœur pour ne plus vouloir y penser davantage.

Si leur vision du dôme était loin d'être similaire, Eagon était compréhensible. Une qualité, qui ici, était rare. S'il ne parvenait pas à trouver en la fosse quelque chose d'existentielle pour Rhaelyn, il pouvait l'imaginer et cela suffisait amplement à la petite brune. Fragile, elle avait toujours eu besoin d'un homme dans sa vie. La figure paternelle avait laissé la place au visage juvénile de celui qui avait su faire battre le coeur de la future mécano. Elle pensait de tout coeur qu'il était courageux et protecteur, assez pour croire dur comme fer qu'elle ne risquerait rien à ces côtés. De là, était née son amour envers lui, aussi simplement et naturellement que pousse une belle rose. Même si parfois il y avait des épines entre eux, il arrivait souvent que l'amour s'en retrouve plus fort et indestructible.
Ses lèvres étaient douces et sucrées. Leurs échanges étaient parfois difficiles devant les yeux jaloux et malveillant du père de l'adolescente. Elle appréciait encore plus cet acte de tendresse, pour beaucoup bénin, mais qui pour elle était une preuve indétrônable d'un amour sincère. Souvent, la différence d'âge faisait naître de nombreuses critiques, le silence présent dans la fosse devenait alors riche et apaisant. Pour la première fois dans sa courte vie, Rhaelyn sentit ce que pouvait être la liberté et plaisait à son âme profonde de rebelle. Ce jeune homme lui offrait toujours un nombre de sentiments nouveaux et rien que pour cette raison, la douce fille aux yeux couleur noisette, lui donnerait sa vie.

Quand elle l'entendit exprimer ses sentiments sincères, la brune tint à être des plus attentives. Si pour lui cela semblait stupide, elle rêvait, elle aussi, d'un monde plein de liberté mais surtout d'un monde dans lequel ils seraient inséparables, indissociables. Si cette idée était folle, elle plaisait beaucoup à Rhaelyn. Rester ici ? Là où elle pourrait construire chaque jour de nouveaux objets utiles comme inutiles, beaux comme moches. Il venait de déclencher dans son petit esprit d'adolescente, une idée qui n'aurait peut-être pas dû émerger de sa tête. Rhaelyn apportait une grande importance aux mots, aux promesses, suffisamment pour tout quitter du jour au lendemain et décider de vivre dans cette fosse aussi dangereuse soit-elle. Les yeux brillants à l'idée de construire une vie dans les bas fonds du dôme, elle le lui répondit, les lèvres tendues par un doux sourire joyeux.

« Tu es loin d'être stupide Eagon. Je n'ai jamais eu envie de rentrer là-haut. Je serais même capable de construire une maisonnette faite de taules. » Un rire s'échappa de ses lèvres, toujours aussi créative quant à leur avenir à deux. « Toi, moi, un tas de ferraille... Je ne peux rêver mieux. »

Au fond, elle savait aussi que la milice se ferait un malin plaisir de les retrouver et de les exiler pour une telle histoire. De plus, son père se chargerait de prendre Eagon afin de lui faire comprendre de ne plus communiquer avec la belle dômienne. Pourtant, elle n'avait guère envie de prendre en compte la réalité en cet instant. Rhaelyn aimait Eagon et si pour cela elle devait imaginer une situation idyllique pour être plus heureux et imaginer un avenir ensemble, alors elle le ferait sans se poser de question. Rien que de savoir ce qu'il était prêt à faire pour elle, à sacrifier dans le but d'être auprès de sa tendre adolescente, la rassurait et lui donnait de sentiments encore plus fort que dans le passé. Toujours aussi captivé par ses mots, elle l'écouta dénigrer le futur qui lui était destiné. Un sentiment de tristesse prit possession de la joie qui était précédemment présente sur le doux visage juvénile de la douce Rhaelyn.

Elle resta longuement silencieuse, déçue qu'il n'imagine guère sa vie comme elle leur était offerte. Elle avait peur qu'en ayant des envies différentes de celles qui étaient prévues, ne lui fasse faire des choix qui mettraient en péril leur amour. D'un ton incertain et triste, elle le lui répondit dans une naïveté enfantine.

« Tu crois que notre amour est voué à être détruit en restant ici ? »

Les épaules tenues par les larges mains de son petit-ami, Rhaelyn attacha encore plus d’importance à ces paroles qui se voulaient sincères et futuristes. Elle découvrait un homme plus amoureux qu’elle ne l’avait connu jusqu’ici. Cette part cachée d’Eagon lui donnait une raison de plus de mériter l’amour de sa douce. L’entendre dire « je t’aime » était pour elle quelque chose de rare et riche. Ainsi ce moment restera dans sa mémoire aussi longtemps qu’elle puisse s’en souvenir. C’est dans cette magie qu’elle le lui répondit tout aussi sincèrement qu’il ne l’avait fait.

« Promets-moi de ne jamais me quitter et de m’aimer peu importe nos choix. De ne jamais m’abandonner dans ce dôme, avec mes parents. Moi je te le promets. Je te protégerai, je t’aimerai à jamais et jamais je ne t’abandonnerai qu’elles qu’en soit les situations, nos choix et nos désirs. Je t’aime Eagon, sans toi je serais perdue. »

Elle avait fait preuve de courage en lui avouant ces mots. Ce n'était pas réellement son genre d'être tendre et surtout démonstrative. Elle avait toujours été un petit garçon manqué, un peu bourru. Aujourd'hui, sa naïveté et son amour lui donnait l'impression que ces paroles changeraient leur avenir, peu importe ce qu'il pouvait leur arriver. Que les cartes étaient jouées et étaient de leur côté, créant un nouvel avenir où il serait heureux. Rhaelyn était incapable de vivre sans son second, si elle devait faire des choix, elle serait capable de laisser sa vie pour la sienne.

Revenant peu à peu à la réalité, Rhaelyn plongea à nouveau son regard, qui se voulait fuyant, vers la boîte à gants. En effet, la peur que sa promesse ne soit pas faite par son interlocuteur, elle réfugia son attention à l'endroit qu'elle avait ouvert un peu plus tôt. Ainsi, elle découvrit plus précisément ce qui composait cet endroit plutôt étrange pour ranger des choses. Elle en sortit un parapluie fermé, objet très étonnant pour la jeune femme qui ne connaissait même pas l'existence de la pluie. Elle appuya, curieuse sur le bouton qui permettait son ouverture. Surprise par l'ampleur que venait de prendre l'objet, Rhaelyn tenta de le refermer mainte et mainte fois avant d'y parvenir. Dans un rire, elle commenta son geste qui était plutôt maladroit.

« Je ne sais pas bien à quoi cela sert mais cet endroit cache bien des surprises. »

La brune rit encore avant de sortir un nouvel objet. Cette fois, c'était une vieille bouteille en verre, probablement d'un alcool fort. Elle la déboucha et en sentit le contenu. Ce dernier lui retourna l'estomac. Une grimace défigura son beau visage légèrement rond.

« Dire qu'il pouvait boire une atrocité pareil ! Après tout, ça ne doit pas tuer. »

D'un élan de courage ou peut-être plutôt de folie, Rhaelyn but une gorgée du contenant. Cela n'arrangea guère son minois tiraillé par l'amertume de l'alcool qui venait de rencontrer son palet. Ainsi, elle ressentait une certaine liberté, un aspect de rébellion qui lui donnait toujours plus envie de tester ses limites et son courage.

« C'est épouvantable mais qu'est-ce-que ça fait du bien. Une gorgée de liberté coule à présent dans mes veines. »

Rhaelyn posa la bouteille contenant l'élixir de liberté entre les deux sièges où était présent un porte gobelet. Suite à ça, elle prit l'avant dernier objet présent dans la voiture, une longue chaîne sans pendentif. Les sourcils froncés, Rhaelyn montrait son incompréhension devant cet objet d'une inutilité foudroyante. Le rire de retour, elle fit part de ses pensées quant à leurs ancêtres.

« Alors là, j'vois encore moins ce à quoi cela pouvait servir. »

Le plus utile était resté à l'intérieur de la boîte à gant. C'était un couteau-suisse, chose que Rhaelyn ne connaissait guère. Si son attention était portée vers la longue chaîne, elle ne saurait se rediriger vers le couteau qui pourrait leur être utile où qu'ils soient.


@Eagon Niehaus & Rhaelyn Whigart

(c) DΛNDELION

_________________
You touched me in the heart,
like a knife can hurt.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t1070-helion-rhaelyn-wighart-the-marks-humans-leave-are-too-often-scars http://www.afterdawn-rp.com/t1064-rhaelyn-wighart-termine?highlight=Rhaelyn https://www.youtube.com/watch?v=6LMmVZp_B8I&list=RDBRfTpiFHd
avatar

Messages : 87
Médaillons : 399
Avatar : Chris Hemsworth
Pseudo : Jekka
Présence : 6/7
Multi-comptes : Julyah Haroys


Personnage
Occupation : Constructeur
Âge : 35 ans
Localisation : Steros
Steros • Civil



 Sujet: Re: La caverne d'Ali Baba ❈ ft. Eagon Niehaus   Ven 11 Mai 2018 - 22:34

La caverne d'Ali Baba
C’était un amour impossible, mais ces deux jeunes tourtereaux étaient bien trop inconscients pour le comprendre. S’aimer alors que leurs mondes bien différents ne le permettaient pas. Croire qu’ils pourraient se construire une vie dans cette fosse était complètement absurde. Au fond, ils le savaient. L’air y était toxique et la milice finirait par les retrouver pour les séparer. Pourtant, Eagon aimait l’idée de rester aux côtés de Rhae, éternellement. Il se sentait bien, tellement bien en sa présence, que s’imaginé séparé d’elle un instant, lui faisait mal. C’était un véritable amour, mais un amour de jeunesse. Il n’espérait pas voir plus loin que le lendemain. Et visiblement, c’était pareil pour l’adolescente. Ils profitaient simplement de l’instant, de savoir qu’ils allaient passer une nuit entière dans la fosse. Au moins, cette nuit serait riche en émotions et marquerait leurs jeunes esprits.

Il ne pouvait s’empêcher de l’admirer dans la lueur froide du faisceau de lumière. Elle lui demandait si leur amour était voué à l’échec s’ils restaient dans le dôme. Eagon arqua un sourcil circonspect. Est-ce que l’amour était-il au moins possible dans ce putain de dôme ? Dans cette bulle qui empêchait l’être humain d’exprimer qui il était, pleinement, en toute liberté ? Non. Depuis sa naissance, Eagon avait un chemin tout tracé. Il doutait même qui ses parents se soient aimés un jour. Peut-être que tout était planifié pour chaque habitant d’Hélion. Que l’amour n’avait pas sa place, tout comme l’art ou la musique. Hélion mettait en exergue l’utilité.  Pas la compassion, l’amour ou le sentiment.

Il ne pipa mot, laissant échapper un simple soupire. Un soupire qui en disait long sur sa pensée sur le dôme et ce maudit système.

« Je te le promets Rhae. Je ne te laisserai jamais tomber. C’est pas mon genre d’abandonner une si jolie créature. » dit-il en lui adressant un large sourire tout en caressant les courbes de son visage.

Puis comme à son habitude, Rhae détourna le regard pour s’attarder à la boite à gants. Eagon n’arrivait pas toujours à comprendre l’intérêt de Rhae pour des choses aussi … futiles. Ils n’avaient pas le même esprit, ni la même façon de voir le monde. Pourtant, ils se complétaient et s’aimaient plus que tout au monde. C’était une évidence même. Elle sortit un drôle d’engin qu’elle prit dans tous les sens, pour finir par appuyer sur un bouton. L’engin s’ouvrit brusquement, prenant la moitié de la place, obligeant les deux protagonistes à s’enfoncer drastiquement dans leurs sièges. Eagon ne put s’empêcher de rire, accompagné de Rhae.

« Hé bien, je ne m’attendais pas à ça ! Nos ancêtres avaient de drôles d’idées ! Ca devait probablement servir à se protéger … ou à faire peur ha ha ! »

Puis elle dégota une vieille bouteille d’alcool qui contenant un liquide transparent. L’alcool était interdit à Hélion, mais Eagon avait pu en voir circuler au niveau -1. Il considéra la bouteille avec un air perplexe et voulu empêcher Rhaelyn de commettre une bêtise en buvant son contenu, mais la jeune fille fut plus rapide que lui.

« Rhae ! Mais haaa t'es folle ! … t’es consciente que cet alcool doit avoir au moins … 400 ans ? »

Voyant qu’elle n’était pas raide morte, il attrapa la bouteille et bu également une gorgée. Eurk, ce machin était écoeurant. Et fort. Il ne put s’empêcher d’afficher un rictus grossier avant d’essuyer sa bouche du revers de sa manche.

Enfin elle finit par tendre une chaine devant elle. Probablement la chaine d’un collier. Elle ne voyait pas à quoi cela pouvait-il servir ? Un sourire entailla le visage du jeune homme avant qu’il prenne la chaine des mains de Rhae. Elle était en argent, encore bien conservée. Mais une chaine sans pendentif ce n’était pas très intéressant. Alors Eagon eut une idée. Une brillante idée. Il sortit de sa poche un collier en argent au bout duquel pendait un petit oiseau en origami. Il était forgé dans le métal et n’avait rien de bien remarquable. Mais il signifiait beaucoup de choses pour Eagon. Après tout, c’était le premier objet qu’il avait fabriqué de ses propres mains avec l’aide de son père. Un objet d’une grande valeur sentimentale. Il fit signe à Rhae de baisser la tête, puis passa la chaine autour de son cou.

« Tiens, en gage de mon amour et de ma sincérité envers toi, je te donne ce pendentif. Il a beaucoup de valeur à mes yeux, donc tâche d’en prendre soin. » dit-il ému.

Eagon n’était pas du genre sentimental, mais en cet instant particulier, il souhaitait marquer le geste dans sa mémoire. Il espérait de tout cœur que jamais les sentiments qu’il éprouvait envers Rhae ne disparaissent. Il l’aimait plus que tout au monde et c’était le moment idéal pour le lui prouver.

« Si tu veux, tu pourras me fabriquer un petit quelque chose avec cette chaine. Et me la donner ensuite. Ca me rappellera à jamais ce moment passé à tes côtés … dans cette fosse. Bon, j’avoue que le cadre n’est pas des plus joyeux, mais au moins ça à le don d’être original. Qui pourrait se vanter d’être ici en si belle compagnie, hein ? »

Puis il déposa ses lèvres sur les siennes. Un moment chaud, tendre, qui le faisait entièrement vibrer de l’intérieur. Qu’importe qu’on s’inquiète pour eux. Ils étaient bien, là, maintenant et c’est tout ce qui pouvait compter.

Il attrapa la bouteille d’alcool, puis la brandit en l’air, la secouant légèrement de droite à gauche sous le nez de Rhae.

« Allez, on ne va pas laisser cette bouteille à moitié vide dans cette vieille carcasse … ça serait dommage. Et puis qui peut se vanter de boire un alcool de 400 ans d’âge à Hélion ? Dis le moi ? »

Son éternel sourire vint s’afficher sur ses lèvres charnues. Il but une bonne gorgée avant de tendre la bouteille à Rhae. Sa tête commençait déjà à tourner. Il fallait bien l’avouer, cette boisson tapait sévère … Et pour deux adolescents qui n’avaient pas l’habitude de boire, les effets montaient vite à la tête.



@Rhaelyn Wighart

_________________
let a sky comes falling down
We be all night, and everything all right. No complaints from my body, so fluorescent under these lights. Boy, I'm drinking, park it in my lot, 7-11. I'm rubbing on it, rub-rubbing, if you scared, call that reverend. Boy, I'm drinking, get my brain right Armand de brignac, gangster wife. -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t863-eagon-niehaus-futur-is-for-us
Contenu sponsorisé



 Sujet: Re: La caverne d'Ali Baba ❈ ft. Eagon Niehaus   

Revenir en haut Aller en bas
 
La caverne d'Ali Baba ❈ ft. Eagon Niehaus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Dawn :: Helion :: Niveau -1 :: La fosse-
 
Sauter vers: