AccueilAccueil  TumblrTumblr  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Communauté
Φ Soutenez After Dawn !
Φ Nous sommes passés en 2481
Φ Rejoignez les Clans !
Φ Privilégiez les rôles importants
Animations
Φ Les RP libres
Φ Début de l'intrigue !
Φ Profitez de la section RP de groupe
pour proposer vos idées RP
Flash info

Intrigue Mise à jour du chapitre en cours juste ici !
PROMO Médaillons Soutenez AD sur Bazzart et PRD ! (doubles post interdits)
Intrigue Ne pas lancer de RP dépassant le 14/03/2481





Attendus
Merci de privilégier Helion Steros
évitezles Natifs
Personnages
44 joueurs ◈ 62 personnages
31 Hommes ◈ 31 Femmes
Helion 18 hab.
Reiver 15 hab.
Steros 16 hab.
Extérieur 13 hab.
Intrigue en cours
Φ Tout savoir sur le Chapitre I
Φ S'inscrire aux RP de groupe
Φ Merci de tenir compte du climat
Φ Début de la vague de froid : 17/01/2481
Φ Ne pas RP après le 14/03/2481
En RP

Partagez | 
 

 Last chance, first hope ▬ Nayeen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Messages : 68
Médaillons : 805
Crédits : Ice & Fire
Avatar : Courtney Eaton
Pseudo : Vanka
Présence : Régulière

Multi-comptes : Eiven, Vaughn, Zorhan, Saoryne


Personnage
Occupation : Vagabonde
Âge : 19 ans
Localisation : Extérieur
Out • Rôdeur



 Sujet: Last chance, first hope ▬ Nayeen   Mer 4 Avr 2018 - 23:41




Last chance, first hope
It is the end of all hope, to lose the child, the faith, to end all the innocence, to be someone like me. This is the birth of all hope, to have what I once had, this life unforgiven : it will end with a birth. No will to wake for this morn to see another black rose born. Deathbed is slowly covered with snow. Angels, they fell first but I'm still here, alone as they are drawing near. In heaven my masterpiece will finally be sung. Wounded is the deer that leaps highest and my wound it cuts so deep. Turn off the light and let me pull the plug.

Le froid venait ronger la moindre parcelle de vêtement se faisant trop fine, le blizzard glissait sur mes jours à m'arracher des larmes cristallines, la fatigue engourdissait mes jambes qui bientôt ne suffiraient plus à porter les quelques kilogrammes que je pesais. Silhouette frêle portée par d'épaisses couches de vêtements et une peau tannée. Sacoche vidée de victuailles et gourde pratiquement asséchée. Je dépérissais à mesure que le relief s’aplanissait. Si je ne voyais pas l'horizon, mes yeux l'imaginaient toutefois lointain et ensoleillé. Loin de l'étouffement des forêts et de la désolation des landes surplombées par le dôme. Dôme que j'étais parvenue à éviter, duquel j'avais tout fait pour m'éloigner. Il se disait que des vautours rôdaient aux alentours pour vous arracher le cœur et le dévorer. Je ne voulais pas finir ainsi.

Aventurée au travers des roches et des montagnes, j'avais fuis en pensant pouvoir retrouver Alexander loin des zones peuplées. Si nous avions longtemps parlé du dôme, jamais il n'avait mentionné son envie de l'intégrer. Je ne l'imaginais pas non plus s'enfermer dans cette coupe austère. Si l'extérieur l'éprouvait, l'enfermement le fermerait à tout espoir de me retrouver. Et au fond de moi, j'avais besoin de croire qu'il était là, quelque part, à me chercher.

Longue et éprouvante marche alors que l'air paraissait se réchauffer. Conflit entre monts et désert. Roches froides contre sable chaud. Un sable qui n'était plus si chaud que cela. L'obscurité de nuages enfiévrés surplombaient ce désert que l'on m'avait pourtant conté comme étant l'un des plus arides du continent. Rares étaient ceux qui voyageaient assez loin pour avoir le moindre élément de comparaison... Mais cette fraîcheur ne paraissait pas naturelle. Une catastrophe avait perturbé l'équilibre de ce biome d'ordinaire si dangereux. Une pensée envers les animaux qui avaient dû fuir, tenter de trouver un habitat qui leur conviendrait pour ne pas dépérir... D'autres avaient protégé les murs de ruines émergentes pour contre ce froid surprenant. Un campement. J'ignorais si je pouvais m'approcher ou non, si c'était une bonne ou une mauvaise idée. Cependant, j'étais au bout de mes forces, sans plus d'eau ni nourriture. Les lèvres gercées et la peau séchée par le froid. Ce périple m'avait vidée de toute énergie. C'est dans mes derniers élans d'énergie que je tentai de m'approcher, n'ayant vraiment d'autre solution qui se présentait face à moi...

inspired by bat'phanie propulsed by vanka

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t982-ayeen-amarth-terminee
avatar

Messages : 53
Médaillons : 461
Crédits : Tumblr
Avatar : Alicia Vikander
Pseudo : Sammix
Présence : 7/7
Multi-comptes : Riviera


Personnage
Occupation : Membre du Sillon
Âge : 29 ans
Localisation : Extérieur
Out • Clan



 Sujet: Re: Last chance, first hope ▬ Nayeen   Ven 6 Avr 2018 - 19:08

last chance, first hope 



Le Sillon vacille, le Sillon se réorganise, le Sillon va mal, mais le Sillon survit malgré le départ de celui qui en aura été le leader durant quelques temps, Jinx Calist n'est plus là. Pourquoi ? Personne ne le sait, même pas moi qui était pourtant sa seconde, alors que pourtant, il m'avait confié certaines informations personnelles, comme pour rendre plus ferme encore son emprise sur le clan, mais un beau matin, il n'était plus là, ayant pris nombre de ces affaires, ce qu'il pouvait transporter. Il a été discret, personne n'a rien vu, personne ne sait où il est allé, et avec plusieurs heures d'avance, autant chercher une aiguille dans une botte de foin. Je ne sais pas vraiment d'où vient cette expression, mais une aiguille c'est petit par rapport à ce que représente une meule de foin, et ici la surface à couvrir serait bien trop importante. Alors depuis, j'ai pris la relève, parce que sans doute, en me donnant ce rôle de second, il voulait que je prenne la relève, c'était peut être prémédité de sa part, à moins que ça ne soit un coup de tête, à moins que finalement, il ne se soit pris de remord, disant que le clan ne le méritait pas. Je ne saurais dire et au fond, si je ne le revois jamais, ce n'est pas un problème. Il n'aurait été que de passage, comme pour bien d'autres dans le clan. Et sans doute qu'il y en aura d'autres des personnes qui nous rejoindront, qui sait ce que l'avenir nous réserve ? Personnellement, je n'en sais rien, mais la survie se fait difficile, plus que je ne le voudrais, et c'est le cas pour tous. Certains sont parties chercher de l'eau pour le clan, ce qui fait que je me retrouve seule ou presque au niveau de notre campement. J'observe les alentours lorsque je vois une silhouette totalement inconnue, une silhouette esseulée, sans personne autour pour la soutenir. Je ne distingue pas tellement ces traits, mais c'est une jeune femme, qui me semble au bord de l'épuisement à en croire sa démarche lente, presque nonchalante. En tout cas, elle avance, dans notre direction. Les autres ne seront pas là dans l'immédiat, je suis donc la seule qui décidera si oui ou non, elle sera notre hôte pour les prochaines heures au moins. Que fait-elle ici ? Je ne sais pas, on dirait qu'elle est perdue, mais qui ne le serait pas par ici ? J'ai arpenté ce désert durant de longues années, je le connais bien, je connais la zone, mais au delà d'un certain seuil, je ne connais plus aussi bien le territoire. Je l'observe toujours de loin camoufler dans le campement, elle vacille, comme ce fut le cas pour Sillon il y a quelques jours à peine. Alors, je décide de m'approcher, non sans faire attention même si elle n'est qu'à quelques pas. Elle pourrait très bien servir d’appât à un groupe plus important pour conquérir notre campement, nos biens, notre nourriture. Mais je ne vois absolument personne autour et la vue est bien dégagée, impossible pour quiconque de se cacher. Alors, je m'approche doucement d'elle, jusqu'à arriver à sa portée, elle semble sur le point de tomber, sur le point de mourir, car ces réserves sont à sec.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 68
Médaillons : 805
Crédits : Ice & Fire
Avatar : Courtney Eaton
Pseudo : Vanka
Présence : Régulière

Multi-comptes : Eiven, Vaughn, Zorhan, Saoryne


Personnage
Occupation : Vagabonde
Âge : 19 ans
Localisation : Extérieur
Out • Rôdeur



 Sujet: Re: Last chance, first hope ▬ Nayeen   Dim 8 Avr 2018 - 13:19




Last chance, first hope
It is the end of all hope, to lose the child, the faith, to end all the innocence, to be someone like me. This is the birth of all hope, to have what I once had, this life unforgiven : it will end with a birth. No will to wake for this morn to see another black rose born. Deathbed is slowly covered with snow. Angels, they fell first but I'm still here, alone as they are drawing near. In heaven my masterpiece will finally be sung. Wounded is the deer that leaps highest and my wound it cuts so deep. Turn off the light and let me pull the plug.

Durant de longues années j'avais fui le contact des autres par peur de ce qu'ils pouvaient me faire, par peur qu'ils sachent ce qu'il était possible de faire avec une jeune fille abandonnée de tout et de tous... Je revoyais chaque nuit le visage de ceux qui avaient été appâtés par ma présence. Ceux qui tombaient dans le piège de ces personnes qui me forçaient à jouer le rôle de celle qui mourait de faim et de soif. Ce n'était pas un jeu... c'était la vérité. Pour que ce soit plus probant, s'excusaient-ils en riant. Me battre, me négliger, me destituer de ma nature humaine et de mon intégrité, c'était leur façon de m'utiliser. De tuer ceux qui m'approchaient. Ceux qui se risquaient à vouloir aider une âme en peine. Je portais toutes ces morts sur la conscience, ça me rongeait, me hantait, me faisais douter de tout, même de moi.

Depuis que je me suis enfuie, que j'ai quitté ce groupe, plusieurs fois la question m'est venue : seule, sans être forcée à quoi que ce soit, viendrai-je à quérir l'aide des autres ou bien les pillerai-je pour m'enfuir une fois la nuit tombée ? À chaque rencontre je tente de savoir qui je suis à travers cette question : soutiendrai-je la solidarité dont certains font preuve ou bien serai-je comme ceux qui m'avaient maintenue captive, à saisir la moindre opportunité quitte à faire du mal à ceux qui souhaitent m'aider ? C'est une question légitime car attaquer en premier est une façon de se protéger, de se défendre. Une réaction qui me permettrait de rester en vie. Sauf qu'aujourd'hui, je ne donnais plus l'air d'être en vie.

Elle s'approchait, la silhouette au loin qui se dessinait. Si le froid paraissait cristalliser l'humidité persévérante de mes pupilles, l'épuisement venait à clore ces paupières dans une brûlure affable. Ces secondes où je compris que l'ombre était une femme me jaugeant firent passer la douleur en second plan. Sans possibilité de lui parler, de marchander ma survie, j'étais démunie. Ma seule raison de tenir sur mes deux jambes était l'espoir de voir demain se lever. Espoir qui pourtant, se voyait de plus en plus mince quand je sentis mes jambes fléchir et mon corps choir sur le sable qui n'avait jamais dû être aussi frais de toute son existence. Assommée de fatigue, exténuée de cette course vers un but éphémère aussi nébuleux qu'un nuage de fumée que l'on souhaite saisir entre ses doigts, j'abdiquai en acceptant de tomber aux pieds de l'inconnue dans un soupir défaillant.

inspired by bat'phanie propulsed by vanka

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t982-ayeen-amarth-terminee
avatar

Messages : 53
Médaillons : 461
Crédits : Tumblr
Avatar : Alicia Vikander
Pseudo : Sammix
Présence : 7/7
Multi-comptes : Riviera


Personnage
Occupation : Membre du Sillon
Âge : 29 ans
Localisation : Extérieur
Out • Clan



 Sujet: Re: Last chance, first hope ▬ Nayeen   Dim 8 Avr 2018 - 14:05

last chance, first hope 



Elle semble si fatiguée à vu de nez que je ne sais même pas si elle m'a vu, aperçu alors que j'approche d'elle. Même si je suis devenue le leader du sillon, même si j'essaye de dégager ce charisme qui est naturellement présent en moi, du moins, je le pense ainsi, j'ai toujours cette appréhension de rencontrer de nouvelles personnes, surtout dans ces conditions là. Pourtant ici, je suis intimement persuadée que tout ira bien, que cette belle jeune femme ne pourra rien me faire tellement elle semble au bout du rouleau, au bout de sa vie. Mais dans son dernier espoir, dans sa dernière once de vie, elle arrive à proximité du Sillon et de moi. Elle aurait pu arrivé à sec loin de tout groupe, de toute vie, loin, pour mourir dans l'indifférence la plus totale, son coeur cessant de battre au milieu du désert, là où il n'y aurait personne pour la secourir. J'étais son dernier espoir, ou peut être le premier d'une nouvelle vie pour elle. Non, je ne me faisais pas de plans sur la comète pour l'accueillir au sein du clan du Sillon, pas encore, mais elle sera notre invité pour quelques jours au moins vu son état lamentable. Je me demande ce qui a bien pu lui arriver, pourquoi, comment, d'où elle vient. Peut être appartenait-elle à un groupe qui a été décimé, peut être s'était-elle tout simplement enfui de je ne sais où. Si je regarde derrière elle, les possibilités sont interminables, immenses, trop grandes pour que sans un mot, j'en sache véritablement plus que ces quelques suppositions. Je m'approche d'elle alors qu'elle vacille de plus en plus, à bout de force et lorsque j'arrive à sa portée, elle finit par s'effondrer. Elle est mal en point et ce n'est pas pour se faire plaindre ou pour jouer la comédie, c'est la vérité. Je ne sais pas si les autres se seraient montrés moins avenant, mais même si son but au final sera de nous piller, je ne peux pas laisser quelqu'un mourir de cette façon à deux pas de moi. Si elle était venue nous attaquer clairement et qu'elle serait en train de se vider de son sang à cause d'un mauvais coup, je ne dirais peut être pas ça, mais là, je ne pouvais faire preuve que d'un peu de compassion. Je l'aidais donc à se relever, passant son bras gauche au dessus de mes épaules pour l'aider à finir sa course dans notre campement. Après quelques efforts, je lui laissais ma couchette et lui donnait un peu d'eau pour que nous puissions faire au moins les présentations.

" Bienvenue au Sillon, moi c'est Naveen, enchantée. "

Un maigre sourire s'affichait sur mon visage. Je n'ai pas l'habitude d'en avoir un alors il est faible mais bien présent, comme pour lui faire comprendre que je ne lui voulais pas de mal malgré sa situation précaire. Nous ne sommes pas dans une situation extraordinaire non plus, mais elle était clairement mieux que la sienne pour le moment.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 68
Médaillons : 805
Crédits : Ice & Fire
Avatar : Courtney Eaton
Pseudo : Vanka
Présence : Régulière

Multi-comptes : Eiven, Vaughn, Zorhan, Saoryne


Personnage
Occupation : Vagabonde
Âge : 19 ans
Localisation : Extérieur
Out • Rôdeur



 Sujet: Re: Last chance, first hope ▬ Nayeen   Mar 10 Avr 2018 - 12:15




Last chance, first hope
It is the end of all hope, to lose the child, the faith, to end all the innocence, to be someone like me. This is the birth of all hope, to have what I once had, this life unforgiven : it will end with a birth. No will to wake for this morn to see another black rose born. Deathbed is slowly covered with snow. Angels, they fell first but I'm still here, alone as they are drawing near. In heaven my masterpiece will finally be sung. Wounded is the deer that leaps highest and my wound it cuts so deep. Turn off the light and let me pull the plug.

Une main se pencha sur moi, me redressant et me hissant alors que je luttais pour ne pas m'effondrer de tout mon faible poids vers le sol qui défilait avec peine sous mes pieds. Tantôt traînée, tantôt relevée. Il m'était difficile de dire si j'avais conscience de ce qui se passait ou non. Une lame aiguisée et des crocs acérés pourraient me porter qu'il me serait impossible de les discerner. Un mauvais coup, une mauvaise intention, et il en serait fini de moi. Mon dernier souffle se mêlant à celui du vent dans un silence morne. Ce que nous atteignîmes paraissait être un campement bien avancé. Je n'en décelai que les contours avant d'être allongée sur une couche abritée du ciel et de ses caprices. Une outre d'eau, quelques gorgées volées avec avidité. Un toussotement et je sentis alors le liquide imprégner mes muscles, mon cœur, ma tête. Petit à petit reprenant forme.

Un souffle haletant, incertain. Je luttais contre la fatigue grâce aux forces insufflées par l'hydratation que l'on m'accordait. Bienvenue au Sillon ? Naveen ? Ce visage venait se détailler au creux de mes yeux comme un souvenir égaré, échappé de ma mémoire alors que les mots venaient à peine d'être prononcés. Je perdais sans doute l'esprit... Une défaillance provoquée par ma faible condition. Mon regard scrutait le sien sans qu'il ne me soit possible de comprendre ce qui se passait. Voulait-elle me tuer ou bien m'aider ? Pourquoi m'aiderait-elle ? En proie au doute, je tentai de me redresser en vain... Retombant sur la couchette, je compris qu'il m'était impossible de partir dans cet état. Un silence s'installa où ma poitrine se levait au rythme d'une respiration que je forçais à rester profonde et régulière. Une lutte qui me laissait le temps de trouver un moyen de communiquer avec cette personne.

Du bout des doigts, je tapotais machinalement sur le rebord de la couche. Un léger bruit sourd qui signifiait Hope. Ce prénom qu'Alexander m'avait accordé. Un prénom qui avait perdu son sens dès lors que je le vis au sol, harassé par les coups, le visage déformés par les bottes reçues en pleine face. Ses râles de douleur me perçaient encore le cœur même plus de dix ans après que ce drame ait eu lieu. Nous étions liés, lui et moi. Par je ne sais quelle force dominant ce monde désolé. Je devais le retrouver... je voulais le retrouver. Il m'était encore donné de croire qu'il se trouvait là, quelque part, à me chercher, guettant mon arrivée. Je tenais encore dans mon baluchon cette radio subtilisée, branchée sur le fréquence que nous utilisions. Si son énergie se faisait faible, elle émettait encore. Je rêvais d'un jour où elle émettrait la voix d'Alexander...

Le regard perdu et désolé, je me tournai vers la jeune femme. Si je ne reprenais pas encore de couleurs, je parvenais au moins à rester éveillée. Timidement, je vins pointer d'une main ma bouche en secouant doucement la tête de gauche à droite dans le but de lui faire comprendre qu'il m'était impossible de parler. Don précieux et indispensable dont la nature avait jugé bon de me priver. C'était sûrement pour cette tare que les personnes qui m'avaient mise au monde s'étaient débarrassés de moi. Me tuer aurait été trop pénible pour eux. L'abandon laissait un doute. Une chance empoisonnée de pouvoir m'en sortir. Grâce à Alexander, je m'en étais sortie. Mais à quel prix... Il m'arrivait de croire que ce bienfaiteur aurait mieux fait de me tuer et de me dévorer plutôt que d'endosser ma responsabilité... Pourtant, je ne regrettais pas qu'il l'ait fait. Un paradoxe induit par toutes ces horreurs que j'avais pu vivre, que j'avais dû voir.

inspired by bat'phanie propulsed by vanka

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t982-ayeen-amarth-terminee
avatar

Messages : 53
Médaillons : 461
Crédits : Tumblr
Avatar : Alicia Vikander
Pseudo : Sammix
Présence : 7/7
Multi-comptes : Riviera


Personnage
Occupation : Membre du Sillon
Âge : 29 ans
Localisation : Extérieur
Out • Clan



 Sujet: Re: Last chance, first hope ▬ Nayeen   Ven 13 Avr 2018 - 21:39

last chance, first hope 



Elle semblait si fatiguée, au bout du rouleau, elle me faisait de la peine, vraiment, mais dans son malheur, elle avait eu la chance de "tomber" près du sillon. Avec les conditions climatiques difficiles, il fallait s'entraider, et quelqu'un de seule, comme elle, ne pouvait plus réellement le faire, à moins d'être une force hors norme de la nature. Elle semblait solide, mais elle était arrivée au bout de ses réserves aussi grandes soient-elles. En tout cas, il ne lui restait plus rien, je le voyais bien, alors je l'aidais à arriver jusqu'à notre campement, pas le grand luxe, mais quelques choses qui sera assez confortable pour elle. Je ne savais rien d'elle, mais dans son état actuelle, elle ne risquait pas de me faire grand mal, et je ne lui en voulais aucun. Même si nous sommes méfiants, nous ne sommes pas non plus des sauvages contrairement à bien d'autres. Elle avait donc vraiment de la chance dans son malheur. Je la traînais donc jusqu'à une couchette du campement pour qu'elle puisse véritablement se reposer, un peu. L'eau qu'elle buvait lui faisait du bien, elle pourrait en avoir plus prochainement, mais elle était desséchée, ses lèvres pouvaient en témoigner et son manque de vigueur également. Je lui souhaitais donc la bienvenue, lui donnant mon prénom. Elle semblait étonnée, sans doute que ce n'était pas ce qu'elle recherchait, assurément même, mais elle s'était échouée ici, et quelques soit la durée de son séjour, elle allait sans doute en apprendre un peu plus sur nous, pas trop non plus, dans un premier temps, on ne sait jamais. Méfiant, je vous dis, et si nous sommes hospitaliers envers ce genre de personne, nous ne sommes pas là pour récupérer tout les solitaires de l'extérieur. Il faut mieux vivre en groupe restreint, je dirais qu'une dizaine de membres est déjà beaucoup, car après, ce n'est pas très discret, et puis il faut trouver les vivres pour tout ce monde là en plus d'un peu de matériel. Nous n'étions pas au complet, alors peut être qu'elle pourra partager un bout de route avec nous, si elle le désire. Peut être que nous pourrons l'emmener à ce qu'elle cherche véritablement si nous en savons plus à ce sujet. Mais pour le moment, nous en étions aux présentations, rien de plus. Elle tenta alors vainement de se relever dans un but inconnu. Peut être était-elle plus à l'aise assise pour parler, je ne saurais dire, mais elle était si faible qu'elle n'en avait pas vraiment la force. Puis, elle pointa sa bouche du doigt et la secoua de façon négative. Cela ne voulait pas dire qu'elle ne voulait pas à manger, ce serait du suicide, alors je comprenais par là qu'elle ne pouvait pas parler. Étais-ce ainsi depuis toujours comme ma petite sœur aujourd'hui perdue ou bien étais-ce parce qu'on lui avait arraché la langue ? Ce traitement ne m'étonnerait malheureusement pas, mais je n'allais pas lui ouvrir la bouche pour vérifier cette théorie. Mais un souvenir me revint en mémoire, celui de la naissance de ma petite soeur alors que j'étais déjà âgée de 10 ans à l'époque. J'étais heureuse de l'avoir avec moi, mais malheureusement, nous avons été séparée, elle d'un côté, moi de l'autres, sans que je ne sache ce qui était arrivé à nos parents. Sont-ils tous en vie ? Je n'en sais strictement rien du tout. J'aimerais tellement retrouver ma famille même si le Sillon l'a remplacé, en quelques sortes, ce ne sera le même sang qui coulera dans nos veines.

" Tu ne peux pas parler, c'est ça ? En tout cas, ne t'en fais pas, ici tu es en sécurité pour le moment. Tu devrais peut être dormir un peu. Je te laisse une gourde d'eau à côté de ta couchette si tu as envie de boire un peu. "

Et machinalement, ou presque, je remettais une de ces mèches de cheveux en place, comme pour qu'elle prenne réellement conscience que je ne lui voulais aucun mal puisque c'était le cas. Peut être qu'elle n'aimerais pas le geste, mais je l'avais fait. Elle ne devait pas avoir peur, pas maintenant, pas pour le moment.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 68
Médaillons : 805
Crédits : Ice & Fire
Avatar : Courtney Eaton
Pseudo : Vanka
Présence : Régulière

Multi-comptes : Eiven, Vaughn, Zorhan, Saoryne


Personnage
Occupation : Vagabonde
Âge : 19 ans
Localisation : Extérieur
Out • Rôdeur



 Sujet: Re: Last chance, first hope ▬ Nayeen   Mar 17 Avr 2018 - 12:16




Last chance, first hope
It is the end of all hope, to lose the child, the faith, to end all the innocence, to be someone like me. This is the birth of all hope, to have what I once had, this life unforgiven : it will end with a birth. No will to wake for this morn to see another black rose born. Deathbed is slowly covered with snow. Angels, they fell first but I'm still here, alone as they are drawing near. In heaven my masterpiece will finally be sung. Wounded is the deer that leaps highest and my wound it cuts so deep. Turn off the light and let me pull the plug.

Si l'hospitalité restait une possibilité pour bien des survivants, la façon dont elle s'adressait à moi et me veillait me paraissait louche... La gentillesse n'était pas une chose à laquelle j'avais l'habitude d'être confrontée... J'avais en moi cette idée selon laquelle toute bonne chose se payait au double. Pour une bonne action, les survivants demander à être remercier deux fois plus. Pour me nourrir, des malfrats avaient exigé de moi bien plus que l'on est en droit d'exiger d'une personne... enfant ou adulte. Ces horreurs que j'avais dû subir me hantaient et avaient malgré moi façonné ma vision des autres. Il fallait que je reste sur mes gardes quand bien même cette femme pouvait se montrer avenante...

Sans que je n'ai à me justifier ou me répéter différemment, elle comprit que j'étais incapable de parler. J'acquiesçai d'un signe de tête, lui confirmant que j'étais muette. Elle m'assurait qu'ici, je serai en sécurité - pour le moment - et que je devais me reposer. Ses traits fins avaient beau être éprouvés par la poussière et asséchés par l'environnement, il me fallait lutter pour ne pas lui attribuer de sympathie. Elle avait un je ne sais quoi de familier qui m'empêchait de rester totalement sur mes gardes. Je laissai malgré moi sa main approcher de mon visage. Ce n'est qu'une fois une mèche de mes cheveux replacée que je parvins à dévier d'un sursaut sa main en glissant mon bras entre le sien et mon visage. Les yeux transpirant de cette crainte qui m'animait et m'avait gardée en vie toutes ces années. Tel un animal sauvage qu'il était difficile d'apprivoiser. Tremblotante de peur plus que de froid, je la fixais avec détermination. Une témérité exacerbée par cette familiarité que je percevais. Si j'étais sûre de ne pas la connaître, cette première impression qu'elle m'inspirait me déplaisait grandement. Il valait mieux pour moi de rester sur la défensive que de lui accorder la moindre confiance. Ne serait-ce qu'un instant.

Ma respiration s'était accélérée, la peur faisait monter en moi cette adrénaline dont les effets n'étaient qu'à faible portée tant j'étais exténuée physiquement. Mes paupières se fermaient et lutter me causait plus de mal que de bien. Ma main s'accrocha à son bras tel un signe de détresse alors que mes yeux me brûlaient de cette incapacité qu'ils avaient à produire la moindre larme. La déshydratation m'assénait ses coups alors que j'essayais de me raccrocher un peu plus à ce bras que je tenais, retombant sur la paillasse à ne plus pouvoir garder mes yeux entièrement ouverts. Je ne voulais pas qu'elle me laisse... trop épuisée pour me méfier d'elle, je voulais qu'elle reste à mes côtés... c'est dans cette faible étreinte que convergeaient mes dernières forces.

inspired by bat'phanie propulsed by vanka

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t982-ayeen-amarth-terminee
avatar

Messages : 53
Médaillons : 461
Crédits : Tumblr
Avatar : Alicia Vikander
Pseudo : Sammix
Présence : 7/7
Multi-comptes : Riviera


Personnage
Occupation : Membre du Sillon
Âge : 29 ans
Localisation : Extérieur
Out • Clan



 Sujet: Re: Last chance, first hope ▬ Nayeen   Sam 21 Avr 2018 - 15:35

last chance, first hope 



Elle semblait proche de la mort, parce qu'elle n'avait plus rien, plus de ressources pour se nourrir, pourtant, elle semblait sur ces gardes, méfiante, comme si c'était une habitude pour elle. Je ne savais pas quoi en penser, je ne savais pas quoi dire de plus, je ne voulais pas me montrer hostile même si elle ne pourrait pas me faire grand chose vu son état. Les questions sur son passé se bousculait dans ma tête. Qui était-elle ? D'où venait-elle ? A qui avait-elle de toute évidence échappée ? C'était impossible à dire, et vu qu'elle ne semblait pas être capable de parler, cela sera difficile de savoir véritablement. Peut être que c'était ces ravisseurs qui lui avait enlevé la parole ? Étais-ce de naissance ? Les deux cas étaient possibles. Lequel était le bon ? Peut être un troisième, un accident ou une maladie. En tout cas, elle était méfiante car après avoir remis une de ces mèches de cheveux en place, elle me repoussa, mollement, mettant sa main entre elle et moi, pour me montrer que je n'avais pas à en faire plus. Peut être qu'elle ne voulait tout simplement pas de moi, je ne saurais dire, j'étais pleine d'interrogations et sans doute qu'elle aussi en avait, c'était même une certitude que voici. Elle tremblait, mais je ne savais pas si c'était parce qu'elle avait peur, ou simplement parce qu'elle était faible, peut être un peu des deux. Je n'insistais donc pas, dans l'immédiat, elle avait de toute façon besoin de repos, beaucoup de repos, car elle avait sans doute marcher des heures durant, usant de ces dernières ressources. Elle avait eu la chance d'arriver jusqu'au sillon, mais peut être que cette chance ne se reproduira pas dans l'immédiat, je ne saurais dire, c'était une telle incertitude pour moi. Peut être que lorsqu'elle aura repris des forces, elle tentera tout simplement de me tuer, même si je préférais ne pas m'imaginer le pire. Peut être qu'elle était là en éclaireuse pour un groupe qui avait des vues sur nous. Il y avait tellement de possibilités et comme elle ne pouvait pas parler, ça arrangeait bien ces affaires et peut être celle de ces amis plus loin. Peut être qu'il n'y avait personne et que sa faiblesse était feinte, même si à première vue ce n'était pas le cas, ce qui me laissait croire qu'elle était vraiment seule et que le Sillon pourrait être un refuge pour elle, si elle le désirait mais jamais je ne la forcerais à rester, ce n'était pas le genre de la maison de retenir les gens contre leur gré. C'est ainsi que beaucoup n'ont été que de passage ici, quelques semaines, quelques mois, pour reprendre parfois des forces, certains sont partis durant la nuit sans rien dire. Personne n'est rejeté, mais personne n'arrive ici sans rendre quelques comptes. Je n'aime pas ne rien savoir des personnes qui sont ici avec moi, j'aime savoir un minimum, même si je n'ai pas forcément à savoir leurs moindres fêlures évidemment. Alors que j'allais la laisser se reposer, elle me prit le bras, comme pour me dire de rester à ces côtés. Etais-ce ce qu'elle voulait vraiment ? Sans doute, alors, je resterais un peu.

" Tu ne devrais pas essayer de lutter. Dors un peu, ça te fera du bien, je ne bouge pas d'ici. "

Depuis combien de temps n'avait-elle pas dormi ? Des heures assurément, mais combien exactement ? C'était impossible de savoir, elle pourrait me le dire mais ça ne m'avancerait pas à grand chose. Elle avait besoin de repos, de reprendre des forces. Elle avait bu un peu, elle pouvait encore le faire si elle le désirait mais à mon sens, elle avait surtout besoin de repos.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 68
Médaillons : 805
Crédits : Ice & Fire
Avatar : Courtney Eaton
Pseudo : Vanka
Présence : Régulière

Multi-comptes : Eiven, Vaughn, Zorhan, Saoryne


Personnage
Occupation : Vagabonde
Âge : 19 ans
Localisation : Extérieur
Out • Rôdeur



 Sujet: Re: Last chance, first hope ▬ Nayeen   Aujourd'hui à 11:23




Last chance, first hope
It is the end of all hope, to lose the child, the faith, to end all the innocence, to be someone like me. This is the birth of all hope, to have what I once had, this life unforgiven : it will end with a birth. No will to wake for this morn to see another black rose born. Deathbed is slowly covered with snow. Angels, they fell first but I'm still here, alone as they are drawing near. In heaven my masterpiece will finally be sung. Wounded is the deer that leaps highest and my wound it cuts so deep. Turn off the light and let me pull the plug.

Visage au bord d'un précipice, tristesse déplorant ma vulnérabilité, je luttais pour ne pas fléchir quand bien même cette acharnement était vain... Désolant regret de ne pas être assez forte pour tenir le coup, pour m'en sortir par mes propres moyens, je voulais supplier cette femme de rester à côté de moi tout en lui demander de s'éloigner et de me laisser seule... Paradoxe maintenu à la fois par la méfiance qui m'animait et ce corps qui, peu à peu, me lâchait pour m'envelopper dans un sommeil de plomb. Gardant mes yeux dirigés vers ceux de Naveen, je reposai ma tête, détendant mes muscles autant que je le pouvait - sans grand succès. Ma main sur son bras tapotait un merci que seul Alexander aurait été capable de comprendre. Mais au moins, pour mon âme, je l'avais dit. Mes paupières, lourdes et sombres, se fermèrent et bientôt, le sommeil m'accabla tel un évanouissement. La faible étreinte que j'exerçais sur la jeune femme se dissipa jusqu'à laisser ma main, tel un poids mort, posée sur son bras.

Elle veillerait sur mes songes. Profonds et intenses. Des songes où je retrouvais mes démons. Des songes où il m'était donné de retrouver Alexander. Quelques pouvaient être les obstacles sur ma route, les dangers à affronter, je persévérais toujours dans cette interminable course. Je savais qu'il se trouvait au bout du chemin, alors je mettais tout en œuvre pour le traverser. Si par certaines nuits plus longues que d'autres je parvenais à entrevoir son visage, jamais je ne l'avais atteint... Intouchable chimère qu'il était devenu, même mes rêves ne me permettaient pas de le retrouver... Une frustration qui me désespérait chaque matin un peu plus. Je voulais être avec lui... il me manquait tant... il était la seule famille que j'avais, mon seul ami, mon seul protecteur... Alexander était tout pour moi et je lui devais bien plus que ma vie.

Aux premières lueurs du jour, mes paupières s'ouvrirent. Si l'air était frais, j'avais chaud. Si mes yeux s'ouvraient, j'avais l'impression de ne rien voir. Il me fallut du temps pour permettre à mes membres de bouger à nouveau. Combien de temps avais-je dormi ? Huit heures ? Un jour ? Deux ?! La panique m'éprit à ne pas reconnaître l'endroit, à entendre des voix autour de moi. Suffocant de cette stupeur inattendue venant se mêler à ma traditionnelle mélancolique matinale, j'en vins à voir Naveen à mes côtés. Je me souvins d'elle, de cette endroit, de cette interminable marche. De sa voix et ses mots, elle parvint à me rassurer. Alors que la veille je l'avais repoussée, d'instinct et d'impulsion, je vins me jeter à son cou, l'étreignant jusqu'à ce que la peur s'étiole et s'envole, laissant choir quelques larmes sur son épaule.

inspired by bat'phanie propulsed by vanka

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t982-ayeen-amarth-terminee
Contenu sponsorisé



 Sujet: Re: Last chance, first hope ▬ Nayeen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Last chance, first hope ▬ Nayeen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Dawn :: L'Extérieur :: Désert Ardeus :: Clan Sillon-
 
Sauter vers: