AccueilAccueil  TumblrTumblr  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Communauté
Φ Soutenez After Dawn !
Φ Nous sommes passés en 2481
Φ Rejoignez les Clans !
Φ Privilégiez les rôles importants
Animations
Φ Les RP libres
Φ Début de l'intrigue !
Φ Profitez de la section RP de groupe
pour proposer vos idées RP

Flash info
MàJ Mise à jour #6 en place, un coup de neuf o/
PROMO Médaillons Soutenez AD sur Bazzart et PRD ! (doubles post interdits)
Intrigue Ne pas lancer de RP dépassant le 14/03/2481





Attendus
Merci de privilégier Helion Steros
évitezles Natifs
Personnages
41 joueurs ◈ 62 personnages
30 Hommes ◈ 32 Femmes
Helion 18 hab.
Reiver 15 hab.
Steros 15 hab.
Extérieur 12 hab.
Intrigue en cours
Φ Tout savoir sur le Chapitre I
Φ S'inscrire aux RP de groupe
Φ Merci de tenir compte du climat
Φ Début de la vague de froid : 17/01/2481
Φ Ne pas RP après le 14/03/2481
En RP

Partagez | 
 

 First hope, new hope - Feat Ayeen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Messages : 59
Médaillons : 511
Crédits : Tumblr & Beylin
Avatar : Alicia Vikander
Pseudo : Sammix
Présence : 7/7
Multi-comptes : Riviera


Personnage
Occupation : Leader du Clan du Sillon
Âge : 29 ans
Localisation : Extérieur
Out • Clan



 Sujet: First hope, new hope - Feat Ayeen   Mer 25 Avr 2018 - 19:09

first hope, new hope 



Quelques jours plus tôt, elle avait fini par arrêter de lutter et à s'endormir tranquillement dans ce lit qui appartenait à notre clan, celui du Sillon, celui qui serait sa nouvelle famille pour au moins un temps, temps qu'elle jugera bon de prolonger ou au contraire de raccourcir à sa guise. Elle n'était pas encore au top de sa forme, il lui faudra plusieurs jours, voire même plusieurs semaines pour qu'elle puisse être dans une forme convenable tellement elle était au bord du gouffre en s'approchant de notre clan. Si elle s'était effondrée un kilomètre plus loin, sans doute serait-elle morte à l'heure qu'il est, mais dans son malheur, elle a réussi à me trouver, ou plutôt devrais-je dire à me retrouver après ces nombreuses années. Car oui, elle n'était pas n'importe qui pour moi, elle était de mon sang, elle était ma petite soeur, celle que j'avais perdue, il y a trop longtemps, la pensant sans doute morte, alors qu'elle n'avait que cinq ans, moi, quinze ans. J'avais pu survivre, me débrouiller, mais elle, comment avait-elle fait ? Je ne lui avais pas poser la question, pas encore, je ne voulais pas la brusquer, mais j'étais heureuse de l'avoir avec moi. Quel dommage que la parole lui soit interdite, nous aurions tellement à partager, mais sans la parole, c'était plus compliqué pour elle. Alors, je vais lui parler un peu de moi, de ce qui a été notre nous aussi, un peu, de ce que je me souviens, jusqu'à ce jour où nous avons été séparée contre notre volonté. Si le fait qu'elle soit muette m'avait inconsciemment mise sur la voie, c'est sa tache de naissance qui m'avait conforté dans ce que je pensais. Tout le monde n'en possède pas une comme la nôtre, la même, semblable, presque identique. C'était peut être pour ça aussi qu'elle ne s'était pas montré aussi réfractaire à ce qu'elle reste ici, peut être qu'inconsciemment, comme moi, elle le savait, peut être que mon visage lui disait quelques choses, comme le sien me disait quelques choses, de là à me dire qu'elle était ma petite soeur que j'avais perdue il y a plus de dix années, mon esprit n'avait pas réussi ce chemin de croisade. Peut être qu'il avait cet espoir de la retrouver un jour, sans vraiment y penser, mais c'était aujourd'hui chose faite. Alors, j'avais proposé à Ayeen de rester avec nous le temps qu'elle se remette de ces émotions, qu'elle reprenne du poil de la bête. Savait-elle que j'étais sa soeur ? Le pensait-elle ? Je n'avais pas voulu la surcharger d'informations pour ces deux premiers jours avec nous. Les membres du clan ne comprenaient pas vraiment ce qui se passait, car j'étais plus souriante qu'avant. Ils se doutaient que cela venait d'Ayeen, mais ils ne savaient pas exactement pourquoi. Alors je décidais de lui montrer le signe distinctif qui m'avait permis de comprendre.

" J'ai quelques choses à te montrer. "

Je la prenais par la main pour que nous soyons à l'abri des autres regards, et je lui dévoilais mon épaule droite, juste ce qu'il fallait pour qu'elle voit la tâche de naissance que je possédais, presque la même que la sienne à une ou deux petites différences.

@Ayeen Amarth


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 80
Médaillons : 871
Crédits : Ice & Fire
Avatar : Courtney Eaton
Pseudo : Vanka
Présence : Régulière

Multi-comptes : Eiven, Vaughn, Zorhan, Wolfrem


Personnage
Occupation : Vagabonde
Âge : 19 ans
Localisation : Extérieur
Out • Rôdeur



 Sujet: Re: First hope, new hope - Feat Ayeen   Sam 28 Avr 2018 - 12:23

First hope,
new hope
Me reposer avant de reprendre la route, c'était mon intention en restant ici. Je n'étais pas à l'aise dans ce clan, ayant vu quelques visages ne m'apportant que méfiance et crainte. Il y avait des hommes, des femmes, ils n'étaient pas nombreux mais suffisaient à m'intimider. Écoutant chaque bruit, chaque parole, je tentais de me convaincre que Naveen pourrait me protéger. Mais je savais malheureusement que si l'une des personnes dehors en décidait autrement, le mal pourrait s'abattre sur moi sans qu'aucune autre personne n'en soit alertée. Tremblant comme une feuille lorsque quelqu'un d'autre que ma bienfaitrice approchait, je me confinais dans cet abri en espérant que ma chance se poursuive.

Je savais pertinemment que sans son aide, je serais morte à l'heure qu'il est. Lui était reconnaissante, il m'était toutefois difficile de lui être redevable : qu'avais-je à lui apporter ? Elle qui avait l'air robuste, féroce, protectrice, forte et tenace. Moi qui n'étais qu'une frêle silhouette à peine capable de faire se mouvoir l'air sur son passage, craintive et muette. Naveen était le genre de personnes qui parvenaient à inspirer les autres. Tout comme Alexander m'avait inspiré. Subirait-elle le même sort que lui à vouloir me protéger ? Cette pensée me noua l'estomac à me donner un haut-le-cœur. Toutes les personnes qui avaient tenté de m'aidé avaient connu un triste dessein...

Me risquant à quitter l'abri pour quérir un peu d'eau, je croisai Naveen. Elle avait une expression joviale et à la fois solennelle sur le visage. Restant de marbre, je la regardai avec attention. Si je n'étais pas très expressive, sa présence me rendait tout de même heureuse. La solitude avait si longtemps été ma seule amie que je peinais à réaliser d'en avoir une seconde à présent. Même si je redoutais cet attachement, tentant de freiner ce sentiment pour ne pas avoir de remords le jour où je serai en état de partir, il m'était impossible d'ignorer l'intérêt que je lui portais. Un intérêt qui semblait réciproque. À mon arrivée, Naveen m'avait donné l'impression d'être froide, protectrice et bienveillante, mais inatteignable. Or, au fil des jours, elle s'était révélé enthousiaste, prévenante et même affectueuse. Des choses qui m'étaient alors inconnues. Même auprès d'Alexander pour qui la survie ne nous permettait pas de nous perdre en douces attentions. Si certaines nuits il m'enlaçait pour éloigner mes peurs, notre quotidien n'était pas teinté de tendresse. Il fallait rester vigilent à chaque instant.

Suivant la main de Naveen, je la laissai m'entraîner à l'ombre des regards indiscrets. Perplexe, je l'observais dénuder son épaule. Jetant un coup d'œil derrière moi comme si j'avais besoin d'assurer mes arrières, je reportai un regard perplexe sur Naveen. Mes yeux furent attirés par son épaule où se trouvait une marque. Une tâche sur la peau. De cette teinte qu'avait la mienne. Figée, mes lèvres s'entrouvrirent et mes sourcils se froncèrent. Je ne quittai pas la tâche du regard. Ma respiration lente contrastait avec les battements frénétiques de mon cœur qui s'accéléraient. Doucement, méfiante, je croisai à nouveau son regard à elle. Qu'est-ce que ça voulait dire ? L'interrogeant de mes prunelles brunes, j'en vins à délicatement dévoiler la marque que je possédais. Bercée de l'incompréhension, un pressentiment s'échinait à vouloir me mettre sur la voie. Nous étions liées, elle et moi. Au-delà d'un quelqu'un destin, toute deux ainsi marquées avec tant de similitudes... ça devait venir de nos parents. Nos parents... étions-nous réellement sœurs ? La peur se dessinait sur mon visage. Pourquoi la peur ? L'intimidation, le fait que mes pas, à travers tout le continent, m'aient conduits ici et non près d'Alexander ? Si je tombais sur elle, alors je pouvais tomber sur lui. Les chances étaient pourtant si infimes... c'en était objectivement terrifiant. Une telle coïncidence ne pouvait pas être due au simple chaos qui régissait ce monde. Presque catatonique face à cette révélation, j'en étais pétrifiée et implorais Naveen du regard. Qu'elle m'explique, qu'elle ait une justification à ce terrifiant mais heureux hasard...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t982-ayeen-amarth-terminee
avatar

Messages : 59
Médaillons : 511
Crédits : Tumblr & Beylin
Avatar : Alicia Vikander
Pseudo : Sammix
Présence : 7/7
Multi-comptes : Riviera


Personnage
Occupation : Leader du Clan du Sillon
Âge : 29 ans
Localisation : Extérieur
Out • Clan



 Sujet: Re: First hope, new hope - Feat Ayeen   Mar 1 Mai 2018 - 0:47

first hope, new hope 



Elle n'était pas très à l'aise avec les autres, je le voyais bien, il faut dire que je leur avais pour ainsi dire imposé sa présence sans tellement plus d'explication. Avant de le faire, je voulais m'assurer qu'Ayeen prenne conscience du lien qui nous unissait, elle et moi, que si elle me faisait naturellement confiance par rapport aux autres, c'était qu'il y avait une raison. Je suis sa soeur, sa grande soeur qu'elle a perdu voilà trop longtemps. Nos chemins venaient à se recroiser, c'était presque un miracle dans l'étendu qu'il y avait, mais cela était le cas. Que s'était-il passé pour elle durant tout ce temps ? Je n'en savais rien, et comme elle ne pouvait pas parler, il allait falloir trouver une solution, en lui posant des questions et elle y répondrait par des gestes, un jeu de devinette qui ne sera pas facile, mais qui semblait être nécessaire. Nous n'avions plus aucune trace de nos parents. Qu'étaient-ils devenus ? Impossible de le savoir, morts peut être, ou pas, peut être qu'ils avaient rejoins Steros, peut être qu'ils avaient formés un autre clan ... Les possibilités étaient grandes, mais je crois encore que je préférais les savoir en vie, loin de nous plutôt que morts, comme s'il y avait un espoir un jour de les revoir. Mais pour le moment, je ne pensais pas à eux, pas trop en tout cas, puisque ma priorité était ma soeur, ma petite soeur que j'avais enfin retrouvée. Elle ne le savait pas encore, elle restait à se reposer le plus clair du temps à l'abri, loin du regard des autres, loin des autres tout simplement parce qu'elle semblait les craindre. Alors, j'avais fait tout mon possible pour l'aider à se sentir bien ici, le plus possible, mais elle devait savoir, elle devait comprendre le pourquoi de tout cela, elle y avait droit, comme moi je l'avais compris. J'avais cette certitude en moi, celle qu'elle était ma petite soeur autrefois perdue et aujourd'hui retrouvée, par hasard, presque comme par magie, si cela existe vraiment. Alors, la voyant sortir, je l'attirais pourtant de nouveau à l'ombre, pour un peu d'intimité, et aussi pour lui faire voir cette tâche que j'avais, cette tâche que nous avions en commun, cette tâche qui prouvait que le sang qui coulait dans nos veines était le même ou presque, cette tâche qui prouvait que nous étions soeur. Elle me montrait la tâche qu'elle possédait en même temps que son visage se remplissait d'une certaine peur, ou quelques choses dans ce genre là. Mais elle ne devait pas avoir peur, pas avec moi, pas maintenant. Elle était pétrifiée et m'implorait du regard de lui en dire plus, de lui expliquer cette chose. Le hasard semblait nous avoir réuni, un heureux hasard, véritablement, mais si jamais elle désirait repartir malgré ces révélations, elle le pourrait sans soucis. Mais l'heure n'était pas de savoir si elle voulait rester ou non, mais bien de lui en dire plus même si elle ne pouvait pas parler.

" Nous avons la même tâche de naissance Ayeen, et ce n'est pas par hasard. Tu te souviens de ce qui s'est passé ce jour là ? Tu avais cinq ans, j'en avais quinze lorsque notre famille a été séparée. J'ai essayé de te sauver, mais je n'ai pas pu. J'étais en âge de me débrouiller, mais pas toi. Je m'en suis voulu toute ma vie. Alors, je t'ai idéalisée dans ma mémoire, je me suis dit que tu avais pu repartir avec nos parents et qu'ils prenaient soin de toi jours après jours. Je ne sais pas quelle a été la réalité des choses mais pour moi c'était cela, jusqu'à ce que tu arrives agonisante aux abords du Sillon. Je ne t'ai pas reconnue tout de suite même si ton visage me disait quelques choses, comme un air de famille sans doute. Je suis tellement heureuse de t'avoir retrouvée ma soeur. "

Et presque instinctivement, je la prenais dans mes bras, ne sachant pas si elle avait bien assimilée toutes les informations que je venais de lui donner d'un coup. En voyant ma tâche de naissance, elle semblait l'avoir néanmoins compris, mais je le lui disais de vive voix pour rendre tout cela tangible. Si j'avais pris soin d'elle de cette façon, ce n'était pas pour rien, elle était ma soeur, elle était de mon sang, je ne pouvais pas l'ignorer comme les autres qui pouvaient rejoindre ponctuellement le clan. Intérieurement, je me jurais de la protéger quoiqu'il m'en coûte. J'avais échouée dans cette mission lorsque nous avions été séparée, et je ne voulais pas échouée une deuxième fois. Cependant, le choix de rester ici ou non lui reviendrait. Sans doute qu'elle m'en dirait plus à propos de son vécu, de ce qu'elle avait pu faire et vivre depuis notre séparation. J'osais espérer de belles et bonnes choses, mais j'en doutais un peu malheureusement, car ici, sur cette terre, il n'y a rien de vraiment beau et bon, il n'y a que des nuances qui sont bien trop souvent sombres.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 80
Médaillons : 871
Crédits : Ice & Fire
Avatar : Courtney Eaton
Pseudo : Vanka
Présence : Régulière

Multi-comptes : Eiven, Vaughn, Zorhan, Wolfrem


Personnage
Occupation : Vagabonde
Âge : 19 ans
Localisation : Extérieur
Out • Rôdeur



 Sujet: Re: First hope, new hope - Feat Ayeen   Sam 12 Mai 2018 - 23:42

First hope,
new hope
Mes souvenirs les plus lointains impliquaient inévitablement Alexander. Des souvenirs où je savais déjà marcher. Où par chance, j'avais survécu seule avant qu'il ne me tombe dessus et me prenne sous son aile. Rien de ce qui avait pu se passer avant ne faisait partie de ma vie, de mon histoire. Ces yeux que j'observais avec appréhension ne signifiaient rien pour moi, pas plus que les personnes qui m'avaient mise au monde. Rien de tout ceci n'avait d'importance. Et pourtant, était mis sur mon chemin cette femme à laquelle je pouvais ressembler de loin. Cette femme qui, sur sa peau, avait de dessiné cette même marque que je possédais. La nature était le fruit d'un chaos perpétuel. Mais ce chaos ne pouvait pas dessiner deux fois ces contours sans qu'il n'y ait un lien...

Alors Naveen en avait fait des conclusions qu'elle me partagea d'un trait, comme pour m'éviter de me poser des questions. Et c'était sans doute mieux ainsi... Alors que certains de ses mots m'échappaient, je retenais ma respiration de s'emballer. Une famille séparée... Non, nos parents ne m'avaient pas retrouvés... Je baissai la tête et les yeux avec lenteur, encaissant comme je pouvais la révélation. Naveen me laissait entrevoir à cet instant que ma vie aurait pu être si différente... Si la voix était dans mes capacités, je m'en serai retrouvée dépossédée à cet instant. Devant ma catatonie, Naveen m'enlaça. Geste auquel je n'opposai aucune forme de résistance. Assommée par cette révélation, je mis un certain temps avant de passer à mon tour mes bras autour d'elle, reposer ma tête sur son épaule.

Je n'étais plus seule...

Quelqu'un dans ce monde s'était soucié de moi tout ce temps. Quelqu'un d'autre qu'Alexander. J'existais à ses yeux, et ce depuis plus longtemps que je ne pouvais le réaliser. Les larmes montèrent jusqu'à venir choir sur son épaule. Des sanglots mêlant l'agréable sensation de trouver en ce monde une sœur, une famille, mais aussi la tristesse des drames que j'avais vécu, de la fatalité de notre séparation qui a dû lui peser si longtemps sur la conscience...

Le sort m'avait-il donné l'opportunité de la retrouver car une personne avait définitivement quitté ma vie ? Est-ce qu'en retour de la mort certaine d'Alexander on m'accordait de trouver une autre personne pour qui lutter et survivre chaque jour ? Je ne voulais pas croire qu'il en était ainsi. Naveen avait beau être ma famille par le sang, Alexander l'était par notre relation. Je n'avais aucun souvenir avec Naveen, tout une vie à rattraper alors qu'avec lui... Mais peut-être que les choses iront plus vite, peut-être que je parviendrai à trouver en Naveen un refuge et que d'ici quelque jour, nous serions comme une évidence l'une pour l'autre... J'aurais tellement aimé pouvoir lui parler, lui dire ce qu'avait été ma vie, lui poser des questions sur ce qu'avait été la sienne... Jamais dans toute ma vie je n'avais aussi mal vécu le fait de ne pas être douée de parole... Relevant la tête, je me reculai doucement sans échapper à son étreinte. Glissant un bras jusqu'à ma bouche que je balayai du bout de mes doigts avant de venir mes déposer sur les lèvres de Naveen. Je voulais lui parler, qu'elle me comprenne, que cette barrière s'abaisse... je ne pouvais pas lui apprendre ce code que m'avait transmit Alexander, et même si je lui faisais comprendre que ce langage se basait sur un tapotement, elle ne pourrait pas décemment en inventer tout un langage... Certains usaient de sigles, de symboles qu'ils gravaient ou dessinaient sur des pierres, du bois ou du papier. Mais c'était rare et un savoir que je ne possédais guère. Peut-être que d'inventer nos signes serait plus réalisable bien que ça nous demanderait l'une à l'autre beaucoup de temps...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t982-ayeen-amarth-terminee
avatar

Messages : 59
Médaillons : 511
Crédits : Tumblr & Beylin
Avatar : Alicia Vikander
Pseudo : Sammix
Présence : 7/7
Multi-comptes : Riviera


Personnage
Occupation : Leader du Clan du Sillon
Âge : 29 ans
Localisation : Extérieur
Out • Clan



 Sujet: Re: First hope, new hope - Feat Ayeen   Dim 13 Mai 2018 - 21:49

first hope, new hope 





Je ne pouvais pas lui révéler cela devant les autres, je ne pouvais pas car j'avais cette appréhension en moi, qui savait, alors, elle, qu'est ce que ce serait pour elle ? Surtout qu'elle n'avait pas le don de la parole même si en cette occasion, j'aurais voulu entendre sa voix, même étouffée, même légère, même si elle était mécanique, robotique, mais je n'y aurais pas accès, comme jamais auparavant. J'aurais tant voulu être une de ces personnes ayant des capacités hors du commun pour pouvoir lire dans ces pensées, communiquer de la sorte avec elle, comme si nous n'avions jamais été séparée mais ce n'est pas le cas malheureusement, je ne peux que lire la réaction sur son visage. Est ce qu'elle va acceptée que je sois sa grande soeur ? Elle ne pourra pas le nier vu notre tâche de naissance, mais est ce qu'elle va l'accepter ? Je ne sais rien de sa vie après notre séparation, et vu son regard, je doute que nos parents se soient occupés d'elle, car nous avons été séparés, en trois, nos parents d'un côté, elle, de l'autre, et moi encore ailleurs sans que je ne puisse rien faire. Je ne sais même pas ce qui est arrivé à nos parents, peut être qu'ils sont morts, ou alors peut être qu'ils sont juste à deux pas d'ici et que nous le savons pas. Les conditions climatiques sont rudes alors peut être qu'ils ne vont pas survivre, je ne saurais dire, c'est presque triste. Mais je ne pensais pas à eux, puisque nous n'avions absolument aucune idée de là où ils se trouvaient, s'ils sont toujours en vie évidemment. Comment avait-elle survécu après notre séparation ? Si elle était là, c'était que quelqu'un l'avait forcément recueilli, et même si je ne connaissais pas cette personne, je lui en étais forcément reconnaissante, car elle avait sauvé ma petite soeur qui m'était aujourd'hui revenue après des années d'incertitudes. En tout cas, je l'avais pris dans mes bras, et elle avait fini par faire de même, posant sa tête sur mon épaule comme pour être mieux réconfortée par tout cela. Puis nos larmes finirent par couler, toutes les deux, car ce moment là était fort, trop fort pour que je ne cède pas de cette façon. Même si je suis forte, dans notre intimité, je ne pouvais pas être insensible à ce niveau là. Même si je suis une guerrière, une survivante, je ne peux pas lui prouver mon amour, lui prouver que durant tout ce temps, je voulais la retrouver sans en avoir la possibilité, car je ne savais tout simplement pas où je devais chercher tant l'immensité des alentours est grande. Peut être que j'ai eu tord de ne pas chercher plus, de ne pas chercher dans la direction où elle était partie, peut être que j'aurais pu la retrouver, peut être que jamais nous n'aurions été séparée, peut être que ... Ce remord restera sur mon âme éternellement, celui qui me fait pleurer dans les bras de ma soeur aujourd'hui. Je pourrais me dire que ce n'était pas si grave que cela, parce que j'avais eu la chance de la retrouver, mais je ne l'avais pas vu grandir, je ne savais même pas ce qui s'était passé pour elle, alors que même si son enfance n'aurait pas été la meilleure du monde, elle aurait pu la passer avec sa famille, ou une partie de celle-ci. Est ce qu'elle a été heureuse dans son enfance au moins ? Est ce que celui, celle ou ceux qui l'ont recueilli ont pris soin d'elle comme il fallait ? Est ce qu'elle a pu manger à sa faim tout le temps ? Est ce qu'elle a pu vivre une vie décente ? Tant de questions qui trottaient dans ma tête alors qu'elle s'éloignait à peine de moi, ne relâchant pas mon étreinte fraternelle. J'avais à présent la chance de me rattraper mais le voudra-t-elle ? Ne va-t-elle pas m'en vouloir de l'avoir pour ainsi dire abandonner même si cela était au delà de ma volonté ? Elle tenta alors de me faire comprendre quelques choses, mais je ne savais pas quoi. Peut être qu'elle avait appris ce langage avec ceux qui s'étaient occupés d'elle ? Sans doute, mais l'apprentissage serait long à moins que je ne sois à côté de la plaque, je ne saurais dire, j'étais dans l'interrogation la plus totale alors que je séchais une de mes larmes, la dernière qui venait de couler le long de ma joue.

" Je ne sais pas ce que sont devenus nos parents après notre séparation. A vrai dire, j'ai été emportée d'un côté, sans possibilité de revenir vers eux, et je suppose que tu étais petite, un poids mort pour ceux qui nous ont attaqués ce jour là. Pourtant, ils n'ont emportés que moi, sans doute parce que je pouvais représenter une valeur marchande. Je ne sais pas ce qu'ils ont fait à nos parents, jusqu'à il y a quelques jours, je ne savais pas ce qu'ils avaient pu te faire à toi. Je sais que tu ne peux pas parler, je suppose que tu as bien des questions à mon égard, et moi aussi. Je ne sais pas comment on peut faire exactement, peut être avec nos mains, des gestes, sans doute que tu as ton propre langage. Je ne sais pas jusqu'où remonte tes souvenirs, mais sache que jamais je n'ai cessé de croire que tu étais en vie, et aujourd'hui, j'ai la preuve que cet espoir n'a jamais été vain. "

J'aurais tellement de choses à dire, je pourrais lui raconter ma vie pour lui prouver que sa grande soeur et quelqu'un de droit qui fait en sorte que le meilleur de chaque personne ressorte pour un meilleur esprit de groupe. Je ne suis pas forcément un leader dans l'âme, mais j'ai du charisme, suffisamment pour porter un groupe à bout de bras. Pour le moment, Jinx était là, qui sait ce qui pourrait arriver ? Il m'avait nommé second lors de notre rencontre avec Reiver, et j'allais honorer tout cela quoiqu'il advienne.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 80
Médaillons : 871
Crédits : Ice & Fire
Avatar : Courtney Eaton
Pseudo : Vanka
Présence : Régulière

Multi-comptes : Eiven, Vaughn, Zorhan, Wolfrem


Personnage
Occupation : Vagabonde
Âge : 19 ans
Localisation : Extérieur
Out • Rôdeur



 Sujet: Re: First hope, new hope - Feat Ayeen   Mar 22 Mai 2018 - 14:45

First hope,
new hope
Ces quelques jours passés à me ressourcer permettaient à mes yeux de laisser venir se créer des larmes que pourtant je retenais. Une émotion qui n'était pas absorbée par la déshydratation pratiquement constante dont je souffrais. Réaliser que j'avais une famille était difficile, sans doute ceci prendrait-il plusieurs jours... Mais je ne pouvais ignorer cette attirance qui se tissait alors entre elle et moi. Cette sensation d'avoir retrouvé une chose précieuse à laquelle on a toujours tenu. Elle qui avait des souvenirs de moi devait avoir bien plus de mal à réaliser. Pour ce qui était de ma part, c'était plus comme une naissance. Je n'ai pas dû vivre avec le manque de sa présence, ignorant son existence. L'existence de nos parents...

Naveen en vint à me confier qu'elle ignorait ce qui était advenu de nos géniteurs. Les personnes qui nous avaient attaqué l'ont emmenée avec eux, me délaissant. Sans doute avaient-ils tué nos parents... une fatalité à laquelle je me tenais facilement : il était plus simple de considérer des personnes mortes plutôt que de vivre avec le poids de leur disparition, l'incertitude de leur situation. J'en savais quelque chose... Alexander, s'il était - je l'espérais encore - en vie, devait être rongé par notre séparation et ce doute. Avec raison... tout ce que j'avais subi depuis que nous avions été séparé... il me serait même impossible de tout lui raconter si nous venions à nous retrouver. Je ne voulais pas qu'il culpabilise encore plus. Que son imagination ne vienne à lui faire regretter la faiblesse dont nous avions fait preuve. Je ne voulais pas qu'il souffre... Reportant cette attention envers Naveen, je me dis qu'il valait mieux pour elle d'ignorer également ces sombres années passées. Séquestrée, violentée, abusée, ce n'était pas à eux de porter ce poids sur leurs épaules. Il s'agissait de mon fardeau. Je préférais leur apporter l'étincelle de vie qui m'habitait, un sourire et de douces attentions plutôt que le souvenir de toutes ces violences que j'avais dû endurer. Si mon corps en gardait des stigmates éloquent, je retarderai jusqu'à l'impossible le jour où ils apprendraient tout ce qui s'est passé.

J'ignorais si c'était le fait que je sois muette qui rendait Naveen si loquace, si elle l'était de manière générale ou si c'était dû à l'émotion qui l'habitait, l'envie de rattraper le temps perdu. Ses idées s'emmêlaient dans ses mots et je posai doucement mes mains sur ses joues, l'entourant ainsi et approchant mon visage pour coller mon front au sien. Je fermai les yeux, laissant s'échapper une goutte hyaline de mes paupières closes. Un instant de silence. Deux longues inspirations et expirations. Si je ne pouvais parler ou communiquer avec elle, au moins je parvenais à ressentir avec elle. Un instant qui flottait dans les airs, léger et intense à faire fourmiller mon corps tout entier. Je laissai glisser ma main droite jusqu'à sa poitrine, sans me reculer de son visage, où je pouvais sentir son cœur battre. Une proximité intime qui éveillait en moi des sensations que j'ignorais possibles...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t982-ayeen-amarth-terminee
Contenu sponsorisé



 Sujet: Re: First hope, new hope - Feat Ayeen   

Revenir en haut Aller en bas
 
First hope, new hope - Feat Ayeen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Dawn :: L'Extérieur :: Désert Ardeus :: Clan Sillon-
 
Sauter vers: