AccueilAccueil  TumblrTumblr  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Communauté
Φ Soutenez After Dawn !
Φ Nous sommes passés en 2481
Φ Rejoignez les Clans !
Φ Privilégiez les rôles importants
Animations
Φ Les RP libres
Φ Début de l'intrigue !
Φ Profitez de la section RP de groupe
pour proposer vos idées RP

Flash info
MàJ Mise à jour #6 en place, un coup de neuf o/
PROMO Médaillons Soutenez AD sur Bazzart et PRD ! (doubles post interdits)
Intrigue Ne pas lancer de RP dépassant le 14/03/2481





Attendus
Merci de privilégier Helion Steros
évitezles Natifs
Personnages
40 joueurs ◈ 61 personnages
30 Hommes ◈ 31 Femmes
Helion 18 hab.
Reiver 15 hab.
Steros 15 hab.
Extérieur 12 hab.
Intrigue en cours
Φ Tout savoir sur le Chapitre I
Φ S'inscrire aux RP de groupe
Φ Merci de tenir compte du climat
Φ Début de la vague de froid : 17/01/2481
Φ Ne pas RP après le 14/03/2481
En RP

Partagez | 
 

 what soberness conceals, drunkeness reveals — ft. Leary (2/02/2481)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
If you want love, you gon have to learn how to change.
Messages : 757
Médaillons : 133
Crédits : crowe (avatar) // ASTRA (signature) // vanka (affiche)
Avatar : Cody Saintgnue
Pseudo : crowe
Présence : présente, ne prend plus de rp

Multi-comptes : Aloy, Soma, Vega


Personnage
Occupation : Protecteur
Âge : 22 ans
Localisation : Steros
Steros • Protecteur



 Sujet: what soberness conceals, drunkeness reveals — ft. Leary (2/02/2481)   Ven 27 Avr 2018 - 2:09




what drunkeness reveals



Nori a changé. Heureusement, dira-t-on, cela fait douze ans, bientôt treize, qu’il arpente Steros. Un enfant terrible, comme beaucoup des orphelins du camp, qui avait conservé perpétuellement une carapace autour de lui, qui se disputait souvent avec les autres, qui se battait aussi. Plus que tout, il était taciturne, il parlait peu, ne se confiait jamais et à l’âge de dix ans, il avait décidé de tout porter sur ces maigres épaules d’enfant. Quel genre d’enfant était-ce ? D’où venait-il ? Qu’avait-il traversé ? Muet comme une carpe, personne n’avait jamais su et les rumeurs allaient de bon train, jusqu’à que la nouveauté de son arrivée ce soit estompée et qu’il fasse partie de la normalité du quotidien.
Le changement est assez surprenant tant il est perceptible. Il y a quelques mois encore, il était presque impensable que Nori traîne avec les autres protecteurs. En général il s’en tenait à des relations strictement professionnelles. Et les autres, n’en parlons pas. Les seules personnes à qui il acceptait d’adresser la paroles sans que ça finisse de manière dramatique, c’était son lieutenant, Caelyne, avec qui il avait grandi, et l’intendant, qui avait veillé sur lui après la mort de celui qui l’avait élevé et qui se présentait comme son grand-père. Bref, les personnes avec qui il avait de bons contacts étaient rares. S’il avait changé, certains diraient que c’est certainement parce qu’il s’est énormément rapproché de la lieutenante, mais pour lui, c’est surtout un changement de mentalité qui entraîne tout ça, c’est dû au fait de grandir — après tout, il n’a que 22 ans.

Ce soir, Nori décide — ou accepte surtout — de boire quelques verres avec ses collègues protecteurs mais aussi quelques éclaireurs qui ont décidé de liquider les stocks d’alcool pour avoir moins froid. Il n’est pas bien sûr que Zorhan ait approuvé tout ça. Malheureusement, d’une certaine façon, les événements de janvier ont rapproché un peu tout le monde, bien que peu nombreux. Le jeune homme, qui habituellement ne boit pas, ou très peu, s’est laissé entraîner par ses collègues et nouveaux amis, qui ont fini par voir en lui une personne sympathique, à partir du moment où il y mettait du sien, évidemment. Un verre, deux verres et il s’arrête.

— C’est pas raisonnable, plaide-t-il.
— Fais pas ta mijaurée et bois un peu. Pour une fois.

Sans lui demander son avis, il remplit le verre du brun quasiment jusqu’à ras bord. Nori fait les gros yeux à son ami, à qui il avait déjà dit stop et qui avait pourtant continué à remplir le verre. La soirée se poursuit alors, les verres se vident et les joues de Nori prennent quelques couleurs. Il commence à ricaner bêtement avec ses camarades de beuveries. Nori a perdu le compte du nombre de verre où il en est rendu.

— Eeeeeh, regarde-moua mieux que çaaaa, c’pas parce que j’ai l’air d’être devenu gentil que je suis gentiiiil.
— Mais gros con, t’es aveuuuuuugle, comment tu peux savouaaaaaar ?
— C’est toi qu’est aveugle, sans déconner. Tu sais, moiiiiiiii, j’aime les arbres.
— Les arbres ? Qu’esse-tu racontes Noriiiiii, t’es bourréééééé ou quoiiiiiii ?
— Pas duuuuu touuuuuut. Et puis tu peux parler, t’es 100 fois tellement piiiiiiiiire.


Il se lève un peu, et ça tangue, doudiou. Il ricane avant d’aller à une autre table où il trouve un autre ami, non loin de Leary. Il pose ses mains sur les épaules de son ami, qui lui demande ce qu’il fabrique :

— Je te fais un massaaaaaage. C’est bien ça, non ? C’est agréable !

Il ricane encore une fois, perd un peu l’équilibre avant de se restabiliser.

panic!attack

_________________
I'm in need of a savior
but I'm not asking for favors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t207-nori-raikonen-stray http://www.afterdawn-rp.com/t114-nori-raikonen-phenomenon
avatar
Leary est rousse !
Messages : 188
Médaillons : 752
Crédits : Eiven <3
Avatar : Bridget Regan
Pseudo : Lili-One
Présence : Suffisante



Personnage
Occupation : Eclaireuse
Âge : 35 ans
Localisation : Steros
Steros • Protecteur



 Sujet: Re: what soberness conceals, drunkeness reveals — ft. Leary (2/02/2481)   Dim 6 Mai 2018 - 15:49

Je te tiens, tu en tiens une couche, le premier qui rira...
Si Nori n'était pas du genre à se mélanger aux autres, Leary de son côté était très sociable. On la retrouvait systématiquement autours du feu à bavarder et rire, souvent avec un humour limite, mais toujours apprécié. Et si depuis quelques temps, elle semblait un peu distante, elle n'en restait pas moins de bonne compagnie.
Qu'est-ce qui provoquait cette humeur morose, me direz-vous ? Sans doute une certaine expédition avec un certain ingénieur qui avait quelque peu bouleversé le cours "normal" des événements - si l'on peut dire, car regardons les choses en face : depuis l'éruption, rien n'était vraiment normal. Mais son amitié avec Eagon avait pris une autre dimension avec ce qui s'était passé - ou pas passé d'ailleurs - entre eux. Et la situation de Steros était telle qu'ils n'avaient rien pu éclaircir depuis. Ca la bouffait quelque peu. Parce qu'elle ne savait pas ce que lui voulait. Parce qu'elle ne savait pas ce qu'elle ressentait. Ou disons plutôt qu'elle prenait soin d'enfouir ses sentiments un peu trop profonds, de peur de se prendre un retour de baton douloureux, expérience oblige. Le départ de Maël avait laissé des stigmates dans son comportement, et les velléités de départ évoquées par Eagon n'était pas à même de la rassurer, au contraire. En plus des conditions extérieures, ce que l'ingénieur lui avait dit lui donnait un sentiment de drame imminent et contre lequel elle ne pouvait pas grand chose.

Alors forcément, aux veillées, elle n'était plus tout à fait comme à son habitude. Mais elle riait comme les autres, parlait comme les autres. Seulement avec plus de retenue.

C'était donc dans cet état d'esprit qu'elle était losqu'elle avisa Nori, bien bien éméché.
" Oh merde, tu l'avais déjà vu comme ca, le gamin ? " Demanda-t-elle, riant doucement, à son voisin.
" Ouch ! Nan... Il est rond comme une pelle ou quoi ! Vous lui avez donné quoi ?! "
<" Rhoo rien qu'on ne boive d'habitude... Mais il a pas l'habitude ! " Ricanna l'autre.
" Z'etes cons... "
Le regard de Leary pétillait de malice comme c'était rarement arrivé depuis quelques jours. Elle finit par se redresser et coula un regard provocateur à son camarade.
" Oula toi t'as une idée débile ! "
" On va rire un peu, c'est pas tout les jours que le gamin se détend ! " Elle posa son verre et se leva pour se rapprocher de la table où opérait Nori-le-chiropracteur. Mais son pas était hésitant, son regard fixe, perdu vers le haut et elle tenait les mains devant elle. Elle finit par trébucher sur un pied de table et se rattrapa au massé.
" Oups pardon ! Je vous avais pas vu ! Z'etes qui ? " Elle tatonna le visage du massé, comme le ferait un aveugle. Mais oui, elle simule la cécité ! " Des bajoues... Un gros pif... Pas d'poil... Ouch ! Une haleine de rat crevé ! Mais oui, c'est Eddy ! " Et la cantonnade de rire.
En tatonnant, Leary continua son chemin. Elle attrapa la main de Nori, puis son bras. Elle passa les mains sur son visage. " Ooooh que c'est lisse... Une vraie peau de bébé... C'est un bébé ? Pouf en tout cas on sait pas se coiffer ! Mais voyons... " Elle continua son palpé dans son cou, sur le torse de Nori - l'embrassant, sens propre du terme, par la même occasion - et commencait à s'égarer plus bas, sous les rires gras des spectateurs. " Me demande ce qu'il y a dans le pantalon, parce que là, je vois pas du tout qui c'est !  "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t617-steros-leary-meehan-keep-a-weather-eye-on-the-horizon http://www.afterdawn-rp.com/t570-leary-meehan-keep-a-weather-eye-on-the-horizon-terminee
avatar
If you want love, you gon have to learn how to change.
Messages : 757
Médaillons : 133
Crédits : crowe (avatar) // ASTRA (signature) // vanka (affiche)
Avatar : Cody Saintgnue
Pseudo : crowe
Présence : présente, ne prend plus de rp

Multi-comptes : Aloy, Soma, Vega


Personnage
Occupation : Protecteur
Âge : 22 ans
Localisation : Steros
Steros • Protecteur



 Sujet: Re: what soberness conceals, drunkeness reveals — ft. Leary (2/02/2481)   Mar 8 Mai 2018 - 2:44




what drunkeness reveals



Nori est d’une humeur bien joyeuse et bien rare. Ces derniers temps, bien qu’un peu plus loquace, il s’est montré d’une humeur assez maussade. Si évidemment, la situation globale du camp l'inquiète, qu’il a dû mal à regarder ceux qui souffrent plus de la faim en face, il est préoccupé par bien d’autres choses, des choses qui ne regardent que lui. Et la lieutenante. Mais ça, il ne veut en parler à personne. On peut même dire qu’il est dans un certain déni.

Sa victime, si l’on pouvait dire ainsi, se laisse entraîner, sans trop de protestations, dans un massage qui n’en a l’air de rien. Il était aussi bon en massage que quand il s’agit d’utiliser ses yeux. Pas besoin de faire un dessin plus précis de là où on voulait en venir. Son pétrissage d’épaules est vite interrompu par son compagnon qui remue un peu et du remue-ménage général autour de lui. Puis des voix, des excuses, des rires. Il reconnaît vite la voix de Leary. Nori se retrouve lui-même à rire aux éclats, comme ça lui est rarement arrivé. Jusqu’à que la rousse trouve sa main et l'agrippe pour atteindre son bras, puis son visage, qu’elle semble toucher comme pour en connaître les contours, alors il l’imite bêtement, en riant comme un idiot. Nori a fait la même chose pour à peu près toutes les personnes de Steros, du moins, celles qu’il côtoie le plus, ça lui permettait de reconnaître les visages, lui qui est véritablement aveugle.

— Ooooh que c'est lisse... Une vraie peau de bébé... C'est un bébé ? Pouf en tout cas on sait pas se coiffer ! Mais voyons…
— En même temps c’est pas évident quand on est vraiment aveugle,
rétorque-t-il en ricanant.

Leary n’est décidément pas prête à s’arrêter là, visiblement. Ses mains avaient entrepris de s’aventurer ailleurs que sur son visage, allant même jusqu’à embrasser son torse. Jusque là, Nori ne réagit pas vraiment, ça le fait rire, mais quand sa main se lance dans une exploration plus au sud, le jeune homme rit moins.

— Me demande ce qu'il y a dans le pantalon, parce que là, je vois pas du tout qui c'est !

Nori sait que Leary est probablement en train de chercher à l’embarasser et de le faire tourner en bourrique, mais la réalité le frappe quand même en plein sur la tempe, dans un accès de conscience peut-être. Ses sentiments l’empêchent de la laisser faire, malgré ce déni. Même s’il ne la voit pas, il ne peut pas s’empêcher d’y penser. Ca ne lui semble pas acceptable, sans parler de morale. Le gamin a toujours été le premier à se fiche de la morale. Ca ne lui paraît simplement pas cohérent avec sa ligne de conduite, et Nori est beaucoup trop rationnel sur certains aspects dernièrement. Notamment celui-ci. Il ne veut plus faire n’importe quoi avec n’importe qui comme il a pu le faire auparavant. Il ne veut plus la blesser. Si cette scène s’était déroulée plus tôt, il n’aurait certainement pas tiqué. Il sourit alors, et attrape la main baladeuse avant de proposer :

— Dansons !

Il n’attend pas son approbation. L’autre main, susceptible de se balader ailleurs, est saisie et se retrouve autour des épaules de l’aveugle. Clopin-clopant, se prenant les pieds dans des pieds de table, ils arrivent vers un espace libre, il s’applique alors à la faire tourner sur elle-même et occuper ses mains pour qu’elles n’aillent se poser là où il n’en a pas envie. Nori est capable de stratagèmes incroyables pour ne pas dire réellement ce qu’il ressent, pour esquiver, encore et toujours. Jusqu’à présent, les gens ont toujours évité de lui poser des questions, souvent à cause du personnage qu’il a incarné pendant toutes ces années. Et l’expérience a aussi prouvé que ce n’est pas parce qu’on lui pose une question qu’il y répond. Au contraire.


panic!attack

_________________
I'm in need of a savior
but I'm not asking for favors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t207-nori-raikonen-stray http://www.afterdawn-rp.com/t114-nori-raikonen-phenomenon
avatar
Leary est rousse !
Messages : 188
Médaillons : 752
Crédits : Eiven <3
Avatar : Bridget Regan
Pseudo : Lili-One
Présence : Suffisante



Personnage
Occupation : Eclaireuse
Âge : 35 ans
Localisation : Steros
Steros • Protecteur



 Sujet: Re: what soberness conceals, drunkeness reveals — ft. Leary (2/02/2481)   Ven 18 Mai 2018 - 22:04

Je te tiens, tu en tiens une couche, le premier qui rira...

Quand on était sur le terrain, la camaraderie était essentielle. Eclaireurs et Protecteurs comptaient les uns sur les autres pour survivre à l'extérieur des murs de Steros. Sans une certaine fraternité, la confiance peinait à s'installer. Et Nori, avec la distance qu'il mettait avec les autres, n'entrait pas dans le moule, selon Leary. Sans aller jusqu'à dire qu'elle ne partirait pas en mission avec lui, Leary n'était pas sure d'être tout à fait rassurée avec ce partenaire : elle ne connaissait pas assez.
Alors évidemment, le voir ainsi - enfin - partager un moment léger avec les autres, ca faisait plaisir. Et avec une vague intention de rattraper le temps perdu, Leary comptait bien le faire passer par toutes les couleurs. Merde, depuis tout le temps qu'ils vivaient ici, ils n'avaient pas échangé trois mots - ok en exagérant un peu. Alors s'il avait retiré le tronc qu'il avait dans le fondement, elle comptait bien en profiter.

Ou pas.

Le bougre se dérobait avec une invitation à danser.
" Parce que tu sais danser ? " Elle n'était pas dupe : la dérobade était à tout les coups le signe d'une gène. Elle avait effleuré quelque chose - et elle ne pensait pas à ce qu'il avait dans le pantalon, elle n'avait de toute façon pas eu le temps d'aller aussi bas - et elle comptait bien pousser un peu dans ce sens. Fallait bien en profiter, non ?
Elle le laissa commencer avant de se rapprocher progressivement. Et finalement l'enlacer sensuellement.
" Fait moi rêver, c'est quoi ton style de danse préféré ? Un truc... " D'un geste prompt, elle monta sa jambe autours des hanches de Nori. " ... Plus serré ? "
Autours d'eux, ca se marrait plus que franchement. Ce n'était pas très loyal au vu de la différence d'âge, mais c'était pour s'amuser. Et ellene l'étreignait pas assez pour qu'il ne soit pas libre de se dégager s'il le souhaitait. Taquine, mais pas cruelle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t617-steros-leary-meehan-keep-a-weather-eye-on-the-horizon http://www.afterdawn-rp.com/t570-leary-meehan-keep-a-weather-eye-on-the-horizon-terminee
avatar
If you want love, you gon have to learn how to change.
Messages : 757
Médaillons : 133
Crédits : crowe (avatar) // ASTRA (signature) // vanka (affiche)
Avatar : Cody Saintgnue
Pseudo : crowe
Présence : présente, ne prend plus de rp

Multi-comptes : Aloy, Soma, Vega


Personnage
Occupation : Protecteur
Âge : 22 ans
Localisation : Steros
Steros • Protecteur



 Sujet: Re: what soberness conceals, drunkeness reveals — ft. Leary (2/02/2481)   Aujourd'hui à 2:31




what drunkeness reveals



Petit à petit, le masque qu’il s’est créé se brise, pour le meilleur comme pour le pire. Mais surtout pour le meilleur, à en voir les sourires qui s'adressent à lui de manière de plus en plus récurrente. Toujours sur la réserve, mais moins incisif, moins sauvage, moins susceptible aussi peut-être. Il apprend à se faire de nouveaux amis, à voir que tout le monde ne le voit pas comme un poids à Steros, bien au contraire, il a prouvé à maintes reprises que son handicap n’est presque qu’un vulgaire détail, et sa capacité y est grandement pour quelque chose, il fallait le dire. C'est une manière pour lui de rentrer dans le moule progressivement.

— Parce que tu sais danser ?
— Evidemment,
rétorque-t-il en riant. J’adore danser !

Son rire est éclatant, contre toute attente. Le jeune homme adore la musique, et même s’il n’est pas un danseur hors-pair, il a le sens du rythme, faute d’avoir la vue. A vrai dire, ça lui arrive très peu souvent de danser en public, ça n’était jamais arrivé à vrai dire, mais seul, c’était déjà arrivé quelques fois.

— Fais-moi rêver, c’est quoi ton style de danse préféré ? Un truc…plus serré ?

Ce n’est qu’une danse, il suppose. Nori ne répond qu’avec un sourire. Si ça ne va pas plus loin, alors Nori en rit aussi, même s’il voudrait que ça soit moins serré. Il connaît les limites à ne pas franchir. Il doit respecter ses limites à elle. Et l’aveugle ne pense pas à celles de Leary. Le jeune homme profite de cette jambe contre sa hanche pour la maintenir contre lui tandis qu’il fait pencher le buste de l’éclaireuse en arrière, dans un mouvement de danse plus ou moins dangereux selon le taux d’alcool ingéré. Le protecteur tournoie encore quelques minutes avec la rousse, de manière assez pudique, le jeune homme ne s’en cache pas, mais même bourré, il n’a pas envie de bousiller à nouveau sa relation avec la lieutenante.

Certains signes avaient beau ne pas tromper, les deux restaient assez discrets, pour des raisons infinitésimales. Pour des raisons professionnelles d’abord ; Caelyne bien qu’étant avant tout une amie d’enfance se trouve aussi être son supérieur. Mais aussi parce que Nori revient de loin, et un tel engagement envers quelqu’un l’effraie terriblement, même s’il a encore extrêmement de mal à l’admettre. Il a peur de donner et de ne rien recevoir en retour, voire pire. A Steros, il y a peu de gens qui semblent partager ce même sentiment que lui. Mais pas sûr qu’après ce baiser volé ait échappé à tout le monde.



panic!attack

_________________
I'm in need of a savior
but I'm not asking for favors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t207-nori-raikonen-stray http://www.afterdawn-rp.com/t114-nori-raikonen-phenomenon
Contenu sponsorisé



 Sujet: Re: what soberness conceals, drunkeness reveals — ft. Leary (2/02/2481)   

Revenir en haut Aller en bas
 
what soberness conceals, drunkeness reveals — ft. Leary (2/02/2481)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Dawn :: L'Extérieur :: Bastion Steros :: Campement :: Lieux Communs-
 
Sauter vers: