AccueilAccueil  TumblrTumblr  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Informations RP

Φ Nous sommes en 2481
Φ Chapitre I en cours
Φ Rejoignez Reiver !
Φ Privilégiez les rôles attendus
Informations HRP

Φ Retrouvez AD sur Bazzart et PRD
Φ Collectionnez les trophées
Φ Devenez parrain ou filleul !
Φ Prochaine MàJ le Le 02/08
Personnages

41 joueurs
62 personnages
29 Hommes
33 Femmes
Helion 18 hab.
Reiver 17 hab.
Steros 15 hab.
Extérieur 10 hab.

Partagez | 
 

 [01/03/2481] - From the end spring new beginnings

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage
Occupation : Trappeur (Sillon) Φ A encore sa puce : accrédit' R1
Âge : 27 ans
Localisation : Extérieur



Messages : 97
Médaillons : 563

Crédits : Vava ©VOCIVUS ☩ Sign ©ASTRA
Avatar : Matthew Daddario
Présence : Uniquement les WE

Pseudo : PopGun

Out • Clan



 Sujet: [01/03/2481] - From the end spring new beginnings   Dim 29 Avr 2018 - 13:18


From the end spring new beginnings
«Sometimes you have to drop the old to catch the new »
01.03.2481 - Clan Sillon
_______________________________________________________________

Pendant près de six jours, Djebann s’était absenté de Sillon pour partir en direction des montagnes qui bordaient le désert Ardeus. Son objectif était simple : mettre la main sur quelques plantes médicinales qui auraient pu -miraculeusement- survivre au choc climatique qui avait suivi le tremblement de terre. Six jours, durant lesquels il ne voulait plus penser à la situation actuelle de Sillon et aux tensions qui planaient depuis le mois de décembre sur leur petit trio. Six jours, pour ne plus avoir à endurer la vision de Naveen et Jinx ensemble, plus complices et proches que jamais. Le laissant lui de côté et à la dérive, comme il l’avait toujours été. Au dispensaire d’Helion, à Reiver, dans le clan Zadock, maintenant à Sillon…

Cette escapade désespérée n’était en réalité qu’un nouveau prétexte pour s’aérer l’esprit et bon nombre des membres de Sillon avaient dû le comprendre face au comportement irascible de l'abonné extraverti. Quelque chose clochait. Et pourtant, cette promenade de santé n’eut pas l’effet escompté. Car dès lors que sa route avait croisé celle du plus grand fantôme de son passé, Ast, tout bascula à nouveau. Fuir un problème pour en affronter un plus gros était devenu son quotidien. Le cynisme quant à lui, était devenu sa nouvelle philosophie de vie. Qu’avait-il fait de travers pour que le destin s'acharne sur lui...? Djebann avait beau se remettre encore et encore en question, à cette interrogation, il n’y trouvait aucune réponse.

***

Voilà maintenant deux jours qu’il était rentré au camp et rien ne semblait s’être arrangé. Au contraire, un poids supplémentaire sur sa conscience l'empêchait de trouver du repos dans les bras de Morphée. Trop longtemps, il avait gardé ses appréhensions pour lui. Les secrets avaient fini par le rendre taciturne. Lui, pourtant réputé pour son optimisme à toute épreuve et sa bienveillance souvent excessive comparable à celle d’une mère poule envers ses poussins. Au fil des jours, l’ex-milicien à la chevelure ébène devenait plus aigri, plus sceptique. Il devait en parler, pour ne pas laisser cette amertume le consumer. Il fallait qu’il lui parle. Il devait voir Jinx.

Déranger leur leader à sept heures moins le quart était sans doute la meilleure mauvaise idée qu’il avait pu avoir jusque là. Encore fallait-il que le principal concerné se trouve dans ces ‘quartiers’ précairement aménagés, ce qui n’était pas le cas. Tout était vide, calme, certaines de ses affaires manquaient même à l’appel. Pas vraiment alarmé par cette découverte -ayant parfaitement connaissance des insomnies de son ami- il prit le chemin le plus direct vers l’emplacement de leur pseudo poste de surveillance qui leur permettait de garder un oeil alerte sur les activités autour du campement. Là encore, une nouvelle déception le frappa. L’homme chargé de veiller sur les environs se voyait être à moitié éveillé, pour ne pas dire complètement dans le potage. A cette terrible constatation, son scepticisme monta d’un degré sur l’échelle de son impatience. A Reiver, la sentence pour un tel manque de sérieux aurait été déplaisante. “Hé”- tonna-t-il d’un ton placide après avoir donné une frappe amicale du revers de la main contre le torse de l’homme chargé de la surveillance qui semblait s’être assoupi : “T’as vu Jinx ?”- demanda-t-il simplement avant d’essuyer une réponse négative à laquelle il s’attendait légèrement. S’il l’avait vu, ça aurait été dans un de ses rêves et clairement, Djebann n’était pas disposé à écouter les derniers fantasmes des membres du clan. “Tiens ton poste, je prends mon tour d’ici un quart d’heure”- lui assura-t-il alors d’une voix détachée, comme pour lui laisser entrevoir la fin de son supplice. Ils n’étaient pas bien nombreux à Sillon et monter la garde n’était pas la chose la plus excitante au monde… Djebann pouvait le concevoir. Malgré tout, il le fallait, car cette tâche était essentielle à la bonne sécurité du camp. “Ne pique plus du nez”- finit-il par ajouter de manière plus pressante, à la manière d’un conseil qui pouvait aisément être perçu comme un avertissement selon le degré de fatigue de l’interlocuteur. Un dernier regard fut échangé et nerveusement, Djebann s'éclipsa vers la chambre de Naveen. Si Jinx n’était pas dehors, ni dans les recoins du clan, alors il ne pouvait être que là… Non ?

S’efforçant de faire preuve de discrétion dans ses déplacements afin de ne pas éveiller les soupçons par la mine préoccupée qu’il arborait bien malgré lui, Djebann se mit à fuir les interactions sociales inutiles avec un soin tout particulier. Esquivant de la même manière les regards des membres déjà debout qui déambulaient dans le clan, il arriva finalement devant la pièce qu’occupait Naveen. Après tout, n’étaient-ils pas devenus comme les deux doigts de la main, elle et Jinx ? S’il y avait bien quelqu’un ici qui pourrait lui indiquer où le trouver, ça serait bien elle. Seulement voilà, l’hésitation le gagna alors qu’il réalisait qu’il n’avait pas pris une seule fois le temps de lui parler en tête à tête depuis… L’annonce, de sa nouvelle position au sein du clan. Naveen faisait partie, tout comme lui, des plus anciens survivants de ce petit groupe et si autrefois Djebann lui aurait tout confié, aujourd’hui, quelque chose avait changé. L’heure n’était pourtant pas à la jalousie mal placée. Jinx était introuvable, il fallait remédier à ce soucis le plus rapidement possible. Écartant le drap tendu qui délimitait sa partie privée, il s’engagea sans plus de commodité vers la brune le menton légèrement relevé : “J’ai besoin de parler à Jinx. C’est urgent. Où est-il ? Il manque des affaires à lui”- souffla-t-il d’une voix contenue alors que son regard clair glissait sur la pièce comme s’il s’attendait à voir surgir leur leader d’un moment à l’autre. Rien. “Il t’a prévenu de sa sortie...?”- demanda-t-il plus sceptique, alors que ses bras venaient à se croiser sur son torse.


_______________________________________________________________

Made by Neon Demon

_________________
Forgive me For everything I've done in the past — If I had a single flower for every time I think about you, I could walk forever in my garden ;; @Claudia Grandi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t909-outsiders-djebann-jacks-i-ve-been-accused-of-vulgarity-i-say-that-s-bullshit#11399 http://www.afterdawn-rp.com/t834-djebann-even-my-grandma-is-funnier-than-you-and-she-s-fucking-dead
avatar

Personnage
Occupation : Leader du Clan du Sillon
Âge : 29 ans
Localisation : Extérieur



Messages : 67
Médaillons : 614

Crédits : Tumblr & Beylin
Avatar : Alicia Vikander
Présence : 7/7

Pseudo : Sammix
Multi-comptes : Riviera



Out • Clan



 Sujet: Re: [01/03/2481] - From the end spring new beginnings   Lun 30 Avr 2018 - 23:48

[01/03/2481] - FROM THE END SPRING NEW BEGINNINGS 



Une chose semblait s'être brisée avec Djebann depuis que Jinx m'avait officiellement nommée seconde du clan. Je n'avais rien demandée pourtant, il avait agit de la sorte avec Reiver, lorsque la délégation était venue jusqu'à nous. Je ne pouvais pas dire grand chose, je ne pouvais pas dire que cela était un mensonge, non, je n'avais rien à rétorquer. J'avais donc laisser faire, mais je le voyais clairement, il l'avait un peu en travers de la gorge, alors, il cherchait à s'isoler, il cherchait des moyens de s'évader de cette pression qu'il s'était lui-même mis sur les épaules. Son excuse était de trouver des herbes médicinales qui auraient pu survivre aux conditions climatiques du moment. Il en avait parfaitement le droit, alors je l'avais laisser se rendre là où il le désirait, pour une périple de plusieurs jours, peut être même plus selon son bon vouloir même si ces réserves ne seraient pas illimitées. Moi, je ne voulais pas qu'une dissension se crée dans le clan à cause de cela. Nous n'avions pas pris le temps de nous parler cela dit, mais il faudra le faire, le plus tôt sera le mieux et tant pis s'il n'est pas forcément bien disposé à m'écouter, je ne veux pas qu'il pense que je voulais cette place à tout prix, non. Je trouve que cela allait dans la logique des choses cependant, je ne suis pas forcément une femme qui parle beaucoup, je suis une femme d'action, je bouge, et jamais je ne fanfaronne pour quoique ce soit. Si le clan savait que j'étais passée seconde voilà quelques semaines, je n'avais pas plus que ça jouer de cette position, je n'en avais pas profité pour le leur faire comprendre, pour le leur faire sentir. Non, je restais la même à agir pour le bien du Sillon comme je le faisais depuis des années maintenant. Ils sont ma famille, ils sont ce que j'ai de plus cher, alors que j'en sois simple membre ou seconde, cela ne changeait guère la donne pour moi. La journée avait été rude, alors une nuit de repos s'était logiquement imposée à moi même si je ne dors jamais trop profondément, comme si je ne dormais que d'un oeil pour être aux aguets de ce qui pourrait se passer. Mais il semblerait que cette nuit, pour une fois, le sommeil fut plus lourd que bien souvent. Je ne savais pas exactement l'heure qu'il était lorsque j'émergeais véritablement, probablement aux alentours de six heures trente du matin. Je me levais aussitôt, n'étant pas du genre à flemmarder dans ce qui me servait de lit. Quelques instants plus tard, c'est Djebann avec la mine des mauvais jours qui venait me trouver. Coïncidences ? Non, je ne pense, surtout au vue de ce qu'il me disait. Jinx n'était pas là, introuvable, surtout qu'il manquait certaines de ces affaires, et un rapide coup d'oeil me permit de voir qu'il en manquait la plupart, les plus importantes surtout. Il ne m'avait pourtant rien dit, il n'avait pas prévu à ma connaissance de partir pour une exploration quelconque. Alors, indubitablement me revenait en mémoire cette conversation que nous avions eu près de l'oasis. Il s'était ouvert à moi plus que d'habitude, comme s'il me disait ces futurs plans. Puis il y avait eu cette nomination sans aucune consultation avec ma petite personne, comme s'il me préparait à sa succession. Je n'avais pourtant rien vu venir, rien du tout, il avait bien caché son geste le bougre, nous abandonnant à notre triste sort. Pourtant, avec les conditions climatiques actuelles, partir seul de cette façon n'était pas la meilleure chose à faire, mais de toute évidence, il l'avait fait. Je ne répondais rien à Djebann dans l'immédiat, pour constater de plus près, que la plupart des affaires de Jinx n'étaient plus là. Je finissais donc par lui répondre.

" Il est parti, il ne reviendra pas de sitôt. En tout cas, il ne m'a rien dit du tout à propos de sa destination. Il a du profiter que tout le monde soit assoupi pour s'en aller. Les autres ont constatés son absence aussi ? Parce que dans ce cas là, il falloir s'organiser pour que tout aille au mieux pour le Sillon. "

Et par là, en tant que second, j'allais devoir prendre la parole comme rarement je le faisais, pour voir la marche à suivre qu'ils voulaient donner au clan. Car nous ne sommes pas une petite monarchie où seul le leader choisit. Non, chacun à son mot à dire pour notre survie à tous, surtout en ces temps difficiles.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Personnage
Occupation : Batisseur / père
Âge : 32
Localisation : Extérieur



Messages : 371
Médaillons : 774

Avatar : Charlie Hunnam
Présence : 5/7

Pseudo : Zora


Nat • Rôdeur



 Sujet: Re: [01/03/2481] - From the end spring new beginnings   Mer 16 Mai 2018 - 22:31

[01/03/2481] - FROM THE END SPRING NEW BEGINNINGS 


Cela fait à peine douze jours que Nadzim et son fils ont rejoint le clan du Sillon mais les deux commencent à trouver leur place. L’accueil de Djebann a d’abord été compliqué mais au final, les deux hommes se sont rapidement bien entendu. Présenté au chef, Jinx, et sa seconde Naveen, Ness a crut faire bonne impression. La plus grosse négociation a été pour garder le vieu cheval en vie. Au fil des semaines à voyager avec lui, père et fils se sont habitué à sa présence. Et puis de toute façon, il est tellement maigre et vieux qu’on pourra pas manger grand chose.

Il n’y a pas grand monde dans ce clan mais l’organisation semble rodée. Djebann part à la recherche de plante, Ness essaye de chasse ce qu’il peut, Naveen et Jinx gèrent le camp. Le bébé au milieu de tout ça se développe enfin. Il marche, enfin il trottine. Quand son père part à la chasse, et revient bredouille, Elias reste sous la surveillance de quelqu’un et découvre le monde. Engoncé depuis des semaines dans les mailles de son père, il ne pouvait pas marcher ni se mouvoir comme il le voulait. Seulement ce répit ne sera pas permanent. Les ressources alentours sont maigres, plus maigre que le vieu cheval.

Le jour venait de se lever quand une voix au dehors le tire de ses rêves. Elias dort sur la paillasse à poings fermés, remuant parfois les jambes comme pour pédaler. C’est la voix de Djebann, il s’agite autour chambres mais les mots ne sont pas très audibles. Ness s’étire et enfile son pantalon en toile. Derrière sa porte c’est à nouveau l’agitation. Des gens passent à grandes enjambées dans le couloirs. Nadzim ouvre la porte et voit Naveen suivie de Djebann entrer dans la partie réservée à Jinx. Après avoir jeté un coup d’oeil sur son fils dormant paisiblement, Ness enfile une grosse veste en laine et les rejoints. …Parce que dans ce cas là, il falloir s'organiser pour que tout aille au mieux pour le Sillon. "   Nadzim se racle la gorge pour signaler sa présence. “Il se passe quelque chose ?” Son regard se pose d’abord sur Djebann, celui avec qui il s’entend le mieux, puis sur Naveen. Ils ont le regard encore fatigué. Un rapide tour d’horizon lui fait l’effet d’un coup de poing dans le ventre. Les affaires de Jinx ont disparues. Ou plutôt, Jinx a disparu avec ses affaires. Dans un soupir ne cachant pas sa déception Nadizim demande : “Il ne vous avez rien laissé deviner ?” Ses rêves de reconstruire une stabilité pour son fils s’écroulent avec l'environnement. Encore un signe que vivre à Sillon n’est pas une bonne idée si l’on veut survivre.


_________________
I CAN'T CONTROL
THIS BLOODLUST
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t858-natives-nadzim-shark-liens-et-rps http://www.afterdawn-rp.com/t851-nadzim-shark-fiche-terminee

Contenu sponsorisé



 Sujet: Re: [01/03/2481] - From the end spring new beginnings   

Revenir en haut Aller en bas
 
[01/03/2481] - From the end spring new beginnings
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Dawn :: L'Extérieur :: Désert Ardeus :: Clan Sillon-
 
Sauter vers: