AccueilAccueil  TumblrTumblr  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Communauté
Φ Soutenez After Dawn !
Φ Nous sommes passés en 2481
Φ Rejoignez les Clans !
Φ Privilégiez les rôles importants
Animations
Φ Les RP libres
Φ Début de l'intrigue !
Φ Profitez de la section RP de groupe
pour proposer vos idées RP

Flash info
MàJ Mise à jour #6 en place, un coup de neuf o/
PROMO Médaillons Soutenez AD sur Bazzart et PRD ! (doubles post interdits)
Intrigue Ne pas lancer de RP dépassant le 14/03/2481





Attendus
Merci de privilégier Helion Steros
évitezles Natifs
Personnages
41 joueurs ◈ 62 personnages
30 Hommes ◈ 32 Femmes
Helion 18 hab.
Reiver 15 hab.
Steros 15 hab.
Extérieur 12 hab.
Intrigue en cours
Φ Tout savoir sur le Chapitre I
Φ S'inscrire aux RP de groupe
Φ Merci de tenir compte du climat
Φ Début de la vague de froid : 17/01/2481
Φ Ne pas RP après le 14/03/2481
En RP

Partagez | 
 

 (13/03/2481) Un temps pour chaque chose ▬ Ostia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Messages : 212
Médaillons : 663
Crédits : Dandelion / Beylin
Avatar : Chris Evans
Pseudo : Vanka
Présence : présente



Multi-comptes : Eiven, Zorhan, Wolfrem, Ayeen


Personnage
Occupation : Secrétaire à l'Intégration, D0z
Âge : 39 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: (13/03/2481) Un temps pour chaque chose ▬ Ostia   Lun 30 Avr 2018 - 10:28

Un temps pour
chaque chose
Une situation chaque jour de plus en plus complexe. Entre les nouvelles responsabilités à gérer, Nox et mon père, et surtout mon père face à Nox, Eyli partie pour Reiver, le monde ne paraissait plus tourner rond. Depuis que j'avais appris le volontariat d'Eyli pour cette mission à Reiver, j'en étais malade. Irritable, dans mes pensées, patience et raison semblaient m'avoir quittés. Obsidian me donnait des frissons. La résidence revêtait d'un luxe flagorneur dans une valse de beau et de précieux qu'aucun réfugié ne pouvaient imaginer possible de voir au dôme, une résidence dont Eyli avait pu rêver un jour. Même si une simple place dans un petit quartier du niveau 2 aurait amplement suffit à combler ses ambitions. C'était une femme simple, vraie, naturelle. Aucun besoin de superficialité ou de richesses matérielles. Eyli avait la richesse de l'âme. Une âme qui m'avait longtemps inspiré mais que j'avais impunément rejeté.

S'il ne s'écoulait pas un jour où je ne regrettais pas, ce n'était pas pour autant que je me morfondais dans les remords. Avancer, tête haute et idées bien en place. Indispensable remède. Dernier rempart contre l'acceptation de ma vulnérabilité et de ma connerie finie : ces nuits au niveau -1. Lorsque je remonterai la gueule cassée, Eyli ne sera pas au dispensaire pour me rafistoler. Pas ce soir. Ni les autres soirs. Allait-elle seulement revenir ? Je devais y aller. Si elle y restait, je devais l'y retrouver...

Nox.

Si notre fille m'avait choisie, reposait alors à présent sur mes épaules sa responsabilité. J'étais son mentor, son guide pour l'avenir. Quel guide pathétique... Des coups dans la tronche, des coups renvoyés. Un défouloir violent et des plus illégaux. La fin se solda par un pactole que je vins déposer non loin du bloc où résidaient les orphelins au dispensaire. Eyli venait de là. Abandonnée depuis son plus jeune âge. Je lui avais fait miroiter l'idée d'une famille unie et aimante. Je l'aimais, ça oui... Mais le dôme n'avait pas aimé notre histoire. Lucian n'avait pas aimé notre histoire.

C'est seul et en pleine ébriété que je sillonnai les allées du niveau 0 jusqu'à me rendre au bloc désaffecté où résidaient Nox et Eyli avant que cette merde de dôme ne vienne se prendre des éclats dans l'armature. Le quartier désert fichait la chair de poule mais ça m'était égal. Si le moindre vagabond venait me faire chier, il serait accueilli. La baraque était encore sur pieds. Un bazar monstre défraîchit régnait à l'intérieur. Peu m'importait, j'y passai la nuit.

Au lendemain - dur et pénible lendemain - je fus réveillé par les travailleurs chargés de déblayer la zone. Ils s'occupaient des blocs un par un. Non loin de celui d'Eyli. Je me levai et traversai les allées tel un fantôme. Ce n'était pas un comportement digne d'un Secrétaire, conspuait mon père. Quand allais-je grandir et comprendre que le monde n'avait rien d'un jeu ? Pourquoi lui avait-on donné un fils aussi latent ? Mais les brimades ne durèrent qu'un temps. Dans une si grande résidence, l'avantage était que l'on se retrouvaient vite séparés l'un de l'autre. Et Nox.

Nox... « Où est Nox ? » Demandai-je en revenant sur mes pas. « Aussi indigne d'elle que tu l'es de moi Vaughn. J'ignore ce qui se passe dans ta petite cervelle mais il est hors de question que ça continue. Hors de question que tu persévères à vouloir nous ridiculiser ! » Je m'avance vers lui en plantant mes yeux dans les siens. « Où est Nox ? » Il arqua un sourcil dans une de ces expressions que je savais redoutables. Mais je ne m'en décomposais pas pour autant. Il m'indiqua qu'elle était partie voir mademoiselle Martins. Une fille bien, me dit-il. J'expirai un rire sarcastique. « Ce midi Ostia Raewin vient nous rendre visite. Tu te débrouilleras pour lui faire ta demande. » Offusqué, je lui laissai le bénéfice du doute. Mais Lucian paraissait bel et bien être sérieux. « Je te demande pardon ? » Croisant les bras, il me fustigea du regard. « Tu ne passeras pas ta quarantième année sans femme et je refuse de te regarder tenir notre nom à cause d'une putain venue du niveau 0. » Je voyais rouge, comprenant qu'il parlait très bien d'Eyli. Il franchit les pas qui nous séparaient. « Bien que cela me brise le cœur, si tu ne te décides pas à m'écouter, tu peux dire adieu à ton rang, ton nom, et ta fille. » Lucian savait ce qu'il faisait. Je ne pouvais pas me permettre de lui en retourner une même si l'envie m'en démangeait le poing. Tremblant de colère, je restai figé au risque de m'en prendre physiquement à lui. Après avoir tenu sa position de longues secondes, il s'éloigna, un rictus aux lèvres.

Ce midi-là, encore quelques hématomes visibles - j'avais beau éviter de me laisser frapper au visage, les combats clandestins impliquaient de s'en manger deux trois... - la cadette des Raewin vint à notre porte. Un accueil froid que l'on tentait bien difficilement de rendre plus chaleureux. Mais le cœur n'y était pas. Chez Lucian, aucun cœur ne battait, et de mon côté j'étais loin d'être d'humeur... Mais Ostia était une amie dont je m'étais rapproché depuis ces deux dernières années. Il y avait déjà eu de ces dîners embarrassant où nos familles se réunissaient dans le but de voir leur progéniture se plaire et s'accorder. Je n'aurais pas le choix de m'accorder à quelqu'un. Si jusqu'à lors il était impensable de croire que Lucian s'en prendrait à moi ou à Nox, la donne semblait avoir changée. Depuis qu'il était Conseiller, bien des choses étaient différentes... Après le repas, Lucian prit congé et j'invitai Ostia au salon. Ce dernier était nimbé de teintes noires, touches dorées parsemées de lumières. Une vaste pièce offrant une intimité classieuse. Je servis deux verres, ignorant si elle buvait ou non ; l'alcool n'était pas vraiment autorisé, mais qui irait porter ça en faute à un Conseiller et un Secrétaire ? J'en vidai un avant de le remplir à nouveau et vins en poser un à côté d'Ostia avant de m'avachir sur le canapé. « Désolé pour ce repas des plus mornes. Mon père et ses lubies... » soupirai-je, las, en buvant à nouveau dans mon verre.

_________________
in my head
LIFE IS A FIGHTING PIT
MAYBE IT'S NOT TOO LATE TO HAVE YOU BOTH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t505-helion-vaughn-jagger-l-heritier-pas-si-parfait http://www.afterdawn-rp.com/t492-vaughn-jagger-terminee#4217
avatar
Messages : 37
Médaillons : 115
Crédits : Vanka
Avatar : Florence Faivre
Pseudo : Lalaly
Présence : 4/7


Personnage
Occupation : E2 - Chercheuse Médicale
Âge : 27 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: (13/03/2481) Un temps pour chaque chose ▬ Ostia   Lun 30 Avr 2018 - 14:04

Un temps pour chaque chose - @Vaughn Jagger
Voilà une journée des plus banales qui se déroulaient assez longuement à mon gout. J’adore mon métier mais il y a des jours où j’ai l’impression de ne vraiment pas avancer dans mes recherches. Je sais que ce n’est pas magique, mais j’aimerais un petit résultat… cela fait déjà trois semaines que je suis sur ce médicament… Je vais devoir me rapprocher de mon mentor...encore une fois...peut-être aurais-je un mélange de molécules ? Je secouai la tête et partit du boulot. « J’irais chercher de l’aide une autre, pour aujourd’hui ça suffira »
 
Il était tôt et il faisait beau. J’ai suffisamment de temps devant moi pour aller flâner un peu sur la place. Nous sommes au milieu de l’après-midi. C’est calme. La plupart des personnes travaillent encore. Je profite de ce peu de monde dans les rues, pour marcher doucement pour regarder en l’air afin d’admirer le dôme. Rares sont les fois où je prends le temps pour observer l’environnement dans lequel nous vivons. « Je me demande à quoi ça ressemble l’extérieur ». J’ai entendu beaucoup de choses de la part de mon mentor, mais lui non plus n’y est jamais allé. Ce sont juste des rumeurs entendues par les clandestins. Cela me faisait froid dans le dos en pensant aux conditions de vie de là-bas. « J’espère qu’un jour nous arriverons à aider tout le monde ». Je passe devant plusieurs bâtiments, tous similaires, gris bétons, il n’y a pas d’art ici, cela est interdit. C’est vraiment dommage car cela aiguerait un peu les lieux. Puis je tombai nez à nez avec Lucian Jagger. Je le saluai avec respect et politesse. En guise de réponse, il m’invita à venir diner avec eux, lui et Vaughn, demain midi. Comment refuser une telle offre. Et il me semble que Vaughn ne va pas fort, je pourrais essayer de lui changer un peu les idées. C’est un ami de longue date maintenant, je peux bien faire ça. J’acceptai l’invitation et le remerciai sincèrement.
 
Après m’être détendu sur la place, j’allai chez mes parents. Le vendredi soir, c’est repas en famille. Je n’ai guère envie d’y aller mais il faut bien garder le lien familial. Mes parents avaient fini par accepter mes choix, bien qu’ils ne soient pas du même avis que moi. Je pensais que cela n’arriverait jamais, tellement ils sont bornés. Des fois, j’ai même l’impression de voir une lueur de fierté quand ils parlent de moi à leurs amis. Ils ne me l’ont, cependant, jamais avoué. Ce soir-là, je dormi chez eux, dans mon ancienne chambre. Elle ne ressemble plus à la chambre que j’avais connu, elle était devenue un second salon. Un salon pour sœur. Ils avaient séparé le logement en deux pour que ma sœur a l’impression d’avoir son propre logement. Le réveil à peine sonné, je fus déjà sur debout. Je devais me préparer pour aller manger chez les Jagger. Et pour cela, je devais repasser chez moi. J’ai traversé les rues à toute vitesse direction chez moi. Arrivé en retard au repas était hors de question, c’est d’une grande impolitesse selon moi. J’enfilai une tenue plutôt classique mais assez chic. Je me fis une belle coiffure et me maquillai très légèrement pour avoir teint illuminée.
 
Je partis direction la demeure de Jagger. Quand la porte s’ouvrit, je vis Vaughn distant avec quelque hématome visible. Qu'avait il bien pu lui arriver ... Je n’y prêtai aucune attention et le saluai chaleureusement. Lucian vint à moi pour m’accueillir à son tour. Toujours fidèle à lui-même, froid et indifférent à ma présence. Le repas se déroula dans une ambiance légèrement maussade. Nous échangeons quelques banalités pour briser des longs silences. Une fois le repas terminé, je me retrouvai seule avec Vaughn, qui me convia à le suivre dans leur splendide salon. Il se prit un verre, le bu d’un coup et s’en ressert un. Un deuxième verre était prêt et n’attendait plus qu’à être dégusté lui aussi. Je pense qu’il est loin d’aller bien, je devrais lui demander ce qui ne va pas. Vaughn rompit le silence en posant le verre à côté de moi.
 
- Désolé pour ce repas des plus mornes. Mon père et ses lubies...
 
Il s’était affalé sur le canapé. Je ne savais pas trop quoi penser de tout ça. Souvent nous avions eu des repas mais ma famille aussi était conviée. Aucune fois dans mon souvenir, je n'étais déjà venu seule. Je secouai doucement la tête pour me sortir de mes pensées. Je me tourne vers Vaughn et le regarde dans les yeux avec inquiétudes.
 
- Ton père a toujours été comme ça. Mais toi, comment vas-tu ? Que se passe-t-il Vaughn ? Peux-tu m’expliquer tout cela ?
 
Je montrais ses bleus, et toute la mise en scène monter par son père. J’espérais qu’il soit sincère et que je n’aurais pas à lui tirer les vers du nez. Je n’aime pas forcer les gens à se confier à moi, mais je souhaiterais pouvoir aider mon ami.
 
 
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t1249-helion-ostia-raewin-still-i-rise#18131 http://www.afterdawn-rp.com/t1209-ostia-raewin#17702
avatar

Messages : 212
Médaillons : 663
Crédits : Dandelion / Beylin
Avatar : Chris Evans
Pseudo : Vanka
Présence : présente



Multi-comptes : Eiven, Zorhan, Wolfrem, Ayeen


Personnage
Occupation : Secrétaire à l'Intégration, D0z
Âge : 39 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: (13/03/2481) Un temps pour chaque chose ▬ Ostia   Sam 5 Mai 2018 - 13:25

Un temps pour
chaque chose
Rares étaient les personnes envers qui je me confiais. Préférant préserver mes amis plutôt que de les encombrer de mes pensées ou les mêler à mes histoires. Si j'avais échappé à Ostia qu'il m'arrivait de me rendre au niveau -1, même si cela résonnait comme une erreur, la confiance que nous nous portions tous les deux m'empêchait de craindre qu'un jour elle vienne à en parler. Que ce soit aux bonnes ou au mauvaises personnes, il ne fallait pas que ça se sache. Si je m'échinais à ce point à y rester anonyme, ce n'était pas pour rien. Et au vu de la place que j'occupais à présent, il serait bien trop aisé de me faire tomber avec une telle affaire. Si mes descentes au -1 allaient se faire de plus en plus rares, ça n'enlevait pas ce crime que je commets depuis des décennies à présent.

Seuls dans le salon, je me doutais que Lucian s'était envolé et ne chercherait pas à nous interrompre. Son optimisme était au plus bas... pour m'inciter aussi ouvertement à m'engager sur ce terrain avec la jeune Ostia, c'est que le paternel commençait à désespérer. Ça ne lui allait pas, le désespoir. Il en venait à prendre des décisions qui le dépassaient. Un soupir déplorant la situation dans laquelle Ostia allait se trouver... Je l'aimais bien cette fille. Le pétillant de la jeunesse mêlé à l'optimisme qu'implique son âge. Le monde pouvait lui appartenir. À ses pieds pourraient tomber tous les fruits qu'elle demande. Elle était de ceux qui pourraient changer le cours des choses. Et j'allais l'enchaîner à mon bras comme un simple faire-valoir. Je ne lui prêtais envers moi aucun sentiment dépassant l'amitié. Une confiance sans faille, certes, un air de confidence et une complicité dans nos actions, mais il n'y avait rien de plus entre nous. Comment Lucian pouvait être aussi sûr de lui ? Croire qu'en un claquement de doigts je pourrais en faire ma femme et lui imposer de porter mes enfants ? Même si je n'étais pas un exemple côté femmes, qu'avec ce que je fais subir à Eyli je ne devrais même pas me poser ce genre de questions, ça sonnait faux.

La voix d'Ostia m'échappa de ces pensées préoccupantes. Elle voyait bien que les choses étaient différentes. Je n'étais pas dans mon état normal et le feindre ne marcherait pas avec elle. Mais j'essayai tout de même. « Gagner, ça laisse des marques », répondis-je en souriant à comprendre qu'elle parlait de ces hématomes. « Dans deux jours ça ne se verra même plus. » Éluder le vrai problème ne l'arrangera pas. Je pinçai mes lèvres l'une contre l'autre, regard dans le vide. « Assis-toi », lui demandai-je en l'invitant d'un geste à venir près de moi. Descendant une nouvelle lampée du breuvage que je tenais entre mes mains, je luttais intérieurement entre l'idée de trouver une façon de l'aborder ou bien trouver une façon de détourner une nouvelle fois la volonté de mon père.

_________________
in my head
LIFE IS A FIGHTING PIT
MAYBE IT'S NOT TOO LATE TO HAVE YOU BOTH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t505-helion-vaughn-jagger-l-heritier-pas-si-parfait http://www.afterdawn-rp.com/t492-vaughn-jagger-terminee#4217
avatar
Messages : 37
Médaillons : 115
Crédits : Vanka
Avatar : Florence Faivre
Pseudo : Lalaly
Présence : 4/7


Personnage
Occupation : E2 - Chercheuse Médicale
Âge : 27 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: (13/03/2481) Un temps pour chaque chose ▬ Ostia   Sam 12 Mai 2018 - 17:57

Un temps pour chaque chose - @Vaughn Jagger
C’était un fabuleux salon où nous étions. Vaughn m’avait déjà amené ici, quelques fois, mais je ne me lasserais jamais de le contempler. Ce lieu est d’une telle beauté que cela pourrait presque mettre mal à l’aise. Nous pouvons nous imaginer les sommes astronomiques qui avaient été dépensés pour avoir ce rendu-là. Cela ne me dérangeait pas une seconde, je savais chez qui j’étais et l’importance qu’il occupait au sein du dôme. Cela expliquait particulièrement son mode de vie. Chaque objet de décoration avait une place et un style bien précis. Cette pièce n’était ni trop, ni peu chargé. Je me demande bien qui avait pu faire une telle décoration. J’observais le somptueux divan sur lequel était posé Vaughn. Il avait l’air d’être d’une extrême douceur et surtout très confortable. C’était le genre de canapé où une fois assise dessus, rien ne t’en ferait te révéler. 


Mon regard se posa sur mon ami. Je contemplai sa nouvelle apparence. Cela lui donnait un air Bad Boy, ce qui lui va plutôt bien. Je me demande bien ce qu’il lui est arrivé pour se retrouver avec toutes ses marques sur la peau. Je scrutai cette marque qu’il avait sur la joue. Elle était de couleur bleutée avec quelques nuances de violine. Elle paraît plutôt douloureuse. Heureusement que c’est un homme, car je pense que si ça avait été moi à sa place, je serais dans un piteux état bien pire que lui. Je me demande bien si cela à un rapport avec sa fille et son ancienne compagne, l’amour de sa vie, qu’il n’a jamais oublié.


Je pris une gorgée du verre qu’il m’a servi. Pendant que l’alcool entame son chemin vers mon estomac, je fixais Vaughn attendant des réponses. Il ne fallait pas qu’il me mente, je le verrais de suite. Depuis le temps que je le connais, j’ai appris à voir quand il me sortait une excuse ou non. « Gagner, ça laisse des marques. Dans deux jours ça ne se verra même plus. » m’a-t-il répondu avec un sourire. Aaaah Vaughn, non je ne suis pas une de ces femmes que tu peux bernes avec cinq mots et un sourire comme tu viens de le faire. Je lui souris à mon tour allant pour rétorquer mais je me résignai et n’insistai pas. Le voir sourire, me suffisait pour le moment. Puis il avait l’air d’avoir autre chose à me dire, de peut-être plus important que l’explication de ces hématomes. Je le compris à sa voix et à son attitude quand il me proposa de venir m’assoir près de lui.


Je sentais que notre discussion allait prendre une autre tournure. Il était devenu tellement sérieux et pensif. Je repris un peu du liquide de mon verre, croyant que ça m’aiderait à entendre ce qu’il avait à me dire. Je me dirigeai vers lui, doucement, comme si tout mon corps me disait de ne pas y aller. Mais je suis quelqu’un de curieuse. Je continuais d’avancer en contrant l’instinct de survie qu’émettait mon corps. Je finis par m’assoir à ses côtés, toujours en le regardant. « Je t’écoute Vaughn. Tu sais que tu peux tout me dire et me faire confiance. » Plus je l’observais et plus je m’inquiétais pour lui. Je posai une main sur la sienne, en espérant que ce geste l’apaisera.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t1249-helion-ostia-raewin-still-i-rise#18131 http://www.afterdawn-rp.com/t1209-ostia-raewin#17702
avatar

Messages : 212
Médaillons : 663
Crédits : Dandelion / Beylin
Avatar : Chris Evans
Pseudo : Vanka
Présence : présente



Multi-comptes : Eiven, Zorhan, Wolfrem, Ayeen


Personnage
Occupation : Secrétaire à l'Intégration, D0z
Âge : 39 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: (13/03/2481) Un temps pour chaque chose ▬ Ostia   Sam 12 Mai 2018 - 22:49

Un temps pour
chaque chose
À parcourir les dédales du niveau 0, les couloirs austères du niveau 1, les halls du niveau 2 et le précieux du niveau 3, je m'étais dit qu'à cette époque lointaine de la conception du dôme, ce dernier n'avait pas été si terminé qu'on nous l'apprenait. Comment une société pouvait-elle admettre ce principe de faire vivre des personnes dans le luxe et d'autres dans la merde ? Pour pousser les gens à mériter leur place et donc à se surpasser ? Non, bien trop peu de places étaient disponibles en haut de la pyramide. À mes yeux, la première tentative de modèle sociétal avait tout bonnement concentré les richesses vers le haut du dôme et fait fi de ce qui pouvait se passer en bas. L'anarchie et le désordre qui y régnait occupait trop les esprits pour que ceux-ci en viennent à voir les strates supérieures se bonifier au détriment de la leur... Combien de personnes pourraient vivre à Obsidian ? Une pièce pouvait sans doute héberger toute une famille... Un dépit vertigineux auquel penser ne suffisait pas à apporter la moindre solution.

Abattre les restrictions imposées par les puces, les garder uniquement pour des zones à risque. Une idée dont le domaine ne dépendait pas de moi... où ma voix ne serait jamais au grand jamais écoutée. Et pourtant... ça aiderait à dénouer bien des conflits.

Aujourd'hui, la discussion n'était toutefois pas orientée dans cet axe. Si les préoccupations des autres avaient de plus en plus d'importance à mes yeux, ma priorité restait ma famille. Une valeur transmise par mon père, l'une des rares à laquelle je ne voulais m'opposer. Je sentis la main d'Ostia se poser sur la mienne. Cillant, je portai mes yeux à ce contact avant de glisser mon pouce par-dessus l'un de ses doigts. Elle n'était pas de ces amis que je devais soutenir ou protéger. Elle était de ceux qui m'écoutaient et m'aidaient. J'avais parfois l'impression de ne pas lui être assez reconnaissant de ce soutien qu'elle représentait à mes yeux. Ces derniers remontèrent jusqu'aux siens. Ses prunelles dont le marron se voyait intensifié par la sombre luminosité du salon.

Un silence pouvant être gênant vint s'installer alors que l'absence de mot n'a jamais été source d'embarras entre nous. Mes lèvres s'entrouvrirent mais il fallut compter quelques secondes supplémentaires avant que ma voix n'atteigne mes cordes vocales. « Le temps est un fardeau qui passe sans faire la moindre pause et je... je me dis qu'approche le jour où je n'aurais plus la chance d'accomplir l'une de mes plus profondes aspirations... » Si mon ton se faisait particulièrement grave, mon regard et mes mots restaient hésitants. Mes doigts s'entrelaçaient peu à peu aux siens. J'ignorais pourquoi mon cœur se mettait ainsi à accélérer le rythme, ni pourquoi mes yeux étaient ainsi happés par ses lèvres mais une force luttait en moi. Ce n'était pas juste... ce n'était pas juste... Je détournai mes yeux d'elle, relâchant prestement sa main et me levant d'un trait. Inspirant et expirant fortement, je passai mes mains sur mon visage en m'éloignant d'elle. Direction un autre verre que je servis avec des gestes secs sans apporter la moindre explication à mon attitude.

_________________
in my head
LIFE IS A FIGHTING PIT
MAYBE IT'S NOT TOO LATE TO HAVE YOU BOTH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t505-helion-vaughn-jagger-l-heritier-pas-si-parfait http://www.afterdawn-rp.com/t492-vaughn-jagger-terminee#4217
avatar
Messages : 37
Médaillons : 115
Crédits : Vanka
Avatar : Florence Faivre
Pseudo : Lalaly
Présence : 4/7


Personnage
Occupation : E2 - Chercheuse Médicale
Âge : 27 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: (13/03/2481) Un temps pour chaque chose ▬ Ostia   Lun 14 Mai 2018 - 11:17

Un temps pour chaque chose - @Vaughn Jagger
Comment avait été le dôme il y a des centaines d’années ? A-t-il toujours été comme ça ? Avec cette différence atroce de conditions de vie. Qui avait décidé cela ? Il est vrai que le monde dans lequel nous vivions n’était pas des plus agréables. Il suffisait juste de regarder comment était l’extérieur. Ce qui explique en partie cette différence, mais elle est beaucoup présente. C’est pour cela que plus jeunes quand je voyais toutes ces personnes malades, j’ai voulu devenir chercheuse. Je voulais agir. Je voulais apporter mon aide pour améliorer ce dôme. Certes ce n’était pas toute seule que j’allais y parvenir. Cependant je me battais pour ce qui était pour une véritable importance. Je ne souhaitais plus voir toutes ces familles du -1 et du 0 tomber malade et parfois, même trop, en mourir. Qui étions-nous pour choisir du destin d’une personne ? C’était hors de question. Je me battrais jusqu’au bout pour cette noble cause. C’est d’ailleurs comme ça que je me suis entouré que de ce genre de personne, comme Vaughn.


Vaughn. Parlons-en de Vaughn. Un de mes plus chers amis. C’est une personne sur qui je peux compter. Il écoute et conseil bien. Avec son expérience, son vécu et son poste au sein du dôme, il en connaît un rayon. C’est toujours un plaisir de le voir, j’en apprends toujours plus sur le fonctionnement de cet endroit qui est des plus étrange mais fascinant à la fois. C’était un être avec de véritables convictions et d’une loyauté infaillible envers sa famille. Je savais qu’en entrant dans son cercle d’amis, je fréquentais une personne bien. Cependant c’est quelqu’un qui se confie peu et qui renferme beaucoup ce qu’il ressent. Parfois quand tout cela ressort et il revient avec une tête comme aujourd’hui.


Quand je posai ma main sur la sienne, il répondit d’une fine caresse de son pouce sur le dos de mes doigts. Je m’inquiétais pour lui. Surtout quand il me disait des phrases comme celle-ci : « Le temps est un fardeau qui passe sans faire la moindre pause et je... je me dis qu'approche le jour où je n'aurais plus la chance d'accomplir l'une de mes plus profondes aspirations... ». C’était prononcé d’un ton hésitant et énigmatique. Il avait l’air d’être tiraillé entre deux décisions à prendre. Son père devait être l’initiateur de tout cela. Ses doigts s’entrelaçaient aux miens et il me fixait du regard, mes lèvres. La chaleur de son contact provoqua comme un coup d’étincelles moi. Je le regardai un peu plus intensément. Qu’est-ce qui est en train de se passer ? pourquoi mon corps réagit comme ça à son contact, cela ne me l’avait jamais fait auparavant.


Puis soudain, il relâcha ma main et partit à l’autre bout de la pièce sans un mot, juste silencieusement son visage entre ses mains. Je restai légèrement étonné par cette attitude. Tout s’était passé si vite. Je déposai mon verre sur le coin de la table qui se trouvait à côté de moi, me leva et me dirigea vers lui. Après l’avoir contourné et m’être retrouvé en face de lui, je le pris dans mes bras. Sans un mot. Je le serai contre moi. Que s’était-il passé entre nous ? Que voulait-il me dire ?
 
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t1249-helion-ostia-raewin-still-i-rise#18131 http://www.afterdawn-rp.com/t1209-ostia-raewin#17702
avatar

Messages : 212
Médaillons : 663
Crédits : Dandelion / Beylin
Avatar : Chris Evans
Pseudo : Vanka
Présence : présente



Multi-comptes : Eiven, Zorhan, Wolfrem, Ayeen


Personnage
Occupation : Secrétaire à l'Intégration, D0z
Âge : 39 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: (13/03/2481) Un temps pour chaque chose ▬ Ostia   Lun 14 Mai 2018 - 15:17

Un temps pour
chaque chose
Un verre vidé aussi vite que je l'avais rempli. Pinçant mes lèvres l'une contre l'autre, je sentais la colère m'envahir. Je ne pouvais pas me permettre d'exploser face à elle mais l'indignation était trop importante... Elle ne méritait pas d'être mêlée à toutes ces histoires. Si en restant près de moi, confidente confiante et aimante, c'est que quelque part, Ostia acceptait cette part obscure qui gravitait autour de moi... Ce fardeau impliqué par mon nom. Mais je voulais la protéger, la préserver et surtout ne pas la faire souffrir. Je faisais déjà bien trop de mal aux personnes que j'aimais pour ne pas l'ajouter à la liste de mes méfaits. Tout ceci ne serait jamais arrivé si dès le départ, j'avais écouté mon père. Pour toutes les bonnes choses que ma fougue m'avait apporté : l'amour d'Eyli bien que passé, cette part de notre amour incarné en Nox, ces libertés que je prenais pour contribuer au soutien du niveau 0 à ma manière... Cependant, l'impact était plus pesant pour ceux qui m'entouraient que pour moi-même. Et qui étais-je pour ainsi les sacrifier ?

Une surprise sans sursaut. Ses pas avaient été silencieux alors qu'Ostia atteignait ma hauteur. Je me tournai vers elle qui m'enlaçait alors. S'il pouvait nous arriver d'avoir quelques douces attention l'un envers l'autre, la façon dont elle me serrait était bien différente de ces élans d'attentions que nous pouvions avoir entre deux amis. Pestant contre moi-même en silence, je passai mes bras autour d'elle. Son corps paraissait si frêle et fragile ainsi cerclé de mes bras imposants... Une petite chose à protéger que j'allais pourtant sans doute briser, comme toutes les personnes qui s'étaient approchées de moi ou tout du moins de ma famille... Doucement, je remontai une main sur l'arrière de sa tête, faisant sillonner mes doigts entre ses cheveux pour la blottir un peu plus contre moi. Mon cœur parvenait à peine à calmer ce rythme effréné qu'il s'était donné. Je me maudissais de sentir sa chaleur, sa proximité, éveiller en moi des instincts indignes d'elle. Cette proposition risquait de casser ce qu'il y avait de plus précieux entre nous...

Avec une délicatesse contrastant ma carrure ainsi que mes hématomes, je vins déposer un baiser sur son front. Mes lèvres traînèrent plus longtemps que je ne l'avais souhaité sur sa peau diaphane. Sans vraiment lui en laisser le choix, je la resserrai à nouveau contre moi. Inspirant longuement comme à vouloir voler chaque volute de son parfum. « Tu comptes beaucoup pour moi, Ostia, plus que tu ne peux l'imaginer. Mais j'ignore ce que je suis en droit d'attendre de nous, de toi... » Lui demandai-je d'une voix proche d'un murmure.

_________________
in my head
LIFE IS A FIGHTING PIT
MAYBE IT'S NOT TOO LATE TO HAVE YOU BOTH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t505-helion-vaughn-jagger-l-heritier-pas-si-parfait http://www.afterdawn-rp.com/t492-vaughn-jagger-terminee#4217
avatar
Messages : 37
Médaillons : 115
Crédits : Vanka
Avatar : Florence Faivre
Pseudo : Lalaly
Présence : 4/7


Personnage
Occupation : E2 - Chercheuse Médicale
Âge : 27 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: (13/03/2481) Un temps pour chaque chose ▬ Ostia   Lun 14 Mai 2018 - 19:33

Un temps pour chaque chose - @Vaughn Jagger
Je ne savais pas trop à quoi je pensais en le prenant dans mes bras. J’avais réagi par émotions, je voulais simplement être près de lui. Lui faire sentir qu’il était soutenu par quelqu’un. Qu’il pouvait, comme toujours, compter sur moi. Je le sentais bien triste et confus. Comme s’il portait un lourd secret. Son attitude le laissait entendre aussi. Je voulais lui apporter mon soutien. Il répondit à mon étreinte en refermant ses bras autour de moi. Mon corps au contact du sien s’enflamma un peuIl faut avouer qu’il était un très bel homme. Mon corps en pensa tout autant. J’essayai de contrôler mon envie de plus en plus envahissante. Je me sentais en sécurité dans ses bras, je m’y sentirais bien s’il avait été à moi. Mais ce n’était qu’un ami. Je me le répétais pour adoucir mes pulsions. Lorsqu’il vint me caresser doucement les cheveux, je posai ma tête sur son épaule pour profiter un peu plus de ce moment rempli de tendresse. J’entendis son cœur qui battait fort contre sa poitrine. Son contact était d’une immense délicatesse. Je ne me souvenais pas avoir déjà eu un moment de cette sorte avec lui. Cela ne me déplaisait pas.


Je sentis ses lèvres déposer un chaleureux et long baiser sur mon front. Je fermai les yeux pour mieux savourer le contact de ses lèvres sur ma peau. Un frisson me traversa le corps. Ses lèvres étaient douces et agréables. Je me demandais si elles auraient la même sensation sur mes lèvres. Je commençai à lui apporter de fines caresses, le long de son dos, du bout de mes doigts. Je sentis son étreinte se refermer un peu plus sur moi. Cet homme était envoutant. Je me perdis dans des rêvasseries, profitant pleinement de ce moment innocent entre nous deux. Je ne m’étais jamais imaginé que nous aurions pu avoir ce genre d’affection l’un envers l’autre. Ses murmures me sortirent de mes pensées.


Ma première réaction à ses paroles était de le serrer un peu plus fort contre moi et de lui déposer un baiser sur la joue. Ce qu’il ressentait pour moi, je le ressentais aussi pour lui. C’était mon ami le plus proche. Celui qui me comprenait le plus. Nous avions la même vision pour ce dôme. Il savait que pour cette cause j’étais prête à tout et que j’accepterais sans hésitation. Ne cessant pas mes caresses, je lui fit un petit sourire et lui donna ma réponse :
Et c’est tout autant réciproque de mon côté. Tu es celui qui m'est le plus proche. Tu peux tout me demander, je suis là pour toi, pour t’aider. N’ai crainte de me parler…
Comme lui, j’avais parlé dans un murmure ne voulant pas qu’on nous entende si on venait à nous écouter.
 

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t1249-helion-ostia-raewin-still-i-rise#18131 http://www.afterdawn-rp.com/t1209-ostia-raewin#17702
avatar

Messages : 212
Médaillons : 663
Crédits : Dandelion / Beylin
Avatar : Chris Evans
Pseudo : Vanka
Présence : présente



Multi-comptes : Eiven, Zorhan, Wolfrem, Ayeen


Personnage
Occupation : Secrétaire à l'Intégration, D0z
Âge : 39 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: (13/03/2481) Un temps pour chaque chose ▬ Ostia   Lun 21 Mai 2018 - 10:22

Un temps pour
chaque chose
La douceur d'Ostia était assez inattendue. Bien que je l'ai toujours vu comme une femme à la fois délicate et téméraire, je restais indigne de cette attention et pestais secrètement contre moi-même de lui infliger ça. Une préoccupation de plus qu'elle devrait supporter, soutenir. Si ça n'avait pas l'air de la déranger, je culpabilisais quelque peu. Ses mains apportèrent à notre étreinte déplacée des caresses auxquelles je tentais de ne pas prêter attention pour ne pas m'emporter. Ses bras se resserrèrent contre moi, accompagnés d'un baiser affectueux. Fronçant les sourcils à me battre entre ce que mon père voulait et ce qu'elle méritait, je restai un instant silencieux. Ostia appuya mes mots en déclarant que notre attachement était réciproque et qu'elle était là pour moi. Là était le problème : elle était là pour moi, pour m'aider, et en retour qu'allais-je faire ? Profiter d'elle ? La flouer et risquer de perdre sa confiance à jamais ? J'avais trop peu d'amis proches pour me permettre de la perdre.

Ses gestes tendres devenaient suaves, une attention trop intime pour laisser n'importe quel homme de marbre... Pourtant, je m'efforçais de rester interdit face à elle. Je mentais à trop de monde pour me jouer d'elle. Mais indépendamment de mes réflexions, une main descendait dans son dos pour la coller un peu plus contre moi alors que l'autre glissait à son cou pour l'inciter à relever la tête. Si cela portait ses yeux aux miens, mon regard se perdait et en défiant les voix qui m'insultaient dans mon esprit, je vins approcher mes lèvres des siennes. À l'instant où je m'apprêtais à les effleurer, je fronçai les sourcils et me reculai en secouant ma tête de droite à gauche. « Tu ne mérites pas ça... je trouverai un moyen... mais tu ne mérites pas d'être mêlée à tout ça... pas toi », déclarai-je sans la lâcher si m'attendre à ce qu'elle comprenne ce que je disais ou même ce qui se passait. Des fourmillements m'éprenaient le corps face à l'intensité de ce bref instant couronné d'une frustration que tout homme connaît. Mais il était hors de question que je lui mente. Mon père allait sans doute m'incendier et gronder mille menaces à mon égard mais ça m'était égal à cet instant. Je trouverai un moyen de détourner les desseins qu'il a pour moi. J'ignore encore par quel miracle, mais je trouverai...

_________________
in my head
LIFE IS A FIGHTING PIT
MAYBE IT'S NOT TOO LATE TO HAVE YOU BOTH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t505-helion-vaughn-jagger-l-heritier-pas-si-parfait http://www.afterdawn-rp.com/t492-vaughn-jagger-terminee#4217
avatar
Messages : 37
Médaillons : 115
Crédits : Vanka
Avatar : Florence Faivre
Pseudo : Lalaly
Présence : 4/7


Personnage
Occupation : E2 - Chercheuse Médicale
Âge : 27 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: (13/03/2481) Un temps pour chaque chose ▬ Ostia   Lun 21 Mai 2018 - 19:35

Un temps pour chaque chose - @Vaughn Jagger
Nous étions debout au milieu de ce grand et magnifique salon. Silencieux et serré l’un contre l’autre. Je ne m’étais jamais permis de partager un moment, aussi intime que celui-là, avec Vaughn. Nous ne nous étions jamais démontré, de la sorte, notre affection auparavant. Mais pourtant, aujourd'hui, nous partagions un instant de tendresse, d’intimité. J’avais le sentiment que ça m’était interdit avec lui. Avoir ce genre de relation avec lui m’avait effleuré l’esprit, au début de notre amitié, mais j’avais vite compris que c’était un homme inaccessible, sentimentalement parlant. Il orienta ma tête pour lui faire face, je me laissai faire et me plongeai dans son regard intense. Cela me coupa le souffle quand il vint se rapprocher de mes lèvres. Mon regard s’intensifie aussi, ma respiration se fessait de plus en plus dur. Nous étions plus qu’à quelques millimètres de s’échanger ce geste si désirable. Mais il se stoppa, fronça les sourcils et recula la tête en la secouant doucement pour laisser apparaitre un non. Il me tenait toujours dans ses bras et me bredouilla quelques mots à peine audibles. Je ne l’écoutais guère, comprenant rapidement l’idée principale de ces paroles.


J’étais encore secoué par l’intensité de cette proximité. Je pris quelques secondes pour reprendre mes esprits. Frustrée, je me libérai de son étreinte, reculai et remit une distance entre nous. Je ne le touchais plus à présent. Je le dévisageai, incrédule. Quoi… Comment… Pourquoi… ? J’étais perplexe par ce dernier geste. Devais-je lui en vouloir ? Était-ce vraiment lui le problème ? Je réfléchis rapidement à la situation. J’avais entendu dire, quelques semaines plus tôt, que son père lui cherchait une femme, ensuite ce repas tous les trois, Vaughn qui était angoissé et tiraillé comme je l’avais rarement vu, ce moment de tendresse, puis sa véritable hésitation à me parler.
Je compris, Lucian était derrière tout ça. Je me reculais encore un peu plus de Vaughn. 


Je récupérai mon verre que j’avais laissé sur la table, le bu d’un trait et allai me poster devant une fenêtre, me retrouvant maintenant dos à mon ami. Je savais que son père pouvait être comme ça, aussi manipulateur et autoritaire. Pour contraindre Vaughn à cette situation, il devait avoir un argument de taille. Finalement, loin de son corps et de mes envies, tout était plus claire. « Ton père… c’est ton père qui est derrière tout ça ? Ce repas…, cette attitude… avec moi… ton hésitation… » J’avais la voix remplie de confusion, encore sous l'effet qu'il m'avait procuré. En restant devant la fenêtre, je me tournai vers lui afin de le regarder « Que t-a-t-il demandé de faire cette fois, Vaughn ? Et je t’en conjure, qu’importe ce que c’est, dis-moi la vérité ! » Cette fois, j’étais redevenue la femme sérieuse et rigide que j’étais. J’avais prononcé cette phrase sur un ton autoritaire pour l’inciter à parler et pour lui faire comprendre que j’étais prête à tout entendre.




Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t1249-helion-ostia-raewin-still-i-rise#18131 http://www.afterdawn-rp.com/t1209-ostia-raewin#17702
avatar

Messages : 212
Médaillons : 663
Crédits : Dandelion / Beylin
Avatar : Chris Evans
Pseudo : Vanka
Présence : présente



Multi-comptes : Eiven, Zorhan, Wolfrem, Ayeen


Personnage
Occupation : Secrétaire à l'Intégration, D0z
Âge : 39 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: (13/03/2481) Un temps pour chaque chose ▬ Ostia   Mer 23 Mai 2018 - 14:45

Un temps pour
chaque chose
Elle s'éloigna, comme elle aurait dû le faire plus tôt. Dans les dernières minutes et dans les derniers jours. Elle n'aurait jamais dû entrer dans mon cercle, dans ce cercle infernal Jagger qui profitait de son monde à sauter sur les opportunité et se battre pour obtenir tout ce qu'il souhaite avoir. Lucian ne faisait pas attention à ce dont aspiraient les autres. Seules ses propres ambitions devaient être servies. Car c'était comme ça qu'on survivait dans les hautes sphères : manger ou être manger. Il avait fait son choix, un choix pour toute notre famille. Un choix que je devais suivre pour ne pas être mis de côté, perdre tout ce que j'avais pu obtenir. L'idée de me trouver déshérité et délaissé au niveau 0 ne m'inquiétait pas le moins du monde. Mais je n'arrivais pas à faire comme mon père : ne penser qu'à mes aspiration et faisant fi de celles des autres. J'étais sa dernière famille, son héritier. Nox ne le suivrait jamais sans moi à ses côtés, il le savait pertinemment. Et à ce titre, je ne voulais pas en venir à faire ce choix de l'abandonner. Malgré tout ce qu'il pouvait faire de mesquin et de sévère, il restait mon père. Celui qui avait fait l'homme que j'étais. Sans considérer que ma vie lui appartenait, je m'étais attaché à l'idée que je lui devais beaucoup.

De pas lents, je vins atteindre sa hauteur, sans l'inciter à se retourner pour me voir. À une distance respectueuse où ma chaleur ne viendrait pas confronter la sienne. J'ignorais ce qu'elle ressentait profondément pour moi. Son attirance envers moi et les idées qui pouvaient l'avoir habitée. Mais je ne voulais pas jouer avec ces hypothèses, cet effet que je savais avoir sur les femmes. Même celles qui étaient aussi proches de moi qu'Ostia. Il n'y avait qu'avec Julyah ou les ambiguïtés restaient impensables. Et Julyah, je m'accordais de l'approcher, la toucher, sans que ça n'éveille quoi que ce soit de déplacé. Un lien fraternel que nous nous étions construit et qui semblait plus réel que jamais. Ostia c'était différent... rien n'empêcher que le pas soit franchi.

Cette dernière jugea avec raison l'influence de mon père dans ce comportement que moi-même je ne comprenais pas. Cette dualité où je ne sais choisir entre ma raison et celle de mon géniteur. Cela faisait des années qu'il s'échinait à me trouver une femme, des années que j'en jouais de plaisanteries et en profitais pour passer du bon temps. Mais les choses évoluaient et jouer n'était plus dans les possibilités qu'il me laissait. Sa patience avait une limite que je ne connaissais que trop bien. Si aujourd'hui il n'oserait plus porter la main sur moi, je savais quand le point de rupture approchait. Ostia se retourna et me vit face à elle. Elle voulait savoir la vérité. Sur un ton assuré et déterminé à ne pas me laisser la duper. Je pourrais pourtant lui mentir. C'était facile. Je la connaissais et savais exploiter les failles qui se présentaient à moi. Mais je la respectais bien trop pour accepter d'entrer dans ce jeu. De cette considération que j'avais pour elle naissait cette contradiction entre raison et cœur. « Il est derrière ça, autant que l'est Helion et son fonctionnement », soupirai-je en retournant vers le canapé où je m'assis, coudes reposés sur mes genoux afin de plonger ma tête dans mes mains. « En tant que famille de l'élite, on se doit de pouvoir passer le flambeau, de faire perdurer notre savoir à une nouvelle génération. J'ai beau déjà avoir une fille, sa filiation la rend incertaine aux yeux de mon père et il sait très bien que jamais je ne la contraindrais à rester si finalement elle préfère retourner avec sa mère. Alors après toutes ces années où je me suis séparé d'Eyli, il cherche à ce que je ne perde pas le fil et fonde une famille. Mais les années défilent et à par jouer au con face à lui, j'arrive à quarante ans en étant seul et loin de pouvoir assurer ce rôle qui m'incombe. Mon père a souvent essayé de trouver des prétendantes et je suis toujours parvenu à les éloigner. Mais maintenant qu'il est Conseiller, il ne veut plus avoir à jouer à ce petit jeu avec moi et m'impose un ultimatum. Le plus indigeste est qu'il en vient à vouloir user de personnes qui me sont proches, comme toi. Ce qui impose deux choix, deux choix où inévitablement je vous perdrai une à une. » Une personne sensée ne viendrait pas accepter une telle union. S'il pouvait exister des arrangements de ce genre, je doutais que mes amies soient à même de les accepter. De sacrifier leur vie pour ce manège auquel mon père consent parfaitement, lui. Lui qui pourtant avait aimé ma mère... enfin, je suppose... ça devenait de moins en moins sûr.

Ou je mentais en dévoilant une flamme qui n'existait guère, perdant la confiance de la prétendante, où elle partait en courant et je la perdais. Dans tous les cas, j'étais face à un mur. À ce constat, je m'étais accordé de dire la vérité à Ostia. Qu'elle puisse l'encaisser ou non n'avait pas d'importance : c'était ma seule chance de ne pas être faux avec elle. De ne pas la perdre salement. « S'il y a une chose que je veux te demander, c'est de ne pas en tenir rigueur à Lucian. Il est de ces conservateurs qui ne peuvent ouvrir les yeux. Il a beau savoir ce qu'il fait, il ignore que le monde change et que ça dépasse le conseil, les Secrétaires et même le Gouverneur. Après, je comprendrais si tu venais à franchir les portes d'Obsidian sans jamais vouloir y remettre les pieds ni avoir le moindre rapport avec les Jaggers à l'avenir. Je t'avoue avoir été partagé par l'idée de profiter de toi et celle de ne pas te mêler à ça. Alors quoi que tu décides, je respecterai ton choix, Ostia. » Lui confiai-je en relevant la tête et m'avachissant dans l'assise du canapé.

_________________
in my head
LIFE IS A FIGHTING PIT
MAYBE IT'S NOT TOO LATE TO HAVE YOU BOTH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t505-helion-vaughn-jagger-l-heritier-pas-si-parfait http://www.afterdawn-rp.com/t492-vaughn-jagger-terminee#4217
Contenu sponsorisé



 Sujet: Re: (13/03/2481) Un temps pour chaque chose ▬ Ostia   

Revenir en haut Aller en bas
 
(13/03/2481) Un temps pour chaque chose ▬ Ostia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Dawn :: Helion :: Niveau 3 :: Résidences :: Obsidian-
 
Sauter vers: