AccueilAccueil  TumblrTumblr  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Communauté
Φ Soutenez After Dawn !
Φ Nous sommes passés en 2481
Φ Rejoignez les Clans !
Φ Privilégiez les rôles importants
Animations
Φ Les RP libres
Φ Début de l'intrigue !
Φ Profitez de la section RP de groupe
pour proposer vos idées RP

Flash info
MàJ Mise à jour #6 en place, un coup de neuf o/
PROMO Médaillons Soutenez AD sur Bazzart et PRD ! (doubles post interdits)
Intrigue Ne pas lancer de RP dépassant le 14/03/2481





Attendus
Merci de privilégier Helion Steros
évitezles Natifs
Personnages
41 joueurs ◈ 62 personnages
30 Hommes ◈ 32 Femmes
Helion 18 hab.
Reiver 15 hab.
Steros 15 hab.
Extérieur 12 hab.
Intrigue en cours
Φ Tout savoir sur le Chapitre I
Φ S'inscrire aux RP de groupe
Φ Merci de tenir compte du climat
Φ Début de la vague de froid : 17/01/2481
Φ Ne pas RP après le 14/03/2481
En RP

Partagez | 
 

 [24/02/2481] Une rencontre originale - Rhaelyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 37
Médaillons : 115
Crédits : Vanka
Avatar : Florence Faivre
Pseudo : Lalaly
Présence : 4/7


Personnage
Occupation : E2 - Chercheuse Médicale
Âge : 27 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: [24/02/2481] Une rencontre originale - Rhaelyn   Ven 4 Mai 2018 - 23:38

Une rencontre originale - @Rhaelyn Wighart
Entre les recherches de vaccins et de médicaments, je ne savais plus où donner de la tête. De plus en plus de malades apparaît, comme si une épidémie était entrée dans le dôme. Je travaillai une fois sur les médicaments et une fois sur les vaccins. J’espérais que développer les deux en même temps donnerait des résultats beaucoup plus vite. Encore faut-il que les recherches avancent correctement sans contre-temps. Bien que je sois du genre à prévoir les imprévus, en laboratoire rien n’est prévisible. D’une seconde à l’autre tout peut basculer. J’enchainais entre les tests de molécule, les mélanges, les phases d’observations, et voir que cela ne marchait pas. Je recommençai encore et encore. Mais toujours aucun résultat. Je commençai à perdre patience. « Que fais je mal ? Cela devrait fonctionner, pourquoi ce n’est pas le cas ».

Après des heures au laboratoire, je décidai d’aller faire un tour. D’une part pour me vider la tête et d'autre part pour me rassasier. La pause repas était déjà passé depuis bien deux heures, mais la faim commença à se faire sentir. Mon corps et mon esprit devenaient de plus en plus faibles et fatigués. Je pris le chemin direction la cantine. Arrivée à l’entrée de cafétéria, je scrutais la salle à la recherche d'une personne en cuisine. Par chance, il en resta une, un homme, en train de finir de faire le nettoyage du plan de travail. Je me dirigeai vers lui à une telle vitesse qu’en arrivant devant lui, je ne puisse prononcer seulement : « Est-ce que vous avez encore à manger, s’il vous plaît ? ». Le jeune homme vit que j’ai dû me retenir sur le comptoir pour éviter de m’effondrer sur le sol. Il bredouilla quelques mots, ouvrit le frigo et me posa une assiette devant moi, ainsi que des couverts et un verre d’eau. Je ne pris même pas le temps de m’assoir à une table, je restai debout devant mon assiette. Je gardai ma main sur le comptoir pour me maintenir debout. Je déglutis ce repas à une vitesse grand V et bu entièrement le verre. Une fois fini, je regardai la dame et le remerciai gracieusement pour sa gentillesse. J’aidai l’homme à nettoyer mes affaires et retournai dans l’accueil, pour rejoindre mon laboratoire.

Mais là, j’entendis une voix rauque et à peine audible. Je tournai la tête cherchant d’où pouvait venir le son. Quand j’aperçois une jeune femme s’accrocher comme elle pouvait au mur en tentant de marcher dans ma direction. J’ai pu distinguer qu’elle était vraiment mal en point. Elle avait même des pustules apparentes sur les parties du corps visibles. Je commençai à marcher vers elle. Elle est malade, des gants, je devrais mètre des gants. Je tâtais mes poches et sorti ma paire de gants et mon masque de laboratoire, je m’équipai rapidement et me ruai sous la jeune fille pour ne pas la laisser tomber.


Comment vous vous êtes retrouvé dans cet état ? Je suis médecin, je vais vous aider, mais il me faut savoir ce qu’il vous arrive.


Je l’aidai à se déplacer pour la faire assoir sur un fauteuil de l’accueil. Je regardai un peu l’étendue des dégâts. Mais que s’est-il passé ? Qu’est-ce qu’elle peut avoir ? 

 
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t1249-helion-ostia-raewin-still-i-rise#18131 http://www.afterdawn-rp.com/t1209-ostia-raewin#17702
avatar
Baelyn ♥
Messages : 263
Médaillons : 1291
Crédits : Noemlk
Avatar : Lindsey Morgan
Pseudo : Noemlk
Présence : 7/7

Multi-comptes : Eykho ✶ Rhaelyn


Personnage
Occupation : Réparatrice, R2
Âge : 32 ans
Localisation : Helion
Helion • Civil



 Sujet: Re: [24/02/2481] Une rencontre originale - Rhaelyn   Sam 5 Mai 2018 - 18:26

Une rencontre originale
The disease isn't interested in those who want to die.
@Ostia Raewin

▼▲▼

Nous étions probablement en début d'après midi lorsque je reçus l'ordre de réparer une machine étrange, dont je ne connaissais guère l'utilité, au niveau 2. Un peu plus tôt, je dévidai de fouiller les entrailles du dôme dans l'espoir de trouver quelques objets pouvant m'être utile à la réparation. La fosse était vaste et ses objets nombreux, pourtant, il fallait que je mette les doigts sur une des rares choses qui pouvaient me nuire, plus que m'aider. Effectivement, mon travail avait parfois des conséquences. : brûlures, lésions, ongles noircis, mains cornées... Des graves, comme des plus futiles, mais il ne m'était encore jamais arrivé une telle chose. Après quelques minutes en possession de l'objet en question, qui ressemblait à une vieille pièce aéronautique probablement composée d'uranium appauvri, je sentis une étrange douleur sur mes doigts. J'aurai dû me douter que ce foutu tas de merde cachait des choses dangereuses. Je ressenti une sensation très similaire à des micros-lésions faites par un scalpel. Dans un cri de souffrance, je quittai la source du mal d'entre mes mains teintées de mon propre sang. Si le dôme cachait bien des secret, ce n'en était pas un que la radioactivité séjournait bel et bien dans l'endroit le plus profond d'Helion. Ce qu'il se passait au niveau -1 m'avait prouvé pendant des années cette hypothèse, aujourd'hui, j'étais devenue le cobaye de cette théorie.

Sans plus attendre, je déchirai un bout de mon t-shirt pour couvrir mes plaies, puis je pris un autre morceau de tissu pour couvrir ma bouche. La prévention était pour moi plus importante que ma propre vie. D’un élan d’alerte, je remontai les étages avec la plus grande des précipitations. Plus je montais les niveaux, plus mon souffle se faisait court et la douleur vive.

Une fois arrivée au niveau 2, je pris un temps pour reprendre mon souffle tandis que je plaquai mon épaule contre le mur le plus proche de moi pour récupérer de l'énergie. L'air que j'expirai sifflait et ma poitrine torturée m'obligeait à tousser le sang qui remontait par ma trachée et qui finit son chemin dans le tissu qui couvrait mes lèvres. Puisant dans mes dernières force, je marchai en quête de trouver un quelconque médecin apte à me venir en aide. Mes prières furent vite entendues puisqu'une jeune femme brune s'approchait vers moi. D'une voix rauque et presque effrayante de part les caillots de sang qui empêchait ma respiration d'être claire, je tentais de l'interpeller. Rapidement, je compris qu'elle était de l'équipe médicale puisqu'elle avait enfilé des gants et tout l'équipement lui empêchant d'être contaminée par moi-même. Tombant de fatigue, elle me rattrapa à temps pour ne pas m'écrouler sur le sol. Cette même fatigue troublait ma vision et me donnait des maux de tête, me donnant l'impression que plusieurs personnes parlaient dans ma tête. J'avais envie de crier pour exprimer à quel point j'étais souffrante, mais inquiéter davantage les miliciens n'aurait pas été une bonne idée, en sachant d'où je venais, j'aurais sûrement eu le droit à une peine qui n'aurait guère guéri mon cas.

Sans trop savoir d'où je puisais mon énergie, j'entendis la douce médecin me demander comment une telle chose avait pu arriver. De là, je pris place sur un fauteuil de l'accueil, où je retirai très légèrement le tissu ensanglanté pour pouvoir communiquer au mieux avec cette âme charitable.

« Je n'ai pas le droit de donner de telles informations. J'suis mécano. Tout ce que je sais, c'est que j'ai touché un objet, qui je pense était suffisamment radioactif pour me foutre dans cet état. Habituellement, je reconnais plutôt bien les métaux, mais là, je n'ai pas vu que c'était de l'uranium. »

Elle n'avait pas à savoir comment ni où je me trouvais pour tenir un objet tel que celui-ci dans mes mains. Une partie de mon visage était à présent couvert de cloques similaires à celle provoquée par des brûlures, mais en bien pires.


CODAGE PAR AMATIS


_________________
You touched me in the heart,
like a knife can hurt.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t1070-helion-rhaelyn-wighart-the-marks-humans-leave-are-too-often-scars http://www.afterdawn-rp.com/t1064-rhaelyn-wighart-termine?highlight=Rhaelyn https://www.youtube.com/watch?v=6LMmVZp_B8I&list=RDBRfTpiFHd
avatar
Messages : 37
Médaillons : 115
Crédits : Vanka
Avatar : Florence Faivre
Pseudo : Lalaly
Présence : 4/7


Personnage
Occupation : E2 - Chercheuse Médicale
Âge : 27 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: [24/02/2481] Une rencontre originale - Rhaelyn   Dim 13 Mai 2018 - 23:01

Une rencontre originale - @Rhaelyn Wighart
Cette passion pour la médecine était venue grâce à mon mentor, un ami de mes parents. Je me souvenais quand j’étais petite, mes parents adoraient inviter leurs amis pour des repas et soirées. Ma sœur et moi-même étions toujours présentes. Nous adorions ces évènements. Surtout quand les amis de mes parents avaient des sujets de conversations instructives ou drôles. C’est lors d’une de ces soirées où je m’étais découvert un fort intérêt pour la conversation entre mon père et son ami chercheur en médecine. Depuis mon coin de la table, je les avais écoutés toute la soirée. J’étais comme subjuguer par ce qu’ils se racontaient. Au moment de dire au revoir, j’étais allé voir ce monsieur pour lui demander de m’enseigner tout ce qu’il connaissait du sujet. Il accepta sans hésitations. Il aimait transmettre son savoir. Ce souvenir était revenu dans mon esprit comme si ça s’était passé hier. Dire que je travaillai toujours avec mon mentor. Après toutes ces années, il avait encore beaucoup de savoir à me transmettre, c’était un sujet d’un complexe absolu.
 
La jeune femme, que je venais de trouver dans un piteux état, me sortit de mes rêveries en répondant à mes questions. Elle dévia poliment ma curiosité un peu mal placée parfois. Elle ne souhaita pas me dire comment elle était arrivée dans cet état. Elle me renseigna cependant sur le genre de matériaux qu’elle avait pu toucher. De l’uranium. Elle avait été face à de la radioactivité. Je comprenais bien mieux son état. Mais où avait-elle pu bien trouver un tel objet. De ce que je savais, rien de tel n'existait ici sous le dôme Sauf peut-être au -1. Il faudra que j’informe mes supérieures, si d’autres étaient touchés par de l’uranium. Nous ne pourrions guérir tout le monde. Nous n’avons pas assez de médicaments pour eux. Il faudra que je poursuive mes recherches pour ce niveau.
 
Une fois la femme assise, je criai à ma collègue d’aller chercher mon mentor de le prévenir que nous avons un cas de radioactivité. Elle s’exécuta. « Ok, ne bougez pas. Restez-la, je vais juste chercher un fauteuil roulant pour vous emmener dans mon bureau. » Je regardai autour de moi rapidement, j’étais devenu sérieuse et rapide dans mes mouvements. Si elle avait été confrontée trop longtemps à l’uranium, il fallait faire vite. Je me dirigeais vers la salle la plus proche et trouvais enfin un fauteuil. Je me dépêchais de la positionner dessus et de filer directement dans mon bureau. « Comment appelez-vous ? ». Connaitre le nom des patients permet de créer un lien de confiance. Mon mentor me l’avait assez bien répété. « Combien de temps êtes-vous resté en contact avec ce métal ? ». Attendant sa réponse, je commençais par regarder plus précisément ses marques sur le corps afin de procéder à des soins. Cela lui fera moins mal. Je réfléchis rapidement à quel vaccin il fallait que lui prescrive pour stopper les effets secondaires de la radioactivité.



Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t1249-helion-ostia-raewin-still-i-rise#18131 http://www.afterdawn-rp.com/t1209-ostia-raewin#17702
Contenu sponsorisé



 Sujet: Re: [24/02/2481] Une rencontre originale - Rhaelyn   

Revenir en haut Aller en bas
 
[24/02/2481] Une rencontre originale - Rhaelyn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Dawn :: Helion :: Niveau 2 :: Départements :: Département 3 :: Administration-
 
Sauter vers: