AccueilAccueil  TumblrTumblr  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Informations RP

Φ Nous sommes en 2481
Φ Chapitre I en cours
Φ Rejoignez Reiver !
Φ Privilégiez les rôles attendus
Informations HRP

Φ Retrouvez AD sur Bazzart et PRD
Φ Collectionnez les trophées
Φ Devenez parrain ou filleul !
Φ Prochaine MàJ le Le 30/09
Personnages

35 joueurs
50 personnages
23 Hommes
27 Femmes
Helion 17 hab.
Reiver 11 hab.
Steros 15 hab.
Extérieur 7 hab.

 

 (21/03/2481) Cold case ▬ Eiran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage
Occupation : Manutentionnaire
Âge : 27 ans
Localisation : Reiver



Messages : 3625
Médaillons : 576

Crédits : Vanka / Heresy
Avatar : Lyndsy Fonseca
Présence : Présente

Pseudo internet : Vanka
Multi-comptes : Vaughn, Zorhan, Wolfrem, Ayeen




Reiver • Civil, évolué



 Sujet: (21/03/2481) Cold case ▬ Eiran   Mar 19 Juin 2018 - 20:19

Cold case
Ces derniers jours avaient été riches en mouvement. Et pour une fois, pas en mal. Le travail reprenait, le cours des choses revenait à la normale. Les tensions semblaient amoindries. On ne pouvait pas dire que la joie et le bonheur resplendissait, mais au moins les temps paraissaient calmes.

Aux entrepôts, hormis quelques erreurs qui m'étaient dûment reprochées mais dans ces cas-là c'était mérité, il semblerait que j'étais parvenue à me faire une place. Les gardes me fichaient la paix et éviter les personnes à risques me réussissait. Ne restaient que mes insomnies et mes cauchemars. Cette incapacité de dormir entourée de tant de personnes à cause des systèmes d'énergie qui n'étaient pas encore rétablis pour assurer à chaque milicien et civil d'avoir son dortoir me pesait toujours autant. Mais lorsqu'il m'était donné de ne pas avoir peur de m'endormir à la moindre rêverie, mes pensées allaient vers Goran et cette nuit que nous avions passé. Il ne s'était rien passé de particulier, hormis une déclaration dont la seule pensée me faisait encore frissonner. Telle une enfant à qui on aurait offert le plus beau des cadeaux. Comme je voulais être à ses côtés...

Un jour. Peut-être...

La routine allait reprendre. Discrètement. Mais à la première pause où je rejoignis la place centrale, j'entendis deux miliciens parler d'une chasse à l'homme qui se préparait. D'un criminel mit à nu mais porté soudainement disparu. Je ne comprenais pas grand chose à espionner de loin la conversation. Jusqu'à déceler dans les mots que ça impliquerait directement le Commandant. Il serait d'une colère telle qu'ils n'osaient même pas approcher le quartier général. Sans réfléchir, je m'y dirigeai d'un pas précipité. Personne ne m'empêcha de passer, comme si ma présence devenait de plus en plus invisible au fil des semaines. Comme une ombre à laquelle on se fait et qu'on finit par accepter même en plein jour. Je n'avais peut-être pourtant aucunement ma place ici. Mais je trouvai sans mal Goran et une fois près de lui, je m'enquis de son état. « Commandant, que se passe-t-il ? » Je ne pouvais nier que mon cœur battait plus fort qu'à l'accoutumée et ce n'était pas uniquement dû à la marche que je venais de me taper. Si je pouvais parfaitement faire preuve de détachement, je peinais à masquer l'inquiétude que j'éprouvais de le savoir à ce point énervé.

_________________
so damn lostAs I'm lying awake
I'm still hearing the cries

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t154-eiven-hadler-far-from-thunder http://www.afterdawn-rp.com/t90-eiven-hadler-nothing-else-matter
avatar

Personnage
Occupation : Commandant de Reiver
Âge : 41 ans
Localisation : Reiver



Messages : 1572
Médaillons : 676

Crédits : Nono
Avatar : Michael Fassbender
Pseudo internet : Nono


Reiver • Officier, évolué



 Sujet: Re: (21/03/2481) Cold case ▬ Eiran   Mar 26 Juin 2018 - 16:55


La colère est un sentiment particulier. C'est quelque chose de fort et puissant. Ça peut être bien plus important que l'amour. Une personne en colère peut devenir incontrôlable et faire des ravages, c'est justement ce qui est en train d'arriver à Goran. Ce qu'il venait d'apprendre l'avait fait entrer dans un état de colère très important. Depuis que Eiven c'est fait violet, l'enquête était toujours en cours. Un groupe de soldat était chargé de trouver le coupable. Assez souvent, il demandait un rapport, histoire de voir comment ça avance. Et voilà que ça vient de tomber, après tout ce temps, le coupable, cette enfoiré de fils de pute vient d'être retrouvé. Attention, ce dernier n'est pas encore enfermé derrière les barreaux, prêt à souffrir pendant des heures, des jours et même des semaines. Non, il a juste le nom du coupable et ça le met en rogne. Comment aurait-il pu croire qu'un homme de confiance était aussi monstrueux que ça ! L'un de ses hommes les plus haut placé, un capitaine avait osé touché la jeune femme. Comment a t-il osé ? Drake ! Quel fils de chien, s'il le retrouve, il va lui arracher les dents une à une en lui faisant ressentir un maximum de douleur, puis il lui coupera ce qu'il a entre les jambes avant de lui faire bouffer alors qu'il sera totalement édenté. Oui, il va le faire souffrir, il va lui faire connaître l'horreur et ce que ça coûte de trahir son Commandant. Dans sa tête, les différentes idées de torture fusaient dans tout les sens.

Plusieurs hommes étaient déjà prêt, à la recherche de Drake dans la base pour le lui ramener ou du moins pour le poursuivre. Car Drake est peut être une brute, mais il est loin d'être le dernier des imbéciles. S'il sent que quelque chose va mal, il n'hésitera pas à préparer sa fuite. Alors, se voulant prévoyant, Goran commença à se changer, enfilant sa tenue de combat, l'uniforme réglementaire que tout soldat porte, sauf que lui, il a des galons en plus. A sa cheville, il glissa un couteau de combat supplémentaire, il préfère en avoir plus que pas assez. Il faut dire que le bonhomme qu'il devra affronter est une sacrée masse, mais ça le lui fait pas peur. Sa colère est bien plus importante. Alors qu'il finissait de s'équiper, Eiven entra. C'était pas vraiment le moment. Est-ce qu'elle était au courant de ce qu'il se passait ? De la fameuse chasse à l'homme. Il tourna son regard vers elle, il n'avait pas la tendresse qu'il pouvait afficher d'habitude. La colère se lisait sur chaque trait de son visage, ne laissant place à aucune autre sentiment. "Tu savais que c'était lui !" lance t-il en guise de réponse à Eiven. "T'a jamais voulu me dire que c'était Drake le coupable, hein ! Pourquoi !" demande t-il en haussant le ton sous le coup de la colère en s'approchant d'un pas vers elle. "Tu préférais le croiser tous les jours et te rappeler ce qu'il t'a fait. Alors qu'il t'aurait suffit de me dire son nom et je me serais chargé de cette enflure !" Un soupire d'énervement lui échappa, il était hors de lui. D'un geste de main, il poussa la jeune femme pour se diriger hors de son bureau, il n'a pas le temps de discuter. "Je vais le trouver et lui faire la peau !" ajoute t-il avant de reprendre sa route pour retrouver ses équipes qui étaient à la recherche du bonhomme.  

_________________


Goran Wernher Every night the dream's always the same. Can't escape these walls of dark decay.
Feel me drowning underneath the waves. Every time it never seems to change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t758-reiver-goran-wernher-commandant-de-reiver http://www.afterdawn-rp.com/t754-goran-wernher-dechiffre-moi-mais-n-en-tire-pas-de-conclusion-je-peux-te-surprendre
avatar

Personnage
Occupation : Manutentionnaire
Âge : 27 ans
Localisation : Reiver



Messages : 3625
Médaillons : 576

Crédits : Vanka / Heresy
Avatar : Lyndsy Fonseca
Présence : Présente

Pseudo internet : Vanka
Multi-comptes : Vaughn, Zorhan, Wolfrem, Ayeen




Reiver • Civil, évolué



 Sujet: Re: (21/03/2481) Cold case ▬ Eiran   Mer 27 Juin 2018 - 10:45

Cold case
Sa colère était aussi contagieuse que la propagation de l'agitation dans le QG. Que faisaient-ils ? Que cherchaient-ils ? Je lisais dans les yeux de Goran qu'il valait mieux ne pas se mettre en travers de son chemin, personne, ni même moi. Mais j'étais plus téméraire que ça... Alors qu'il terminait de s'équiper, je questionnais le Commandant d'un intérêt pouvant se rapprocher à de l'insubordination : je n'avais pas à me mêler des affaires miliciennes de l'avant-poste. Il s'en était assuré à me refuser n'importe quelle place au sein de la milice. Quand j'y repensais, tant mieux... à vouloir me garder à Reiver, il m'aurait mis à la défense, avec Krymov et... Drake. Être sous les ordres de ce connard fini aurait été un coup fatal. Mais de toute façon, son comportement avec moi était une manière de s'assurer que jamais je ne demanderai à mettre les pieds dans son unité... Une assurance qui fonctionnait : je ne voulais plus avoir à faire de quelque manière que ce soit à la défense hormis Krymov. Entre Drake et Wrex, la défense était devenu mon pire cauchemar...

Malgré la distance que j'avais prise avec la milice, me faisant oublier du mieux que je pouvais, je ne pouvais pas fermer les yeux devant la rage bouillonnante de Goran. Il avait les yeux d'un homme prêt à en tuer un autre... Mon cœur battait à la fois par mimétisme et par peur. Oui, à cet instant, l'homme que j'aimais me faisait peur. Cependant, mon courage dépassait cette émotion passagère jusqu'à ce qu'il m'explique... À sa première affirmation, je fronçai les sourcils, ne comprenant pas ce que je pouvais savoir sur une affaire interne. D'instinct, mon inquiétude se porta vers Krymov. Mais avant que mes pensées ne relient quoi que ce soit à Krymov, Goran gueula que je lui avais caché l'identité de celui qui m'avait violée. Bouche-bée, mon cœur manqua plusieurs battement alors que mon souffle se coupait. J'avais toujours su... Je ne l'avais jamais aidé à trouver qui c'était. Et à raison... même si la perspective de voir Drake se transformer en charpie adoucissait mes rêves, je ne voulais pas que Goran se risque à le confronter. Ni lui, ni personne à qui je tenais.

Je m'armai de courage pour ne pas reculer d'un pas alors que lui avançait vers moi. Mes yeux plantés dans les siens ne communiquait que mes plus grandes craintes. J'étais paralysée par le choc, par l'idée que si Goran savait, alors Drake était au courant que tout le monde le cherchait depuis bien longtemps. S'il n'était pas assez fou pour venir au QG s'en prendre à Goran, il pouvait être allé chercher Krymov. Ou Aerin... ou Kaenya... Quelle horreur ! S'il avait mis la main dessus, sans doute étaient-elles mortes, et si c'était sur Krymov, alors les choses seraient d'autant plus sanglantes... Tout ce que j'avais tenté de protéger se dérobait sous mes pieds à me donner le vertige... Goran me poussa brusquement hors de son chemin pour tracer le sien, me faisant ainsi quitter cette catatonie qui m'envahissait. Bien que stupéfaite qu'il m'ait ainsi jetée, je n'hésitai pas une seconde agripper son bras avant qu'il n'ait le temps d'atteindre ses hommes. « Non ! Goran j't'en prie ! » L'intensité de l'événement faisait monter en moi des émotions qui me dépassaient, une horreur qui m'angoissait. Mes mains tremblaient, mes joues se nimbaient de larmes et j'en oubliais cette maudite hiérarchie qu'il me fallait pourtant respecter autant que les autres lorsque nous n'étions pas seuls. « J'veux pas qu'il t'atteigne, j'veux pas qu'il te fasse le moindre mal, Goran, écoute-moi ! » Tentai-je en vain de l'arrêter.

Ce que Drake m'avait fait était indescriptible. Même si ça remontait à plusieurs mois, j'apprenais à peine à vivre avec l'idée que de toute façon, jamais rien n'effacera ce qui s'est passé. Eyli m'aidait à accuser le coup. Pour la première fois depuis ce fameux jour, la vie me paraissait moins noire. Une étincelle de lumière que la colère soudaine de Goran effaçait. Que la remise sur le tapis de ce drame tuait de mille coups de de couteau. Mon cœur se tordait d'une douleur innommable et l'idée qu'il puisse arriver le pire à Goran ne faisait que s'ajouter à ces forces qui voulaient m'accabler. Tenir debout me paraissait être un effort surhumain à cet instant... Drake était un monstre, il n'hésiterait pas à tuer tous ceux qui se mettront en devant de son chemin et à causer le plus de mal possible s'il venait à devoir être exécuté pour son crime... Pour lui ce n'était même pas un crime, c'était une réprimande, un châtiment pour un refus d'obtempérer, pour un audace qui s'était alors tut durant ces derniers mois...

_________________
so damn lostAs I'm lying awake
I'm still hearing the cries

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t154-eiven-hadler-far-from-thunder http://www.afterdawn-rp.com/t90-eiven-hadler-nothing-else-matter
avatar

Personnage
Occupation : Commandant de Reiver
Âge : 41 ans
Localisation : Reiver



Messages : 1572
Médaillons : 676

Crédits : Nono
Avatar : Michael Fassbender
Pseudo internet : Nono


Reiver • Officier, évolué



 Sujet: Re: (21/03/2481) Cold case ▬ Eiran   Lun 9 Juil 2018 - 15:16


Quoi de plus normal qu'elle refuse ! Goran aurait dû se douter qu'elle ne serait pas de son avis, qu'elle ne voudrait pas voir l'homme qu'elle aime se jeter à la poursuite de celui qui lui a fait du mal. Pas parce qu'elle refuse de voir celui qu'elle aime devenir un monstre, pas parce qu'il pourrait tuer, mais tout simplement car elle a peur qu'il soit blessé ou pire encore. Sincèrement, il ne pensait à rien de tout ça. Son idée était fixe, trouver cet enfoiré et lui faire payer ce qu'il avait fait à la jeune femme. Il est vrai que son adversaire est plus costaud que lui, bien plus, c'est une évidence. Il suffit de voir le physique de la bête pour comprendre que Wernher doit bien faire la moitié de son poids et encore... Sauf qu'il y a une chose dont il est certain, c'est que le poids et la force ne sont pas forcément ce qui détermine l'issue d'un combat. Rien n'est joué d'avance. Le soldat le sait pour avoir livré plusieurs combats, contre des hommes plus forts que lui physiquement. En fait, il faut être plus malin, savoir comment se défendre et comment utiliser les attaques adverse à son avantage. Bien sûr, il a un secret, quelque chose qui fait qu'il est bien plus fort, son don. Juste avec un coup de poing, il peut être très destructeur. Alors, qu'il soit face à une montagne où pas, ça ne change rien, ça ne lui fait pas peur.

Le commandant décida de ne pas écouter pour commencer à partir en poussant la jeune femme. Sauf qu'elle l'arrêta. Sa main vint saisir son bras pour l'empêcher de partir. Alors, il se stoppa et se tourna pour la regarder. Au début, ce geste l'avait énervé. C'était comme si elle voulait se mettre sur le chemin de sa vengeance et ce n'est pas une chose à faire. Mais son visage... ruisselant de larme parvint à le toucher. Certes, ce n'était pas suffisant pour éteindre le feu de la colère qui brulé en lui. Pourtant, il comprenait à quel point elle tenait à lui et qu'elle était inquiète. Ce fut suffisant pour l'apaiser, mais juste un peu. "Tu dois comprendre que rien ne pourra m'arrêter. Je sais que tu as peur pour moi, mais ce mec là ne m'a jamais effrayé Eiven." Il n'est pas certain que ce genre de parole puisse la rassurer, mais il ne veut pas cacher la vérité. Il se posta droit devant elle et posa ses mains sur ses frêles épaules pour tenter de la rassurer. "Je ne suis pas le genre de personne à me défiler. Et là... c'est impossible. Je ne peux pas laisser tomber, surtout... surtout après ce qu'il t'a fait. Je me pardonne à peine d'avoir accepté ce type ici. C'est ma faute et je dois réparer ça !" A présent, il prend absolument toute la responsabilité de cette histoire pour lui. Il ne devrait pas, mais il se sent responsable. "N'oublie pas... j'ai un avantage que lui n'a pas !" Goran n'avait pas besoin d'en dire plus, elle savait de quoi il parlait. Son don. Ce don qui lui permet d'infliger une douleur atroce ou bien de réduire cette dernière. Il suffit d'un coup pour faire plier son ennemi bien que vu la masse de l'autre ça risque d'être plus long. "Personne ne peut gagner contre moi !" Ô, c'est fort prétention de prétendre ça, mais si c'est le seul moyen de la rassurer, il est prêt à dire absolument tout. Avant de lui tourner de nouveau le dos, il vint poser ses lèvres sur son front.

_________________


Goran Wernher Every night the dream's always the same. Can't escape these walls of dark decay.
Feel me drowning underneath the waves. Every time it never seems to change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t758-reiver-goran-wernher-commandant-de-reiver http://www.afterdawn-rp.com/t754-goran-wernher-dechiffre-moi-mais-n-en-tire-pas-de-conclusion-je-peux-te-surprendre
avatar

Personnage
Occupation : Manutentionnaire
Âge : 27 ans
Localisation : Reiver



Messages : 3625
Médaillons : 576

Crédits : Vanka / Heresy
Avatar : Lyndsy Fonseca
Présence : Présente

Pseudo internet : Vanka
Multi-comptes : Vaughn, Zorhan, Wolfrem, Ayeen




Reiver • Civil, évolué



 Sujet: Re: (21/03/2481) Cold case ▬ Eiran   Lun 9 Juil 2018 - 20:25

Cold case
Il n'avait pas peur de lui. Je n'avais jamais eu peur de lui et ce fut mon tord le plus regrettable. Si j'avais eu peur, si je n'avais pas laissé l'orgueil prendre le dessus, alors peut-être que rien de tout ceci ne serait arrivé. Il ne serait peut-être pas venu à me faire ce qu'il m'avait fait... La témérité de Goran me ramenait à cet instant plus que de croiser le regard de Lokh'tar. Car le mal avait déjà été fait et ne pouvait être effacé. J'avais ici une chance d'éviter que Goran soit blessé par ma faute. Il l'était assez moralement, à devoir encaisser le fait de connaître la vérité sur ce qui m'était arrivé. Je ne pouvais que comprendre la culpabilité qu'il devait en ressentir, incapable de la lui ôter pour qu'il cesse de s'en vouloir de ne pas pouvoir veiller sur moi à chaque instant.

Si je comprenais son besoin de voir Drake payer pour son crime, que j'en sois la victime ou qu'il s'agisse de quelqu'un d'autre, j'aurais aimé qu'il comprenne que je ne souhaitais pas additionner les corps... J'avais fait le choix de ne rien dévoilé de l'identité du violeur car je voulais gérer ça de cette façon, c'était mon choix. Et sans doute à tord, je pensais que ce choix m'appartenait. Qu'il n'avait pas à interférer dans cette décision. Or, dire à Goran comment agir c'était comme demander à la pluie de ne pas mouiller. Il se tourna toutefois vers moi et apposa ses mains sur mes épaules. Ce contact me rassure plus que ses mots. Je fermai les yeux et baissai la tête. Ce n'était pas sa faute... uniquement la mienne et celle de Drake. Rien ni personne à l'avant-poste n'aurait pu croire que Drake était ce genre d'hommes... J'ignorais même comment Goran pouvait le croire...

Le Commandant continuait de vouloir me rassurer, me clamant son avantage indiscutable. Mes yeux se rivèrent dans les siens et mes lèvres s'ouvrirent sans parvenir à lui tenir tête. Son don lui coûtait bien trop, il ne devait pas l'utiliser sous le coup de l'émotion, de la colère, il briserait ses propres limites... Ce n'était plus de l'imprudence mais de l'inconscience ! Pourtant, qu'il brillait dans ces élans, ses airs intouchable et indestructible. Mais Goran restait un être humain, conservait des faiblesses pouvant l'abattre.

Son visage s'approche du mien et mon cœur s'emballe. Nous risquions d'être vus, qu'allait-il... le Commandant déposa un baiser innocent sur mon front. Innocent... ça ne l'était plus trop entre nous. Et j'aurais préféré qu'il laisse ses hommes se charger de Drake, pouvoir rester seule avec lui et noyer ce torrent d'émotions dans des enlacements d'une violence bien différente. Parce que je peinais à voir les jours défiler sans pouvoir en profiter avec lui. De me rendre compte que du jour au lendemain, tout peut basculer et nous avec. Qu'un instant il est là et, même entouré des remparts de Reiver, il pourrait tout aussi bien disparaître... Ses talons se tournent pour partir une nouvelle fois. « Je ne bougerai pas d'ici tant que tu ne me seras pas revenu. Et si jamais les choses tournent mal, je peux t'assurer qu'avantage ou non, je te mettrai à terre de mes propres mains. Même si pour ça il faut te ramener d'entre les morts pour t'y renvoyer. » Mes mots n'avaient pas de valeur, seul le ton avait un sens. Celui de mon refus de le laisser prendre le moindre risque pour ce connard. J'avais peur... si peur... mes joues ne parvenaient pas à sécher et ma poitrine restait serrée. Plantée au palier de son bureau, je ne bougeais pas et ne bougerai pas jusqu'à son retour.

_________________
so damn lostAs I'm lying awake
I'm still hearing the cries

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t154-eiven-hadler-far-from-thunder http://www.afterdawn-rp.com/t90-eiven-hadler-nothing-else-matter
avatar

Personnage
Occupation : Commandant de Reiver
Âge : 41 ans
Localisation : Reiver



Messages : 1572
Médaillons : 676

Crédits : Nono
Avatar : Michael Fassbender
Pseudo internet : Nono


Reiver • Officier, évolué



 Sujet: Re: (21/03/2481) Cold case ▬ Eiran   Jeu 19 Juil 2018 - 17:19


Impossible de reculer, il ne le pouvait pas c'était tout simplement impossible. Maintenant qu'il avait fait comprendre ça à Eiven, il ne lui restait plus qu'à partir à la chasse. Il se doutait bien que ça ne serait pas facile, bien que Drake puisse ressemble à un tas de muscle sans cervelle, il est loin de l'être. Derrière ses muscles, se cache un type intelligent, la preuve vu que personne n'a su ce qu'il fait pendant un bon moment, ça montre qu'il en a dans le ciboulot le bonhomme. Sauf que Goran est bien plus intelligent que ce gars, sinon il ne serait pas assit dans le bureau du commandant depuis plusieurs années déjà. D'ailleurs, il a toujours réussi à cacher son don, ce qui démontre un peu plus à quel point il est malin.

Quittant la jeune femme, il rejoignit une équipe d'homme qu'il avait fait quérir pour cette chasse, les meilleurs qu'il pouvait trouver au sein de Reiver. La plupart connaissait bien Drake, ça pouvait aider pour sa capture, bien qu'il ne faut pas se reposer sur ses acquis avec ce gars là. Tout commença par la chambre de la cible, bien évidement, il n'était plus là, ayant prit une grande partie de ses affaires pour filer à l'anglaise. Sauf que ça ne se passera pas comme ça. Il suffit d'interroger quelques personnes pour savoir quelle direction il avait prit. Peut être que ces types étaient de base loyal envers la montagne qui tentait de s'échapper, mais face à la fureur du commandant, il ne pouvait pas le rester.

Au bout d'un moment, la troupe finit pas retrouver la trace de la cible, il était là, camouflé par une veste avec une capuche comme si ça pouvait l'aider à se fondre dans la foule. Goran donna l'ordre de passer à l'attaque. Un premier groupe s'approcha pour intercepter la cible, mais cette dernière ne se laissa pas faire, il parvint même à mettre K.O le duo. Le reste du groupe chargea, mais y aller de manière frontale, ce n'était pas une bonne idée, il fallait réfléchir et trouver un moyen de le prendre par surprise. Wernher savait parfaitement que la troupe ne parviendrait pas à le stopper, juste à le ralentir. Ceci devrait lui donner assez de temps pour l'attendre dehors, là ou il ne l'attendra pas. L'homme avait déjà une petite idée de l'endroit qu'il allait utiliser pour sa fuite, il se cacha et attendit avec la plus grande des patiences. Il était comme un prédateur assoiffé de sang, attendant que sa proie se jette dans son piège pour lui sauter dessus et l'exécuter de la plus horrible des manières. Drake finit par se montrer, il n'avait pas l'air bien amoché et vu le sourire qui était dessiné sur ses lèvres, il devait penser qu'il avait réussi à son coup.

Goran se jeta sur lui, l'attaquant par derrière, venant passer l'un de ses bras autour du cou du colosse, bloquant sa prise via son bras libre, serra le plus fort possible pour étrangler ce bâtard. Pas besoin de parler, il n'avait pas besoin de lui cracher sa haine au visage, dans ce genre de moment, les paroles sont inutiles car les actes parlent d'eux mêmes. Histoire que la douleur soit plus forte et que ça agisse plus vite, il n'hésita pas un seul instant à utiliser son don. Il pouvait sentir que les forces de Drake diminuait, mais pas assez. D'un geste bien calculé, il parvint à faire passer le commandant au dessus de lui, pour se libérer de sa prise. La chute fut rude, mais l'adrénaline présente dans son corps l'empêchait de ressentir la moindre douleur. Sans attendre, il se relava, pas de temps à perdre avec ça. Les deux hommes se regardaient droit dans les yeux, comme deux lions se battant pour la place du mâle dominant. Les deux hommes attendaient le bon moment pour frapper de nouveau, une erreur et c'est la fin. C'est là que Goran commit son erreur, il était trop pressé, trop en colère pour attendre. Voilà pourquoi il passa à l'attaque, son poing venant frapper en uppercut le dessous du menton du colosse. Son adversaire chancela avant de tomber en arrière. Est-ce qu'il venait de lui donner un coup fatal lui faisant remporter la victoire ? Il aurait dû se méfier, mais il tomba dans le piège de Drake. Quand il s'approcha, ce dernier le fit tomber et se mit à le frapper. Il avait clairement l'avantage, Goran ne pouvait qu'encaisser les coups, il parvenait à bloquer une partie des attaques via ses bras, mais en protégeant son visage, il délaissait ainsi ses côtes qui étaient à découvert et donc une cible facile. Afin de mettre fin à tout ça, il donna le plus puissant coup de tête qu'il pouvait en utilisant son pouvoir, se fut assez douloureux pour que Drake grogne de douleur tout en posant ses mains sur son crâne. Il recula et prit la fuite, laissant le gradé sur le sol. La respiration courte, Goran avait du mal à bouger, il observa sa cible s'éloigner jusqu'à disparaître au loin. Au fond de lui, il était en colère, il voulait se lever et partir à sa poursuite, mais la douleur du combat, sans compter l'effet néfaste de son pouvoir l'en empêcher. Malgré tout, il parvint à puiser parmi ses dernières forces pour se relever et retourner à son bureau. C'est hors de question qu'il s’effondre devant tout le monde.

On le vit déambuler dans les couleurs de Reiver, le visage ensanglanté comme jamais, une plaie presque béante sur le front, mais il s'en fichait. Il ne pouvait pas s'arrêter, il devait fuir et se cacher. Chaque muscle de son corps le faisait atrocement souffrir, mais il cachait la douleur à chaque pas. La main qu'il avait utilisé pour son premier coup de poing refusait de lui obéir, elle était comme morte pour le moment. Finalement, la porte de son bureau se profila devant lui. Il l'ouvrit avec difficulté et la referma aussitôt. Eiven était toujours là, c'était ennuyant, il n'avait pas envie qu'elle le voit ainsi, il était presque sûr qu'elle allait sûrement lui faire la morale. Sa bouche voulu dire quelques mots, mais c'est uniquement un grommellement qui s'en échappa. Sa tête... il se sentait mal, comme si sa tête commençait à "s'engourdir". Chancelant, il s'approcha de son bureau, posant une main dessus, mais ses jambes finirent par céder, le faisant s’effondrer par terre.

_________________


Goran Wernher Every night the dream's always the same. Can't escape these walls of dark decay.
Feel me drowning underneath the waves. Every time it never seems to change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t758-reiver-goran-wernher-commandant-de-reiver http://www.afterdawn-rp.com/t754-goran-wernher-dechiffre-moi-mais-n-en-tire-pas-de-conclusion-je-peux-te-surprendre
avatar

Personnage
Occupation : Manutentionnaire
Âge : 27 ans
Localisation : Reiver



Messages : 3625
Médaillons : 576

Crédits : Vanka / Heresy
Avatar : Lyndsy Fonseca
Présence : Présente

Pseudo internet : Vanka
Multi-comptes : Vaughn, Zorhan, Wolfrem, Ayeen




Reiver • Civil, évolué



 Sujet: Re: (21/03/2481) Cold case ▬ Eiran   Mar 24 Juil 2018 - 12:41

Cold case
Il était parti, et je luttais pour ne pas m'effondrer. Goran n'était pas invincible et je craignais de plus en plus d'être celle qui le mènerait à sa perte. Risque inconsidéré qu'il aurait dû laisser à ses hommes... Tremblant comme une feuille, je refermai la porte du bureau et y restai avachie sur ce canapé où le souvenir de cette nuit apaisante résidait. Si seulement tout ce qui se passait autour pouvait ne plus exister... si une pause plus longue pouvait nous être accordée...

Craignant le pire, je tentais de ne pas écouter les bruits dans les couloirs, les tumultes naissant. Je ne voulais pas savoir si les choses tournaient mal... La porte finit par s'ouvrir sur la silhouette amochée du Commandant. À cette vision, mon cœur manqua un battement. Je me précipitai vers lui après l'instant de stupeur passé, mais c'était trop tard. Parvenant à peine à retenir sa main, il s'effondra à terre. Suivant son élan, mes genoux se jetèrent au sol et je relevai sa tête pour la poser sur mes cuisses. « Goran ! » La morale, je voulais la lui faire. Être en colère contre son impulsivité et son obstination. Plus jamais il ne devrait prendre de tels risques pour moi... prendre le risque que je le perde. Je me fichais de mon honneur à cet instant, tout ce que je voulais c'était pouvoir rester à ses côtés. Peu m'importait ce qu'il advenait de Drake... « T'es qu'un idiot », sanglotai-je. Le serrant contre moi, je voyais son aura se dessiner autour de lui, comme si inconsciemment, mes sens voulaient m'assurer qu'il soit en vie. Une volonté qui puisait mon énergie plus que je ne le pensais. Il perdait pied... « Goran, reste avec moi, dis-moi quelque chose, j't'en supplie... » L'implorai-je avec le palpitant qui s'emballait. Je craignais le pire...

Personne ne l'avait suivi jusqu'au bureau malgré son état. Les gardes étaient sûrement encore présents devant sa porte, il me suffirait de crier et de réclamer qu'il soit emmener au centre médical mais j'étais comme pétrifiée face à cette vision d'horreur. J'avais l'impression qu'il était paralysé et incapable du moindre mouvement...

_________________
so damn lostAs I'm lying awake
I'm still hearing the cries

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t154-eiven-hadler-far-from-thunder http://www.afterdawn-rp.com/t90-eiven-hadler-nothing-else-matter
avatar

Personnage
Occupation : Commandant de Reiver
Âge : 41 ans
Localisation : Reiver



Messages : 1572
Médaillons : 676

Crédits : Nono
Avatar : Michael Fassbender
Pseudo internet : Nono


Reiver • Officier, évolué



 Sujet: Re: (21/03/2481) Cold case ▬ Eiran   Jeu 2 Aoû 2018 - 16:57


Sans vraiment comprendre comment, Goran s'était retrouvé à terre. Tout lui semblait étrange. Sa tête... il était incapable de penser correctement. C'était un flou constant, son corps semblait refuser de lui obéir et pire encore, il ne ressentait aucune sensation. Ni douleur, ni sa respiration, ni même les mains de Eiven qui s'étaient posées sur lui. Ce n'est pas le genre à être effrayé, mais là, c'était clairement effrayant. De toute sa vie, c'est la première fois qu'il ressent quelque chose de la sorte. Certes, il a l'habitude de voir les parties de son corps de paralyser pendant un laps de temps indéfinie après l'utilisation de son don, mais pas de la sorte. Peut être que c'est ce qui arrive quand il l'utilise avec sa tête. Son cerveau est comme sur un mode "off", refusant de marcher. Est-ce que ça pourrait le tuer ? Il n'en sait trop rien. En fait, c'était un vrai nuage noir, il semblai être dans le brouillard, c'est a peine s'il parvenait à penser. Il était juste là, étendu par terre, sans vraiment en avoir pleinement conscience. Pour ne pas s'écrouler dans le couloir, devant tout le monde, il avait utilisé toutes les forces qui lui restaient pour lutter. Mais une fois dans son bureau, il avait été forcé de lâcher prise. Son regard devait sembler vide pour la pauvre Eiven. Il la voyait clairement, sans parvenir à penser quoi que ce soit. Pourtant, une toute petite étincelle voulait le faire parler, lui faire dire quelque chose pour la rassurer. Ses lèvres remuèrent même sans qu'il ne le sache, mais aucun son n'en franchis la barrière de ses lèvres. Son cerveau était hors service pour le moment.

Combien de temps resta t'il comme ça ? Par terre, sans pouvoir parler ou bouger ? C'est une question à laquelle il ne peut pas répondre. Plusieurs minutes ? Plusieurs heures ? Seule la jeune femme pourra lui dire. Son esprit commençait à revenir, il retrouvait peu à peu la faculté de penser. Il allait sûrement falloir du temps pour qu'il puisse retrouver toutes ses facultés. Au moins, il était conscient qu'Eiven était là, visiblement apeurée et inquiète. Ses lèvres bougèrent de nouveau et un grommellement finit par en sortir. On dirait bien qu'il va peut être réussir à dire quelque chose. "'v...ven... Ei...Ei...ven..." Cela aura été compliqué de dire son nom. Il prit le temps de respirer avant de reprendre. Avec lenteur, il bougea, se servant de son bras pouvant bouger pour se relever un petit peu. "C...b... com..." Parler lui était vraiment trop difficile. Et malheureusement, il ne pouvait pas lui demander de lui donner un papier pour écrire étant donné que la demoiselle ne sait pas lire. Il se contenta de montrer le canapé, il avait besoin d'être dans un endroit plus confortable. Pour le moment, elle ne lui criait pas dessus, il imagine qu'il doit être chanceux.

_________________


Goran Wernher Every night the dream's always the same. Can't escape these walls of dark decay.
Feel me drowning underneath the waves. Every time it never seems to change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t758-reiver-goran-wernher-commandant-de-reiver http://www.afterdawn-rp.com/t754-goran-wernher-dechiffre-moi-mais-n-en-tire-pas-de-conclusion-je-peux-te-surprendre
avatar

Personnage
Occupation : Manutentionnaire
Âge : 27 ans
Localisation : Reiver



Messages : 3625
Médaillons : 576

Crédits : Vanka / Heresy
Avatar : Lyndsy Fonseca
Présence : Présente

Pseudo internet : Vanka
Multi-comptes : Vaughn, Zorhan, Wolfrem, Ayeen




Reiver • Civil, évolué



 Sujet: Re: (21/03/2481) Cold case ▬ Eiran   Sam 18 Aoû 2018 - 11:47

Cold case
Mon cœur se déchirait de le voir dans cet état. Sur cet instant, peu m'importait ce qu'il était advenu de Drake. Je n'avais aucun moyen de savoir ce qui s'était passé et n'avais, face à moi, que le résultat. Goran ainsi accablé, enfermé dans une enveloppe qui semblait ne plus vouloir lui répondre. Un sentiment de colère et de terreur. Mélange amer dont le goût me restait dans la gorge. Un nœud au ventre, un choc qui j'essayais d'encaisser et de ne pas laisser m'envahir. Je devais tenir bon pour lui.

Ne le lâchant pas d'un regard, le serrant contre moi à m'assurer de toujours voir cette aura qui le rangeait dans la case des êtres en vie, je ne comptai ni les minutes ni les heures. Peut-être une, voire deux, arrivait-il souvent que le Commandant ne soit pas déranger sur des durées si longues ? Ou peut-être qu'après ce qui s'était passé, personne ne se sentait de s'enquérir de son état au risque d'éveiller son courroux. Je n'avais aucune peur sur ce qu'il pourrait me faire. Goran pouvait avoir fait subir le pire des sorts à Drake que ça ne m'éveillerait aucune crainte face à lui. Le capitaine de défense méritait tous les mauvais traitements possibles. Si les séquelles physiques s'estompaient avec le temps, celles qui persistait dans mon esprit ne guériraient peut-être jamais... Comment pouvais-je espérer qu'il soit encore en vie ou qu'il ait eu une mort douce ? Qu'on vienne me le reprocher et vivre ce qu'il m'avait fait avant d'en reparler. La cruauté n'était pas un sentiment qui m'avait été inculqué. Mais les traitements que j'avais pu vivre ici me faisaient réviser bien des choses... en accepter beaucoup d'autres.

Un sursaut m'éprit lorsque ses lèvres se mirent à articuler quelques lettres, les syllabes de mon prénom. « Goran... » S'il restait blême, au moins parvenait-il à reprendre ses esprit et possession de son corps. Je le serrai un peu plus contre moi alors que nous étions toujours à terre. Je ne comprenais pas les mots qu'il voulait prononcer ensuite mais ça m'importait peu. Je l'aidais à prendre appui pour se relever. Ça semblait tant lui coûter de bouger... Il se hissa jusqu'au canapé pour s'allonger. Je n'avais pas assez de force pour le porter, mais j'essayais tout de même de lui porter assistance. Alors que le Commandant s'étendait sur le canapé, je restai genoux au sol, ma tête près de la sienne, une main caressant son visage. « Repose-toi Goran, je veille sur toi. » Je me maudissais de ne pas être parvenue à le retenir. Il aurait pu laisser ses hommes s'occuper de ramener Drake. Ainsi n'aurait-il eu qu'à prononcer la sentence et l'exécuter s'il avait tant besoin de se défouler pour accepter ce que cet homme m'avait fait. « Je serai toujours là pour toi », répétai-je d'un murmure. J'approchai mon visage du sien, reposant ma tête à portée de la sienne. « Je t'aime... ne me laisse pas », avouai-je espérer. Ce besoin de le savoir près de moi, de le sentir et le toucher, d'entendre sa voix et son silence, était bien plus fort que les reproches que je souhaitais lui faire face à l'inconscience dont il avait fait preuve en voulant s'attaquer à Drake.

_________________
so damn lostAs I'm lying awake
I'm still hearing the cries

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t154-eiven-hadler-far-from-thunder http://www.afterdawn-rp.com/t90-eiven-hadler-nothing-else-matter
avatar

Personnage
Occupation : Commandant de Reiver
Âge : 41 ans
Localisation : Reiver



Messages : 1572
Médaillons : 676

Crédits : Nono
Avatar : Michael Fassbender
Pseudo internet : Nono


Reiver • Officier, évolué



 Sujet: Re: (21/03/2481) Cold case ▬ Eiran   Lun 20 Aoû 2018 - 17:18


Avec cette histoire, il avait à peine pensé à la peur que Eiven avait dû ressentir en le voyant partir pour mener sa vengeance. Rien n'était plus fort que ce qu'il avait ressenti en apprenant qui était le coupable. Il se devait de trouver Drake pour lui défoncer la gueule bien comme il faut. Les risques ne lui faisaient pas peur, ça ne l'a jamais effrayé en fait. A croire qu'il a toujours été un peu trop tête brûlée. Sans peur, il était parti trouver cette pourriture dans l'espoir de lui faire la tête au carré. Bien qu'il l'ait trouvé, le combat n'a pas été de tout repos. Les deux se sont fait mal mutuellement. Qui des deux à le plus souffert ? C'est une question qui n'aura jamais de réponse. Ayant utilisé son don, Goran est presque certain que son ennemi a sévèrement douillé et qu'il risque d'avoir mal pendant plusieurs jours. Mais ce don à une contrepartie tout aussi douloureuse pour lui et en ce moment même il est en train de la subir. Un jour, ça le tuera c'est certain. Vu l'état dans lequel il est en ce moment, c'est un véritable miracle qu'il puisse encore se servir de sa tête et respirer. S'il continue comme ça, il va clairement précipiter sa mort. Mais elle ne l'effraye pas, c'est dans le cycle naturel de la vie de mourir. Que ce soit maintenant, demain ou dans des années, il y passera comme tout le monde.

Peut-être qu'il devrait penser un peu à Eiven et éviter de lui faire peur. Pendant tout le temps qu'il était parti en croisade contre Drake, elle a dû se faire un sang d'encre. C'est bête, mais quand la colère l'envahie, c'est pas tellement son genre de penser aux autres. Personne n'est parfait, n'est-ce pas ?! En voyant tout de même l'inquiétude de la jeune femme, il comprend ce qu'elle a dû vivre et ressentir pendant ses longues heures d'attentes. La pauvre c'est inquiétée, espérant qu'il revienne intact... ce qui n'est pas totalement le cas si on en juge son état.

Goran ignore combien de temps il était resté entendu sur le sol inconscient, mais elle était toujours là à veiller sur lui. Si ça c'est pas de l'amour ! Toujours trop faible pour il parvint uniquement à se poser sur le canapé et baragouiner quelques mots qui ne formait que des monosyllabes incompréhensibles. Il avait ordre de se reposer et c'est ce qu'il allait faire car de toute manière, il n'avait pas d'autre choix que ça. En plus, en ayant la jeune femme contre lui, c'était rassurant et les paroles qu'elle lui murmurait été sûrement les plus belles qu'il pouvait entendre. S'il l'aurait pu, il lui aurait répondu qu'il l'aimait aussi et qu'il avait besoin d'elle, mais c'était impossible pour le moment. Il devait se reposer, dormir un peu et ça devrait aller dans quelques heures.

Le temps passa, sûrement plusieurs heures, car il avait fini par s'endormir. Il émergea avec un sacré mal de crâne, mais il pouvait bouger à présent normalement et même parler. Doucement, il passa de la position couché à assise tout en croisant les doigts pour que ça ne tourne pas trop. Par chance, ça allait, bien qu'il se sente toujours assez faible. Le marathon, ça ne sera pas pour aujourd'hui ! Eiven était toujours là, assoupi contre le canapé. Cette vision le fit sourire, elle ne l'a pas quitté, à aucun moment. Sa main vint doucement pousser l'une des mèches qui cachait un peu son joli visage pour l'observer. "Si tu savais... si tu savais à quel point je t'aime Eiven !" murmura t-il. "Je suis désolé de t'avoir causé du souci," ajoute t-il tout aussi bas, ne voulant pas la réveiller, si elle dormait toujours.

_________________


Goran Wernher Every night the dream's always the same. Can't escape these walls of dark decay.
Feel me drowning underneath the waves. Every time it never seems to change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t758-reiver-goran-wernher-commandant-de-reiver http://www.afterdawn-rp.com/t754-goran-wernher-dechiffre-moi-mais-n-en-tire-pas-de-conclusion-je-peux-te-surprendre
avatar

Personnage
Occupation : Manutentionnaire
Âge : 27 ans
Localisation : Reiver



Messages : 3625
Médaillons : 576

Crédits : Vanka / Heresy
Avatar : Lyndsy Fonseca
Présence : Présente

Pseudo internet : Vanka
Multi-comptes : Vaughn, Zorhan, Wolfrem, Ayeen




Reiver • Civil, évolué



 Sujet: Re: (21/03/2481) Cold case ▬ Eiran   Dim 9 Sep 2018 - 21:28

Cold case
Cette témérité me faisait avoir peur pour deux. Pour toutes les fois où j'en avais fait preuve lorsque je résidais encore auprès des miens, je m'en voulais. Car aujourd'hui, Goran m'avait mise dans cette posture où l'attente se traduisait telle une torture. Ne pas savoir où il était, dans quel état il était... l'ignorance. C'était là un coup bas. Un fardeau que portent ceux qui restent sur leurs positions alors que les autres sont au front. Pire fut l'attente à savoir contre qui Goran avait souhaité se confronter... Penser un instant que ce monstre pouvait réitérer ses atrocités sur une autre personne me faisait bien plus trembler que le souvenir de les avoir endurées. Ce type devait crever, c'était indéniable.

J'aurais préféré que ce ne soit pas Goran qui prenne les risques, tout simplement. Ne pas avoir l'image de l'homme que j'aimais qui se retrouvait devant l'inhumanité de cette enflure colossale.

Ce qui était fait, était fait. Le passé ne pouvait se corriger, j'en savais quelque chose. Et chaque personne ayant survécu dans ce monde en savait quelque chose. Alors je préférais me réserver à cet instant où Goran m'avait retrouvée. Où nous étions tout deux ensemble.

Le sommeil m'avait gagné et pour une fois, je dormais plus que profondément. Un repos que je n'avais pas volé et qui me ferait le plus grand bien. Si la posture n'avait rien de confortable, mon sommeil était des plus imperturbables. Dans mes rêveries abstraites, j'entendais la voix de Goran dont les mots suffisaient à faire frissonner ma peau... Sauf que dans ce flot d'inconscience, la lucidité m'éprit et je me mis à comprendre que ce n'était pas dans mon rêve que la voix résonnait.

Non sans difficulté, j'ouvris mes paupières et levai la tête vers mon aimé. Le Commandant s'était redressé et m'observait. Un sourire naïf se logea sur mes lèvres alors que d'une inspiration lente, j'émergeais peu à peu. « Goran... tu vas mieux », constatai-je l'évidence. Il avait l'air encore éreinté, sans doute allait-il devoir se ménager pour recouvrer l'intégralité de ses forces.

Je me redressai et vins m'asseoir à côté de lui, abandonnant le sourire enfantin qui s'était dessiné sur mes lèvres pour adopter un ton plus sérieux. « Que s'est-il passé ? Il... il est mort ? » Ce n'était pas un sujet que j'étais enjouée d'aborder, toutefois je préférais qu'on vienne à clore cette histoire le plus vite possible pour que nos esprits cessent d'en être tourmentés. Me rapprochant de Goran, je passai une main dans son dos, remontant jusqu'à sa nuque pour glisser mes doigts dans ses cheveux. J'avais besoin de le toucher, de le savoir près de moi, qu'il était réel et bien là.

_________________
so damn lostAs I'm lying awake
I'm still hearing the cries

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t154-eiven-hadler-far-from-thunder http://www.afterdawn-rp.com/t90-eiven-hadler-nothing-else-matter
avatar

Personnage
Occupation : Commandant de Reiver
Âge : 41 ans
Localisation : Reiver



Messages : 1572
Médaillons : 676

Crédits : Nono
Avatar : Michael Fassbender
Pseudo internet : Nono


Reiver • Officier, évolué



 Sujet: Re: (21/03/2481) Cold case ▬ Eiran   Jeu 13 Sep 2018 - 20:37


Ignorant combien de temps il était resté endormi, il était tout de même bien content de reprendre conscience et de constater qu'il était vivant. C'est bien la première fois qu'il flanche autant. Il faut dire que sur ce coup là, il avait largement abusé en utilisant son don. Sincèrement, il n'a pas dû passer très loin de la mort, il l'a même très certainement frôlé, pourtant ça ne lui fait pas plus peur que ça. C'est peut être parce qu'il est un soldat, un homme dont la vie est dévoué à se battre et sûrement à mourir lors d'un combat. Enfin c'est ce qu'il imagine. S'il doit y passer, il préfère largement que ce soit en ce battant pour la bonne cause. Défendre Eiven, c'est une cause qui lui tient à cœur. Sauf qu'il ne compte pas passer dans l'autre monde maintenant. Son histoire avec la jeune femme ne fait que commencer et il n'a pas envie de la faire pleurer en disparaissant trop tôt.

Tout doucement, elle se réveillait pour finalement venir s'asseoir juste à côté de lui. "Je vais pas te mentir, j'ai connu des jours meilleurs," répond t-il à sa question. Sa force et sa forme ne sont pas revenues à 100%, peut être 60% ce qui n'est déjà pas mal. Pour être de nouveau complètement opérationnelle, il va lui falloir quelques jours et encore, il va falloir qu'il se ménage et qu'il n'en fasse pas trop. Ce don l'épuise pour ne pas dire qu'il le tue à petit feu. Savoir sa belle à côté de lui, c'était réconfortant, ça l'aidait même beaucoup et le simple fait qu'elle vienne passer sa main dans ses cheveux c'était sûrement la manière la plus délicieuse de se sentir encore mieux. A sa nouvelle question, il baissa les yeux et prit un air plus renfermé et grave. Ce qu'il aurait aimé pouvoir lui dire qu'il était mort, qu'il l'avait refroidi et éclaté d'une manière à ce que personne ne puisse le reconnaître. Hélas, le type lui avait échappé et c'est ça le plus frustrant. Il n'est même pas capable de venir à bout du salaud qui a violé la femme qu'il aime. Sa mâchoire se serra à cause de la frustration de même que ses poings sur son pantalon. Tout ça pour rien... Enfin rien... il lui avait fait pas mal de dégât et même s'il a réussi à fuir, les dégâts doivent être important et il gardera peut être des séquelles, mais ce n'est pas suffisant pour qu'il crève cet enfant de putain ! "Je suis désolé... Il a réussi à m'échapper. Le combat a été rude et malgré tout ce que je lui ai infligé, il avait encore la force de courir pour fuir. J'étais pas loin... juste à deux doigts de l'envoyer dans la tombe," Goran se stoppa revoyant le combat. Il aurait dû gagner, il en avait la force. Mais la montagne de muscles avait dû sentir qu'il n'avait pas l'avantage et que faire durer la combat le mènerait à sa perte. "J'ai utilisé toute ma force, j'ai fait tout ce que j'ai pu et il m'a échappé l'enfoiré !" Eiven devait à présent voir toute la frustration sur le visage du Commandant. Ça le mettait en colère d'avoir échoué. C'est une chose qu'il ne pourra probablement pas se pardonner. "Je voulais te protéger... j'ai failli à mon devoir... pardonne moi !" finit-il par murmurer en regardant le sol d'un air honteux.

_________________


Goran Wernher Every night the dream's always the same. Can't escape these walls of dark decay.
Feel me drowning underneath the waves. Every time it never seems to change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t758-reiver-goran-wernher-commandant-de-reiver http://www.afterdawn-rp.com/t754-goran-wernher-dechiffre-moi-mais-n-en-tire-pas-de-conclusion-je-peux-te-surprendre
avatar

Personnage
Occupation : Manutentionnaire
Âge : 27 ans
Localisation : Reiver



Messages : 3625
Médaillons : 576

Crédits : Vanka / Heresy
Avatar : Lyndsy Fonseca
Présence : Présente

Pseudo internet : Vanka
Multi-comptes : Vaughn, Zorhan, Wolfrem, Ayeen




Reiver • Civil, évolué



 Sujet: Re: (21/03/2481) Cold case ▬ Eiran   Ven 21 Sep 2018 - 15:11

Cold case
Au vu du mal qui l'éprenait, les jours meilleurs ne devaient pas être difficile à trouver. Je lui accordai un léger sourire compatissant. Le voir ainsi me déchirait, mais je n'allais pas restée campée sur ma rancœur. Il avait agi selon son cœur et à vrai dire, s'il en avait été autrement, réfléchi et calculé, alors ça n'aurait pas été lui. Pourquoi lui reprocher une chose qui pourtant m'attirait ? Ça ne m'empêchait pas d'être inquiète de son état et d'avoir été ravagée de peur la veille.

Le regret se lut sur son visage terni par la fatigue. Drake avait fuit. Il était parvenu à échapper au sort que lui réservait Goran. Je fronçai les sourcils, non pas de colère ni de déception, mais d'empathie. J'aurais aimé être là, peut-être aurais-je pu aider d'une manière quelle qu'elle soit... ou pas. Je me surestimais certainement. À mon avis, la peur m'aurait paralysée et je n'aurais été qu'un poids mort pour le Commandant. Mais vu l'état décrit par ce dernier, le capitaine en fuite allait probablement mal finir dehors. La frustration arpentait les traits de son visage.

D'une caresse dessinant sa nuque, je voulais le soutenir. Pour lui, c'était un échec, l'échec de n'avoir pu me protéger, de ne pouvoir me promettre que cet homme ne sera plus en mesure de me faire le moindre mal. « Hey... je suis là, avec toi, et lui je ne sais où à ramper dans la poussière. Tu as réussi à me protéger quand tu en avais les moyens », tentai-je de le rassurer avec un nœud au ventre. « De nous deux, je suis celle qui doit demander pardon à l'autre... à l'époque je... je n'ai pas osé te dire la vérité. J'étais terrifiée à l'idée que qui que ce soit vienne à subir les conséquences de ce qui s'était passé, que mes erreurs marquent d'autres personnes comme elles m'ont marquées... Tu as fait tout ce qui était en ton pouvoir Goran, absolument tout. Et je préfère te savoir encore en vie avec Drake dehors que d'avoir ta mort sur la conscience alors cesse de t'en vouloir, je t'en prie », lui dis-je en venant chercher son visage entre mes mains pour l'inciter à relever la tête et croiser mon regard.

L'air coupable, je vins déposer sur ses lèvres un baiser éprit d'une délicate impulsion. Je l'embrassai comme si ça pouvait être la dernière fois que nos lèvres pouvaient s'entrelacer. « S'il t'était arrivé malheur, je n'aurais pas pu tenir bon... » Lui murmurai-je en glissant mes mains pour l'enlacer et l'embrasser de nouveau alors que de fines larmes silencieux perlèrent sur mes joues. L'imaginer mort me fendait le cœur, littéralement...

_________________
so damn lostAs I'm lying awake
I'm still hearing the cries

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t154-eiven-hadler-far-from-thunder http://www.afterdawn-rp.com/t90-eiven-hadler-nothing-else-matter
avatar

Personnage
Occupation : Commandant de Reiver
Âge : 41 ans
Localisation : Reiver



Messages : 1572
Médaillons : 676

Crédits : Nono
Avatar : Michael Fassbender
Pseudo internet : Nono


Reiver • Officier, évolué



 Sujet: Re: (21/03/2481) Cold case ▬ Eiran   Mar 9 Oct 2018 - 20:11


La honte, la déception, la frustration et bien d'autres encore, c'est là, l'ensemble des sentiments que ressentait Goran vis à vis de son échec. Il ne va pas dire qu'il est le genre d'homme à aimer gagner tout le temps, ce n'est pas non plus un mauvais perdant aux jeux. Mais là... là c'était différent. Il vient d'échouer sur quelque chose d'important et qui lui tenait à cœur. Tuer cette enflure de Drake. Certes, tuer ne lui fait pas plaisir, il n'est pas comme cette brute qui lui doit aimer casser des gueules pour ne laisser que des morceaux derrière. Le tuer, c'était l'assurance qu'il ne pourrait plus jamais faire de mal à Eiven et à qui que ce soit. Bien que le combat fut serré et à son avantage en premier lieu, cet enflure à réussir à fuir, laissant ce pauvre Wernher derrière, ne pouvant pas le poursuivre. Si seulement il pouvait mourir de ses blessures et devenir la nourriture des animaux. Retrouver son corps déchiqueté serait une victoire, mais il sait très bien que ça n'arrivera pas. Le mal gagne toujours et surtout les ordures dans son genre parviennent toujours à s'en sortir. C'est tellement triste et révoltant. Enfin, peut-être que le Commandant le méritait ? On ne peut pas dire qu'il soit aussi blanc que neige. Il garde ce poste pour se protéger lui-même et il envoie les personnes comme lui à une mort certaine... Oui, c'est peut être lui finalement le vrai fils de pute dans cette histoire. Quoi que entre la survie et faire du mal aux gens pour le plaisir, il y a une différence, non ? Drake c'était un vrai salaud, il a tout de même osé violer Eiven et on pourra en dire ce qu'on veut, c'est un acte qu'il ne peut pas tolérer.

La jeune femme tentait du mieux qu'elle pouvait de remonter le moral à son amant, mais ça ne risque pas d'être si simple que ça. Ces paroles se voulaient quelque peu rassurante, indiquant que son adversaire avait mordu la poussière et qu'il n'était pas en grande forme et surtout il était dehors. Alors que lui, il était là, bel et bien vivant. Sur ce coup-là, elle n'a pas tort. Il doit cesser de voir le verre à moitié plein. Ce qu'il a fait est déjà extraordinaire. Très peu d'homme serait capable de tenir tête à Drake de la manière qu'il l'a fait. Quand elle indiqua que c'est elle qui devrait demander pardon, il secoua la tête. C'était faux, elle n'avait rien fait de mal. Même si ça l'avait vexé qu'elle garde le silence, il peut comprendre qu'on ne peut pas avouer ce genre de chose aussi facilement. Quelque part, Drake l'avait détruite intérieurement, il lui avait fait beaucoup de mal. Ce n'est pas un simple coup au visage qu'elle s'est pris, il a touché à ce qu'il y a de plus précieux et intime chez un être humain. Ces mains qui levèrent son visage vers elle, le poussa à la regarder. C'est elle qui avait raison au final, il est en vie, c'est la chose la plus importante. Les lèvres de la jeune femme sortirent légèrement Goran de sa honte. Elle a le don unique de faire de lui un homme différent. "Je n'ai pas l'intention de t'abandonner, pas maintenant Eiven. Et je ne suis pas prêt à rejoindre l'autre delà pour le moment." C'est peut-être égoïste de penser ça, de dire qu'il ne veut pas mourir, est-ce à lui de décider ? Personne ne fait ce choix, c'est le hasard, le coup du destin, mais jamais sa propre décision. C'est un homme solide et coriace, s'il ne fait pas de folies, il n'y a aucune raison pour que son âme quitte ce monde, encore moins maintenant qu'il a trouvé une personne à aimer. Il laissa son esprit se perdre, alors que la demoiselle l'embrassait de nouveau tout en le prenant dans ses bras. "Je t'aime," murmura-t-il entre deux baisers.  

[On arrête ici ? Ou tu veux continuer ? Et désolé pour le retard.]

_________________


Goran Wernher Every night the dream's always the same. Can't escape these walls of dark decay.
Feel me drowning underneath the waves. Every time it never seems to change.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t758-reiver-goran-wernher-commandant-de-reiver http://www.afterdawn-rp.com/t754-goran-wernher-dechiffre-moi-mais-n-en-tire-pas-de-conclusion-je-peux-te-surprendre

Contenu sponsorisé



 Sujet: Re: (21/03/2481) Cold case ▬ Eiran   

Revenir en haut Aller en bas
 
(21/03/2481) Cold case ▬ Eiran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Dawn :: L'Extérieur :: Avant-poste Reiver :: QG-