AccueilAccueil  TumblrTumblr  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Informations RP

Φ Nous sommes en 2481
Φ Chapitre I en cours
Φ Rejoignez Reiver !
Φ Privilégiez les rôles attendus
Informations HRP

Φ Retrouvez AD sur Bazzart et PRD
Φ Collectionnez les trophées
Φ Participez à la Roulette RP !
Φ Prochaine MàJ le Le --/--
Personnages

27 joueurs
39 personnages
17 Hommes
22 Femmes
Helion 13 hab.
Reiver 10 hab.
Steros 11 hab.
Extérieur 5 hab.

 

 Un oiseau en cage - Volume 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage
Occupation : Conseiller, Chef du secteur 7, D10
Âge : 71ans
Localisation : Helion

Messages : 48
Médaillons : 363

Crédits : CQ
Avatar : Donald Sutherland
Présence : à moitié là pour le moment

Pseudo internet : Ceffyl


Helion • Élite



 Sujet: Un oiseau en cage - Volume 1   Mar 26 Juin 2018 - 23:20

 
Un oiseau en cage




Captivité :  Jour 1


Il était dans son bureau comme tous les jours à quinze heure, plongé dans sa lecture d’un énième rapport le silence était total dans la pièce et dans les couloirs au grand bonheur du conseiller qui pouvait lire avec la plus grande des attentions les pages que le jeune Jagger avait écrits et qu’il avait demandé une copie. De temps en temps, il donnait un claquement de langue qui témoignait une certaine désapprobation et un autre identique qui pourrait témoigner le contraire.

Il n’avait pas vraiment utilité de lire ce document en réalité s’il faisait ça, c’était surtout pour voir et juger de la qualité du travail du nouveau secrétaire à l’intégration. Il ne leva pas les yeux des feuilles et n’adressa pas un regard à l’un de ses gardes du corps privé qui était avec lui dans le bureau debout à côté de la porte. Il n’était pas seul à surveiller l’endroit, deux gardes surveiller la porte à l’entrée du bureau et dans l’étage il en avait encore un certain nombre, mais il était le seul à avoir le privilège de rester dans la même pièce que lui, ce jour-là.  

Il faisait partie des privilégiés du conseiller, il était chargé de quelques missions « spéciales » que lui donnait son patron. Pourtant quand son oreillette branchée à sa radio de transmission commença à grésiller et que le regard glacé du vieil homme le transperça telle une épée. Il s’excusa d’une révérence avant de sortir de la pièce pour communiquer. Lorsqu’il rentra de nouveau dans le bureau accueilli d’un souffle exagéré du bureaucrate, il avait changé de teinte et d’expression du visage.

- Monsieur le conseiller, l’équipe C chargé du ravitaillement est rentré. Ils ont eu un imprévu et ont demandé que vous descendez, ils viennent d’arriver et sont au passage de Linsha.

Melheor qui avait tout écouté sans bouger son regard du rapport, retira ses lunettes avant de monter lentement le regard vers le messager.

- Je vous demande pardon ? Faut-il que je leur descende du thé et des gâteaux également ? Que veulent-ils et pourquoi être rentré si tôt ? L’équipe C aurait dû rentrer dans deux semaines avec les fleurs de Ramel et des organes de gibiers c’est quoi leur imprévu ?

- Il semblerait que l’un d’entre eux serait blessé et mal en point, dans le coma d’après leur dire et demande votre aide pour lui porter secours.  Je leur ai dit que ce n’était pas à vous de vous occuper de leurs problèmes personnels, mais il semblerait que la personne en question, serait une jeune fille autochtone.

Carstan ne comprenait pas, pourquoi ils avaient ramené un intrus au dôme surtout une gamine dans le coma et encore moins qu’on lui dit qu’elle fait partie de leur équipe. Mais une fraiche et jeune fille de l’extérieur même malade pouvait lui être utile.

- Très bien, prenez des hommes de confiance avec vous. Vous emmènerez l’enfant et le chef de l’équipe C avec vous a l’entrée de secteur 7. Vous connaissez la procédure à suivre, je vous y attendrai.

- Oui monsieur, tout de suite. Et pour le reste de l’équipe C ?

- Qu’ils retournent à leur mission et dite leur que je veux veut 25% de plus que la quantité demandée pour leur comportement.

L’homme de main sort de la pièce, avant de se diriger vers les entrailles d’Hélion accompagné de trois hommes, le groupe vêtu de capes noires à capuches. Pendant ce temps le conseiller était descendu jusqu’au secteur 7 pour faire préparer l’accès au laboratoire et une chambre destinée à sa future malade, une fois les ordres donnés aux membres de son personnel, il chargea un autre messager d’aller chercher mademoiselle Raewin du secteur 6 et de la convoquer dans le hall du septième département, elle était l'un des pupilles qu’il avait pris sous son aile il a bien longtemps une personne de talent que le scientifique qu’il était apprécié pour son travail et son sens du devoir.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Personnage
Occupation : E2 - Chercheuse Médicale
Âge : 27 ans
Localisation : Helion

Messages : 358
Médaillons : 461

Crédits : Vanka
Avatar : Florence Faivre
Présence : 4/7

Pseudo internet : Lalaly

Helion • Élite



 Sujet: Re: Un oiseau en cage - Volume 1   Dim 8 Juil 2018 - 23:33

Un oiseau en cage - Volume 1
Assise à mon poste de travail où j’avais entrepris, il y a plusieurs longues heures maintenant, une recherche d’un médicament contre les infections de métaux. J’étais une acharné du travail. Une fois commencé, je n’arrivais pas à m’arrêter. J’avais ce besoin de finir, de clôturer de trouver une réponse à mes travaux. Je me demandais de qui je tenais ce trait de caractère, ma mère ou mon père ? Finalement je n’en savais trop rien, je ne sentais pas proche d’eux pour m’être fait autant influencer, cela venait peut-être de mon mentor et de son entourage... je finis par me perdre dans mes pensées. C’est un homme qui m’en tira. Il était venu me chercher sous l’ordre de Melheor Carstan. Il me donnait rendez-vous dans le Hall du département 7. Le messager n’en savait guère plus que moi. Je ressemblai mes affaires et me mis à le suivre jusqu’à ce département, qui mettait encore inconnue.

Malgré mes nombreuses années à travailler aux côtés de grands chercheurs, le département 7 m’était formellement interdit. Je ne savais pas ce qu’il s’y passait. Jamais aucune information n’en avait fuité depuis des longues et longues années qu’il existait. Je suivais toujours l’homme qui était venu me chercher. Nous marchions d’un pas lent, lui devant moi. Nous traversions le département 6, je le suivis silencieusement. Je fus surprise aussi que Melheor me convoque. J’avais déjà appris à ses côtés, il y a quelque temps déjà, mais je n’avais pas eu à le recroisé depuis. Je me demandais ce qu’il pouvait bien me réserver dans ce nouvel endroit que j’allais découvrir.

Je me trouvais pour la première fois devant la porte du département 7. Je regardais attentivement l’homme devant moi et cette grande porte blanche. Quand elle s’ouvra, je fus étonnée de constater que nous tombions sur une petite pièce occupée par un garde qui me demanda de lui donner tout objet que je porterais sur moi. Je m’exécutai. J’observai le moindre coin de la pièce, chaque détail, j’étais impressionnée et curieuse de pénétrer un tel lieu. Le garde vint me donner un bracelet avec un numéro, que j’enfilai autour de mon poignet. Il nous fit signe d’avancer. J’arrivai dans un long couloir blanc avec quelques portes fermées. Cette fois, j’étais escorté par trois gardes, un devant moi qui ouvrait la marche, j’étais au milieu et deux autres la fermaient. Notre allure allait à peine plus vite que celle de ma venue. Le département 7 est endroit très silencieux, tellement silencieux que cela me donna la chair de poule.

Au bout du couloir, un des gardes ouvrit la porte qui était devant nous. J’entrai. Une petite pièce sans fenêtre d’une teinte blanche unie. Il y avait un lit, du matériel médical et une table d’auscultation avec une jeune fille coucher dessus. Elle était sous perfusion. Elle semblait dormir paisiblement. Je lui donnais 15/ 16 ans pas plus. Ses cheveux étaient d’un roux à couper le souffle. Je remarquai quelques cicatrices sur ces bras et des taches de rousseur sur son visage principalement. Dans la salle rien d'autre alarmant hormis cette grande vitre qui prit tout le pant d’un mur. Que venais-je faire là ? Ou était Melheor ? J’attendis à côté des gardes tout en scrutant cette fille à peine sortie de l’adolescence. J’espère qu’elle n’a rien de grave…

Après avoir reçu les ordres, les gardes se sont postés devant la porte de la salle. J’analysais le matériel mis à ma disposition. Elle était arrivée dans le coma et je devais l’en sortir. J’avais carte blanche. J’étais déjà en tenue blanche, avec les cheveux attachés, des gants et le masque. Je m’approchai de la fillette.
« Qu’a-t-il pu bien t’arriver pour être plongé dans un coma comme celui-là ? »
Je savais qu’elle ne pourrait me répondre et je savais aussi que tout le monde m’écoutait. Mais une personne dans le coma entendait ce qui se passait autour d’elle. Lui parler pourrait être un moyen de la calmer intérieurement. Parfois j’avais entendu dire, que des personnes suite à gros choc pouvaient perdre connaissance et tomber dans un sommeil profond. Comme parfois, cela pouvait être à un traumatisme crânien suite à un accident. Je devais en savoir plus.

Je commençai une osculation corporelle, rapidement et a vu d’œil, il n’y avait aucune blessure physique, pas d’œdèmes, pas d’ecchymoses, quelques cicatrices mais aucune faite récemment. Il y avait quand même quelques égratignures, que je désinfectai et mis une compresse dessus. Je décidai de lui faire un petit scanner rapide, la salle en était équipée d’un. Je ne vis rien. Elle était en état de choc. Allez savoir pourquoi, mais si la raison l’a plongé dans le coma, il valait mieux prendre ses précautions. Je demandai de quoi l’attacher les mains et les pieds. Les gardes s’exécutèrent et l’attachèrent eux-mêmes. Il fallait provoquer le réveil. Pendant que j’installai, les électrodes sur les tentes, au-dessus du front et au bas de l’arrière de la tête juste au-dessus de la nuque, je lui glissai quelques paroles réconfortantes.

« Tout va bien se passer, n’ai pas peur, nous voulons pas te faire de mal, nous sommes là pour t’aider… »
C’était le moment de la réveiller. Je m’assurai qu’elle était bien attachée, je jetai un dernier coup d’œil à la vitre sur mon côté et activai l’électrostimulation. Une pulsation, deux pulsations, trois pulsations… nous étions tous en attente d’un signe de la jeune fille…




Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t1249-helion-ostia-raewin-still-i-rise#18131 http://www.afterdawn-rp.com/t1209-ostia-raewin#17702
avatar

Personnage
Occupation : Chasseuse
Âge : 15 ans
Localisation : Helion

Messages : 160
Médaillons : 488

Crédits : Mö et Eiven
Avatar : Sadie Sink
Présence : 5/7

Pseudo internet : Ready
Multi-comptes : No one


Out • Rôdeur



 Sujet: Re: Un oiseau en cage - Volume 1   Dim 8 Juil 2018 - 23:50

Il fait noir autour de moi, je sanglote, roulée en boule sur moi-même. J’ai peur, j’ai tellement peur. Autour de moi il fait noir, l’obscurité. Pas une obscurité douce des bois, celle que je connais, celle que j’aime. Non, c’est une obscurité noire, glaçante, terrifiante. Je ne trouve pas la moindre source de lumière. J’ai peur. Je veux ma mère, je veux mon père, je veux Zed. Je veux Zed, sa jolie voix, ses grands yeux et ses cheveux blancs. Je veux Zed. J’ai beau l’appeler, il n’y a personne qui me répond. Je pleure, j’ai mal. Je ne comprends pas ce qu’il se passe. J’ai beau avancer pendant des heures, ou des jours ? Dans le noir je ne trouve rien ni personne. Je ne sais pas. Je n’arrive même plus à respirer comme je veux : je ne trouve rien dans ce noir.

Je sens comme une faible douleur, une petite douleur, comme au creux de mon dos. Comme-ci on me tire par la manche, même si là c’est au creux du dos. Est-ce que c’est vraiment une douleur ? En tournant la tête autour de moi je vois une toute petite lueur dans mon dos. Est-ce que je dois y aller ? Ou est-ce que c’est la mort ? J’ai peur. Mais j’ai peur ici, alors si je dois mourir … Autant aller vers la lumière. J’avale ma salive péniblement avant de m’avancer lentement, timidement, J’ai peur, j’avance plus en titubant qu’autre chose. Si je tombe je ne me relèverais pas. Pas après pas, j’avance vers la lumière et vers la douleur.

J’ouvre en grand les yeux. J’ai mal, mon corps entier souffre. Tout est blanc autour de moi, il y a quelque chose planté dans mon bras. Il y a quelqu’un près de moi, mais la panique est en moi. Où suis-je ? Pourquoi je ne suis pas dans les bois ? J’ai peur, j’essaye de me redresser, je n’y arrive pas. La panique monte encore d’un cran et j’essaye de me libérer de ce qui me retient. Il y a quelqu’un près de moi. Je me débats en essayant de me redresser. Je vois un petit tube à ma gauche qui descend vers mon bras et je vois qu’il y a quelque chose planté dans mon bras. Je ne réfléchis même pas et j’attrape le petit tube entre mes dents et je tire aussi fort que le peux. La douleur dans mon bras est présente, le sang coule. Je continue de m’agiter en essayant de me détacher. J’ai réussis à ôter ce que j’ai dans le bras. Il y a quelqu’un qui me prends par les épaules. Je m’agite encore, refusant de me laisser faire. J’ai peur, je veux qu’on me lâche. Je hurle, je ne reconnais même pas ma propre voix :

« DÉTACHE-MOI ! DÉTACHE-MOI ! DÉTACHE-MOI ! DÉTACHE-MOI ! »

Je suis prête à planter mes dents dans sa gorge. Je ne sais même pas s’il y a vraiment quelqu’un. Une hallucination ? Je ne sais pas. Je continue de me débattre en hurlant, en essayant de mordre à la gorge la personne qui me tient, je veux qu’on me libère, qu’on me laisse partir. Quelque chose s’enfonce dans mon bras, je sens quelque chose couler dans mes veines puis …

Je bats des cils, cette fois je suis plus calme. Toujours le plafond blanc. Je suis toujours attachée. J’ai l’impression d’être détachée de mon propre corps. Je suis calme, un peu comme dans l’humus de la forêt, ou sur un tapis de mousse épais. Je bats des cils à nouveau en respirant calmement. J’ai l’impression que je me suis entaillée les poignets en me débattant avant. Je tourne le regard vers la personne qui est là. La même qu’avant ? J’en doute. Je ne me souviens pas. J’ai mal à la gorge, j’ai les lèvres sèches. Je n’ai jamais vouvoyer des gens, je ne commence pas aujourd’hui. Je réussis à articuler lentement :

« Je peux avoir de l’eau s’il te plaît ? Où est-ce que je suis ? Pourquoi je suis là ? Où sont mon arc et ma dague ? »

J’ai besoin de mes armes … J’ai besoin de savoir où je suis. Je veux retourner dans la forêt.

_________________
Amdir Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t987-outsider-amdir-minuial-l-important-est-la-caresse-du-vent-sur-mon-visage http://www.afterdawn-rp.com/t985-amdir-minuial-la-protege-du-grincheux-de-premiere-classe
avatar

Personnage
Occupation : Conseiller, Chef du secteur 7, D10
Âge : 71ans
Localisation : Helion

Messages : 48
Médaillons : 363

Crédits : CQ
Avatar : Donald Sutherland
Présence : à moitié là pour le moment

Pseudo internet : Ceffyl


Helion • Élite



 Sujet: Re: Un oiseau en cage - Volume 1   Dim 22 Juil 2018 - 15:53

 
Un oiseau en cage



Melheor ne s’attendait pas à voir une enfant porter sur le dos d’un de ses coursiers. Alors donc c’est ça leur indique une gamine de l’extérieur sale et en mauvaise santé se disait-il, mais ce n’était pas un problème, il avait donné sa parole et une si faible créature qui a réussi à survivre dans un environnement aussi hostile ne peut qu’être une source d’information pour les expériences du secteur 7. Le garde du chef de département prit le sujet et l’emmena à l’intérieur des locaux.

- Puis-je venir également monsieur, je tiens beaucoup à…

- Je crains que non vous êtes en retard dans votre travail et vous ne serez qu’une gêne, mais je vous promets de vous informer de son état à votre retour. Coupa sec le vieil homme avant d’entrer également dans les locaux.

Il entra dans la pièce affecter à sa nouvelle patiente, vérifia que tout était en ordre avant de s’arrêter au-dessus de la rouquine endormie, il lui remit une mèche en place en se demandant ce qu’elle pouvait bien cacher comme secret. Les secrets… il détestait ça, Melheor avait besoin de connaitre la moindre petite information c’était presque pathologique chez lui alors qu’ironiquement il ne laissait rien entendre sur sa personne.

- Lorsque le docteur Raewin arrivera, je veux que vous la seconder entièrement, si elle pose des questions vous le l'informeraient que cette enfant orpheline a été trouver au niveau 0 du dôme et qu’elle serait sujette à des démences. Vous lui donneriez l’ordre de la réveiller et de l’ausculter.

Puis il quitta la pièce pour se mettre dans la salle d’observation c’était une plus petite pièce avec trois sièges devant des écrans qui diffuser diverses données et une caméra et le tout derrière une glace sans tain qui montrer la cellule du nouveau sujet.

À l’arrivée d’Ostia, Melheor ne bougea pas de sa salle d’observation et regarda le docteur travailler. Malgré quelques excentricités qui déplaisaient au Conseiller, comme parlait à un patient comateux, il avait toujours reconnu un certain don qu'elle possédait dans son travail et une fois encore il ne s’était pas trompé. Le docteur Raewin réveilla l’enfant au grand bonheur du chef de département.
Mais le réveil ne fut pas des calmes, elle hurlait et se débattait et personne dans l’équipe ne semblait réussir à la résonner et encore moins à la maitriser. Il n’avait pas une seconde à perdre Melheor sorti à grande enjamber et entra dans la cellule, dans l’affolement général personne ne remarqua que la seringue qu’il dans la main était sorti de sa poche et non d’un tiroir. Ils étaient tous autour d’elle, mais il réussit en bousculant un ou deux membres du personnel à enfoncer sa seringue dans le bras de la gamine. Ce n’était pas une grosse dose qu’il injecta mais le produit était naturellement assez puissant pour la calmer, avant de le ranger dans sa poche.

- Si vous ne vouliez pas des ennuis, je vous conseille de faire preuve de plus de sang-froid, maintenant ressaisissez-vous et continuer le travail. Fulmina le directeur à son équipe. Mademoiselle Raewin, merci de l'avoir sorti de son enfer, je souhaite maintenant que vous l’auscultez et que vous me fassiez un rapport sur son état physique, je me trouverais dans la salle d’observation, si vous avez besoin de quoi que ce soit dit le je vous entendrais.

Melheor remis une nouvelle fois en place les cheveux roux de la jeune fille et en lui effleurant la joue de son doigt il termina par « Cet enfant est très précieux, comprenez bien qu’il est de notre devoir de l’aider » avant de sortir une nouvelle fois de la pièce. Dans les couloirs il s’adressa à son garder du corps.

- Allez prévenir l’équipe C que malgré l’intervention de médecin l’enfant est morte, mais la mission doit continuer et qu’ils ont interdiction de parler de cet évènement sous lourde peine.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Personnage
Occupation : E2 - Chercheuse Médicale
Âge : 27 ans
Localisation : Helion

Messages : 358
Médaillons : 461

Crédits : Vanka
Avatar : Florence Faivre
Présence : 4/7

Pseudo internet : Lalaly

Helion • Élite



 Sujet: Re: Un oiseau en cage - Volume 1   Sam 28 Juil 2018 - 18:37

Un oiseau en cage - Volume 1

J’avais fait tout mon possible pour que cette jeune fille se réveillait. Je ne savais pour quelle raison Monsieur Carstan m’avait confié cette mission, ni de ce qu’il ferait à cet enfant. Mais c’était mon métier d’aider un patient sans avoir de raison quelconque à l’après. Sous le dôme, plus rien ne me choquait et connaissant un peu Melheor, cela ne pouvait en rien être à l’encontre d’hélion ou à l’affaiblir. J’avais essayé de la sortir du coma et nous étions au moment du verdict. J’avais le souffle couper par l’attente et la pression que j’avais. Je ne devais pas échouer c’était toute ma réputation qui en serait impactée. Vu le parcours que j’avais fait pour en arriver aujourd’hui. Je me devais de réussir.


Soudain, la fille ouvrit les yeux et une demi-seconde à peine, elle se mit à hurler et se tordre dans tous les sens. Sans même pouvoir me réjouir d’avoir réussi, je me ruai sur elle afin de la canaliser, je vis les hommes de Melheor qui essayaient d’arrêter la fillette enragée. C’était le mot, j’avais évité de justesse à me faire arracher le coup par une de ses morsures. Puis, ensuite le calme plat, elle finit par arrêter de se débattre. Melheor était là, devant nous, à coté de nous. Il rouspéta sur ses hommes puis me demanda de faire un point médical complet et se retira. Me revoila en face de cet ados sauvage qui avait failli m’arracher la gorge.  Bien qu’elle soit devenue plus calme, je restai un poil sur la défensive, sans spécialement le montrer. Il m’était déjà arrivé d’avoir des patients turbulents. Je lui remis sa perfusion qu'elle s'était arrachée. Elle prit la parole. Dans un premier temps elle souhaite un verre d’eau, puis me demanda où et pourquoi elle était ici. Elle aborda le sujet d’un arc et d’une dague. Quoi ? Depuis quand une jeune fille porte ce genre d’objet ? Non mais nous en avons pas sous le dôme ! Viendrait-elle de l’extérieur ? Je ne montrai absolument pas mon étonnement à ces questions, je me contentai d’entamer mon osculation.


« Nous sommes dans une infirmerie car nous vous avons retrouvé dans un sommeil profond, nous voulions juste s’assurer que vous n’avez rien. Je vais me charger de vous faires quelques examens pour vérifier que votre état va bien. Concernant tes jouets, je n’ai aucune information à ce sujet. » En lui expliquant ceci, je préparais une prise de sang. « Je vais devoir analyser ton sang, ça va piquer un peu, mais ça devrait être supportable. Tu peux me faire confiance, alors n’essaye pas de me remordre d’accord ? » cette dernière en avait décidé autrement, elle se recula et me répondit : « Même pas en rêve »


Cela n’allait pas être une mince affaire. « Humm je vois. Et si je vous montre ce que je vais vous faire sur moi, pour vous faire voir qu’il n’y a rien de dangereux, me laisseriez-vous ensuite le faire sur vous ? » La jeune fille hésita puis accepta. Je fis pour la préparation sur mon bras, puis me piquai l’aiguille dans mon bras pour en prélever un peu de sang puis la retira et me fis un pansement. J’attendis quelques minutes pour bien lui montrer que je n’avais aucun effet secondaire. Et répéta la manipulation sur elle. Je la remerciai d’avoir été coopérative. J’en profitai pour lui apporter le verre d’eau qu'elle avait demandé. Je me tournai vers la vitre sans tain pour m’adresser à mon supérieur. « Concernant, son état corporel rien n’est à signaler, j’avais tout regardé lorsqu’elle était encore dans le coma. J’ai préféré faire une prise de sang pour vérifier son état physique interne. Il va me falloir un peu de temps pour analyser son sang. »



Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t1249-helion-ostia-raewin-still-i-rise#18131 http://www.afterdawn-rp.com/t1209-ostia-raewin#17702
avatar

Personnage
Occupation : Chasseuse
Âge : 15 ans
Localisation : Helion

Messages : 160
Médaillons : 488

Crédits : Mö et Eiven
Avatar : Sadie Sink
Présence : 5/7

Pseudo internet : Ready
Multi-comptes : No one


Out • Rôdeur



 Sujet: Re: Un oiseau en cage - Volume 1   Sam 28 Juil 2018 - 20:19

Je ne sais pas ce qu’on m’a mit dans le bras, mais pendant dix bonnes minutes j’étais très loin d’être vraiment consciente de ce qu’il se passait autour de moi. Mais même en revenant dans mon corps je me sens totalement détacher de lui. Je note tout de même que j’ai de nouveau ce truc planté dans le bras et que je suis toujours attachée. Il y a une femme à ma droite et je peux voir d’autres hommes autour. Je ne sais pas pourquoi, je sens que je ne vais pas du tout aimer cet endroit. C’est une sorte d’instinct féminin, je suppose… Par contre de là à être sûre que c’est les mêmes personnes qu’avant… Il y a un monde. Je bouge lentement les épaules en me redressant comme je peux. Si on peut me rendre mes armes : je ne dis pas non ! Au contraire.

Infirmerie, dôme ? Mon état ? MES JOUETS ?! D’où ! Mais… Non, d’accord. Je suis au dôme ! Il n’y a qu’ici qu’on peut considérer une dague et un arc aussi parfait de jouets. Je la vois tripoter quelques petites choses en parlant. Alors ma jolie… On va se calmer TOUT DE SUITE t’approche pas ça de moi. Je vais parfaitement bien. Analyser mon sang. Tu veux pas non plus que je te pisse dans un bocal pour analyser tout ça ? Ah ? C’est elle que j’ai tenté de morde. Autant pour moi ! Ça explique son air méfiant. Je montre cependant légèrement les dents en voyants ce qu’elle tiens en main.

« Même pas en rêve. »

Mon sang, il reste dans mes veines et il va nulle part ! Je tire sur mes liens avant de baisser les yeux dessus. Oh ! Ça va, je devrais pouvoir m’en défaire sans aucun problème. Je note le goût étrange dans ma bouche. Et l’autre me vouvoie. Je ne sais pas si c’est normal mais c’est son choix. Le Dôme. ZED ! Elle est peut-être là… Mais je doute qu’ils la connaissent. Je reviens vers la jeune femme qui me propose de faire sur elle-même une prise de sang. D’accord. Qu’elle me montre et après… Je tends mon bras après quelques minutes à se regarder dans le blanc des yeux. Je ne laisse rien paraître mais elle m’a libéré un bras. Jeux d’enfant. Je pose le verre d’eau sur la tablette près de moi avant de me détacher pendant qu’elle parle au miroir. Il y a des gens derrières donc. Je me détourne pour enfoncer brutalement deux doigts dans ma gorge pour me faire vomir tout ce qu’ils auraient put me faire prendre sur le sol. Je vide le verre d’eau avant de me lever en enlevant ce que j’ai dans le bras.

Je fais craquer la moindre de mes articulations, ne laissant rien paraître de la douleur qui s’est glissée dans la moindre de mes cellules. Je vérifie complètement si mon corps va bien. Je n’ai pas le moindre problème, tout fonctionne comme il se doit, et je n’ai même pas perdu de souplesse. Je regarde la jeune brune qui s’occupe, pour l’instant, de moi. J’avance jusqu’à la vitre et pose mes deux mains dessus. Qui est derrière ? La femme a parlé de mon état physique, je penche la tête sur le côté, je ne sais pas ce que j’ai derrière, ou s’il y a quelqu’un derrière.

« Si tu veux voir comment je vais, tu n’as qu’à venir me parler en face. »

Je reste quelques secondes en face de la vitre sans faire attention à mon reflet. Je me fiche de la tête que j’ai. Je recule et essuie machinalement le sang qui a coulé quand j’ai enlevé le truc que j’avais planté dans le bras. Je regarde la femme de nouveau avant de revenir m’asseoir sur le lit et observer autour de moi. Je n’aime pas cet endroit. De base : je ne voulais pas aller au dôme, alors me retrouver ici contre mon gré… Je croise les bras sur ma poitrine.

« Et pourquoi m’avoir ramené ? Et surtout Qui m’a ramené ? J’étais très bien dans la forêt moi ! »

Et j’ai très envie d’y retourner ! Du genre maintenant tout de suite. Je ne lâche pas du regard la glace face à moi. Je note que je suis plus que pâle, et j’ai de grands cernes sous les yeux. D’accord, je ne suis pas au top de ma forme mais quand même.

_________________
Amdir Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t987-outsider-amdir-minuial-l-important-est-la-caresse-du-vent-sur-mon-visage http://www.afterdawn-rp.com/t985-amdir-minuial-la-protege-du-grincheux-de-premiere-classe
avatar

Personnage
Occupation : Conseiller, Chef du secteur 7, D10
Âge : 71ans
Localisation : Helion

Messages : 48
Médaillons : 363

Crédits : CQ
Avatar : Donald Sutherland
Présence : à moitié là pour le moment

Pseudo internet : Ceffyl


Helion • Élite



 Sujet: Re: Un oiseau en cage - Volume 1   Dim 16 Sep 2018 - 23:26

 
Un oiseau en cage



L’enfant n’était pas prête à vouloir se comporter avec docilité, mais peut-elle n’était pas près de sortir tout de suite. La voir se mettre à vomir fit penser à Melheor dire qu’elle était certainement très stupide, après tout pour survivre au danger de l’extérieur, sans rechercher la civilisation, c’est bien ce qu’il fallait, de la stupidité. Toujours dans la salle de surveillance il s’adressa à la salle d’étude par le biais d’un vieux microphone qui diffusait ses paroles dans de vieilles enceintes grinçantes « Très bien j’aimerais que vous partagiez votre échantillon de sang avec mon chef d’équipe, docteur Raewin. »

« Si tu veux voir comment je vais, tu n’as qu’à venir me parler en face. » Le Conseiller haussa un sourcil d’étonnement plus personne ne lui avait parlé avec ce ton depuis bien des années même sa femme qui pourtant n’est pas le genre à prendre des pincettes, de plus elle avait donc compris en observant le comportement des gens qui l’entourent qu’elle était observée, il avait probablement un brin de lumière dans la tête de la sauvageonne.

Malheureusement pour elle, Melheor avait prévu de retourner à son bureau pour continuer son travail laissé de côté pour organiser l’arrivée de la petite. Les présentations devront attendre qu’il revienne dans quelques heures en attendant le repas elle restera seule à se calmer. Il appuya à nouveau sur l’interrupteur du micro avant de donner l’autre à l’équipe de scientifiques de prendre leurs affaires et de partir sans rien laisser trainer. Les gardes sortirent également après s’être assuré qu’il n’y avait plus que la fillette et son lit dans la pièce.

Le chef du département 7 sorti à son tour pour s’adresser à Ostia « Je vous remercie pour votre travail on va prendre le relais pour cette nuit, J’ai bien peur que sa mémoire ne soit complètement brouillée et que sa démence ne soit plus grave encore que ce qui avait été dit. J’aimerais que vous reveniez occasionnellement pour l’aider à s’épanouir et refaire d’elle une enfant d’Hélion tout ce qu’il a de plus ordinaire. Pour cela un garde viendra vous chercher chez vous ou sur votre lieu de travail selon votre emploi du temps à 15h et vous serez reconduit à 16h30 du lundi au samedi et bien entendu tout ceci est classé sous le silence afin d’éviter tous les malentendus et pour protéger l’enfant. De plus je pense qu’une présence de son âge pourrait peut-être la rassurer, si vous pouvez penser à ça. » Il inclina la tête pour la saluer avant de faire demi-tour et repartir vers son bureau.

Plus tard dans la soirée, on se mit à frapper à la porte du bureau du conseiller, plusieurs gardes étaient au seuil de la porte, il regarda sa montre à de poche, ils étaient bien à l’heure et avaient trouvé ce que le conseiller leur avait demandé, ainsi il se rendit au département 7 avec deux plateaux-repas pour l’enfant et lui-même, ainsi que plusieurs sacs remplirent de vêtements neufs acheter exprès pour elle.

« Bonjour demoiselle, je suis Melheor, mais tu peux m’appeler Mel, je viens t’apporter à manger et quelques cadeaux j’espère que ça te fera plaisir. »


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Personnage
Occupation : E2 - Chercheuse Médicale
Âge : 27 ans
Localisation : Helion

Messages : 358
Médaillons : 461

Crédits : Vanka
Avatar : Florence Faivre
Présence : 4/7

Pseudo internet : Lalaly

Helion • Élite



 Sujet: Re: Un oiseau en cage - Volume 1   Mar 16 Oct 2018 - 18:31

Un oiseau en cage - Volume 1

Après avoir fait mon contre rendu vocal à Melheor, il me demanda de partager aussi mon échantillon de sang. Je ne sais pour quelle raison il voudrait mon sang mais je ne refusai pas. Puis je vis dans le miroir la jeune fille se faire vomir et venir en trombe sur la vitre. Elle prononça quelques mots destinés à la personne qui était de l’autre côté du verre, puis elle retourna s’assoir. Je suivais ses pas pour revenir près d’elle et éviter une autre catastrophe de ce genre. Je lui rattachai les mains pendant qu’elle posait plusieurs questions dont je n’avais pas la réponse. Je lui fis signe non de la tête pour lui faire comprendre que je n’en savais pas plus qu’elle.

Melheor finit par me dire que je serais régulièrement convié à venir ici pour aider la jeune dans son rétablissement. Il me présenta l’organisation qu’il allait mettre en place pour me permettre les aller et venu jusqu’ici. Il me suggéra de trouver une amie potentielle pour la rouquine. Ce qui me rassura c’est qu’il ne prévoit pas de lui faire du mal. Au contraire il avait l’air de souhaiter qu’elle devienne une jeune fille ordinaire d’hélion. Je hochai la tête en guise de réponse et lui confie que je verrais avec Nox Jagger, qui avait l’air d’être dans la même tranche d'âge. Bon maintenant il fallait que je conviant Vaughn de me laisser sa fille pour un sujet top secret. Cela s’annonça déjà compliquer. Je pris la direction de la sortie en jetant un dernier coup d’œil de compassion à la jeune rouquine.



Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t1249-helion-ostia-raewin-still-i-rise#18131 http://www.afterdawn-rp.com/t1209-ostia-raewin#17702
avatar

Personnage
Occupation : Chasseuse
Âge : 15 ans
Localisation : Helion

Messages : 160
Médaillons : 488

Crédits : Mö et Eiven
Avatar : Sadie Sink
Présence : 5/7

Pseudo internet : Ready
Multi-comptes : No one


Out • Rôdeur



 Sujet: Re: Un oiseau en cage - Volume 1   Mar 16 Oct 2018 - 21:52

J’ai l’impression qu’on se paye un peu de ma tête. Je me retrouve vite à nouveau attachée sur le lit alors que tout le monde sort à cause d’une voix désincarnée qui sort de je ne sais où. Je finis toute seule dans cette horrible pièce. Il n’y a plus rien à part moi et mon lit. On a même rapidement nettoyé mon vomit. Pour l’instant je me débats pour me détacher. Je finis par réussir à me détacher une main et je finis d’ouvrir les bracelets. Je n’en peux plus ! Je veux sortir ! Je refais le tour de ma prison et observe avec attention l’endroit. Il n’y a rien du tout qui puisse m’aider. Je ne peux pas sortir d’ici. Ça ne sert à rien de frapper partout. C’est des parois épaisses, en métal, je me ferais plus mal qu’autre chose. C’est dingue. Il n’y a rien ici pour m’occuper. Fais chier ! Je retiens un coup dans le mur. Ça ne sert à rien. Je retourne me coucher sur le lit.

J’attends. Il y a trop de bruits étranges, d’odeurs que je ne connais pas pour que j’arrive à réellement bien dormir. Je me tourne et me retourne en écoutant, me reposant un peu. Je n’arrive rien à faire d’autres. Je m’ennuie. Si bien que je finis par quitter mon lit pour m’étirer longuement. Je tire sur mes membres et je dérouille lentement mes articulations, je continue encore jusqu’à sentir tous mes muscles être parfaitement opérationnelle. Mais même après tout ça, je reste seule. Je finis par de nouveau m’allonger. C’est long. Je suis sous tension. Mais je ne suis pas stupide. Je ne peux rien faire actuellement. Surtout que j’ai très faim et soif. Mais j’attends.

Finalement après plusieurs heures la porte s’ouvre et je me redresse pour regarder l’homme qui rentre avec des gardes. Je ne peux pas sortir et en profiter. Il porte des sacs et sa voix est celle qui venait de nulle part. Je fronce les sourcils. Il est vieux et pas très impressionnant. Mais je ne peux pas m’échapper comme ça. Autant rester tranquille et calme pour l’instant. Peut-être que je pourrais m’échapper plus tard : pour l’instant rassemblons des forces pour ensuite fuir. Melheor. Mel. Je hoche la tête.

« Je m’appelle Amdir. Effectivement, cela me fait plaisir, j’ai faim et la blouse ne tient pas chaud, Merci. »

Il fait froid dans cette pièce et la toile que je porte est très fine. Je m’installe en tailleurs face à l’homme mains posée sur mes genoux sans que pourtant je ne le lâche du regard. Voyons combien de temps je peux tenir et le berner ? Je n’en sais rien. Mais récupérons déjà des forces. On verra le reste plus tard.
@Melheor Carstan

_________________
Amdir Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t987-outsider-amdir-minuial-l-important-est-la-caresse-du-vent-sur-mon-visage http://www.afterdawn-rp.com/t985-amdir-minuial-la-protege-du-grincheux-de-premiere-classe
avatar

Personnage
Occupation : Conseiller, Chef du secteur 7, D10
Âge : 71ans
Localisation : Helion

Messages : 48
Médaillons : 363

Crédits : CQ
Avatar : Donald Sutherland
Présence : à moitié là pour le moment

Pseudo internet : Ceffyl


Helion • Élite



 Sujet: Re: Un oiseau en cage - Volume 1   Lun 19 Nov 2018 - 18:24

 
Un oiseau en cage



Amdir voilà donc le prénom de l’enfant, c’était un nom répugnant digne du monde sauvage et ça ne correspondait absolument pas au mensonge du conseiller sur son identité, mais peu importe Melheor finira par en trouver un autre, il avait besoin de la domestiquer et il ne sait que trop bien comment procéder pour ces cas-là.

À l’annonce des bienfaits la sauvageonne resta calmée et en attente des cadeaux qu’un garde lui posa à côté d’elle. Des sacs entiers de vêtements sublimes de toutes les couleurs, le genre qui font envie à toutes les petites filles issues de familles moins privilégiées et des peluches moelleuses et douces. Le conseiller se tourna vers la vitre sans tain et fit un signe léger de la tête, qui eut pour effet d’appeler du personnel pour installer une table et deux chaises.

« Viens mon enfant, assieds-toi en face de moi pour manger, s’il te plaît. » Le second garde déposa une belle assiette sous cloche en face de son patron, lorsqu’il retira cette dernière une légère fumée et une odeur agréable de steak épicé et de légume s’en dégagea. Un plat du roi même pour les habitants d’Hélion. L’assiette de l’enfant bien que copieuse n’était pas de la même qualité, c’était une pile de sandwich assez épais capable de sustenter un adulte, mais qui avait surtout l’avantage de ne pas nécessitait de fourchette ou de couteau.  

« Mange mon enfant, tout ceci est pour toi. » Affirma le vieil homme avec un sourire tandis qu’il entama son assiette sans quitter des yeux la gamine et ses couverts dans ses mains. « Tu dois te demander pourquoi tu es ici, c’est normal. Tu es tombé gravement malade là où tu vivais et nous avons dû t’emmener ici pour te soigner. Tu es tombé dans le coma pendant plusieurs mois et nous avons réussi à te guérir, mais pour ton bien tu vas devoir passer quelque temps parmi ici pour que je m’assure que tout va bien. » Il fit signe pour qu’on les serve à boire dans des coupes en métal scintillants et se désaltéra avant de poursuivre.

« Rassure-toi je ferais tout mon possible pour que tu te sentes bien. »



Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Personnage
Occupation : Chasseuse
Âge : 15 ans
Localisation : Helion

Messages : 160
Médaillons : 488

Crédits : Mö et Eiven
Avatar : Sadie Sink
Présence : 5/7

Pseudo internet : Ready
Multi-comptes : No one


Out • Rôdeur



 Sujet: Re: Un oiseau en cage - Volume 1   Lun 19 Nov 2018 - 19:30

Je regarde avec circonscription les vêtements qu’on me propose. Euh… C’est vraiment des vêtements… ? Je remue le nez comme un lapin avant de sortir des sous-vêtements pour les enfiler après avoir jeté sur le lit sans pudeur la chemise de nuit. Un pantalon, une chemise à manches longue avec un pull. C’est pas trop mal. Je jette sur le lit un autre pantalon et un t-shirt simple pour plus tard. Je ne comprends pas vraiment le principe des animaux en fourrure qui n’en est pas de la vraie… J’en regarde une sans savoir quoi en faire avant de repousser plus loin le sac. J’ai bien compris que derrière la glace il y a des gens puisqu’il, le vieux, la regarde avant de faire un signe de tête et comme par magie il y a une table et deux chaises qui sont apportés.

Le vieux, Mel, m’appelle mon enfant. Est-ce que j’ai une tronche d’une gosse de sept ans et demi ? Sérieusement ? Deux assiettes différentes, lui il a des couverts, moi non. Il a donc peur de moi ? Ou de ce que je peux faire ? L’autre, la fille, ne savait pas que je venais de dehors. Au vu de lui… Je dirais qu’il en est au courant. Est-ce que c’est à cause de lui que je suis ici ? Aucune idée. Je me rappelle très bien de ce qu’il s’est passé avant que je ne m’évanouisse. Je grimpe sur la chaise avant de prendre un sandwich et de l’examiner soigneusement ainsi que sa garniture. Ça ne me semble pas empoisonné ou trafiqué. Avec prudence je croque dans un petit bout que je mâche avec lenteur.

Je hausse un sourcil surpris sans rien dire. Des mois dans le coma ? Si cela fait des mois que je suis dans le coma, je ne pourrais absolument pas bouger. Là je n’ai que quelques courbatures. Donc cela fait quelques jours, une semaine tout au plus. Qu’il se foute pas de ma gueule. Je continue de manger en silence mon repas sans le lâcher des yeux. Je le scrute, cherchant la moindre faille dans sa manière d’être. Quelque temps ? Et que je me sente bien. Je finis ce que j’ai en bouche sans toucher à la coupe. Elle est en métal, semble lourde, bien envoyé à la figure de quelqu’un… Je reste de marbre avant de parler tranquillement.

« Le seul endroit où je me sente bien et en sécurité c’est la forêt sans aucun doute. Et ensuite combien de temps vais-je devoir rester enfermé ici ? »

Je crains légèrement les endroits clôt. L’endroit est assez grand pour que je n’étouffe pas, mais je ne vois aucune sortie potentielle. Les gardes n’ont pas l’air commodes en plus. Super. Je reporte mon attention sur le vieux avant de prendre un autre sandwich, sans avoir touché la coupe.

« Et qui m’a ramené ici ? Zanem ? »

Le chef de l’équipe a qui je file des tuyaux pour les plantes. En deux bouchées je finis la nouvelle portion avant de m’autoriser à boire une goutte. Réponds si tu l’oses. Je ne me laisserais pas berner par un vioque. Je m’appelle Amdir et je sais qui je suis, chaque cicatrice de mon corps me le rappellent.

_________________
Amdir Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t987-outsider-amdir-minuial-l-important-est-la-caresse-du-vent-sur-mon-visage http://www.afterdawn-rp.com/t985-amdir-minuial-la-protege-du-grincheux-de-premiere-classe

Contenu sponsorisé



 Sujet: Re: Un oiseau en cage - Volume 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un oiseau en cage - Volume 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Dawn :: Helion :: Niveau 2 :: Départements :: Département 7-