AccueilAccueil  TumblrTumblr  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Informations RP

Φ Nous sommes en 2481
Φ Chapitre I en cours
Φ Rejoignez Steros !
Φ Privilégiez les rôles attendus
Informations HRP

Φ Retrouvez AD sur Bazzart et PRD
Φ Collectionnez les trophées
Φ Devenez parrain ou filleul !
Φ Prochaine MàJ le Le --/10
Personnages

44 joueurs
65 personnages
30 Hommes
35 Femmes
Helion 17 hab.
Reiver 19 hab.
Steros 16 hab.
Extérieur 12 hab.

 

 A private business to the communitary interest…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage
Occupation : Ingénieur en Electromécanique _ E2
Âge : 31 ans
Localisation : Helion



Messages : 123
Médaillons : 271

Crédits : By me
Avatar : Pio Marmaï
Présence : Surtout les WE

Pseudo internet : Beaucoup trop, disons Magounet
Multi-comptes : Néant




Helion • Élite



 Sujet: A private business to the communitary interest…   Ven 13 Juil 2018 - 15:30


" A private business to the communitary interest… "
avec Rhaelyn




Sous une chaleur moite et une respiration suffocante dû à une oxygénation bien trop insuffisante du système de filtration et de climatisation, même selon les normes peu exigeantes qu’Helion peut instaurer. Compte tenu de la situation précaire et entièrement orientée vers la survie et la maintenance au maximum des services qu’une très vieille machinerie peinait à satisfaire. Conscient qu’il faudrait remplacer les deux tiers des pièces mécaniques, électroniques et électriques pour garantir un avenir durable à l’installation, les ingénieurs se heurtaient aux priorités des conseillers et des décideurs de la politique économique des services publics.
C’est donc un visage craintif d’un ingénieur, qui connaissant l’état de délabrement des outils de traitement de l’air et de l’eau pour tous les citoyens d’Helion, Magnus assumait mal son impuissance à offrir des prestations de qualité à tous les niveaux. La longue silhouette qui trimbalait un petit sac à dos, comme les écoliers d'une époque révolue qui se rendaient assister à des cours dans des écoles de nos jours disparues. La même communauté des puissants qui toléraient les ingénieurs, juste pour l’indispensable savoir que ces derniers maîtrisaient pour que leur vie soit agréable, du moins comparé au survivant.

Mal rasé et une coupe de cheveux plus proche d’une sortie de lit après une fiesta orgiaque qu’à la construction sobre et uniforme qu’une coiffeuse soigneuse de rendre un style arrogant et attachée à une certaine couche sociale par son absence de naturel. Des soupires étouffés rythmaient une démarche lente, mais sûr quant à la destination du jeune homme. Nul doute que l’ingénieur connaissait parfaitement les lieux, tant on ne percevait aucune hésitation lors des nombreux changements de directions que s’ingéniait à suivre le hippy, qui ne manquait pas de régulièrement s’hydrater pour faire face à ce climat équatorial.
Toutefois, l’attitude du responsable de maintenance éveillerait un questionnement des moins suspicieux des miliciens, car il ne cessait pas de se retourner, de regarder dans tous les sens en quête d’une ombre que seule son imagination cultivait la présence. Et pourtant le secteur n’offrait guère peu de raisons à s’incruster dans cet univers pénible et si peu engageant pour en faire un parcours de promenade. S’arrêtant tous les vingt mètres, scrutant une filature milicienne. Alors qu’il n’avait aucune raison de paniquer comme un poussin face au renard. Qui verrait une anomalie à ce qu’un membre de la maintenance s’égare dans le labyrinthe du district 03 ?..

A vrai dire, c’est dans un secteur de la machinerie laissé à un abondant involontaire, sous la rupture de certaines de ces vieilles dames dont la fabrication de pièces de rechanges ont depuis longtemps vu le fabrication cessée. Sous une excuse plus proche d’une pirouette politique, que le conseille à volontairement décidé que l’efficacité de ces doyennes technologiques ne méritaient pas de prolonger leur utilisation, tourner pour la plupart à servir les niveaux inférieurs au 02. Des raisons plus obscures semblaient donc être la véritable origine de cette option qui ne se validait pas sous la pseudo incapacité des services de maintenance.
Pour l’heure, un front suintant à grandes eaux, la dernière génération des Silmaris affichait une couardise qui laissait penser que ses motivations avaient un parfum d’illégalité.
En réalité, le bricoleur avait certes la volonté de se procurer quelques pièces mécaniques et certains composants électroniques en vue de construire des petites unités autonomes de production d’énergies. De là venait sans-doute une certaine crainte d’être assimilé pour un trafiquant alors qu’il ne cherchait qu’à se procurer des éléments nécessaire pour son expérience, non avaliser par le conseil. Car, pour le reste, nul ne pouvait condamner à responsable de la logistique de l’enceinte d’Helion de vérifier l’état des installations dont il avait la responsabilité, voir même l’établissement d’un planning de travaux.


**  Je vais crevé !.. Pourrait mettre une clim’ ici… J’aurais dû opter pour le district 03, franchement, à quoi je pensais lorsque j’ai choisi ce lieu de rendez-vous.   **

D’un geste vif, l’ingénieur essuie son visage dégoulinant d’un coup de chaud que le membre de la soit disant élite de la cité. Se retournant une nouvelle fois pour chercher la demoiselle qui se faisait attendre. Bien qu’il ait déjà travaillé avec elle, il entreprenait pour la première fois, un deal que certains percevraient comme un non respect des procédures. Avançant de couloir en couloirs, sans montrer le début d’une hésitation. Puis enfin, il avait rejoint le point de rencontre choisi pour discuter d’un business, qu’il sera ensuite aisé à maquiller dans des relations professionnelles plus ordinaires. Le regard fuyant un danger inexistant, Magnus murmura dans un souffle un appel quasiment inaudible.


« Mademoiselle Wighart… Êtes-vous là ?.. »






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t1385-helion-magnus-silmaris-vous-etes-presse-dommage-pour-vous#21049 http://www.afterdawn-rp.com/t1346-magnus-le-paresseux
avatar

Personnage
Occupation : Réparatrice, R2
Âge : 32 ans
Localisation : Helion

Baelyn ♥

Messages : 348
Médaillons : 1424

Crédits : Noemlk
Avatar : Lindsey Morgan
Présence : 7/7

Pseudo internet : Noemlk
Multi-comptes : Eykho ✶ Rhaelyn ✶ Cixi






Helion • Civil



 Sujet: Re: A private business to the communitary interest…   Lun 23 Juil 2018 - 13:35


A private business to the communitary interest…

L’atmosphère pesant avait envahit bon nombre de structure composant cette architecture en verre. Les intempéries externe était parvenu à faiblir le lieu le plus sécurisé de la région. Si beaucoup pensaient que les ingénieurs se penchaient sur l’amélioration de cet air devenu irrespirable, Rhaelyn savait au combien cela n’était qu’une parade. La politique du dôme n’était bonne que pour les niveaux supérieurs, au risque de sacrifier le peuple du bas. La mécanicienne en avait toujours fait partie. Si, au départ, cette dernière vivait de beaux jours au rez-de-chaussée, elle était loin d’en dire de même aujourd’hui. Le bloc, dans lequel elle vivait depuis son plus jeune âge, avait été détruit lors des derniers évènements. Ainsi, on lui avait attribué une chambrette, loin du confort –déjà précaire- de son ancien lieu de vie. Un espace restreint dont chaque millimètre était occupé par d’autres malchanceux comme Rhaelyn. Dans son malheur était né un petit bonheur, ce pour plusieurs raisons : elle était devenu extrêmement sollicité pour ces divers talents, elle s’était rapproché de l’homme pour qui elle était éperdument amoureuse et dernièrement, le bouche à oreille commençait à faire un effet tel, qu’on pensait à la promouvoir dans les mois –ou peut-être années- à venir.
Malgré que l’oxygène manquait à nombre d’entre eux, la mécanicienne de tous niveaux avait fini par s’habituer à ce nouvel air. Bien trop entêtée, elle n’aurait jamais accepté suffoquer dans un coin, à économiser le moindre souffle, dans la chance infime de vivre un peu plus longtemps. Non, elle voulait se rendre utile, que sa vie devienne riche de par l’aide qu’elle apporterait aussi bien à ce dôme et son gouvernement qu’elle haïssait, qu’aux habitants défendant les mêmes principes trop utopiques au goût des plus neutres. Sa passion avait donc pris l’intégralité de son emploi du temps, au point qu’il était difficile pour elle de profiter un instant de ses amis. Heureusement, les Lucioles étaient là pour elle, coéquipiers avec qui elle passait le peu de temps libre. Le soir, elle retrouvait, lors du couché, son petit ami envers qui ses sentiments grandissaient chaque jour qui leur était offert. Si parfois les nuits étaient courtes de part leurs longues discussions et échanges tendres, ces-derniers ne modifiaient en rien son talent, ni même sa résistance.

Du moins, c’était le cas jusqu’à ce jour. La matinée avait été longue et le manque de sommeil additionné au manque d’oxygène rendait Rhaelyn vulnérable. C’était la première fois qu’elle ressentait une fatigue telle. Heureusement, les réparations qu’elle devait accomplir étaient d’une simplicité de sorte que ses gestes étaient automatiques et n’avaient guère besoin de grandes réflexions. Les heures passèrent lentement mais passèrent tout de même. L’heure de son rendez-vous arriva et elle était même en avance. Elle avait traversé la moitié du dôme avant d’arriver dans la salle des machines.
L’air y était irrespirable, pire que dans les districts voisins ou même dans le bloc dans lequel Rhaelyn dormait, tous empilés les uns sur les autres. Mais le lieu était désert, parfait pour les échanges politiquement incorrects. Son cœur cherchait par des battements moins espacés à oxygéner son corps de la meilleure des manières, tout comme son souffle devenu court et sifflant. Même si la mécano était habituée à être sous-oxygéné, elle peinait à rester dans la dure réalité. Les gouttes de sueur perlaient sur son front couvert de suie et de crasses. Elle les chassa d’un revers de manche avant qu’elles ne rentrent en contact avec ses yeux. Le lieu était vaste et elle pensa qu’il serait dur de se retrouver si jamais elle s’éloignait de trop. Alors, elle s’écarta à un bon mètre de l’entrée. Elle jeta un œil sur sa montre qui affichait : « 12 :25 ». Encore cinq minutes. Un temps qui paraissait une éternité lorsque l’air était impur et le sommeil insuffisant. Rhaelyn avait décidé de rester debout afin de ne pas tomber dans les bras de Morphée.

Les cinq minutes passées, elle n’avait toujours pas vu l’ombre d’un Magnus. Inquiète, elle décida de quitter sa cachette pour découvrir l’homme avec qui elle devait discuter business. Il était un peu plus grand qu’elle, les cheveux longs souvent mal peigné, son visage est habité par une barbe de quelques jours. Se cachant derrière les larges tuyaux cuivrés, elle aperçut une silhouette correspondant à celle de Magnus. Suffisamment intelligente, elle ne se fia pas à sa vision, qui parfois, à cause de la sous-oxygénation, lui jouait des tours. Après un instant d’observation, l’homme finit par se faire entendre, du moins si l’on pouvait qualifier ça ainsi. Furtive, elle se glissa jusqu’à lui sans faire un bruit, se retrouvant tout juste derrière lui.

« Monsieur l’ingénieur ! » souffla-t-elle à son oreille se dressant sur la pointe des pieds afin de dépasser ses épaules.

Amusée, elle finit par le contourner et montrer son apparence plutôt douteuse : les cheveux tiré en arrière en une queue de cheval mal dessinée et le visage couvert de saletés.



Pando

_________________
You touched me in the heart,
like a knife can hurt.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t1070-helion-rhaelyn-wighart-the-marks-humans-leave-are-too-often-scars http://www.afterdawn-rp.com/t1064-rhaelyn-wighart-termine?highlight=Rhaelyn https://www.youtube.com/watch?v=6LMmVZp_B8I&list=RDBRfTpiFHd
 
A private business to the communitary interest…
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Dawn :: Helion :: Niveau 0 :: Ateliers :: Machinerie-