AccueilAccueil  TumblrTumblr  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Informations RP

Φ Nous sommes en 2481
Φ Chapitre I en cours
Φ Rejoignez Reiver !
Φ Privilégiez les rôles attendus
Informations HRP

Φ Retrouvez AD sur Bazzart et PRD
Φ Collectionnez les trophées
Φ Devenez parrain ou filleul !
Φ Prochaine MàJ le Le --/--
Personnages

31 joueurs
45 personnages
20 Hommes
25 Femmes
Helion 15 hab.
Reiver 11 hab.
Steros 13 hab.
Extérieur 6 hab.

 

 (15/08/81) Mes Lucioles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage
Occupation : milicien
Âge : 33
Localisation : Reiver



Messages : 1439
Médaillons : 1515

Crédits : Lydie
Avatar : Felicity Jones
Présence : Une semaine sur deux

Pseudo internet : Dar dar
Multi-comptes : Jaxson Ace




Reiver • Milice



 Sujet: (15/08/81) Mes Lucioles   Ven 19 Oct 2018 - 22:09

Les Lucioles
&
Nenia
Mes Lucioles



Le troisième trimestre était arrivé depuis plusieurs semaines et se déplaçer devenait toujours plus compliqué. Heureusement que ces années d’entrainement lui avaient permis d’avoir un certain tonus et que c’était plus par ordre médical que la milicienne restait allongée. Enceinte de jumeau, elle était confinée depuis son arrivée au niveau 1 avec les autres personnes qui souhaitaient intégrer le dôme et devenir du bétail pour le gouvernement. Elle les méprisait, ces mêmes personnes, qu’elle avait aidé des années durant, à intégrer Helion par des voies illégales, leur trouvant des puces, une nouvelle identité et ce qu’elle pensait être un avenir. Mais l’avenir était à l’extérieur. Ou bien l’avenir était à Helion sans le système mit en place.  Ils n’étaient pas conscients du nid à emmerdes que le dôme était. Pourtant, elle voulait croire que certain préférait plier l’échine face à une dictature pour avoir un toit et un repas plutôt que courir à l’extérieur et vivre dans le danger constant… C’était compréhensible. Elle ne parlait qu’à peu de personne et on lui interdisait de s’adresser aux réfugiés.

Peu de temps après son arrivée, elle avait compris qu’un des miliciens faisait partie du mouvement. Il était une Luciole. Ils échangeaient régulièrement jusqu’à ce qu’il lui apprenne qu’une réunion allait se fait à la moitié du mois d’Août. La date allait se décider en fonction de la milicienne. Un rendez-vous avec le médecin était convenu dans cette période mais elle devait sortir du niveau 1, à tout prix. Alors, elle ordonna au milicien, la nuit avant la date prévue d’aller saboter la machine qui allait l’examiner. Elle devait faire une échographie ainsi que plusieurs examens pour s’assurer de l’activité de ses deux petits garçons.

Dans une crise presque hystérique, elle refusait de ne pas les voir et le médecin finir par céder en l’envoyant avec un milicien au niveau 0 vers un médecin disponible et prêt à la recevoir. Un médecin qui travaillait habituellement au niveau 2 mais qui venait consulter au niveau 0. Le hasard, avec de grosse guillemet, faisait bien les choses car il était partisan du changement même s’il appréciait les nouvelles mesures mise en place par le conseil. On lui acheta son silence. Il la reçut en présence du milicien qui n’était autre que la Luciole. Il fit une prise de sang et examina rapidement les enfants avant de les laisser partir après avoir passé des vêtements un peu plus discrets que cette tunique blanche qu’elle arborait. Nenia enfila une longue robe noire et la luciole l’aida à sortir par une seconde porte. Avant de partir, elle attrapa le milicien et lui demanda dans un murmure de surveiller le médecin dans les jours à venir. Si ses parents pouvaient la dénoncer, n’importe qui pouvait le faire. Lui indiquant le chemin à prendre, elle atteignit le lieu-dit et frappa à la porte, laissant le milicien avec le médecin pour réagir en cas de besoin. La porte s’ouvrit et elle découvrit un visage familier. Impassible face à lui pendant quelques instants, elle lui fit un signe de tête et un léger sourire apparut sur son visage durcit par les années passées à Reiver.

Bishop, je savais que tu trouverais la lumière, dit-elle simplement en rappel au code donné il y a dix ans de cela.

Ven Bishop, cet homme qu’elle avait rencontré à son arrivée à l’avant-poste, qui lui avait montrée qu’il était digne de confiance pour qu’elle lui parle des Lucioles. Et cela avait porté ses fruits. Il était toujours en vie et il était une Luciole. Elle attendit qu’il la laisse passer, avançant à son rythme, une main protectrice posée naturellement sur son ventre. Elle découvrit plusieurs personnes dans cette pièce. Son regard presque impérieux les toisa quelques instants notamment deux femmes qu’elle ne connaissait pas. Pouvait-elle leur faire confiance ? Y avait-il une taupe parmi eux ? Elle voulait voir ses Lucioles, ses petitse Lucioles. Aucun autre visage familier. Pas même l’amour de sa vie… ou du moins ce qu’il en restait.

Où est Seth ? demanda-t-elle en cherchant une chaise pour s’asseoir.

Une fois la réponse donnée, elle fit un nouveau signe de tête et s’installa en poussant un soupir. La position debout était difficile mais c’était toujours mieux qu’allongée où les remontées gastriques lui brulaient l’œsophage. Son faciès était peu amical, elle avait confiance en Ven mais elle restait méfiante face à ces nouvelles têtes. Il y avait plus Zahora pour s’assurer qu’ils étaient dignes de confiance, partie peu avant son arrestation. Elle avait pu avoir quelques informations au sujet du groupe, malgré tout, et elle était là pour donner un coup de pied dans la fourmilière.

Elle espérait qu’ils savaient qui elle était parce qu’elle n’allait pas s’amuser à faire les présentations et leur adresser un sourire bienveillant. Les choses devaient bouger. Des têtes devaient tomber.

Bien, j’ai moins d’une heure avant qu’ils commencent à se poser des questions. Qu’avez-vous fait pendant mon absence ? Et que comptez-vous faire ?



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t146-nenia-wald-terminee
avatar

Personnage
Occupation : Archiviste, accréditation D0z
Âge : 24 ans
Localisation : Helion



Messages : 2845
Médaillons : 13554

Crédits : Tumblr
Avatar : Dove Cameron
Présence : 3-4/7

Pseudo internet : Sammix
Multi-comptes : Naveen & Fiona



Helion • Élite, évolué



 Sujet: Re: (15/08/81) Mes Lucioles   Dim 21 Oct 2018 - 22:40

(15/08/2481) Mes Lucioles

Je n'étais pas dans le mouvement depuis très longtemps, mais je savais être une pièce potentiellement importante du dispositif qui pourrait être mis en place prochainement. Le groupe n'était pas guère actif, alors cette petite réunion pourrait faire en sorte de faire bouger les choses, je le savais clairement, alors je ne manquerais cette réunion pour rien au monde, surtout que l'une de nos membres historiques devaient être présente ce soir malgré un état avancé de grossesse. Elle avait des jumeaux, du moins, c'était ce qui avait filtré à travers les archives, il ne lui en restait plus pour longtemps mais elle n'avait toujours pas accouchée. Je ne savais pas quoi en penser, elle prenait de gros risques en venant ici, comme si une femme enceinte ne se remarquait pas, mais cela n'avait guère d'importance, le tout étant qu'elle ne nous fasse pas les petits maintenant, ce serait assez bête. Alors, je me rendais sur le lieu de réunion au niveau 0, dans une des aires désaffectées de celui-ci, là où il n'y avait rien, du moins en théorie, là où nous serions tranquilles du moins à priori. Alors, je frappais à la porte, donnant le code qu'il fallait pour que Ven m'ouvre. Cela me faisait toujours bizarre de me dire que lui aussi faisait partie de l'aventure, tout comme Rhae d'ailleurs. Et finalement Nenia arriva, celle qui semblait être notre leader, qui était de passage sous le dôme pour raison médicale. Elle avait les traits tirés, elle n'était pas au mieux, mais cela se voyait à travers son ventre bien rebondi. Cependant, je ne lui en voulais pas d'avoir le visage aussi fermé. Elle ne nous connaissait pas, et sans doute avait-elle peur que nous ne soyons pas de confiance, ce que je comprenais parfaitement. Et elle posa les premières questions, ne prenant pas de pincettes, ne prenant pas le temps de faire de quelconques présentations, mais je savais qui elle était si cela pouvait la rassurer. Qu'est ce que nous avions fait ? Qu'est ce que nous comptions faire ? Je ne connaissais pas véritablement l'historique du groupe, et je ne connaissais pas la marge de manoeuvre exacte que nous pouvions avoir. Alors, je ne me risquais pas encore à une réelle prise de parole. D'autres étaient mieux placés que moi pour cela vu qu'il me semblait être une des dernières à être arrivée dans le game.


_________________

« you got to be good to be true »
▬ Riviera. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Personnage
Occupation : Réparatrice, R2
Âge : 32 ans
Localisation : Helion

Baelyn ♥

Messages : 378
Médaillons : 1518

Crédits : Noemlk
Avatar : Lindsey Morgan
Présence : 7/7

Pseudo internet : Noemlk
Multi-comptes : Eykho ✶ Rhaelyn ✶ Cixi






Helion • Civil



 Sujet: Re: (15/08/81) Mes Lucioles   Jeu 25 Oct 2018 - 9:23






Mes Lucioles
Every human being is a puzzle of need.
You must become the missing piece.



A peine levée déjà au travail. Je ne perdais jamais de temps pour me préparer et subvenir aux besoins sans cesse croissant de ce dôme. Même si mon métier me plaisait et que c'était une chance d'exercer une passion à longueur de journée, il arrivait que certains matins la motivation n'apparaisse pas. Ce matin là, c'était le cas. Pourtant, je n'étais pas moins active pour autant. En seulement quelques minutes j'avais rejoint le niveau 2 afin d'apporter mon aide : une bouche d'aération défectueuse. Ce genre de réparation était devenu une routine, souvent la cause était des débris de l'extérieur s'y introduisant et bouchant alors le conduit. Le seul moyen de parvenir à tout dégager était d'y aller à mains nues. Rien qu'une personne lambda ne puisse faire. Mais bon… chaque métier à ces contraintes.

Ce fut donc de cette manière que je me retrouvai dans ce conduit, accroupie. Après plusieurs minutes de déblayage, une voix raisonna dans le conduit de manière si inattendue que je ne pus retenir un sursaut. Durant mon élan de stupeur ma tête tapa le haut du conduit ce qui créa une résonance des moins discrètes. Une fois que j'eus repris mes esprits, je rejoignis l'entrée du conduit pour rejoindre cette voix familière. A travers le cadre de l'entrée, je reconnus celui pour qui mes sentiments étaient toujours plus forts. Je ne pus m'empêcher de rire en pensant qu'il n'y avait que lui capable de venir me chercher dans un conduit. Une fois à son niveau, je sortis de ce conduit et retira mes lunettes de protection pour les déposer sur le sommet de ma tête.

« Que me vaut cette visite matinale ? » demandai-je un sourire malicieux au coin de la bouche.

Rapidement, il me fit comprendre que la réunion concernant notre clan aurait lieu un peu plus tard dans la journée. Je pris cette information et l'enregistrai dans un coin de ma tête.

« Ca marche, je viendrais un peu plus tôt pour t'aider à préparer. » chuchotai-je pour que personne ne puisse nous entendre.

* * *

Vint l'heure du rendez-vous. Quelques machines réparées, quelques conduits dégagés, je finis par m'éclipser de mon poste pour rejoindre l'homme que j'aime. Si cette réunion me faisait grandement plaisir, j'avais beaucoup de mal à partager mon opinion et surtout à écouter celui des autres. C'était donc à reculons que je me rendis dans la salle privatisée rien que pour eux. Rien que d'imaginer faire preuve de sociabilité me freinait déjà, mais je pouvais faire un effort.

Première arrivée, je fus vite rejoint par Bishop que la rébellion semblait rendre heureux. Nous rentrâmes dans la salle et nous commençâmes à tout mettre en place. La complicité qui nous unissait nous permettait d'aller vite mais avait aussi le pouvoir de m'apaiser. Ce jusqu'au moment où quelqu'un frappa à la porte. Mon cœur s'empressa tandis que Bishop alla ouvrir. Une femme blonde qui semblait tendre fit son entrée. Rapidement, son aspect physique me rappela une description qu'on m'avait faite d'elle. C'était cette fille qui avait échangé un moment qui m'était déplaisant avec Ven. Serrant la mâchoire je la suivis du regard sans même la saluer. Elle avait beau être mignonne et plutôt agréable à fréquenter ma haine envers leur petite histoire m'empêchais d'être hypocrite.

Un deuxième coup retentit. Cette fois-ci, derrière la porte se trouvait une femme au ventre rebondit. Soudainement de nombreuses idées me traversèrent l'esprit dû à une jalousie plutôt extrême, je l'avoue. Un instant, je crus que cet enfant avait un rapport avec Ven. Je secouai la tête pour ôter de mon esprit ses idées farfelues. Son sourire et son regard impérieux ne me plaisait guère et mes yeux lui firent savoir. Les bras croisés et restant en retrait, je l'observais sans jamais broncher passant d'une femme à l'autre. Les deux femmes, ainsi que Ven pouvait tout à fait remarquer ma nonchalance et je m'en fichais bien. Après tout, elles n'avaient pas confiance et moi non plus, pourquoi devrais-je faire plus semblant qu'elles.

Lorsque la femme enceinte parla de Seth, je me sentis offusquée. Alors elle le connaissait ? Je prenais un peu trop à cœur l'idée qu'il n'était l'ami de personne d'autre que moi. Bien trop impulsive, je lui répondis du tac au tac.

« Il a eu un empêchement. » dis-je sèchement.

Je resserrai mes bras croisés à la poitrine et continuait de la dévisager sans fin avant qu'elle ne parle des dernières actions effectuées par le groupe. Sans ajouter un mot, je sortis de ma poche une clé usb que je laissai glisser sur la table placée au centre de la pièce. Cet engin je l'avais durement récupérée avec Nox et j'étais plutôt fière de pouvoir partager ces informations primordiales pour la suite des événements.

« Dans cette clé : les plans des structures, les prochains travaux, on peut facilement y dénicher les endroits affaiblis et en tirer profit. »

CODAGE PAR AMATIS


_________________
You touched me in the heart,
like a knife can hurt.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t1070-helion-rhaelyn-wighart-the-marks-humans-leave-are-too-often-scars http://www.afterdawn-rp.com/t1064-rhaelyn-wighart-termine?highlight=Rhaelyn https://www.youtube.com/watch?v=6LMmVZp_B8I&list=RDBRfTpiFHd
avatar

Personnage
Occupation : Ingénieur armement
Âge : 28 ans
Localisation : Helion

Rhaelyn <3

Messages : 337
Médaillons : 974

Crédits : Lyn d'amour <3
Avatar : Evan Peters
Présence : 7/7

Pseudo internet : Sha Lottie
Multi-comptes : Slown Erzion / Kaenya Obs




Helion • Élite



 Sujet: Re: (15/08/81) Mes Lucioles   Ven 2 Nov 2018 - 19:26


MES LUCIOLES
Des moments de doute, où tout avait tendance à stagner, le temps passait au ralenti, sans un avancement digne de ce nom. Il y avait des périodes, des moments de creux, qui offrait cette impression, affligé, impuissant. Si l’état du dôme était pitoyable, je ne volais pas plus haut ces derniers temps. Entre l’accident avec Michaël, la peur que j’ai eu de voir mes deux douces tomber par ma faute, je me remettais en question. Beaucoup trop.

Puis on vint m’annoncer son retour.. Nenia sous les ailes d’Helion. Je n’en croyais pas mes oreilles, mon coeur battait la chamade, comme si le fantôme du passé allait faire tout resurgir. S’en était le cas, elle revenait pour nous, pour agir, j’en étais sûr. Si pour moi, elle était le pilier des Lucioles, si c’était, finalement grâce à elle que j’en étais là, s’en était pas le cas pour tout le monde. Il fallait que je les prévienne, Rhae, Nox, Riviera et les autres..
Peut-être que c’était l’heure du grand gong, l’heure du grand changement.. Entre les désillusions qu’avait emmené l’allocution quelques mois plus tôt, et les conséquences de leurs décisions, la vie sous la capuche de fer, était loin de ressembler à l’image que nous nous étions faite. Paisible et équitable. Tout avait changé.. Bien plus qu’il y a dix ans, et ça, Nenia devait le voir par elle-même.

***

J’attendais Rhae au lieu de rendez-vous. Une vieille pièce désaffectée, dégoulinant de tuyaux oxydés et de tas de débris roussis par le temps. Nous installâmes une table, quelques chaises et un peu de lumière, histoire de pouvoir apercevoir les visages de nos camarades. Cela ne valait pas notre QG dans les bas fonds, mais ça ferait l’affaire.  Auprès de ma brune, je me sentais renaître, comme-ci, grâce à elle, je retrouvais cette hargne des premiers jours, cette combativité qui me tenait encore debout. Oubliant le léger coup de mou qui m’avait légèrement ébranlé, je me penchai vers elle, pour lui voler un dernier baiser, me revigorer de ses forces.

Alors que j’installai quelques notes et divers travaux de toutes ces années sur la table, le code de la porte se fit entendre. J’allai ouvrir pour tomber sur le visage de Riviera, un sourire aux lèvres je l'accueillis, lui faisant signe d’entrer. Nous ne nous étions pas reparlé en privé depuis ce fameux jour, à part pour ce qui concernait les Lucioles. Peut-être par respect pour Rhae.. Nous étions tous là, tous prêt à accueillir Nenia au sein de sa propre révolution. Enfin pas totalement, il manquait Seth, ainsi que Nox, que j’aurais vraiment aimé que Nenia rencontre. Cette gamine pouvait devenir une pièce maîtresse de notre cause, malgré l’appréhension que j’avais de l’ impliquer dans tout ce merdier.

Le code retentit une dernière fois. Je me pressai d’aller ouvrir, pour offrir à l’encadrement de porte une Nenia enceinte jusqu’aux dents. Quelle belle surprise, fixant quelques secondes son énorme bide, je m’en détachai pour la regarder dans les yeux. les traits tirés, des cernes bien apparentes, Reiver avait frappé, l’avant-poste et son mode de vie bien à lui. Bien trop rude pour faire grandir un enfant paisiblement.

“ça te sire à ravir dit donc.. "

Dis-je un sourire aux lèvres, bien heureux de la retrouver malgré ma moquerie ironique.
“Ou la lumière m’a trouvé, je ne sais plus trop..”
En référence à ce qu’elle avait fait pour moi, la confiance qu’elle m’avait accordée en m’offrant le code pour trouver les rebelles.
Lui faisant signe d’entrer, je refermai la porte pour la verrouiller derrière nous. Presque magistralement, elle s'avança au centre de la pièce tout en identifiant les visages des nouvelles recrues. Bien loin de trouver le groupe d’il y a 10 ans, elle demanda directement où était Seth, une évidence. Mais à ma grande surprise Rhae répondit aussi sec, gardant sa rancoeur au fond de son coeur.

Je me positionnai derrière celle-ci, lui serrant tendrement la nuque, comme pour lui rappeler que la situation n’était pas propice aux pics et aux couteaux de son impulsivité. Si je prouvais à Nenia ma confiance envers elle, peut-être l’accepterait-elle plus facilement. Même si au fond, la façon dont le sujet de Setharam avait fait réagir Rhae, me peinait légèrement.
Entonnant un air un peu plus jovial que toutes les humeurs maussades de ces femmes dans cette pièce je m’avançai d’un pas.

“ Tout le monde n’a pas pu venir en effet. Il manque Seth et Nox.. Mais ils auraient souhaité être là… Nox voulait vraiment te rencontrer, je lui ai beaucoup parlé de toi et ce que tu as fait pour les Lucioles…”

Mais il fallait se dépêcher, le temps était compté. Si nous avions de la chance d’avoir Nenia parmi nous, ce n’était que pour une courte durée, et elle nous le fit bien comprendre. Sans passer par mille chemins, il fallait aller droit au but, du concret au réel.

“ Il s’en est passé du temps Nenia.. Et nous n’avons pas toujours été au top de notre forme, je t’avoue… Mais nous avons pas mal avancé. Sur le domaine des clandestins, il y a eu beaucoup d’améliorations, Seth a confectionné une nouvelle génération de puces, ils peuvent vivre une nouvelle vie sous une nouvelle identité. Notre réseau s’agrandit de jour en jour.. et les consciences se réveillent peu à peu.. Quelques coupures d’électricité… Nous avons échangé les vivres des niveaux supérieurs avec les nôtres.. Des actions dans le genre. “

Mais c’était lors de cette dernière action où nous avions été le plus efficace. Je laissai Rhae sortir la clé USB et s’expliquer sur son utilité. Comme pour compléter sa phrase, je continuai à sa suite, posant une main sur son épaule, voulant garder un lien avec elle, voulant maintenir le contact de ma dulcinée.

Nox et Rhaelyn ont risqué leurs vies pour récupérer ces informations. On va pouvoir les utiliser pour un gros coup, mettre à mal le département 7 et 8. Si on peut dénicher enfin ce qui se passe là-dedans, que le peuple voit au grand jour les noirceurs de leurs représentants, on les tiendra… En partie…”

Je n’avais pas encore mis ce sujet sur le tapis avec qui que ce soit, mais c’était le moment d’en parler. Inconsciemment, je voulais prouver à Nenia que nous n’avions pas chômé, que, nos ambitions n’étaient que plus grandes de jour en jour.  Regardant tour à tour les filles autour de moi, j’espérai croiser cette flamme dans leurs pupilles, celle qui animait les miennes.

code by bat'phanie

_________________
I know a lot. But I didn't see anything.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t765-helion-bishop-_-la-tete-trop-pleine-pour-l-avoir-dans-les-nuages http://www.afterdawn-rp.com/t760-bishop-la-tete-trop-pleine-pour-l-avoir-dans-les-nuages#bottom
avatar

Personnage
Occupation : milicien
Âge : 33
Localisation : Reiver



Messages : 1439
Médaillons : 1515

Crédits : Lydie
Avatar : Felicity Jones
Présence : Une semaine sur deux

Pseudo internet : Dar dar
Multi-comptes : Jaxson Ace




Reiver • Milice



 Sujet: Re: (15/08/81) Mes Lucioles   Sam 10 Nov 2018 - 13:05

Les Lucioles
&
Nenia
Mes Lucioles


Occupé. La seule réunion où elle allait pouvoir être présente et il était occupé ? Elle s’attendait à ce que Ven lui répondre mais c’était cette femme qui prit la parole. Elles devaient avoir probablement le même age. La dévisageant sans réagir à cette brève réponse, elle lui asséna un regard peu amical. Pourquoi parlait-elle pour lui ? Ils se connaissent en dehors des Lucioles ? En l’espace d’une courte seconde, Nenia a le temps de se monter toute une histoire qu’il lui donna des aigreurs. C’est moi, l’amour de sa vie. Bas les pattes. Assise en face des autres membres, elle vit l’ancien habitant de Reiver se mettre derrière cette femme comme s’il voulait lui faire passer un message. La future mère le regarda sans réagir, gardant une main sur son ventre arrondi. Une certaine Nox aurait voulu la rencontrer. Déjà que le visage de la milicienne n’était pas jovial, son regard s’assombrit. Il était temps de remettre les choses au clair. Seth aurait dû être là pour qu’elle puisse lui secouer les puces parce que les Lucioles avaient perdu leur éclat. Elle le savait par des informations qu’elle avait pu récupérer à gauche à droite. Elle reviendrait sur ces quelques informations après, préférant demander où ils en étaient.

Certains devaient être arrivés depuis peu. Elle pensait ça de la blonde qui était en retrait. Souvent les nouveaux osaient moins parler mais avec le temps et l’expérience, ils montraient leur vrai visage, leur véritable force. L’ancien milicien reprit la parole comme pour se justifier qu’il y ait eu des phases où le groupe n’était pas au meilleur de sa forme. Il lui annonça que les Lucioles avaient permis d’aider au mieux les clandestins. Des échanges de vivre avec les niveaux supérieurs. Un léger sourire apparut sur son visage. Elle aurait aimé voir ça.

Ce fut la femme devant Ven qui reprit la parole après avoir sortie une clé qu’elle posa sur la table. Nenia observa l’objet tout en l’écoutant. Les plans. Une bonne chose qu’ils aient pu récupérer ces informations. Par contre, ce n’était qu’une information temporaire avant les nouvelles mises à jour. La milicienne n’en était pas certaine mais dans les prochains mois, voir la prochaine année, ils découvriront si leur clé les aidera encore. Un simple hochement de tête avant de reposer ses yeux sur ce couple. Ven expliqua vouloir mettre à mal les départements 7 et 8 pour éveiller la conscience des gens sur les expériences qui sont menés là-bas. Les choses n’allaient donc jamais avancer.

Nenia attendit de voir si quelqu’un d’autre avait quelque chose à rajouter, notamment la blonde, la brune ayant assez parlé à son goût puis décida de prendre la parole, ne comptant pas se faire couper.

On s’en tape du département 7 et 8, lâcha-t-elle froidement. Ce n’est pas ça qui réveillera la population tant qu’on ne touche pas à leur petit confort aussi, maigre soit-il. J’ai cru comprendre que des actions avaient des mises en place pour aider le peuple mais ce n’est que de la poudre aux yeux. Derrière ça, ils cachent quelque chose. Ils agissent pour mieux vous manipuler sans que vous puissiez avoir votre mot à dire.

Ça fait dix ans qu’on m’a jeté dehors. Et ça fait dix ans que les mêmes noms résonnent encore et encore. Ils gouvernent le dôme, vivent dans un luxe à faire vomir pendant que le reste survit.

Au final, rien n’a changé. Entre faire partir les gens qui veulent fuir ce système pourri jusqu’à la moelle, et ceux qui veulent rentrer pensant avoir un meilleur avenir ici alors que ce n’est qu’une illusion. Contrôlé, sans liberté, surveillé, rationné tout en remerciant le dôme d’exister alors qu’Il les piétine jour après jour.

Vous êtes des rebelles. Nous sommes des rebelles à jamais. Parce que ce monde dans lequel nous survivons n’est pas à la hauteur de nos possibilités. Rien n’a fonctionné jusqu’à présent. Alors, agissons comme tel. Les Lucioles ont toujours été bons, à tendre la main vers autrui. Mais il est temps d’agir différemment.

Pour réveiller le peuple, il faut agir contre lui. Ôtez-leur tout leur confort qu’ils ont et montrez que c’est ceux qui gouvernent qui ont agi. Ils veulent enlever à ce groupe sa raison d’exister en mettant une milice sociale
(le ton était dédaigneux.), coupez l’électricité au niveau 0, enlevez leur la merde qu’ils mangent tous les jours aux lieux de l’échanger avec la bonne bouffe des autres niveaux, ôtez leur toutes espoirs d’améliorer leur petite vie misérable et modifiez tout dans leur vie pour voir enfin Helion tomber. À les aider, ils deviennent des assistés car ils savent qu’il y aura toujours des abrutis qui leur tendront la main, à espérer un monde meilleur pour eux.

Et si le peuple n’est pas content, là… LA, tout sera gagné. Il n’y aura plus grand-chose à faire, seulement voir ce peuple s’attaquer à ceux qui le dirigent.

Le gouvernement doit craindre le peuple. Le gouvernement doit tomber.


La milicienne se montrait intraitable. C’était comme ça et pas autrement. Son regard, son comportement le dégageait malgré la fatigue liée à dix années de vie à l’extérieur. Cependant, elle dégageait une force de caractère, une dureté dans le regard et dans le ton qui leur faisait comprendre qu’elle était déterminée... Et que Reiver avait changé la femme que certain avait connu, annihilant tout espoir.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t146-nenia-wald-terminee

Contenu sponsorisé



 Sujet: Re: (15/08/81) Mes Lucioles   

Revenir en haut Aller en bas
 
(15/08/81) Mes Lucioles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Dawn :: Helion :: Niveau 0 :: Aire désaffectée-