AccueilAccueil  TumblrTumblr  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Informations RP

Φ Nous sommes en 2481
Φ Chapitre I en cours
Φ Rejoignez Reiver !
Φ Privilégiez les rôles attendus
Informations HRP

Φ Retrouvez AD sur Bazzart et PRD
Φ Collectionnez les trophées
Φ Devenez parrain ou filleul !
Φ Prochaine MàJ le Le --/--
Personnages

31 joueurs
45 personnages
20 Hommes
25 Femmes
Helion 15 hab.
Reiver 11 hab.
Steros 13 hab.
Extérieur 6 hab.

 

 (05/11/2475) New Dawn, New Day, New Life.~ Nadzim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage
Occupation : Mercenaire
Âge : 25 ans
Localisation : Extérieur

Messages : 46
Médaillons : 432

Crédits : Sookie
Avatar : Alba Flores
Pseudo internet : Calimera

Out • Rôdeur



 Sujet: (05/11/2475) New Dawn, New Day, New Life.~ Nadzim   Lun 29 Oct 2018 - 20:57

New Dawn, New Day, New Life


      Ma tanière commençait à prendre forme. Certes, auparavant il y avait déjà du matériel mais à présent, j'allais y vivre. Il m'avait fallut donc faire quelques installations comme fabriquer un lit. Et un lit chaud. J'avais trimé pour chasser des animaux assez grands et assez poilus pour en récupérer la fourrure, les vides, les nettoyer, les dépecer, trouver assez de branches et de mousses, les tasser, les faire tomber, recommencer... . Depuis trois mois, j'étais redevenue un electron libre. Mais aussi un electron seul et orphelin. On m'avait offert une vie confortable pendant sept ans, et j'ai pourtant tenu à garder mes réflexes d'une vie sauvage. Hors, ce monde ne permettra jamais à qui que ce soit de tout avoir, et la vie avait donc tranché à ma place, puisque j'en étais incapable. Ça a été brutal. Bien plus brutal que tout les coups les meurtres que j'ai pu commettre. Bien plus brutal que celui qui m'avait reconduit ici.
 Je giflais mes deux joues: "C'est toi qui a choisi Ad! Et tu t'es fais chopper. Comme une débutante! Alors arrête de chouiner. T'es née dans cette humidité aride, tes ancêtres y ont toujours vécu. C'est dans ton sang, alors prend tes responsabilités et fais pas chier!"
J'ai violemment saisi ma lance de fortune que j'avais fabriqué pour chasser. Je marchais vite, martelant le sol de mes pas.
"En trois moi, t'as pas craqué, alors ferme ta gueule et vis ta vie! Seule, en bonne mercenaire indépendante que tu t'es toujours efforcée de devenir en cachette."
J'ai bondi dans un arbre. J'ai attendu. J'ai retenus mon souffle. J'ai arrêté de bouger. La lance prête a faucher l'air. Au bout d'un bon moment une biche maigrelette est apparue. Ma lance à fendu la distance qui la séparait de ma proie et l'a touché au flan. J'ai entendu la pointe s'enfoncer dans sa chair, l'animal geignit. J'ai sauté sur mes pieds et ait retiré la lance de son flan, en regardant, sans une once de compassion cet être en souffrance. Ma vue s'es brouillée. J'ai frappé. Une fois. Deux fois. Dix fois. Je ne sais plus. Je ne voulais plus m'arrêter, ni de frapper, ni de hurler. Du sang à giclé près de ma bouche et mon cri s'est étranglé. La bête ne bougeait plus, décharnée par la violence de mes coups. Je l'ai regardé, ces grand yeux noirs fixaient un monde que seul les morts peuvent voir.
Plic.
Quelque chose de bouillant coulait le long de mes joues et résonnaient sur la peau tendue de l'animal. Je me suis effondrée sur lui, et je l'ai enlacé et j'ai pleuré.

Pardon...Pardon...Pardon! j'ai répété sans cesse.

En trois mois, j'avais pas craqué. Quand la corde s'était tendu, son cœur s'est fendu. Mais je n'avais pas pleuré. Quand j'ai vu ses pieds se balancer à quelques centimètres du sol, je me suis dit que ç'aurait du être moi. Mais je n'ai pas pleuré. Quand on m'a jugé et banni de Stéros je n'ai pas pleuré. Aussi loin que je me souvienne, je n'ai jamais pleuré. Jusqu'à aujourd'hui. Une gamine de dix neuf ans en train de dire pardon à une bestiole... Ou bien à son père. Quel tableau pathétique. Je me suis redressée, j'ai essuyé mes larmes, les premières et les dernières de toute une vie, avec mes mains pleines de sang et j'ai fermé les yeux de la biche avant de caresser tendrement son encolure. J'étais couverte de sang maintenant. Le froid commençait à me saisir, l'humidité à s'infiltrer dans mes vêtements. J'ai pris la biche sur mon épaule, ait raclée ma gorge comme si mes sanglots n'avait rien été d'autres qu'une averse ridicule et j'ai tranquillement repris le chemin de ma tanière, maculée de boue et d'hémoglobine.

                                             @Nadzim Shark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Personnage
Occupation : Batisseur / père
Âge : 32
Localisation : Extérieur



Messages : 527
Médaillons : 923

Avatar : Charlie Hunnam
Présence : 5/7

Pseudo internet : Zora



Nat • Rôdeur



 Sujet: Re: (05/11/2475) New Dawn, New Day, New Life.~ Nadzim   Dim 4 Nov 2018 - 21:26


New Dawn, New Day, New Life
@Adowin Catz [05/11/2475]


Le froid commence à être de plus en plus présent et cela malgré le couvert qu’offre la cîme de la forêt. Nadzim n’est rien d’autre qu’un vagabond solitaire, porté à travers le monde au gré de ses envies, des actions des autres, et de ses pas, tout simplement. Voyageant paisiblement depuis de longues semaines, Ness se demande parfois si la vie ne commencerai pas à devenir belle. Cela fait plusieurs mois qu’il n’a pas été attaqué par des mercenaires ou autres clans indépendants, au contraire. Quelques uns croisés au détour d’un chemin lui ont proposé des petits boulots et ainsi Ness a pu gagner sa croûte et lui permettre d'établir un petit campement durant quelques lunes. Planqué au coeur d’une clairière, Nadzim avait vécus des jours tranquille tout l’automne, mais l’hiver pointant le bout de son nez, il ne peut plus vraiment vivre à la belle étoile. Comme l’an passé, il part maintenant à la recherche d’une grotte ou d’un abris quelconque pour se réchauffer et se cacher du vent ainsi que des rôdeurs.

La forêt Weild regorge de ces cachettes dissimulées derrières des lianes voire tapis de mousse. L’air est si humide en ces lieux que la végétation n’a aucun mal à pousser. Depuis l’aube, le jeune homme marche vers l’ouest lentement. Il scrute chaque recoin qui l'entoure en espérant dénicher la perle rare. Évidemment il pourrait tout à fait retourner à l’endroit où il se trouvait l’hiver dernier mais ça serait retourner vers le littoral, vers l’endroit où sa famille repose et c’est encore trop douloureux.

De sa nation il ne reste quasiment rien, son clan natif n’est plus. Il a été exilé et continue sa pénitence en pensant péniblement à sa tendre mère. La venger aura provoqué son bannissement mais depuis il se sent le coeur moins lourd. Nadzim n’a jamais été aussi riche que depuis qu’il a renoncé au confort d’une vie sédentaire. Parvenant à développer des compétences de coutures grâce à son imaginaire, il avance désormais avec un copieu paquetage. Vêtements d’hivers en peau de loup, ecuelles, briquet de fer, gourde en estomac de mouton, coutelet toujours aiguisé, casquette en cas de besoin … Il est même en possession d’aiguille en fer pour coudre ses vêtements et son sac sans se soucier de la solidité. Pour être bien, il ne lui manque plus qu’un abris pour l’hiver, et d’après son regard affûté, il semblerait qu’il vienne d’en trouver un. “Bien bien …” sourit-il en plissant les yeux vers le flanc de colline. Sous un énorme rocher certainement perdu là lors d’une époque ancienne, il reconnaît le noir annonçant une caverne spacieuse. A voir si elle n’est pas déjà habitée par un ours, sinon cela sera l’endroit parfait. Nadzim dévie sa trajectoire et avance d’un bon pas vers l’endroit repéré. L’entrée de la grotte n’est pas bien haute mais plutôt bien cachée. Le jeune homme resserre les liens de son paquetage autour de ses épaules et commence à escalader jusqu’à atteindre la tanière. “Y’a quelqu’un ?” résonne sa voix dans la caverne sombre. La nuit commence à tomber, il fera noir d’ici 1 heure grand maximum. Fabriquée grâce à une branche épaisse et un peu de graisse sur un tissus, Ness allume une petite torche initialement pendue à sa cuisse. Ca a l’air habité. Il y a clairement des trace d’un foyer au centre de l’espace, un lit de fortune dans le fond et quelques morceaux de bois vers l’entrée. C’est certain, quelqu’un doit habiter dans le coin, mais il n’y a pas grand chose pour en trouver l’identité.

Nadzim hésite à quitter les lieux fissa mais à quoi bon ? Se tournant vers l’entrée, il scrute l’horizon puis la forêt sous ses pieds. Quelqu’il soit, ce type doit bien avoir quelques ressources à piller. Ce n’est pas vraiment le genre du Shark mais à l’approche de l’hiver, tout  est bon à prendre. Son sac toujours vissé sur le dos, il explore l’espace. Il croque dans un morceau de viande séché fraîchement réussis, puis fouille sous le lit. Une peau de bête coussue fait office de couverture. Nadzim est en train de la tâter quand un bruit le fait tressaillir. Quelqu’un vient.

Il n’a pas le temps de beaucoup se déplacer qu’une silhouette se tient dans la gueule de la grotte. C’est à contre jour vu qu’il n’y a pas de feu mais Ness en est certain, il s’agit d’une femme. “Eh bien visiblement oui, c’est habité !” Nadzim tente un sourire en ouvrant les bras, mains vers le ciel, en signe de paix.
made by black arrow

_________________
I CAN'T CONTROL
THIS BLOODLUST
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t858-natives-nadzim-shark-liens-et-rps http://www.afterdawn-rp.com/t851-nadzim-shark-fiche-terminee
avatar

Personnage
Occupation : Mercenaire
Âge : 25 ans
Localisation : Extérieur

Messages : 46
Médaillons : 432

Crédits : Sookie
Avatar : Alba Flores
Pseudo internet : Calimera

Out • Rôdeur



 Sujet: Re: (05/11/2475) New Dawn, New Day, New Life.~ Nadzim   Sam 10 Nov 2018 - 20:45

New Dawn, New Day, New Life


La bête sur le dos, j'ai grimpé la pente qui menait à ma tanière, l'esprit vague. Si vague que je n'ai pas entendu le bruissement que font les mouvements humains, provenant de mon nid. Je me suis arrêtée net  à l'entrée, droite comme un piquet. Mon cœur a sauté un battement. Bordel, quelle idée de laisser si longtemps une caverne sans surveillance: un homme était en train de tâter mon lit, tranquillement. Non mais pour qui il se prend ce boulet, là! Il s'est retourné, a pitoyablement constaté à haute voix ma présence et à esquissé un sourire peu assuré en levant ses mains. Il avait presque l'air mignon mais il dans MA caverne. Oui mon petit, c'est habité et pas par un petit lapin... D'un geste vif, sans lui laisser le temps de finir son geste de paix,  j'ai dégainé mon sabre et lui ai collé la pointe sous le menton, bien qu'il n'ait pas l'air mal intentionné. Si j'avais bien appris une chose en tant que mercenaire, c'est qui fallait savoir s'imposer à l'autre lui montrer qu'on était une volonté sur laquelle on ne pouvait pas agir.  

" Qu'est ce que tu fabrique ici, toi ? Garde tes mains en l'air et parle et je t'assure que cette lame ne te touchera pas." Ai-je déclaré avec un ton clair et détaché, en plantant mes yeux dans les siens, à l'affût du moindre mensonge, de la moindre hésitation.

J'en ai profité pour le détailler. C'était un blondinet avec une barbichette, laquelle, dans un meilleur état psychologique, je me serais bien amusée à en tailler quelques poils. Ses yeux étaient d'un bleu vif qui tirait sur le gris. Il avait une carrure imposante, comme la plupart des survivants. Le corps devaient se développer pour résister à tant d'épreuve. Le miens après ses sept années à Stéros avait profité d'un certains confort et n'avait pas jugé utile de me faire grande et baraquée. Mes activités secrètes m'avait permise de garder une musculature et une capacité de débrouille suffisante. Toutefois j'allais devoir m'endurcir et surtout ne pas faire voir à cet homme mes fragilités. Il avait l'air d'un simple vagabond, pas bien méchant mais assez louche pour être du genre à fouiner pour voler ce qui pourrait lui être utile. Pour tout vous dire, je n'avais pas spécialement envie que ça se finisse en bain de sang, je crois que j'en étais assez recouverte présentement...

"J'ai une biche morte sur l'épaule alors soit tu reste tranquille et on la mange tout les deux avec du thé et des petits gâteaux, (et rapidement parce que ça pèse son poids cette bestiole), soit tu te rebelle un peu trop et je te garantit pas que tu ressortes de cette grotte en entier.  On marche comme ça?" ajoutai-je en recalant la biche sur mon épaule et en haussant les sourcils, guettant sa réaction, la lame de mon sabre toujours à un centimètres de sa peau.


                                                 @Nadzim Shark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



 Sujet: Re: (05/11/2475) New Dawn, New Day, New Life.~ Nadzim   

Revenir en haut Aller en bas
 
(05/11/2475) New Dawn, New Day, New Life.~ Nadzim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Dawn :: L'Extérieur :: Forêt Weild-