AccueilAccueil  TumblrTumblr  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Informations RP

Φ Nous sommes en 2482
Φ Chapitre II en cours
ΦPrivilégiez les scénarii
Informations HRP

Φ Prochaine MàJ prévue le 10/05
Φ Retrouvez AD sur Bazzart et PRD
Φ .
Personnages

15 joueurs
23 personnages
12 Hommes
11 Femmes
Helion 6 hab.
Reiver 7 hab.
Steros 6 hab.
Extérieur 4 hab.

 

 (04.10.2481) Too many expectations ~ Nenia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Marko Eil

Personnage
Occupation : bras droit du commandant
Âge : 36
Localisation : Reiver



Messages : 169
Crédits : moi
Avatar : Armie Hammer
Pseudo internet : Jojo

Reiver • Officier



 Sujet: (04.10.2481) Too many expectations ~ Nenia   Mer 7 Nov 2018 - 17:51

Too many expectations


Jamais la distance entre l’avant poste et le dôme n’avait paru aussi longue à parcourir pour le directeur. Ses absences de Reiver étaient rares, très rares. On ne le voyait quitter son domaine que pour quelques exceptionnelles missions à l'extérieur, ou lorsque sa présence était requise au dôme pour servir d’ambassadeur entre les deux structures. Son déplacement était pour cette fois de nature politique, l’un de ses contacts et partisans ayant souhaiter s’entretenir directement avec un responsable sur la direction que le dôme désirait voir prendre Reiver, mais aussi sur des sujets encore parfaitement non officiels sur lesquels Marko réfléchissait de concert avec eux, suivant une idée de feu le conseiller Will Hayne.

Cependant, la saison officieuse de sa venue était légèrement différente. Des négociations avaient eu lieu suite à l’annonce de la grossesse illégale de la milicienne Nenia Wald et surtout, à l’aveu de paternité du directeur auprès certaines personnes haut placé de sa connaissance. Des négociations et des compromis que Marko n’appréciait pas, mais qui étaient nécessaires pour lui, pour les enfants à naître et pour tous les alliés du dôme qui souhaitaient conserver un élément de sa valeur dans leurs rangs. Aujourd'hui, Marko venait s'assurer que les parts du marché seraient respectées, mais aussi que Wald et sa descendance se portaient bien, si proche du terme.

À Helion, il n’avait aucun pouvoir à part celui que lui conférait son prestige et les habilitations nécessaires à ses strictes allées et venues. Pourtant, il ne pouvait manquer d’apprécier chacune de ses visites dans l’atmosphère si particulière du dôme, ainsi que propreté supérieure de son air et des niveaux supérieurs. Aucune minute à perdre en balade cependant. Son emploi du temps était trop chargé. Il aurait à peine le temps de rendre visite à ses parents.

Voguant d’affaire en affaire, Marko en arriva enfin à la rencontre qui l'intéressait, amplement justifiée par le fait qu’il était un obsessionnel notoire des problèmes concernant Reiver. Ses permissions s’étendaient donc exceptionnellement jusqu’au complexe où était gardée Nenia et c’est avec une certaine fébrilité qu’il s’efforçait de masquer qu’il se laissa conduire jusqu’à la chambre où elle était retenue.

Une fois arrivé devant la porte correspondante, on vérifia son identité, puis on le laissa enfin entrer, refermant derrière lui. Loin d’être le genre d’homme à se rependre en débordement, Marko resta un instant stoïque, devant la porte, à détailler Nenia de tout son saoul. Elle avait changé depuis Reiver, semblant en relative meilleure santé, sans doute grâce à l’air beaucoup mieux traité du dôme. Cependant le changement le plus notable était évidemment ce ventre distendu à l’extrême qui abritait sa futur descendance, dont il ne savait pour le moment rien. Il se décida enfin à s'approcher, venir à côté de son lit en tirant une chaise à lui, songeant avec ironie que c’était plus ou moins ainsi que tout avait commencé entre eux.

-Wald. Son regard se leva vers la caméra de surveillance dont le voyant était éteint, signifiant qu’ils n’étaient pas observés. Il baissa alors à nouveau les yeux sur elle et tendit la main pour prendre l’une des siennes. Nenia.

Et son ton n'en fut que plus chaleureux. Il était toujours difficile de savoir si elle allait lui sauter à la gorge ou se jeter dans ses bras. On ne pouvait jamais deviner à l’avance avec elle. Simplement espérer. Et Marko espérait, pour lui, pour elle, pour leur enfant, qu’elle se soit au moins un peu adoucie.

-J'avais hâte de te revoir.

C’était maladroit, il ne savait pas comment agir, leur relation n’ayant jamais été définie, même entre eux, entre haine et désir, tolérance et frustration, marchant sur un fil en équilibre instable. Il espérait juste tomber du bon côté de la ligne, pour cette fois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t483-reiver-marko-eil-you-call-it-paranoia-i-call-it-awareness http://www.afterdawn-rp.com/t477-paranoia-is-knowing-all-the-facts-marko-eil
Nenia Wald

Personnage
Occupation : milicien
Âge : 33
Localisation : Reiver



Messages : 1683
Crédits : Isleys
Avatar : Felicity Jones
Présence : Une semaine sur deux

Pseudo internet : Dar dar
Multi-comptes : Jaxson Ace



Reiver • Milice



 Sujet: Re: (04.10.2481) Too many expectations ~ Nenia   Mer 7 Nov 2018 - 19:35

Marko
&
Nenia
Too many expectations


Comme les journées semblaient se rallonger sans cesse. Son calvaire n'en finissait pas. Les dernières semaines furent encore plus dures, car les médecins lui avaient ordonnée un alitement strict au risque d'avancer encore plus l'accouchement, ne se levant que pour vidanger cette vessie écrasée par son ventre bedonnant. Le terme de sa grossesse était prévu pour mi-octobre, mais ils l'avaient décidé de l'avancer pour la sécurité de l'enfant. Mais la jeune femme engrossée pensait que le dôme en avait assez d'elle et attendait avec impatience l'arrivée de la milice de Reiver pour l'expulser à nouveau de ces entrailles.

Un sentiment étrange s'était imposé à elle avec un naturel dérangeant. L'envie de retourner à l'extérieur, et une toute petite partie d'elle voulait retourner à l'avant poste car la milicienne avait compris une chose : elle n'avait plus sa place au dôme et encore moins au sein de son propre groupe. Elle n'était plus une Luciole. Reiver l'avait transformée contre tout attente et elle détestait ça. Capable de tout pour atteindre ses objectifs, elle avait été incomprise par les siens.

Elle se sentait extrêmement seule malgré la visite des médecins. Seth et son frère n'avaient pas les autorisations nécessaires pour la voir régulièrement. Plus grand monde ne se souvenait d'elle ici. Alors, Nenia passait ses journées enfermée dans cette pièce surveillée par une caméra reliée à la tour centrale. Dormant la plupart du temps, elle avait eu le temps de réfléchir sur tout et rien à la fois.

Et plus les jours se rapprochaient de la date fatidique, plus elle se sentait paniquer à l'idée d'abandonner ses deux petits. Seulement, la jeune femme avait conscience de n'avoir aucune solution, aucun moyen pour s'assurer leur sécurité. Et ils ne seraient jamais en sécurité sans elle. Elle n'était pas certaine que le directeur, cet amant dont elle ne savait plus quoi penser, comprendrait son état et la soutiendrait. Par principe, Nenia se doutait qu'il irait contre elle. Ou bien était-ce elle qui irait contre lui? Elle ne savait plus. Cela faisait maintenant de long mois qu'ils n'avaient plus échangé des joutes verbales et physiques qu'elle pouvait clairement avouer que cela lui manquait. Étrangement.

Allongée sur le dos, la milicienne somnolait lorsque la porte s'ouvrit. C'était l'heure du repas ? Ou des injections ? Ou une de ces visites médicales pour s'assurer qu'elle n'était pas en train de dilater sans le dire à personne. Il était vrai qu'elle avait pensé et espérait que si elle en venait à perdre les eaux, comme disaient les médecins, elle aurait tout fait pour bloquer la porte et profiter, même dans la souffrance, de la naissance de ses deux petits. Ouvrant un oeil, son cœur s'arrêta pendant une seconde en voyant son visiteur. Marko Eil en personne. Il vient vérifier la marchandise, évidemment. Leurs regards se croisèrent alors qu'il était de l'autre côté de la pièce et rien en dehors de la chaise traînée sur le sol ne vint briser le silence. Son corps se contracta à sa vue sans qu'elle ne puisse le contrôler, frissonnant au passage. Il semblait bien se porter. Cela lui faisait un choc de le voir, ne s'attendant pas du tout à ce qu'il fasse le déplacement jusqu'à Hélion.

Marko se posa sur la chaise, l'appelant d'abord par son nom, jetant un bref coup d'œil en direction de la caméra de surveillance pour revenir vers elle et l'appeler par son prénom. La jeune femme le laissa prendre sa main, sans réagir mais donnant une légère pression pour serrer les siennes tandis qu'il lui annonçait avoir attendu ce moment. Baissant le regard sur son ventre arrondi, elle était émue de l'entendre dire cela. Déglutissant avec difficulté, frotta ses yeux de sa main libre, elle finit par chercher à se redresser pour s'asseoir au bord du lit.

Aidez-moi à me relever, directeur,  demanda-t-elle en sortant des couvertures dans sa longue tenue blanc-cassé.

Un vrai branle-bas de combat pour se redresser comme à chaque fois. Une fois debout, elle posa une main sur l'épaule de l'officier puis se dirigea lentement vers la caméra où des fils maintes fois réparés et renforcés apparaissaient. Elle se mit sur la pointe de pied en poussant un grognement tant son corps était encore engourdis puis attrapa les fils, forçant dessus grâce à son poids. Ils ne tinrent pas longtemps.

Ils ont beau renforcer les fils,  lança-t-elle en se frottant les mains, ils n'ont toujours rien compris. Nous serons plus tranquilles et j'aurai encore droit à une visite aujourd'hui.

Elle revint vers le directeur à son rythme, une main tenant son ventre qui rendait ses déplacements difficiles. Une fois à sa hauteur, Nenia hésita un instant avant de déposer un baiser sur ses lèvres, bref mais significatif, posant après coup son front contre le sien et soufflant :

Je savais que je finirais par vous manquer, vous ne pouvez pas me résister.  

A ses côtés, Nenia semblait retrouver quelque chose qu'elle avait perdu pendant de nombreux mois. Une partie d'elle-même. Sa fougue? Sa combativité? Elle l'ignorait. Pendant tout ce temps, elle s'était laissée aller malgré de nombreuses tentatives.

Qu'est-ce qui vous amène à Helion ?  finit-elle par demander encore debout.

CODAGE PAR AMIANTE@Marko Eil

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t146-nenia-wald-terminee
Marko Eil

Personnage
Occupation : bras droit du commandant
Âge : 36
Localisation : Reiver



Messages : 169
Crédits : moi
Avatar : Armie Hammer
Pseudo internet : Jojo

Reiver • Officier



 Sujet: Re: (04.10.2481) Too many expectations ~ Nenia   Dim 18 Nov 2018 - 22:03

Too many expectations


Si elle ne lui répondit pas directement, le directeur pu voir que sa venue perturbait Nenia, qu’elle était même... émue ? Elle ne dégagea pas ses mains des siennes, les serrant légèrement alors qu’elle détournait le regard pour observer son ventre, grossi par le résultats de leurs ébats imprévus. Marko avait envie de toucher ce ventre, de sentir la vie à l’intérieur, de pouvoir transmettre, même par la simple pensée, la fierté et l’amour qu’il éprouvait déjà pour un enfant qu’il ne connaîtrait jamais mais qui saurait le rendre fier, grâce à ses propres parents. Ne pas connaître ses véritables géniteurs n’était pas une chose rare sous le dôme. Marko n’avait lui-même jamais cherché à rencontrer les siens, ni à savoir qui ils étaient. Il en irait sans doute de même pour cet enfant, s’il était comme lui.

Nenia le tira de ses pensées en lui demandant de l’aider, ce qu’il hésita à faire. Il n’avait aucune idée de si les déplacements étaient une bonne idée ou pas dans son état, mais il n’avait pas envie de se battre tout de suite avec elle. Il ne se fit donc pas prier et se leva pour l’aider à se mettre sur pied, l’observant alors marcher pesamment vers la caméra dont elle arracha les fils après un effort visible. La désapprobation marqua les traits du directeur lorsqu’elle lui donna ses explications, avouant du même coup qu’elle avait visiblement l’habitude de détériorer ainsi le matériel, mais ses sourcils retrouvèrent rapidement une position normale lorsqu’elle s’approcha de lui et qu’elle l’embrassa. Il lui semblait qu’une éternité était passée depuis la dernière fois qu’ils s’étaient embrassés. Il ferma les yeux et les laissa clos en sentant son front contre le sien.

-C’est toi qui dit ça ?

Sa voix n’était qu’un murmure, légèrement amusé. Ils ne s’étaient pas vu depuis des mois et elle ne pouvait s’empêcher de commencer la provocation, pas même une minute après son arrivée. Ça le tuait de l’avouer, mais elle avait malheureusement raison. Sa seule consolation étant que ce sentiment était visiblement réciproque. Il s’écarta d’elle et lui désigna le lit pour qu’elle retourne s’y asseoir, ne souhaitant définitivement pas la voir debout plus longtemps. Ce ventre avait l’air bien lourd et bien rempli.

-Des affaires confidentielles, principalement, répondit-il en lui tournant le dos pour retrouver sa chaise. Il la détailla un instant. Et je ne pouvais pas ne pas venir te voir avant le terme.

Elle n’en avait plus longtemps avant d’accoucher. Une échéance qui se rapprochait avec tout ce que ça impliquait. Nenia allait payer le prix de sa fertilité, une fois le bébé arraché à son corps. Cependant, Marko ne pensait qu’à son rejeton, s’inquiétait de sa sécurité, sachant parfaitement que la mère survivrait et qu’elle serait plus enragée que jamais une fois qu’elle serait autorisée à retourner à Reiver.

Quant à lui, il n’avait pas manqué d’occupations pendant qu’elle était absente. Il n’en manquait jamais. Le fort était comme un véritable être vivant, il fallait s’en occuper constamment et s’adapter aux situations quand elles surgissaient, prévoir sans cesse les changements, gérer les civils, les stocks, l’administration, épauler Goran lorsqu’il en avait besoin, prévoir les missions en fonction de tout ça... Cependant, il mentirait s’il n’avouait pas que la présence impertinente de Nenia lui avait manqué. Il s’était attaché à elle, bien malgré lui et sentait qu’il pouvait la faire changer d’avis sur Reiver et sa vision des choses, si on lui en laissait le temps.

-Comment te sens-tu ? Et le... le bébé ? Est-ce qu’il va bien ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t483-reiver-marko-eil-you-call-it-paranoia-i-call-it-awareness http://www.afterdawn-rp.com/t477-paranoia-is-knowing-all-the-facts-marko-eil
Nenia Wald

Personnage
Occupation : milicien
Âge : 33
Localisation : Reiver



Messages : 1683
Crédits : Isleys
Avatar : Felicity Jones
Présence : Une semaine sur deux

Pseudo internet : Dar dar
Multi-comptes : Jaxson Ace



Reiver • Milice



 Sujet: Re: (04.10.2481) Too many expectations ~ Nenia   Mer 21 Nov 2018 - 16:08

Marko
&
Nenia
Too many expectations


Ce court moment, bien trop bref, tête contre tête avait ce quelque chose d'apaisant, qui malgré leur passé en dents de scie, arrivait à trouver un instant de calme, de plénitude. Sans mot, sans l'affrontement de deux caractères diamétralement opposés, juste un geste tendre et révélateur.

Parfaitement, répondit-elle dans un souffle à peine audible.

Et c’était parfaitement naturel de chercher cet homme, peut-être parce qu’elle trouvait facile de le faire sortir de ses gonds. Nenia n’avait pas de difficulté à trouver un sujet qui fâche, rien qu’en donnant son avis sur un sujet, il irait inévitablement dire le contraire. Et pourtant ça la tuait de l’avouer aussi, que la présence, parfois horripilante, du directeur de Reiver l’avait manquée. Ce contact, qu’elle n’arrivait pourtant pas à supporter avec d’autres, lui manquait. La jeune femme se détacha de lui, l’observa un instant, se retenant de vouloir l’enlacer mais retenant aussi une provocation de plus, qui, elle se doutait, l’aurait laissé de marbre. Elle avait essayé de l’oublier pendant ces mois, cherchant du réconfort auprès d’autres personnes de la zone transitoire. Pour enlever ce besoin pressant, combler un vide, seulement aucun ne voulait d'une femme enceinte. Pourtant les hommes n’étaient pas si difficiles à faire fléchir lorsqu’il était question d’enlever leur pantalon. Avaient-ils plus de respect pour la vie qu’elle ne l’aurait cru ? Malgré tous ces refus, aucun de ces idiots ne serait arrivés à la hauteur de cette symbiose physique qui existait entre l’officier et la milicienne. Et Nenia aurait nié leur parfaite alchimie.

Marko lui fit un signe de s'allonger jugeant qu'elle était restée trop longtemps debout et la milicienne obtempéra malgré une brève hésitation par pur esprit de contradiction. Seulement Nenia sentait bien que son corps, tendu à l'extrême, trouvait un soulagement en position allongée, ce qu'elle oubliait vite une fois dans le lit. Se rallonger n’était pas une partie de plaisir, sentant ses deux enfants prendre une place sur tous ses organes, l’étouffant parfois à moitié sans être pire que les crises qu’elle faisait à l’avant-poste, disparu depuis son arrivée à Helion. En position demi-assise, une main caressant inconsciemment son ventre, elle l’écouta lui expliquer les vagues raisons de sa venue. Il ne faut pas que je sois touchée par ses paroles, il est juste là pour arrondir les angles pour que toute cette enculerie passe mieux. Il profitait de ce passage pour venir la voir, pour s’assurer qu’elle n’avait pas perdu les pédales depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vu, où elle lui avait annoncée sa grossesse et son refus de le garder. Plus fragile que jamais, elle ne s’était pas battue contre lui et avait subi ce qu’elle ne regrettait plus aujourd’hui. Mais pourtant, Nenia était consciente qu’elle n’aura jamais d’impact sur leur vie, vu qu’ils comptaient lui arracher ses enfants. Mais ça la rassurait de penser, d’espérer que lui non plus n’aura aucun rôle dans leur vie.

Que c’est gentil à vous, de prendre sur votre temps pour venir me rendre visite, lança-t-elle un brin sarcastique, annonçant déjà la chute de ce moment simple et tendre. Je n’ai pas fait de mal à votre descendance si c’était ce qui vous inquiétait.

Car il était question de ça avant tout. Il n’est pas là pour moi. Réveille-toi. Sa progéniture dépassait tout, même si elle ignorait si la vie de ses enfants dépasserait sa foi du dôme. Elle voulait pouvoir dire leurs enfants mais elle ne pouvait pas croire qu’elle entrait dans l’équation. Si on lui posait la question, il n’avait pas sa place, ou elle serait toute petite car ses deux garçons seraient devant tout, même sa propre vie. En contradiction, la jeune femme voulait croire qu’une vie à quatre était possible même si en une fraction de seconde la réalité la rappelait à l’ordre.

Ça veut dire qu'on est le début du mois, soupira-t-elle avec une certaine aigreur dans la voix. Je crois qu'ils attendaient votre arrivée pour me renvoyer.

La milicienne passa une main sur son front, prenant conscience que tout allait s'accélérer à partir de maintenant. Sa mâchoire se crispa. Elle ramena cette main sur ses yeux, pinçant l'arrête de son nez, laissant échapper un rire nerveux.

Au moins ils auront une vraie raison de me virer cette fois-ci : dégradation de bien public.

Nenia laissa tomber mollement son bras, le regard dans le vague. Elle était terrifiée, terrifiée des prochaines heures. Elle s'attendait à tout moment à voir débarquer les médecins pour lui annoncer qu'il était temps. Elle savait comment ça allait se passer. Elle savait comment elle allait devenir. Elle savait qu'on allait lui arracher ses enfants, la chair de sa chair. Ils allaient grandir sans elle, sans parents qui pourrait les aimer comme elle. Cette force qui dépassait tout. La peur serrait sa gorge et l’empêchait de respirer. Nenia sentit l’un de ses enfants lui donner un coup de pied, comme pour la faire réagir là où sa main continuait à caresser son ventre.

Une chose était sûre, c’était qu’il n’était pas au courant qu’il allait avoir non pas un mais deux enfants. Marko n'avait pas d'espion à sa solde pour lui conter tous les faits et méfaits que la brune avait commis. Elle ignora la question à son sujet, préférant s’attarder sur ce pourquoi il était venu. Dans un regard mêlant fierté et tristesse, elle lui annonça :

Parlez au pluriel, Eil. Plus que bien même. Ils sont certainement bien meilleurs que vous, moi, Sherkan et tous ces autres abrutis pour envoyer des coups de pied. Probablement deux futurs combattants.

Elle arrêta, son visage s’assombrit et elle ajouta avec rancœur :

Mais aussi deux gosses de plus jetés à l’orphelinat ...  

CODAGE PAR AMIANTE@Marko Eil

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t146-nenia-wald-terminee
Marko Eil

Personnage
Occupation : bras droit du commandant
Âge : 36
Localisation : Reiver



Messages : 169
Crédits : moi
Avatar : Armie Hammer
Pseudo internet : Jojo

Reiver • Officier



 Sujet: Re: (04.10.2481) Too many expectations ~ Nenia   Sam 1 Déc 2018 - 15:16

Too many expectations


Nenia finit par lui obéir sans discuter, s’allongeant de nouveau sur le lit après quelques manœuvres visiblement pesantes. Marko éprouva une certaine satisfaction à l’idée qu’elle puisse enfin se montrer un peu raisonnable, encore plus en la voyant caresser son ventre dans un geste qui trahissait une affection toute maternelle qu’elle ne devait pas manquer d’éprouver pour son futur enfant. Leur futur enfant. Ces longs mois passés à Helion lui avaient visiblement fait changer d’idée sur son rapport à ce petit être qui grandissait en elle. Même elle ne pouvait se targuer de ne pas ressentir d’amour pour une nouvelle vie, qui serait protégée ici même à Helion, et qui grandirait dans l’amour de la cause pour l’humanité.

Il n’attendit pas plus longtemps pour s’enquérir de son état de santé puis, plus hésitant, celui de leur enfant à naître. Le ton de la milicienne changea alors, laissant l’aigreur et le sarcasme reprendre leurs droits entre eux, replantant le climat relationnel habituel autour d’eux. Bien entendu, demander à ce qu’elle reste un minimum agréable était une requête beaucoup trop optimiste. Nenia Wald n’avait jamais été capable d’assumer quoi que ce soit dans leur histoire, s’il pouvait appeler ça comme ça. Elle n’était à l’aise que dans les coups et blessures qu’ils s’échangeaient et regrettait le moindre instant de tendresse ou d’affection qu’ils pouvaient échanger. Marko s’y était attendu. Ça ne l’empêchait pas d’en être déçu. La maternité ne changeait pas une femme.

-Notre précieuse descendance, corrigea-t-il d’un ton acide.

Il appuya son dos contre le dossier du fauteuil, ses mains se joignant en croisant les doigts. Nenia semblait désormais préoccupée par des questions d’ordre logistique. La venue de Marko coïnciderait avec le déclenchement de son accouchement, ce qui serait effectivement le plus intelligent à faire. De cette façon, Wald repartirait avec son escorte, sans son enfants, plutôt que de dépêcher une autre caravane pour Reiver après le départ de son Directeur. Il serait donc lui-même présent pour la naissance de sa progéniture, aurait sans doute l’occasion de voir le fruit de leur fertilité. Cette idée le transportait, mais seule une légère agitation trahie ce contentement ressenti à l’idée de pouvoir apercevoir son enfant.

Une agitation qui fut stoppée nette lorsque la milicienne reprit la parole en lui conseillant de parler au pluriel. Deux. Ils avaient réussi à faire DEUX enfants. Deux garçons sans doute, vu la façon dont elle en parlait. Deux fils d’Helion de plus. Deux fils Eil élevé dans les justes valeurs de la cause de l’humanité. Cette fois-ci, Marko ne pu s’empêcher de sourire malgré les problèmes organisationnels que posait cette nouvelle variable. Deux enfants à faire adopter par ses parents, voilà qui allait être plus compliqué, mais pas impossible. Il allait devoir s’assurer que toutes les mesures seraient prises pour le deuxième enfant également. Hors de question que l’un d’eux ne finisse comme la mère, l’esprit souillé par des anarchistes ignares et égoïstes qui n’avaient aucune notion des nécessités de leur propre race. Quant à ses inquiétudes de leur voir à l’orphelinat, Marko allait les lui laisser. Elle n’avait pas à savoir où seraient envoyés leurs enfants. Il ne lui faisait pas assez confiance pour se compromettre auprès d’elle plus qu’il ne l’était déjà. Il ne lui faisait pas assez confiance pour lui confier la localisation de leurs enfants, elle serait capable de monter un plan pour les atteindre et c’était absolument hors de question pour le directeur, dans l’état actuel des choses.

-Deux enfants qui ne manqueront de rien, qui sont deux preuves de plus que l’humanité n’est pas perdue, affirma-t-il en se levant.

Il tenait difficilement en place désormais. Deux enfants. Deux fils. Comment ses parents allaient-ils les nommer ? Sauraient-ils faire avec deux enfants le même travail qu’ils avaient fait avec lui ? Il vint s’asseoir au bord du lit de Nenia, observant ce ventre avec un amour sincère, un sourire heureux, mais gardant ses mains pour lui. Il ne toucherait pas son ventre sans son autorisation et il ne comptait pas la lui demander, malgré son envie évidente de sentir ses rejetons sous ses mains.

-Nenia, c’est une situation que je pensais ne jamais avoir à vivre, murmura-t-il, encore moins avec toi. Mais vois où nous sommes. Son regard accrocha une nouvelle fois le sien, remontant enfin vers ses yeux. Tu n’as pas répondu. Comment te sens-tu ? Il lui tendit la main, comme une proposition de la prendre, de prolonger un peu ce moment de douceur qu’ils avaient brièvement partagé. Seras-tu surprise de savoir que Reiver est bien plus calme quand tu n’es pas là pour m’accuser de tous les maux du monde dès que tu en as l’opportunité ?

Bien plus calme et bien moins palpitant. Il ne se plaindrait pas d’avoir les nerfs poins à vif de devoir subir ses assauts verbaux. En revanche il s’avouerait plus volontiers mélancolique lorsqu’il songeait à ces moments irréels partagés avec elle, ceux où elle semblait enfin se rappeler qu’il était un homme et non une idole de pierre totalitaire et assoiffée d’oppression. Ce qu’il n’était jamais, de toute façon. Il était bien plus proche des miséreux qu’elle défendait qu’elle ne le serait jamais, car il les avait côtoyé bien plus longtemps qu’elle. C’était la raison pour laquelle il avait dévoué sa vie à la cause de l’humanité et la raison pour laquelle il complotait avec certaines personnalité du dôme...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t483-reiver-marko-eil-you-call-it-paranoia-i-call-it-awareness http://www.afterdawn-rp.com/t477-paranoia-is-knowing-all-the-facts-marko-eil
Nenia Wald

Personnage
Occupation : milicien
Âge : 33
Localisation : Reiver



Messages : 1683
Crédits : Isleys
Avatar : Felicity Jones
Présence : Une semaine sur deux

Pseudo internet : Dar dar
Multi-comptes : Jaxson Ace



Reiver • Milice



 Sujet: Re: (04.10.2481) Too many expectations ~ Nenia   Dim 2 Déc 2018 - 11:57

Marko
&
Nenia
Too many expectations


Notre descendre. Nous. Il n'y a pas de nous, chéri. Elle le regarda, circonspecte lorsqu’il insista sur ce mot. Notre descendance. Ils étaient les enfants de la milicienne. Ils étaient les enfants du directeur. Mais elle n'arrivait pas à entendre qu'ils étaient leurs enfants tant c'était irréel, tant c'était improbable même si une petite part d'elle aimerait que cela soit possible. Pourtant, elle les avait portés pendant huit mois. Pourtant, ils avaient eu un moment plein de tendresse entre eux. Il y avait peut-être un nous, tout compte fait, mais il n'existerait pas tant que chacun serait retranché dans leurs idéaux . Seulement, chacun pensait avoir la juste parole. Ils voulaient la même chose avec deux méthodes différentes qui ne pouvaient fonctionner ensemble. Comme ce nous.

Nenia était inquiète de l'avenir de ces deux pauvres enfants qui allaient être jetés dans un orphelinat, qui rejoindraient peut-être une famille aimante, qui ignoreraient leur véritable origine. Leur avenir était plus important que le sien. Ce moment où sa propre vie était moins importante qu'une cause plus juste. La jeune femme l'avait ressentie à un moment donné, alors plus jeune, lorsqu'il était question des Lucioles. Être prête à tout pour une cause plus importante, aider les autres. Les Lucioles, leur combat avec Setharam, leur création. Et à présent, elle lui a filé entre les doigts. Comme ses enfants. Nenia avait tout perdu et n'avait plus rien pour se raccrocher à quelque chose. Et ce ne serait pas cet homme assis en face d'elle qui pourra l'aider. Ce dernier était certain que leurs enfants ne manqueraient de rien. Il se leva pour accuser le coup de la nouvelle, se retenant d'exprimer sa joie pour revenir s'asseoir au bord du lit, permettant de lire toute la fierté d'entendre cette nouvelle, un sourire aux lèvres. Le voir ainsi contractait sa poitrine et la milicienne ignorait si c'était de la tendresse ou de la douleur de le voir ainsi, inconscient de la peine que cela engendrait chez elle. Comment pouvait-il être heureux alors qu'il ne pourra pas les voir grandir ? De l'angoisse naissait la colère qui grondait en elle mais aucun mot ne sortit.

La jeune femme l'avait suivi du regard, voyait ses yeux bleus se poser sur son ventre arrondis à l'extrême, déglutissant difficilement à cause de cette angoisse qui l'envahissait et qu'elle tentait de retenir pour ne pas agresser cet homme qui cherchait un peu de douceur dans leur échange. Le compte à rebours allait se terminer dans peu de temps. Ce n'était qu'une question d'heure. Marko ne pensait jamais vivre ce moment. Tu m'étonnes, qui voudrait un enfant de toi ? Elle ferma les yeux un court instant pour les rouvrir et croiser les siens qui la happèrent entièrement. Une main était tendue en sa direction qu'elle hésita à prendre, lui donnant finalement ce qu'il voulait, presque à contrecœur. Il reposa la question pour savoir son état. Que voulait-il entendre ? Arrivant à décrocher son regard du sien pour les faire retomber sur son ventre, Nenia eut un bref mouvement de tête, presque agacée, ainsi qu'un discret mouvement des épaules. Qu'en avait-il à faire de son état ?

Il termina par lui dire que le calme était revenu depuis son départ de Reiver. Nenia ignorait s'il cherchait à la faire sourire ou s'il voulait l'enrager pour la faire réagir, pour retrouver ce en quoi ils étaient bons. Observant leur main jointe, elle renâcla, esquissant un bref sourire en secouant la tête, sentant ses yeux s'humidifier. Elle ne savait quoi penser de ces paroles. La milicienne récupéra sa main pour la passer sur son visage, masquant quelques instants sa bouche avant de la libérer pour répondre:

Ne vous inquiétez pas, vous garderez votre tranquillité malgré mon retour. En tout cas, je vois que vous n'avez pas trouvé une autre idiote à mettre en cloque. Dommage pour vous.

C'était gratuit et typique chez la jeune femme qui n'avait pas perdu de son acerbité. Elle poussa un soupire, comme si elle-même était fatiguée par tant de facilité à le chercher. C'était ce qui aurait dû être le début des hostilités. Elle se serait jetée sur lui pour frapper jusqu'à ce qu'il la maîtrise. Mais elle continua d'une voix calme, presque sereine alors qu'elle retenait un frisson de peur. Sa gorge était serrée et elle dut se racler la gorge pour reprendre la parole. Nenia savait que cette conversation ne mènerait à rien alors pourquoi se battre contre lui.

Qu'est-ce que ça peut vous faire comment je vais ? Ils vont bien, c'est tout ce qui importe. C'est tout ce que vous voulez savoir.

C'était un fait avéré pour la jeune femme qui refusait de croire qu'il s'intéresse un temps soit peu à elle. Elle observa le directeur tout en continuant sur le même ton.

Je ne vais pas vous sauter dans les bras et vous dire que je suis heureuse de savoir qu'ils vont m'arracher mes enfants, qu'ils m'interdiront d'en avoir d'autre à vie alors même que ce dôme se veut être le dernier bastion de l'humanité. C'est dommage, j'aurais aimé avoir une fille. Pas vous ?

Avait-il annoncé être le père des enfants de la milicienne ? Nenia l'ignorait et ignorait les possibilités qui s'offraient à lui. Seulement, il ignorait que leurs enfants allaient être séparés car le dôme avait établi qu'il y avait trop de naissances, trop de monde et que les familles n'auraient d'aide que pour un seul enfant et qu'il était donc vivement conseiller de n'en avoir qu'un. Ou peut-être était-il au courant mais n'en avait que faire car il avait mis une pierre à l'édifice en faisant le nécessaire pour que sa progéniture puisse vivre.

Ils seront séparés. Ils seront ... Avilis par les préceptes du dôme, privés de leur liberté de penser... Ils vont grandir sans moi. Sans nous,  appuyant ce dernier mot, avec amertume et pourtant il y avait une faible note de désespoir. Je veux les voir grandir. Comment pouvez-vous ne pas ressentir ça ? Comment pouvez-vous êtes serein quant à leur avenir ? Vous n'avez aucune idée d'où ils iront. Vous n'avez aucune assurance qu'ils ne tournent pas mal.

Son visage était marqué par l'incompréhension. Il pouvait être heureux d'être le père de deux enfants mais il ne pouvait comprendre ce lien qu'une mère avait avec eux. Cette sensation qu'elle ressentait lorsqu'ils se gesticulaient en elle. Cette sensation qui prenait aux tripes. Quand bien même ils poussaient son diaphragme jusqu'à lui couper le souffle, que sa vessie était compressée à l'extrême et que ses tripes étaient comprimés, la vie grandissait en elle et aucun homme ne pouvait comprendre ce que cela faisait. Alors il était normal qu'il soit plus détaché, moins impacté.

J'ai peur pour eux et rien ne pourra m'enlever ça, pas même vous.  

CODAGE PAR AMIANTE@Marko Eil

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t146-nenia-wald-terminee
Marko Eil

Personnage
Occupation : bras droit du commandant
Âge : 36
Localisation : Reiver



Messages : 169
Crédits : moi
Avatar : Armie Hammer
Pseudo internet : Jojo

Reiver • Officier



 Sujet: Re: (04.10.2481) Too many expectations ~ Nenia   Mer 5 Déc 2018 - 22:20

Too many expectations


Nenia semblait touchée par son insistance à vouloir s'inquiéter de son état, il pouvait en juger par ses yeux qui rougissaient et s'humidifiaient sous l'effet de ses paroles. Elle laissa leurs mains l'une dans l'autre, autre signe qu'elle n'était pas si dérangée que ça par sa présence. Cependant, elle la récupéra pour s'essuyer le visage, se dissimulant à sa vue avant de reprendre la parole avec des mots qui le blessèrent. Encore et toujours des attaques. Encore et toujours cette attitude, comme si elle cherchait à le repousser le plus possible alors qu'il savait parfaitement qu'elle ne haïssait pas autant sa compagnie qu'elle le prétendait.

-Laisse moi seul juge de ce que je veux savoir ou pas. Ton état m'importe parce que tu m'importes. Mais pourquoi est-ce que je gaspille ma salive, pas vrai ?

Ce n'était plus de l'amertume qu'il y avait dans sa voix, mais bien plus. De la colère, mais aussi de la lassitude. Il était venu la voir parce qu'il s'inquiétait pour ses enfants, mais aussi parce qu'elle lui manquait. Elle savait que c'était le cas, et lui savait que c'était réciproque, alors pourquoi ne pouvait-elle pas cesser de faire semblant dès qu'elle le voyait ? Pourquoi lui prêtait-elle des pensées et des paroles qui ne lui ressemblaient pas ? Pourquoi s'imaginait-elle encore qu'il était cet homme d'argile qu'elle avait l'impression qu'il était ?

Elle enchaîna en disant qu'elle ne lui sauterait pas dans les bras alors qu'elle n'aurait pas la chance de garder ses enfants, ce qui le fit se lever avec un claquement de langue agacé. Elle n'avait pas l'esprit du dôme. Elle n'avait pas l'esprit de la cause. Il comprenait qu'elle soit bouleversée à l'idée de ne pas pouvoir procréer plus, cependant il lui semblait ironique de songer que quelques mois plutôt elle rêvait de se débarrasser des deux êtres qu'elle voulait aujourd'hui protéger et garder plus que tout. Il s'écarta du lit et alla s'intéresser au mobilier austère de la pièce pendant qu'elle continuait de s'inquiéter.

Ses inquiétudes cependant n'atteignirent pas le directeur, puisque celui-ci avait pris ses précautions quant à l'avenir de l'enfant. Quelques ajustements seraient de rigueur pour la sûreté du second, mais peu de choses changeraient. Ils ne seraient pas séparés comme elle le pensait. Ils ne seraient pas envoyés dans des familles aléatoires. Il ne les verrait pas grandir, mais il n'avait pas le choix, il ne l'avait jamais eu. Ça lui suffisait de savoir qu'ils seraient entre de bonnes mains car il n'était pas de son droit d'avoir des enfants. Ils avaient fauté, bien contre leur gré, mais il leur fallait assumer les conséquences qui en découlaient.

-Je n'ai jamais su si mes parents étaient mes véritables parents ou bien s'ils m'avaient adopté, mais ça n'a jamais eu d'importance, déclara-t-il. Il en sera pareil pour eux. Tant qu'ils seront dans le dôme, il seront en sécurité. Il tourna vers elle un regard froid. Sauf si vous avez vent d'un danger interne ? Une menace terroriste, peut-être ? Une bande de saboteurs ?

N'était-ce pas sous ces accusions qu'elle avait été exclue du dôme ? Si elle n'avait rien avoué, il n'en restait pas moins que Marko ne se débarrasserait jamais totalement de ses suspicions envers elle sur le sujet. D'ailleurs, il s'inquiétait de ce temps trop long passé au dôme, mais également de la spontanéité avec laquelle elle avait débranché la caméra, comme un geste un peu trop naturel. De ce qu'il pouvait comprendre de ses paroles à ce moment-là, il n'était pas la seule visite discrète qu'elle recevait.

-Ces enfants grandiront bien mieux dans le dôme que dehors, au milieu des sauvages et des dangers qui y résident. Ils seront en sécurité. Il croisa ses mains dans son dos. Je vois que je me suis trompé en m'imaginant que venir te voir était une bonne idée. À chaque fois que j'ai l'impression que les choses peuvent s'améliorer entre nous, je découvre que je fais fausse route et j'en ai assez. Si rien ne me retient, je vais partir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t483-reiver-marko-eil-you-call-it-paranoia-i-call-it-awareness http://www.afterdawn-rp.com/t477-paranoia-is-knowing-all-the-facts-marko-eil
Nenia Wald

Personnage
Occupation : milicien
Âge : 33
Localisation : Reiver



Messages : 1683
Crédits : Isleys
Avatar : Felicity Jones
Présence : Une semaine sur deux

Pseudo internet : Dar dar
Multi-comptes : Jaxson Ace



Reiver • Milice



 Sujet: Re: (04.10.2481) Too many expectations ~ Nenia   Mer 5 Déc 2018 - 23:53

Marko
&
Nenia
Too many expectations


Impossible de le faire entendre raison. Impossible de lui faire entendre ses craintes et ses peines. Il n'entendait que ce qu'il voulait entendre, ne voyait que ce qu'il voulait bien voir. Elle ne se rendit pas compte qu'elle avait retenu sa respiration lorsqu'il affirma compter pour lui. Mais Nenia préféra continuer sur sa lancée, occultant cet instant pour mieux se concentrer sur ses paroles. Elle était sincère dans ses mots mais comprit qu'elle n'atteindrait pas ce cœur de pierre qui battait dans la poitrine du directeur. Comment pouvait-il être aussi insensible ?

La milicienne commençait à sentir la panique l'envahir à cause des prochaines heures qui allaient changer la donne. Ignorer comment cela allait se passer la terrifiait. Elle avait au moins l'espoir de voir ses petits avant de les voir disparaître, peut-être même de les tenir dans ses bras quelques instants mais rien que cette pensée lui faisait mal au cœur. Même cela, il ne pourrait pas comprendre. Il n'avait pas senti ce que cela faisait.

Plongée dans ses inquiétudes, elle écouta à peine ce qu'il disait sur son origine, à savoir si ses parents étaient ses parents biologiques ou non. Son regard froid se posa sur la jeune femme qui eut un rire sardonique lorsqu'il lui demanda si elle avait ouï-dire qu'une attaque serait orchestrée sur le dôme.

Bien sûr, au niveau où je suis, je peux savoir qui fomente de terrible plan pour mettre à mal à Hélion. Mais j'ai eu de la chance de pouvoir revenir au dôme, malgré votre volonté de vouloir m'empêcher de refoutre les pieds ici.

Nenia posa son regard sur le directeur, lourd de sens. Cette fois où ils s'étaient battus dans son bureau pour évacuer toute leur frustration liée aux événements mettant à mal Reiver mais aussi lié à leur attraction qu'ils n'assumaient pas, Marko avait clairement déclarer qu'il ferait tout pour que jamais elle ne retourne au dôme. Mais pourtant elle avait passé plusieurs mois à l'abri du soleil. Ironique, n'est-ce pas?

Le directeur enchaîna rapidement sur l'avenir de leurs enfants. Ils étaient d'accord qu'ils seraient plus en sécurité au dôme qu'à l'extérieur, cela la jeune femme pouvait l'entendre. Mais elle ne s'attendait pas à la suite. Les mains dans le dos, il lâcha avec une amertume sa lassitude vis-à-vis de ce qu'il pensait être une histoire. Ne cachant pas sa surprise, elle ne sut quoi répondre sur le coup. La jeune femme avait même arrêté de caresser machinalement son ventre où les mouvements de ses deux enfants continuaient à la rassurer. Il plaisante ?

Dites-moi seulement comment peut-il y avoir un nous ? Demanda-t-elle en ne détachant pas son regard du sien, espérant que la distance entre eux puisse l'empêcher de voir ses yeux brillants.

Elle ne fut pas tellement surprise par sa réaction et lorsqu'elle le vit rendre la porte, mettre la main sur la poignet pour s'en aller, Nenia leva les yeux au ciel, sentant ses muscles se contracter à l'idée de ce qu'elle allait dire. Elle avait l'habitude d'être nue, mais se dévoiler ainsi la mettait mal à l'aise. 'Chier.

Vous allez me faire du mal et je vais en souffrir,  déclara-t-elle à voix basse. Je finirai par découvrir que tout ça n'est qu'un leurre de votre part pour savoir si je suis véritablement l'ennemi de ceux que vous défendez. Ici ou ailleurs, je n'ai pas le droit de me montrer faible face à quelqu'un parce que ce sera utilisé contre moi à un moment donné ou un autre. C'est une question de survie. Et je n'ai appris à faire que ça. J'ignore si les choses peuvent s'améliorer. J'ignore si je serais capable de ... J'ai ... Foutu fierté. J'ai aimé ces moments que l'on a partagés, bien différent de tout ce que j'ai pu connaître à Reiver. Et j'ai peur d'être capable de m'y habituer parce qu ... Parce que je sais que dès qu'il y aura un sujet épineux, nous ne serons pas capables de nous entendre. Et je sais que vous voudrez avoir raison coûte que coûte parce que je ne suis qu'une divergente à vos yeux mais je sais aussi que je ne plierai pas l'échine face à vos croyances. Elles sont peut-être divergentes pour vous mais elles ne sont pas fausses pour autant.

Elle préféra fermer les yeux plutôt que d'affronter cet homme, et aimerait juste entendre la porte claquer pour se retrouver seule avec elle-même avant de voir débarquer les médecins pour lui annoncer qu'il était l'heure...


CODAGE PAR AMIANTE@Marko Eil

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t146-nenia-wald-terminee
Marko Eil

Personnage
Occupation : bras droit du commandant
Âge : 36
Localisation : Reiver



Messages : 169
Crédits : moi
Avatar : Armie Hammer
Pseudo internet : Jojo

Reiver • Officier



 Sujet: Re: (04.10.2481) Too many expectations ~ Nenia   Ven 7 Déc 2018 - 0:36

Too many expectations


Son expression ne bougea pas d’un pouce lorsqu’elle lui répondit sèchement une série de sarcasmes qui coula sur lui comme de l’eau. Elle insultait son intelligence en ne le croyait pas capable de recevoir d’autres que lui ici, vu la rapidité avec laquelle elle avait décidé d’arracher les fils de la caméra de sécurité, de toute manière éteinte pour l’occasion. Sa méfiance revint alors au galop, tendant en plus du reste un poing qui vint lui enserrer la cage thoracique, le broyant alors qu’il lui semblait que l’évidence ne pouvait être plus nette, plus claire entre eux, comme une cloison parfaitement transparente, mais indestructible, incontournable qu’il avait simplement choisi d’ignorer jusqu’ici, mais contre laquelle il s’était heurté une fois de trop.

Conscient de ce qu’il devait faire, ce qu’il n’avait plus le choix de faire, il croisa les bras dans son dos, enfonçant sa déception et surtout, sa tristesse au fond de lui, ne laissant transparaître que la lassitude qu’il ressentait devant cette situation qui semblait être vouée à trop se répéter s’il n’y mettait pas un terme lui-même. Il fit donc ce qu’il pensait avoir à faire, exprimant ce qu’il pensait de tout ça, d’eux, de ce nous qu’il était le seul à défendre, encore une fois, puis lui annonça son intention de partir. Sa réponse, attendue, sonna comme un écho déjà trop entendu pas Marko qui en avait assez de cette question. Elle ne lui arracha pas plus qu’un sourire amer et résigné avant qu’il ne se dirige vers la porte, essayant déjà de focaliser son esprit sur les affaires autrement plus importantes que le pincement que lui arrachait cette ultime réaction.

Il avait la main sur la poignée lorsqu’elle reprit la parole, le poussant à se figer pour entendre ce qu’elle avait à rajouter. Si sa première affirmation le laissa complètement coi, la suite ne manqua pas de réveiller en lui une indignation, remplacée par autre chose alors que sa main lâchait doucement la poignée de la porte pour retomber doucement le long de son flanc. Il songea que c’était bien là la première fois qu’elle mettait des mots sur ce qu’elle ressentait, sans chercher à se défiler, à le provoquer en même temps, à user d’une couche épaisse de sarcasme pour se protéger. C’était la première fois qu’il était aussi proche de cet aveu qu’il aurait aimé entendre pour que tout s’arrange, pour qu’il ai l’impression d’avoir une véritable raison de s’acharner à construire quelque chose.

Il se tourna vers elle pour chercher son regard, mais vit qu’elle conservait les yeux fermés, incapable de le regarder. Alors, ses épaules se détendant, il s’approcha d’elle, sans chercher à faire preuve de particulièrement de discrétion, mais sans se presser, puis il s’assit doucement à la place qu’il avait quitté, sur le lit. Il l’observa encore un instant, son expression considérablement adoucie depuis qu’elle avait fermé les yeux. Sa main se leva, mais ce ne fut que le bout de ses doigts qui caressèrent tranquillement la mâchoire de Nenia avant qu’il ne se penche finalement pour l’embrasser à son tour, prenant l’initiative qu’elle avait elle-même prise au début de leur conversation. Il l’embrassa longuement, mais doucement, sa main prenant finalement place sur sa joue avant qu’il ne s’écarte.

-Comment peux-tu croire que je manque de sincérité ? Il s’écarta un peu plus, mais conserva un ton calme. Est-ce que tu penses que je suis faible ? Moi aussi j’ai aimé ces moments qu’on a partagé et plus que tout, j’admire les qualités que tu possèdes. Nous avons les mêmes envies, Nenia. Les mêmes buts. Seuls les chemins que nous avons choisi d’emprunter pour les accomplir sont différents. Je ne peux pas adhérer au tien, tu ne peux pas marcher dans le mien. Mais je ne crois pas que ça ai empêché quoi que ce soit entre nous, jusqu’à maintenant...

Il laissa retomber sa main sur le lit, mais ne la quitta pas des yeux, l’observant, espérant qu’elle soit au moins convaincue qu’il ne mentait pas sur ses intentions premières envers elle.

-Il n’y a pas de piège. Il n’y en a jamais eu. Il n’y a pas de forts, ou de faibles entre nous. Aujourd’hui il n’y a même pas de Directeur ou de milicienne. Quand on est ensemble, il n’y a plus que Nenia et Marko. J’aimerais que ça reste comme ça le plus longtemps possible.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t483-reiver-marko-eil-you-call-it-paranoia-i-call-it-awareness http://www.afterdawn-rp.com/t477-paranoia-is-knowing-all-the-facts-marko-eil
Nenia Wald

Personnage
Occupation : milicien
Âge : 33
Localisation : Reiver



Messages : 1683
Crédits : Isleys
Avatar : Felicity Jones
Présence : Une semaine sur deux

Pseudo internet : Dar dar
Multi-comptes : Jaxson Ace



Reiver • Milice



 Sujet: Re: (04.10.2481) Too many expectations ~ Nenia   Ven 7 Déc 2018 - 15:09

Marko
&
Nenia
Too many expectations


La porte n’avait pas claqué. Non. Il avait entendu tout ce qu’elle lui avait dit, ce qu’elle pensait sans user et abuser de ses moyens de défense devenus une seconde peau pour elle. Nenia avait préféré ignorer ce qu’elle avait compris ce soir-là dans le bloc des officiers, alors blottit contre lui. C’était plus simple de prétendre que cela n’avait pas existé. La jeune femme gardait les yeux fermés. Les traits de son visage était tirés par l’amertume de cet aveu. Elle ne ressentait aucun soulagement de lui avoir parlé ouvertement. Au contraire, elle se sentait encore plus fragile qu’avant. Il finirait par utiliser ces paroles contre elle, à un moment ou un autre. Il ne pouvait faire que ça. Nenia était certaine que tout cela n’était qu’un leurre pour l’atteindre et prouver qu’elle était bel et bien un ennemi du dôme. Ce qu'elle était.

Les pas du directeur se firent entendre et elle sentit un mouvement sur le lit, lui indiquant qu’il s’était à nouveau assis près d’elle. Fermant un peu plus les yeux, elle sentit peu après ses doigts effleurer sa mâchoire. Pendant tout ce temps, elle avait bloqué son souffle qui s’évacua à ce contact. Ce contact. Cela lui avait manqué. Nenia fut surprise de sentir les lèvres de l'officier se poser sur les siennes, répondant à ce long baiser, presque timidement mais retrouvant rapidement cette aisance qu’ils avaient dans leur échange. Sa main se posa sur sa joue, quant à la sienne, elle trouva sa place sur l’avant-bras de Marko.

Elle rouvrit les yeux sur lui lorsque ce dernier s’éloigna pour lui adresser la parole, pour lui avouer que lui aussi avait aimé partager ces moments. Elle le savait car elle l’avait vu, sentie, ressentie, mais s’était voilée la face. Il avait résumé ce qu’elle pensait sur leur propre vision du monde étrangement commune mais pourtant contraire. La milicienne avait été surprise de voir que cet homme croyait sincèrement qu’Hélion était un mal nécessaire pour une cause plus noble et bien supérieur, qu’il avait grandi et vécu dans la misère et avait cherché à améliorer les choses à son niveau. Sans voix, elle le regardait totalement perdue et un soupçon de peur traversa ses yeux verts. Nenia chercha à dire quelque chose mais rien ne sortit et elle était comme un poisson hors de l’eau. Mais Marko reprit en cherchant à la rassurer, en voulant lui faire comprendre que lorsqu’il était tous les deux, ni l’uniforme, ni le statut n’entrait en compte. Ils seraient comme deux amants qui se retrouvaient pour profiter d’une union sincère. Incroyable mais vrai. Impensable et pourtant si réel.

La milicienne ne répondit rien, incapable de trouver les mots justes qui ne seraient pas soutenus par un ton railleur ou empli de sarcasme. Elle se sentait définitivement fragile à ses côtés. C’était peut-être cela l’amour tout simplement. Elle ne parvenait simplement pas à voir la force que cela pourrait lui donner si elle décidait de plonger dedans les yeux fermés. Nenia baissa le regard pour observer son ventre. Ils étaient le fruit de cette amour mais ne le sauraient jamais. .

Je ne sais pas si j’en suis encore capable,  murmura-t-elle en remontant ses yeux sur lui. Si je suis capable d’être celle que vous ...  (elle eut du mal à le dire mais fini par y arriver) celle que tu veux que je sois.  

La jeune femme ignorait si elle était capable d’ouvrir et laisser la liberté à cette partie d’elle qu’elle avait verrouillée à double le tour, le jour où on l’avait jeté à l’extérieur du dôme. Elle avait pensé que seule Setharam avait la clé pour rouvrir cette porte. Et pourtant.

Je … Je suis rouillée.

Ces quelques mots la renvoyèrent plusieurs mois en arrière, à ce moment où elle se pensait incapable d’avoir un rapport avec lui sans brutalité, sans chercher à bousculer l’autre, sans haine, sans chercher à dominer l'autre. Ce moment où elle avait retrouvé une petite d’elle-même, une partie enfouie sous la crasse que l’avant-poste avait étalé pour effacer celle qu’elle était pour en faire un soldat.

CODAGE PAR AMIANTE@Marko Eil

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t146-nenia-wald-terminee
Marko Eil

Personnage
Occupation : bras droit du commandant
Âge : 36
Localisation : Reiver



Messages : 169
Crédits : moi
Avatar : Armie Hammer
Pseudo internet : Jojo

Reiver • Officier



 Sujet: Re: (04.10.2481) Too many expectations ~ Nenia   Lun 24 Déc 2018 - 1:23

Too many expectations


Il se passait encore l’un de ces moments incroyables entre eux, de ceux que Marko devait forcer, pour qu’ils surviennent. Un moment d’intimité, un échange sincère sur les véritables sentiments qu’ils pouvaient avoir l’un pour l’autre, sans jamais prononcer les mots qui ne sortiraient de toute façon probablement jamais de leurs lèvres. Nenia lui racontait ses doutes sur elle-même, sur ses capacités à être autre chose que cette boule de colère qu’elle incarnait lorsqu’elle était à Reiver, lorsqu’elle ne se laissait pas apprivoiser par les gestes, par les paroles du directeur. Ses yeux faisaient l’aller retour entre son ventre gonflé par leur amour et ceux de Marko, posés sur son visage sans une trace d’animosité.

Il lui sourit lorsqu’elle se décida à essayer de le tutoyer, puis secoua la tête avec un air amusé en entendant les mots repris de la première où ils avaient décidé de mettre la violence de côté, dans leurs rapports. C’est sans doute de cette nuit là que leurs deux futures enfants avaient été créé. De cet amour tranquille, de ce rapport sans haine. Rouillée, elle l’était, sur beaucoup de sujets. Cassée, aussi, comme un fauve blessé qui s’en prendrait sans distinction à n’importe qui, simplement pour se protéger. Marko ne prétendait pas avoir la réponse à son problème, ne saurait même pas par où commencer pour l’aider à se réparer, mais il pouvait au moins être là pour combler quelques failles, pour lui montrer une partie du chemin.

-Pourtant tu y arrives déjà, répondit-il doucement, sans la quitter des yeux. Il garda le silence un instant, se contentant de l’observer un instant. J’ai l’impression d’être une personne différente avec toi. J’ai l’impression que tu en es une aussi.

Il n’aurait pas accepté le tiers de ce qu’elle lui avait fait subir en terme de comportement irrespectueux, s’il s’était agit de quelqu’un d’autre. Elle ne serait pas abandonnée aussi complètement s’il avait été quelqu’un d’autre. Dans la résistance première qu’ils avaient mis à s’accepter, à accepter leur attirance, il y avait sans doute la preuve la plus visible qu’ils étaient voués à se rapprocher malgré eux, puis à s’accrocher l’un à l’autre. Marko avait souvent pensé à Nenia lorsqu’il était à Reiver et elle ici. Il avait regardé les jours défiler en se demandant, une fois la nuit tombée, comment elle se portait, si elle pensait à lui, elle aussi, si elle lui pardonnerait un jour en revenant. Il n’était toujours pas sûr de la réponse à cette dernière question, toujours persuadé qu’elle ne pourrait jamais le pardonner, tout en espérant qu’elle comprendrait que c’était la seule solution viable pour le bien être des jumeaux .

Sa main vint retrouver celle de Nenia, ses yeux descendant le long de son bras pour s’arrêter sur leurs doigts qu’il entrelaça une fois de plus. Il ne voulait pas que leur temps soit compté. S’il avait pu garder à la fois les enfants et cette femme, il l’aurait fait. Cependant les choses n’étaient pas aussi simple et ne le seraient jamais, pour la simple et bonne raison que le monde dans lequel ils vivaient n’était pas simple, lui non plus. Aucun promesse ne pourrait être faite entre eux, car il n’y avait aucune assurance que quoi que ce soit puisse être tenu. N’avait-il pas juré qu’elle ne remettrait jamais les pieds à Helion de son vivant ? N’était-elle pas finalement là par sa faute ?

-Est-ce que tu sauras accepter ce que je suis ? Demanda-t-il finalement, plutôt que de poser la question dont il souhaitait réellement connaître la réponse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t483-reiver-marko-eil-you-call-it-paranoia-i-call-it-awareness http://www.afterdawn-rp.com/t477-paranoia-is-knowing-all-the-facts-marko-eil
Nenia Wald

Personnage
Occupation : milicien
Âge : 33
Localisation : Reiver



Messages : 1683
Crédits : Isleys
Avatar : Felicity Jones
Présence : Une semaine sur deux

Pseudo internet : Dar dar
Multi-comptes : Jaxson Ace



Reiver • Milice



 Sujet: Re: (04.10.2481) Too many expectations ~ Nenia   Jeu 3 Jan 2019 - 18:41

Marko
&
Nenia
Too many expectations


J'ai peur que tu m'achèves. Ces mots ne sortiraient pas de sa bouche. Nenia avait peur malgré ses paroles, malgré ses gestes que tout cela ne soit qu'un leurre. Elle n'arrivait définitivement pas à s'ôter cette idée de la tête. Peut-être était-ce ces années en tant que Lucioles qui l'avait fait sombrer dans une douce paranoïa soit c'était les années en tant que milicienne à protéger ce secret des oreilles indiscrètes. Triste ironie vu qu'elle avait connaissance de cette même paranoïa chez l'homme assis à ses côtés. Seulement son flair ne le trompait pas sur son compte.

Elle voulait sincèrement croire qu'il pouvait y avoir une relation entre eux mais tout allait leur compliquer la tâche. Leur statut, leur conviction, leur croyance, leur caractère. Cette attirance était certaine. Elle était au-delà de la raison qui leur aurait fait comprendre toute la folie de cette attraction. Marko lui assura qu'elle arrivait déjà à être celle qu'il voulait. Le trouble fut lisible dans le regard vert de la milicienne. Nenia ignorait ce qu'elle était, ce qu'il voyait chez elle. Elle était une combattante, une femme au caractère affirmé, aux croyances qu'il voyait comme erronées, une épine dans son pied, une provocatrice têtue et obstinée à le rendre fou. Était-ce cela qu'il voulait ? Son regard se détacha du sien lorsqu’il lui avoua avoir l’impression d’être différent lorsqu’il était à ses côtés et que lui semblait être aussi son cas. Un trouble plus grand apparut qu’elle préféra cacher. Pourtant un sourire naquit sur ses lèvres.

Les sujets délicats sont mis de côté. Cela risque d'être une véritable boucherie lorsqu'ils seront remis sur le tapis.

Ce serait probablement le cas, du moins, le pensait-elle. Elle n’était pas certaine d’arriver à faire dans la demi-mesure si des sujets comme Helion revenait sur le tapis. Pire encore en ce qui concernait leurs enfants. Elle n’oubliait pas, elle savait qu’il préférait voir ses enfants dans les bras aimants d’une famille bourrée par la propagande du dôme. Sujet épineux qu’elle n’aurait pas la force de tenir tant elle se sentait vidée de toute énergie ces dernières semaines. Cela n’enlevait en rien toutes les craintes qu’elle pouvait ressentir alors enfermée dans cette cellule. Cela n’enlevait en rien sa volonté de se battre jusqu’à la dernière seconde.

Pourtant, la jeune femme avait aussi ressenti l’impression d’être différente bien qu’elle lui ait mis plusieurs coups pour l’éloigner tant elle refusait d’accepter qu’il puisse faire ressortir cette partie d’elle. Alors elle se défendait un peu plus. Elle se montrant plus agressive seulement il n’y avait peu ou pas de raison. La main du directeur trouva la sienne. Nenia les observa, perdant petit à petit son sourire alors qu’elle sentait à nouveau un coup léger dans son ventre. Marko vint poser une question qui semblait simple au premier abord mais qui donna la sensation à la milicienne d’être plus que cela. Que voulait-il dire par là ? Où était le piège ? Elle prit le temps pour répondre, se laissant quelques secondes de réflexion. Peut-être aurait-il aimé une réponse rapide et claire, simple et limpide mais il n’aurait que des doutes.

J'ai compris que je n'avais plus ma place ici. Reiver est tout ce qu'il me reste et je déteste cette idée. Le seul lieu qui m'accepte est celui qui a détruit une partie de moi. Avant, j’aurai …

La milicienne s’arrêta dans cet aveu qu’elle pensait plus compromettant qu’autre chose. Avant, un Enfant d’Helion, milicien de surcroît, n’aurait jamais pu s’approcher d’elle, encore moins éveiller en elle une once de désir tant ses sentiments étaient harnachés à son idéologie. Reiver l’avait brisée au point d’être attirée par un homme qui s’opposaient en tout point à cette idéologie.

Je ne sais pas, finit-elle par dire en posant son regard sur lui avec un léger mouvement des épaules. J’ai cette même impression mais votre ... Ton rôle, tes convictions, tes croyances, cela fait partie de toi. Le directeur et toi. Il parait qu'ils sont indissociables. Mais là, je ne crois pas avoir face de moi l'homme qui pense que je suis coupable d'un crime contre Hélion. Tu es et resteras un Enfant d’Helion, prêt à tout pour le dôme. Il sera toujours ta priorité. Je ne sais pas si j'arriverais à passer outre. Pas avant d’avoir essayé du moins. Et j’ignore … (elle s’arrêta soudainement pour reprendre) Il faut que tu le sentes.  

Elle amena leurs mains pour les poser sur son ventre, sentant les mouvements un peu plus brusques à l’intérieur mais léger de l’extérieur. Marko devait sentir cette vie. Ses enfants étaient une priorité qui dépassaient le dôme, qui dépassait leurs croyances. Nenia ne voulait pas rater la réaction qui allait se lire dans son regard malgré cet aveu peu réjouissant. Elle lui adressa un sourire tendre alors qu’un des deux enfants cherchait à trouver sa place dans ce ventre qui commençait à être un peu trop à l’étroit.

Il tient de moi celui-là, c’est certain, murmura-t-elle en caressant la main posée sur son ventre.

Ce moment, elle n’avait pu le partager avec personne. Ni avec son frère, ni avec Setharam, ni avec une Luciole. Le médecin qui la suivait n’éprouvait aucune émotion face à cet instant de vie. La jeune femme n’aimait pas se montrer ainsi mais elle savait au fond qu’elle pouvait prendre le risque de montrer cette partie d’elle. Au pire, s’il se jouait d’elle, la milicienne pourra le tuer d’une manière ou d’une autre. Elle n’aurait plus rien à perdre puisqu’elle n’aura plus rien.

Je ... Je vais avoir besoin de temps,  reprit-elle, mais j'ai ... J'ai peur de me perdre… (elle s’arrêta à nouveau, devant se forcer pour avouer qu’elle avait peur de le perdre, reprenant avec une voix cassée tout en donnant une légère pression sur la main du directeur) Et de perdre ça. J'ignore comment je vais revenir à Reiver et j’ignore aussi si tu voudras toujours de moi après ça.

Après l’accouchement, après la perte de ses enfants, après cet aveu, elle serait une femme brisée et plus fragile que jamais. L’animal blessé allait probablement faire beaucoup de dégâts autour de lui mais ses dégâts allaient aussi se répercuter sur lui.  

CODAGE PAR AMIANTE@Marko Eil

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t146-nenia-wald-terminee

Contenu sponsorisé



 Sujet: Re: (04.10.2481) Too many expectations ~ Nenia   

Revenir en haut Aller en bas
 
(04.10.2481) Too many expectations ~ Nenia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Dawn :: Helion :: Niveau 1 :: Zone transitoire-