AccueilAccueil  TumblrTumblr  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Informations RP

Φ Nous sommes en 2482
Φ Chapitre I terminé
Φ Rejoignez Reiver !
Φ Privilégiez les rôles attendus
Informations HRP

Φ Retrouvez AD sur Bazzart et PRD
Φ Collectionnez les trophées
Φ Participez à la Roulette RP !
Φ Prochaine MàJ le Le --/--
Personnages

23 joueurs
33 personnages
13 Hommes
20 Femmes
Helion 8 hab.
Reiver 9 hab.
Steros 9 hab.
Extérieur 7 hab.

 

 +18 - Shallow - Vaughn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Cosima Partoney

Personnage
Occupation : sergent de l'observatoire / milice
Âge : 35 ans
Localisation : Helion



Messages : 180
Avatar : gal gadot
Présence : 5/7

Pseudo internet : Voggle


Helion • Milice



 Sujet: +18 - Shallow - Vaughn   Dim 9 Déc 2018 - 21:27


Shallow
 Vaughn & Cosima


La foule s'était levée, et l'allocution de ce bon vieux conseil venait de prendre fin. Si c'était réglé? Pas vraiment, à mon sens, ça n'avait pas été à la hauteur de ce qu'une majorité d'entre nous, souhaitions savoir. Si la parole avait été donné, c'était finalement pour mieux nous écraser par la suite. Notre monde n'allait pas tourner sans cesse autour de l'Elite, je le savais, je l'espérais à dire vrai.

En sortant de la place publique, me noyant dans le bain de foule, j'ai laissé Vaughn derrière, qui devait veiller sur Ostia, sur sa fille... Et pourtant, depuis notre nuit d'hier soir, je n'arrivais pas à le laisser totalement derrière moi. Il n'avait pas essayé de me regarder, ni quoique ce soit, maintenant qu'il avait eu ce que nous avions attisé depuis des lustres, il devait être satisfait.

Je secouais la tête, passant la capuche noire sur ma tête, me masquant au monde, cherchant à stopper ses horreurs sur lui. J'avais envie de croire qu'il était le salopard de l'histoire, alors qu'il était juste la lumière qui manquait cruellement à ma vie. Je me mordis la lèvre, et mon esprit me projeta encore des bribes de notre brève étreinte... j'avais pas dormit de la nuit, j'avais pleuré quasi non stop, et j'avais du mal à garder mon calme.

M'en vouloir? Oui, lui en vouloir? Oui. Je fus bousculée fortement par une personne, levant le nez vers l'homme, il me lança un regard long et insistant. Le genre de regard menaçant, qui m'annonçait probablement, que ma contribution à l'allocution, n'allait pas être appréciée de tous... Je m'étais mise en danger, devant ce Falconi. Finalement les affres de ma vie sentimentale désastreuse, étaient bien peu de choses en cet instant.

Je fermais les yeux un moment, marchant devant moi, son odeur vint emplir mes poumons, laissant un tracé de frissons sur mes avants bras. Impossible que son odeur à lui, me fasse cet effet, rien qu'en souvenir. Je me mordis une nouvelle fois les lèvres, rouvrant les yeux pour me focaliser sur la marche qu'il me restait à faire, avant de rejoindre mon poste, mais une nouvelle personne me percuta...

Je fis craquer ma mâchoire, avant de réaliser que les pieds devant mon regard, étaient les siens. Je levais le nez, pour effectivement me retrouver en face de lui. Bouche entrouverte, ayant du mal à respirer, tenant ma capuche sur ma tête, je le regardais sans bouger. Le monde autour bougeait, pour rejoindre chacun sa vie, sa tâche et son monde, en échangeant que peu, sur ce qui venait de se passer.

Au milieu de tous, nous gênions, et certains nous firent des reproches, à ce sujet. J'attrapais son bras d'une main, et lui indiquait qu'il valait mieux se mettre sur le côté. J'avais tout un tas de phrases et de mots, qui pulsaient à mon cerveau. "tu me manques déjà", "ne pars pas", "retiens nous", et pourtant ce fut un salut gêné qui fit son entrée dans ma bouche sèche. "Ton ami Falconi n'a pas mâché ses mots... un ami de ton père?"

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaughn Jagger

Personnage
Occupation : Secrétaire à l'Intégration, D0z
Âge : 40 ans
Localisation : Helion



Messages : 391
Crédits : Morrigan / Beylin
Avatar : Chris Evans
Présence : présente

Pseudo internet : Vanka
Multi-comptes : Eiven, Zorhan, Wolfrem, Ayeen





Helion • Élite



 Sujet: Re: +18 - Shallow - Vaughn   Dim 9 Déc 2018 - 23:57

Shallow
Fin du pugilat oratoire. J'avais quitté la tribune avant les autres mais mon père parvint à mettre le grappin sur moi. Encore silencieux, le couloir où nous étions s'apprêtait à une conversation délétère. « Tu ne comprends toujours pas ta place ? Après toutes ces années à me seconder, je croyais que tu t'étais mis un peu de plomb dans le crâne et avais compris ce qu'on attendait de toi à ce poste », lança-t-il avec un regard des plus insistants. D'un geste, je défis l'emprise qu'il tentait d'exercer sur mon bras. « Ce que tu attends de moi. Là-bas, ces gens attendent des Secrétaires qu'ils fassent de leur mieux pour maintenir le dôme sur pieds. C'est pas en les enrobant de boniments qu'on les contiendra. Mais rassure-toi, je sais que ce n'est pas en se montrant honnête et franc qu'on pourra en faire quoi que ce soit. Entre les idiots et ceux qui ont trop souvent été la cible des défaillances de notre système, rien ne changera vraiment. » Ses traits avaient beau se durcir, Lucian ne se montra pas plus véhément que ça.

Il ignorait ce que j'avais appris sur lui. Sur Elith Fawer. Ma mère... et le sort funeste que je préparais à ce profiteur. Il avait abusé de sa place pour obtenir ce qu'il désirait le plus : un fils.

Sa main revint vers moi mais cette fois, pour se loger amicalement sur mon épaule. « Ne gâche pas tout, Vaughn. Sinon tous les sacrifices que j'ai dû faire pour nous, pour toi, pour tes enfants, seront vains. » Les yeux levés au ciel, je l'arrêtai à regret. « Pour Nox tu veux dire. » Un sourire se dessina sur ses lèvres. « Ton nom et ta place font de toi et Ostia un modèle pour tout Helion. Tu auras un enfant avec elle. Il le faut. Un symbole d'espoir et aussi un exemple pour chaque personne aspirant à la réussite. Je n'ai pas fait l'affront aux Raewin d'exiger un test de fertilité avant de t'orienter vers leur fille, mais nous attendons tous qu'un héritier pointe le bout de son nez. J'espère qu'à ce niveau tu fais ton possible pour que ça fonctionne. C'est dans ton intérêt mon cher fils. Et celui d'Ostia. » Le glas d'une menace. Encore une. Un tapotement et voilà que les autres Secrétaires et Conseillers traversent le couloirs pour regagner les strates supérieures. Il s'éloigna avec Skender.

Un soupir. On ne pouvait être plus clair. Et gênant... Mais j'avais épuisé toute mon imagination pour le maudire. Alors je n'avais plus qu'à balayer ses mots de mon esprit et reprendre ma propre route.

Un modèle. Un exemple. Une suite à créer. Il me rendait malade. Son jeu me rendait malade. J'avais chaud et en même temps froid. Poings serrés, esprit délié. Je fermai les yeux quelques secondes pour me reprendre. Ce n'était pas un lieu où exploser.

D'un pas assuré, je repris ma route. Une chose est sûre : je ne remettrai pas les pieds chez moi ce soir. Impossible de faire face à Ostia avec le rappel de mon père. L'intérêt d'Ostia était d'accorder aux Jagger un nouvel héritier. Sinon, Lucian aurait tôt fait de forcer un remplacement. Et il ne se ferait pas aussi patient qu'il avait pu l'être avant que cette union n'ait lieu. Un ultimatum allait sonner : Ostia ou Lucian. Échouer à éradiquer mon père une bonne fois pour toute viendrait à accepter qu'Ostia meurt par ma faute. Parce que je l'aurais entraînée dans ce couloir de la mort.

La route que j'empruntai me mêlait à la foule qui se dispersait. Je ne faisais pas vraiment attention à qui je percutais ou qui me percutais, nageant en quelque sorte à contre-courant. Nox était entre de bonnes mains, je pouvais sans souci m'éloigner quelques heures. Il fallait que je trouve un moyen de contacter le Spectre. De conjuguer les efforts de l'Ordre et mon aspiration. Qu'Helion soit libéré de personnes comme Lucian. Ma décision était plus que faite. Si on avait pu en douter ces derniers jours, ses insinuations et menaces avaient achevé le lien qui aurait pu persister entre nous. Sa solution à lui contre la surpopulation ? On ne va pas interdire aux survivants de rentrer, de toute façon ils rentreraient illégalement. On ne va pas réduire le nombre d'enfants par foyer. Non. On va décimer une partie de la population. Un groupe de blocs résidentiels ou... un baraquement.

Dans ma démarche assurée, je percutai un visage que je ne pouvais ignorer. Même effacé sous cette capuche. "Cosima..." Elle semblait troublée par ma présence. Et moi j'en étais soulagé. Soulagé de la trouver. Comme si une force cosmique l'avait mise sur ma route. Ma colère s'étiola, se perdant dans les épaules qui confrontaient notre sédentarité. Deux blocs face à un courant. La sergente prit mon bras pour m'entraîner vers le mur, là où on gênerait moins. Je n'avais pas oublier ce qui s'était passé la veille... enfin cette nuit.

"L'ami de mon père ? Aussi inquiétant que ce le soit, il en crèverait d'envie d'être considéré comme son ami. Mais mon père est bien content que des gens comme Falconi cherchent son intérêt. Que ce soit en affection ou en animosité. Il débloque ce type. Rien qu'à voir le ton orgueilleux sur lequel il assurait qu'il prendrait des apprentis sous son aile en donnant à chacun sa chance... Il n'a de toute façon pas le choix d'accepter les poulains qu'on lui mettra dans les pattes. Les Secrétaires décident encore de ce que les chefs de départements et de secteur doivent faire en la matière. Comme s'il pouvait être une exception..."

A repenser l'intervention de Corvo, j'en revins à entendre l'intervention de Cosima. "Et toi... qu'est-ce qui t'a pris de te mettre en avant comme ça ? Le gouvernement fait un pas et toi, ce que tu trouves de plus malin à faire c'est d'étaler ton pessimisme devant Helion tout entier ? Certains auront vu ton intervention comme une provocation. Quelle cause crois-tu servir à part celle de ta perte si tu continues sur cette pente, Cosima ?" Mes nerfs resurgissaient injustement sur elle... mais en même temps, il fallait qu'elle comprenne. Et d'ailleurs, je croyais qu'elle était assez intelligente pour agir sans se mettre en mauvaise posture...

"Excuse-moi, soupirai-je quelque peu excédé, avant de reprendre sur un ton ferme et résultant de mes nerfs qui se relâchaient à peine. Que tu le crois ou non, je me soucis de toi. Même si tu t'es permise de me traiter comme le dernier des enfoirés hier. J'y ai bien réfléchi et pour que tu ais aussi peu laissé de place à mes explications, retournant le moindre de mes mots à ton avantage en jouant l'anguille à ne comprendre que ce que tu voulais comprendre... des années auparavant j'aurais sans doute explosé. T'as agi comme la dernière des salopes Cosima. Une pleurnicharde écervelée qui jetterai un cadeau parce qu'il n'est pas de la couleur qu'elle l'espérait. Et ce, au moment où j'avais le plus besoin de toi. J'te remercie pas." Une franchise où les mots excédaient mes pensées. Ma voix restait à un niveau normal mais le ton employé était injustement cruel. Si bien qu'on y notait facilement le grain encore à vif de la blessure que ça m'avait infligé. Cependant, lui parler si sèchement et avec autant de couleurs me faisait aussi mal que les agissements dont elle était coupable. "La bonne nouvelle c'est qu'à te parler comme ça, je n'aurais rien à redire si l'envie te venait de m'en mettre une." Je méritais cette baffe. Même si égaliser les scores dans un lieu public n'était pas la chose la plus intelligente que j'avais lancé...

_________________
in my head
LIFE IS A FIGHTING PIT
MAYBE IT'S NOT TOO LATE TO HAVE YOU BOTH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t505-helion-vaughn-jagger-l-heritier-pas-si-parfait http://www.afterdawn-rp.com/t492-vaughn-jagger-terminee#4217
Cosima Partoney

Personnage
Occupation : sergent de l'observatoire / milice
Âge : 35 ans
Localisation : Helion



Messages : 180
Avatar : gal gadot
Présence : 5/7

Pseudo internet : Voggle


Helion • Milice



 Sujet: Re: +18 - Shallow - Vaughn   Lun 10 Déc 2018 - 7:57


Shallow
 Vaughn & Cosima


"La milice a des dossiers sur lui, de la taille de mon bras, ce type n'est pas simplement un imbécile, c'est un imbécile dangereux. Qui te dit qu'il n'a pas été mêlé de près ou de loin, à l'incident qui a tué des milliers de personnes... et ses menaces... je crains qu'il ne devienne pas mon ami." Lui répondis-je, avant qu'il ne monte au créneau pour me rappeler ma prise de parole, et de manière dure. "je ne m'excuserais pas Vaughn, je représente bien plus le peuple que toi, avec tes souliers dorés... et ton intervention a été mal jugée aussi, toi qui te voulais dans les petits papiers de ton père, as tu perdu l'esprit pendant une fraction de secondes? Tes leçons ne valent pas plus que celles de Falconi, ou de ton père. La différence, c'est qu'avec eux, on sait où se trouve leur intérêt... Toi tu oscille entre le mal et le bien non stop... choisis ta place. Moi c'est ce que j'ai fait tout à l'heure, et tant pis si mon corps disparaît dans une tranchée ! "

Je n'étais pas spécialement d'humeur à encaisser des reproches et des reproches, mais la suite était, bien que d'une rare violence, juste. C'était juste que je me prenne sa propre rage dans les dents. J'ouvris de grands yeux, accusais le coup un peu et tentais d'endiguer ma propre colère en faisant craquer ma mâchoire. il avait terminé par des insultes, très dures, mais que je ne pouvais pas décemment lui reprocher, moi même et à huis clos de mon esprit, je l'avais traité des pires mots. "Tu aurais voulu que j'accepte un accord bancal... que je sois incapable de regarder Ostia dans les yeux... que j'évite les sbires de ton propre père, ou pire encore... Parler devant tous, c'était me mettre en danger, mais accepter d'être ta..." Je m'arrêtais de parler, sans pour autant baisser le regard, j'avais du mal à mentir encore une fois, je passais la langue sur mes lèvres en secouant la tête. "Il ne faut pas qu'on reste à la vue de tous..." Dis-je en regardant à ma droite, puis à ma gauche, croisant quelques regards pesant sur moi encore. Je posais une main sur son torse, en le poussant légèrement vers l'artère qui montait vers ma vie, et plus loin, s'il le souhaitait vers la sienne aussi. "viens..."

Je l’entraînais à me suivre, avec l'espoir débile que peut être, il accepterait malgré tout de le faire, de nous garder en mémoire et d'écouter même ce que j'ai à dire pour de vrai, sans mensonge et tromperies. Le monte charge, nous prit, grinçant et cloque-tiquant, pour nous emmener vers le niveau 1, puis le niveau 2 s'il décidait de descendre. "Je ne te frapperais pas, c'est pas l'envie qui m'en manque cela dit... je te frapperais pas, parce que quelque part, au delà de ta propre rage, y'a la vérité... je me suis vu comme la dernière des putes hier soir, à servir tes envies, en laissant de côté ce que j'ai pu vivre en étant ignorée, tant d'années de toi." je m'arrêtais pour me tourner vers lui. "Mais je crains que tu ne le sois encore plus que moi, dans ta vie de tous les jours, et je m'excuse d'avoir manqué de discernement." Le monte charge s'arrêta à mon niveau, ouvrant difficilement la grille, grinçante sur ses gonds rouillée. Je me mordis la lèvre, en glissant un regard vers le couloir menant aux blocs des miliciens. "A toi de choisir Vaughn..." Je reculais d'un pas, pour quitter le monte charge, attendant qu'il ne fasse un choix, un vrai choix pour lui, pour une fois.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaughn Jagger

Personnage
Occupation : Secrétaire à l'Intégration, D0z
Âge : 40 ans
Localisation : Helion



Messages : 391
Crédits : Morrigan / Beylin
Avatar : Chris Evans
Présence : présente

Pseudo internet : Vanka
Multi-comptes : Eiven, Zorhan, Wolfrem, Ayeen





Helion • Élite



 Sujet: Re: +18 - Shallow - Vaughn   Lun 17 Déc 2018 - 14:49

Shallow
Un sentiment des plus étranges m'envahissait. À la fois excédé et désolé, coupable et vexé... Je ne comprenais pas pourquoi Cosima me mettait dans cet état. Naïvement, je mis ça sur le compte de la pression que je subissais ces derniers jours. Rien ne pouvait finalement être simple dans cette vie.

Ses leçons ne m'intéressaient guère. Falconi avait beau l'air louche, il était le moindre de mes soucis. Rien ne le rattachait au meurtre pur et simple de centaines de personnes, à l'abus de pouvoir auprès de survivants intégrés et à la corruption de l'esprit par le pouvoir. Si Falconi était douteux, il l'était dans une mesure qui ne touchait pas l'intégralité du dôme. Ce qui le plaçait irrémédiablement au bas de mon échelle de priorité.

Les yeux écarquillés de Cosima me firent regretter mes mots tout en les assumant. C'était ma pensée. Je l'avais trouvée particulière égoïste et fermée. Comme si la jalousie lui faisait tourner la carte. Elle ne me laisse pas le temps de réagir à ses mots mais très vite, la belle m'incite à la suivre pour qu'on s'éloigne de la foule.

Idée judicieuse.

Un long silence nous entoura jusqu'à l'arrêt de l'élévateur. Alors qu'elle descend, je la suis et l'arrête en prenant son poignet. « La seule position bancale est celle d'Ostia. Elle doit tenir le rôle de ma femme mais aucun sentiment n'est impliqué. Face à mon père, elle doit paraître heureuse de sa position et d'être à mes côtés. Je n'ai rien à feindre car c'est Lucian qui m'a demandé de l'amener dans mes filets. Il sait que je ne l'aime pas et que je ne l'aimerai jamais. Ce qu'il ignore, c'est qu'Ostia sait très bien que ce n'est qu'une couverture pour les esprits conservateurs de l'élite. Elle est libre d'être avec qui elle veut et je suis libre d'être avec qui je veux. Tant que cette couverture reste crédible. Alors certes... je ne peux pas te proposer une vie de cocooning à passer nos soirées et nos nuits ensemble. Mais je ne le fais pas plus avec Ostia. Nous vivons sous le même toit sans être réellement un couple. Et je pensais que tu pouvais être capable de comprendre ça, de ne pas y porter d'attention. Tu as tout quitté pour passer ta vie dans un bloc de milicien. Je ne pensais pas que tu aspirais à une vie lambda de famille. Ton boulot t'importe autant que les causes que tu défends. » Un soupir et je relâchai son poignet.

Ce qu'elle sous-entendait à mon propos n'était pas bien clair mais je me risquai à lui apporter une explication. « Je suis loin d'être parfait et d'être bien placé pour te reprocher ton comportement d'hier. J'ai longtemps été ce connard qui prend ce qu'il veut quand il veut tout ça parce que... j'en avais le pouvoir. Mais j'ai réalisé beaucoup de choses ces derniers mois qui m'ont forcé à voir le monde différemment. J'ai... disons que je dois régler certaines affaires de manière définitives et... je prends peu à peu conscience du sacrifice que ça va me coûter. Je me rends compte que je n'ai pas à te mêler à tout ça. Et je regrette de ne pas avoir vu ce que tu pouvais ressentir plus tôt. Ça aurait évité bien des souffrances inutiles et m'aurait aidé à ouvrir les yeux. Je ne sais pas quel choix tu me proposes, ni même si je l'ai réellement ; j'veux dire... les dés sont lancés et faire marche arrière avec Ostia m'empêcherait de faire ce qui doit être fait. Alors... j'ai beau vouloir être avec toi, me racheter de toutes ces années passées sous œillères, mais je peux comprendre que ce que j'ai à t'offrir ne puisse te suffire. Je ne pourrais pas oublier cette nuit passée, même si elle est ternie. Et si ce doit être la seule fois que tu me donneras de vivre, alors je chérirai ce souvenir dans les instants où tout me paraîtra sombre. J'ai déjà fait l'erreur de me croire capable de forcer quelqu'un à m'accepter et à m'aimer, je ne ferais pas cette erreur une deuxième fois », lui confiai-je non sans amertume dans la voix.

Évidemment, aller de l'enfant gâté à qui tout est dû jusqu'à l'idiot devant se contenter de ce que les autres acceptent de lui accorder, c'est difficile. Retenir cette impulsion de la saisir et de l'embrasser sans lui laisser d'autre choix que de m'accepter, de la harceler jusqu'à lui faire comprendre que nous deux c'était possible et qu'elle n'avait d'autre choix que d'en accepter mes conditions... Une détermination téméraire que je gardais sous silence. Parce que je ne voulais pas la perdre comme j'avais perdu Eyli. Je ne pouvais pas me résoudre à perdre la dernière femme capable de compter à mes yeux. Mes jours étaient comptés, je le comprenais de plus en plus. Et je voulais connaître une dernière fois le soulagement d'un amour partager, en absorber la force et le courage que ça insuffle. Je voulais être avec elle...

_________________
in my head
LIFE IS A FIGHTING PIT
MAYBE IT'S NOT TOO LATE TO HAVE YOU BOTH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t505-helion-vaughn-jagger-l-heritier-pas-si-parfait http://www.afterdawn-rp.com/t492-vaughn-jagger-terminee#4217
Cosima Partoney

Personnage
Occupation : sergent de l'observatoire / milice
Âge : 35 ans
Localisation : Helion



Messages : 180
Avatar : gal gadot
Présence : 5/7

Pseudo internet : Voggle


Helion • Milice



 Sujet: Re: +18 - Shallow - Vaughn   Lun 17 Déc 2018 - 20:51


Shallow
 Vaughn & Cosima


Il me prit le poignet, et le relâcha presque aussitôt. Il n'était pas descendu du monte charge, et m'expliquait sans détour, ce qui était, ce qui sera, ses doutes à lui, et tout ce que j'avais refusé hier soir de voir. C'était honnête, et je décelais tellement de tristesse chez lui, nous allions entrer en confrontation avec notre monde, et ce qui suivrait ne serait certainement pas beau à voir. Il était la lumière dans le tunnel, et j'étais peut être la sienne en fin de compte. Il n'a pas parlé d'amour, ce n'est pas une déclaration sentimentale à proprement parlé, mais bien sa propre déclaration sur notre situation propre. Je le laisse tout dire, sans rien omettre, et puis je le regarde. J'ai tellement envie de l'embrasser, de lui sauter au cou et de me foutre de tous comme de ma dernière mission, et de juste profiter. Mais autour de nous, les gens marchent, s'affairent, rentrent chez eux, et nous on est là tous les deux. Le cul entre deux chaises.

"J'ai compris." Lui répondis-je simplement. Parce qu'il n'y avait pas grand chose à dire d'autre. Il avait été blessé de mon attitude hier soir, et n'allait pas être facile à faire descendre de ce monte charge. Du coup, j'ai fait un pas, puis deux vers lui, j'ai refermé les grilles, et j'ai appuyé sur n'importe quel bouton, vers le bas plus précisément, en haut, il n'y avait rien pour nous. Je posais ma main sur son visage, posant ma paume sur sa mâchoire, tentant de l'amadouer pour ne pas qu'il me repousse. "Je suis désolée de ne pas avoir vu tout ça." Soufflais-je doucement, en allant poser mon front contre le sien, collant mon corps contre le sien, en ressentant des frissons de la tête aux pieds. Ma bouche s'entrouvre, je me sens fébrile, je sais qu'au moment où ses mains vont se poser sur moi, je vais perdre le contrôle. "On ne peut pas rester dans ce monte charge cela dit. Tu veux venir avec moi, ce soir?" Soufflais-je en décollant ma tête de la sienne, laissant ma main glisser le long de son cou, la laissant libre de s'oublier sur son torse.

Mon cœur battait fort dans mes tempes, et j'avais l'impression de manquer d'air. La tension ne s'étiola pas, lorsque le monte charge se stoppa à l'étage appuyé, les grilles ne s'ouvrirent pourtant pas, nous laissant là, dans cet espace clos... à la merci de notre volonté. "rentre avec moi Vaughn..." Lui murmurais-je comme une supplication. "Je veux effacer les mots... les miens et les tiens...les mots de trop." Je caressais sa bouche de mes lèvres, sans pour autant le forcer à quoique ce soit. Je savais que je lui avais fait passer un sacré quart d'heure hier soir, et qu'il faudrait du temps pour qu'il accepte de me reprendre. Ma bouche déposa des baisers doux sur ses joues...

Si mon attention n'avait pas été totalement tourné vers lui, j'aurais noté que l'absence d'ouverture au niveau 0 n'était pas bon signe, mais concrètement j'étais à 10 000 lieux d'y voir le mal, et déjà le monte charge enclenchait une montée, vers un autre niveau.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaughn Jagger

Personnage
Occupation : Secrétaire à l'Intégration, D0z
Âge : 40 ans
Localisation : Helion



Messages : 391
Crédits : Morrigan / Beylin
Avatar : Chris Evans
Présence : présente

Pseudo internet : Vanka
Multi-comptes : Eiven, Zorhan, Wolfrem, Ayeen





Helion • Élite



 Sujet: Re: +18 - Shallow - Vaughn   Lun 17 Déc 2018 - 23:05

Shallow
Bien sûr que ma franchise pourrait l'influencer, lui faire repenser sa position, mais ce n'était pas vraiment but. Dans le sens où je ne voulais pas l'inciter à faire un choix plus qu'un autre par pitié ou bonne intention. Je ne voulais pas que Cosima vienne à souffrir par ma faute, c'est tout. Et si elle marchait dans cette voie, je voulais qu'elle le fasse de son propre chef. C'était trop demandé... elle m'aimait, ça crevait les yeux. Et si j'étais incapable de lui promettre un amour aussi fort en retour, j'étais bien assez sûr de ce que je ressentais pour ne pas la repousser.

Sa main se porta à mon visage, me faisant ciller. Je peinais à comprendre... craignais de mal comprendre son geste. Cosima vint à s'excuser d'avoir manqué de perspicacité. Elle se rapprochait de moi alors que je restais interdit. Baissant légèrement la tête pour que mes yeux restent dans les siens. Son front vint se poser sur moi. La sentir si près de moi laissa une vague de chaleur m'envahir. Je n'avais pas besoin du souvenir d'hier pour sentir ma peau frémir à son approche, mais ça n'aidait en rien à éviter cette excitation naissante. Alors que l'heure était aux explications, que des tensions nous tiraillaient tout deux, ce n'était pas le moment de penser à ça...

À nos corps nus entremêlés, moiteur lascive à sa cambrure aguicheuse...

J'aurais aimé être assez fort pour mettre une distance et lui demander d'exprimer sa pensée, sa volonté, mais j'en fus incapable. Le monte-charge se mit à descendre. À descendre bien trop bas. Était-ce un monte-charge de service ? Rien d'autre que des escaliers incertains ne menaient au niveau -1. Peu importait. Notre proximité devenait bien trop sensuelle pour rester anodine...

La sergente me proposa de rentrer chez elle ce soir. Une proposition indécente, surtout au vu du débriefing auquel je devais assister. Les Conseiller et les Secrétaires, les assistants et décisionnaires... toute cette élite pompeuse et corrompue... Le monte-charge entame une nouvelle montée alors que les lèvres de Cosima viennent effleurer ma joue, dessiner leur sillon sur ma peau.

Brusquement, je frappai du poing le bouton d'arrêt d'urgence. Un gyrophare rouge entama une valse à deux temps alors que je vins plaquer Cosima contre la grille. « Ne me fais pas attendre jusqu'à ce soir... » Tout le reste semblait ne plus avoir la moindre importance. Elle était ce que je désirais le plus ardemment après la mort de mon père. Deux opposés dont l'un me donnait le courage d'affronter l'autre. Les sentiments que j'avais pour Cosima étaient plus forts que ce que j'imaginais et ce, malgré mon silence sur ceux-ci. Ma main se logea sur sa nuque, saisissant la naissance de sa chevelure. L'autre déformait son vêtement pour se frayer un chemin sur sa taille, dans son dos et remonter jusqu'à l'attache de son soutien gorge. Mon étreinte était ferme, accompagnée de baisers passionnés et d'un souffle se faisant haletant.

Derrière cet instinct qui m'était trop difficile d'étouffer, se logeait un sentiment de culpabilité. Je ne lui laissais pas vraiment de choix et ne pouvais qu'espérer qu'elle ne me déteste pas pour mon geste. Ses caresses, ses baisers, avaient vaincus ce qui me restait de volonté. Je n'étais pas ce genre de profiteur, l'homme à femmes de la bande c'était Maël, pas moi. Pour que Cosima me mette dans cet état, c'est qu'il y avait inéluctablement quelque chose de plus fort. Quelque chose capable de me rendre fou... Une sensation que je n'avais ressenti qu'avec Eyli, dans ces débuts où l'amour était réciproque. Une sensation que j'avais perdu en la perdant elle, malgré ma persévérance à lui imposer ma présence. « Je ne pourrais pas me passer de toi Cosima, plus jamais », articulai-je en murmures avant saisir sa cuisse pour la faire remonter jusqu'à ma hanche. Je voulais la prendre, ici et maintenant.

_________________
in my head
LIFE IS A FIGHTING PIT
MAYBE IT'S NOT TOO LATE TO HAVE YOU BOTH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t505-helion-vaughn-jagger-l-heritier-pas-si-parfait http://www.afterdawn-rp.com/t492-vaughn-jagger-terminee#4217
Cosima Partoney

Personnage
Occupation : sergent de l'observatoire / milice
Âge : 35 ans
Localisation : Helion



Messages : 180
Avatar : gal gadot
Présence : 5/7

Pseudo internet : Voggle


Helion • Milice



 Sujet: Re: +18 - Shallow - Vaughn   Mar 18 Déc 2018 - 9:59


Shallow
 Vaughn & Cosima


Le bouton appuyé, l'élévateur fit un bond avant de s'arrêter, c'était encore la meilleure solution, même si le dit engin, allait s'afficher sur les écrans de contrôle des miliciens, comme présentant une défaillance. Pas le temps de lui rappeler se détail, que déjà nous nous adonnons à ce besoin primaire de toucher nos peaux, bien au de là des tissus qui nous enserrent. C'est bien un besoin, bien plus qu'une envie, et je le suis dans cette douce folie, qui me pousse à soulever son t-shirt pour griffer la surface de ses pectoraux. J'entends ses mots, et j'attrape sa nuque, pour le regarder bien droit dans les yeux. "C'est noté et c'est accepté." Lui dis-je haletante, attendant cette délivrance avec impatience. C'était irréfléchi sans doute, très soudain, et d'une violente passion dévorante. Un sentiment étrange, qui pousse à chercher sa proximité, et déjà mon bassin se frotte contre le sien, en équilibre dans ses bras. Je voudrais qu'il arrache mon pantalon, pour me prendre avec ferveur. Je gémis contre sa bouche, et j'accentue l'ondulation de mon corps contre le sien, pour sentir sa propre dureté adversaire. Je m'arrange pour descendre de mon perchoir, pour libérer son membre. Je me baisse à ses pieds, pour enserrer sa chair autour de ma bouche et commencer un travail de va et vient, bien intime. J'ai à cœur en cet instant, de le rendre plus vulnérable que jamais, et lui faire perdre pied, comme je perds la tête doucement depuis hier soir. - A ma perte - Sont les mots de Lev qui résonnent lointainement dans ma tête, c'est à ma perte que je vais aimer être à Vaughn. J'accentue ma gestuelle, le sentir frémir contre ma bouche, à de ça, de terriblement excitant.

L'alarme se met en route, et la cage qui nous enferme, devient rouge par intermittence. "Prends moi maintenant." Lui soufflais-je en remontant vers lui. Quelques minutes, tout au plus, d'une extase interdite et exquise, qui nous mène à une telle sauvagerie dans l'exécution. La tension quitte les rangs, lorsqu'il me possède enfin, je m'abandonne, criant presque tellement le plaisir est parfait. Il me domine et je le laisse aisément faire, jusqu'à l'assaut final. Mes mains accrochées aux grilles, sont rougies tellement j'ai dû les serrer pour ne pas tomber. Il reste encore en moi, et je me trouve étrangement bien, même lorsqu'il se retire, pour ne laisser couler sur ma cuisse que sa semence... Je remets mon pantalon, je suis pivoine aux joues, et mon cœur peine à se calmer. Je l'embrasse une dernière  fois, tandis que la voix d'un milicien retenti dans l'habitacle. "Cosima Partoney n° de matricule 77225496" Dis-je avec maîtrise de ma voix, pour regagner une réalité bien moins exaltante que celle que nous venions de partager. Je me tournais vers Vaughn pour qu'il décline sa propre identité, aimant par dessus tout, voir dans ce regard les étoiles qui y pétillent en cet instant.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaughn Jagger

Personnage
Occupation : Secrétaire à l'Intégration, D0z
Âge : 40 ans
Localisation : Helion



Messages : 391
Crédits : Morrigan / Beylin
Avatar : Chris Evans
Présence : présente

Pseudo internet : Vanka
Multi-comptes : Eiven, Zorhan, Wolfrem, Ayeen





Helion • Élite



 Sujet: Re: +18 - Shallow - Vaughn   Mar 18 Déc 2018 - 11:12

Shallow
Son cœur vient à battre contre le mien dans une unité harmonieuse et véhémente. Poussés par nos corps enfiévrés, on en oublie le lieu et l'instant. Tout ce qui comptait, c'était cette étreinte. Mon vêtement se perd aux gestes de Cosima et je me sens défaillir lorsqu'elle saisit mon vît de ses lèvres pulpeuses. Un gémissement qui accroche mes mains à la grille. Impossible de refréner ces élans de plaisir... Elle me possédait, ça ne faisait aucun doute. Avec aucune autre je n'aimais être à la merci. Mais Cosima... c'était différent. Un pied d'égalité que nous partagions sans réfléchir.

Quand elle revint vers moi, je ne pus m'empêcher de l'embrasser avec ferveur avant de soulever ses vêtements. Mon intimité déjà exhibée, je n'eus qu'à dégrafer son pantalon et baisser son sous-vêtement. La soulevant d'un geste ferme, je fis reposer son dos sur la grille à laquelle Cosima se raccrochait. Comme si nous étions faits pour cette instant, son corps n'opposa aucune résistance à mon arrivée. Un râle de plaisir m'éprit quand je la pénétrai et c'est tout un frisson qui m'envahit. Si bien que je dus marquer une pause pour reprendre le contrôle.

Un contrôle que je me résignai à perdre en engageant un va-et-vient salvateur. L'entendre gémir de la sorte amenait le paroxysme de mon excitation. Un désir mutuel de luxure à en juger par la moiteur de son entre-jambes. L'incongruité du moment et le risque d'être surpris à chaque instant ajoutait un piment des plus délectables.

Mes lèvres vinrent quérir sa chair à l'en mordre avec intensité. Mes mains pétrissaient son postérieur dans une envie de plus, toujours plus... Jusqu'à ce que l'explosion des sens ne vienne faire tressaillir nos corps d'une extase partagée.

Quelques secondes, je restai en elle comme si ça avait été une place faite pour moi et moi seul. Je me surpris, à cette pensée, à songer que Lev pouvait avoir partagé cette même place. La seule évocation même fugace de cette idée me rendait fou de jalousie... Mais à me retirer, je dissipai cette pensée de mon esprit. C'était ma faute. À l'époque, j'étais bien trop accrochée à un fantôme du passé pour me rendre compte de quoi que ce soit...

Une voix vint nous déranger alors qu'on réarrangeait nos habits. Cosima parvint avec style à masquer son état en répondant sans halètement dans la voix. Un sourire amusé et admiratif me prend quand vient mon tour. « Secrétaire Vaughn Jagger. Une défaillance du monte-charge nous a conduit au-dessous du niveau 0. Nous devons nous rendre au niveau 1. » Continuant à remettre mes vêtements, je viens murmurer à l'oreille de Cosima. « On pourrait continuer cette discussion dans mon bureau, sergent Partoney », lui intimai-je avec un regard charmeur.

_________________
in my head
LIFE IS A FIGHTING PIT
MAYBE IT'S NOT TOO LATE TO HAVE YOU BOTH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t505-helion-vaughn-jagger-l-heritier-pas-si-parfait http://www.afterdawn-rp.com/t492-vaughn-jagger-terminee#4217
Cosima Partoney

Personnage
Occupation : sergent de l'observatoire / milice
Âge : 35 ans
Localisation : Helion



Messages : 180
Avatar : gal gadot
Présence : 5/7

Pseudo internet : Voggle


Helion • Milice



 Sujet: Re: +18 - Shallow - Vaughn   Mar 18 Déc 2018 - 11:38


Shallow
 Vaughn & Cosima


Je me mordis la lèvre, lorsqu'à son tour il déclina son identité, en expliquant la 'panne' au milicien. J'avais du mal à ne pas sourire, c'était idiot, surtout après l'allocution et les mauvaises nouvelles que ça allait entraîner. Un sourire étirant ma bouche de part en part, qui n'avait pas l'air de vouloir partir de mon visage. Vaughn se colla à moi, il me murmura une proposition indécente, qui me fit rire doucement. "On va aller dans le tien oui... Secrétaire Jagger, et j'espère ne perdre aucune note, de ce qu'il sera dit, de votre bouche..." Répondis-je avec un petit mouvement de postérieur contre lui.

Deux enfants, des gosses, complètement aspirés par leurs envies et leurs jeux. On était deux gosses, le monte charge se remit en branle, et je pouvais sentir entre mes cuisses, la brûlure du désir, revenir. Je n'en avais pas assez encore, j'étais excitée plus que de raisons, et n'avais pas décidé de rendre les armes de suite. La grille s'ouvrit au niveau 1 et je descendis, coulant un regard brûlant à Jagger, l'invitant à se venir se perdre. Ma main n'arrêtait pas de le frôler l'air de rien, et mon corps touchait le sien, j'avais presque envie d'être bousculé encore, pour être contre lui, et masquer mon désir pour lui. Je croisais quelques personnes ici et là, gardant le maximum de tenue, mais je croisais au loin le regard de Lev... il comprit je pense, que quelque chose avait changé. Je bifurquais à une intersection et la porte d'un bureau s'ouvrit, j'attendis que la porte de métal ne se referme, et nous étions de nouveau seul.

Je vis mes vêtements quitter les rangs, et voler un peu partout dans la pièce, et je l'attirais à moi, encore une fois. Dans la pagaille, je déchirais son t-shirt, trop impatiente, de retrouver la chaleur de sa peau contre la mienne. Cette étreinte, bien moins dangereuse que la précédente, me laissa la bouche sèche, le palpitant à folle vitesse, et la peau recouverte de transpiration. Allongée sur le dos, sur ce grand bureau, je passais les mains dans sa chevelure dense. "c'est le meilleur débriefing d'allocution auquel j'ai assisté..." Dis-je en riant à ma propre connerie. J'étais littéralement vannée de ce second round. "Lev nous a capté..." Soufflais-je en me relevant en position assise sur le bureau, passant une main dans ma chevelure brune relâchée.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaughn Jagger

Personnage
Occupation : Secrétaire à l'Intégration, D0z
Âge : 40 ans
Localisation : Helion



Messages : 391
Crédits : Morrigan / Beylin
Avatar : Chris Evans
Présence : présente

Pseudo internet : Vanka
Multi-comptes : Eiven, Zorhan, Wolfrem, Ayeen





Helion • Élite



 Sujet: Re: +18 - Shallow - Vaughn   Sam 22 Déc 2018 - 8:56

Shallow
Cette passion était déraisonnable à souhait. Une révélation faisant palpiter mon cœur à cent à l'heure. Je ne voulais pas la lâcher, n'accepter pas qu'elle s'éloigne ne serait-ce de quelques centimètres. Je la resserrai contre moi, la plaquais entre un obstacle et mon corps, savourais sa peau de mes lèvres voraces...

Elle me faisait perdre la tête et, dangereusement, je me réfugiais dans ce monde qu'elle nous proposait de créer. Un monde où le plaisir me donnait des vertiges. À cet instant, je ne pensais ni à Eyli, ni à Nox, ni à Ostia. Même Lucian et Elith étaient à des années lumières de là où je me trouvais. Était-ce mal ? Je n'en ressentais aucune culpabilité ; comme pragmatique face à la question : méritai-je à nouveau de vivre ? D'avoir cette électricité dans le corps, ce frisson si intense et profond ? De me sentir en vie. J'en avais besoin. Maintenant plus que jamais. Et Cosima s'avérait en être la clé. La passerelle.

Le bureau renversé, papiers volant au sol et son dos plaqué contre le métal de l'austère office, je la surplombais à caresser sa peau du bout des lèvres. La sergente se relève et j'admire le mouvement de ses cheveux ramenés sur le côté. Elle est si belle... « Et ça te gêne ? Ou penses-tu que ça le gêne ? » Demandai-je en plongeant mon regard dans le sien. Redressé, je passai une main sur sa joue, la glissant dans son cou et ses cheveux. J'approchai mon visage du sien, collant nos fronts. « Il a toujours trouvé que nous ferions un bon couple. Toi et moi. Je lui en parlerai, si tu veux, mais je ne crois pas qu'il faille se faire le moindre souci à son sujet », tentai-je de la réconforter.

_________________
in my head
LIFE IS A FIGHTING PIT
MAYBE IT'S NOT TOO LATE TO HAVE YOU BOTH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t505-helion-vaughn-jagger-l-heritier-pas-si-parfait http://www.afterdawn-rp.com/t492-vaughn-jagger-terminee#4217
Cosima Partoney

Personnage
Occupation : sergent de l'observatoire / milice
Âge : 35 ans
Localisation : Helion



Messages : 180
Avatar : gal gadot
Présence : 5/7

Pseudo internet : Voggle


Helion • Milice



 Sujet: Re: +18 - Shallow - Vaughn   Mar 1 Jan 2019 - 18:48


Shallow
 Vaughn & Cosima

"Je n'ai pas peur de Lev, ce n'est pas un mal, c'est juste que je me doute, que notre relation va tourner autour du secret... moins de gens le sauront, moins de risque il y aura que Lucian ne l'apprenne." Lui dis-je me laissant câliner par ses mains.

J'en avais encore envie, mais peut être que parler, ne nous ferait pas non plus de mal. J'attrapais ma culotte sur le sol, que je renfilais, et allais attraper aussi mon soutien gorge quelque part dans un coin. "Bon tu vas m'expliquer une chose Vaughn... pourquoi te laisses tu tant manipuler par ton père? Qu'a t-il sur toi, qui pourrait te faire plier autant... J'ai pas l'impression, ou du moins j'ai jamais eu l'impression que tu étais dans le genre, bon petit soldat à rentrer dans le moule."

Je me penchais en avant pour ramasser mon pantalon, mon haut et cherchais ce qui ressemblait à des mi bas, chaussettes. La question me semblait importante, nous qui avions partagé entraînements et quelques autres soirées et journées, depuis que nous nous connaissions. Nous avions parlé, mais pas autant que ces deux derniers jours finalement, pas à coeur ouvert pour ainsi dire. "Tu ne l'aimes pas? Je parle de ton père, de Lucian, j'ai eu l'impression que ton intervention plus tôt, était une rébellion envers lui... un tête à queue en somme. Est ce que je me trompe?"

Je le laissais me parler, sans peur que je le juge, il pouvait en être certain... je ne jugerais pas, les relations familiales sont trop compliquées. Les miennes, les siennes, pas si éloignées au final, sauf que j'ai préféré trancher le fil pour ma part. Il se rhabillait, et je me fis une brève réflexion, il était à tomber nu, mais encore plus habillé, et de le voir habillé me donnait envie de lui arracher ses vêtements encore une fois.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaughn Jagger

Personnage
Occupation : Secrétaire à l'Intégration, D0z
Âge : 40 ans
Localisation : Helion



Messages : 391
Crédits : Morrigan / Beylin
Avatar : Chris Evans
Présence : présente

Pseudo internet : Vanka
Multi-comptes : Eiven, Zorhan, Wolfrem, Ayeen





Helion • Élite



 Sujet: Re: +18 - Shallow - Vaughn   Jeu 3 Jan 2019 - 14:42

Shallow
Lucian ne serait plus un problème bien longtemps... en tout cas, je l'espérais. Parce que dans le cas contraire, c'est moi qui ne serait plus un problème pour Cosima ni personne d'autre. Et ça, je refusais de le considérer. Même si, pour ma fille, je me devais d'y songer quand même un peu. Je faisais confiance en Eyli, même si je doutais de son retour et craignais - si elle revenait - de l'état dans lequel elle se trouverait. Mais peut-être qu'Ostia pourrait aider Nox à affronter cette épreuve si je venais à disparaître...

Des pensées morbides que je chassai rapidement de mon esprit, revenant au toucher soyeux de sa peau. Rien que sa douceur et son odeur suffisaient à m'exciter... Je n'aurais jamais soupçonné qu'une femme pourrait avoir un tel pouvoir d'attraction sur moi. Une prétention de plus à retirer de mes croyances.

Un gémissement d'enfant déçu sorti de ma bouche lorsqu'elle s'éloigna pour se rhabiller. Mais vinrent les questions qui fâchaient. Redressé, expirant un soupir, je vins regarder le sol et éviter de croiser ses yeux d'inquisitrice.

Effectivement, je n'ai jamais été le fils prodigue, le modèle parfait qu'il aurait pourtant tant aimé que je sois. Mais certains compromis sont à faire lorsqu'on voulait garder sa place dans ce monde... « Ça n'avait rien d'une rébellion envers lui personnellement. C'est juste... ce que je pense vraiment. Et lui et moi n'avons jamais pensé de la même façon. Il... j'ai été éduqué dans l'idée de devoir, d'abnégation pour le bien du plus grand nombre, et ce quoi qu'il m'en coûte ou en coûte à la société. Je marchais avec un pied dans le camp de mon père, un autre dans le camp de ma pensée à moi », commençai-je à expliquer sans rentrer vraiment dans le vif du sujet.

À relever les yeux vers Cosima, je me rendis compte qu'elle méritait de savoir la vérité sur moi. Je vins faire le tour du bureau et m'asseoir sur le fauteuil usé. Fauteuil que mon père avait si longtemps possédé. « C'est facile d'intimider un enfant. Que ce soit par les traitements qu'on lui inflige ou alors simplement en le confrontant à la réalité : obéis et tout t'appartiendra, désobéis et tu iras croupir dans les bas-fonds du dôme sans chance d'en sortir. Du haut de mes petites années, j'ai préféré obéir. Une obéissance qui restait toute relative... j'ai testé ses limites, apprenant à jouer avec elles pour éviter qu'il vienne à me jeter. Et puis... ça restait mon père. Quelque part, j'ai toujours voulu qu'un jour il puisse tout de même être fier de moi. Alors j'ai bûché tout en jouant les guignols pour cultiver cette image qui aujourd'hui me colle encore à la peau. On ne m'accorde pas beaucoup de crédit là-haut, tu sais ? Mais j'ai ouvert les yeux. Et je me dis que s'il a attendu Nox et toutes ces années passées avec Eyli avant de me forcer à la faire me détester, c'est parce qu'une fois l'attachement créé, il pouvait menacer de l'effacer. Et ça marche avec tout et n'importe quoi : si je viens à marcher sur un chemin qu'il refuse, il me laissera l'emprunter jusqu'à ce que je m'y sois assez aventuré pour y avoir quelque chose de cher à perdre. J'ai beau me répéter que pour lui la famille est trop précieuse pour qu'il n'ose s'en prendre à Nox... j'ai-, ma voix s'arrête un bref instant. Il y a de ça quelques jours, j'ai compris que même son sens de la famille n'est qu'une ruse pour garder les siens près de lui. Héra Jagger n'était pas ma mère. Lucian a... je cillai longuement avant de reprendre. Héra était stérile. Il l'a caché aux yeux des autres pour cultiver cette image de famille parfaite. En réalité, je suis le fils d'une survivante qui voulait rentrer dans le dôme. Je n'ai pas retrouvé le détail de ses examens d'entrée, juste le rapport final lui donnant le quotient minimum pour pouvoir entrer. Il l'a faite rentrer au dôme en marchandant la seule chose au monde qui ne devrait pas l'être : un enfant. J'ignore s'il l'a contrainte ou si elle était vraiment d'accord... mais ça n'enlève rien à l'horreur de ce niveau de corruption. Et le pire Cosima... le pire dans tout ça... c'est que ce n'est même pas le plus horrible tour de Lucian ! » lui balançai-je sans retenue.

Je posai mes coudes sur le bureau et enfouis mon visage dans la paume de mes mains. « Aimer n'a aucun sens quand on parle de Lucian Jagger. Et rien que porter son nom me donne aujourd'hui la chaire de poule. Mais crois-moi : cette union avec Ostia est le dernier de ses plans auquel je participe car cela participe au dernier plan que j'ai pour lui », ajoutai-je en redressant mon visage pour croiser le regard de Cosima. Le tuer. Oui. Là était mon plan. L'empêcher de nuire. « S'il n'y avait pas ce projet, j'aurais à tout loisir profité de jouer avec ces fameuses limites à me moquer de la crédibilité de mon union avec Ostia. Pour lui, tant qu'on est ensemble et qu'on aspire à procréer pour étendre le nom Jagger, ça lui va : peu importe qu'il y ait des sentiments, peu importe que j'aille voir ailleurs, tant qu'on se montre en tant que couple lors des mondanités et qu'elle finit par porter sa descendance, c'est bon pour lui. Si je garde cette crédibilité même à ses yeux, c'est pour éviter qu'il n'ait de doutes, qu'il vienne à nous surveiller. Je veux rester libre de mes mouvements, libre de son regard pour arriver à mes fins. » Une confession qui, bien évidemment, devait rester confidentielle. Mais vu la bombe que je venais de faire exploser, Cosima se doutait que ces mots n'auraient même jamais dû être prononcés à qui que ce soit. Prévoir le meurtre d'un Conseiller... si elle préférait son devoir de milicienne à moi, elle serait contrainte de tout balancer. Ce qui signerait mon arrêt de mort immédiat.

_________________
in my head
LIFE IS A FIGHTING PIT
MAYBE IT'S NOT TOO LATE TO HAVE YOU BOTH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t505-helion-vaughn-jagger-l-heritier-pas-si-parfait http://www.afterdawn-rp.com/t492-vaughn-jagger-terminee#4217
Cosima Partoney

Personnage
Occupation : sergent de l'observatoire / milice
Âge : 35 ans
Localisation : Helion



Messages : 180
Avatar : gal gadot
Présence : 5/7

Pseudo internet : Voggle


Helion • Milice



 Sujet: Re: +18 - Shallow - Vaughn   Jeu 3 Jan 2019 - 16:17


Shallow
 Vaughn & Cosima

Je l'écoutais avec attention, comprenant et tantôt consentant à la difficulté que représentait sa relation familiale. Puis doucement, le voile de la vérité finit de tomber, il en vint à m'avouer être le fils d'une autre femme, une survivante contrainte de donner naissance à un enfant, et finalement ses dires se terminaient par la révélation d'un plan final. Je n'avais juste rien dit, parce que j'avais besoin de temps de tout assimiler. A moitié habillée, je restais devant le bureau, fronçant les sourcils, et ouvrant puis fermant la bouche, j'avais du mal à réaliser. Vaughn parlait sans détour de la possibilité de tuer son père. Père qui était accessoirement membre du haut conseil d'Hélion... Mon visage se figea alors, je pinçais les lèvres en songeant qu'au final, ses intentions rejoignaient certainement ce que moi, je serais capable de faire pour libérer et nettoyer Hélion. Je me grattais la tête de l'index, contournant le bureau pour rejoindre Vaughn, toujours assis dans le grand fauteuil élimé.

"ça fait beaucoup à intégrer..." commençais-je doucement, posant une main sur son épaule puissante. "tu n'as pas dit les mots, mais j'ai cru comprendre que tu souhaiterais éliminer ton père de l'équation de ta vie, et d'Hélion?" M'aventurais-je doucement, pour être certaine de ne pas avoir mal pensé. Sait on jamais, que l'euphorie de deux orgasmes, coup sur coup, m'aient fait oublier de réfléchir clairement. Je me baissais pour l'aider à découvrir son visage, et allais m'asseoir sur lui, pour le regarder droit dans les yeux. Je restais un instant silencieuse, si j'avais été la milicienne droite dans ses pompes, je n'aurais pas parlé pendant l'allocution, et j'aurais dénoncé rapidement un projet d'assassinat. Mais peut être le savait il, je n'étais pas si dévouée à mon poste que ça. Posant mes mains sur ses joues, je déposais un baiser bref sur ses lèvres. "Tu auras besoin d'un alibi..." Commençais-je doucement. "et de faire disparaître rapidement un corps..." Je n'étais pas en train de prévoir ça pour mon propre bonheur personnel, et peut être l'assurance d'avoir Vaughn pour moi toute seule, non je visualisais plus grand, plus loin aussi et peut être la concrétisation d'une pensée profonde. Virer la racaille, pour faire place nette. On ne fait pas d'omelette sans casser des œufs. "Tu me diras où et quand."

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaughn Jagger

Personnage
Occupation : Secrétaire à l'Intégration, D0z
Âge : 40 ans
Localisation : Helion



Messages : 391
Crédits : Morrigan / Beylin
Avatar : Chris Evans
Présence : présente

Pseudo internet : Vanka
Multi-comptes : Eiven, Zorhan, Wolfrem, Ayeen





Helion • Élite



 Sujet: Re: +18 - Shallow - Vaughn   Mar 29 Jan 2019 - 17:24

Shallow
Beaucoup oui. Beaucoup trop. Mais chaque famille avait son jardin secret. Son lots de lourdeur. Les Partoney étaient bien placés pour savoir ce que ça signifiait. Cosima avait eu l'intelligence de s'en éloigner, quoi que ça puisse lui coûter. Trop naïf ou lâche, je n'avais pas fait ce choix qu'elle avait eu le courage de faire. En ça, je ne pouvais que lui être admiratif. Elle était... un modèle. Sur tous les plans.

Je craignais que tout ceci ne la fasse dévier de moi. De nous... Cosima comptait top à mes yeux. Imaginer la perdre après ce que nous venions de vivre, c'était au-dessus de mes forces. Porter en culpabilité ma relation avec Ostia ne servirait pas mes intérêt, ceux de mon projet, mais avec ce revirement dans notre relation, je ne pourrais pas ignorer ce malaise qu'elle insinuerait entre Cosima et moi. Pourtant, ce n'était pas de sa faute. Et jamais je n'accepterai que quoi que ce soit le lui fasse penser.

Mais un soulagement m'enveloppa lorsque la sergente à moitié nue vint me rejoindre de l'autre côté du bureau. Un soupir. Une expiration salvatrice. J'avais besoin de Cosima plus qu'elle ne pouvait l'imaginer... plus que je n'aurais pu l'imaginer moi-même. Sa main me réconforta et je me retins de faire le moindre geste. Beaucoup à assimiler. Beaucoup à comprendre. Et à accepter. Oui, je n'avais pas dit les mots. Elle le faisait. Elle en avait le cran. « C'est l'idée », lui confirmai-je alors.

Sans opposition, je laissais Cosima délier mes mains de mon visage et s'installer sur moi. Ma dextre trouva la chaleur de ses cuisses, l'autre l'enlaça. Ses mains à elle vinrent entourer mon visage et m'embrasser. Impossible de me sentir indigne de cette attention. Mais ça me faisait tant de bien... « Je ne suis pas sûr que te mêler à tout ça ce soit une bonne idée. Mais je suis certain qu'essayer de t'en dissuader serait une perte de temps pure et simple ? » Rétorquai-je à voix basse avec un léger sourire qui se dissipa alors pour la suite. « Je suis en contact avec plusieurs personnes... enfin un groupe. Ils m'aideront pour tout ce qui est logistique. Quand au plan... si je veux faire en sorte que ma fille ne finisse pas orpheline, il faut un endroit étranger à notre famille. Ni Obsidian, ni nos bureaux. Rien du niveau 3. Mais c'est difficile de l'en déloger. J'ai pensé à la zone transitoire pour le faire bouger. Après... un groupe se chargerait de le dérober aux caméras et de l'emmener dans une aire désaffectée. Tu travailles à l'observatoire, tu pourrais m'être plus qu'utile, mais c'est très dangereux. Et si je n'ai rien demandé à Lev ce n'est pas pour te demander à toi... je ne veux pas que tu prennes de risques trop importants. Encore moins maintenant que... enfin... tu vois ce que je veux dire », ajoutai-je en détournant mon regard du sien. Je l'aimais. C'était une évidence qui m'avait sauté au visage.

Si le connard que j'étais auparavant n'avait jamais osé s'imposer à elle par respect et peur de la blesser, l'homme que j'étais aujourd'hui semblait prêt à l'assumer. À assumer une nouvelle relation saine et éloignée des démons du passé. Mais ce ne serait possible que si nous sortions tous les deux en vie de cette merde.

_________________
in my head
LIFE IS A FIGHTING PIT
MAYBE IT'S NOT TOO LATE TO HAVE YOU BOTH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t505-helion-vaughn-jagger-l-heritier-pas-si-parfait http://www.afterdawn-rp.com/t492-vaughn-jagger-terminee#4217
Cosima Partoney

Personnage
Occupation : sergent de l'observatoire / milice
Âge : 35 ans
Localisation : Helion



Messages : 180
Avatar : gal gadot
Présence : 5/7

Pseudo internet : Voggle


Helion • Milice



 Sujet: Re: +18 - Shallow - Vaughn   Hier à 22:01


Shallow
 Vaughn & Cosima


"il va de soit, que je ne te laisserais pas entreprendre une telle... folie sans moi. Vaughn, crois le ou non, je suis prête à commettre l'irréparable, pour te protéger toi, pour Hélion aussi... et si éradiquer ton père est la seule solution... alors je serais à tes côtés." Je passais une main tendre sur sa joue barbue, j'avais prononcé ces mots avec la plus grande détermination, non effectivement, il n'arriverait pas à m'en dissuader.

Nous allions sur des chemins dangereux, mais si ça voulait dire y aller ensemble, alors j'étais prête à affronter toutes les tempêtes. ça dépassait l'amour niaiseux, ça dépassait la pure passion et la simple envie d'être avec quelqu'un. Il y avait dans nos échanges, et dans notre relation, ce caractère sacré presque indescriptible. Il y avait cette complicité présente et cette assurance de confiance commune.

Plus tard, je quittais son bureau, pour rejoindre l'observatoire et mon poste, plus tard je le laissais derrière moi, pour mieux le retrouver plus tard, pour m'abandonner encore et encore entre ses bras, contre son torse et pour ses lèvres. Je ne pensais même pas à Ostia en cet instant, ne restait que lui et moi, contre le monde entier si ça ne suffisait pas.


code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



 Sujet: Re: +18 - Shallow - Vaughn   

Revenir en haut Aller en bas
 
+18 - Shallow - Vaughn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Dawn :: Helion :: Niveau 0 :: Place publique-