AccueilAccueil  TumblrTumblr  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Communauté
Φ Soutenez After Dawn !
Φ Nous sommes passés en 2481
Φ Rejoignez les Clans !
Φ Privilégiez les rôles importants
Animations
Φ Les RP libres
Φ Début de l'intrigue !
Φ Profitez de la section RP de groupe
pour proposer vos idées RP
Flash info

Intrigue Inscriptions pour l'event #2 en cours
PROMO Médaillons Soutenez AD sur Bazzart et PRD ! (doubles post interdits)
Intrigue Ne pas lancer de RP dépassant le 14/03/2481





Attendus
Merci de privilégier Helion Steros
évitezles Natifs
Personnages
44 joueurs ◈ 62 personnages
31 Hommes ◈ 31 Femmes
Helion 18 hab.
Reiver 15 hab.
Steros 16 hab.
Extérieur 13 hab.
Intrigue en cours
Φ Tout savoir sur le Chapitre I
Φ S'inscrire aux RP de groupe
Φ Merci de tenir compte du climat
Φ Début de la vague de froid : 17/01/2481
Φ Ne pas RP après le 14/03/2481
En RP
Φ Le Murmure est libre d'intervenir en RP
Φ RP de groupe #2 à Helion (à venir)
Φ RP de groupe #2 à Reiver (à venir)
Φ RP de groupe #2 à Steros (à venir)
Φ RP de groupe #2 à l'extérieur (à venir)

Partagez | 
 

 [Fermé] Commémoration du 400e anniversaire d’Helion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Will Hayes



 Sujet: [Fermé] Commémoration du 400e anniversaire d’Helion   Sam 16 Déc 2017 - 13:53

Commémoration du 400e anniversaire d’Helion
Ouvert à tous les citoyens d’Helion
15 décembre 2480 – Helion – Niveau 0 – Place publique

* * *
Le 15 décembre 2480 signait le 400e anniversaire de la construction d’Helion. À cette occasion, l’après-midi était chômée – pas le matin, ce qui nuirait trop aux chiffres de productivité. Une longue célébration fut organisée, qui n’avait rien à voir avec les festivités d’antan. Point de spectacle ni de beuverie à Helion. Les dignitaires du dôme se succédaient pour énumérer les événements marquants du passé et rappeler les enjeux du présent.

La grande place publique du niveau 0 était bondée, loin de pouvoir accueillir les 150 000 résidents du dôme. Toutefois, chacun pouvait suivre les transmissions en direct sur les terminaux numériques disséminés dans les quatre niveaux du dôme. En outre, comme toutes les annonces officielles, le réseau intranet d’Helion permettrait de les consulter à tout instant.

En cette année 2480, le discours d’inauguration imputa au conseiller récemment promu, Will Hayes. Rompu à l’exercice après cinq ans passés au secrétariat à la justice, il s’exprimait avec l’assurance du vétéran et l’énergie du volontaire. Exempt de tout reproche dans son apparence et son élocution, il représentait l’élite du dôme d’une manière caricaturale. Ou presque, car sa stature imposante et son visage agréable, encore frais, tranchaient avec les apparences décrépies de son prédécesseur et la plupart de ses pairs.

« Citoyens d’Helion,

J’ai aujourd’hui l’immense honneur et la lourde responsabilité de m’exprimer devant vous, au nom du gouvernement, pour commémorer le 400e anniversaire de la construction d’Helion.
En effet, il y a 400 ans jour pour jour, le 15 décembre 2080, était inauguré le dernier des trois dômes que l’humanité avait bâtis en prévision des désastres à venir. »



Derrière Will Hayes, sur un arrière-plan holographique, démarrait une vidéo saisissante de réalisme qui représentait les catastrophes du passé. Tempêtes, violences urbaines, éruptions volcaniques, guerres, tsunamis, exécutions, incendies ; le panorama est exhaustif. Avec les bruits impressionnants de ces dévastations spectaculaires comme toile de fond, la voix grave du conseiller se mua en narrateur commentant les terrifiantes scènes affichées.

« En effet, voici quatre siècles que les catastrophes ont ravagé la Terre et la quasi-totalité de l’espèce humaine, quatre siècle qu’Helion sert de refuge à nos familles, quatre siècles que le dôme nous protège des funestes turpitudes du monde dévasté qui nous entoure.


Enfants d’Helion, n’oublions jamais ces images du passé pour que demain, nous n’ayons plus à subir les drames mortifères d’une planète furibonde. Soyons tous conscients du privilège que nous avons de naître dans la sphère protectrice que nos aïeux ont bâtie et entretenue au cours des siècles. Témoignons notre reconnaissance envers leurs efforts salutaires, montrons-nous dignes de leur courage pour que d’autres générations nous succèdent.

Notre survie est la responsabilité de chacun d’entre nous, et la promesse d’un habitat durable continuera d’exiger des sacrifices et des choix difficiles pour longtemps encore. Dehors, c’est le règne de l’horreur et de la mort, du chaos et du désespoir. Jour après jour, les rares survivants du monde extérieur se pressent aux portes d’Helion, afin d’y trouver le refuge et la sécurité auxquels tout être humain aspire.


Espoirs d’Helion, que ces images restent gravées dans vos mémoires, afin que chacun tienne le rôle qui lui revient dans notre communauté de 150 000 âmes livrées à un monde toujours hostile. Désunis, nous sombrerons dans les flammes dévorantes de la destruction et les eaux profondes de l’oubli. Ensemble, nous survivrons et prospérerons dans un avenir meilleur pour tous.

Au nom du gouvernement, j’adresse ma sincère reconnaissance aux ouvriers, qui produisent et réparent tout ce dont le dôme a besoin pour fonctionner. Sans eux, Helion ressemblerait aujourd’hui à ces ruines inhabitables qui hantent le désert stérile, telles les carcasses fantomatiques d’un monde révolu.

Au nom du gouvernement, j’adresse mon profond respect aux miliciens, sur qui repose la lourde charge de maintenir la sécurité et l’ordre social. N’oublions jamais que les révoltes et l’anarchie ont tué la civilisation aussi sûrement que les éléments déchaînés de la nature. Saluons également les soldats de l’avant-poste Reiver, qui bravent tous les dangers dans des conditions inhospitalières pour nous procurer des ressources vitales.

Au nom du gouvernement, j’adresse mes francs remerciements aux employés, qui assurent le bon fonctionnement des différents services d’Helion avec un professionnalisme exemplaire. À eux tous, ils forment le liant qui permet au dôme de garder sa cohésion.

Au nom du gouvernement, j’adresse ma fervente confiance aux savants, dont le génie inspire les innovations technologiques qui rendront nos vies plus aisées. La science est le sésame qui nous ouvrira la compréhension du monde physique. Forte de ce savoir, l’humanité pourra gagner la maîtrise de la nature et de son évolution. »


Le discours s’acheva avec la maxime « Puisse Helion nous protéger éternellement », reprise en cœur par tous les membres du gouvernement.
La succession d’images holographiques cessa au même moment, laissant un bref silence auquel succédèrent les torrents d’applaudissements de citoyens zélés – ou désireux de le paraître.
D’autres discours et exposés suivraient jusqu’à 20h, heure qui signait la fin de cette commémoration. À cette occasion, citoyens de la plèbe et de l’élite avaient une rare opportunité de se mélanger et échanger quelques paroles, voire plus si affinités…

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 188
Médaillons : 555
Crédits : Dandelion / Beylin
Avatar : Chris Evans
Pseudo : Vanka
Présence : présente

Multi-comptes : Eiven, Zorhan, Saoryne, Ayeen


Personnage
Occupation : Secrétaire à l'Intégration, E2z
Âge : 39 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: [Fermé] Commémoration du 400e anniversaire d’Helion   Mar 19 Déc 2017 - 14:00

Commémoration du 400e anniversaire d’Helion
avec Helion
Rater une occasion de voir du monde, ce n'était pas dans mon tempérament. Je n'étais pas philanthrope au point de vouloir accumuler rencontres et connaître chaque personne qui croisait ma route. Mais j'aimais voir la cohésion - même si morcelée - que formait le dôme. Nous étions érigés à l'image de dernier espoir de l'humanité. Élevés car nous avions une structure permettant la pérennité d'une société civile et solidaire. De belles paroles qui feraient grincer des dents les laissés pour compte. Mais ils étaient autant indispensables au dôme que les privilégiés. Helion était une machine qui avait besoin d'engrenages et de maillons. Petits où grands. Plus ou moins indispensables mais tous présents pour une bonne raison.

Sur les passerelles dominant la place publique du niveau 0, je pouvais observer mon père, les autres secrétaires et les dirigeants venus célébrer les 400 ans du dôme. L'occasion pour le nouveau Conseiller de bien paraître et aux têtes pensantes de faire une rétrospective qui enchantera les esprits incertains ; une piqûre de rappel concernant ce qui s'était passé et pourquoi nous avions été épargnés. Alors que les civils étaient happés par les images d'horreur qui nous étaient servies, je laissais mes yeux observer la foule afin d'y déceler Eyli. Il y avait beaucoup de monde, difficile de la voir rayonner dans cet amas. Mais peut-être n'était-elle pas présente tout simplement. Ma quête fut troublée - non pas par le discours auquel je ne prêtais pas grande attention - par une voix connue. « Égaré dans ses pensées ? » Me sourit-elle, laissant apparaître ses dents blanche et une étincelle dans son regard. « Partoney, quelle surprise. Tu n'es pas de service ? » Lui demandai-je avec un sourire malicieux. Elle plissa les yeux en arquant un sourcil. « J'y accours, mais t'ayant vu te perdre dans les regards de la foule je n'ai pas résister à l'idée de te déranger, Jagger », dit-elle d'une voix langoureuse avant de s'échapper vers le poste de milice le plus proche. Je secouai la tête de droite à gauche.

La maxime du dôme se mit à résonner dans les rangs des dirigeants alors que la foule observa un court silence suivi d'applaudissements. Je regardais mon amie s'en aller et laissai mes yeux se porter vers la ferveur de la foule. Tous étaient contents de ce discours qui leur permettait de relativiser certaines concessions, certains sacrifices, que le dôme leur demandait de faire. Une moue dubitative, je quittai la passerelle pour redescendre trouver mon père. La milice encadrait les groupuscules formés selon les castes. Une vigilance portée à son maximum, comme à chaque rassemblement. Toutefois, la sécurité avait été renforcée suite à une décision du Général qui avait suggéré important de ne pas négliger la symbolique de cette date ; des rebelles auraient tôt fait de se porter en martyr dans ce genre d’événements afin de renforcer la légitimité de leur combat pourtant vain. Cela me dépassait et je ne me souciais pas vraiment de ma sécurité plus que d'ordinaire aujourd'hui. Traversant la plèbe sans inquiétude, des intellectuels en passant par les petites mains, je rejoignis sans encombres mon père qui restait toutefois accompagné des autres Secrétaires. Attendant qu'il ait terminé ses discussions, je gardais un œil sur la foule. Si Eyli n'était pas là, Nox pouvait sûrement l'être...
☾ anesidora | @"Partner"

_________________
in my head
LIFE IS A FIGHTING PIT
MAYBE IT'S NOT TOO LATE TO HAVE YOU BOTH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t505-helion-vaughn-jagger-l-heritier-pas-si-parfait http://www.afterdawn-rp.com/t492-vaughn-jagger-terminee#4217
avatar

Messages : 494
Médaillons : 2619
Crédits : <Chouu'>
Avatar : Robert Downey Jr
Pseudo : Chouu'


Personnage
Occupation : Agent d'intégration ~ E1z
Âge : 39 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: [Fermé] Commémoration du 400e anniversaire d’Helion   Mer 20 Déc 2017 - 9:15

Commémoration du 400e anniversaire d’Helion


La surface liquide de ma coupe tremble ostensiblement alors que la foule acclame ce bon cher Conseiller, Will Hayes.
J'observe sans surprise la foule dans son délire tout relatif. Cet homme sait manier les mots presque aussi bien que son air déconfit. Je souris pourtant et dépose mon verre près de celui de Lysha, une jeune bureaucrate aux lèvres pulpeuses, pour me joindre aux clameurs.
C'est jour de fête et je suis au moins aussi hypocrite que tous les guignols ici présents.

« Veuillez m'excuser, très chère, je vais voir si je peux nous obtenir meilleure liqueur. »

Dis-je en lui offrant un grotesque baise main qu'elle ne sait comment prendre - ce qui lui évite de me faire une scène. Voyez, je pense à tout.
Je disparais vite de son champ de vision pour me rapprocher de la masse des habitants lambdas. Cela faisait longtemps que je n'avais pas été au contact des moins chanceux, cette soirée me permet un brin de changement appréciable.

« Bonsoir monsieur. »

Me salue un survivant qui obtenu son droit d'entrée l'an dernier grâce à mon approbation.
D'un hochement de tête je lui rends sa politesse, m'éloignant toujours plus loin.
Les uns s'agitent alors qu'il n'y a plus d'images diffusées ni de discours à écouter, les autres décident de s'enraciner à leur position sans être certain de ce qu'ils attendent.

Les curieux sont venus trop nombreux - comme s'ils avaient le choix - et ma progression est momentanément interrompue.
Une hauteur de tête plus bas, quasiment contre mon torse, la petite miss Seung.

« Il n'y a pas que des inconvénients à la foule. »
Un sourire entendu me barre le visage avant qu'un crétin nous bouscule, me faisant corriger ma phrase : « ...quoique. »

Nous ne sommes pas des connaissances, tout au plus des visages familiers, mais l'ouverture de son regard et l'optimisme de son visage invitent à la conversation. Qu'ai je de mieux à faire me direz-vous ?
Celui qui forçait le passage parvient à nous séparer et je profite de l’intervalle pour jeter un œil en direction de Lysha : il ne fallait pas m'inquiéter, elle a trouvé un autre cavalier.

Enfin, où en étions-nous ?


_________________

I try to do my best
“La chance ou le bonheur se transforment en culpabilité, entraînant dans leur sillage tout ce qui est positif.”
©️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t466-helion-mael-keenan-il-y-a-dans-relation-l-idee-que-tout-est-relatif http://www.afterdawn-rp.com/t459-terminee-la-chance-devrait-rendre-humble-mael-keenan https://totem.tunetoo.com/
avatar

Messages : 161
Médaillons : 762
Crédits : d.m (L)
Avatar : Goo hara
Pseudo : aucun
Présence : regulière


Personnage
Occupation : Informatrice/Livreuse
Âge : 28
Localisation : Helion
Helion • Civil



 Sujet: Re: [Fermé] Commémoration du 400e anniversaire d’Helion   Mer 20 Déc 2017 - 13:15





Elle avait passé en revu sa garde robe. Son lit avait été pris d'assaut par le poids de ses vestes, robes, pantalons, jupes -non, clairement pas une jupe s'était dit Yuzi - cardigans, manteau, chemises...  une chemise ! Voilà ce qu'il lui fallait ! Elle avait donc trié ses chemises sur son sol impeccable et les avait alignées l'une à côté de l'autre, puis elle s'était assise à son tour sur le parquet et les avait regardées, pontant son doigt sur chacune d'elle comme si elle était devenue le juge d'un défilée.
La rouge était la plus belle : sans manche, un bordeau soutenu, si ressemblante à de la suédine. Rouge sang, rouge feu, rouge rappelant les catastrophes... d'accord, clairement pas une bonne idée. Et elle avait continué ainsi durant une bonne demie-heure.

Maintenant dans la salle gigantesque, elle se disait qu'elle avait fait le bon choix. Son pantalon slim était d'un bleu marine anthracite, ce qui relevait la couleur beige clair de sa chemise en velours à manches dont elle avait innocemment ouvert les deux premiers boutons. Ses attributs n'étaient pas aussi plantureux que ceux de Kira, mais elle restait une femme et avait de quoi mettre en valeur. Depuis quelques années déjà, son style avait évolué : ses bijoux étaient plus fins et ses tissus étaient choisis en fonction de leur coupe et de leur matière. Yuzi avait fait fi de parcimonie : elle portait des boucles d'oreilles : deux disques dorés, ainsi qu'un unique bracelet topaze. Elle avait également relevé ses cheveux en une élégante queue de cheval qui mettait en valeur sa nuque. Aujourd'hui n'était pas jour de fête. Aujourd'hui, c'était une commémoration où il fallait garder un minimum de décence. Will Hayes surplombait la foule hétéroclite d'où on pouvait y lire, chez la plupart, une discipline de circonstance. Yuzi ne s'était pas trop attardée sur les images du moniteur : Will Hayes lui rappelait suffisamment bien au quotidien son jeu d'équilibriste et elle s'imaginait que si elle devait tomber, alors elle aurait tout à loisir d'expérimenter ces images d'elle-même. Ce qui l’intéressait, c'était de survoler l'assistance et de scanner les visages. La majorité de cette pléiade n'était pas accrocheuse mais elle y retrouvait, de temps à autre, un visage connu, une silhouette notoire, des contacts avisés. Deux, trois mains discrètes se levèrent pour la saluer. Une étrange satisfaction souleva ses lèvres d'un sourire énigmatique. Elle avait le sentiment d'être devenue une joueuse d’échec d'où ses pièces se confondaient au centre de la foule. Yuzi faisait toujours en sorte de laisser une empreinte d’elle-même : elle offrait des avantages à certains, parfois ses propres biens, et jouait l'air désintéressée mais captivante. Après quelque temps, les gens revenaient la voir. Car en ces lieux, recevoir était rare... Petit à petit, elle occupait leur morne routine au point qu'ils s'y sentent redevables, au point qu'ils ferment les yeux sur certaines choses. Mais Yuzi, elle, gardait les yeux ouverts sur tout.
Absolument tout.
Elle applaudit d'un air absent à la suite des autres, ayant écouté le discours d'une seule oreille. Puis elle donna un léger coup de coude à Kira.

"Regarde." dit-elle à voix basse, designant du menton une zone éloignée à sa gauche.

"Quoi ? Je ne vois rien, qu'est-ce que... Oh"

Yuzi gloussa. Elle n'avait pas oublié avec quelle insistance Kira lui avait parlé de cet homme. D'aussi loin que remontait sa mémoire, Kira n'avait jamais trahi le moindre coup de coeur pour qui ce soit : à vrai dire, c'était plutôt les hommes qui venaient à elle. Mais Mael Keenan était l'exception qui confirmait la règle. Alors elle continua de fixer l'agent d'intégration avec insistance.

"Arrête ! Il va finir par te remarquer!" siffla Kira qui dansait sur ses deux pieds, mal à l'aise.

"Oh je ne crois pas. Il est bien trop absorbé par sa conquête" assura Yuzi d'un ton posé.

Soudain, elle vit que l'homme s'éloignait de sa pervenche. Aussitôt elle prit les devants et tenta de se frayer un passage parmi la foule.

"Seung non! Seung reste là je t'en prie, arrête de bonsangmaisc'estpasvraidîtesmoiquejerêve..." Kira avait couvert son visage honteux d'une main, mais Yuzi était déjà partie, aérienne, amusée, slalomant entre les individus, drôles de plots sur un parcours d'obstacles.

"Oups... pardon monsieur, mille excuses... " qu'elle souffla en faisant une petite pirouette, histoire d'éviter un vieil homme avec son monocle. Elle se retrouva alors coincée par le buste de Keenan. Elle cligna des yeux avec innocence et recula, tout juste le temps de laisser passer quelques personnes... tiens, n'était-ce pas le fils d'un secrétaire d'intégration, lui ? Comment s'appelait-il déjà ? Vassily ? Vaughan ? Elle ne savait plus..

"J'espère que votre cavalière ne se sentira pas offensée par vos propos." plaisanta-t-elle une fois la petite procession passée. Elle se redressa sur la pointe des pieds et interpella Kira en levant la main. Mais celle-ci l'ignorait prodigieusement et se détournait maintenant vers d'autres personnes.

"Je...ah eh bien, je souhaitais vous présenter à mon amie. Mais je crois qu'elle est occupée pour le moment." s'excusa Yuzi en y ajoutant un sourire penaud. Un autre mouvement de foule la fit sursauter. Elle percuta le torse de Maël une seconde fois, sans la moindre douceur, puis bondit en arrière juste après, comme si elle s'était brûlée, ses mains levées en l'air à la manière d'une innocente.
Sous une grimace contrite, ses paumes toujours levées, elle délia deux doigts pour former une direction, un coin de pièce moins bondé. "Vous auriez une minute ? J'ai à vous parler" semblait dire son regard amusé.


_________________


Et mon coeur s’effraya d’envier maint pauvre homme
Courant avec ferveur à l’abîme béant,
Et qui, soûl de son sang, préférerait en somme
La douleur à la mort et l’enfer au néant
baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t481-yuzi-seung-kleptomane-riche-voleur#4193
avatar

Messages : 1856
Médaillons : 8436
Crédits : Tumblr
Avatar : Dove Cameron
Pseudo : Sammix
Présence : 3-4/7
Multi-comptes : Naveen


Personnage
Occupation : Archiviste, accréditation D0z
Âge : 24 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite, évolué



 Sujet: Re: [Fermé] Commémoration du 400e anniversaire d’Helion   Mer 20 Déc 2017 - 15:21

COMMÉMORATION DU 400E ANNIVERSAIRE D’HELION


C'était une commémoration que je ne pouvais pas rater, pas qu'elle soit intéressante, non, parce que je dois avouer que je m'en fichais un peu, mais ma présence était vivement recommandée, plus que cela même. En tant qu'archiviste, certains me considéraient comme une historienne même. Comme si j'avais la capacité de lire toutes les archives et de toutes les savoirs, mais dans un sens, ce n'est pas totalement faux, je connais bien l'histoire d'Hélion, alors je me devais d'en faire partie à part entière, sans doute que le futur nous en dira plus, mais pour le moment je restais à la place qui était la mienne, là-haut dans les archives, au niveau 3, pratiquement la seule pièce à laquelle j'avais accès, en plus des toilettes. Le reste, je ne pouvais pas vraiment m'y rendre, en théorie, en pratique, même s'il y avait des caméras de sécurité, je pourrais tenter le coup, mais pas maintenant, plus tard, quand cela sera vraiment utile. J'avais bien observer Will Hayes lors de son passage aux archives. Je savais pertinemment comme il se tenait, comment il agissait, il avait posé ces mains sur cette table, me laissant ainsi ces empreintes bien visibles, au cas où. Mais aujourd'hui, il n'était pas questions d'agir d'une quelconque mauvaise façon, non. Alors, après une matinée de travail ordinaire, je m'étais rendue sur la grande place, au niveau 0, elle était gigantesque, mais elle ne pouvait néanmoins pas contenir toutes les personnes d'Helion, et encore moins les quelques invités qu'il pouvait y avoir, ceux venant de l'extérieur. Leur style n'est pas forcément différent de ceux qui sont réfugiés dans le dôme, ceux qui sont en bas de l'échelle pour ainsi dire. J'écoutais donc le discours de Will Hayes, son premier à ce poste là même s'il était bien habitué à prononcer ce genre de palabres. Il ne faisait que caresser les oreilles d'un chacun, de presque tout le monde même si dans la foule, certains ne seraient pas d'accord. Je faisais partie de ceux qui étaient dans le paraître, ceux qui font semblant et qui y arrivent très bien. Hayes m'avait d'ailleurs faussement cataloguer dans les rats de laboratoire, enfin, dans les rats de bibliothèque à vrai dire, puisque je n'avais fait preuve d'aucune réelle réflexion quand il était venu me voir dans mes archives, ce qui me convenait à merveille. Il faut dire que ma couleur de cheveux aide bien aussi, les clichés ont toujours la vie dure, et les blondes paraissent toujours plus bêtes que les autres. C'est ainsi que mon regard accrocha une silhouette connue, que je ne croisais pas si souvent que cela, un certain Vaughn Jagger. Son nom de famille m'avait fait rire la première fois que je l'avais découvert, parce que j'avais fait une recherche durant la journée à propos d'un alcool ayant son nom de famille ou presque, un vestige que seule une archiviste pouvait connaître, et peut être des personnes au niveau -1, des contrebandiers qui s'y connaissaient en alcool. En effet, une personne s'était fait arrêtée avec une bouteille de ce qui contenait autrefois, du Jägermeister. Bien entendu, ce n'était plus le cas, mais on m'avait demandé de faire une recherche sur cet alcool, cette marque qui n'existait plus depuis longtemps maintenant. Mais nos archives la connaissent, c'est ce que je trouve fabuleux. Alors, je lui avais fait la blague, qu'il n'avait pas compris bien entendu. Qui pouvait la comprendre ? Personne, ou presque. Je m'approchais donc de lui, tapotant son épaule droite alors qu'il ne semblait pas m'avoir vu.

" Alors, intéressant ce discours de Will Hayes, n'est ce pas ? "

Je devrais plutôt dire d'une banalité affligeante, mais je voulais voir sa réaction, juste voir ce qu'il pourrait bien me dire à propos de cela. Avait-il déceler la pointe d'ironie dans ma question ? Sans doute, ou pas, j'allais voir ça bien rapidement.



_________________

« you got to be good to be true »
▬ Riviera. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 494
Médaillons : 2619
Crédits : <Chouu'>
Avatar : Robert Downey Jr
Pseudo : Chouu'


Personnage
Occupation : Agent d'intégration ~ E1z
Âge : 39 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: [Fermé] Commémoration du 400e anniversaire d’Helion   Mer 20 Déc 2017 - 17:56

Commémoration du 400e anniversaire d’Helion


Vaughn nous croise, visiblement absorbé par ses pensées. Je ne l'arrête pas. Contrarier son air décidé ne m'inspire rien de bon. De toute façon je doute que nous ayons grand chose à nous dire, dans l'immédiat.
Je serai le premier à lui venir en aide si le besoin s'en fait sentir ; ce qui ne semble pas être le cas.
Et puis je suis également occupé.

"J'espère que votre cavalière ne se sentira pas offensée par vos propos."

Peu de chances. D'abord parce qu'elle ne les entend pas - logique - ensuite parce qu'elle n'est vraiment pas le genre à s'offusquer. Je n'aurais pas accepté de l'accompagner si je la savais particulièrement possessive ou attachée à des manières bridées.

« Eh bien nous sommes deux ! »

Je souris tandis que la jeune Seung tente de s'adresser à quelqu'un. Elle ne reçoit aucun retour et je fronce légèrement les sourcils, me demandant si ce n'est pas de mon fait. Oui, forcément. Qui pourrait appréhender de me rencontrer ? Qui me déteste sans même me connaitre ? Pourquoi me craindre et quel rapport avec Seung ?
Je balaye ces interrogations en replaçant sur elle toute mon attention pour lui répondre, quand elle m'est brutalement livrée. Par réflexe, j'attrape ses fines épaules avant de la relâcher tandis qu'elle se retire, plus embarrassée qu'il ne faudrait.

Mon regard quitte alors le sien pour suivre la direction qu'elle indique discrètement.

« Ok. »

Dis-je, inaudible mais assez articulé pour qu'elle lise le terme sur mes lèvres. Je ne me laisse pas dicter grand chose - sauf dans un cadre très privé, vous vous doutez - mon approbation spontanée me contrarie.

C'est étrange, ma méfiance s'intensifie tandis que nous nous dirigeons tous les deux vers un recoin potentiellement plus calme. Comme si nos pas savaient parfaitement où nous mener pour qu'une conversation soit envisageable.
Mais pourquoi ?
Je détiens des informations importantes, mais pour peu d'entre nous. Après tout, mon poste n'est pas si haut placé pour que je sois contraint de fabuler sans arrêt ;
Jamais trop prudent Maël ;

Nous nous retrouvons dans un vestibule donnant sur des portes pour l'heure toutes fermées. C'est plus fort que moi, je fais un bref examen de notre cercle direct : je reconnais uniquement un couple qui bosse aux archives. Je ne connais pas les autres, ils ne présentent rien de suspect.

D'un geste las je desserre un peu mon nœud de cravate.
Bien, je suis tout à elle :

« Alors, votre amie ne tenait visiblement pas à me rencontrer. Elle. »

Mais que me veux-tu, Seung ?



_________________

I try to do my best
“La chance ou le bonheur se transforment en culpabilité, entraînant dans leur sillage tout ce qui est positif.”
©️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t466-helion-mael-keenan-il-y-a-dans-relation-l-idee-que-tout-est-relatif http://www.afterdawn-rp.com/t459-terminee-la-chance-devrait-rendre-humble-mael-keenan https://totem.tunetoo.com/
avatar

Messages : 141
Médaillons : 833
Crédits : moi
Avatar : Armie Hammer
Pseudo : Jojo
Multi-comptes : Amuk Rahir


Personnage
Occupation : bras droit du commandant
Âge : 36
Localisation : Reiver
Reiver • Officier



 Sujet: Re: [Fermé] Commémoration du 400e anniversaire d’Helion   Mer 20 Déc 2017 - 22:52

COMMÉMORATION DU 400E ANNIVERSAIRE D’HELION


Le discours du conseiller Will Hayes semblait captiver la foule impressionnante massée dans la place publique, au niveau zéro. Marko lui-même avait du mal à ne pas se laisser envahir par la fierté et la nostalgie en pensant à ce que le dôme représentait pour tous ses survivants, cependant sa nature méfiante et ses habitudes de soldat le poussaient à scruter la marrée humaine de civils pour repérer le moindre comportement suspect. Après tout, un tel rassemblement ne pouvait être qu'une aubaine pour quiconque souhaitait heurter le système en place, en particulier à une date aussi symbolique pour son histoire. Simple représentant de Reiver, il n'était pas sensé s'occuper de la sécurité, cependant les habitudes avaient la vie dure avec lui et il lui avait été compliqué de laisser son travail pour trois jours.

Marko ne s'était pourtant pas plaint que Goran l'ai envoyé représenter Reiver à Helion à sa place. Il n'avait eu que peu d'opportunité d'y retourner depuis qu'il s'était porté volontaire pour défendre l'avant poste fortifié et il était toujours ravi de pouvoir retourner au dôme. Il n'avait pas laissé grand chose derrière lui en le quittant ; seulement quelques amis depuis longtemps perdus de vue et bien entendu ses parents, qu'il espérait avoir rendu fiers depuis qu'il les avait quitté. Néanmoins, un séjour au dôme était toujours bénéfique pour se rappeler des raisons pour lesquelles il devait endurer les privations de la vie militaire à Reiver.

C'est donc accompagné d'une escorte de trois miliciens dignes de confiance (selon ses propres standards) qu'il s'était engagé sur le long chemin qui menait au dôme. Une vingtaine d'heure de route à pied, ça avait de quoi horrifier la plupart des civils, cependant les miliciens de Reiver avaient l'habitude de partir en mission à l'extérieur, aussi leur endurance leur permettait-elle de mieux supporter la longue traversée entre la place forte et Helion. Une nuit de repos et les voilà donc tous les quatre, en uniforme d'apparat, à écouter les différents dignitaires du dôme rappeler à tout le monde les raisons pour lesquelles ils étaient tous chanceux d'être nés à leur place. L'évocation de Reiver leur faisait bomber le torse, répondant par des saluts très militaires ou par des hochements de tête reconnaissants aux diverses mentions que l'on faisait de leur travail. Il était toujours bon de savoir que leurs efforts étaient reconnus et appréciés.

Enfin, Marko joignit sa voix à celle du reste des officiels pour scander la maxime d'Helion et tous applaudirent l'éloquence du conseiller Hayes, fraîchement promu, s'il se rappelait bien de ce qu'on lui avait dit. Lorsque le reste des discours prévus et exposés passèrent, Marko se rapprocha du conseiller, suivit de plus ou moins loin par ses trois miliciens légèrement mal à l'aise dans un milieu qu'ils ne connaissaient plus vraiment. Revenir à Helion était très dépaysant après un long séjour à l'avant-poste, mais ils ne devaient pas se laisser distraire, d'autant plus que Marko avait un devoir social à accomplir ici.

-Conseiller Hayes ! L'apostropha-t-il lorsqu'il fut sûr de ne pas interrompre une conversation. Il s'avança vers lui en lui tendant la main, souhaitant le saluer personnellement. Marko Eil, directeur de l'avant-poste Reiver. Beau discours que vous nous avez préparé là. J'espère qu'il poussera quelques recrues supplémentaires à venir soutenir les efforts de la milice.

Après tout, c'est dans ce genre de moments inspirés que l'on se rendait compte que si l'on aimait les choses, il fallait les protéger. La vie au dôme était simple, bien ordonnée, mais pour qu'elle reste ainsi il fallait des gens comme Marko ou Goran pour se dresser devant le chaos de l'extérieur. En revanche, il ne pouvait s'empêcher de dénoter une certaine ironie dans cette situation. En tant qu'ancien secrétaire de justice, Hayes n'était pas étranger à l'expatriation de certains résidents du dôme vers Reiver, mais aujourd'hui c'était par les mots que Marko espérait qu'il aie convaincu certains cœurs de les rejoindre.

-Je n'ai pas encore eu le temps de rattraper le retard malheureusement, comment se porte Helion ? Nous sommes un peu isolés à Reiver, vous m'excuserez sans doute de ne pas être exactement au fait des événements.

Il adressa un sourire de circonstance au conseiller. L'intérêt qu'il portait à Helion était sincère, mais il n'oubliait pas qu'il devait également faire bonne figure auprès du public. L'unité était leur plus grande force.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t483-reiver-marko-eil-you-call-it-paranoia-i-call-it-awareness http://www.afterdawn-rp.com/t477-paranoia-is-knowing-all-the-facts-marko-eil
avatar
Invité



 Sujet: Re: [Fermé] Commémoration du 400e anniversaire d’Helion   Jeu 21 Déc 2017 - 17:38

Will Hayes avait atteint l’objectif qu’il s’était fixé. Trois mois après sa nomination au poste de conseiller, ouvrir la commémoration du 400e anniversaire avec le discours qu’il avait lui-même rédigé ajoutait un poids considérable à son influence. Bien entendu, le politicien n’était pas dupe : si le gouverneur avait approuvé sa démarche et validé son texte, c’est qu’il y trouvait son intérêt. Lui et le gouvernement d’Helion dans son ensemble.

Car ce discours aurait pu être composé par une intelligence artificielle nourrie aux ouvrages de propagande et manipulation des masses. Alimenter le sentiment de peur afin d’entretenir le feu de la servitude, féliciter les différentes castes pour gonfler l’orgueil individuel et collectif, appeler à l’unité et à la discipline dans le but de renforcer la cohésion.
Pourtant, une grande partie des faits énoncés étaient exacts, bien que volontairement accentués dans certains cas. Les civilisations d’autrefois avaient outrageusement plongé la planète dans la désolation, mais l’humanité avait montré sa résilience en survivant et en s’adaptant à ces nouvelles conditions hostiles. Si la théorie de Darwin s’était une fois encore vérifiée, le tribut de cette évolution n’en restait pas moins ignominieux.

Évoquer ses perspectives d’avenir attendrait une occasion plus propice, même si le politicien venait de préparer le terrain à quelques chantiers.
Reiver y tenait une place de choix, et les yeux du Conseiller pétillèrent d’intelligence quand Marko Eil vint à sa rencontre. Will n’avait jamais quitté l’enceinte protectrice du dôme, et ne projetait nullement de visiter l’avant-poste dans un avenir proche. L’occasion de rencontrer un responsable en chair et en os était rare et inespérée. C’est pourquoi il comptait bien en profiter.
« C’est un honneur et un plaisir de vous compter parmi nous en ce jour particulier, directeur Eil. », dit-il en lui serrant fermement la main. Bien que civil, Marko était le fils d’un milicien instructeur et côtoyait des soldats à longueur de journée. Avec le commandant Goran Wernher, il était le seul membre de Reiver dont le jeune conseiller avait soigneusement étudié le dossier. Un dossier qui lui plaisait au plus haut point, décrivant un homme loyal et dévoué sans être dépourvu d’intelligence et de valeurs.
Ainsi, la poigne volontairement appuyée du politicien visait à donner l’image d’un homme fort et assuré, le plissement du front et le visage solennel soulignaient l’importance qu’il accordait à cette rencontre. « Je vous remercie pour cet aimable compliment, et souhaite ardemment que vos espoirs se réalisent. »

Quand Marko le questionna sur la situation du dôme, Will invita ce dernier à le suivre dans un recoin isolé de la zone officielle. Avec les trois hommes qui lui servaient d’escorte. Ceux-ci, gonflés d’orgueil, ne manqueraient pas de raconter à leurs camarades qu’un conseiller d’Helion, ultime échelon de la hiérarchie avant le gouverneur, leur avait fait l’honneur d’un entretien exclusif.
Le stratège comptait bien là-dessus pour étendre son influence à Reiver et préparer les projets qu’il nourrissait pour l’avant-poste.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 188
Médaillons : 555
Crédits : Dandelion / Beylin
Avatar : Chris Evans
Pseudo : Vanka
Présence : présente

Multi-comptes : Eiven, Zorhan, Saoryne, Ayeen


Personnage
Occupation : Secrétaire à l'Intégration, E2z
Âge : 39 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: [Fermé] Commémoration du 400e anniversaire d’Helion   Ven 22 Déc 2017 - 0:46

Commémoration du 400e anniversaire d’Helion
avec Helion
Une frappe amicale sur l'épaule, je me retournai dans l'espoir de voir une tête connue que je souhaitais rencontrer en ces lieux mais la déception put se lire sur mon visage. Non pas que je n'appréciais pas la jeune femme qui venait ainsi m'interpeler, elle n'était seulement pas un visage attendu. Déviant de ma concentration distraite, je ne tournai vers elle et lui adressai néanmoins un sourire cordial. « Alors, intéressant ce discours de Will Hayes, n'est pas ? » J'arquai un sourcil en rétorquant : « oh vous trouvez ? Mille merci j'avais peur qu'il soit un peu trop classique... je l'ai rédigé juste avant de venir. » Rapidement souriant d'un ton neutre sûrement plus déstabilisant que cette mauvaise blague, je repris : « non en vérité, je n'écris pas de discours. Et les écoute encore moins. » Répondis-je alors plus sincèrement. « Des rafraîchissements sont-ils offerts dans les parages ? » Lui demandai-je comme si elle était plus au courant que moi de ce qui était prévu aujourd'hui. Un sourire taquin aux lèvres. Je n'étais pas très doué pour parler sérieusement avec des personnes que je ne prenais pas au sérieux. Et cette jeune femme était loin de m'inspirer le moindre sérieux. À vrai dire, elle n'avait que très peu de crédibilité à mes yeux. Sûrement était-ce une erreur que de la sous-estimer, cependant je ne m'intéressais pas particulièrement à ce qu'elle pouvait être en dehors des archives et des rassemblements où, visiblement, nous pouvions nous rencontrer.

Voyant qu'elle n'avait sans doute pas d'autres personnes à rencontrer, je pris une inspiration et me dis que faire la conversation tout en guettant les visages qui passent n'était pas chose impossible. Reportant alors mon regard sur la foule, je la questionnai à mon tour. « Appréciez-vous ces bain de foule mademoiselle Martins ? » Faire la discussion, c'était une sorte de protocole dans les hautes sphères. Je n'excelle pas en cela. Manquant peut-être d'éloquence lorsqu'il s'agit de sujets trop sérieux ou futiles. Converser n'était pas le plus doux des plaisirs lorsque le sujet nous désintéressait à chaque mot prononcé. À côté de ça, il était tout aussi fastidieux de tâter le terrain et de trouver quelques atomes crochus avec une personne que l'on ne connaît à peine. Je ne m'intéressais guère à ce que sa personne offrait au dôme et j'étais loin de penser pouvoir lui éveiller le moindre intérêt également. Nonobstant cela, sa compagnie était... légère et rafraîchissante. Une bulle d'air frais dans un dôme qui, parfois, donnait le sentiment d'étouffer.
☾ anesidora | @Maël Keenan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t505-helion-vaughn-jagger-l-heritier-pas-si-parfait http://www.afterdawn-rp.com/t492-vaughn-jagger-terminee#4217
avatar

Messages : 161
Médaillons : 762
Crédits : d.m (L)
Avatar : Goo hara
Pseudo : aucun
Présence : regulière


Personnage
Occupation : Informatrice/Livreuse
Âge : 28
Localisation : Helion
Helion • Civil



 Sujet: Re: [Fermé] Commémoration du 400e anniversaire d’Helion   Ven 22 Déc 2017 - 9:32





C'était une sorte de ballerine, une danseuse qui ne dansait pas, trop aérienne pour convenir à l'endroit, trop naturelle dans ses gestes pour qu'on le lui reproche. Une femme qui portait déjà le poids d'années rondement menées sans que l'on s'en doute mais qui ne suivait pas une chorégraphie apprise par coeur. Ainsi insolite, elle semblait née de la sorte, sans doute...comment savoir. Peut être un don, ou une malédiction. Elle tira la langue à un homme bourru qui grimaça avec mauvaise humeur, ce cher Perkins, puis mima un pistolet qu'on dégaine en direction d'un autre convive, plus jeune et nettement plus décontracté, et celui-ci, contre toute attente, lui renvoya son geste sous les yeux ébahis de sa compagne avant d'en retourner à la demoiselle, l'air de dire "c'est rien, juste une plaisanterie entre collègues..."
Des gens moins apprêtés, de ceux aux habits plus modiques, Yuzi n'en retenait aucun. C'était comme si elle ne les voyait pas, et pourtant était-il sûr qu'elle les voyait, bien sûr... Une fois à l'écart, elle soupira d'aise. Le brouhaha environnant et la pression de cette foule avaient été pareille à une vague agressive. Yuzi sentit ses acouphènes se calmer.

« Alors, votre amie ne tenait visiblement pas à me rencontrer. Elle. »

"Oh détrompez-vous, Kira aimerait beaucoup vous rencontrer..." lâcha Yuzi d'une voix secondaire en lissant sa chemise. Lorsqu'elle releva sa tête, ses yeux s'arrondirent de surprise.

"Par la barbe du gouverneur, si vous pouviez voir votre tête !" gloussa-t-elle.

"J'espérais disposer de plus de temps avant de vous ennuyer par ma présence ! Enfin... j'imagine que c'est légitime, mon énergie peut en fatiguer plus d'un." lui dit-elle en lui envoyant un clin d'oeil.

"Mais assez parlé de moi ! qu'elle rajouta bien vite, hochant de la tête; ce qui fit tinter ses boucles d'oreilles comme des carillons sous du vent. Je doute qu'une hyperactive aux formes...comment dire " (elle se désigna de haut en bas en lui lançant un regard éloquent) "beaucoup moins plantureuses que celles de vos habituelles conquêtes puisse trouver grâce à vos yeux.  En fait, si je voulais vous parler, c'était pour vous demander un service. "
Après quoi elle croisa les bras, observant l'entrée du vestibule sans le voir vraiment.

"Voyez-vous,  cela fait quelques années que je connais Kira Fuller. En tout franchise, elle est l'une des seules personnes pour qui je nourris une profonde estime, même si notre première rencontre fut loin de convenir aux clichés habituels..." sa mâchoire frémit à l'évocation de ce souvenir cocasse. Yuzi s'était ouvertement moquée du prénom de Kira en le comparant à celui d'un animal. Pour toute réponse la demoiselle, une adolescente à l'époque, lui avait collé son poing dans la figure. Au milieu de ses anciennes copines surfaites et douillettes, Kira lui était apparue comme un véritable bol d'air frais.

"Quoiqu'il en soit..." Abandonnant son air pensif, elle raccrocha ses yeux à ceux de Maël. "Je ne l'ai jamais vu perdre ses moyens en présence d'un homme, jamais. Vous êtes bien le premier."  Sa tête se pencha sur le côté pour mieux le détailler.

"Il semblerait que vous soyez différent. A côté de ça, elle est bien trop occupée par son travail de scientifique pour se lancer dans une relation sérieuse, mais j'ose à croire que cela vous arrange en réalité."

D'une démarche détachée, elle alla s'approcher de lui, secouant son poignet afin d'en arranger son bracelet.

"J'aimerais vous la présenter. Je pense, en effet, que je lui dois bien ça. Je le suis redevable à bien des égards....Une grande et jolie brune aux yeux verts, intelligente mais avec de la répartie, vous seriez idiot de refuser... " souffla-t-elle en souriant. Avec aisance elle arrangea la cravate de l'homme comme si elle avait fait ça toute sa vie. Les sourcils un peu froncés, ses prunelles se perdirent dans sa tâche. C'était là, sur ce geste aussi banal qu'innocent, que transparaissait son habilité ; l'on aurait pu se demander ce qu'elle était capable de faire, avec une telle adresse, ce que ses mains pouvaient toucher d'autre...

"Si vous n'êtes pas une âme charitable, demandez moi ce que vous voulez en échange. Mais je ne suis qu'une vulgaire livreuse de colis, alors je ne pourrai pas vous offrir grand chose."

Elle avait dit cela avec une profonde honnêteté, une pointe de rancoeur vrillant sa voix. Yuzi aurait parfois préféré être autre chose que livreuse. Livreuse, cela ne faisait pas rêver les gens...

"Là... c'est parfait."

Elle releva enfin ses yeux vers lui. Sa cravate arrangée, elle attendit avec calme sa réponse, s'attardant sur ses traits avec une curiosité non feinte. Cette différence... quelle était-elle, pour que Will Hayes souhaite l'envoyer sur la piste de l'homme ?


_________________


Et mon coeur s’effraya d’envier maint pauvre homme
Courant avec ferveur à l’abîme béant,
Et qui, soûl de son sang, préférerait en somme
La douleur à la mort et l’enfer au néant
baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t481-yuzi-seung-kleptomane-riche-voleur#4193
avatar

Messages : 494
Médaillons : 2619
Crédits : <Chouu'>
Avatar : Robert Downey Jr
Pseudo : Chouu'


Personnage
Occupation : Agent d'intégration ~ E1z
Âge : 39 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: [Fermé] Commémoration du 400e anniversaire d’Helion   Sam 23 Déc 2017 - 12:05

Commémoration du 400e anniversaire d’Helion


"Oh détrompez-vous, Kira aimerait beaucoup vous rencontrer..."

Mes lèvres se pincent imperceptiblement alors que je suis tiraillé entre la méfiance, l'étonnement et la distraction. Cette remarque n'est-elle pas malvenue, voire insolente ? Cette légèreté ne m'offense aucunement mais je ne m'attendais pas à ce que la jeune femme soit aussi grivoise.

"Par la barbe du gouverneur, si vous pouviez voir votre tête !"

Je suppose avoir mal dissimulé les divers ressentis qu'elle et son humour m'inspirent. Ma foi. Je hausse les épaules comme on reconnait une défaite avant de me concentrer sur les nombreuses paroles qu'elle débite. En écho au mouvement de ses mains, mes yeux parcourent sa silhouette de haut en bas puis de bas en haut tandis qu'un sourire s'installe au coin de mes lèvres.
Tant de futilité et de candeur, je ne parviens pas à la trouver sincère. Mais pourquoi me méfier ? Les propos de Seung ne présentent, visiblement, aucun danger.

La demoiselle revient alors à son amie, vous savez, celle qui souhaitait apparemment me rencontrer. Conservant un ton audacieux, la conversation - qu'elle est pour l'heure la seule à agrémenter - me rend muet.
Kira Fuller. Jamais entendu parler, mais je retiens ce nom avec sérieux.

"Quoiqu'il en soit... Je ne l'ai jamais vu perdre ses moyens en présence d'un homme, jamais. Vous êtes bien le premier."

« ... Je présume que je dois des remerciements pour ces flatteries. »

Je suis différent, offre-t-elle, et mon sourire s'étire un peu plus. Nous avons eu le loisir d'écouter un orateur de talent en la personne de Will Hayes, mais je suis déjà convaincu par les aptitudes de cette miss ; aptitudes plus que verbales, c'est évident.

Mon visage se penche sur le côté comme s'il répondait à ses yeux curieux et lorsqu'elle s'approche, plus chétive que féline, j'ai un léger mouvement de recul. A peine. Pas assez franc pour qu'elle se prive de saisir ma cravate pour la manier avec une adresse roublarde et séduisante.

"J'aimerais vous la présenter. Je pense, en effet, que je lui dois bien ça. Je le suis redevable à bien des égards....Une grande et jolie brune aux yeux verts, intelligente mais avec de la répartie, vous seriez idiot de refuser... "

« Vous me condamnez à être un idiot à vos yeux si je ne me présente pas à cette splendide jeune femme, ai-je bien compris ? »

Ce n'est pas vraiment de la provocation, tout au plus une boutade pour tester sa capacité à riposter et mieux comprendre le chemin qu'elle nous fait emprunter.
Quels intérêts peuvent bien se cacher derrière cette trop attrayante proposition ? Personne à Helion ne rend service gratuitement, je n'y crois pas. Dans le regard de Seung néanmoins, aucune convoitise apparente, pas la moindre manœuvre à soupçonner. Et paradoxalement mes soupçons se multiplient, alors qu'un penchant certain se développe.
Et pas pour l'exquise Fuller.

Plus qu'une proposition, la petite livreuse pose les termes d'un échange. Cette fois je secoue la tête, pour moi. Inutile de me précipiter dans cet étrange engagement. Trop d'avantages pour trop peu de sacrifice, je ne comprends pas. A moins qu'il me suffise, pour une fois, d'accepter la gentillesse de certaines personnes.
Cette remarque intérieure me fait pouffer et je lève les yeux au ciel, reprenant un peu de distance - dans tous les sens du terme.

"Là... c'est parfait."

« Merci. »

Dis-je en glissant mes doigts sur la cravate réajustée.
Une femme trop parfaite contre un service supplémentaire ? Ce troc est abusif, malhonnête. Si je sais profiter d'autrui je sais également éviter d'être débiteur. La situation serait inconfortable. Le seul véritable problème, à cet instant, c'est que je suis intéressé. Intéressé, intrigué, tenté ... et, pire encore : je ne comprends pas ses ambitions. Faire plaisir à une amie n'est pas un argument recevable. Je ne peux pas le croire.

« Je n'aime pas l'idée de vous paraître "idiot", Seung, mais je ne rencontrerai pas Kira. Pas dans ces conditions. »

J'utilise son prénom - du moins la seule nomination que je lui connais - avant de reprendre sans lui laisser l'opportunité de se justifier. C'est pénible, mais je sais déjà qu'elle aurait une remarque bien placée.

« Par ailleurs, je vous remercie de me confirmer la popularité de ma réputation, avec tant de subtilité. »

C'est peut être de la provocation finalement, ou de la taquinerie.
Ma désinvolture soudaine me gêne, son influence est anormale et difficile à cerner. J'en viens à penser que ma paranoïa atteint un stade ridicule mais il m'est impossible de lâcher prise.

« ... je peux rencontrer votre amie. Vous dites lui être redevable et je suis généreux. »

Je fais un pas vers elle, réduisant la distance qui nous sépare à quelques centimètres à peine.

« Mais ce sera pour ne pas être idiot. A mon tour alors, je vous serai redevable. Dites-moi, Seung, avant que je puisse découvrir la belle Kira grâce à votre flagrante sympathie, que voulez-vous ? »

Le contrat ne sera réglementaire que lorsque toutes les parties auront à donner et à recevoir, je n'ai pas l'intention de laisser traîner une dette. Aussi anodine soit-elle.


_________________

I try to do my best
“La chance ou le bonheur se transforment en culpabilité, entraînant dans leur sillage tout ce qui est positif.”
©️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t466-helion-mael-keenan-il-y-a-dans-relation-l-idee-que-tout-est-relatif http://www.afterdawn-rp.com/t459-terminee-la-chance-devrait-rendre-humble-mael-keenan https://totem.tunetoo.com/
avatar

Messages : 161
Médaillons : 762
Crédits : d.m (L)
Avatar : Goo hara
Pseudo : aucun
Présence : regulière


Personnage
Occupation : Informatrice/Livreuse
Âge : 28
Localisation : Helion
Helion • Civil



 Sujet: Re: [Fermé] Commémoration du 400e anniversaire d’Helion   Jeu 28 Déc 2017 - 18:21





Ses techniques pouvaient laisser à désirer pour un regard extérieur, mais elles s'avéraient en réalité extrêmement efficaces; même si, en toute franchise, Yuzi avait sans doute pris un peu trop confiance en elle. D'abord, elle restait naturelle. C'était sûrement l'aspect le plus difficile à concevoir quand on jouait le comédie : de rester naturel. Il suffisait le plus souvent de travailler sur ses réelles émotions : chose rarement expérimentée, d'après son vécu, les gens préféraient cacher ou masquer : cacher, c'est à dire devenir totalement et incroyablement statufié, insipide, impavide - bon sang, ce genre d'acteurs l'horripilait à chaque fois! Ou masquer, et là il s'agissait de recouvrir ses véritables sentiments avec de fausses émotions : de la nonchalance, de la tristesse, de ce que l'on voulait, à vrai dire, pour peu que ce ne soit pas la vérité. Cela offrait aux gens une impression de sécurité : une façade, un mur, qui les protégeait des assauts. Ce pourquoi Yuzi s'amusait à entraîner ses voisins dans des situations cocasses, là où, l'herbe coupé sous le pied, ils devraient choisir leurs briques avec parcimonie. Elle observait leurs choix de réactions : aussi bien sur le plan corporel que verbal. Si cela pouvait, en plus, lui servir sur les deux tableaux, c'était encore mieux ! Kira était une amie réelle qui méritait peut être les attentions d'un homme pour qui elle avait un faible. Alors pourquoi ne pas demander ce service à Maël Keenan ? Pourquoi ne pas profiter d'une excuse toute faite capable de rembourser cette dette qu'elle avait envers Kira ?
Sauf que voilà. Au début, la demoiselle avait été satisfaite de la réponse du brun. Son refus ainsi que ses manières l'avaient confortée dans l'idée qu'elle s'était faite du personnage. Aussi avait-elle soupiré en haussant les épaules, s'apprêtant à lui faire comprendre que "ce n'était rien, qu'elle comprenait tout à fait" Puis de passer à ses côtés d'une démarche perpétuellement désinvolte, ravie d'avoir coché les dernières cases du profil de l'homme. Mais avant de pouvoir bouger, celui-ci s'avança soudain vers elle. Et alors, toute la belle assurance de Yuzi s'effondra, ne laissant sur son visage qu'une expression de profonde surprise. Le problème d'être trop sûre de soi et de croire qu'on avait percé à jour des clichés ambulants, c'était qu'on s'y retrouvait bien désarçonnée...  quand on faisait une erreur.
Dorénavant face à lui, elle le dévisageait. Son coeur battait un peu plus fort... Depuis combien de temps ? Depuis combien de temps n'était-elle plus tombée sur un homme de la sorte ?

« ... je peux rencontrer votre amie. Vous dites lui être redevable et je suis généreux. »

Elle pencha sa tête sur le coté -une de ses mimiques coutumières- et le détailla à nouveau. Une question lui revenait en tête. Pourquoi refuser pour ensuite concéder à une potentielle ouverture ?

« Mais ce sera pour ne pas être idiot. A mon tour alors, je vous serai redevable. Dites-moi, Seung, avant que je puisse découvrir la belle Kira grâce à votre flagrante sympathie, que voulez-vous ? »  

Oh. Il se méfiait d'elle alors ?  Une particularité de plus qu'elle emmagasinerait dans sa mémoire. Un homme avisé, ce Maël Keenan. Aaaah Will Hayes ne lui rendait vraiment pas la tâche aisée...
Incrédule, elle ne fit aucun effort pour masquer son étonnement, composant avec, comme elle le faisait toujours.

"Je crois que vous prenez tout cela trop à coeur, Maël, si vous me permettez cette familiarité" dit-elle. Les sourcils un peu froncés dorénavant, elle était tracassée qu'il lui propose si facilement les règles d'un échange. Pour pallier à ça, elle devrait faire preuve de concessions en léguant des vérités, ce qui ne l'enchantait pas, pas du tout.

"Kira m'a sauvée d'une impasse. Je lui dois ma présence sous ce dôme." lui avoua-t-elle alors, tâchant de garder contenance même si de la rancoeur à devoir lui avouer cela vrillait dans sa voix, et que le corps de l'homme, si proche d'elle sans qu'elle n'y ait consenti, la déstabilisait franchement.

"Je vous ai proposé cela car cette proposition m'arrange... si tant est qu'on puisse appeler ça une proposition" souligna-t-elle d'un ton franc, lui envoyant un clin d'oeil de goupil. "Je ne le vois pas comme un contrat, et si dette il y a, elle ne concernerait que celle que j'ai envers Kira... même si je ne m'attends pas à la rembourser en entier avec un coup de pouce si léger." s'amusa-t-elle à rétorquer avec une grande politesse, ce qui contrastait avec cette pincée d'humour piquant qu'elle s'était permise.

Poussant le vice un peu loin, elle se redressa sur la pointe des pieds jusqu'à rapprocher son visage de l'homme. Yuzi n'était pas enchaînée à des missions par hasard, elle ne devait pas rendre des comptes aux dirigeants pour cause casuelle... Elle pouvait s'avérer dangereuse, et extrêmement imprévisible. Mais elle devait faire attention de ne pas se laisser tenter à trop miser dans cette partie. Bien que ce soit difficile de ne pas en profiter, surtout quand elle rencontrait un joueur qu'elle n'avait plus eu l'habitude de croiser depuis trop longtemps..

"Je ne pense pas que vous ayez quoi que ce soit qui puisse m’intéresser..." lui murmura-t-elle en lui lançant carrément un affront."Elle plongea ses yeux dans les siens, intransigeante. Puis elle retomba finalement sur ses pieds en soupirant. "Enfin, hormis passer un petit coucou à mon amie!" rajouta-t-elle comme si c'était évident. Elle fit mine d’épousseter ses manches pour rompre le ton d'un échange trop protocolaire à son goût, avant de lui asséner une grimace amène et légèrement amusée.

"Excusez-moi si je vous ai semblé insultante, vous êtes loin d'être un idiot, ou sinon Kira ne vous aurait jamais eu dans son collimateur. J'avais plus ajouté cela par humour, mais j'oubliais que sous ce dôme les gens ne rient plus tellement..."

Elle se recula enfin de lui en se retenant de frissonner. Elle commençait à comprendre comment il arrivait à attirer les pervenches dans ses draps : il y avait un côté impressionnant chez lui, non pas son arrogance, qu'elle trouvait au final très surfait, mais l'assurance d'une expérience qui lui était étrangère. Arrivé à ses 20 ans sous le dôme ?.... Qu'avait-il pu voir, au delà de cette cloche étouffante ?
Resserrant l'élastique de sa queue de cheval, elle sautilla un peu.

"Oublions tout ça, voulez-vous ? Je n'avais nullement l'intention de vous mettre au pied du mur pour une simple demande. Je suis prête à vous raccompagner dans la foule. Après cela, c'est promis, je vous libérerai de mon éreintante compagnie" railla-t-elle, lui offrant un magnifique sourire sincère. Elle ne savait pas trop pourquoi, mais elle ressentait un petit élan de sympathie pour l'homme. Peut-être parce que, le temps d'un instant, il lui avait paru du genre à briser la monotonie, lui aussi.


_________________


Et mon coeur s’effraya d’envier maint pauvre homme
Courant avec ferveur à l’abîme béant,
Et qui, soûl de son sang, préférerait en somme
La douleur à la mort et l’enfer au néant
baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t481-yuzi-seung-kleptomane-riche-voleur#4193
avatar

Messages : 494
Médaillons : 2619
Crédits : <Chouu'>
Avatar : Robert Downey Jr
Pseudo : Chouu'


Personnage
Occupation : Agent d'intégration ~ E1z
Âge : 39 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: [Fermé] Commémoration du 400e anniversaire d’Helion   Lun 1 Jan 2018 - 14:53

Commémoration du 400e anniversaire d’Helion


Tandis que j'accepte de rencontrer la belle inconnue, que je pense pouvoir prendre la jeune Seung à son propre piège, l'alarme retentit. Je n'ai pas réussi à identifier le fameux piège, tout simplement parce qu'il n'y en avait peut être pas, tant que je ne le fabriquais pas moi-même.
Mes sourcils se froncent et je déglutis ma fâcheuse tendance à vouloir tout analyser, tout esquiver. Après tout, pourquoi lui faut-il une raison autre que payer sa dette envers son amie ? Pourquoi chercher l'intérêt du gain chez tous alors que certaines personnes sont naturellement honnêtes - du moins dépourvues de mauvaises intentions ?
C'est à cet instant que je mets le doigt sur le défaut premier de ma stratégie que je pensais efficace. Seung n'attendait sans doute rien de plus que de me parler. Ce que l'on peut découvrir, rien que dans les formes du discours sont des mines de détails et d'informations. Il ne s'agissait pas de ce que je risquais de dévoiler de mes connaissances, simplement de me dévoiler, moi.

"Excusez-moi si je vous ai semblé insultante, vous êtes loin d'être un idiot, ou sinon Kira ne vous aurait jamais eu dans son collimateur. J'avais plus ajouté cela par humour, mais j'oubliais que sous ce dôme les gens ne rient plus tellement..."

« Oh ne vous excusez pas, il y a tant de choses que les gens ne savent plus faire sous ce dôme... votre fraicheur m'a déstabilisé. Je ne voulais pas vous paraître désagréable. »

Dis-je sans perdre totalement la face. Je ne sais toujours pas ce qu'elle cherchait à trouver, à comprendre. Si j'ai encore une chance de préserver un brin de mystère aux yeux de cette jolie fouineuse ce serait parfait. Car si aucune information en ma possession ne l'intéresse vraiment, si cette rencontre avec Kira ne lui apporte rien, au fond, il n'est pas impossible qu'elle récolte les brides de personnalité que je disperse inconsciemment ;

"Oublions tout ça, voulez-vous ? Je n'avais nullement l'intention de vous mettre au pied du mur pour une simple demande. Je suis prête à vous raccompagner dans la foule. Après cela, c'est promis, je vous libérerai de mon éreintante compagnie"

« Vous n'êtes pas le genre facile à oublier - prenez ceci comme un compliment. Mais soit, libérons-nous pour l'heure, je crois que nos caractères forment un binôme bien trop atypique. »

Tout sauf conventionnel en réalité, et si ça ne m'inspire pas que du danger, je préfère suivre sa décision. Il est temps de nous séparer. Il faut qu'elle aille prévenir son amie Fuller et j'ai des détracteurs plus malléables à saluer en ce jour de fête ;

Lui ouvrant galamment le chemin, je permets à Seung de trouver une échappatoire tandis que les fameux détracteurs viennent à moi sans que je n'ai besoin de réclamer leur attention.
Dommage, en réalité, cette conversation dangereuse et anormale fut des plus palpitantes.

Déjà la silhouette de la demoiselle se perd dans le flot des présents et mes lèvres articulent habilement bienséances et prudentes manœuvres.


_________________

I try to do my best
“La chance ou le bonheur se transforment en culpabilité, entraînant dans leur sillage tout ce qui est positif.”
©️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t466-helion-mael-keenan-il-y-a-dans-relation-l-idee-que-tout-est-relatif http://www.afterdawn-rp.com/t459-terminee-la-chance-devrait-rendre-humble-mael-keenan https://totem.tunetoo.com/
avatar

Messages : 1856
Médaillons : 8436
Crédits : Tumblr
Avatar : Dove Cameron
Pseudo : Sammix
Présence : 3-4/7
Multi-comptes : Naveen


Personnage
Occupation : Archiviste, accréditation D0z
Âge : 24 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite, évolué



 Sujet: Re: [Fermé] Commémoration du 400e anniversaire d’Helion   Lun 1 Jan 2018 - 20:13

COMMÉMORATION DU 400E ANNIVERSAIRE D’HELION


J'avais tapoté son épaule mais en se retournant, il semble déçu de me trouver là, sans doute s'attendait-il à trouver quelqu'un d'autres à ma place mais ça ne fait rien. Je lui souris lui posant la question. Je sais que l'assistant du secrétaire à l'intégration va rentrer dans mon jeu, c'est son style en général. Et sa réplique me fit sourire d'avantage même si je sens qu'en vérité, il n'en a pas grand chose à faire de moi. Je sais très bien que ce n'est pas lui qui a écrit le discours, qu'il n'a pas même écouté, pris le temps d'écouter pour l'analyser un minimum.

" Je me doute que vous n'avez pas écrit ce discours assez soporifique. Si vous l'aviez fait, il aurait été bien meilleur, je n'en doute pas. "

Je le brosse légèrement dans le sens du poil, je ne sais pas s'il a déjà écrit ce genre de choses, mais vu son poste, il est certains qu'il sait écrire correctement, pour le reste, je n'en sais rien du tout, et à vrai dire ça m'est égal, ça ne m'intéresse pas plus que ça même si j'aime bien lire ce que les gens peuvent écrire. Et mon métier d'archiviste est une véritable mine d'or pour cela, chose qui est finalement rare sous le dôme et sans doute encore plus à l'extérieur. Il me demande alors si des rafraîchissements sont prévus dans le coin, mais qu'est ce que j'en sais ? Je ne fais en rien partie de l'organisation de ce rassemblement, au pire, je pourrais lui dire qui était là l'an dernier mais ce serait bien tout, autrement dit, ça ne servirait à rien. Je n'ai pas regardé ce genre de détails sur les comptes rendus des années précédentes, mais en tout cas, personnellement, je n'en ai jamais vu, ce serait gaspiller des ressources pour rien ou presque. Après, peut être que les boissons pouvaient être distribuées.

" Je ne sais pas vraiment, l'an dernier en tout cas, il n'y avait aucune distribution, je doute que cela change même pour les 400 ans. "

C'était dans une certaine logique finalement. Will Hayes n'allait pas faire évoluer les choses dans un sens différent de son prédécesseur, ça n'en prenait pas le chemin. Mais nous le verrions bien assez vite. Les demandes qu'il avait pu me faire me confortaient dans cette réflexion en tout cas. Puis, Vaughn me posa presque une question d'ordre philosophique. J'en souriais. La foule ne me faisait pas peur, mais je ne l'appréciais pas plus que ça non plus. Il faut dire que j'avais l'habitude, chez moi et au boulot d'être presque tout le temps seule.

" Ces bains de foules sont nécessaires en de telles occasions, mais je ne suis pas spécialement plus friandes de cela que vous même je suppose. Je pensais voir Nox, mais peut être est-elle restée à vos appartements ? "

Parler de sa fille, c'était un bon plan pour le dérider un peu, non ? Peut être, je ne saurais vraiment dire ce qu'il en était, je verrais bien.

_________________

« you got to be good to be true »
▬ Riviera. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 188
Médaillons : 555
Crédits : Dandelion / Beylin
Avatar : Chris Evans
Pseudo : Vanka
Présence : présente

Multi-comptes : Eiven, Zorhan, Saoryne, Ayeen


Personnage
Occupation : Secrétaire à l'Intégration, E2z
Âge : 39 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: [Fermé] Commémoration du 400e anniversaire d’Helion   Mar 2 Jan 2018 - 21:09

Commémoration du 400e anniversaire d’Helion
avec Helion
Portant mon attention sur Martins, je souris à ses insinuations : je serai bien meilleur qu'un Will Hayes. N'y songeant qu'en amusement à vrai dire. Je n'étais pas fait pour être sous les projecteurs. J'aimais l'ombre et l'inconnu, l'anonymat et la discrétion. Chose que l'on ne soupçonnerait que difficilement au vu de ma nonchalance couplée à la position de ma famille. Mon éloquence avait beau être une alliée lors de situations délicates, je n'étais pas de ceux qui iraient rédiger de grands discours et les réciter devant des centaines de personnes. J'ignorais si cela était bien vu ou non par mon père. Il souffrait indéniablement de mon manque d'ambition, professionnellement parlant, mais je crois que quelque part, il préférait que reste en retrait plutôt que d'afficher mes extravagances au grand jour. Je n'étais pas fait pour entrer dans le moule que devait rejoindre les hommes pour monter les échelons politiques. Bien que mon intérêt pour ma position était bien ancré, gravir les étages n'était pas dans mes objectifs. Contrairement à de jeunes prodiges de la verbe comme Will Hayes. Son âge et son manque d'expérience faisait serrer les dents de quelques officiels, mais il fallait lui accorder une chose : il savait faire converger les foules à lui. Un souffle jeune dans une sphère conservatrice vieillissante.

Mon échange avec Riviera se rythmait d'allers et retours fugaces. Nous étions tous calmes, sereins. Malgré la misère dans laquelle vivaient les réfugiés du niveau 0 où nous nous trouvions, tout semblait être à sa place et ne pas en bouger. Étrange phénomène lorsque l'on avait conscience de certaines réalités que nous laissons perdurer. Les maillons d'une chaîne incassable ; Eyli devra rester à manger la poussière alors que je devrais la priver de sa fille, son seul espoir de vie, pour l'élever au rang qu'elle mérite parce qu'elle est une Jagger. « Ces bains de foules sont nécessaires en de telles occasions, mais je ne suis pas spécialement plus friande de cela que vous-même je suppose. Je pensais voir Nox, mais peut être est-elle restée à vos appartements ? » Je plisse les yeux et lui souris, approbateur pour ma perception de la foule, mais pas pour ma fille. « Elle est avec sa mère. Sans doute dans les parages. J'en sais trop rien. Mais je doute que la milice ne les laisse nous approcher de toute façon... » Déclarai-je, résigné par un soupir. « Je suis content de voir que Nox peut avoir une amie là-haut. » Savoir qu'elle avait des attaches vers le niveau 2 me rassurait quelque part. Je n'étais pas prêt à asséner le coup fatal à mon ex-femme en incitant Nox à me rejoindre plutôt que de rester en bas. Mais viendra un jour où je ne pourrais plus retarder l'échéance. Des personnes comme Martins pouvaient faire pencher la balance sans que je n'ai à forcer la main à Nox. Enfin, je l'espérais... Attendre que les choses se fassent d'elles-mêmes n'était pas dans mes habitudes. Mais avec Eyli et notre fille, tout me paraissait bien trop différent...
☾ anesidora | @Riviera Martins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t505-helion-vaughn-jagger-l-heritier-pas-si-parfait http://www.afterdawn-rp.com/t492-vaughn-jagger-terminee#4217
avatar

Messages : 1856
Médaillons : 8436
Crédits : Tumblr
Avatar : Dove Cameron
Pseudo : Sammix
Présence : 3-4/7
Multi-comptes : Naveen


Personnage
Occupation : Archiviste, accréditation D0z
Âge : 24 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite, évolué



 Sujet: Re: [Fermé] Commémoration du 400e anniversaire d’Helion   Mer 17 Jan 2018 - 15:10

COMMÉMORATION DU 400E ANNIVERSAIRE D’HELION


Will Hayes n'était sans doute pas le pire, pas le mieux, même si je dois avouer que je ne sais pas ce que je ferais à sa place. A vrai dire, je saurais très bien ce que je ferais, enfin, je suppose. Mais je ne suis pas là pour faire des plans sur la comète juste assisté à un discours assez peu intéressant, désuet même devrais-je dire, pour faire comme tout le monde, ou presque. C'est comme ça que ça marche, n'est ce pas ? Je fais dans le paraître, désolé si cela vous déçoit, mais c'est souvent la meilleure chose à faire par moment. Faire semblant, jouer un rôle pour servir un but commun plus important. Qui aurait dit que le dôme allait tenir aussi longtemps ? Qui a dit que l'humanité serait encore là, 400 ans après ces catastrophes ? Peu de monde sans doute, mais nous étions bien là, presque trop nombreux d'ailleurs, mais c'était un autre problème ça. Je lui répondais donc, que ces bains de foules sont nécessaires, même si techniquement, ils ne servent à rien. Mais c'était un souhait de Will Hayes, il faut dire que nous passions le cap d'un nouveau centenaire, ce n'est pas tous les jours que cela arrive. Où serons-nous dans 100 ans ? Tous ceux qui sont présents aujourd'hui ne seront plus là, même moi qui suis pourtant assez jeune. Je lui parlais de sa fille, pensant à tord, qu'elle était peut être dans ces appartements, qu'elle était trop jeune pour être là. Mais sans doute qu'elle l'était, parce qu'elle était avec sa mère qui vivait au niveau 0 contrairement à Vaughn et moi-même. Tout le monde ne fait pas partie de l'élite pour ainsi dire, et je ne devais ma place qu'à mon père qui avait su agir comme il fallait pour le dôme. Il avait certaines idées bien arrêtées, et inconsciemment, elles étaient miennes. Ma mère, ma mère ne faisait pas vraiment partie de l'élite à la base, mais il a réussi à la bichonner comme il fallait, même si j'ai cru comprendre que tout cela restait un sujet assez sensible que je n'ai jamais trop abordé avec eux. Je ne suis pas du genre à jeter de l'huile sur le feu, pas maintenant en tout cas mais qui sait ce que l'avenir nous réserve ? Personne ne le sait vraiment, même si comme l'impression que les choses pourraient changer. La situation de Vaughn avec sa fille ne semblait pas le satisfaire. Elle était partagé entre lui et sa mère, et sans doute qu'il n'aurait voulu l'avoir que pour lui, sans doute. Quand il me dit qu'elle était dans les parages, instinctivement, je me retournais pour tenter de la voir, mais en balayant la foule, je ne la voyais pas. Il faut dire qu'il me l'avait confié, une fois, alors qu'il avait quelques choses à voir dans les archives, et que je n'étais pas la plus compétente à ce moment là. Il était partie avec une autre archiviste, me laissant la petite qui n'était pas très grande à l'époque. Et depuis, elle s'était pour ainsi accroché à moi, et de temps en temps, je l'emmenais dans mes appartements, elle avait découvert la musique de cette façon, il y a deux ans environ. Alors même si elle n'était pas de ma famille, même si elle n'était qu'une jeune amie, elle comptait pour moi, ce qui semblait ravir son père.

" C'est une chic fille vous savez. Je comprends que votre situation ne soit pas simple, mais laissez lui le temps, elle prendra la décision qui lui convient le mieux. "


Peut être qu'il lui forcera la main, un peu, peut être qu'elle voudra rester proche de ces amies, de moi, je ne saurais dire, je ne suis qu'un maigre poids dans cette balance là. Mais sans doute que ce n'était pas le moment de parler de cela, enfin, je suppose.


_________________

« you got to be good to be true »
▬ Riviera. Let my soul smiles through my heart and my heart smiles through my eyes, that I may scatter rich smiles in sad hearts.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 188
Médaillons : 555
Crédits : Dandelion / Beylin
Avatar : Chris Evans
Pseudo : Vanka
Présence : présente

Multi-comptes : Eiven, Zorhan, Saoryne, Ayeen


Personnage
Occupation : Secrétaire à l'Intégration, E2z
Âge : 39 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: [Fermé] Commémoration du 400e anniversaire d’Helion   Ven 19 Jan 2018 - 19:56

Commémoration du 400e anniversaire d’Helion
avec Helion
Comme tout père qui se respectait, je ne souhaitais que le bien de mon enfant. De Nox. J'aurais aimé qu'elle n'ait pas ce choix à faire. Ne pas devoir choisir entre son père ou sa mère. Abandonner l'un ou l'autre. Je savais que quel serait son choix, je le respecterai et ne lui en voudrai jamais. Pas le moins du monde. Je porterai sur mes épaules le poids des reproches de mon père comme je l'avais toujours fait... Même si je ne regrettais en rien le fait d'avoir conçu Nox, je culpabilisais de lui faire vivre ça. Traverser une enfance et une adolescence partagée entre deux mondes. Deux idéologies. Nous aurions pu former une belle famille... Eyli, Nox et moi. Si mon père n'avait pas été l'homme qu'il est. Mais sans cela, et comme bien des enfants issus du niveau 2, aucun de nous trois n'aurait eu la possibilité seule d'être à la place actuelle des Jagger. En vérité, l'ascension de notre nom dépendait principalement de lui : Lucian. Nos pères et mères n'avaient jamais touché de si près les hauteurs du dôme. Ceci pouvait effrayer car après tout, si peu de personnes y parvenaient, peut-être était-ce parce que les choses que l'on cache, que l'on ne dit pas, sont bien plus lourdes qu'il n'y paraît. Je préférais ne pas y penser, balayant ce songe d'un battement de cils.

Martins m'affirma que Nox était une fille bien. Je souris, une lueur mélancolique dans les yeux. C'était sans doute le plus douloureux : assumer qu'Eyli et moi mettions un tel poids sur les épaules d'une fille qui avait tout de la perfection. Bien sûr, elle restait une adolescente avec les hauts et les bas que ça comporte. Mais il est vrai que je n'avais pas à me plaindre d'elle. Surtout si je me prenais en exemple... Même approchant les quarante ans, mon père en voyait toujours de toutes les couleurs avec moi. Et pourtant, il s'était souvent montré sévère. Riviera tenta de se montrer réconfortante. Bien essayé, mais l'impasse était là. Inévitable fatalité. « La seule qui conviendra sera celle qu'elle prendra pour son avenir. Car quoi qu'il arrive, elle devra inévitablement se séparer de sa mère ou bien de moi. Mais parlons d'autre chose... » Une main se posa sur mon épaule. « Vaughn. » La voix de mon père. Il salua Riviera d'un sourire et me fait signe de le suivre. Je tourne la tête vers Riviera, souhaitant tout de même prendre congé. « Désolée mademoiselle Martins, au plaisir de vous recroiser », dis-je simplement avant de suivre mon père.
☾ anesidora | @Riviera Martins
HRP :
 

_________________
in my head
LIFE IS A FIGHTING PIT
MAYBE IT'S NOT TOO LATE TO HAVE YOU BOTH

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t505-helion-vaughn-jagger-l-heritier-pas-si-parfait http://www.afterdawn-rp.com/t492-vaughn-jagger-terminee#4217
avatar
Messages : 47
Médaillons : 349
Crédits : Vanka
Pseudo : Staff AD
Présence : Éphémère
PNJ • Maître de Jeu



 Sujet: Re: [Fermé] Commémoration du 400e anniversaire d’Helion   Dim 4 Mar 2018 - 18:56

Commémoration
Sur quel pied danser ?

Après ce discours parfaitement maîtrisé, lequel avait pour but d'adoucir les moeurs grâce à, aussi paradoxal que cela puisse paraître, un gain de fermeté et de convictions - qui auraient par ailleurs été jugées bien extrémistes et sectaires autrefois -, la majorité des personnes présentes sur la place publique du Niveau 0 se dispersèrent. Soit elles étaient perdues dans leurs pensées, encore en train d'analyser les paroles du conseiller, soit l'envie était de rejoindre au plus vite un proche pour discuter ou non de ce qui venait d'être communiqué. Certains avaient une mine satisfaite, comme si les mots éloquents de Will Hayes avaient réveillé - voire éveillé - en une sorte de déclic, de profondes valeurs patriotiques jusque là endormies - ou inexistantes. Pour d'autres, à l'inverse, tout ceci était vu comme de la persuasion, ou pire, comme de la manipulation. Mais dès lors que l'on s'adresse à une grande communauté, n'est-il pas nécessaire de convaincre implicitement qu'il faut un fil conducteur moral pour le bien de cette dernière, et ce, même s'il ne résonne pas totalement en phase avec l'individu que l'on est. Encore plus lorsque la survie de l'humanité est en jeu ?

En tout cas, même sans savoir quoi penser, tous peuvent constater que ce rassemblement se sera passé sans encombres bien que toutes les classes de la société furent mélangées ; passant du simple technicien, au grand scientifique, ou encore du milicien dévoué, au réfugié désenchanté... Pourtant, l'on avait attendu un sale coup d'un groupuscule de rebelles, mais à part de petits cas isolés qui sont passés inaperçus grâce à une sécurité efficace, rien ne fut notable. Faudrait-il y voir là une belle cohésion au sein du dôme, plus que jamais forte grâce à ce discours ? Ou bien pouvons-nous résumer ceci au calme avant la tempête ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



 Sujet: Re: [Fermé] Commémoration du 400e anniversaire d’Helion   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fermé] Commémoration du 400e anniversaire d’Helion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Dawn :: Helion :: Niveau 0 :: Place publique-
 
Sauter vers: