AccueilAccueil  TumblrTumblr  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Communauté
Φ Soutenez After Dawn !
Φ Nous sommes passés en 2481
Φ Rejoignez les Clans !
Φ Privilégiez les rôles importants
Animations
Φ Les RP libres
Φ Début de l'intrigue !
Φ Profitez de la section RP de groupe
pour proposer vos idées RP
Flash info

Intrigue Inscriptions pour l'event #2 en cours
PROMO Médaillons Soutenez AD sur Bazzart et PRD ! (doubles post interdits)
Intrigue Ne pas lancer de RP dépassant le 14/03/2481





Attendus
Merci de privilégier Helion Steros
évitezles Natifs
Personnages
44 joueurs ◈ 62 personnages
31 Hommes ◈ 31 Femmes
Helion 18 hab.
Reiver 15 hab.
Steros 16 hab.
Extérieur 13 hab.
Intrigue en cours
Φ Tout savoir sur le Chapitre I
Φ S'inscrire aux RP de groupe
Φ Merci de tenir compte du climat
Φ Début de la vague de froid : 17/01/2481
Φ Ne pas RP après le 14/03/2481
En RP
Φ Le Murmure est libre d'intervenir en RP
Φ RP de groupe #2 à Helion (à venir)
Φ RP de groupe #2 à Reiver (à venir)
Φ RP de groupe #2 à Steros (à venir)
Φ RP de groupe #2 à l'extérieur (à venir)

Partagez | 
 

 (TERMINE) Un écrin de verdure dans les ténèbres verdoyantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Messages : 880
Médaillons : 1832
Crédits : Rhaelyn d'amour !
Avatar : Marion Cotillard
Pseudo : Sha Lottie
Présence : 7/7

Multi-comptes : Ven Bishop / Kaenya Obs


Personnage
Occupation : Médecin
Âge : 29 ans
Localisation : Steros
Out • Aspirant Steros



 Sujet: (TERMINE) Un écrin de verdure dans les ténèbres verdoyantes   Jeu 11 Jan 2018 - 20:58


Un écrin de verdure dans les ténèbres verdoyantes




 “Bordel … C’est un comble quand même…”



S a foutue jambe lui faisait un mal de chien. Contrairement à ce qu’elle pensait la guérison ne c’était pas passé comme prévu. Manque de moyens, manque de temps, elle l’avait eu en plein milieu de son périple et pas le temps de bien s’en occuper avant d’arriver sur Steros. Mais elle ne pensait pas que la plaie aurait pris une telle ampleur, doutant d’un poison sur la lame de son adversaire. Un jeune natif nullement enclin à discuter et qui avait adressé son agression sans aucune once de pitié. Il avait entaillé la jeune femme à la jambe gauche au niveau de la cuisse, une balafre d’une dizaine de centimètres. Parti après avoir volé son rationnement et une sacoche d’herbes médicinales non traitées. Une chance dans son malheur, il n’avait pas remarqué le nombre avantageux de médicaments qu’elle possédait, dans sa fuite. Elle put se faire un garrot immédiatement et se donner les premiers soins une fois à l’abri. Son voyage avait été encore plus ardu et difficile avec cette blessure, l’infection avait dû se propageait sur les derniers jours sans qu’elle puisse le remarquer.


“ J’aurai dû y penser avant… ” Se dit-elle en glissant sa main sur son visage. Elle avait eu énormément de choses à faire en arrivant, mais là le problème était critique.

E lle s’assit quelques instants pour y réfléchir, si c’était un poison, elle pourrait concocter une lotion pour diminuer les effets… Mais les quels.. D’innombrables poisons existent et autant de remèdes, la chose n’était pas facile. Elle se pencha sur ses affaires, en sortit de vieilles notes qu’elle avait réussi à ramener à la cité. Une partie était très importante, héritage de son père, leurs contenus étaient grandement précieux.


“Humm… Une dizaine de jours… sept exactement, et l’effet est encore là…”


Elle tourna quelques pages avant de tomber sur ce qu’elle cherchait.

“Voilà, LE VIATORIS “ Lança-t-elle à voix haute en brandissant la page. Un moment de solitude passé, elle fit une grimace en apercevant l’esquisse de la bête. Peu ragoûtantes, elle détestait ces bestioles-là, mais leurs venins étaient une aubaine de la nature, qui bien utilisés faisait un merveilleux remède… Ainsi que son contraire…

L ’antidote qui lui fallait était compliqué et pointu, mais elle avait entendu parler de l’herboristerie de Steros, qui était très bien entretenue. Une multitude de plantes y étaient cultivées et elle y trouverait sûrement son bonheur. Elle referma sa plaie et renfila son pantalon avant de se diriger vers les extérieurs.


L e soleil était à son grand jour, le ciel était calme et l’air plus respirable. Marchant à petites foulées, son calvaire la ralentissait grandement, elle se dirigea vers les trois hectares de terres remplie de verdure. Les arbres imposants et les fleurs d’une multitude de couleurs y dormaient paisiblement. La jeune médecin s’approcha petit à petit et vit au loin une fine silhouette qui travaillait généreusement la terre fertile.

“ Bonjour ! ” Lança-t-elle au loin en diminuant les quelques mètres qui séparaient les deux inconnues.


“Je suis Slown enchantée”




#iwhae pour epicode

_________________

THE SWEET CARESS OF THE WIND
YOU'LL NEVER BE ALONE AGAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t602-steros-slown-erzion__-la-frontiere-est-mince-pour-passer-de-survivant-a-predateur http://www.afterdawn-rp.com/t560-slown-erzion-___-termine
avatar

Messages : 259
Médaillons : 1541
Crédits : LilDay
Avatar : Katheryn Winnick
Pseudo : peregrin
Présence : régulière


Personnage
Occupation : Cultivatrice & Herboriste
Âge : 32 ans
Localisation : Steros
Steros • Civil



 Sujet: Re: (TERMINE) Un écrin de verdure dans les ténèbres verdoyantes   Ven 12 Jan 2018 - 13:30

Un écrin de verdure dans les ténèbres

avec @Slown Erzion


La vieille ficelle que lui avait rapporté l’un des éclaireurs se décomposait littéralement entre ses mains. Hécate ressentit une pointe de colère mais s’exhorta au calme. Après tout, il n’était pas dans les missions premières d’un éclaireurs de ramener tous les objets insolites que pouvaient leur commander les habitants de Steros… Mais quand même, la livraison de sa commande avait comme un goût de bâclé. Emportant la pelote grossière avec elle, la jeune cultivatrice se retrouva bien vite dans son environnement, au milieu de son potager. Là, le bourdonnement du campement s’estompait pour ne plus être qu’un murmure lointain. L’air y semblait plus pur, comme filtré par les différents cultivars. S’acheminant le long des parcelles, elle atteignit bien vite sa cible du jour, la finition d’une clôture servant à la fois de séparation et de support pour des grimpants.

Les mains sur les hanches elle étudia les quatre pics qu’elle avait érigé hier après mainte efforts en pleine profondeur. Il lui fallait dorénavant y intercaler un ramassis de branchages et les nouer fortement entre eux. Tout ça, avec une ficelle en coton et un bras droit invalide. Le soleil encore haut du matin lui chatouilla la nuque et elle se mit au travail sans tarder. Assise sur un tabouret, elle entrepris dans un premier temps de consolider la ficelle et lissa chaque fil avant de les natter en une grosse tresse plus solide. Deux fois elle fut interrompue pour les livraisons habituelles du matin du potager à la cuisine. Trois fois par des habitants de Steros venus lui commander leurs décoctions du soir, et un nombre incalculable de fois par des badauds s’arrêtant juste pour lui dire bonjour. Bien qu’Hécate appréciait cette ambiance de village animé, son besoin de s’isoler ne s’était jamais estompé depuis huit ans qu’elle était ici. Après avoir vécu toute sa vie avec une dizaine de personne pour des kilomètres de territoires, le périmètre du campement pouvait parfois devenir étouffant. Heureusement, son métier et son expérience au sein du campement lui procuraient toutes ces choses.

Balançant une des nattes de ficelle sur son dos, elle étendit son bras droit pour préparer ses muscles un peu faiblards à la suite. Attrapant le premier rondin, elle réussit à le pousser d’un centimètre environ toutes les minutes afin de le caler par rapport au second et d’enrouler étroitement les deux ensemble par sa ficelle. Attrapant sa pioche de la main gauche elle piqua la terre vers le pied des poteaux jusqu’à procurer à l’ensemble une bonne stabilité. Alors qu’elle soufflait un bon coup, le bras accoudé à son outil de travail un « bonjour » proche lui fit tourner la tête.

Ce n’était pas n’importe quel badaud de Steros qui lui faisait face, mais la nouvelle arrivée médecin dont tout le campement parlait depuis quelques jours, autant pour sa beauté que pour ses qualités plus qu’utiles au clan. Un sourire véritable illumina le visage d’Hécate alors qu’elle se présentait à elle. Essuyant d’une revers de foulard, la sueur à son front, elle frotta ses mains pleines de terre et de sciure de bois avant de s’avancer vers la dénommée Slown pour lui serrer le bras en un geste plus doux qu’une simple poignée de main.

« Bienvenue à Steros Slown… tu es la nouvelle médecin c’est bien ça ? Je suis Hécate Vesper, cultivatrice. » Sur ceux elle montra ses mains encore pleine de terre avec une grimace amusée, comme si cela allait de soi. Ne l’ayant pas vu arriver, Hécate n’avait pas remarqué le boitillement de la jeune femme et c’est d’un ton innocent qu’elle lui demanda.

« Je peux t’aider Slown ? Quelqu’un t-as-t-il déjà fait visiter les lieux ? »



_________________
When the day has come, But I've lost my way around And the seasons stop and hide beneath the ground When the sky turns gray And everything is screaming I will reach inside Just to find my heart is beating
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t613-hecate-vesper-cause-i-ve-got-memories-and-travel-like-gypsies-in-the-night-termine#bottom
avatar

Messages : 880
Médaillons : 1832
Crédits : Rhaelyn d'amour !
Avatar : Marion Cotillard
Pseudo : Sha Lottie
Présence : 7/7

Multi-comptes : Ven Bishop / Kaenya Obs


Personnage
Occupation : Médecin
Âge : 29 ans
Localisation : Steros
Out • Aspirant Steros



 Sujet: Re: (TERMINE) Un écrin de verdure dans les ténèbres verdoyantes   Ven 12 Jan 2018 - 19:18


Un écrin de verdure dans les ténèbres verdoyantes







Habituée à ses bouquins, la diversité fantastique que procurait cet écrin de verdure n’était autre que fabuleux. Tous ses sens en éveil malgré la douleur, elle profitait de chaque effluve provenant des fleurs colorées, de chaque fragrance de la terre retournée, les couleurs étaient vives et l'horizon verdoyant provoqua en la jeune femme une sensation de pureté, d’apaisement. Sa pauvre vivre enfermée, elle eut un sentiment de remords, même si elle avait beaucoup travaillé, elle regrettait ne pas être partie plus tôt. Le plaisir de pouvoir caresser une pétale qui respire encore, ou celui de fouler l’herbe haute qui chatouille vos mollets. Elle savait pourquoi, inconsciemment peut-être, que si elle avait été attirée par tous les bienfaits médicaux de la flore et la faune lorsqu’elle était plus jeune, ce n’était pas anodin. L’étudiant, l'expérimentant, mais sans jamais vraiment le vivre pleinement, elle ne pouvait que se rattraper et en plus de cela en bonne compagnie.


La jeune femme qui se tenait devant elle, le regard plein de tendresse, dégageait quelque chose d’étonnant. Slown se sentit totalement à l’aise et en confiance bien qu’elles n’aient partagé que quelques mots. En plus, entourée de cet environnement, Hécate rayonnait, elle semblait être vraiment dans son élément. La jeune médecin eut ouï dire des compétences de celle-ci, qui fournissait beaucoup au camp et qui donnait beaucoup de sa personne pour entretenir toute cette terre. Elle était venue ici pour sa blessure mais également, et c’était peut-être plus important, pour se présenter à Hécate. Elles devraient sûrement travailler ensemble, si la brune voulait se fournir en ingrédients, et il y avait matière à travailler vu l’envergure du décor. Une poignée de main délicate échangée, elle lui sourit des pupilles.


“Merci Hécate… Enchantée de te rencontrer ! Et ben les nouvelles vont vites ici ! Oui, je suis bien la nouvelle médecin, j’ai entendu parler du potager et du coin herboristerie, du coup je suis venue te rencontrer ! “



Elle remarqua la corde sur son épaule et la pioche à ses pieds. Elle l’avait aperçu au loin travailler cette barrière,remarquant d’une gêne au bras. Et courageuse qui puis est.

“Oui, Zorhan m’a présenté le camp rapidement. Je n’ai pas encore eu l’occasion de tout visiter en intégralité. Mais tu étais ma priorité.”
Lança-t-elle sur un ton amusé.


“J’ai plutôt envie de te retourner la question ? Qu’est-ce que tu fabrique au juste ? ”


Elle avait posé sa question en regardant le bras de la jeune blonde d’un regard désolé, qui avait dérivé sur les bouts de bois à moitié plantés au sol. Ne voulant pas paraître inappropriée, son aide aurait pu être utile à Hécate et elles auraient pu discuter en même temps. Slown se sentait à l’aise, la jeune femme lui paraissait familière alors qu’elle était persuadée de ne s’être jamais rencontrées. Cette sensation lui était rare, en général quand elle rencontrait quelqu’un, elle avait la position de l’oreille, et les autres de la parole. Alors que là, elle sentait qu’elle pourrait parler et que ça irait dans les deux sens. La jeune docteur lança un regard plein de grâce autour d’elle, admirant les variétés différentes toutes regroupées au fil du temps. Une aubaine pour elle, peut-être que le matériels médicaux présents à Steros n’étaient pas aussi pointus que ceux du dôme, mais les ressources qui y étaient contenues surpassait largement Hélion.


“ En tout cas, je suis en admiration devant tout ce travail, et tes plantes pourront m’être d’une grande aide ”.



Un sourire bienveillant lancé à la jeune blonde devant elle, elle avait dans son regard un air de malice et de complaisance qu’elle voulait lui faire partager.





#iwhae pour epicode

_________________

THE SWEET CARESS OF THE WIND
YOU'LL NEVER BE ALONE AGAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t602-steros-slown-erzion__-la-frontiere-est-mince-pour-passer-de-survivant-a-predateur http://www.afterdawn-rp.com/t560-slown-erzion-___-termine
avatar

Messages : 259
Médaillons : 1541
Crédits : LilDay
Avatar : Katheryn Winnick
Pseudo : peregrin
Présence : régulière


Personnage
Occupation : Cultivatrice & Herboriste
Âge : 32 ans
Localisation : Steros
Steros • Civil



 Sujet: Re: (TERMINE) Un écrin de verdure dans les ténèbres verdoyantes   Lun 15 Jan 2018 - 22:30

Un écrin de verdure dans les ténèbres

avec @Slown Erzion


Avec plaisir, Hécate scruta le visage émerveillé de la jeune médecin devant la profusion du potager. Ni fantastique, ni comparable un jour à l’eden, il était pour qui la grisaille est quotidienne, un havre de vie et de paix. Devant lui les plus effrontés s’apaisaient, les plus guerriers s’adoucissaient. Et les masques tombaient. Car l’on ne peut être qu’un enfant quand on découvre un nouveau monde rempli de saveurs et de couleurs chatoyantes.

La jeune cultivatrice ne se lassait pas de voir l’effet de jouvence qu’avaient ses terres sur les nouveaux arrivants. Quelque part, c’était sa façon à elle de souhaiter la bienvenue à ces hommes et femmes qui souvent avaient tout perdu. La bienvenue, et l’espoir d’une vie meilleure possible. Lui enlever son potager aurait comme été de lui arracher le cœur.

La rumeur avait donc fait venir Slown jusqu’ici. Pour un campement de l’envergure de Steros, il fallait à peine une heure pour qu’un ragot circule. Et la nouvelle était souvent aussi déformée qu’une gourde d’eau laissée trop longtemps au soleil. Mais pour une fois qu’elle servait à quelqu’un de trouver son chemin … Hécate acquiesça en glissant un « Enchantée également. » Il y avait chez la jeune femme, un je-ne-sais-quoi de différent. Ce quelque chose qui lui laissait deviner qu’elle venait d’Helion. Loin de lui en tenir rigueur, il lui permettait simplement d’éprouver le courage qu’elle avait du avoir pour traverser seule l’immense plaine désertique qui les séparait du dôme.

A la mention de Zorhan, ses yeux s’amincirent en un doux sourire. C’était donc lui qui l’avait prise sous son aile. Il accomplirait parfaitement son rôle, Hécate le savait. Nul part elle n’avait rencontré personne si désireuse de faire le bien autour de lui avec cette force tranquille qui fait l’apanage des grands hommes.  Et avec un peu de chance et de patience, Slown pourrait lui apporter également, guérir les blessures de l’âme dont il souffrait. A sa question Hécate plaça ses mains sur ses hanches en s’écartant pour pointer la barrière du doigt.

«  Il y a deux nuits, les chevaux se sont échappés de l’enclos. Et j’te laisse deviner où ils sont allés passer le temps ! De vrais estomacs sur sabots ces canassons ! Heureusement qu’ils ne sont pas très nombreux, un troupeau aurait fait bien plus de dégâts que cela. »


Son amabilité … oui c’était ça aussi qui lui faisait dire qu’elle venait du dôme. Peu de gens avaient ce regard contrit à la vue de son épaule. A l’extérieur, il y avait des blessures bien plus graves qu’un bras faiblard.  Il n’y avait que des gens vivants dans une société établie pour pouvoir se payer le luxe de la politesse, et il était rare d’en trouver à Steros de prime abord. Slown était avenante, facile de contact et Hécate sentit que la barrière du statut de simple étrangère de l’une à l’autre était dépassée. Elle poursuivit sur sa lancée.

« Hier j’ai remis en état le champs ouest, mais cette barrière me donne du fil à retordre… Si tu peux m’aider à déplacer ces rondins de bois aux niveaux des piquets dans le sol je t’en serais éternellement reconnaissante ! »

Alors que les deux jeunes femmes attrapaient chacun de leur bord les bois pour les placer à la verticale, Hécate rebondit sur la dernière phrase de la jeune médecin entre deux souffles saccadés.

« L’herboristerie contient plus de deux cents espèces que l’on a réussi à faire pousser ces dix dernières années, tu risques en effet de trouver ton bonheur. Quel genre de médecine pratiques-tu ? As-tu déjà… la jeune femme hésita, se demandant s'il était justement très poli de d'entrer dans le vif du sujet de la sorte... et se lança ....opéré quelqu’un ? »

Hécate ne se serait jamais considérée comme médecin, avec ses deux trois potions pour l’estomac et le sommeil, elle était donc curieuse de savoir jusqu’où la science pouvait mener.

_________________
When the day has come, But I've lost my way around And the seasons stop and hide beneath the ground When the sky turns gray And everything is screaming I will reach inside Just to find my heart is beating
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t613-hecate-vesper-cause-i-ve-got-memories-and-travel-like-gypsies-in-the-night-termine#bottom
avatar

Messages : 880
Médaillons : 1832
Crédits : Rhaelyn d'amour !
Avatar : Marion Cotillard
Pseudo : Sha Lottie
Présence : 7/7

Multi-comptes : Ven Bishop / Kaenya Obs


Personnage
Occupation : Médecin
Âge : 29 ans
Localisation : Steros
Out • Aspirant Steros



 Sujet: Re: (TERMINE) Un écrin de verdure dans les ténèbres verdoyantes   Mar 16 Jan 2018 - 20:37


Un écrin de verdure dans les ténèbres verdoyantes




E ntre les rayonnements des fleurs et le sourire d’Hécate, la jeune médecin se sentit totalement à l’aise. L’atmosphère ambiante était propice à la confession et les barrières qui d’ordinaire se dressaient avec les nouvelles têtes, se dissipèrent immédiatement. Peut-être que l’air enfantin qui régnait sur le visage de Slown aidait à la communication, mais elle trouva la jeune blonde agréable et attachante, en se disant qu’une amitié florissante était envisageable. C’est vrai que, depuis son départ du dôme, ce qui l’avait beaucoup marqué, outre le fossé de la sécurité de la cité et la dangerosité de l’extérieur, c’étaient les comportements des gens. Même si les vécus sont différents, chaque personne à son lot de fardeau à porter, qu’il est vécu en quiétude ou non. Après chacun le montre à sa manière et le vit différemment, libre à lui de le faire partager ou pas. Mais la manière dont la jeune herboriste regardait la vie, était… particulier, enjoué.


 L a jeune cultivatrice lui expliqua pourquoi elle se trouvait dans cette posture et que son aide serait la bienvenue. C’était donc avec plaisir qu’elle s’employa à lui donner un coup de main, malgré cette douleur aiguë qu’elle ne pouvait oublier. Elle devrait sûrement lui signaler, mais à sa démarche, l'herboriste le remarquerait d’elle-même. Il fallait d’ailleurs qu’elle trouve une plante en particulier, assez rare, mais vue la diversité présente, il y avait de grandes chances pour qu’elle se trouve dans ces plantations. D’un pas branlant, elle s’avança vers les rondins l'empoignant avec force pour le déplacer près de la clôture. La chaleur environnante fit perler quelques gouttes sur le front de Slown, qu’elle essuya d’un revers d’un manche presque immédiatement.


“Eh bien, ça pèse son poids ! “
S’exclama-t-elle d’un regard rieur qu’elle posa sur la jeune blonde. L’air frais lui raviva les pommettes, contrastant avec sa peau bien blanche. Elle était heureuse de pouvoir partager, de pouvoir donner un peu d’elle, d’une certaine manière, même si ce n’était que peu.


S lown écouta la question de la jeune femme avec intérêt. Deux cents espèces?  La culture était bien plus approvisionnée qu’elle ne l’espérait. Elle ne se serait jamais attendue à tant de variétés, ce qui était grandement positif pour son travail. Elle espérait pouvoirs partager avec Hécate sur ses connaissances, sur les plantes qu’elle ne connaissait pas encore et sur celles qu’elle pouvait partager. Mais il est vrai, que la médicamentation, ne fais pas tout dans le médical et les derniers mots de son interlocutrice résonnèrent dans sa tête.


I l y a quelques années de ça, encore jeune en expérience, Slown avait dû assister à une opération, assez particulière. L’avancement du dôme au niveau technologique et médical n’avait rien à voir. Elle devait assister à une opération du coeur sur un jeune homme, à peine la vingtaine, plein de vie, plein d’énergie. L’opération ayant mal tournée, elle avait paniqué et commit une erreur, qui fut...fatale. Une aorte mal fermée après l’opération, l'hémorragie interne était inarrêtable et le dernier bip, le dernier espoir de vie s’arrêta, dans une tempête de silence. C’est à ce moment précis qu’elle eu la sensation d’ôter une vie, d’être une meurtrière, de ne pas avoir pu le sauver et cause de son incompétence..   Ce fut son déclic, ce qui alimenta son envie d’apprendre, de se surpasser pour ne plus jamais commettre ce genre d’erreur. Elle chercha ses mots, pour qu’ils soient le plus juste possible, appréciant la question qui la mettait un peu au pied du mur.


“Oui, en effet, j’ai opéré plusieurs personnes… Lorsque j’étais en formation, nous étions une génération où très peu se sont tournés vers la médecine… La population du dôme est peu habituée aux événements crus que l’on peut voir en extérieur et c’est vrai que la majorité était assez …fragile.”



Elle marqua une courte pause en pensant à son voyage, où les horreurs qu’elle y avait rencontrées auraient pu retourner l’esprit d’autre personne d’Hélion. Elle prit une inspiration, hésitant à ressasser ses vieux démons.


“Du coup, je me suis beaucoup porté volontaire pour les ….opérations.  Souvent peu importantes, des fractures, des brûlures ou des petits traumatismes. Bon j’avoue qu’il y en a eu quelques-unes qui étaient impressionnantes. Une ablation d’un rein, des cancers… Et une… En particulière, une opération du coeur…”



Slown baissa le regard qui s’était légèrement assombri. Une part d’elle se sentait gênée de se considérer comme une tueuse, alors que certains, pour leurs propres survies, n’ont pas le choix de tuer de sang-froid. Même si c’était différent, elle avait juré sur l’honneur de tout faire… Elle inspira un bon coup et offrit un sourire à Hécate en ravivant la lueur de son âme.


“Mais sinon mon père m’a enseigné l’amour des plantes, et les bienfaits qu’elles peuvent apporter. Beaucoup de mes recherches portent sur ça, mais on est vite restreint dans un endroit clos… ”



E n effet, elle était loin de connaître toutes ces espèces et cela attisait encore plus sa curiosité, se disant que Hécate serait d’une grande aide, si elle le voulait bien.  Ayant précisée de là où elle venait dans ses propos, elle se questionna sur les origines de sa coéquipière espérant ne pas paraître trop indiscrète.


“Et… Et toi du coup, tu n’est pas née à Steros j’imagine ? On m’a dit que le camp avait moins de vingt ans ? Qu’est ce qui t’a emmené ici ?”





#iwhae pour epicode

_________________

THE SWEET CARESS OF THE WIND
YOU'LL NEVER BE ALONE AGAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t602-steros-slown-erzion__-la-frontiere-est-mince-pour-passer-de-survivant-a-predateur http://www.afterdawn-rp.com/t560-slown-erzion-___-termine
avatar

Messages : 259
Médaillons : 1541
Crédits : LilDay
Avatar : Katheryn Winnick
Pseudo : peregrin
Présence : régulière


Personnage
Occupation : Cultivatrice & Herboriste
Âge : 32 ans
Localisation : Steros
Steros • Civil



 Sujet: Re: (TERMINE) Un écrin de verdure dans les ténèbres verdoyantes   Mar 30 Jan 2018 - 22:41

Un écrin de verdure dans les ténèbres

avec @Slown Erzion


A peine Slown avait-elle fait quelques pas que le regard d’Hécate changea du tout au tout. Elle avait cru voir en la jeune médecin le pur produit d’Hélion. Sain de corps et d’esprit. Mais l’Extérieur avait tôt eu fait de casser cet amas de chair et d’os, de le plier à sa volonté afin qu’elle n’oublie jamais les conséquences de la catastrophe millénaire. Elle boitait. Et à sentir son hésitation, la blessure était récente, sûrement durant son parcours du dôme au campement de réfugiés. Elle empoignait déjà le rondin et Hécate se tut le temps de l’effort. Il fallait bien dire qu’à deux, la tâche était sinon facile, au moins plus aisée. Remerciant Slown d’un signe de tête reconnaissant, la jeune femme attrapa la corde à ses pieds et entreprit de maintenir comme elle l’avait fait pour le côté opposé, la barrière. Alors qu’elle nouait le bois elle désigna du menton la jambe de la médecin.

« Tu t’es faites amochée sur le chemin à ce que je vois ? Rien de grave ? Ou que tu ne puisses soigner ? »


Hécate n’était pas experte en médecine. Elle pouvait soigner une égratignure mais la blessure de Slown paraissait plus profonde et plus vicieuse. Personne à Steros n’était épargné par les cicatrices et les handicaps quand ce n’était pas des toux rauques dues à l’air vicié pour les non initiés. Il y a de cela quelques années, une épidémie avait même touché le campement. Une mauvaise fièvre qui s’était emparée des plus faibles, les ramenant six pieds sous terre. Sans médecin au sein des remparts, il avait été difficile de gérer rapidement les malades et Steros avait dû faire face à des pertes parmi les derniers arrivés de « l’Intérieur ». Ne plus jamais avoir à subir cela. Voilà ce que se disait Hécate à l’annonce d’un médecin parmi leurs rangs. Pour la jeune femme, c’était une excellente nouvelle et elle ferait tout pour que Slown se sente bien à Steros.

Alors qu’elle arrangeait les branchages de sa main forte entre les deux plots érigés, la jeune femme hocha silencieusement la tête. Etre médecin à Hélion ne devait pas être de tout repos. Elle devait lutter contre l’atmosphère elle-même qui intoxifiait ses patients, la nature hostile qui tentait de s’infiltrer dans les derniers bastions humains. D’un certain côté, Hécate était heureuse de vivre à l’Extérieur. Elle n’imaginait pas qu’une vie entre quatre murs et sans ciel pour plafond vaille la peine d’être vécue. Bien sûr cette pseudo liberté se méritait, et au prix le plus cher.

A l’évocation d’ablation d’organes la jeune femme ouvrit des yeux grands comme des soucoupes. Et l’on vivait après ça ? Pensa t-elle en son fort intérieur sans pour autant l’exprimer à voix haute, ayant peur de passer pour une ignare. Elle faillit pousser l’interrogatoire, demander comment pouvait-on ouvrir un corps sans le charcuter et le refermer en sachant qu’il repartirait sur ses deux jambes et non les pieds devant, mais elle se tut. Quelque chose dans le regard de la médecin l’avait arrêté. Un obscur vague à l’âme. Mais ce ne fut qu’un éclair et la conversation eut tôt fait de redevenir légère entre les deux jeunes femmes.

« Il y a des plantes au dôme ? Je pensais que vous vous nourrissiez de rats et de quelques cafards imprudents. » un sourire légèrement provocateur étira son visage alors qu’elle tâtait avec précaution sa énième barrière dressée.

«  Maintenant testons la solidité de notre travail. » Et d’un bon souple, elle se hissa sur la barrière d’un appui au sol. Son postérieur bien en place sur le rondin de bois, elle se dandina avant d’acquiescer et de tapoter la place à ses côtés.

«  En effet je suis née dans un monde où Steros n’existait pas encore. Il y a de nombreux clans à l’Extérieur, nomades pour la plupart, pacifique pour le quart d’entre eux. J’ai eu la chance d’être recueillie par l’un d’entre eux, la malchance aussi, de n’avoir pu me défendre quand le danger nous est tombé dessus… La plupart des gens que tu croiseras à Steros ne sont pas venus pour y créer une cité. Il n’y avait pas de bâtisseurs, de guerriers au début… non… la plupart des gens y venaient parce qu’ils avaient tout perdu. »


_________________
When the day has come, But I've lost my way around And the seasons stop and hide beneath the ground When the sky turns gray And everything is screaming I will reach inside Just to find my heart is beating
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t613-hecate-vesper-cause-i-ve-got-memories-and-travel-like-gypsies-in-the-night-termine#bottom
avatar

Messages : 880
Médaillons : 1832
Crédits : Rhaelyn d'amour !
Avatar : Marion Cotillard
Pseudo : Sha Lottie
Présence : 7/7

Multi-comptes : Ven Bishop / Kaenya Obs


Personnage
Occupation : Médecin
Âge : 29 ans
Localisation : Steros
Out • Aspirant Steros



 Sujet: Re: (TERMINE) Un écrin de verdure dans les ténèbres verdoyantes   Dim 4 Fév 2018 - 18:16


Un écrin de verdure dans les ténèbres verdoyantes






L a chaleur que dégageait la jeune blonde remplit le coeur de Slown. Il y avait quelque chose qui lui donnait l’envie de se confier, de partager ses expériences et de lui divulguer ses faiblesses. Il lui était rare de trouver des âmes pures à qui elle pouvait s’ouvrir à son tour et ce visage bienveillant lui indiqua qu’avec elle, c’était possible. La différence qu’imposait le rythme de vie du dôme à ceux de l’extérieur était tellement disparate, que c’était un bien pour un mal, cela permettait de partager d'innombrables vécus. Lorsque Hécate s’entreprit d’accrocher les poteaux avec la corde à leurs pieds, Slown aida à maintenir les bouts de bois pour consolider la barrière. Au même moment, la jeune blonde lui demanda la raison de sa boiterie.


“Non, enfin si, mais justement je comptais sur toi Répondit-elle avec un léger rire.

“Une fâcheuse rencontre pendant mon voyage… Je suppose que la lame de mon adversaire était rempli de poison... D’après mes recherches ça viendrait d’un scorpion qui se nomme “Viatoris”. J’en ai jamais vu, mais rien que l’esquisse de la bête me donne des frissons…”


A u même moment, elle sortit la page de sa poche, où l’on pouvait y voir le dessin de la bête et les renseignements en rapports. La tendant à l’herboriste accompagné d’une grimace, elle enchaîna.

“Pour faire l’antidote spécifique, il me faudrait plusieurs espèces, et la principale est assez rare. Une plante grasse qui a tendance à pousser uniquement sur la côte. Violine, avec une sève d’une substance assez… inhabituelle.”

E n décrivant la plante, on pouvait entendre une lueur d’espoir dans la voix, espérant que la cultivatrice sache de quoi elle parlait. Certes, Slown avait beaucoup d’informations diverses, mais rien ne vaut la pratique. La majorité des espèces qu’elle avait étudiées, elle ne les avaient jamais vu dans la réalité. Lorsque Hécate évoqua les cafards pour se nourrir, la scientifique éclata d’un rire incontrôlé.


“Haha pas vraiment ! En effet, il y a une serre où beaucoup de légumes et de plantes sont cultivés. Mais selon le grade de chacun, la distribution diffère. Les simples civils, ne pourront pas se délecter d’un bon fruit comme un membre de l’élite.. C’est ce que je trouve malheureux.”



Elle finit sa phrase en baissant son regard, l’injustice et la différence du dôme lui laissaient encore un goût amèr dans la bouche. Hécate ne devait pas être trop loin de la vérité, les plus pauvres et les plus défavorisés s’approvisionner de ce qu’ils trouvaient.
La jeune blonde, d’un pas léger se hissa sur la barrière et lui expliqua à son tour son parcours, décrivant les mentalités différentes qui peuplaient Steros et ses alentours.

“Hum.. oui je vois, des fois c’est quand l’on a vraiment tout perdu que l’on peut recommencer sur des bonnes bases. Je sais que c’est malheureux et je ne mets pas tout le monde dans le même sac, mais comme on dit, ce qui ne tue pas rend plus fort.. “



A u même moment, elle entreprit de rejoindre sa collègue assise sur la barrière. Posant sa chaussure sur le bout de bois, dos à la clôture, elle essaya de se hisser de quelques dizaines de centimètres. Mais au même moment, son pied appuyé glissa, perdant l’équilibre elle se retrouva fesse contre terre. Dans un premier temps un air hébété apparu sur son visage, elle n’avait pas compris tout de suite la raison de cette chute. Puis un gloussement sortit de sa bouche lorsqu’elle se retourna vers Hécate qui la surplombait de toute sa hauteur. Un air joyeux, le plaisir de toucher cette terre, de sentir l’herbe lui chatouiller les mains, comme quoi, les moments les plus simples sont parfois les meilleurs.





#iwhae pour epicode

_________________

THE SWEET CARESS OF THE WIND
YOU'LL NEVER BE ALONE AGAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t602-steros-slown-erzion__-la-frontiere-est-mince-pour-passer-de-survivant-a-predateur http://www.afterdawn-rp.com/t560-slown-erzion-___-termine
avatar

Messages : 259
Médaillons : 1541
Crédits : LilDay
Avatar : Katheryn Winnick
Pseudo : peregrin
Présence : régulière


Personnage
Occupation : Cultivatrice & Herboriste
Âge : 32 ans
Localisation : Steros
Steros • Civil



 Sujet: Re: (TERMINE) Un écrin de verdure dans les ténèbres verdoyantes   Sam 10 Fév 2018 - 16:35

Un écrin de verdure dans les ténèbres

avec @Slown Erzion


Il lui semblait que cela faisait des lustres qu’elle n’avait pas eu un contact aussi facile avec quelqu’un. Habituée à se méfier, à jauger, à observer, Hécate ne pouvait que voir d’un œil mitigé toute personne aux comportements suspects et passés troubles. Elle aurait dû en vouloir au dôme entier. Il y a huit ans, ça avait été le cas. Mais au fil des années, elle avait compris qu’Hélion avait ses propres démons, ses propres anges aussi. Plusieurs d’entre eux avaient fuit la prison dorée que représentait l’abri suprême. Avec l’écho d’une nouvelle vie possible à l’Extérieur, nombreux été ceux à avoir tentés l’aventure. Slown en faisait partie. Et elle transpirait la bonté. Une chose rare, que beaucoup avait tendance à cacher comme une faiblesse. Pas elle. Et sur ce point elles s’accordaient parfaitement.
Après tout, ne dit-on pas que seul on va plus vite, mais à deux on va plus loin ? Morale complètement démontrée dans leur cas puis que les deux jeunes femmes terminèrent leur barrière avec brio, prolongeant l’effort physique par une conversation des esprits.

Hécate fronça les sourcils face à l’explication de Slown sur sa blessure. De nombreux clans de l’Extérieur utilisaient des poisons sur leurs lames. Le groupe d’Hécate lui-même, conscient de son infériorité numérique et de leurs faibles compétences en combats utilisait de puissants analgésiques pour semer leurs adversaires. Mais ils n’étaient pas mortels, et leurs effets s’estompaient au bout d’une heure ou deux. La blessure de Slown était d’un autre acabit. Et quand elle mentionna le scorpion, un frisson communicatif lui fut transmis alors qu’elle expliquait.

« Il existe un petit groupe dans les plaines arides du sud qui se font appelés les scorpions. Ils l’ont tatoué sur leur peau et utilise son venin. On dit qu’eux même y sont immunisés. Si c’est sur l’un d’eux que tu es tombée… tu as beaucoup de chances d’être en vie aujourd’hui. »

Elle eut un regard compatissant. Comme si ces quelques minutes passées en sa compagnie avait suffit à faire de Slown un nouvel élément stable dans son paysage qu’elle ne pouvait plus imaginer sans. Hécate attrapa le livre qu’elle lui tendait, détailla de son doigt les contours de la plante recherchée. Elle posa à peine son regard sur les écritures, sentant un léger rose lui teinter les joues. Comme beaucoup de monde, elle ne savait ni lire, ni écrire. Et si la jeune femme avait toujours pensé que c’était inutile et maintenait cet argument, elle cachait aujourd’hui son envie sous un dédain apparent pour ces choses de l’esprit.

« Mhhh… je ne suis pas sûre… J’en ai plusieurs qui pourrait être elle mais… »

Y’avait-il plus d’informations dans les glyphes élégants tracés à côté du dessin ? Hécate n’osa demander, se contentant des informations que lui avait donné Slown. Alors que ses neurones carburaient à cent à l’heure, passant en revue les différentes âmes de sa serre, la médecin éclata de rire. Déconcentrée, la cultivatrice laissa tomber un sourire. L’injustice que ressentait Slown était palpable et ne fit que raffermir le jugement d’Hécate sur Hélion. C’était une putain de prison… sans air… sans âme… elle s’écroulerait d’elle-même. A Steros aussi les rations alimentaires n’étaient pas les mêmes. Mais elles étaient réparties par la dureté du labeur. Critiquable aussi… mais le meilleur système trouvé pour rationner la nourriture et impliquer les réfugiés dans le devenir du campement.

« Et c’est pourquoi tu es partie… » murmura la jeune femme. Ce n’était pas une question. Elle commençait à cerner assez bien la médecin pour comprendre qu’évoluer dans un environnement où l’on peut décider de qui vit ou meurt, alors qu’on a soit même les capacités pour les sauver tous, est un dilemme insupportable. Du moins quand on a un cœur qui fonctionne un peu près normalement. Alors que Slown tentait de la rejoindre, elle ripa et se retrouva les quatre fers en l’air sans que la cultivatrice ait eu le temps de dire ouf. Sautant à terre précipitamment en prononçant un « ça va ? », elle fut accueillit par tant de joie qu’elle ne put que s’accroupir à ses côtés, riant de bon cœur avec elle. La nature avait de ça qu’elle affranchissait les barrières, et nous rappelait constamment que même sur le plus haut trône du monde, on n’est jamais assis que sur son cul. Tendant sa main pour venir à la rencontre de la jeune femme elle réussit à placer sa phrase entre deux larmes rieuses.

« Bon… on va oublier l’escalade pour aujourd’hui j’crois. Viens. Je vais te montrer la serre. » Aidant la jeune femme à se relever elle la dirigea vers le fond du potager, proche de l’abri solide où logeait Hécate. Son regard pris discrètement soin d’observer si la chute ne lui avait pas provoqué plus de tracas qu’elle n’en avait déjà et elle garda son contact, bras dessus bras dessous avec Slown, lui permettant sous couvert de leur amitié naissante, d’être un facilitateur pour sa marche.
La serre n’était pas bien grande, loin de celle du dôme pour sûr, mais à peine furent-elles entrées que la profusion d’espèces cohabitantes leur sauta aux yeux. Arrangées de manière à ce que chacune se développe dans les meilleures conditions, il y en avait littéralement du sol au plafond. Les premières à ras de terre, profitant du couvert pour s’épanouir à l’ombre, les grimpantes, se tuteuraient sur leurs consoeurs qui s’élevaient en hauteur, dans des pots ou de leur propre pied jusqu’à toucher le plafond de la serre. Il y régnait une humidité toute végétale, vivante, comme l’intérieur d’une bête aux milles visage respirant de centaines de souffles différents.

« Les plantes littorales poussent par ici… J’espère que tu pourras trouver ton bonheur … » elles s’arrêtèrent devant trois bacs remplis d’un sable brun et légèrement humide, proches d’un bord de la serre pour leur permettre de capter la lumière. Hécate espérait sincèrement qu’une de ces petites protégées correspondaient à la description qu’en avait faite Slown, mais de part sa rareté, et des arrivages fluctuants -la cultivatrice ne pouvant pas elle-même aller à l’Extérieur- il était fort possible qu’elle soit aux abonnées absentes. Il y avait bien la draconnis à la sève rouge soit qui lui donnait l’aspect violine, mais si telle était le cas, Hécate ne connaissait pas ses propriétés en matière d’anti-poison. Réfléchissant à haute voix Hécate se dirigea vers un petit établi où différentes mixtures étaient encore en préparation.

« Dans tous les cas, il faudra que tu trempes cette gambette dans une eau charbonnée. Je ne connais pas meilleur remède dans un premier temps contre les venins. »



_________________
When the day has come, But I've lost my way around And the seasons stop and hide beneath the ground When the sky turns gray And everything is screaming I will reach inside Just to find my heart is beating
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t613-hecate-vesper-cause-i-ve-got-memories-and-travel-like-gypsies-in-the-night-termine#bottom
avatar

Messages : 880
Médaillons : 1832
Crédits : Rhaelyn d'amour !
Avatar : Marion Cotillard
Pseudo : Sha Lottie
Présence : 7/7

Multi-comptes : Ven Bishop / Kaenya Obs


Personnage
Occupation : Médecin
Âge : 29 ans
Localisation : Steros
Out • Aspirant Steros



 Sujet: Re: (TERMINE) Un écrin de verdure dans les ténèbres verdoyantes   Mar 13 Fév 2018 - 18:33


Un écrin de verdure dans les ténèbres verdoyantes







Écoutant avec attention la réponse de sa nouvelle amie, Slown resta perplexe quant au sens de son explication. C’était exceptionnel. Si le contexte avait été différent, la jeune scientifique aurait tout fait pour retrouver ce clan, pouvoir étudier comment leurs corps c’était, avec le temps, immunisés à ces poisons toxiques. Elle était bien informée, que certains natifs possédaient des compétences, plus ou moins particulières. Sachant que le dôme procédait à des techniques assez spéciales, pour pouvoir les étudier. Il ne lésinait pas sur la violence et le non-respect de la personne. Chose qui lui était insupportable, surtout quand c’était l’être le plus cher à ses yeux, qui en payera les frais. En effet, son père avait été assassiné à force de trop mettre son nez partout. Lors de son départ, elle n’avait pas eu le courage de continuer ses travaux à ce sujet, beaucoup trop de risques, beaucoup trop de peur.


Le regard attendrit de la jeune blonde, compatissante à son sujet, toucha Slown. Elle se sentait dans la peau de ses habituels clients, comme-ci enfin, une autre âme pouvait lui venir en aide, comme-ci, d’autres connaissances étaient mises à sa disposition pour l’aider dans sa quête à la guérison. À en juger par sa réflexion, Hécate avait directement cerné Slown. Comprenant son envie de partir, comprenant son arrivée à Steros, et pourquoi elle en était là. Il était rassurant de sentir une épaule, de sentir une main qui se tend vers vous, qui vous dit qu’elle veut bien connaître votre histoire, et la jeune herboriste lui tendait sans vraiment s’en apercevoir, cette main chaleureuse. Un sourire en coin, la regardant avec tendresse, elle sortit de ses songes en entendant le rire dévoué de sa complice.


La blonde l’aida à se relever tout en lui indiquant, qu’elle trouverait sûrement son bonheur dans son sanctuaire, la serre. Une grimace lorsque, aidée par l’impulsion de sa collègue, elle se redressa pour se remettre droite sur ses deux jambes. L’un près de l’autre, se remettant des émotions de la précédente chute, elles riaient de bon coeur, en enjambant les quelques légumes qui déniaient sortir leurs bouts de nez. Elle remercia Hécate en lui pressant légèrement l’épaule, comme un geste qui de bon augure, comme un geste qui en disait long sur l’attachement qui s’était installé.

“Bon dieu, si j’avais su que je tomberais sur une fille comme toi ! Je serai venue plus tôt ! Je te suis avec plaisir, montre-moi donc tes oeuvres“

Un rire aux lèvres, Le travail d’Hécate l’intriguait grandement, la hâte grandissant en elle. La verrière apparut devant les deux jeunes femmes, pour laisser percevoir entre les rayons du soleil des nuances vertes des plantes, et les couleurs vives des fleurs. Entrant enfin dans la serre, Slown put mettre des images sur ces teintes qui l’avaient ébloui. Et le résultat était bien là.

“Hoo, c’est impressionnant ! ”

Elle ne put s'empêcher de laisser échapper une exclamation à la vue de toute cette matière. elle n’aurait pensé, que la main verte d’Hécate pouvait être aussi impressionnante, aussi efficace. Même si niveau superficie, la serre d’Helion n’avait rien à voir, le travail méticuleux n’était pas autant au rendez-vous. Les cultivateurs du dôme mettaient la priorité à la nourriture, et pas au nombre d’espèces utilisées pour les médecins. Ce qui ici, était en parfaite harmonie. Les plantes qui avaient besoin d’ombres, se trouvaient dans les jupes des grimpantes, celles qui dégageaient le plus d’oxygène, étaient proches de celles qui en avaient le plus besoins. Elle foula le pas, doucement, profitant de chaque couleur, de chaque effet que le végétal pouvait provoquer.


“C’est d’une parfaite harmonie, je ne reconnais pas toutes les espèces, mais certaines me dis quelque chose.”


S’approchant des bacs que son hôte lui proposa, elle se pencha, essayant de déterminer à l’aide de sa page arrachée, celle qui pourrait correspondre le plus.

“Le viatoris… Humm…” Elle montra du doigt une des plantes qui ressemblait étrangement à celle recherchée. elle se tourna vers Hécate, levant les yeux pour les plonger dans les siens.

“Connais-tu les effets de celle-là? Je pense qu’elles sont cousines, elles devraient avoir des propriétés similaires, mais ce n’est qu’une hypothèse.”


Si la blonde en connaissait le nom, peut-être pourrait elle faire le rapprochement. Slown pourrait ensuite aller en distiller quelques feuilles, pour essayer d’en comprendre les effets.
En tout cas, Hécate avait raison, elle n’y avait pas pensé, ou peut-être pas eu encore l’occasion, mais le charbon était un superbe atténuant. La base de beaucoup de remèdes différents.

“Je voudrais te demander si je peux en prendre quelques branches pour pouvoir les analyser à l’infirmerie. Ainsi, que pouvoir examiner la blessure que tu as l’air d’avoir au bras, si tu le veux. “

Elle ne pouvait, avec sa conscience professionnelle, laisser une cultivatrice comme ça, qui plus est une nouvelle amie, ce qui comptait beaucoup plus.




#iwhae pour epicode

_________________

THE SWEET CARESS OF THE WIND
YOU'LL NEVER BE ALONE AGAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t602-steros-slown-erzion__-la-frontiere-est-mince-pour-passer-de-survivant-a-predateur http://www.afterdawn-rp.com/t560-slown-erzion-___-termine
avatar

Messages : 259
Médaillons : 1541
Crédits : LilDay
Avatar : Katheryn Winnick
Pseudo : peregrin
Présence : régulière


Personnage
Occupation : Cultivatrice & Herboriste
Âge : 32 ans
Localisation : Steros
Steros • Civil



 Sujet: Re: (TERMINE) Un écrin de verdure dans les ténèbres verdoyantes   Mer 21 Fév 2018 - 22:26

Un écrin de verdure dans les ténèbres

avec @Slown Erzion


Il y a parfois de ces journées sans ombre au panorama. De celles qui vous font douter de l’orage au dehors tant les murs qui vous protègent sont épais, ouatés, que le tapis sous vos pieds a le moelleux d’un champ de coton et que l’espace s’est empli d’un rire sans remord. C’était une de ces journées. Hécate aurait presque pu oublier son passé, son statut de réfugiée, son dur labeur pour s’assurer que chaque hiver soit moins dur que le précédent. Aujourd’hui ne comptait que ses envies, la chaleur du visage de Slown et le partage d’un être humain à un autre. Sa naturelle empathie la touchait, sa spontanéité ne laissait pas de place au doute et il était à la fois simple et enrichissant de respirer à ses côtés.

« Hélion doit vraiment ressembler à un enfer si je suis le premier visage amical que tu rencontres. »

Paf pour Hélion. Ce dôme ne cesserait sans doute jamais de la hanter et tel un manoir lugubre, chaque ragot à son sujet, elle l’amplifiait, s’aiguillonnant à le détester d’autant plus, comme un endroit sans vie propre, une machine sans corps ni cœur. Passant derrière Slown la porte de la verrière, elle ne put qu’en apprécier de nouveau l’arcade et la mosaïque de verre qu’Eagon, le bâtisseur du village avait construit. Steros se dotait d’éléments capables de la rendre plus forte et plus vivable, et Slown faisait désormais parti de ces bienfaiteurs du quotidien.
Les bras croisés, Hécate retint avec peine un sourire de féliciter aux compliments émerveillés de sa nouvelle amie et se frotta le nez pour occuper ses mains plus que par chatouillement nasal. Elle avait pensé, mais un peu tard, que sa petite serre ne tiendrait pas la comparaison face au foisonnement que pouvait représenter Hélion. Après tout, ils avaient sans doute une foule de gros cerveaux prêts à inventer n’importe quelle technique pour faire pousser les productions plus vite, plus gros, plus beaux. Elle de son humble tubercule c’était contenté de mimer la nature. N’était-ce pas suffisant ?

Alors qu’elle laissait Slown identifier sa perle rare, la jeune cultivatrice attrapa un sac en tissu grossier sur son établi qu’elle bourra de charbon médicinal, chauffé de façon particulière, bien loin des cendres des feux domestiques, il pouvait s’avérer être un antidote puissant à nombre de maux. Elle s’approchait avec son baluchon quand la jeune femme lui montra l’espèce qu’elle avait elle-même repérée quelques minutes auparavant.

« On appelle cette plante le sang de dragon en raison de sa sève rouge. Je crois qu’elle peut-être utilisée en onguent mais je n’en sais pas beaucoup plus. On m’avait dit un jour qu’elle soignait les verrues plantaires… » elle lança un regard amusé à sa comparse.

« Des soucis de ce côté là ? » attrapant un ciseau aux lames épaisses, alors qu’elle posait son baluchon au sol, Hécate tailla avec soin le fragile petit être végétatif entre ses mains, récoltant pour la scientifique un échantillon de sa solution miracle.

« Voilà la bête… » fit-elle en plaçant les quelques pousses dans un mouchoir en tissu et de le lui tendre. Hécate leva ensuite vers elle des yeux emplis de curiosité face à la nouveauté.
« Est-ce-que je peux t’accompagner pour voir comment tu compte extraire ses secrets ? Juste histoire de voir à quel point tu aimes torturer mes plantes. Et te préparer un bain de charbon par la même occasion. » La jeune femme eut un faux regard noir avant de lancer un clin d’œil rieur à Slown. Elle tiqua cependant quand son amie désigna son bras. Souriant dans un soupir, la cultivatrice frotta son bras droit machinalement.

« Malheureusement il n’y a rien que tu puisses faire pour ce machin là. J’ai une blessure depuis la naissance, une lance qui m’a déchiré les muscles et les a empêché de se reconstituer normalement. » Ne voulant surtout inspirer aucune pitié sur cet handicape qu’on ne pouvait que remarquer avec le temps, Hécate plaça ses deux coudes le long de son buste, mains en l’air.

« Mais tu vois ça ne m’a pas empêché de produire de petits miracles. » Attrapant le sac de charbon elle en ôta un bout qu’elle appliqua de part et d’autres de son visage en deux trainés noires guerrières.

« Une vraie survivante… comme toi »
. S’approchant de Slown elle lui traça les même sillons, sérieuse mais se retenant de rire, comme si par ce maquillage elle baptisait de terre et de carbone la nouvelle arrivée à Steros. Alors qu’elle finissait la joue gauche de la médecin, le bout de charbon noirci vint s’écraser sur le nez de la jeune brune, complétant son masque tribal d’un magnifique pif anthracite !




_________________
When the day has come, But I've lost my way around And the seasons stop and hide beneath the ground When the sky turns gray And everything is screaming I will reach inside Just to find my heart is beating
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t613-hecate-vesper-cause-i-ve-got-memories-and-travel-like-gypsies-in-the-night-termine#bottom
avatar

Messages : 880
Médaillons : 1832
Crédits : Rhaelyn d'amour !
Avatar : Marion Cotillard
Pseudo : Sha Lottie
Présence : 7/7

Multi-comptes : Ven Bishop / Kaenya Obs


Personnage
Occupation : Médecin
Âge : 29 ans
Localisation : Steros
Out • Aspirant Steros



 Sujet: Re: (TERMINE) Un écrin de verdure dans les ténèbres verdoyantes   Sam 24 Fév 2018 - 20:33


Un écrin de verdure dans les ténèbres verdoyantes




Ce jardin sauvage, ces effluves qui s’en dégageaient venaient titiller les papilles du jeune docteur. Comment passer à côté de si belles choses ? Peut-être bien que la serre du dôme était beaucoup plus impressionnante, mais l’atmosphère était tout bonnement différente. Plus pure, plus enchanteresse. Un endroit de mille merveilleux, qui vous envoie dans un pays de mille rêves. Évitant d’écraser les boutures alanguies, laissant paraître un repos éternel, elle s’avança vers ce bout de femme éclatante lorsque celle ci revenait vers elle.
Apportant un énorme bissac à la force de ses bras, Slown se douta de son contenu, un poid lourd mais si utile dans la médecine. Le charbon est une matière première à nombreuses propriétés et elle était ravie que sa nouvelle alliée en ait une si belle quantité.


Se tournant vers l’objet de sa curiosité, Hécate lui expliqua les connaissances qu’elle avait à son sujet. Lui détaillant que ses vertus étaient bénéfiques pour les problèmes plantaires. Un léger rire valsa sur son fin visage tout en levant les yeux vers la jeune blonde.


“La sève de dragon ? très joli nom…  Sa cousine se nomme Le viatoris, un peu moins élégant certes, mais je sais que c’est une antidote extrêmement efficace pour les contrepoisons.”


Tout en regardant les détails de ladite plante. Approfondissant le rouge sanguinaire qui s’en écoulait, Slown était persuadée qu’elles pourraient en faire quelque chose de bénéfique à elle, ainsi qu’aux autres. En extérieur, les poisons étaient nombreux, même si les scorpions ne sont pas les animaux les plus présents près de Steros, les risques n’étaient pas nuls.
Soigneusement, elle prit le bout de tissu qu’elle lui tendait, tout en écoutant sa demande qui était également la proposition qu’elle voulait lui faire. Dans un sourire elle lui répondit du tac au tac.

“Justement, j’allais te proposer de venir avec moi à l’infirmerie ! Je vais te convertir à la magie noire de celle que tu maitrises déjà !”


Son rire était élégant, appuyé d’une légère touche démoniaque. C’était avec plaisir qu’elle lui montrerait comment distiller, comment extraire les vertus, tout en les additionnant à d’autres composants pour en tirer le meilleur. Justement, le fait de savoir qu’elle pouvait partager ses connaissances, sortir du schéma de patient à médecin, mais pour endosser un rôle plus important. Le partage de savoir est la base de toute évolution, et c’était dans ce but qu’elle était venue, dans le dessein d’évoluer et de faire évoluer son environnement. Chose qui était impensable par le passé. Même si elle en retenait que le meilleur, pour laisser le pire derrière elle.

Le meilleur, justement elle pourrait l’utiliser à bon escient pour l’herboriste qui lui expliqua le pourquoi du comment cette faiblesse hantait son corps. D’un air réfléchi, elle se concentra tout en plissant légèrement les paupières. Il n’y a jamais rien à faire, même si la guérison n'aboutira jamais en effet, on peut toujours essayer d’amoindrir chaque souffrance.

“Aïe, je comprends mieux dans ce cas-là. Mais il y a toujours des moyens d’alléger certains mœurs. Et je peux peut-être te proposer quelque chose.”

Détendant ses traits pour mettre à l’aise le plus possible son amie, elle lui expliqua calmement.

“Des massages réguliers, appuyant sur certaines zones sensibles, accompagnés d’un onguent spécial pourraient peut-être t’aider….Bien sûr et malheureusement, cela n’aboutira jamais à une guérison complète. Mais si ça peut t’aider, je veux bien prendre une heure par semaine pour faire ça... Ou toutes les deux semaines si tu préfères”

Elle n’était pas vraiment sûre de la réponse de la jeune Hécate, en tout cas elle ne montrait aucune pitié, mais plutôt de l’admiration. Beaucoup de personnes se laissent aller pour si peu et cette force de la nature qu’elle avait en face d’elle, lui donnait tellement d’espoir.
Au même moment que sa proposition, la blonde entreprit d’appliquer son art sur le visage de Slown. Sans une respiration, elle ne bougea pas d’un pouce, appréciant chaque geste qu’elle entreprenait. Fière, juste ce sentiment, fière de se sentir chez elle, entourée de gens qu’elle ne connaissait que si peu. Mais pourtant l’impression qu’elle avait, était totalement le contraire.


#iwhae pour epicode


RP CLOT / SUITE INFIRMERIE

_________________

THE SWEET CARESS OF THE WIND
YOU'LL NEVER BE ALONE AGAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t602-steros-slown-erzion__-la-frontiere-est-mince-pour-passer-de-survivant-a-predateur http://www.afterdawn-rp.com/t560-slown-erzion-___-termine
Contenu sponsorisé



 Sujet: Re: (TERMINE) Un écrin de verdure dans les ténèbres verdoyantes   

Revenir en haut Aller en bas
 
(TERMINE) Un écrin de verdure dans les ténèbres verdoyantes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Dawn :: L'Extérieur :: Bastion Steros :: Campement :: Potager-
 
Sauter vers: