AccueilAccueil  TumblrTumblr  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Communauté
Φ Soutenez After Dawn !
Φ Nous sommes passés en 2481
Φ Rejoignez les Clans !
Φ Privilégiez les rôles importants
Animations
Φ Les RP libres
Φ Début de l'intrigue !
Φ Profitez de la section RP de groupe
pour proposer vos idées RP

Flash info
MàJ Mise à jour #6 en place, un coup de neuf o/
PROMO Médaillons Soutenez AD sur Bazzart et PRD ! (doubles post interdits)
Intrigue Ne pas lancer de RP dépassant le 14/03/2481





Attendus
Merci de privilégier Helion Steros
évitezles Natifs
Personnages
41 joueurs ◈ 62 personnages
30 Hommes ◈ 32 Femmes
Helion 18 hab.
Reiver 15 hab.
Steros 15 hab.
Extérieur 12 hab.
Intrigue en cours
Φ Tout savoir sur le Chapitre I
Φ S'inscrire aux RP de groupe
Φ Merci de tenir compte du climat
Φ Début de la vague de froid : 17/01/2481
Φ Ne pas RP après le 14/03/2481
En RP

Partagez | 
 

 [TERMINE] Tout secret est une révolte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Messages : 13
Médaillons : 224
Pseudo : PtiteOph
Multi-comptes : Anastazya Scyeslikt


Personnage
Occupation : Recrue (Milice)
Âge : 28
Localisation : Helion
Helion • Milice



 Sujet: [TERMINE] Tout secret est une révolte   Mer 31 Jan 2018 - 17:20

Tout secret est une révolte.
18 janvier 2481 – Helion – Niveau 0 – Entrepôts
On ne force pas un secret. Soit il viendra de lui-même, prêt à se révéler ou bien le secret vous demeurera interdit. Mais il palpite en son sein la pulsion de l'injustice, du désespoir et de l'espoir entremêlés.


Renfort de garde


Plus que trois mois. Bon dieu. Et il a fallu qu'une merde pareille arrive.

Le boucan qui avait retenti avait semblé venir de partout à la fois ; des flancs du Dôme comme des sous bassements. La vibration était remontée en onde de choc dans le sol et sur les murs, impossible à ignorer... et signe sans équivoque que ça allait devenir rapidement un très joyeux bordel.
Tout le monde sous ce foutu Dôme avait dû le percevoir, plus ou moins nettement selon les niveaux mais cela augurait une future panique et la mise en pratique des exercices de contention des foules appris durant ces dernières années auprès du sergent instructeur.

"La foule a beaucoup de têtes et pas de cervelle ! Vous devrez devenir leur raison et leur instinct de survie !"
répétait il, vociférant, comme gorgé de haine pour cette dite foule inconnue que personne n'avait alors encore rencontré.

Je venais d'achever l'exercice du soir et avait procédé au ravitaillement des blocs des officiers. Saleté de corvée où tu saisis nettement la notion de hiérarchie. Quand on parle de ravitaillement, on n'est pas encore sur le fait de récurer les chiottes, mais l'intention est pas loin derrière ça quand même. Aucune idée de l'heure qu'il était quand j'ai envoyé voler mes rangers contre les box des casiers en acier avec un bruit sonore, j'aspirais qu'à une chose : une douche, une clope et une soirée pour picoler si c'était possible...

J'étais pas loin de l'accomplissement, entre douche et clope, quand ça s'est produit.
Mais comme une mauvaise nouvelle n'arrive généralement pas seule, il a fallu que je trouve ce truc dans mon casier...

Serviette autour des hanches, dégoulinant de la bienfaisante eau que je n'avais pas eu le coeur d'essuyer, j'ai ramassé ce bout de torchon plié en 4 et balancé comme ça par la fente de mon casier. Il s'est trempé dans mes doigts mais je l'ai ouvert.
Au début, j'ai froncé le sourcils.
Ç’aurait pu être une trace de rouge à lèvres carmin avec une heure et un lieu, mais non.

Il s'agissait d'une série de chiffres, séparés pour certains par des points.

Inconnu:
 

Par réflexe, je me suis gratté la tempe droite puis une fois la surprise passée, j'ai fait volte face et regardé autour de moi. Mon pouls s'était accéléré. Et puis ça a tremblé...
Voilà comment te foutre en l'air une soirée qui promettait d'être détendue.

Les sirènes d'alerte destinées à rassembler les troupes ont mis quelques secondes avant de retentir. J'ai eu le temps de renfiler mon uniforme, mes rangers et de fourrer ce mot incompréhensible dans la double poche de mon treillis.
Ce soir là, j'ai été d'astreinte au niveau des quartiers du niveau 2. Nous avions pour consigne d'évacuer certains blocs comme Cleone, Amaranthe et de faire transiter les familles vers d'autres logements provisoires. Mais je n'ai pas cessé un instant de penser à ce mot qui attendait son heure dans ma poche.

Le soir quand j'ai rejoint mes quartiers, je l'ai repris. Merde, est ce que ce message et l'attaque du Dôme était lié ?
J'ai compris le système vers 4h du matin. J'ai trouvé ça ingénieux... mais même si j'avais le corps du message, je n'avais pas de signature.

Dystopia ?

Non, c'était pas leurs méthodes.

Peu importe, j'avais maintenant une heure et un lieu... manquait qu'le rouge à lèvres finalement.


Le lendemain soir, nous avions été douze à être affectés au renfort de la zone transitoire et des entrepôts. Par binôme, respectivement huit sur les zones d'admission des réfugiés et quatre - dont moi et le soldat 2e classe Martinez - aux entrepôts.
Mais c'était pas là mon objectif et j'allais devoir fausser compagnie à mon doublon.

Arme au poing, sangle sur l'épaule, on sillonnait avec pour ordre de neutraliser tout individu suspect. La consigne était de couvrir un maximum de surface sans perdre de vue son coéquipier.

Je jetais un oeil à ma montre.

21h27.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rhaelyn <3
Messages : 317
Médaillons : 775
Crédits : Lyn d'amour <3
Avatar : Evan Peters
Pseudo : Sha Lottie
Présence : 7/7

Multi-comptes : Slown Erzion / Kaenya Obs


Personnage
Occupation : Ingénieur armement
Âge : 28 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: [TERMINE] Tout secret est une révolte   Jeu 1 Fév 2018 - 19:13

Tout secret est une révolte



18 janvier 2481 – Helion – Niveau 0 – Entrepôts

Un secret peut devenir un lourd fardeau s’il est utilisé à mauvais escient. Mais au contraire, il peut devenir une arme fatale si son gardien sait à qui le léguer.
@Seth Miller-Andersen





Un frisson glissa le long de ma colonne vertébrale. Il commençait à se faire tard et le froid rongeait petit à petit tout l’étage. Les dégâts au niveau deux étaient assez importants, mais n’avaient pas atteint le pôle technique. Je pouvais encore travailler tranquillement, et vu la dose de commande de l’avant-poste, je n’étais pas prêt de finir. Toute cette pagaille mettait un peu d’animation au moins. Pour casser cette routine constante et perpétuellement répétitive.
Un léger sourire narquois se dessina sur mon visage en pensant à tous ces élitistes qui étaient relogés au niveau zéro. Ça allait leurs faire les pieds un peu à tout ce joli monde. Bon, je sais que ce n’est pas bien de mettre tout le monde dans le même lot, mais ils n’allaient pas en mourir, juste un peu ouvrir les yeux sur comment ça se passe en bas.
Je regarda ma montre en me souvenant d’une des choses des plus importantes de la journée. Le comble d’arrivé en retard à un rendez-vous qu’on a soi même programmé.

21h20…

Il me restait dix minutes pour descendre d’un niveau, me rendre aux entrepôts, et surtout, SURTOUT, ne pas me faire voir.. Pas le temps de finir d’assembler le nouveau viseur que j’avais mis au point, je rangea mon matos et sorti de l’atelier qui était totalement vide. Les autres ne sont pas du genre à travailler l’heure du repas dépassé, ce qui parait normal après tout, quand une famille t’attend avec un dîner chaud, tu n’as pas envie de t’éterniser dans une salle maussade et froide. J’pensa à la mienne, à Soma, à Léonard qui dormait tranquillement dans une des poches de mon sweat. Ouais ouais un sweat, désolé mais j’suis pas du genre à me tirer à quatre épingles, comme la plupart de mes collègues. L’élévateur se trouvant en face de l’atelier, je m’engouffrai dedans et m’empressa de me rendre au niveau inférieur.


Fallait qu’il se réveille le petiot, j’avais besoin de lui … Je lui gratta le ventre tout doucement, le sentant s’étirer de tout son long. J'espérais  juste qu’il ne me morde pas après ce que je m'apprêtais à lui faire, rien de bien méchant, mais il a sale caractère pour un rat.

21h23…

Les miliciens vadrouillent dans tous les sens, ce qui me complique considérablement la chose. J’attends silencieusement qu’un duo passe avant de me précipiter dans l’entrepôt. Les contenaires par centaines me permettent de me dissimuler facilement, malgré des soldats aux aguets, je réussis à me faufiler vers le point de rendez-vous que j’avais fixé.
La superficie des stocks était la raison pour laquelle j’avais choisi cet endroit. Beaucoup plus simple d’avoir une discussion tranquille ici, qu’au niveau zéro ou moins un, qui, avec tous ces tumultes regorgeaient de contrôles.

21h25...



Il n’y a que très peu de chance pour qu’il se pointe. Si déjà il a réussi à traduire mon message, ça serait un grand pas, même si je n’en suis pas si sûr que ça. Mais bon c’est un milicien après tout, il a toutes les ressources pour. Au risque d’attendre là des heures, il fallait espérer…
Je glisse ma main dans ma poche pour attraper Léonard et un feutre que j’avais préparé.

“Bon, tu me fais pas un coup de travers hein ?”

Je le mis au niveau de mon visage pour lui adresser ces paroles dans les yeux. Il avait l’air d’être de mauvais pieds, mais bon, après tout c’est qu’un rat. M’enpressant de lui griffonner un symbole sur le dos, je savais que mon destinataire ne douterait pas en voyant la lettre sur le pelage de ma bestiole.




“Tu sais ce que tu as à faire mon grand…”


En lâchant ces quelques mots, je le fit descendre du conteneur pour qu’il puisse accomplir le plan. Si un jour j’avais su que tout un scénario reposait sur une sale bête comme lui, j’aurais rigolé à coeur joie tellement l’idée pourrait être stupide. Mais une part de moi lui fait confiance… Le regardant se diriger vers les bruits de pas que l’on pouvait entendre au loin, j’enfile ma capuche et me rabats dans l’ombre du mur derrière moi.

21h30…

Un doute m’empara… Était-ce une bonne idée ? Je pense que oui… Et c’était le bon moment, toute cette agitation était l’élément déclencheur… Ça fait quelques mois que je les guette, je les observe.. Et lui en particulier, je ne le connaissais pas vraiment, juste de nom, je l’ai aperçu à quelques entrainements mais c’est tout. Je prenais un gros risque, pour moi, pour l’insurrection aussi, même si je ne me considérais pas à part entière dans le groupe… Mais le jeu en vaut sûrement la chandelle...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t765-helion-bishop-_-la-tete-trop-pleine-pour-l-avoir-dans-les-nuages http://www.afterdawn-rp.com/t760-bishop-la-tete-trop-pleine-pour-l-avoir-dans-les-nuages#bottom
avatar

Messages : 13
Médaillons : 224
Pseudo : PtiteOph
Multi-comptes : Anastazya Scyeslikt


Personnage
Occupation : Recrue (Milice)
Âge : 28
Localisation : Helion
Helion • Milice



 Sujet: Re: [TERMINE] Tout secret est une révolte   Ven 2 Fév 2018 - 12:09

Renfort de garde


Oreillette calée sur le tympan, je progressais parmi les larges allées de l'entrepôt numéro quatre, restant attentif au moindre détail. Le canon de mon M16 pointait prudemment vers le bas, dans un angle de 45°, prêt à se redresser et à ficher la crosse contre mon épaule au moindre mouvement suspect. Je posais mes lourdes semelles avec précaution sur le sol de béton, atténuant tant que possible les bruits de pas. Je percevais au loin les froissements d'étoffe de mon partenaire, Martinez qui avançait conjointement à ma marche. Régulièrement, quand une série d'étagères aussi hautes que le plafond apparaissait, l'un et l'autre disparaissait du champ de vision de l'autre...

Je ne connaissais pas bien Martinez. Il avait fini ses classes depuis deux ans et était, par logique, plus gradé que je ne l'étais. De là à considérer qu'il était mon supérieur, il y avait un pas. C'est pas grand chose un pas, mais ça reste un écart existant. J'avais pas spécialement l'intention de lui créer des problèmes, mais c'est vrai que ça n'était pas un cadeau de m'avoir comme partenaire. Surtout quand, comme lui, on était un sage procédurier, père de famille, qui avait encore foi dans les institutions et le fonctionnement du Dôme. Non, c'est clair, j'voulais pas qu'il ait à assumer mes conneries, c'était un brave type, Martinez.

Je repensais au mot, au rendez vous. Je jetais un regard bref vers ma montre.

21h46.

Merde, fallait que je m'affole.
En tout cas, peu importait l'identité de ma groupie secrète, j'étais préparé, ce soir était presque un soir idéal. Tout joliment vêtu que j'étais de mon M16 et de mes rangers, fallait pas m'chercher des noises.

Une étagère de bien quatre mètres de haut. Je hoche la tête vers mon collègue, il me répond et avance. Nous avons six à sept pas à franchir avant de se revoir. Une dizaine de plus nous sépare de la prochaine.
C'est là que j'entends un bruit. Ténu, certes, presque inaudible. Mais là, devant, à moins de deux mètres, quelque chose a bougé dans l'obscurité. Mes doigts se resserrent sur mon arme, mon index se positionne près de la gâchette, je respire amplement.
Un grattement léger... un mètre peut être moins : ça se rapproche de moi.
Crosse sur l'épaule, je me voûte légèrement, en position de visée, j'ai cessé d'avancer.
Je scrute les ténèbres, à l'affût.

Mon oreillette grésille.

"Martinez à Miller, Martinez à Miller. T'es où, madre dios?"


Je ne réponds pas. Je ne peux pas... il est là, devant moi, tapi. Si je parle, je me trahis. Je suis une ombre parmi les ombres.

Le grattement se renouvelle et quelque chose interrompt mon champ de vision, traversant brusquement presque à mes pieds. D'un doigt j'allume ma torche qui braque un violent faisceau lumineux sur le sol.

"D"

C'est d'abord ça que je vois.

"Miller, mierda ! Que hacès !?"


La lumière, Martinez a vu la lumière.

Et puis je distingue la silhouette fugace qui lève une seconde son museau pointu vers moi à cause de la torche, reniflant l'air dans ma direction. Mais je ne vois que cette marque sur son flanc, ce D que je connais.

"Rien."

Je reprends mon souffle.

"Rien, Martinez, c'est ok. Un rat, un foutu rat. RAS."

Mon cerveau est en ébullition et je vois le rat qui commence à s'éloigner vers la rangée d'étagères qu'on vient d'inspecter.

"Martinez. C'est bon, on a fini, tu me laisses le temps de m'griller une clope ? J'te rejoins au n°5 dans 5 minutes."

"Pinche cabron ! OK. 5 minutes."


Je m'éloigne aussitôt, je suis le rat.

Un instant, je me sens comme Alice qui suit le lapin blanc.

Sauf que cette fois, Alice est armée d'un M16.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rhaelyn &lt;3
Messages : 317
Médaillons : 775
Crédits : Lyn d'amour <3
Avatar : Evan Peters
Pseudo : Sha Lottie
Présence : 7/7

Multi-comptes : Slown Erzion / Kaenya Obs


Personnage
Occupation : Ingénieur armement
Âge : 28 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: [TERMINE] Tout secret est une révolte   Sam 3 Fév 2018 - 17:44

Tout secret est une révolte



Les minutes filèrent sans que je ne m’en aperçoive, dans l’obscurité silencieuse. Je n’entendais que ma respiration qui se voulait douce et lisse. Espérant voir au loin ma bestiole débouler, j’étais dans l’impatience la plus totale. Allait-il le suivre ? Allait-il comprendre ? Qui plus est, fallait que je m’assure qu’il soit d’une totale confiance. Je ne pouvais mettre en péril la prospérité du groupe, basé seulement sur un tatouage ou sur une impression. En effet, cela faisait quelques mois que je l’avais repéré. Aux vestiaires de la milice, un jour où je m’étais décidé à aller tirer quelques balles, je l’avais vu. Pas qu’il m’intéressait énormément, je ne suis pas vraiment attiré par les hommes à vrai dire, mais ce n’était pas son torse qui m'avait sauté aux yeux, mais un signe. Dans un mouvement de tête, sous la masse de sa chevelure, j’avais pu apercevoir ce fameux D. Puce à l’oreille, j’avais légèrement entendu parler de ce groupe, qui agissait d’une manière différente, mais dans le même objectif final que le nôtre.


21h35…

Toujours rien…

Les bras branlant et l’oreille tendue, j’étais aux aguets du moindre bruit. Un autre groupe de miliciens aurait pu se pointer, ce qui aurait complètement gâché mon plan. J’aurais pu trouver une excuse certes, mais si on pouvait éviter d’éveiller les soupçons sur moi, c’est mieux. J’suis pas du genre à balancer, aucun nom ne seraient sortis de mes lèvres si j’en venais à me faire choper, mais mon poste me tenait assez à coeur pour éviter le perdre.
Le moment était venu d’agir, avec les nouvelles informations qu’on nous avait fait parvenir, et ces tumultes récent, c’était le coup de sifflet. Je ne pouvais plus attendre et je pense que j’avais assez de recul sur le groupe pour pouvoir faire l’intermédiaire entre les deux.

21h48..

Un bruissement se fit paraître dans l’écho de l’immensité de la salle. Puis un petit bout de museau rentra dans mon champ de vision, le coeur battant, j’eus un soupir de soulagement en le voyant. Heureusement, il ne lui était rien arrivé mais ma priorité actuelle n’étant pas la bonne santé de mon rat, je me concentrai sur les couinements des rangers de mon invité.
Sans un bruit, je m'avança, toujours ma capuche cloué sur ma tête, histoire de ne laisser paraître mes traits le moins possible. Il était en contrebas à quelques pas en dessous. J’étais recroquevillé sur moi-même, l’observant dans l’obscurité comme un enfant amusé de sa victoire d’une partie de cache-cache.

Son glock bien vissé entre ses mains, il était sur la défensive prêt à agir… Par précaution ainsi que par habitude, j’avais emporté avec moi des fléchettes anesthésiantes. Je sais qu’il est illégal de posséder une arme lorsque l’on n’est pas, ou plus, milicien. Mais bon les règles, j’men contrefous et j’étais assez doué pour les dissimuler sans me faire prendre.  

Il fallait que je m’assure de sa confiance avant d’entreprendre un quelconque dialogue. Même si un certain doute sur ses convictions restait dans un coin de ma tête, je savais qu’il ne fallait pas se fier aux apparences. Soma était le meilleur exemple. Ce n’était pas car il était milicien qu’il était un fervent soldat du système. Mais il fallait que je m’en assure.

“ Eh bien tu es presque à l’heure ” Lançais-je dans un souffle.

" Baisse ton zig ou je te le démonte entièrement que tu n’aurais même pas eu le temps de t’en rendre compte. “

Prêt à sauter, positionné sur le rebord du conteneur, j’avais un ton sûr et impassible. En effet, d’un bon, je pourrais attraper son M16 et le disséquer d’un geste, en quelques secondes s’il lui venait l’idée stupide de s’en servir. Même si une balle perdue arrive rapidement, je prenais le risque. S’il était venu dans un but hostile, je n'hésiterais pas à l’envoyer dans les bras de morphées.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t765-helion-bishop-_-la-tete-trop-pleine-pour-l-avoir-dans-les-nuages http://www.afterdawn-rp.com/t760-bishop-la-tete-trop-pleine-pour-l-avoir-dans-les-nuages#bottom
avatar

Messages : 13
Médaillons : 224
Pseudo : PtiteOph
Multi-comptes : Anastazya Scyeslikt


Personnage
Occupation : Recrue (Milice)
Âge : 28
Localisation : Helion
Helion • Milice



 Sujet: Re: [TERMINE] Tout secret est une révolte   Lun 5 Fév 2018 - 14:33

Renfort de garde

Ma progression dans les ténèbres était lente et mesurée, le faisceau de la torche braquée sur le sol, au dernier endroit où j'avais aperçu le rongeur.

Il venait de disparaitre.

J'enrageais en silence et balayais l'obscurité de ma lumière.
Un couinement.

J'avançais de nouveau et le revoilà qui semblait étonnamment m'attendre.
Nous franchîmes ensemble encore plusieurs mètres dans cet étrange ballet de "Fuis moi, je te suis" indéfectible. Le sang en ébullition dans les veines, j'avais l'impression d'être épié de toute part.

Je me sentais tiraillé entre la nécessité de garder le silence pour ne pas éveiller les soupçons des autres miliciens, afin de traiter cette affaire au plus secrètement et à la fois, le désir de choper cet inconnu qui était en train de me faire mordre à son hameçon à grandes dents.

Cul de sac.
Le rat était là, ayant entrepris consciencieusement de se nettoyer les moustaches, absolument pas inquiété de ma présence et ce qui se jouait sous ses yeux. Je contenais ma respiration et observais autour de moi. Les étagères filaient ici jusqu'au mur du fond de l'enceinte, créant un vase clos en forme de U. Le guet-apens parfait...

Et puis sa voix, ténue, venant d'au dessus de moi, résonna dans l'ombre :

“ Eh bien tu es presque à l’heure ”
" Baisse ton zig ou je te le démonte entièrement que tu n’aurais même pas eu le temps de t’en rendre compte. “


Je serrais les dents sous la contrariété, j'avais horreur de me sentir piégé ainsi.

Sans bouger d'un centimètre, je répondais :

"Toi, t'es presque au bon endroit."

Les muscles du corps tendus comme les cordes d'un violon, je sondais de tous mes sens les ténèbres environnantes pour identifier à quelle distance l'inconnu se situait et dans quel angle.

"J'pense que tu ne m'as pas fait v'nir jusqu'ici pour qu'on finisse par se démonter la tronche... pour que le bruit au final, rameute toute la cavalerie et que tu aies des chances de finir au trou... peut être même, en ma compagnie, va savoir, selon ce que t'es capable de balancer au plus offrant."


Je marquais une brève pause, déplaçant imperceptiblement mon pouce vers le côté de la torche.

"Non, j'pense vu le mal que tu t'aies donné que tu veux m'causer d'un truc et qu'y a même moyen que ça m'intéresse.
Maintenant, c'est toi qui lance le bal : soit tu me sautes sur le museau et on défouraille. Soit tu  descends de ton perchoir gentiment et on profite des 2 minutes trente qu'il doit me rester avant que mon binôme commence à se dire que je suis en train de me griller un barreau de chaise plutôt qu'une clope."


Lentement, je me redressais, roulant des épaules vers l'arrière dans une posture plus détendue. Mon index, toutefois, resta tranquillement rivé sur la gâchette et mon pouce sur l'interrupteur de ma torche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rhaelyn &lt;3
Messages : 317
Médaillons : 775
Crédits : Lyn d'amour <3
Avatar : Evan Peters
Pseudo : Sha Lottie
Présence : 7/7

Multi-comptes : Slown Erzion / Kaenya Obs


Personnage
Occupation : Ingénieur armement
Âge : 28 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: [TERMINE] Tout secret est une révolte   Lun 5 Fév 2018 - 19:23

Tout secret est une révolte



Dans l’ombre je me terrais comme une petite souris, observant mon invité silencieusement. Le plafond était haut, l’obscurité impénétrable. Cette sensation d’être en position de force, ne me plut pas autant que je l’espérais. Peut-être que le contexte ne demandait pas une telle mentalité, mais pourtant de me dire qu’il ne pouvait m’apercevoir ne me rendait pas si allègre que ça. Cette sensation de pouvoir dépend vraiment de chaque personne et moi ça me passait au-dessus complètement. Je l’écoutais me répondre dans la brumaille, je ne percevais pas distinctement ses traits, mais la tonalité que je percevais dans sa voix, me rassurais sur ses aspirations.

Il est tout naturel de se méfier dans un premier temps, surtout un mec comme moi qui est beaucoup trop vite sceptique. Mais il avait raison le p”tit gars, c’est bien moi qui lui avais filé rencard. Il fallait que je me présente dans les règles. Je ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase que, dans un bond léger et souple, j'atterris à quelques pas de lui. Espérant que le bruit du choc fut étouffé par mes semelles. On ne peut pas dire que j’avais le pied léger, la douleur dans mon genou me fit un électrochoc, mais dans l’ombre de ma capuche mon interlocuteur ne put pas voir la grimace qui se dessina sur mon visage.


“Tu es perspicace dit moi. C’est de nature ou tu as appris ça dans ta formation de milicien ?”


Bon j’avoue, j’étais cash. Mais il fallait que j’en sois sûr. S’il était milicien, il pouvait très bien jouer un double jeu et être à la botte du gouvernement, fallait que j’en sois sûr. Je ne pouvais pas mettre le groupe en danger pour une stupide fausse coalition.
Une part enfouit au fond de moi, le savait. Il n’était pas là dans un but négatif. Je l’avais assez observé pour en entre quasi sûr, mais l’entendre de sa bouche me confirmerai la chose.

J’étais assez serein, peut-être que c’était juste mon tempérament j’ôtai donc ma capuche pour laisser paraître mon visage. Léonard vint se réfugier sur mon épaule pour continuer sa toilette sereinement. Je sortis un petit bout de pain de ma poche et lui glissa près de son museau. Il avait fait du bon boulot et méritait bien cette récompense.
Je plongeai mon regard dans celui du milicien, observant ses réactions, à l’affût du moindre mouvement.

“Alors, qu’est-ce qui me prouve qu’on est du même côté ? Bon, il doit te rester moins d’une minute à tout cassé et je pense que notre discussion, si l’on est bien sur la même longueur d’onde, peut durer bien plus longtemps que ça. “


Pas le temps pour les présentations, il saura mon nom le moment venu et quand je serai assez sûr de moi pour lui en faire part. Le double jeu, y’en a pleins ici et s’assurer que la personne en face de soi n’en joue pas un, c’est parfois compliqué. Mais j’aimais les choses compliquées, les situations tourmentées.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t765-helion-bishop-_-la-tete-trop-pleine-pour-l-avoir-dans-les-nuages http://www.afterdawn-rp.com/t760-bishop-la-tete-trop-pleine-pour-l-avoir-dans-les-nuages#bottom
avatar

Messages : 13
Médaillons : 224
Pseudo : PtiteOph
Multi-comptes : Anastazya Scyeslikt


Personnage
Occupation : Recrue (Milice)
Âge : 28
Localisation : Helion
Helion • Milice



 Sujet: Re: [TERMINE] Tout secret est une révolte   Mar 6 Fév 2018 - 12:15

Renfort de garde

Ça y est, il se décidait.

A l'évocation du barreau de chaise, il atterrit devant moi, dans une génuflexion contrôlée mais aux vues du bruit de ses chaussures et du poids de son corps, ça ne dut pas du être aussi confortable qu'il voulut le faire paraitre. Il se redressa, tel un maitre voleur, le visage dissimulé sous une lourde capuche.

"Merci du compliment, mais te fais pas d'illusion, l'ami. Dans la Milice, tu apprends surtout à défoncer professionnellement de la vermine, avec bien sûr les félicitations du haut gouvernement. Pour ce qui est d'apprendre à réfléchir, vaut mieux que t'aies un pécule de départ... quoi qu'encore, pendant la formation, ils essaieront bien de t'en amputer d'une partie."


Je le sondais, mon regard bleu acier planté sur lui, allant sur chaque détail pouvant se révéler utile. Étonnamment, tout dans son attitude - sa posture, son jeu de cache-cache, même le ton de sa voix - révélait qu'il semblait sur le qui-vive, inquiet au possible. Quel était pour lui l'enjeu de cette rencontre ?
Doucement, il enleva enfin son couvre-chef et le rongeur vint se lover dans son cou. J'esquissais une légère moue de dégoût, n'osant imaginer où la bestiole avait pu trainer avant de revenir s’essuyer amoureusement contre la peau de cet homme. Ce dernier lui offrit un morceau de pain qu'il s'empressa d'attraper entre ses pattes, se calant sur son train arrière pour le dévorer avec ses longues dents jaunes. Dans la posture où il se plaça, je pus de nouveau contempler le "D" tracé sur son flanc. D'instinct, ma main gauche lâcha le canon et vint caresser mon propre tatouage, juste là, derrière l'oreille.

Mais durant cet entretien, j'avais un minuteur qui me résonnait dans la tête, égrenant les secondes qui s'écoulaient.

A sa dernière question, je ne pus réprimer un rire moqueur.

"Faudrait encore que j'sache quel est le côté où tu te places, mon chou..."


Je désignais le rat du menton.

"Il s'appelle Daniel, ton pote, ou je dois interpréter ça comme un signe de ralliement ?"

Afin de confirmer mes propos, je tournais la tête pour offrir largement à sa vue mon tatouage.

"Ou p'tètre bien que tu veux juste l'adresse de mon tatoueur, histoire de customiser ton binôme ?"

Je plissais légèrement les yeux, faussement blagueur. La désinvolture de mon propos dissimulait à peine l'encouragement que je lui adressais afin qu'il se montre plus clair. J'avais juste besoin de savoir ce qu'il voulait.


Mais soudain, mes sens tressaillirent.

Je me raidis et dressais l'oreille, ma main gauche venant se replacer sur mon canon. Mon pouce droit appuya enfin sur l'interrupteur et nous nous retrouvâmes dans l'obscurité.

Il y avait eu un bruit suspect, à moins de six mètres de nous*.


[*Dé d'aléa : http://www.afterdawn-rp.com/t458p20-de-d-alea#9667]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rhaelyn &lt;3
Messages : 317
Médaillons : 775
Crédits : Lyn d'amour <3
Avatar : Evan Peters
Pseudo : Sha Lottie
Présence : 7/7

Multi-comptes : Slown Erzion / Kaenya Obs


Personnage
Occupation : Ingénieur armement
Âge : 28 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: [TERMINE] Tout secret est une révolte   Mar 6 Fév 2018 - 23:01

Tout secret est une révolte
@Seth Miller-Andersen




La façon dont il me décrivait le fonctionnement de Reiver confirmait doucement mes attentes. Je n’étais pas totalement sûr, mais il n’avait pas l’air d’être d’un de ces petits soldats qui portaient l’arme aux bons services du dôme. Et il a raison, lors de la formation, faut pas chercher à réfléchir un tantinet soit peu, sinon t’as des tendances à vouloir te foutre une balle. Bon peut-être que je suis un peu trop extrémiste, mais j’ai mes raisons.
J’étais bien placé pour le comprendre au fond. Jouer un double jeu devant des commandants qui analyse le moindre de tes faits et gestes, c’est parfois compliqué. Mais cela devait bien lui faire comprendre mon scepticisme.  En l’observant, sa posture, son attitude, le réflexe qu’il avait de garder sa main près de son arme, emprunt à agir en toutes circonstances. Cela me fit pousser un sourire en coin à l’idée d’avoir déjà vécu ça, mais pour rien au monde je rechausserai ces rangers.


Son regard bleuté m’analysa de tout mon long, observant le moindre de mes faits et gestes. Se rongeant sûrement de mille et une question je me devais d’être un peu plus clair à priori.

“À ton avis, qui est fringué d’un accoutrement de toutou d’après toi ?”


Peut-être que si je n’avais pas été au même poste que lui il y a quelques années, je ne lui aurais pas accordé ma confiance comme j’étais sur le point de le faire. Après tout, je n’avais pas fait tout ça pour rien. Je n’allais pas me recroqueviller comme un escargot dans sa coquille si proche du but. Fallait que je sois franc et … sincère.


"Bon, disons que t’as compris pourquoi j’suis là finalement. Sinon lui c’est Léonard et moi c’est Bishop.”


Je terminai ma phrase en désignant ma bestiole d’un hochement de tête et déviai mon regard sur son tatouage. C’était bien celui-là que j’avais vu l’autre jour. Le rapprochement s'était fait presque de suite entre ce mec et tous les énormes tags du même signe, que l’on pouvait apercevoir au niveau moins un. Mais entre le temps où j’avais décidé d’agir et celui où je l’avais remarqué, il s’était passé des mois.

“Ouais, j’suis au courant. J’suis au courant de c’que tu fais, ou plutôt de ce que vous faites.”


Les secondes passèrent, et notre laps de temps accordait, réduisait considérablement. Fallait se grouiller et le réflexe de mon interlocuteur me le rappela. Alerté par sa réaction je me tus soudainement. Ce n’était rien aucun bruit, aucune lueur, juste un mécanisme instinctif.

“T’as rêvé mon pote. Y’a quedal là-bas, mais je sais que le temps presse. Voilà, j’voulais vous dire que vous n’êtes pas seul. Tu dois être au courant d’ailleurs ? Y’a pas que D.qui veut assurer un avenir paisible au peuple d’Helion.”


Le regard sévère et franc qu’il ne devait sûrement pas voir dans cette pénombre. Je me postais droit devant lui, lui montrant tout le sérieux dont je pouvais faire preuve.

“Donc maintenant il y a deux possibilités. Soit, tu me prouves que ton uniforme là, c’est d’la flûte et tu me rejoins après ton service, au niveau moins un. Soit ça va méga mal finir pour nous deux du coup.”

Je ne me voulais pas menaçant, mais juste assez convaincant pour qu’il accepte sans broncher. Je misais quand beaucoup et j’y croyais encore plus. Persuadé au fond de moi que si les deux groupes se mettent en contact, les conséquences de nos actes seront décuplées.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t765-helion-bishop-_-la-tete-trop-pleine-pour-l-avoir-dans-les-nuages http://www.afterdawn-rp.com/t760-bishop-la-tete-trop-pleine-pour-l-avoir-dans-les-nuages#bottom
avatar

Messages : 13
Médaillons : 224
Pseudo : PtiteOph
Multi-comptes : Anastazya Scyeslikt


Personnage
Occupation : Recrue (Milice)
Âge : 28
Localisation : Helion
Helion • Milice



 Sujet: Re: [TERMINE] Tout secret est une révolte   Ven 9 Fév 2018 - 11:45

Renfort de garde

Je l'écoutais, je le regardais et derrière son visage aux traits encore juvéniles, émanaient un sérieux et une détermination qui tranchaient avec son apparence. Je me perdais un instant à essayer d'imaginer qu'elle pouvait être son histoire ; gamin des sous-niveaux en mode survie permanente ou petit bourgeois en rébellion contre le système ? Toujours est il, qu'il commençait à m'plaire, lui... et son discours.

J'esquissais un sourire en coin et haussais une épaule :

"Je sais, mon tailleur n'est pas des plus talentueux, mais cette accoutrement a quand même pas mal d'avantage. Être invisible, avoir accès partout... ça aide. Même si j'ai pas forcément choisi cette voie, j'essaye d'en tirer tout le parti que je peux."


Une preuve, l'animal voulait une preuve. Aha... soit.

Je faisais finalement glisser la bandoulière de mon arme sur mon épaule et en lâchais la crosse. Le geste était la meilleur preuve de confiance que je pouvais lui adresser dans l'immédiat.

"Ouais... un avenir paisible." J'affichais un air désabusé. "Je sais pas si on s'projette jusque là. Mais bon, l'espoir fait vivre, hein ; déjà si on peut s'marrer un peu et emmerder ces costards-cravates, moi ça m'va déjà."

Je jetais un nouveau regard autour de moi, jetais un regard furtif à ma montre et chopais mon talkie avant de placer un index sur mes lèvres, le regard planté sur Bishop.

"Miller à Martinez. T'es à l'entrepôt 5 ?"

L'appareil se mit à grésiller, brisant les ténèbres.

-"Hijo de mierda, que hacès ?"

"Moi aussi j't'aime, Martinez."

-"J'ai fini l'inspection, la relève est dans une heure. On se refait les entrepôts en sens inverse et on rentre. Bouge pas, j'suis quasiment au 4."



Je raccrochais le talkie et hochais la tête en direction de Bishop.

Je glissais une main dans l'une des nombreuses poches de mon treillis et en extirpais une bouteille avec un large capuchon ainsi qu'un rouleau de papier épais. Je me tournais vers le mur du fond et plaquais le rouleau dessus. De mon autre main, j'agitais énergiquement le flacon, expulsais le bouchon entre mes jambes et pressais le spray. Une vapeur noire fendit l'air pour venir se plaquer sur le rouleau déjà largement noirci de peinture séchée. Je refermais l'aérosol, le fichais dans ma poche puis ôtais avec soin le pochoir. Je l'agitais un instant entre mes doigts pour le faire sécher puis le roulais de nouveau avant de le ranger.

Le "D" des graffitis habituels de Dystopia ornait à présent le béton du mur de l'entrepôt numéro 4, coulant légèrement de sa peinture encore fraiche et odorante.

Je me tournais vers Bishop et lui adressais un clin d’œil amusé.

"Appelle moi Seth, l'ami. C'est où le prochain rencard ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rhaelyn &lt;3
Messages : 317
Médaillons : 775
Crédits : Lyn d'amour <3
Avatar : Evan Peters
Pseudo : Sha Lottie
Présence : 7/7

Multi-comptes : Slown Erzion / Kaenya Obs


Personnage
Occupation : Ingénieur armement
Âge : 28 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: [TERMINE] Tout secret est une révolte   Ven 9 Fév 2018 - 19:10

Tout secret est une révolte
@Seth Miller-Andersen




Ses paroles avaient un effet convaincant sur moi, je m’y retrouvais, j’avais l’impression que nos parcours respectifs se ressemblaient plus qu’on ne pouvait le croire. Je ne voulais pas m’avancer, mais il avait vraiment l’air digne de confiance, son acte me  le confirma. Délaissant son zig pour bien montrer que toute tentative d’attaque était oubliée, un sourire rieur s'immisça sur mon visage. Bien sûr, quand je dis paisible, c’est assez utopique, mais un tantinet meilleur, serait le mieux. Ou surtout plus égalitaire, je pense que c’est le mot qui convient le mieux. Dans son regard azur profond, je pouvais percevoir des questionnements à mon sujet, tu m’étonnes. Il doit se demander d’où je sors, à lui proposer un pacte comme ça, sans même savoir d’où je viens. Même si j’aurais voulu mener mon enquête sur lui, c’était assez compliqué sans éveiller les soupçons à mon sujet, au sujet des Lucioles.


“ En tout cas si l’on peut le rendre un tantinet plus égal, je me ferais un plaisir d’enlever cette petite cuillère en argent de leurs bouches, et si vous nous aidez, c’est pas la cuillère qu’on va leur prendre, mais toute l’argenterie.”


Cette idée m’exaltait, je ne m’en étais pas rendu compte, mais j’attendais ce moment avec tant d’impatience. Le trou dans le dôme nous permettrait d’agir avec plus d’importance, avec plus de puissance. Il me tardait d’aller en parler à notre représentant, je savais qu’il avait l’idée en tête de rentrer en contact avec Utopia, et là c’était notre porte d’entrée.
Je l’observai, sans un mot, s’adresser à son coéquipier, annoncer que sa clope était bien finie, et que notre court échange arrivait à son terme. La sensation que ces deux minutes étaient passées à la vitesse de la lumière.

Dans l’ombre qui nous entourait, je le regardais sortir quelque chose de sa veste, pour aller déposer un de ces fameux tags qui m’avaient mis sur la voie. Les fragrances nouvelles me picotèrent les narines, ce qui me nargua d’un énorme éternuement que je ne put contrôler.


“ AAAAAATCHOUUUUM ”




Putain mais Bishop ! On va se faire remarquer comme des glands, par une erreur tellement humaine.. Il était temps de déguerpir vite fait bien fait.

“Merde…

Ok princesse Seth, désolé pour cet incident, tu diras que t’es allergique aux rats hein”

Lui dis-je avec un sourire d'excuse.

“Retrouve-moi à l’abîme ce soir à minuit, c’est ma tournée.”

Sans un mot de plus, après avoir plongé mon regard dans le sien, plus convaincant que jamais avec une pointe d’humour, j’enfilai mon capuchon. Fallait que je bouge sinon je tomberais sur Martinez, et bon il est du genre à avoir le sang chaud le latino.
Je me tapis donc dans l’ombre, essayant de ne faire qu’un avec les ténèbres, me disant que ce mec avait sûrement un bon fond, et que d’en apprendre plus sur lui, ne me dérangerais en rien. Une alliance plausible ? Un probable ami ? Seul le temps nous le dira.


Suite dans l'Abîme de l'Utopie, soyez à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t765-helion-bishop-_-la-tete-trop-pleine-pour-l-avoir-dans-les-nuages http://www.afterdawn-rp.com/t760-bishop-la-tete-trop-pleine-pour-l-avoir-dans-les-nuages#bottom
Contenu sponsorisé



 Sujet: Re: [TERMINE] Tout secret est une révolte   

Revenir en haut Aller en bas
 
[TERMINE] Tout secret est une révolte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Dawn :: Helion :: Niveau 1 :: Entrepôts-
 
Sauter vers: