AccueilAccueil  TumblrTumblr  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Communauté
Φ Soutenez After Dawn !
Φ Nous sommes passés en 2481
Φ Rejoignez les Clans !
Φ Privilégiez les rôles importants
Animations
Φ Les RP libres
Φ Début de l'intrigue !
Φ Profitez de la section RP de groupe
pour proposer vos idées RP

Flash info
MàJ Mise à jour #6 en place, un coup de neuf o/
PROMO Médaillons Soutenez AD sur Bazzart et PRD ! (doubles post interdits)
Intrigue Ne pas lancer de RP dépassant le 14/03/2481





Attendus
Merci de privilégier Helion Steros
évitezles Natifs
Personnages
40 joueurs ◈ 61 personnages
29 Hommes ◈ 32 Femmes
Helion 18 hab.
Reiver 15 hab.
Steros 16 hab.
Extérieur 11 hab.
Intrigue en cours
Φ Tout savoir sur le Chapitre I
Φ S'inscrire aux RP de groupe
Φ Merci de tenir compte du climat
Φ Début de la vague de froid : 17/01/2481
Φ Ne pas RP après le 14/03/2481
En RP

Partagez | 
 

 Les conséquences de nos décisions [Maël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 82
Médaillons : 252
Crédits : inconnu
Avatar : Astrid Bergs-Frisbey
Pseudo : Flafla


Personnage
Occupation : Rebouteuse
Âge : 34 ans
Localisation : Helion
Helion • Civil



 Sujet: Les conséquences de nos décisions [Maël]   Dim 4 Fév 2018 - 14:30




Les conséquences de nos décisions

FT. Maël Keenan


4 Janvier 2481 - Le quartier Sud-Ouest était assez particulier. La Milice était légion, ce qui pourrait donner le sentiment que c’était un des quartiers les plus sûrs. Belle illusion ! La présence du bras armé du Dôme – si on pouvait les surnommer ainsi – était due à la population même qui peuplait ces blocs. Anciennes pupilles d’Helion qui avaient commis un impair, marginaux du système jetés ironiquement au plus bas dudit système critiqué, ces personnes vivaient dans la plus grande misère. Détestée et rejetée par les autres quartiers, certains travailleurs refusaient de se rendre dans ces blocs-ci pour offrir services ou biens à la population. Le personnel chargeait du soin au niveau 0 n’en faisait pas exception. Au sein du dispensaire, dès qu’il était nécessaire qu’un membre du personnel fasse une intervention sur place – et donc s’y déplacer -, tout le monde refusait de s’y rendre, tantôt en étant honnête et indiquant leur totale méprise de ce quartier, tantôt en optant pour l’hypocrisie. Bien trop souvent, c’était à moi qu’on confiait cette tâche.

Je n’ai jamais objecté, pour deux raisons. D’une, je n’avais aucun grief personnel envers ces personnes et par conséquent, je ne voyais pas les raisons qui m’empêcheraient de les aider – et surtout si le Dôme autorisait qu’on leur fournisse un semblant de soin. Mon geste ne me rendait ni hors-la-loi, ni sauveuse. Je ne faisais que mon travail – un travail que j’aimais plus que tout. De deux, en raison de leur aversion pour ce quartier, certains médecins me confiaient leurs « savoirs » : quels médicaments donner, quelle dose injecter, pour quel mal, pour quel symptôme, les effets secondaires et bien d’autres détails.

L’éducation est une chose rare et précieuse au sein du Dôme, et surtout au sein du niveau 0. Ainsi, dès que je pouvais grappiller quelques connaissances, je le faisais, sans me rechigner à la tâche ou au prix à payer. Beaucoup diront qu’on oublie assez vite, quand on ne sait ni écrire ni lire pour consigner. J’avais la chance d’avoir une excellente mémoire. J’oublie rarement quelque chose, qu'importe la complexité du sujet. Aujourd'hui, comme tant d'autres jours similaires, c’est donc avec une certaine joie que je me rends dans le quartier, fière d’avoir pu apprendre une nouvelle chose – un moyen de soigner efficacement une grippe, avant qu’elle ne se propage de façon désastreuse ou les mesures à prendre auprès des autorités du Dôme.

Sans surprise et comme d'ordinaire, une scènes de ménage se déroulaient entre les autorités et une personne. Pourtant, celle-ci se démarquait toutes celles que j'avais croisé jusqu'à maintenant. Un homme d’une taille – hauteur comme largeur – respectable surplombait une petite patrouille. Il transpirait dangereusement, et avec les pupilles en constant mouvement -
à croire qu'il était fou ou sous les effets d'un produit ou d'une boisson illégale. De sa voix gutturale, il parlait fort et d’une façon forte agressive. Je compris bien vite que je devais passer mon chemin. Certaines personnes seraient peut-être restées, à tenter de comprendre la situation ou à grappiller quelques mots de la conversation afin de pouvoir la reporter à leurs proches dans la soirée. Je n’en faisais pas partie. J’avais ma fille, et j’avais Vaughn. Ces deux seules personnes rendaient ma vie déjà bien mouvementée : je n’avais guère besoin de distractions humaines supplémentaires.

Je me précipitais tout droit, tombant nez-à-nez avec une personne que je connaissais que trop bien : Maël. Je l’avais rencontré quand j’avais commencé à fréquenter Vaughn. Suite à ma « rupture » avec ce dernier, l’agent d’intégration avait continué à me rendre quelques visites ou à s’enquérir de ma santé, ou de celle de Nox. De fil en aiguille, de simples connaissances, nous étions devenus de bons amis.

- Bonjour Maël, un plaisir de te voir ! Cependant, je ne vais pas te retenir bien longtemps. Je pense que tu es venu pour ce monsieur là-bas. Je vais préparer quelques rafraîchissements dans la soirée pour des amis. Si tu n’as pas d’autres obligations, Nox et moi serons heureuses de te compter parmi nous.

Qu’il soit occupé ou non, je ne pouvais décemment pas le retenir longtemps en journée et surtout dans une zone qui devait tenir plus d’une zone de travail pour lui qu’autre chose. Par expérience, je savais que dans de tel lieu, le travail n’avait jamais de fin, même dans la fameuse pause. Il y avait toujours un imprévu, un besoin, une image, une parole…  
(c) ANAPHORE



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t762-eyli-senam-une-mere-avant-tout#8461
avatar

Messages : 495
Médaillons : 2645
Crédits : <Chouu'>
Avatar : Robert Downey Jr
Pseudo : Chouu'


Personnage
Occupation : Agent d'intégration ~ E1z
Âge : 39 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: Les conséquences de nos décisions [Maël]   Lun 5 Fév 2018 - 14:51

4 Janvier 2481 - les conséquences de nos décisions

" C'est la troisième fois cette semaine monsieur, quelles sont les directives ? "

Je pousse un soupir las et inquiet en quittant mon siège. Je déteste me tromper, et il faut croire que mon erreur est indéniable cette fois ci. En moins de dix jours à l'intérieur du dôme, un réfugié sème la pagaille et compte à son actif déjà trois bavures - dont celle en cours apparemment.

" Vous avez envoyé le renfort pour la patrouille ? Parfait. Je les rejoins là-bas, sortez son dossier pour entamer la procédure d'expulsion, je doute que les dirigeants soient conciliants après ça. "

C'est ainsi. Nous avons donné une chance à cet homme pour s'intégrer. Je suis bien placé pour savoir que le changement de vie est brutal et douloureux lorsque l'on connait la misère mais aussi la liberté de l'extérieur. J'ai bien frôlé la dépression à mon arrivée et mon côté parfois antipathique vient surement de là ;
Mais l'individu en question est violent. Ce n'était absolument pas prévu. Sa carrure devait au contraire être mise à contribution pour les travaux constants que réclame Helion.
Fait chier ;

Enfilant un blouson je descends jusqu'au niveau zéro et me fraie un chemin à travers les habitants de cet endroit malheureux. Certains tentent de m'arrêter pour me faire part de leurs ennuis, d'autres ont juste l'air mécontent et souhaitent m'effrayer. J'arrive néanmoins jusqu'à la patrouille qui retient difficilement le nouvel arrivé.

Avant de pouvoir me signaler, une petite silhouette manque de me percuter.

- Bonjour Maël, un plaisir de te voir ! Cependant, je ne vais pas te retenir bien longtemps. Je pense que tu es venu pour ce monsieur là-bas. Je vais préparer quelques rafraîchissements dans la soirée pour des amis. Si tu n’as pas d’autres obligations, Nox et moi serons heureuses de te compter parmi nous.

" Eyli ! "

Sa proposition me fait autant plaisir qu'elle me gêne, c'est toujours compliqué vis à vis de Vaughn. Mais étant plus égoïste qu'altruiste, et appréciant sincèrement la jeune femme, je n'hésite pas longtemps. J'acquiesce en souriant.

" Ma foi, avec plaisir. On se retrouve ce soir alors, là tu permets, je dois calmer le jeu..."

Je lui tapote amicalement l'épaule et m'en vais de ce pas jusqu'aux hommes armés qui tiennent en joug l'énervé. Je les disperse et leur demande de reculer. Inutile de le menacer.

" Bonjour Johnar. Tu te souviens de moi ? Bien. Tu te souviens de ce dont nous avons parlé ? Attitude ? Sécurité ? J'ai l'impression que tu as mal saisi ... tu vas laisser ces hommes t'accompagner tranquillement. N'aggrave pas ton cas, vraiment, tu.. "

Je n'ai pas l'occasion d'en placer une supplémentaire que son poing solide vient percuter mon visage une première fois. L'impact est inattendu et solide. Sonné, je titube de quelques pas et ramène une main à ma lèvre en sang. Il tente de me frapper à nouveau mais je suis heureusement bien entouré.
Les soldats l'immobilisent vite. Son sort est quasiment scellé ...

_________________

I try to do my best
“La chance ou le bonheur se transforment en culpabilité, entraînant dans leur sillage tout ce qui est positif.”
©️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t466-helion-mael-keenan-il-y-a-dans-relation-l-idee-que-tout-est-relatif http://www.afterdawn-rp.com/t459-terminee-la-chance-devrait-rendre-humble-mael-keenan https://totem.tunetoo.com/
avatar
Messages : 82
Médaillons : 252
Crédits : inconnu
Avatar : Astrid Bergs-Frisbey
Pseudo : Flafla


Personnage
Occupation : Rebouteuse
Âge : 34 ans
Localisation : Helion
Helion • Civil



 Sujet: Re: Les conséquences de nos décisions [Maël]   Dim 11 Fév 2018 - 20:19




Les conséquences de nos décisions

FT. Maël Keenan



« Bam ».
Un bruit sourd qui retentit, suivit d’un grognement, de hurlements et d’agitations. Lorsque je me retourne, je découvre une scène des plus surprenantes : Maël dont le bas du visage - lèvres et menton surtout - sont en sang, des Miliciens à bout de souffle et aux joues rouges qui s'échinent à maîtriser l'homme de tout à l'heure, et ce dernier qui se débat comme un beau diable, beuglant injures, vulgarités et insanités, à croire qu'il avait perdu toute raison. Certains essayeraient de comprendre comment une situation avait pu changer aussi brutalement, mais je n'en faisais pas partie. Avec les années au dispensaire - et avec Vaughn - j'avais cessé de comprendre les hommes et leur amour de la violence et du sang. Je ne pouvais que constater les malheureuses conséquences...

Aujourd'hui, malgré que le danger semble être maîtrisé, le mal avait été commis. Sans tarder, ni même réfléchir, je me précipitais vers l'agent d’intégration que je considérais déjà comme un patient à traiter rapidement. D’un seul coup d’œil, j’avais le plaisir de constater que le sang coulait abondamment que d’une petite plaie et non suite à la douloureuse perte de quelques dents.

- Tu saignes! Il faut désinfecter Maël.

Dans ces situations, je pense que mon ton sonnait plus comme un ordre que comme une demande. Evidemment, j’aurais pu me retenir d’agir en rebouteuse, et le laisser entre les mains expertes des soigneurs du niveau 1 ou 2 – sûrement bien meilleurs que moi – mais, cette impulsion qui me poussait à soigner autrui – qu’importe son âge, son sexe, son passé et ses croyances – était bien plus forte que tout autre sentiment. Presque aussi fort que mon instinct maternel, cet instinct qui vous obligeait à soulever des montagnes et à subir mille tortures en silence et avec sourire.

Cependant, il semblerait que nous ayons crié victoire bien trop vite. Les Miliciens ne purent retenir leur prisonnier et se retrouvèrent bien vite avec un nez, une mâchoire, un bras ou une jambe brisée. Le prisonnier était, à n’en point douter, une véritable force de la Nature, une chose qu’il était rare de voir au Dôme – chaque enfant ayant naquit ici semblait adopter une certaine taille, et un certain poids moyen.

Mon cœur bat à tout rompre, car je sens clairement que la situation prenait une tournure inattendue et très, très mauvaise. Or, ces situations conflictuelles ne me convenaient nullement : contrairement aux Miliciens, je n’avais eu aucune éducation pour me défendre ou attaquer. Je ne savais que soigner, ou empêcher une mort suite à certaines blessures ou à l’abus de certaines substances. Il me fallait reculer, mais j’étais paralysée par une peur viscérale.

Soudainement, les lumières s’éteignirent. Tout le secteur se retrouvait dans le noir le plus total, et plongé subitement dans un silence parfait. Certaines personnes verraient là un court entracte à notre existence, où nous pourrions nous arrêter, et prendre un instant à la réflexion sur une solution à ce problème récurrent au sein du niveau 0. Faux. Ces personnes devaient sûrement faire partie d’un tout autre niveau où ces pannes étaient rares et où ils avaient les moyens de réfléchir à ce genre de problématique, ou alors des personnes venant de l'extérieur, un monde où la Lumière éclairait constamment l’Humanité.

Ceux qui vivent au niveau 0 n'étaient ni les scientifiques du niveau 2, ni les vagabonds de l'extérieur. Ils étaient comme moi: simples travailleurs qui tentaient de se suffire au quotidien. Et à cet instant, ils ressentent ce que je ressens : la peur et l’angoisse. Ils s'interrogent aussi, et se posent les mêmes questions que je me pose: Est-ce que la lumière reviendra ? Si elle ne revient pas, qu’allaient-ils bien faire ? Etait-il possible de vivre dans le noir ? Etait-il possible de vivre au second niveau ? Ou alors, fallait-il « sortir » du Dôme, et vivre dans un monde détruit et dangereux ? Plus important, où était ceux qu’on aimait ? Où était ma fille, Nox ? Avait-elle de la lumière dans son secteur ?  

Incapable d'agir, la patience est la seule voie qui nous est offerte. Alors, on s'immobilise, et on attend que la lumière revienne.

Cependant, aujourd’hui était un jour différent, un jour où je n’étais pas certaine que je veuille que la Lumière revienne. Avant que cette dernière ne s'éteigne, Maël et moi étions face-à-face à un homme dangereux. Est-ce que les Ténèbres nous protégeaient de lui? Ou alors étions-nous davantage en danger? Je ne savais même pas s'il était toujours là. Si oui, cherchait-il à s’emparer de nous, afin de briser notre cou et mâchoire ? Si non, tentait-il de fuir au niveau -1, pour se fondre dans cette masse clandestine, rude et anonyme ?

- Maël ?
soufflais-je au bout de quelques minutes, seulement audible pour ceux qui se trouvaient « peut-être » autour de moi. Et j’attendais, ne sachant s’il allait répondre. S’il était encore là, ou s’il était parti.  


(c) ANAPHORE



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t762-eyli-senam-une-mere-avant-tout#8461
avatar

Messages : 495
Médaillons : 2645
Crédits : <Chouu'>
Avatar : Robert Downey Jr
Pseudo : Chouu'


Personnage
Occupation : Agent d'intégration ~ E1z
Âge : 39 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: Les conséquences de nos décisions [Maël]   Jeu 15 Fév 2018 - 15:22

4 Janvier 2481 - les conséquences de nos décisions

Le pouls s'accélère et les pensées se bousculent. Il faut neutraliser ce fou furieux avant de dénombrer trop de blessés. Les supérieurs ne m'accorderont pas cette erreur si en plus je remplis l'hôpital de bons citoyens.
Je me relève en essuyant le filet de sang qui coule sur mon menton alors que deux miliciens se font purement et simplement mettre au tapis en une poignée de seconde.

- Tu saignes! Il faut désinfecter Maël.

Quoi ?
Je jette un bref regard à Eyli avant de replacer ma concentration sur la lutte qui se déroule sous mes yeux. Désinfecter cette petite coupure ? J'ai de la chance qu'il ne m'ait pas éclaté la mâchoire. Pour le reste, ça attendra. Chaque chose en son temps j'aimerai les traiter par priorité.

L'homme, débarrassé des deux miliciens visiblement K.O, se retourne vers nous. Pas sûr qu'il ait envie de nous défoncer, j'ai surtout l'impression qu'il veut s'en aller. Je ne peux pas le laisser fuir. Aussi, je m'interpose entre sa silhouette gigantesque et la minuscule rebouteuse.
Il arme son bras. Sur mes gardes, les appuis solides, j'espère pouvoir l'esquiver avant de frapper précisément contre ses côtes.

Néant.
Le noir tombe sur le secteur et les gestes semblent s'être figés. Je déglutis, faisant en sorte de respirer le moins fort possible. Malheureusement il sait où je suis - du moins où j'étais - et n'ayant pas bougé de peur d'exposer Eyli, je reçois un joli coup supplémentaire.
Cette fois le poing percute mon arcade sourcilière qui se fend à son tour. Parfait. Je vais être beau quelques jours ; salopard.

- Maël ?

" shht..."

Je crois entendre des pas. Il s'avance ? Il s'en va. Un milicien se relève un peu plus loin dans un gémissement douloureux. Merde merde merde.

" Il faut aller chercher des renforts et surtout signaler cette panne."

" Oui monsieur. "

Prudemment, le milicien tente de quitter les lieux. Je me retourne alors et pose lentement la main devant moi. Voilà. Petite épaule, hauteur parfaite : c'est elle. Je tiens Eyli par les deux épaules et cherche à la convaincre que celui qui la tient est bien celui qu'elle cherche ;

" C'est moi. Tu n'as rien ? Je ne peux pas le laisser filer. "

Ni lui courir après dans le noir. Je la rapproche de moi comme pour être certain que personne n'est à sa portée. Mes yeux s'habituent mal à l'obscurité, je veux quand même bouger.

" Ne restons pas là. Dès que la lumière reviendra, je dois retrouver ce mec. "

Même si la douleur tord les traits de mon visage et que mes jambes me tiennent difficilement. Ce con m'a sonné. Mais ça va passer. Je m'accroche plus à la jeune femme que je ne la tiens. J'en souris. Mon ironie retrouvée.

" Je sais que tu aimes passer du temps avec moi mais il ne fallait pas te donner la peine d'organiser un cirque pareil ! "

_________________

I try to do my best
“La chance ou le bonheur se transforment en culpabilité, entraînant dans leur sillage tout ce qui est positif.”
©️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t466-helion-mael-keenan-il-y-a-dans-relation-l-idee-que-tout-est-relatif http://www.afterdawn-rp.com/t459-terminee-la-chance-devrait-rendre-humble-mael-keenan https://totem.tunetoo.com/
avatar
Messages : 82
Médaillons : 252
Crédits : inconnu
Avatar : Astrid Bergs-Frisbey
Pseudo : Flafla


Personnage
Occupation : Rebouteuse
Âge : 34 ans
Localisation : Helion
Helion • Civil



 Sujet: Re: Les conséquences de nos décisions [Maël]   Mer 21 Fév 2018 - 21:31




Les conséquences de nos décisions

FT. Maël Keenan


Qu’importe ce que l’on peut prétendre, et qu’importe les années, les Ténèbres et ce qu’elles inspiraient ne changeaient nullement. Elles vous prenaient aux tripes, les tordaient d’une frayeur méconnue, indicible et sournoise, gorgeaient votre imaginaire de mille terreurs et folles idées et vous plaquaient devant vos pires craintes. Soudainement, d’eaux troubles et stagnantes, s’élèvent vos plus intimes regrets. Tantôt vous aimez ce sentiment d’introspection, tantôt vous la détestez.

« Je la hais » pensais-je aussitôt. J’ai plus de regrets que de joies dans cette vie et, au lieu de trouver une solution, je ne fais que végéter dans une impasse. A l’image de notre situation actuelle, les Lumières qui doivent éclairer mon chemin et me guider dans ma vie sont en panne depuis trop d’années. Je suis constamment en proie avec des Ombres insaisissables, qui rient, qui s’amusent, qui pillent et qui volent. Et je ne peux rien faire. Impuissante, j’attends.

« Quand la lumière reviendra. Si elle reviendra. Et après, Maël ? »
voulus-je demander, mais je me retins. Je ne pouvais pas me permettre de l’encombrer de ces questions inutiles et qui n’avaient sûrement aucun sens pour lui. Il semblerait que c’est là que le clivage entre un homme et une femme se marquait : dans le langage tant verbal, que corporel. Même Vaughn était inapte à me comprendre entièrement, et totalement, et je le voyais bien au fond de ses prunelles. Lui qui cherche constamment à me briser, il butait inévitablement face à ce mur invisible que nos sexes semblent naturellement dresser.

« Vaughn. Lumière ». Ce fut comme un électrochoc. J’appréciais Maël comme un ami et lui de même – nous le savions tous les deux, implicitement – mais ce n’était guère le cas de mes connaissances qui m’entouraient. Pour eux, je n’étais qu’une femme opportuniste. Si la lumière revenait, et qu’on était surpris ainsi, les langues de vipère iront bon train. Et qui sait à quelles oreilles elles iront. A celles de Nox, ou pire, à celles de Vaughn ?

- Oui, je serais plus discrète la prochaine fois
, promis-je, avec un rire que je voulais léger, mais qui semblait être teinté davantage de nervosité. Je l’écarte, doucement de moi, mais le garde malgré tout à une bonne distance, suffisamment pour sentir sa chaleur et m’assurer que je n’étais pas seule dans ce noir physique et réel.

« Nox ». Son prénom, qui me hantait chaque seconde de la journée, s’imposait subitement et avec force dans mon esprit. Je n’avais plus de place pour penser à autre chose, à quelqu’un d’autre ou même respirer. Le monde me semblait banal et futile à la fois, et mes soucis n’étaient plus que des bagatelles.  Poussée par une énergie nouvelle et un courage que je ne me connaissais pas habituellement, je ne désirais qu’une chose : prendre le bras de Maël et l’entraîner dans ce quartier jusqu’à un autre où, j’espérais, il y avait de la lumière. J’avais l’habitude de trainer dans ces quartiers depuis que j’étais petite et surtout depuis que je m’étais mise au service du dispensaire. Je connaissais chaque angle, et chaque trajet… et je faisais confiance à cette mémoire pour m’orienter.

- Je dois parler à Nox, et m’assurer qu’elle va bien. Je dois sonner comme une folle, et je sais qu’il y a peu de possibilités que ce fou croise sa route. Mais je dois m’en assurer Maël, chuchotais-je. Veux-tu me suivre ?

Il avait ses obligations, et je le savais. Il était blessé, et je le savais. Un morceau de mon âme disait de rester et de m’assurer qu’il était sur pied. L’autre morceau me disait de braver ces terres d’Ombres pour retrouver ma fille. Cette deuxième part l’emportait subitement. Il me fallait un endroit où je pourrais communiquer avec elle.

- Je dois trouver un moyen de communiquer avec elle,
susurrais-je, réfléchissant déjà à toutes les plateformes à ce niveau et dans ces quartiers, qui permettent d’avoir accès à ce réseau interne et digital. Un chemin se construisait petit à petit dans mon esprit, clair comme de l’eau. Clair comme du verre. Je sais où, et comment y aller.

(c) ANAPHORE



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t762-eyli-senam-une-mere-avant-tout#8461
avatar

Messages : 495
Médaillons : 2645
Crédits : <Chouu'>
Avatar : Robert Downey Jr
Pseudo : Chouu'


Personnage
Occupation : Agent d'intégration ~ E1z
Âge : 39 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: Les conséquences de nos décisions [Maël]   Lun 26 Fév 2018 - 13:58

4 Janvier 2481 - les conséquences de nos décisions

La demoiselle prend du recul après avoir répondu à mon trait d'humour. Je la laisse se détacher, décernant toujours très peu sa silhouette dans l'obscurité. Si je me fiche complètement de l'avis de Vaughn, je ne veux pas contrarier mon amie. Du moment qu'elle reste suffisamment proche de moi pour ne pas m'être arrachée à par un sociopathe ... tout va bien.

A l'aveugle, nous faisons quelques pas côte à côte, mais la progression est lente et inutile. L'homme dangereux n'a vraisemblablement pas été gêné par le manque de lumière. Bordel. Je crains qu'il s'en prenne à des civils incapables de se défendre ;

- Je dois parler à Nox, et m’assurer qu’elle va bien. Je dois sonner comme une folle, et je sais qu’il y a peu de possibilités que ce fou croise sa route. Mais je dois m’en assurer Maël, [...]. Veux-tu me suivre ?

Oui. Nox fait partie des civils potentiellement en danger. Elle n'est pas la seule, mais bien l'unique à préoccuper toutes les pensées de sa mère. Jusque là c'est normal. Je ne suis guère étonné.

" ...Ouais, j'te suis. "

D'une parce que je partage ses inquiétudes - à moindre échelle, certes - de deux parce qu'il faut bien que je me dirige quelque part. Contrairement à Eyli, j'ignore où commencer mes recherches. Je vais profiter de son instinct maternel pour prendre en chasse ce fou furieux ;

Nos chemins se sépareront peut être rapidement.

- Je dois trouver un moyen de communiquer avec elle, [...] Je sais où, et comment y aller.

Communiquer avec elle ? Oh il y a des tas de façons mais la miss espère-t-elle que je l'encourage à utiliser des technologies auxquelles elle n'a pas accès ?
Je me frotte le visage endolori et l'accompagne sans broncher. En fonction de ses actions, j'interviendrai, ou non. Je ne peux pas lui reprocher de chercher à contacter Nox. Je veux juste calmer ses ardeurs héroïques. Ce serait stupide de se mettre en danger par manque de prudence.

" Doucement Eyli. Tu fais trop de bruit. "

Sa respiration, ses pas. Elle pue l'anxiété à des kilomètres et nous ne pourrons jamais être discrets à ce rythme. Je crois qu'elle s'en tape. Elle veut juste parler à sa fille. Bon sang, même si les chances sont maigres pour que le fugitif nous attende au tournant, je déteste ce suspens.

" Doucement Eh ! Où allons-nous ? Je te rappelle que cet excité est dans le coin. Et après avoir contacté ta fille, ce serait bien qu'on envisage d'appeler des secours."

Dis-je en lui prenant le bras pour stopper sa course folle. L'aide demandée n'est toujours pas arrivée, je suis sûr que ces couillons de miliciens ne sont pas plus dégourdis que nous.

Même si la vue s'habitue, j'ai toujours peur de percuter un mur. Je tends l'autre bras devant moi. Les pupilles de la belle me renvoient un éclat léger. Je devine presque sa moue désormais. Il y a du mieux. Je souris.

" Et ne boude pas, j'espère être toujours invité ce soir. "

_________________

I try to do my best
“La chance ou le bonheur se transforment en culpabilité, entraînant dans leur sillage tout ce qui est positif.”
©️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t466-helion-mael-keenan-il-y-a-dans-relation-l-idee-que-tout-est-relatif http://www.afterdawn-rp.com/t459-terminee-la-chance-devrait-rendre-humble-mael-keenan https://totem.tunetoo.com/
avatar
Messages : 82
Médaillons : 252
Crédits : inconnu
Avatar : Astrid Bergs-Frisbey
Pseudo : Flafla


Personnage
Occupation : Rebouteuse
Âge : 34 ans
Localisation : Helion
Helion • Civil



 Sujet: Re: Les conséquences de nos décisions [Maël]   Lun 12 Mar 2018 - 0:53




Les conséquences de nos décisions

FT. Maël Keenan


Je me rends soudainement compte de la stupidité de mon acte. Les rares réseaux dont j’avais accès en tant qu’habitante du niveau 0 étaient reliés à ce système électrique défaillant. Ainsi donc, il ne servait à rien de se ruer sur un quelconque poste pour accéder à l’intranet. L’inquiétude me rongeait davantage.

- Comment fait-on appel aux secours, quand rien ne marche ?
soufflais-je à Maël.

Je tremblais à la fois de peur et de colère. La peur qu’il puisse arriver malheur à ma seule et unique fille, et la colère de me savoir aussi impuissante pour réagir ou pour faire quelque chose. Si elle avait été au niveau 2, je n’aurais jamais à craindre ce genre de situation. Si elle était auprès de son père, « personne » ne l’approcherait. Je finis par m’accroupir, posant ma tête sur mes genoux.

- Je ne comprends pas ces hommes et ces femmes. Ils sont acceptés au Dôme. Ils ont du confort, de la nourriture et ils sont à l’abri du danger. Pourtant, ils deviennent fous, soupirais-je, me murant dans un soudain silence.

Je repensais aussitôt à une vieille femme que j’avais soignée il y a quelques années de cela. Il y a de très nombreuses années, à vrai dire. Nox n’existait pas, et Vaughn n’était qu’un simple inconnu bagarreur que je soignais de temps en temps. C’était cette belle époque insouciante où je pensais être apte à conquérir le monde, voire même à m’imaginer intégrer une équipe soignante. Quelle idiote !

- Un jour, une vieille femme m’avait dit la chose suivante Maël : un animal en cage ne peut pas se sentir enfermé. Et si tu lui ouvres la cage, il en ressortira mais pour aussitôt y revenir. Est-ce que nous sommes ces animaux, Maël ? Est-ce que cela veut dire que nous ne comprendrons jamais les personnes de l’extérieur ? Si oui, alors pourquoi les accepter ? Pourquoi rester ici ?


« Pourquoi »
était une question que je me posais un brin trop fréquemment ces dernières années. Pourquoi un tel clivage entre les niveaux ? Pourquoi l’impossibilité de quitter le Dôme ? Pourquoi tant de danger en dehors du Dôme ? Pourquoi tant d’injustices entre les différents niveaux ? Pourquoi dois-je être séparée de ma fille ? Pourquoi dois-je être réduite à vivre seule, avec juste son souvenir qui va sûrement s’évanouir avec les années ?

- A-t-il raison de devenir fou ?

Je n’avais jamais osé poser la question à quiconque, ayant peur de passer pour une hérétique au sein de cette machine bien huilée et surtout au vu de tous les patients que j’avais ausculté. Les cicatrices et les maladies propres aux personnes ayant vécu longtemps à l’extérieur étaient bien plus graves et complexes que celles des réfugiés du Dôme. Malgré tout, ils avaien cet étrange éclat dans leur prunelle, un éclat qu’on ne voyait que très rarement au sein des réfugiés du Dôme, un éclat que j’avais vu il y a longtemps dans le regard du seul homme que j’avais aimé. Un éclat que je voyais quand ma fille me regardait. Un éclat qui disait la chose suivante : « j’ai quelque chose à perdre, et je ne veux pas la perdre au risque d’en devenir fou, d’en perdre toute envie de vivre ».

Selon nos autorités, au Dôme nous avons tout, et à l’extérieur il n’y a rien. Pourtant, ces personnes qui étaient acceptées avaient perdu quelque chose de précieux, même lorsqu’ils venaient en famille entière. Je m’étais toujours demandée « quoi », et malgré le nombre de fois que j’ai posé la question, et malgré les nombreuses réponses, je n’arrivais toujours pas à en saisir le sens.

- Que doivent-ils abandonner pour venir vivre au Dôme, Maël ?


(c) ANAPHORE



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t762-eyli-senam-une-mere-avant-tout#8461
avatar

Messages : 495
Médaillons : 2645
Crédits : <Chouu'>
Avatar : Robert Downey Jr
Pseudo : Chouu'


Personnage
Occupation : Agent d'intégration ~ E1z
Âge : 39 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: Les conséquences de nos décisions [Maël]   Mer 14 Mar 2018 - 17:43

4 Janvier 2481 - les conséquences de nos décisions

Le cheminement de ses pensées m'échappe un peu. Beaucoup. Je suis Eyli en me fiant à la silhouette que je devine à peine au milieu des ombres. Le moindre bruit m'angoisse, je ne supporte pas de ne pas pouvoir anticiper les actions des potentiels autres que nous pourrions rencontrer ;
Mais la jeune femme ne paraît pas affectée par ce stress du au contexte. Non, elle est d'abord habitée par l'inquiétude maternelle. Hem. Pour ne pas la contrarier je la suis, à défaut de savoir comment me démerder seul sans lumière.

Puis, mon amie développe une réflexion différente. Visiblement perplexe quant aux coups de folie des quelques réfugiés qui ne parviennent pas à s'intégrer - tel que celui qui vient de nous agresser. Je reste muet face à ses interrogations. Je ne suis pas sûr de pouvoir y répondre, après tout, elle n'attend pas forcément mon avis ;
Pourtant quand Eyli s'installe au sol - je manque de la percuter avant de comprendre qu'elle s'est assise - je me place à ses côtés.

- A-t-il raison de devenir fou ?

Elle ne le voit sans doute pas, mais je me mords la lèvre, à la fois embêté d'être son seul interlocuteur, à la fois victime d'une forme de nostalgie que je pensais avoir détruit depuis longtemps.

- Que doivent-ils abandonner pour venir vivre au Dôme, Maël ?

Sa formule me fait l'effet d'un coup de poing. Je soupire et laisse mon crâne se poser contre le mur avant d'étendre une jambe devant moi, l'autre repliée sur laquelle repose mon coude.

" ...Une partie d'eux même. La liberté de se déplacer où bon leur semble. L'air véritable. Entre autres. "

Ma mâchoire se contracte et je finis par grimacer un sourire pathétique. Bon sang, je me pensais immunisé à ces sentiments de merde.

Finalement je tourne le visage dans sa direction et m'interroge pour la première fois sur ce "détail" qui n'en est pas tant : sait-elle que je viens de l'extérieur ? Oui, c'est fort possible. Pour autant, je crois que nous n'en avons jamais parlé.
Pudique, je chasse l'envie de me confier et lui tapote légèrement l'épaule.

" On n'devrait pas rester ici. Tu veux qu'on essaye d'atteindre ton logement pour voir si Nox est là-bas ? "

Coup bas. Mais je me dis qu'en lui rappelant sa gamine, elle ne cherchera pas à gratter mon passé.

_________________

I try to do my best
“La chance ou le bonheur se transforment en culpabilité, entraînant dans leur sillage tout ce qui est positif.”
©️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t466-helion-mael-keenan-il-y-a-dans-relation-l-idee-que-tout-est-relatif http://www.afterdawn-rp.com/t459-terminee-la-chance-devrait-rendre-humble-mael-keenan https://totem.tunetoo.com/
avatar
Messages : 82
Médaillons : 252
Crédits : inconnu
Avatar : Astrid Bergs-Frisbey
Pseudo : Flafla


Personnage
Occupation : Rebouteuse
Âge : 34 ans
Localisation : Helion
Helion • Civil



 Sujet: Re: Les conséquences de nos décisions [Maël]   Mar 10 Avr 2018 - 21:57

@Eyli Senam a écrit:



Les conséquences de nos décisions

FT. Maël Keenan


- La liberté de se déplacer où bon me semble … répétais-je, tantôt rêveuse, tantôt hilare.

J’étais partagée entre multiples sentiments. Mon penchant rêveur m’appelait à imaginer ces contrées et ces lieux sans barrière, sans niveaux et sans puces restrictives. Ma part maternelle me rappelait bien vite à l’ordre, en déployant la nervosité à chaque muscle et nerf. Curieux mélange qui me donnait une envie soudaine et particulière : rire.

Je me retiens, dans un premier temps, consciente que ce n’est ni le lieu, ni le moment. Pourtant, à peine m’étais-je formulée cette pensée logique qu’un soubresaut s’empare de ma poitrine. L’hilarité finit par prendre le dessus et un éclat de rire s’échappa de mes lèvres, un éclat qui n’a malheureusement rien de joyeux. Le rire était forcé, la voix tremblante et, si nous avions eu de la lumière, les traits nerveux. Le monde que Maël me décrivait tenait lieu de cette fameuse « Utopie », ce monde que le Dôme tentait de nous faire miroiter, ce monde où selon les grands serait cette capsule où l’on vit.

Jamais, ô grand jamais, je n’aurais osé contredire les saintes paroles de nos Dirigeants il y a seize ans de cela – voire même une dizaine d’années de cela. Cependant, plus les années passées, et plus je voyais ma petite fille – ma chair – s’éloigner et disparaître à tout jamais derrière ces portes que je ne pourrais pas franchir. Ces saintes paroles m’arrachaient mon enfant, et les survivants me faisaient miroiter un monde où je pourrais « égoïstement » la garder pour moi.

- Excuses-moi … je … je….


L’hilarité laisse place au désarroi. Je désire pleurer mais mes larmes refusent de couler. Comme toujours, et sans que je ne comprenne pourquoi, j’étais incapable de pleurer auprès de mes amis, ou de ma famille. Etait-ce la conséquence d’une trop grande sévérité sur ma personne – comme un devoir de toujours sourire aux autres, depuis ma plus tendre enfance, pour égayer leurs jours, égayer mes jours… - ou une forme de masochisme – pleurer seule, et ne jamais trouver une solution - ? Je ne saurais dire.

- Je suis égoïste. Si Nox était au second niveau, je ne m’inquièterai pas de telles choses. Elle sera en sécurité là-bas, auprès de son père
.


Je ne prononçais presque plus le prénom de Vaughn – si ce n’est qu’à de très rares occasions. Il n’était plus que le « père » de Nox. Stupide tentative de me convaincre que lui et moi, c’était fini, et surtout de convaincre les autres également.

- Et je suis folle. Car quand toi, ou d’autres, vous me parlaient de l’extérieur et de ses libertés, j’ai juste envie de prendre la main de ma fille et de l’emmener avec moi, hors du Dôme. Mais c’est du suicide. Pour elle. Moi, je n'étais plus rien il y a bien des années. La seule personne qui me poussait à me lever chaque matin, c'était ma fille et personne d'autre.

Je n’avais jamais exprimé cette envie à quiconque, et je ne sais pas pourquoi je me confie aussi ouvertement à Maël. Il était un ami de très longue date mais ce n’était guère une excuse pour l’embêter de choses qui ne le concernaient pas directement, voire de peut-être semer le doute en lui, le doute que je ferais une bêtise stupide.

- Mais je ne le ferais pas, rassures-toi. Sa sécurité, sa santé et son bonheur sont ma priorité, Maël. Enfin… je pense. Si c’était le cas, je devrais la laisser vivre au niveau deux, n’est-ce-pas ?

L’abcès était éclaté, et c’est avec une forme d’appréhension, dans ces ténèbres, que j’attends son verdict. Plus que jamais, et à cet instant-ci, inconsciemment ou consciemment, il allait dicter une part de ma destinée.


(c) ANAPHORE



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t762-eyli-senam-une-mere-avant-tout#8461
avatar

Messages : 495
Médaillons : 2645
Crédits : <Chouu'>
Avatar : Robert Downey Jr
Pseudo : Chouu'


Personnage
Occupation : Agent d'intégration ~ E1z
Âge : 39 ans
Localisation : Helion
Helion • Élite



 Sujet: Re: Les conséquences de nos décisions [Maël]   Lun 16 Avr 2018 - 17:27

4 Janvier 2481 - les conséquences de nos décisions

Je n'imaginais pas que Eyli puisse être mal, à ce point. Les interrogations qu'elle se pose sur la vie à l'extérieur, les réactions des réfugiés, l'avenir de sa fille ... Je ne suis pas parent - dieu merci - mais ses inquiétudes gagnent en légitimité par ce fait.
Mais quand même. Je pensais Eyli plus solide, plus réaliste également. Finalement je ne suis pas certain de la connaître. Après tout, notre relation est basée sur un lien commun. J'étais l'ami de son mec, je suis l'ami de son ex aujourd'hui. Inversement, la jeune femme était d'abord l'amante de Vaughn.

- Et je suis folle. Car quand toi, ou d’autres, vous me parlaient de l’extérieur et de ses libertés, j’ai juste envie de prendre la main de ma fille et de l’emmener avec moi, hors du Dôme. Mais c’est du suicide. Pour elle.

Je pousse un soupir, incapable de répondre quoique ce soit. Oui, quitter le Dôme, c'est suicidaire. Et après ? Puis-je réellement lui reprocher d'en avoir envie ? Je ne le ferai pas. J'ai connu l'extérieur, je suis venu ici pour espérer de meilleures conditions de vie et je ne vous mens pas : je les ai trouvées.
Suis-je heureux pour autant ?
Le monde n'est pas que douleur et solitude. Loin de là. J'ai laissé dehors des gens que j'aimais ;

L'extérieur est plein de dangers.
Mais l'extérieur est beau.
Helion n'a aucune couleur, pas de saveur.

- Mais je ne le ferais pas, rassures-toi. Sa sécurité, sa santé et son bonheur sont ma priorité, Maël. Enfin… je pense. Si c’était le cas, je devrais la laisser vivre au niveau deux, n’est-ce-pas ?  

Je cherche son regard au milieu de l'obscurité. Souhaite-t-elle sincèrement mon avis, ou espère-t-elle entendre une réponse précise que je dois donner quitte à mentir ?

" ...je te trouve un peu catégorique. "

Dis-je pour tempérer. Je le pense néanmoins, je développe en me rapprochant d'elle, collant mon épaule contre la sienne.

" Je sais que tu veux le bonheur de ta fille avant tout, c'est admirable. Je sais aussi qu'en allant au niveau 2, ta fille aurait de meilleures conditions de vie, selon les critères d'une élite minoritaire et étroite d'esprit. Oui. Je sais, enfin, que Nox ne sera jamais heureuse si vous êtes définitivement séparées. "

Elle m'a posé la question, il va falloir qu'elle accepte la réponse. Ce n'est que mon opinion, aussi, affichant une moue dubitative, je finis par me relever en lui tendant la main.

" On s'habitue à l'obscurité, viens, on bouge. "

Une fois certain qu'elle est en mesure de me suivre, j'ajoute, presque trop légèrement :

" Je suis désolé Eyli. J'aimerai t'aider, j'aimerai que les choses aillent dans le sens que tu veux. Tu mérites mieux. "

_________________

I try to do my best
“La chance ou le bonheur se transforment en culpabilité, entraînant dans leur sillage tout ce qui est positif.”
©️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t466-helion-mael-keenan-il-y-a-dans-relation-l-idee-que-tout-est-relatif http://www.afterdawn-rp.com/t459-terminee-la-chance-devrait-rendre-humble-mael-keenan https://totem.tunetoo.com/
avatar
Messages : 82
Médaillons : 252
Crédits : inconnu
Avatar : Astrid Bergs-Frisbey
Pseudo : Flafla


Personnage
Occupation : Rebouteuse
Âge : 34 ans
Localisation : Helion
Helion • Civil



 Sujet: Re: Les conséquences de nos décisions [Maël]   Lun 14 Mai 2018 - 22:32

Je n’étais pas certaine de vouloir comprendre les paroles de Maël. Il ne mettait en avant que le plus grand mal qui rongeait notre famille : Nox. Enfant ballotée d’un niveau à l’autre, elle ne sera jamais pleinement heureuse avec moi uniquement ou avec Vaughn seulement. Ce dernier pouvait faire miroiter mille et une choses splendides du niveau 2 et peut-être partageait-il des passions avec elle – ou des secrets – mais il était rongé par un profond regret et était toujours et encore soumis à l’influence paternelle. En somme, il était un enfant qui n’avait pas su grandir et un enfant ne pouvait pas prendre soin d’un autre enfant. Et, je me refusais que ce soit Nox qui prenne la charge d’éduquer son père. Elle avait une vie, et elle se devait de la vivre.

Cependant qui étais-je pour critiquer ou sermonner Vaughn ? N’étais-je pas moi-même pleine de défauts, à en perdre de vue l’essentielle bien trop souvent ? Si les circonstances s’y prêtaient, j’aurais pu avoir une douce pensée pour cet homme. Lui, il savait où aller. Lui, il avait su me ramener sur les sentiers battus. Moi, je n’offrais qu’une courte rêverie, une illusion passagère.

- Elle admire tellement son père …
laissais-je échapper. On commence tous à l’admirer un peu.

Aucun être humain n’était parfait. Si Maël semblait être un homme parfaitement bon, je pense qu’il doit avoir ses propres défauts – importants -, détruisant une forme de mythes et d’attentes. Pourtant, toute destruction n’était pas mauvaise chose. Elle pouvait mener à de belles choses également, à de nouvelles découvertes, à de nouveaux horizons, à de nouvelles perspectives…

- Nox mérite mieux que nous
, conclus-je, suivant tant bien que mal que Maël dans ce dédale ténébreux. Et la seule chose que je veux est … son bien-être.

Ce qui me ramenait irrémédiablement à cette même question : devrais-je la laisser partir ? Elle grandissait et était une fille solide et lucide. Elle avait bien plus de chance de survivre aux changements, voire imposer ses propres désirs à autrui. La seule ombre à ce grand tableau était Lucian, cet homme qui pourrait l’empêcher de revenir, cet homme qui pourrait la détourner et n’en faire qu’une marionnette de plus, cet homme qui pourrait me l’arracher à vie. A cette simple pensée, mon cœur s’emballe et je suis prise d’une petite panique que je tente de calmer en inspirant et expirant profondément.

- Merci, tu m’as déjà trop aidé, alors que tu as sûrement bien des choses à faire…

Soudainement, Hélion se retrouvait éclairé par mille lumières artificielles. Je ne pus immédiatement apprécier le retour de ma vue car celle-ci avait un grand besoin d’ajustement à cette soudaine clarté. Lorsque mon iris adopta la forme requise pour accueillir comme il se devait la lumière, je vis qu’on n’était guère loin du quartier suivant.

- Je t’attends ce soir, indiquais-je à cet homme avant de m’éloigner doucement. Oh, j’avais une visite à faire mais soudainement, elle n’était guère importante. Je me devais de voir ma fille, avec qui chaque moment comptait plus que jamais. Car, elle allait partir. Si elle hésitait, c’était à moi de la pousser. C’était ce que toute mère devait accepter de faire, n’est-ce-pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t762-eyli-senam-une-mere-avant-tout#8461
Contenu sponsorisé



 Sujet: Re: Les conséquences de nos décisions [Maël]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les conséquences de nos décisions [Maël]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Dawn :: Helion :: Niveau 0 :: Résidences :: Sud-Ouest-
 
Sauter vers: