AccueilAccueil  TumblrTumblr  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Informations RP

Φ Nous sommes en 2481
Φ Chapitre I en cours
Φ Rejoignez Reiver !
Φ Privilégiez les rôles attendus
Informations HRP

Φ Retrouvez AD sur Bazzart et PRD
Φ Collectionnez les trophées
Φ Devenez parrain ou filleul !
Φ Prochaine MàJ le Le --/--
Personnages

40 joueurs
61 personnages
28 Hommes
33 Femmes
Helion 18 hab.
Reiver 16 hab.
Steros 14 hab.
Extérieur 11 hab.

Partagez | 
 

 (26/01/2481) It's a trap ♦ ft. Ayeen & Amdir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Invité



 Sujet: (26/01/2481) It's a trap ♦ ft. Ayeen & Amdir   Jeu 1 Mar 2018 - 15:23

It's a trapAyeen ; Amdir

« Tais-toi. »

Évidemment, la gamine n’avait encore rien dit, mais le mot d’ordre de Sirven était ‘mieux vaut prévenir que guérir’ et il n’étais pas d’humeur à supporter les jérémiades de la petite. Elle l’insupportait suffisamment au quotidien pour qu’il sache quand elle s’apprêtait à prononcer un mot. Aussi lui jeta-t-il un regard ennuyé tandis qu’il passait son arc sur son épaule, rangeant les flèches qu’il avait fabriqué la veille dans son carquois en peau avant d’éteindre grossièrement leur feu de camps pour repartir. La nuit avait été glaciale, et Sirven avait mal dormi. Deux bonnes raisons pour être plus acariâtre qu’à l’accoutumée. Il s’était réveillé frigorifié, malgré le feu qui les avait réchauffé toute la nuit. Aux premières lueurs de l’aube, quelques braises avaient subsisté. Il espérait simplement qu’Amdir ne commence pas à se plaindre parce qu’il était suffisamment gelé pour oublier ses bonnes manières.

Autour d’eux, la brume du petit matin commençait à envahir les chemins sinueux de la forêt, engloutissant dans son passage le décor verdoyant de la nature sauvage. Au dessus d’eux s’étendait la cime des arbres qui leur renvoyait quelques craquements familiers et des sifflements d’oiseaux. A quelques pas en contrebas coulait un ruisseau que Sirven suivait habituellement. Quand on s’arrêtait quelque part pour dormir, mieux valait avoir une source d’eau à proximité. Sa vie dans le désert lui avait apprit cette leçon qu’il n’était pas prêt d’oublier. Aussi vérifia-t-il le niveau d’eau de sa gourde, puis décréta qu’il était plus sage d’aller la remplir avant de mettre les voiles. D’un geste silencieux, il fit signe à Amdir de prendre ses affaires et de le suivre sans discuter. Qu’elle fasse ce qu’elle faisait de mieux : se taire, observer et apprendre. Cela lui faciliterait la tâche.

Sirven attrapa la peau qui lui avait servit de couverture de fortune et la jeta sur ses épaules en guise de manteau supplémentaire. Il avait si froid qu’il en aurait bien ajouté une de plus. Cependant, c’était tout ce qu’il avait, et se résignant à son sort, il empoigna les dernières affaires qui traînaient pour se mettre en route. Précautionneusement, il escalada le tronc d’arbre abattu qui leur avait servit de coupe-vent pour descendre la pente qui menait au ruisseau. Tâchant de ne pas tomber, Sirven jetait quelques coups d’oeil en arrière pour vérifier qu’Amdir n’était pas en difficulté, puis assuré de la capacité de sa protégée à le suivre aisément, il continua son parcours avec prudence.

Il plongea sa gourde dans l’eau, frissonnant au même instant face à la température glaciale dont elle faisait preuve. L’onde le fascina un instant, tourbillonnant entre deux pierres polies reposant au fond du ruisseau, puis son regard se détacha du spectacle pour revenir à ses objectifs. Il devait vérifier le piège qu’ils avaient installé la veille, faute d’avoir eu un repas à se mettre sous la dents le soir même. Lui avait l’habitude de ne pas manger pendant une journée ou deux, mais elle … Ah, c’était encore une enfant, elle était bien entendu plus fragile que lui. Il espérait simplement qu’ils n’avaient pas encore attrapé un vulgaire lapin ; quoi que pour fabriquer des gants il leur serait sans doute utile.

Il remonta le cours du ruisseau en silence, suivant le chemin pour les amener à la clairière où il avait installé leur traquenard. Il avait creusé un trou de loup tôt dans l’après-midi et l’en avait recouvert d’un fin tissu recouvert de feuilles et de brindilles. Si avec ça ils n’avaient pas attrapé au moins une grosse bête … Dans le pire des cas ils pourraient toujours aller chasser maintenant qu’il avait renouvelé son stock de flèches. Il faudrait qu’un jour ou l’autre il apprenne à Amdir comme faire ses propres armes, ça lui enlèverait au moins la tâche de devoir tout faire à sa place.

Tandis qu’il reprenait son souffle, le nez irrité par l’air glacé, Sirven jeta un coup d’œil à sa droite où il aperçu le tronc d’un arbre sur lequel il avait gravé une balise pour s’y retrouver. Il tourna aussitôt, se faisant dès lors plus discret afin d’approcher la clairière où reposait leur piège. De loin, tout semblait calme, mais Sirven remarqua aussitôt que le tissu camouflant le trou n’était plus là. Pour sûr, ils avaient capturé quelque chose. La satisfaction du travail bien fait remonta un peu l’humeur de Sirven tandis qu’il se redressait, arc en main, pour approcher son œuvre.

Or que ne fut pas sa déception lorsqu’il vit que non seulement ils n’avaient pas de repas pour la matinée, mais qu’en plus une jeune femme reposait dans leur piège. Elle était plus jeune que lui, il le remarqua au premier coup d’œil, mais certainement plus vieille qu’Amdir. Il se retourna vers cette dernière, les sourcils froncés, l’interrogeant du regard sur ce qu’ils devaient faire de leur victime involontaire.

©  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Occupation : Chasseuse
Âge : 15 ans
Localisation : Helion

Messages : 53
Médaillons : 525

Crédits : Mö et Eiven
Avatar : Sadie Sink
Présence : 5/7

Pseudo : Ready
Multi-comptes : No one



Out • Rôdeur



 Sujet: Re: (26/01/2481) It's a trap ♦ ft. Ayeen & Amdir   Jeu 1 Mar 2018 - 17:36

Il faisait froid, mais j’avais décidé que cela ne me dérangé pas plus que cela. Résultat ? j’avais plutôt bien dormis. Du moins sûrement mieux que Sirven qui ressemblait à un ours mal léché qui aurait passé sa nuit à se rouler dans tous les sens pour se réchauffer. Je souris et m’apprêtais à ouvrir la bouche pour lui dire, de bon matin ça fait toujours plaisir , mais il m’ordonna de me taire. Oui chef, bien chef, un café chef ? Je secouais la tête, mais obéis : je ne dis rien, le regardant simplement éteindre le feu pendant que je nouais mes armes autour de ma taille, poignard à droite, carquois à gauche. Je n’aimais pas le porter dans le dos. Je nouais mes cheveux en arrière pour qu’ils ne me gênent pas, c’était bien quelque chose que je n’aimais pas : avoir les cheveux dans la figure.

Mes gestes étaient mécaniques et mon regard sondait déjà les alentours pour tenter de percer au travers des rubans de brume qui couvraient le sol et qui serpentaient entre les arbres. Il y avait toujours quelque chose à craindre dans les forêts. Je jetais mes affaires sur mon dos avant de regarder Sirven. Il était gelé. Je me mordis les lèvres pour ne pas sourire et le suivis toujours aussi silencieuse : je ne craignais pas le froid, même je le préférais à la chaleur. Néanmoins, je fis bouger mes doigts pour qu’ils ne s’engourdissent pas. J’attendis que Sirven sorte en premier pour le suivre. Je ne posais pas de question sur sa vie passée, je ne posais pas de question tout court, mais j’avais l’impression d’être un peu plus agile que lui.

Je me faufilais derrière lui au milieu des arbres avec prudence, mes sens aux aguets, nous allions vers la rivière, c’était facile à deviner : c’était presque un rituel le matin d’aller remplir nos gourdes avant de partir : au moins nous ne manquions jamais d’eau. Je remplis ma gourde en même temps que lui, mon regard balayait encore et encore les zones. C’était ce que je n’aimais pas chez moi : j’étais incapable de me concentrer plus de cinq secondes sur quelque chose, c’était assez fatiguant et pour moi et pour mon protecteur. Je rangeais ma gourde et pris ma démarche de traque dès que je vis la balise sur l’arbre, je sortis par précaution une flèche et me fis d’avantage attentive.

J’espérais que notre piège ait fonctionné, je pouvais sauter une journée de repas, mais je détestais ça, surtout que cela me rendait particulièrement faible après. J’aurais adoré une grosse bestiole … Quoi que , même un lapin serait déjà bien. Il faudrait penser à faire des réserves quand même … Ça serait pas trop mal. Je souris en voyant que visiblement notre piège avait fonctionné et même Sirven était ravi. Il y avait de quoi ! Je le suivis avec impatience, je voulais voir ce qu’on avait attrapé ! À la bouffe ! À la bou…

Non. Je dis non. C’est … Non ! Mais c’était qui cette greluche qui était tombé comme un pauvre lapin estropié dans notre piège ! Merde quoi ! J’allais la tuer bordel ! J’étais pas cannibale, de toute manière elle était trop maigre, j’allais pas la bouffer ! Mais cette ****** d’******* avait gâche un piège qui aurait pus nous apporter gros. Je croisais le regard de Sirven. Pourquoi faut toujours que tu me fasse choisir toi ?! J’émis un soupire agacé, non j’allais pas bouffer de l’humain ça c’était sûr. Puis … à deux sur sa carcasse on allait pas faire un festin. Mais si elle était morte on pourrait trouver quelque chose d’intéressant. Je brandis ma flèche pour aller vérifier du bout si elle était vivante, poignard en main. Fuck. Elle l’était. Tu aurais pas pus au moins nous rendre service et mourir sur le coup ?! Nan ! Je me tournais vers Sirven, rien à foutre si elle nous écoutait :

« C’est con, on est pas cannibales. Et je suis pas sûre que si on l’était on aurait beaucoup à grailler l’dessus. Et elle est même pas morte on peut rien récupérer. »

Je claquais de la langue contrariée en fixant la fille toujours au fond du trou. C’était le cas de le dire. Ouais, j’avais fais mieux au niveau humour … Je ne me penchais pas trop, restant prudente pour toiser la fille hésitant vraiment à pas la planter pour nous avoir donné un faux espoir. Tsss … Bon, autant faire les présentations.

« Si on te sort de notre piège, tu nous file quoi en échange ? »

Ah bah c’était donnant-donnant ! Au pire on la tuait maintenant, mais bon. Pas sûr que Sirven soit d’accord, quoi que le connaissant … On pourrait. Même si je n’aimais pas tuer, elle avait gaché notre piège !

_________________
Amdir Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t987-outsider-amdir-minuial-l-important-est-la-caresse-du-vent-sur-mon-visage http://www.afterdawn-rp.com/t985-amdir-minuial-la-protege-du-grincheux-de-premiere-classe En ligne
avatar

Personnage
Occupation : Vagabonde
Âge : 19 ans
Localisation : Extérieur



Messages : 91
Médaillons : 956

Crédits : Ice & Fire
Avatar : Courtney Eaton
Présence : Régulière

Pseudo : Vanka
Multi-comptes : Eiven, Vaughn, Zorhan, Wolfrem




Out • Rôdeur



 Sujet: Re: (26/01/2481) It's a trap ♦ ft. Ayeen & Amdir   Ven 2 Mar 2018 - 1:23




It's a trap
I hear the sound, echoes beneath. Angels and skylines meet. And I'm straining to reach the light on the surface, light on the other side. I feel the pages turning, I see the candle burning down before my wild eyes. I feel you holding me, tighter I cannot see when will we finally breathe. I feel the pages turning, I see the candle burning down before my wild eyes. I feel you holding me tighter I cannot see when will we finally breathe.

La faim était d'une banalité sans plus aucune importance depuis des lustres. J'étais déjà tombée de fatigue, à bout de forces. J'avais déjà vu la lumière au bout du tunnel. Sentis le froid m'étreindre en plein soleil. Cela ne me faisait plus peur. Pas plus que de devoir me battre pour défendre ma vie. J'étais poussée par un instinct de survie fort, si fort que j'en perdais l'essence de la motivation... Retrouver Alexander était la seule chose qui m'importait. Une ambition si utopiste, irréaliste, que c'en était absurde. J'avais toujours cette radio sur moi. Même si certains grésillements se faisaient parfois entendre, je n'avais pas l'impression qu'elle fonctionnait toujours... Chaque nuit je tapotais sur le bouton d'entrée les mots qui correspondaient à cette comptine qu'il me chantonnait. Un langage qu'il m'avait appris et que jamais je n'avais oublié. Ma seule façon de communiquer, celle qui ne fonctionnait cependant qu'avec lui... Alexander m'avait tant apporté que j'avais l'impression de ne plus être entière depuis que l'on nous avait séparés. Qu'il manquait quelque chose à ma vie.

Enfin ma vie... errer, vagabonder, chasser des charognards en espérant qu'il restait de quoi grignoter sur les carcasses de leurs proies. Manquer d'être malade, ne pas céder à boire l'eau croupie et attendre de trouver une source d'eau douce potable. J'avais l'impression de n'être qu'un animal qui survivait parce que son instinct le lui demandait. J'étais revenue au point de départ. Celui où j'étais encore trop jeune pour comprendre que j'avais été abandonnée. Que la mort m'attendait. Ce jour où je marchais sans me poser de questions sur la direction et sur le pourquoi de celle-ci. Aujourd'hui, j'avais une direction : celle du dôme. Errer dans ses alentours en espérant y retrouver Alexander. Si tant est qu'il soit encore en vie... j'avais ce besoin de croire qu'il l'était. La dernière image que j'avais de lui était ce visage ensanglanté, déformé par les assauts répétés. Mis à mal, laissé pour mort...

Je m'avançais dans la forêt, baluchon en bandoulière avec ce qui me servait de gourde. Mes pas étaient lents, de courtes foulées. Traits tirés, harassée par ce long périple qui n'en finissait pas. J'atteignis l'orée d'une clairière à laquelle je m'accordais un détour. Longeant la lisière sans me mettre à découvert. J'épiais les environs avec une attention relative. Loin de l'attention qui m'avait permis de rester en vie... Mais la végétation semblait m'apaiser, m'alléger de cette pression constante que le vide m'inspirait. Les gazouillis d'oiseaux et bruissements de la faune me rassuraient. Étrangement... Je craignais seulement que certains pas soient trop imposants pour être des animaux et qu'il ne vienne à s'agir d'hommes. Là, ce serait une toute autre histoire... M'approchant pas à pas vers la clairière, je ne prêtai pas assez attention au sol que je foulais. Bien plus occupée à observer les environs que d'assurer de mes pas. L'évitable arriva : un parterre irrégulier se mit à fondre sous mon poids ! Un élan de survie me fit agripper le rebord du précipice dans lequel je tombais mais la terre s'effrita pour me faire tomber au fond du piège.

Un sentiment de panique m'éprit, m'étreignant le cœur qui palpitait alors de se retrouver dans une telle situation de danger. Je voulus sauter pour tenter d'attraper à nouveau le rebord mais une nouvelle fois un bout de terre vint accompagner ma chute. Cette fois-ci, je sentis une douleur électrisante me traverser le pied : je m'étais sans doute foulé la cheville... ça m'importait peu, ce que je voulais c'était m'extirper de ce trou ! Mais c'était sans compter les chasseurs... Deux visages apparurent. Un homme et une fille. Je peinais à discerner leurs traits qui, cependant, se précisèrent à mesure qu'ils s'exposaient à mon regard. Menacée de flèches, je m'immobilisai, l'air inquiet du sort qui m'attendait. L'homme ne dit rien, ce fut la jeune fille qui prit la parole en s'adressant à lui. J'appris qu'ils n'étaient pas des cannibales ce qui, en soi, était plus qu'une bonne nouvelle. Toutefois pas assez pour me rassurer... Elle me toisait de ses yeux clairs et demanda ce que je pouvais marchander contre ma vie. Je fronçai les sourcils, ne sachant ce qu'ils recherchaient. De la nourriture, certainement. J'ouvris mon sac pour en sortir quelques fruits... Il y en avait qui s'étaient écrasés, ce qui provoqua mon dépit. En prenant trois entre mes mains, je les tendis vers la jeune fille pour lui montrer que je pouvais leur donner les résultats de ma dernière cueillette. J'ignorais que ce puisse être suffisant, mais je n'avais pas grand chose à offrir.

inspired by bat'phanie propulsed by vanka

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t982-ayeen-amarth-terminee
avatar

Invité



 Sujet: Re: (26/01/2481) It's a trap ♦ ft. Ayeen & Amdir   Lun 19 Mar 2018 - 14:41

It's a trapAyeen ; Amdir

Amdir se chargea aussitôt d'aller vérifier l'état de leur prise de la journée. Armée d'une flèche et de son poignard de fortune, elle s'avança vers le bord pour inspecter leur œuvre. Sirven la regarda faire, muré dans un silence qui lui était propre, et suivit le petit manège de sa protégé en plissant les yeux. Un vent frais vint faire frémir les arbres entourant le bosquet, et la main glacé de la brise effleura sa peau. Il frémit aussitôt, se renfrognant dans ses vêtements en espérant y trouver la chaleur qui lui manquait tant. Amdir, quant à elle, se retourna vers lui, une mine dépitée gravée sur son visage pour montrer tout son mécontentement. Il comprit que la femme dans le fossé n'était pas morte. Un soupir lui échappa aussitôt, auquel Amdir répondit par sa hargne habituelle.

- C’est con, on est pas cannibales. Et je suis pas sûre que si on l’était on aurait beaucoup à grailler l’dessus. Et elle est même pas morte on peut rien récupérer.

Il haussa les épaules, de savoir quoi répondre de plus constructif. Aussi s'avança-t-il à son tour au bord du trou qu'ils avaient eux-même creusé la veille, admirant avec tristesse le gâchis de leur travail acharné. La jeune femme les regardait d'un air confus, auquel il répondit simplement par un regard lourd de reproches. Il n'avait pas que ça à faire, de poser des pièges et gâcher des flèches pour chasser un ou deux lapins. Si encore il ne faisait pas si froid ... Enfin, ce qui était fait restait fait, et ils n'allaient pas remonter le temps pour empêcher celle-là de tomber bêtement dans leur piège.

- Si on te sort de notre piège, tu nous file quoi en échange ?

La voix agacée d'Amdir résonna dans le bosquet, effrayant au passage un groupe d'oiseau qui s'envola vers des lieux plus calmes. La gamine résonnait de manière tactique, c'était un bon début. Il approuva silencieusement cette ingéniosité soudaine en hochant gravement la tête, toujours silencieux. Elle se débrouillait très bien seule, en voilà la preuve formelle, alors pourquoi continuait-elle à le coller sans cesse ? Il fut soudainement prit par l'envie de les planter toutes les deux ici et de s'en aller fissa. L'idée s'évanouit cependant aussitôt dans son esprit quand leur victime leur tendit trois malheureux fruits qui le laissèrent perplexe.

- Attends ... C'est tout ? Grogna-t-il finalement en brisant le silence.

Ce n'étaient pas avec ça qu'ils allaient tenir ... N'avait-elle rien de plus intéressant ? Des armes, des outils, quelque chose qui leur serait d'une plus grande utilité ? Tandis qu'il ruminait à nouveau, Sirven se retourna pour faire les cent pas autour du piège, prit dans ses réflexions tandis qu'il attendait une réponse de la part de la fille coincée en bas.  

- Tu crois que tu peux survivre avec ça en attendant de chasser quelque chose de plus gros ?

Il s'adressait à Amdir faute de savoir quoi prendre comme décision. La journée était définitivement mal engagée, en plus d'avoir mal dormi. Si encore il n'avait pas à s'inquiéter de la santé de la gamine ... Mais voilà qu'il devait penser à quelqu'un d'autre que lui, et ce depuis maintenant un an. Il ne s'habituait toujours pas.

- Bon, et toi là !

Il se pencha à nouveau face à leur piège, fixant amèrement la jeune femme qui n'avait toujours pas prononcé un mot.

- Tu comptes répondre quand ?

La mauvaise humeur et la faim se faisaient ressentir dans son humeur massacrante. Au diable la politesse, mais encore aurait-il fallut qu'il l'ait acquis un jour. Il foudroya la brune du regard, les bras croisés, sa patience mise à rude épreuve par les évènements récents.


©  YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage
Occupation : Chasseuse
Âge : 15 ans
Localisation : Helion

Messages : 53
Médaillons : 525

Crédits : Mö et Eiven
Avatar : Sadie Sink
Présence : 5/7

Pseudo : Ready
Multi-comptes : No one



Out • Rôdeur



 Sujet: Re: (26/01/2481) It's a trap ♦ ft. Ayeen & Amdir   Lun 19 Mar 2018 - 22:52

… C’était quoi cette compote qu’elle voulait nous confier l’autre ? C’était vraiment tout ce qu’elle pouvait nous filer ? Merde ! Entre elle et l’autre vous parliez d’une équipe de bras cassés … Entre elle qui savait pas voir où il fallait mettre ses pieds, j’allais finir par lui coller les miens dans la tronche, et l’autre qui l’ouvrait que pour grogner. Mais quoi que sur ce coup là il avait un millier de fois raisons, et je me demandais pourquoi il la tuait pas tout de suite maintenant. Amdir ? C’est parce qu’il est beaucoup plus gentil que toi sans doute ? Ouais bon … ma conscience ferme ta gueule merci ! Je pris quand même les fruits pour les examiner d’un œil critique. Mangeable malgré tout. C’était déjà ça. Je fis une grimace à Sirven en observant les fruits.

« Je peux survivre. Si elle reste silencieuse, peut-être que d’autres bestioles vont se pointer. Quoi que vu la tronche de certaines pas sûr que ça soit une bonne idée. »

Je retiens un rire en le voyant s’énerver sur la fille au fond du trou. Cette vanne de merde va me faire la journée je crois, pas sûre qu’elle fasse rire Sirven, mais faut que je teste. Y a que ça à faire de toute manière. Puis qu’il gueule pas, ça va faire fuir la bouffe à patte, et attirer des trucs qui, eux, veulent faire de nous leur dîner. Fin’ leur repas. Je me grattai la nuque pensive en fixant les deux adultes, sérieux un fait, pourquoi je dis les deux adultes ? On est tous adulte avec ce merdier ! T’es adulte dès que tu né en fait. Je soupirai à nouveau, allez ! On va intervenir sinon les deux gamins vont s’entre-tuer,et ça me ferait chier.

« Sirven, laisse, elle est au fond du trous, normal qu’elle ait pas envie de balancer son nom, j’ai bien mis … quoi ? Cinq jours à te dire le mien. Puis t’es impressionnant, tu dois lui faire peur. On va t’attendre là, et puis au besoin … »

Je haussai les épaules. Tuer quelqu’un n’était pas bien difficile, puis peut-être qu’elle nous cachait vraiment de la bouffe ou quelque chose de plus utile que ce qu’elle nous avait montré. L’envol des oiseaux de tout à l’heure était bon signe, il y avait de la viande pas loin, et j’espérais que Sirven pourrait tuer deux ou trois piafs, c’était pas grand-chose, mais ça serait déjà ça dans nos estomac. Je sortis une flèche de mon carquois pour la poser sur le bois de mon arc et l’encocher. Au besoin j’étais prête à me défendre, ou descendre l’autre dont on ignorait son nom. Je lui glissai un regard qui signifiait « Ferme ta gueule ma chérie et va pas me contrarier Sirven » parce que c’est pas toi qui le supporte tout les jours. Quoi que il était déjà contrarié en fait, ça n’allait pas changer grand-chose. Mais t’avais peut-être pas envie qu’il te tue. Quoi que Sirven ne tuait pas gratuitement. Sauf moi, et du regard encore. C’était déjà beaucoup trop entre nous ! J’avais glissé les fruits dans mon sac, pour l’instant je préférais attendre avant de les croquer. Histoire de partager avec tous .

_________________
Amdir Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t987-outsider-amdir-minuial-l-important-est-la-caresse-du-vent-sur-mon-visage http://www.afterdawn-rp.com/t985-amdir-minuial-la-protege-du-grincheux-de-premiere-classe En ligne
avatar

Personnage
Occupation : Vagabonde
Âge : 19 ans
Localisation : Extérieur



Messages : 91
Médaillons : 956

Crédits : Ice & Fire
Avatar : Courtney Eaton
Présence : Régulière

Pseudo : Vanka
Multi-comptes : Eiven, Vaughn, Zorhan, Wolfrem




Out • Rôdeur



 Sujet: Re: (26/01/2481) It's a trap ♦ ft. Ayeen & Amdir   Mer 4 Avr 2018 - 22:38




It's a trap
I hear the sound, echoes beneath. Angels and skylines meet. And I'm straining to reach the light on the surface, light on the other side. I feel the pages turning, I see the candle burning down before my wild eyes. I feel you holding me, tighter I cannot see when will we finally breathe. I feel the pages turning, I see the candle burning down before my wild eyes. I feel you holding me tighter I cannot see when will we finally breathe.

Bien évidemment, ça ne leur suffisait pas... Je baissai légèrement mes mains, regardant avec dépit et tristesse ce qui s'y trouvait. Ça ne leur plaisait pas... La fille vint toutefois les attraper pour les examiner, n'allant pas se privé de ce maigre butin. Sursautant lorsque l'homme se pencha à nouveau vers moi, je le regardai avec peur, fustigée par son regard foudroyant de noirceur. Il voulait que je réponde de vive voix. Cette paroles si facile et naturelle que l'être humain avait... Précieux don qu'il m'arrivait d'envier. Mes yeux s'abaissèrent et mes épaules se haussèrent. La fille sembla compatir à ma position, comprenant l'intimidation que suggérait son comparse. Sa proposition était qu'il vienne à s'éloigner et qu'elle se charge de mon cas. Sur l'instant, je reculai contre la paroi du trou pourtant étroit. Au vu de la flèche encochée, peut-être aurais-je préféré l'antipathique aux airs carnassiers... Les yeux suppliants, je ne lâchais pas la pointe de la flèche du regard.

La situation avait beau être désastreuse, je n'étais pas encore résignée à me recroquevillée dans un coin et attendre mon heure arriver. Me vint l'idée de mimer à la jeune fille mon incapacité à lui répondre. Je pointai de l'index mes lèvres puis, du même doigt, fis un non tout en secouant la tête de gauche à droite pour appuyer la négation. Ignorant si elle allait comprendre, je sentais l'inquiétude se transformer en réelle peur... Une proie, c'est tout ce que je devais représenter à leurs yeux... Peut-être que leur patience était déjà écoulée. Nerveusement, mes lèvres tremblotaient et mes yeux devenaient humides.

Si seulement il y avait un moyen universel pour les gens comme moi permettant que l'on soit compris... Je n'avais rencontré que peu de personnes, aucune muette, mais j'osais espérer ne pas être la seule erreur de la nature. Une injustice que j'avais longtemps cessé de reprocher à l'Évolution. Un mal que j'avais pris comme une caractéristique banale qui pourrait toucher d'autres êtres humains. J'osais à croire que ce n'était pas un signe d'infériorité. Et si toutes ces années m'avaient laissées en vie, sans doute était-ce une preuve suffisante pour considérer que je ne valais pas moins qu'une autre personne. En tout cas, c'étaient là des pensées dont j'usais pour me rassurer. N'ayant plus Alexander pour m'aider à croire en moi...

inspired by bat'phanie propulsed by vanka

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t982-ayeen-amarth-terminee
avatar

Personnage
Occupation : Chasseuse
Âge : 15 ans
Localisation : Helion

Messages : 53
Médaillons : 525

Crédits : Mö et Eiven
Avatar : Sadie Sink
Présence : 5/7

Pseudo : Ready
Multi-comptes : No one



Out • Rôdeur



 Sujet: Re: (26/01/2481) It's a trap ♦ ft. Ayeen & Amdir   Lun 21 Mai 2018 - 20:33

Je regarde Sirven partir en grognant et en jurant sur les deux premiers mètres puis plus rien. Il s’est enfin décidé à passer en « mode Chasse ». Sirven est pas un mauvais bougre quand on le connaît, aussi poli et aimable qu’un ours mal léché, mais il a un bon fond. Quoi ? Je peux l’affirmer quand même ! Je le connais un peu le loustique. J’espère juste qu’il ne va pas mettre deux heures à nous trouver de quoi manger, j’ai faim moi. Je pourrais bien sûr croquer dans les fruits, mais je préfère les glisser dans mon sac : il n’y a pas que moi qui ai faim. Clairement pas. Et vraiment dans la pire des situation : je tue celle au fond du trou, cette blague de merde, je récupère son matos, et moi … Moi … je sais pas trop.

Si je dois survivre seule, je laisserais le vent me guider, mes pas suivraient ses bourrasques, et mes flèches viendraient le tutoyer. Je pourrais m’allonger au cœur des branches pour regarder le ciel et rêver de toucher les étoiles du bout des doigts. Je ne laisserais personne m’imposer ses règles. Les seules règles que je suis, sont celle que me dicte mon cœur à chacun de ses battements, les règles qui coulent dans mon sang.

Je regarde de nouveau la fille qui me fait une tête de chaton demandant sa mère. J’essaye de comprendre ce qu’elle veut me dire. Ses lèvres et « non » … Euh … On lui a tranché les cordes vocales et elle peut plus parler ? Elle a plus de langue ? Je penche la tête sur le côté autant demander confirmation.

« Tu peux pas, ou plus, parler ? C’est ça ? »

Même si on n’aime pas parler, dans cette situation il vaut mieux l’ouvrir pour rassurer la personne en face. J’entends un drôle de bruit, mais après une observation attentive autour de nous, oui parce que je compte Chaton dans le nous, ce n’est absolument rien d’important ou de grave. Je regarde de nouveau Chaton.

« Bon, je suppose que t’as un nom, mais essaye pas de me l’écrire, je sais pas lire. J’vais t’appeler Chaton. »

Et c’est pas discutable. De toute manière : elle peut pas parler ! Alors bon … Pourquoi quand j’ai l’opportunité de voir d’autres gens que Sirven : ils sont pas causant. J’en ai marre de moi. Et en plus rester planter comme un arbre m’aide pas à avoir chaud. Je me les pèle. Je regarde de nouveau Chaton, j’imagine qu’elle peut vaguement faire la conversation ?

« Tu viens de loin ? »

Je la ferais pas sortir du trou sans que Sirven ne revienne. Je ne suis pas folle. C’est ce monde qui est fou.

_________________
Amdir Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t987-outsider-amdir-minuial-l-important-est-la-caresse-du-vent-sur-mon-visage http://www.afterdawn-rp.com/t985-amdir-minuial-la-protege-du-grincheux-de-premiere-classe En ligne
avatar

Personnage
Occupation : Vagabonde
Âge : 19 ans
Localisation : Extérieur



Messages : 91
Médaillons : 956

Crédits : Ice & Fire
Avatar : Courtney Eaton
Présence : Régulière

Pseudo : Vanka
Multi-comptes : Eiven, Vaughn, Zorhan, Wolfrem




Out • Rôdeur



 Sujet: Re: (26/01/2481) It's a trap ♦ ft. Ayeen & Amdir   Mer 23 Mai 2018 - 2:41




It's a trap
I hear the sound, echoes beneath. Angels and skylines meet. And I'm straining to reach the light on the surface, light on the other side. I feel the pages turning, I see the candle burning down before my wild eyes. I feel you holding me, tighter I cannot see when will we finally breathe. I feel the pages turning, I see the candle burning down before my wild eyes. I feel you holding me tighter I cannot see when will we finally breathe.

Si j'avais toujours vécu avec ce handicap de ne pas pouvoir parler, expliquer cette infirmité et interagir avec autrui restait d'une complexité désarmante. Entre ceux qui s'énervaient à ne pas comprendre et ceux qui voyaient là l'opportunité d'en tirer profit, j'étais plutôt desservie... Mieux valait pour moi de ne rencontrer personne.

Mais cette fois, j'étais coincée. Sans aucun échappatoire. Si d'ordinaire je parvenais à me dérober aux autres, là j'étais prise au piège. J'acquiesçai pour confirmer ce que la jeune fille avait compris : mon incapacité à parler. Comme une annonce à l'établissement d'un lien et non une promesse de mort imminente, elle mentionna le fait que j'ai un nom. Un nom... Je ne connaissais que celui qu'Alexander me donnait : Hope. On pouvait dire que c'était là un prénom qui parvenait à me réussir malgré toutes les péripéties qui avaient rythmé ma vie depuis notre séparation... Mais pour cette fille, je serai "chaton". Chaton... Je cillai mais acquiesçai une nouvelle fois, ne jugeant pas être en position d'exiger un autre nom que celui-ci. Il faut dire qu'il y avait pire comme nom. Alors que son ami était loin de nous, elle entamait la conversation, me demandant si je venais de loin. Une nouvelle fois, j'opinai du chef, pointant approximativement le sud-ouest. Un long périple de plusieurs semaines, mois, années. Rôder, tourner, revenir, m'éloigner. Tenter de trouver ce dôme dont certaines rumeurs parlaient. De croiser au détour de falaises le visage de la seule personne qui comptait pour moi... Alexander. De gestes abstraits, à la pointer du doigt et tenter de lui faire comprendre l'inconfort de ma posture, je lui intimai l'idée de me faire sortir de ce trou. Si je ne voulais pas leur causer le moindre tord, je me doutais qu'ils n'allaient pas me faire sortir si aisément malheureusement...

inspired by bat'phanie propulsed by vanka

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t982-ayeen-amarth-terminee
avatar

Personnage
Occupation : Chasseuse
Âge : 15 ans
Localisation : Helion

Messages : 53
Médaillons : 525

Crédits : Mö et Eiven
Avatar : Sadie Sink
Présence : 5/7

Pseudo : Ready
Multi-comptes : No one



Out • Rôdeur



 Sujet: Re: (26/01/2481) It's a trap ♦ ft. Ayeen & Amdir   Mer 23 Mai 2018 - 8:00

C’est long d’attendre Sirven. Mais visiblement j’ai eu bon : Chaton ne peut pas parler. Fait chier ! Forcément quand je tombe sur quelqu’un d’autre que Sirven et qui visiblement vient de loin, elle cause pas … Nan mais franchement, Dieu ou je ne sais quelle connerie qui est censé avoir créer la Terre : Tu fais bien chier ! Je crois comprendre qu’elle veut aussi sortir du trous. Même si je voulais la faire sortir de là, je pourrais pas : elle est trop lourde et j’ai pas assez de force. Je secoue la tête, vaguement désolé pour elle.

« Désolé, va falloir attendre le retour de Sirven, j’ai pas assez de force pour te faire sortir de là. »

Ou pas la motivation nécessaire. C’est plutôt le second cas, mais ça elle ne le sait pas. Et puisqu’elle est là … Autant un peut en profiter pour lui raconter ma vie. De toute manière j’ai rien d’autre à faire, et elle non plus. Même si je parle, je reste attentive à ce qu’il se passe autour de moi. Je lui raconte que j’ai perdu mes parents y a plus de trois ans, je crois, maintenant, que c’est Sirven qui m’a aidé à me sortir d’une embuscade qui aurait put très mal finir pour mon cul, que je vis ici depuis toujours, et que quand on connaît bien cette forêt c’est un vrai paradis sur terre. Du moins pour moi c’est un paradis. Je lui demande si elle veut rejoindre le dôme. Après avoir déchiffré sa réponse je lui dis que moi j’en ai pas envie, je veux pas être enfermée, je suis très bien dehors à me débrouiller pour survivre, je ne veux pas me plier à la loi des autres, et de toute manière, je rajoute que je ne serais jamais accepter : j’ai un trop mauvais caractère. Je préfère la faire rire que pleurer, alors j’émaille mon récits de blagues, d’anecdotes plus stupides les unes que les autres. C’est juste histoire de passer le temps.

Un craquement me fait suspendre ma phrase. Je ne parle pas fort, juste ce qu’il faut pour qu’elle m’entende, qu’elle écoute ou pas, je m’en fous. Je tire la corde de mon arc et observe avec attention autour de moi avant de remarquer Sirven, aussi discret qu’un ours entre nous. Qui se dirige vers nous. Il a quelque chose ! Deux beaux oiseaux ! Ah non : il en a trois j’en vois un à sa ceinture. Il fait la gueule, mais je sais qu’il est content. Je lui indique Chaton

« On la sort de là ? »

Il grogne, c’est qu’il est d’accord, et bientôt Chaton est en dehors du trous et Sirven m’ordonne plus ou moins gentiment d’aller chercher du bois : il s’occupe des oiseaux. J’obéis en lui lançant par dessus mon épaule que miss Chaton est muette. Il grogne. C’est qu’il a compris. À voir s’il fera des efforts avec Chaton, peut-être qu’elle aura plus de chance : je crois que Sirven sait lire et écrire. Elle pourra lui écrire son vrai nom.

_________________
Amdir Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t987-outsider-amdir-minuial-l-important-est-la-caresse-du-vent-sur-mon-visage http://www.afterdawn-rp.com/t985-amdir-minuial-la-protege-du-grincheux-de-premiere-classe En ligne
avatar

Personnage
Occupation : Vagabonde
Âge : 19 ans
Localisation : Extérieur



Messages : 91
Médaillons : 956

Crédits : Ice & Fire
Avatar : Courtney Eaton
Présence : Régulière

Pseudo : Vanka
Multi-comptes : Eiven, Vaughn, Zorhan, Wolfrem




Out • Rôdeur



 Sujet: Re: (26/01/2481) It's a trap ♦ ft. Ayeen & Amdir   Jeu 24 Mai 2018 - 13:09




It's a trap
I hear the sound, echoes beneath. Angels and skylines meet. And I'm straining to reach the light on the surface, light on the other side. I feel the pages turning, I see the candle burning down before my wild eyes. I feel you holding me, tighter I cannot see when will we finally breathe. I feel the pages turning, I see the candle burning down before my wild eyes. I feel you holding me tighter I cannot see when will we finally breathe.

La méfiance restait de mise, bien que je puisse comprendre que ce soit réciproque. Après tout, ils n'avaient pas pu vérifier si j'étais réellement sans armes ou non... La jeune fille comprit ma demande d'être sortie de ce guêpier, mais elle m'annonça ne pas avoir assez de forces pour m'en extirper elle seule. Je n'étais pas bien lourde, à peine la peau sur les os, mais elle n'avait pas l'air bien robuste non plus. Même si de son côté, ce devait plus être mis sur le compte de son jeune âge.

Dans l'attente de son comparse, la jeune fille se mit à faire la conversation toute seule. À me raconter quelques épisodes de sa vie. Si au début j'étais perplexe à l'idée qu'elle vienne à penser que j'ai quoi que ce soit à faire de ce qui avait pu lui arriver depuis ces dix dernières années, je m'adossai à l'une des parois et en vins à l'écouter comme j'écouterai Alexander me raconter une histoire. Certains détails me firent ciller, d'autre réfléchir. De futiles pensées qui au moins avaient le mérite d'occuper le temps, à défaut de réchauffer et nourrir. Sirven était son Alexander, malgré leurs différences flagrantes, ils devaient compter l'un pour l'autre... Je secouai la tête négativement lorsqu'elle me demandait si je comptais rejoindre le dôme. Pas sans Alexander... et encore...

Me surprenant à trouver cette conversation assez unilatérale intéressante, je me redressai comme un i lorsqu'elle s'arrêta de parler pour bander son arc. Par la requête que la jeune fille lui intime, je comprends qu'il s'agit de son compagnon. Enfin ils parviennent à me sortir de là sans trop d'efforts. Lui avait ramené trois oiseaux pour manger. Je les regardai avec un air attristé : je n'aimais pas la chasse, mais il fallait bien manger... Il lui ordonna de ramasser du bois. je me contentai de rester immobile, l'observant s'occuper des oiseaux. Sirven avait l'air de ne pas prêter attention à ma présence, ce qui ne devait pas être pour le pire... quelque peu éreintée, je vins m'asseoir à côté de lui, recroquevillée sur moi-même. Alors que quelques minutes s'écoulèrent, le chasseur soupira en expirant un grognement qui avait l'air de faire partie intégrante de son dialecte. D'un ton sec et presque contraint par lui-même, il me tendit un bout de bois et me demanda de tracer mon nom. Je ne savais ni lire ni écrire, mais nous usions parfois de symboles avec Alexander. Un moyen de ne pas avoir à user de notre code. De ces symboles, j'en faisais des pendentifs, des marques décoratives. Je lui dessinai le symbole du nom que m'avait donné Alexander : Hope.

Sans surprise, ça ne lui disait rien, il affichait même un air dépité et retourna à ses affaires sans ne plus me prêter attention. Communiquer n'était dans les cordes ni de l'un, ni de l'autre. Observant les environs, je surveillais les bruits de la forêt mais guettais surtout le retour de la jeune fille. Elle m'était agréable...

inspired by bat'phanie propulsed by vanka

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t982-ayeen-amarth-terminee
avatar

Personnage
Occupation : Chasseuse
Âge : 15 ans
Localisation : Helion

Messages : 53
Médaillons : 525

Crédits : Mö et Eiven
Avatar : Sadie Sink
Présence : 5/7

Pseudo : Ready
Multi-comptes : No one



Out • Rôdeur



 Sujet: Re: (26/01/2481) It's a trap ♦ ft. Ayeen & Amdir   Jeu 24 Mai 2018 - 23:31

Dans une forêt … trouver du bois sec peut s’avérer une tâche complexe, mais je finis par en trouver assez pour faire un feu et même une espèce de broche pour les oiseaux. Même si on ne va pas s’étouffer avec ce qu’il y a c’est mieux que rien. De toute façon je n’ai pas trop le choix, je n’aime pas spécialement le goût de fumé, alors c’est hors de question de prendre des branches trop vertes. Je les coince sous mon bras en fouillant du bout du pied le sol, alors que je regarde le ciel sans trop savoir quoi faire. En fait si. Je suis censé trouver du bois sec, mais en même temps j’en ai pas envie. Mais alors pas envie ! Pourquoi c’est toujours Sirven qui s’occupe des trucs marrant et moi qui m’occupe des corvées ! Je frappe dans un tronc d’arbre avant de glapir de douleur. Bordel ! Ça fait mal ! J’en lâche le bois et me masse le tibias en jurant comme un charretier.  Je finis par ramasser le bois pour retourner à l’espèce de clairière.

… OK, alors, on en a une presque en position fœtale … et l’autre en mode ours comme à son habitude. Pourquoi pas. Je laisse tomber le bois sur le sol avant de préparer le feux, écarte les feuilles, les brindilles, l’autre grogne. Ah ! Oui, les « brochettes » pour faire rôtir la viande. Il n’aime pas parler, mais on se comprends quand même. Je lui donne avant de me mettre à tourner un peu autour du dessin. Sirven me regarde un peu et désigne Chaton du menton en déclarant que c’est elle qui l’a fait. Je fais la moue en observant avec attention le dessin. Non à part vaguement m’inspirer quelque chose comme la liberté ça me dit rien.

« C’est son nom ? »

Sirven hausse les épaules, visiblement oui. Chaton s’appelle Liberté ? Étrange. Quoi que, c’est un beau nom. Surtout qu’elle veut pas aller au dôme. Bon, je m’installe en tailleur devant le dessin pour l’observer, le menton dans les mains. Voyons, elle peut dire oui ou non de la tête si je balance des mots comme ça ? Pourquoi pas. Ça ferra passer le temps. On a un peu que ça à faire, deviner le nom de la muette !

« Bon, j’vais dire des mots. C’est à quoi me fait penser ton dessin. On est d’accord ? Liberté ? »

On commence tout doux. J’enchaîne, Vent, Wind, Eau, Rivière … Je ne sais pas, je dis à quoi me fait penser le dessin, mais j’avoue : ça me lasse très vite. Je plisse le nez.

« Tu veux pas essayer de m’expliquer par d’autres dessins ton nom ? J’suis sûre qu’on y arriverait. »

J’entends un ricanement, Sirven se fout de ma gueule, mais c’est pas grave : je l’aime bien quand même.

_________________
Amdir Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t987-outsider-amdir-minuial-l-important-est-la-caresse-du-vent-sur-mon-visage http://www.afterdawn-rp.com/t985-amdir-minuial-la-protege-du-grincheux-de-premiere-classe En ligne
avatar

Personnage
Occupation : Vagabonde
Âge : 19 ans
Localisation : Extérieur



Messages : 91
Médaillons : 956

Crédits : Ice & Fire
Avatar : Courtney Eaton
Présence : Régulière

Pseudo : Vanka
Multi-comptes : Eiven, Vaughn, Zorhan, Wolfrem




Out • Rôdeur



 Sujet: Re: (26/01/2481) It's a trap ♦ ft. Ayeen & Amdir   Ven 8 Juin 2018 - 15:19




It's a trap
I hear the sound, echoes beneath. Angels and skylines meet. And I'm straining to reach the light on the surface, light on the other side. I feel the pages turning, I see the candle burning down before my wild eyes. I feel you holding me, tighter I cannot see when will we finally breathe. I feel the pages turning, I see the candle burning down before my wild eyes. I feel you holding me tighter I cannot see when will we finally breathe.

La communication allait être compliquée, surtout avec le vagabond. La plus jeune se trouvait être bien plus réceptive, ce qui pourrait sans doute aider... Mais je n'étais pas persuadée que ça puisse fonctionner. Elle s'arrêta de longues secondes sur mon dessin. Je baissais les yeux et les relevais brièvement vers eux pour savoir si l'un comprendrait. La fille s'assoit, cogite. Elle tente de déchiffrer ce que ce symbole pouvait évoquer. Ce que mon nom pouvait être. Ce n'était pas évident, ni pour elle, ni pour lui. Je trouvais ça gênant mais en même temps, nous n'avions pas beaucoup d'autres solutions... Mimer peut-être ? Comment mimait-on l'espoir ?

Elle commença son énumération de propositions : liberté. Je répondis d'un signe de tête négatif. Des éléments. Non. Je me décourageais à mesure que ses propositions fusaient. Mais la fille ne paraissait pas se lasser. Comme un jeu auquel elle se prenait. Elle me demanda de dessiner autre chose pour la mettre sur la voix. Un léger sourire se glissa entre mes lèvres et je dessinai un nouveau symbole. Un visage triste - très rudimentaire - et une flèche. Au bout de cette flèche, un visage joyeux. D'une moue perplexe, je regardai la jeune fille en espérant que ça lui inspire quelque chose de plus proche que ses dernières suggestions.

inspired by bat'phanie propulsed by vanka

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t982-ayeen-amarth-terminee
avatar

Personnage
Occupation : Chasseuse
Âge : 15 ans
Localisation : Helion

Messages : 53
Médaillons : 525

Crédits : Mö et Eiven
Avatar : Sadie Sink
Présence : 5/7

Pseudo : Ready
Multi-comptes : No one



Out • Rôdeur



 Sujet: Re: (26/01/2481) It's a trap ♦ ft. Ayeen & Amdir   Ven 8 Juin 2018 - 19:38

Je regarde les dessins en tentant toujours tout et n’importe quoi. Je crois que ça l’agace un peu … Mais aucun de nous ne peut se comprendre avec Chaton. Parce que moi je comprends Sirven, Sirven me comprends, Chaton nous comprends tout deux, mais nous on la comprends pas trop. Visiblement notre langage est pas le même … En fait c’est compliqué et moi-même je m’embrouille. C’est trop compliqué pour moi ! Pourquoi je réfléchis encore ? J’ai pas réellement besoin de réfléchir à comment on communique. Je jette un regard à Sirven qui s’occupe toujours de cuisiner silencieux. Ouais, c’est pas avec lui que je vais causer communication ou autre. Nan, mais c’est sur, sa conversation a lui m’abrutis pas.

Je me penche pour regarder les nouveaux dessins et je me mâchouille la lèvre inférieure. Un visage triste qui devient heureux … Euh … Blague ? Je regarde la fille avant de renoncer à cette idée, elle ne s’appelle pas Blague, ni Bonne Nouvelle. Non, mais sérieux, qui appellerait son enfant Bonne nouvelle ? Mieux encore : Bonne nouvelle du matin ! Nan … C’est pas ça … Amdir ! Concentre toi dix secondes … Qu’est ce qui peut donner le sourire ? Une bonne nouvelle, mais qu’apporte une bonne nouvelle ? Euh … Je jette un nouveau regard à Sirven. Je le vois qu’il se fout de ma gueule en silence. Je me vengerais. Je passe une main dans ma tignasse avant de tenter vaguement convaincue que ça pouvait fonctionner :

« Espoir ? C’est l’Espoir qui donne le sourire. »

Enfin, je vois que ça. Surtout avec le reste des dessins autour … Si c’est vraiment ça je suis trop forte !

_________________
Amdir Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t987-outsider-amdir-minuial-l-important-est-la-caresse-du-vent-sur-mon-visage http://www.afterdawn-rp.com/t985-amdir-minuial-la-protege-du-grincheux-de-premiere-classe En ligne
avatar

Personnage
Occupation : Vagabonde
Âge : 19 ans
Localisation : Extérieur



Messages : 91
Médaillons : 956

Crédits : Ice & Fire
Avatar : Courtney Eaton
Présence : Régulière

Pseudo : Vanka
Multi-comptes : Eiven, Vaughn, Zorhan, Wolfrem




Out • Rôdeur



 Sujet: Re: (26/01/2481) It's a trap ♦ ft. Ayeen & Amdir   Mer 20 Juin 2018 - 11:02




It's a trap
I hear the sound, echoes beneath. Angels and skylines meet. And I'm straining to reach the light on the surface, light on the other side. I feel the pages turning, I see the candle burning down before my wild eyes. I feel you holding me, tighter I cannot see when will we finally breathe. I feel the pages turning, I see the candle burning down before my wild eyes. I feel you holding me tighter I cannot see when will we finally breathe.

Les propositions fusent sans que je n'ai d'idée pour la remettre sur la bonne voie. C'est frustrant et l'enthousiasme qu'elle y consacre paraît être limité. Mais elle persévère, tâtonnant du regard vers son ami, en vain. Il semble totalement désintéressé de la situation, et pour cause.

Continuant à dessiner, il semblerait que la jeune fille ait de nouvelles idées, son regard oscillant entre mon visage et le dessin. Après une séance de réflexion laissant presque entrevoir de la fumée sortir de sa tête, elle prononça mon prénom. Un grand sourire s'affiche sur mes lèvres et j'acquiesce d'un signe de tête. Ce fut fastidieux, mais elle trouva ! Son ami restait encore rivé sur le feu à faire cuir le repas. J'ignorais s'il me laisserait manger... j'avais faim et soif, mais eux aussi devaient être dans le même cas. Il me faudrait passer en dernier, n'étant là que par leur douce bonté. Loin de moi l'envie de m'imposer. Ils me laissaient en vie, c'était déjà bien grand...

Poursuivant ce semblant de discussion que nous tentions d'avoir, je pointai la jeune fille du doigt, hochant la tête. Je voulais également savoir son prénom. Si je n'aurais jamais l'occasion de l'appeler, au moins je pourrais l'identifier. C'était important les prénoms, ça rendait les choses un peu plus vivantes. Un peu plus présentes. Octroyer un nom permettait de tisser un lien entre différents êtres. Qu'ils soient humains, animaux, ou même végétaux. Non pas qu'elle me fasse penser à un quelconque végétal...

inspired by bat'phanie propulsed by vanka

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t982-ayeen-amarth-terminee
avatar

Personnage
Occupation : Chasseuse
Âge : 15 ans
Localisation : Helion

Messages : 53
Médaillons : 525

Crédits : Mö et Eiven
Avatar : Sadie Sink
Présence : 5/7

Pseudo : Ready
Multi-comptes : No one



Out • Rôdeur



 Sujet: Re: (26/01/2481) It's a trap ♦ ft. Ayeen & Amdir   Mer 20 Juin 2018 - 18:53

Ah ! Bah Chaton s’appelait Espoir … D’accord … Oui pourquoi pas ! Ses parents avaient de drôles de goûts mais j’étais mal placée pour dire quelque chose. Je fis un grand sourire ravie d’avoir réussis à trouver son nom. C’était pas évident, mais on l’a fait ! C’est déjà ça, je me sens intelligente, mais si je sais que niveau intelligence … ça se pose là. Enfin bref ! C’est la suite de la conversation que Espoir, sérieux ses parents … , que prends. Mon nom ? Ah ! Je croyais lui avoir dis, j’ai dû oublier tant pis je vais me rattraper maintenant.

« J’m’appelle Amdir ! Et l’Ours à côté c’est Sirven. »

Il grogne. Il est vivant c’est déjà ça. Il a presque finit de préparer notre repas. Je m’approche de lui, et visiblement il a l’intention de partager un peu sa nourriture. Tant mieux. C’est donc pour nous trois. Je débouche ma gourde pour boire une longue gorgée et l’aider à découper les bestioles en laissant ma gourde derrière moi, j’en ai pas besoin dans l’immédiat. Puis si Espoir veut boire elle peut. La viande grillée sent douloureusement bon et j’ai envie de tout avaler, mais il faut partager et économiser. On finit de découper et je m’installe en face de Espoir après lui avoir donné sa part.

« Sirven a pas l’air comme ça, mais il sait super bien se débrouiller quelque soit la situation. Sirven, elle s’appelle Espoir. »

Et il fait une tête épique de personne blasé. Je lève les yeux au ciel en souriant. Je l’aime bien Sirven malgré son caractère de chiotte.

« Comme tu vois c’est une crème toujours prêt à rendre service à son prochain. Et je suis sa casse-couille de service qui l’empêche de se terrer définitivement dans le silence le plus total. »

J’adore me foutre de la gueule de Sirven, s’en ai presque un sport.

_________________
Amdir Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t987-outsider-amdir-minuial-l-important-est-la-caresse-du-vent-sur-mon-visage http://www.afterdawn-rp.com/t985-amdir-minuial-la-protege-du-grincheux-de-premiere-classe En ligne
avatar

Personnage
Occupation : Vagabonde
Âge : 19 ans
Localisation : Extérieur



Messages : 91
Médaillons : 956

Crédits : Ice & Fire
Avatar : Courtney Eaton
Présence : Régulière

Pseudo : Vanka
Multi-comptes : Eiven, Vaughn, Zorhan, Wolfrem




Out • Rôdeur



 Sujet: Re: (26/01/2481) It's a trap ♦ ft. Ayeen & Amdir   Ven 22 Juin 2018 - 13:20




It's a trap
I hear the sound, echoes beneath. Angels and skylines meet. And I'm straining to reach the light on the surface, light on the other side. I feel the pages turning, I see the candle burning down before my wild eyes. I feel you holding me, tighter I cannot see when will we finally breathe. I feel the pages turning, I see the candle burning down before my wild eyes. I feel you holding me tighter I cannot see when will we finally breathe.

Au moins cette fois-ci, elle put me comprendre sans mal. Amdir et Sirven. Tels étaient alors les noms de ces vagabonds. Il ne m'était pas donné de rencontrer grand monde dans ces terres hostiles, mais ces dernières l'étaient bien moins que d'autres routes que j'avais emprunté par le passé. Et il fallait sans doute que je m'habitue à croiser plus de personnes. Des personnes qui, peut-être ne me voudraient pas systématiquement du mal. Je n'étais pas très à l'aise, observant les deux hôtes dès qu'ils faisaient un mouvement. Mais au fur et à mesure que les minutes passaient, je devenais de plus en plus confiante.

Attirant l'attention d'Amdir, de signes et de dessins, je tentai de lui faire comprendre que j'étais à la recherche d'un homme. Grand, barbu, rustre et sûrement seul lui aussi. Le mimant comme faisant partie de mon cœur. Un homme important pour moi. Si elle pouvait penser qu'il s'agissait d'un amour, Alexander était en réalité bien plus que ça. Ma famille, mon ami, mon âme-sœur. Perdu des années auparavant... moteur de mon périple sans fin au travers du continent. Je mimais l'idée qu'il puisse avoir voulu se rapprocher du fameux dôme dont parlaient les voyageurs les plus loquaces. Un endroit qu'il n'aurait jamais rejoint mais qui nous servait à tout deux de repère.

inspired by bat'phanie propulsed by vanka

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t982-ayeen-amarth-terminee
avatar

Personnage
Occupation : Chasseuse
Âge : 15 ans
Localisation : Helion

Messages : 53
Médaillons : 525

Crédits : Mö et Eiven
Avatar : Sadie Sink
Présence : 5/7

Pseudo : Ready
Multi-comptes : No one



Out • Rôdeur



 Sujet: Re: (26/01/2481) It's a trap ♦ ft. Ayeen & Amdir   Dim 24 Juin 2018 - 13:52

Espoir s’agite et je me tourne vers elle pour comprendre ce soudain besoin de bouger dans touts les sens. Elle n’a pas faim ? Elle ne veut pas manger ce qu’on lui a donné ? Pour un peu, je pourrais vraiment l’appeler Chaton et faire les yeux doux à Sirven pour qu’on l’adopte. Pas sûre qu’il soit d’accord, il serait plus près à me coller une claque pour avoir osé formuler cette pensée. Ouais, Sirven est pas la douceur incarnée, loin de là. Mais, quand même : je préfère survivre avec lui que toute seule. Au moins j’ai quelqu’un pour monter la garde de temps en temps.

Mais revenons à ce que veut me dire Espoirs. Euh … elle veut … trouver un homme, grand, barbu, visiblement tout seul qui a le même caractère que Sirven et dont elle est amoureuse. J’explique vite fait la situation à Sirven en tendant son assiette à Espoir. Personnellement ça ne me dit rien … Et à Sirven aussi. Rien du tout. Je réfléchis quand même … En direction du dôme en parlant à des gens … Non, moi ça ne me dit absolument rien. Sirven encore moins. Il faut dire que nous ne sommes pas du genre à taper la discussion aux gens. Je secoue la tête.

« Désolé Espoirs, on l’a pas vu ton n’amoureux … Puis des hommes barbus grand, qui ont le même caractère que Sirven … T’en trouvera beaucoup ici. Mais si tu veux, après qu’on ait tous mangé je te montrerais le chemin pour le dôme. »

Je doute qu’on reste après qu’on ait finit de manger. On va reprendre la route, ça ne sert à rien de rester ici. Je regarde Espoirs en mâchant la viande en guettant sa réponse. Si elle veut retrouver son amoureux c’est vers le dôme qu’elle doit aller. Pas autre part. Si il est encore vivant.

_________________
Amdir Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t987-outsider-amdir-minuial-l-important-est-la-caresse-du-vent-sur-mon-visage http://www.afterdawn-rp.com/t985-amdir-minuial-la-protege-du-grincheux-de-premiere-classe En ligne
avatar

Personnage
Occupation : Vagabonde
Âge : 19 ans
Localisation : Extérieur



Messages : 91
Médaillons : 956

Crédits : Ice & Fire
Avatar : Courtney Eaton
Présence : Régulière

Pseudo : Vanka
Multi-comptes : Eiven, Vaughn, Zorhan, Wolfrem




Out • Rôdeur



 Sujet: Re: (26/01/2481) It's a trap ♦ ft. Ayeen & Amdir   Sam 30 Juin 2018 - 19:20



@"Sirven Mikhaïlov"

It's a trap
I hear the sound, echoes beneath. Angels and skylines meet. And I'm straining to reach the light on the surface, light on the other side. I feel the pages turning, I see the candle burning down before my wild eyes. I feel you holding me, tighter I cannot see when will we finally breathe. I feel the pages turning, I see the candle burning down before my wild eyes. I feel you holding me tighter I cannot see when will we finally breathe.

Je voyais l'incompréhension dans les yeux de mes interlocuteurs. En même temps, des hommes solitaires, ils avaient pu en croiser des dizaines à parcourir le continent comme aucun... Je ne pouvais décrire les traits d'Alexander avec des mots ni en les traçant dans le sable alors que dans mon esprit, chaque détail en était resté intact. C'en était frustrant...

D'un air apitoyé, j'accueillais la réponse qui m'était donnée. Attrapant un bout de viande, j'acquiesçai d'un hochement de tête. Le dôme. Si jamais il n'y entrerait, sans doute s'aventurait-il dans ses environs. Mon cœur me disait de croire en l'idée qu'il était encore en vie et je voulais me raccrocher à cet espoir... Alors après ce repas, elle me montrerait le chemin et je m'y engagerai. Pour l'heure, je grignotais de quoi prendre des forces.

inspired by bat'phanie propulsed by vanka

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.afterdawn-rp.com/t982-ayeen-amarth-terminee

Contenu sponsorisé



 Sujet: Re: (26/01/2481) It's a trap ♦ ft. Ayeen & Amdir   

Revenir en haut Aller en bas
 
(26/01/2481) It's a trap ♦ ft. Ayeen & Amdir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Dawn :: L'Extérieur :: Forêt Weild-
 
Sauter vers: